Soutenez le forum !
1234
Partagez

la final ! encore ? (PV)

Jiki Masami
Jiki Masami

la final ! encore ? (PV) Empty
Ven 29 Mai 2020 - 9:25


Cela faisait quelques jours que la phase finale de l'examen chunin était terminée. Les estrades pour les spectateurs avaient été retirées, c'était un peu comme si ce lieu de mémoire pouvait reprendre sa fonction première. Finit le sang et les larmes, maintenant revenaient d'autres souvenirs qui importaient absolument en rien l'adolescente. Cet énorme troue béant preuve d'une utilisation puissante ne lui évoquait rien de particulier. Elle était citoyenne de ce charmant pays depuis très peu de temps, et le suicide d'une personne et ce peu importe pourquoi était une stupidité. La châtaigne voyait là qu'un échec, rien de plus. En tant que survivante, c'était un non sens total.

Le milieu de la journée brillait de mille feux, il faisait assez beau et les hauts plateaux aidaient bien à recevoir toute cette énergie. Peu de nuage pour bloquer les rayons du soleil, et Masami s'était plantée là droite au milieu du cratère. Cela faisait un moment qu'elle ne bougeait pas vraiment à revivre les moments clés de l'affrontement. Elle avait eu le sentiment de dominer le combat du début à la fin. C'était la Jiki qui avait prit les devants aussi pour mener la bataille, alors quoi de plus normal ? Elle avait réussi à marquer l'adversaire, mais elle ne pourrait pas toujours surprendre ainsi. Elle avait déjà développé plusieurs manières de faire avec le temps, de la plus basique à la plus complexe et coûteuse. D'ailleurs, la châtaigne avait prit un risque de partir si fort et elle avait eu de la chance qu'il demeure dans sa manière de combattre quelques failles. Elle avait pu s'y glisser, cependant, elle aspirait à affronter des adversaires bien plus terribles.



Masami enchaîna les mudras afin de créer deux clones d'elle même comme pour rejouer la chose. Si jamais elle en avait fait deux, c'était bien pour avoir une vision de l'extérieur. Ils avaient débuter l'affrontement quasiment au corps à corps, ce qui avait donné l'option du taijutsu qu'elle avait refusé d'emblée, alors qu'elle avait de quoi faire. Est-ce que cela avait été une bonne solution ? Elle s'écarta de quelques pas en procédant à un signe de main pour se mettre en position à ses deux clones tandis qu'elle s'assit. Aurait dû t'elle charger ? l'assaillir au corps à corps ? Gagner n'était pas suffisant, elle n'avait subi aucune blessure, mais elle avait dû utiliser une technique très puissante.

Jiki Masami • « Ces putains de clones ont été un soucis, je n'ai pas su bien réagir. Envoyer des projectiles dans tous les sens n'est pas suffisant. Il faut en faire davantage, je dois pouvoir attaquer sur une large zone. »

Déclara alors Masami aux autres filles présentes, qui se contentèrent de hocher la tête. Elle était au moins d'accord avec elle même, c'était déjà ça. Sans compter que pour lutter contre quelqu'un comme Teruyo ou similaire, c'était vital. Très bientôt, elle pourrait compter sur le camouflage et la détection. Une fois à se vider de son sang, elle s'était agitée pour rien, comme pour se plier à cette comédie. Offrir un spectacle d'évent des gens avide de sang, Masami avait connu cela dans sa prime jeunesse et pas seulement comme spectatrice. Elle fit signe de continuer alors que les deux clones mimmaient le combat étape par étape. Légèrement prostrée et assise au sol, la jeune fille avait les deux mains posées sur son visage et ses propres genoux, légèrement penchée en avant.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Hayai Taishi
Hayai Taishi

la final ! encore ? (PV) Empty
Dim 7 Juin 2020 - 1:18
L’œil. Taishi avait pas mal de vécu, mais la création de ce gigantesque cratère faisait partie des évènements qui ne faisait pas partie de son passé à lui. De retour à Iwa depuis quelques temps, le nomade utilisait son temps libre pour refaire connaissance avec la cité qu’il l’avait vu grandir comme homme et comme shinobi. Iwa représentait bien des choses pour l’Éclair Vert, une définition sans doute hors norme pour l’ancien déserteur, et encore plus ancien soldat d’Iwa.

Il vagabondait dans le cratère, observant les ridules de son paysage sans relief désormais. C’était un étrange spectacle, lunaire si un quelque humain aurait pu y mettre les pieds. L’Hayai songea avec un certain intérêt au tournois des Genins ayant eu lieu là peu de temps plus tôt. C’est le genre d’environnement qu’il aurait bien aimé tester lui-même. Taishi était loin d’être un combattant-né, mais n’était pas non sans défenses pour autant.

Il remarqua alors qu’une jeune femme semblait assise pas trop loin de là, avec deux silhouettes qui lui ressemblait fortement. Des clônes. Un entraînement inopiné peut-être ? L’Hayai se rapprocha sans faire de jugement hâtif, mais entendit les mots maussades de la fille, qui semblait ressasser les souvenirs d’un combat précédant.

L’Hayai s’approcha à sa hauteur, main derrière la tête avec un sourire contraint.

« Pas beaucoup d’obstacles ici, hein. »

Il avait fait face à des clones dans le passé. Son expérience lui dictait que des projectiles précis étaient souvent suffisant pour s’en débarrasser, l’original étant souvent peu enclin à utiliser du chakra pour protéger des créations immatérielles. Mais avec si peu d’endroits pour se mettre à couvert ou attaquer par surprise, une attaque frappant la zone entière serait plus efficace, défaisant les clones mais aussi son créateur.

« Tu pourrais les broyer avec le sol, mais ils risquent de sauter ou d’utiliser la voie des airs, non ? »

L’homme en vert fit quelques mudras puis releva la manche de son bras alors qu’une boule de matière grise s’en projeta, gonflant avant de prendre la forme d’un grand dindon d’argile qui battit des ailes, commençant à voler au-dessus d’eux.



Il fallait une solution qui serait plus polyvalente.

« Alors tu dois faire les deux. Tu permets ? »

Il ne voulait pas s’imposer, évidemment, même si son unique but était d’offrir un coup de main. Toph lui avait dit : « ENTRAINE LES GENINS » plusieurs fois, après tout. L’Hayai garda son sourire amical.

« Je suis Taishi. Juste un autre jônin. »

Ou presque.

_________________
I make my own path, Invité.

Taishi's Theme : Anthem of Color
la final ! encore ? (PV) 56132_s
#GLOUBAFETT (Click)
#THEME OF GLOUBA : A MAJESTIC HUNTER (Click)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Jiki Masami
Jiki Masami

la final ! encore ? (PV) Empty
Lun 8 Juin 2020 - 16:22
Si jamais Masami s’adonnait à un entrainement rigoureux, c’était bien par survie plus que par passion. Elle était née dans la violence, la mort et l’horreur, et elle avait décidé d’y survivre coute que coute. Malgré sa victoire contre les genins du monde libre, elle était loin d’être satisfaite. L’adolescente vivait à Iwa depuis plus d’une année, et cela n’avait aucun gout particulier. Ce n’était qu’un lieu parmi d’autres, qu’elle pouvait fort bien quitter sans aucune hésitation. Tout ce qu’elle savait faire était le combat et rien d’autres. La jeune fille n’avait pas de passion véritable, de centre d’intérêt, elle ne savait que tuer et elle avait été élevée ainsi.



Du coin de l’œil, Masami repéra un mouvement dans sa direction, et elle approcha sa main droite de sa main gauche par reflexe. Depuis toujours, elle dissimulait des kunais dans ses manches pour se défendre le plus rapidement possible au cas où, mais visiblement, elle n’aurait pas à s’en servir. Il ressemblait tout de même à un shinobis, mais sa tête ne lui disait rien véritablement. Elle ne connaissait pas non plus tous les ninjas d’Iwa, sans compter également qu’elle se moquait de toute manière de tous ceux qui ne lui étaient pas utiles, et ils étaient très nombreux. La Jiki avait réussi à tout de même s’approcher de certaines personnes, dont Teruyo évidemment, son partenaire habituel. Elle n’était quand même pas assujettie à sa présence, loin de là, mais tout de même lié d’une certaine manière.



Jiki Masami • « Nan en effet, pas beaucoup d’obstacles, même si cela peut arriver rapidement. Il parait qu’un type à provoquer une énorme explosion et qu’il est mort, il faut être véritablement idiot quand même pour se sacrifier … »



Masami se releva comme si cela lui était nécessaire de se mettre à la même hauteur que cet homme. Elle était plus jeune, mais cela lui importait peu. Les titres, l’expériences, le passé, tout cela ne changeait rien à ses yeux, seuls les faits. C’était ainsi qu’elle avait grandi en prison, le passé n’avait aucun impact et uniquement ce que l’on faisait de sa nouvelle vie importait.



Jiki Masami • « Je maitrise le Doton, alors techniquement oui, il faudrait trouver une méthode pour piéger toute la zone, mais je ne sais pas faire ça. Pour ce qui est de s’enfuir, ma méthode de combat généralement l’interdit assez rapidement. Je sais garder le contrôle de mon adversaire. Seulement quand j’ai gagné en final, j’aurais dû écraser mon adversaire. Au lieu de cela, il a cru avoir une chance, il a pu résister un peu. C’est inadmissible. Je devrais pouvoir abattre un adversaire bien plus fort qu’un simple genin. »



Masami se livrait un petit peu, mais ses objectifs n’étaient pas de stagner, elle n’en avait pas le temps. Déjà que voir un nouveau soleil se lever le matin était une petite victoire, elle désirait pouvoir résister au plus puissant. Elle croisa les bras en regardant la boule grossir et former un grand animal volant assez étrange, mais malgré l’apparence assez commune, elle se méfiait. L’ancienne prisonnière de Wasure no Kuni avait une grande expérience malgré sa jeunesse quant à la connaissance sur les capacités spéciales. Et pour cause, car elle avait côtoyé tout un tas de personnes avec une multitude de bizarreries dont les pays se débarrassaient dans la fameuse prison, son humble maison.



Jiki Masami • « De l’argile explosive ? Ce doit être très pratique pour surprendre l’adversaire et le noyer par différentes types d’attaques venant de tous les sens et de différentes méthodes. »



Masami ne procéda pas à une démonstration de comment elle pouvait garder le contrôle de quelqu’un, c’était inutile, mais elle était surtout curieuse de ce que désirait démontrer cet homme. Elle lui fit signe de procéder d’un geste de la main en direction de ses clones et de l’étrange bestiole volante. La châtaigne se nourrissait de tout ce dont elle le pouvait. Parfaitement égoïste, utiliser les autres lui allait fort bien. De plus, elle ne se sentait pas à avoir une dette morale vers cet homme, elle n’avait rien demandé.



Jiki Masami • « Masami … Jiki Masami… »



La moindre des politesses était de se présenter lorsque quelqu’un le faisait, c’était bien une des rares règles sociales qu’elle avait acceptées. Bon nombre de l’extérieur lui paraissait sans intérêt pour sa survie, et elle ne s’embêtait pas des titres ronflants. Il fallait gagner son respect, se montrer utile et parfois, elle daignait s’intéresser à la personne, d’une certaine manière. Elle devait être une des plus fortes des genins, et en ce qui concernait les chunins, elle ne savait pas trop. Les jonins étaient censés être l’élite d’un village caché, il devait être impressionnant alors, en tout cas, elle avait les yeux grands ouvert.



Jiki Masami • « Parmi les adversaires de l’examen, un des rares dont je pouvais craindre ses capacités, c’était le finaliste. C’était assez logique de le voir là, et je me suis préparée à l’affronter et à la battre. Je dois viser plus haut, être capable d’abattre n’importe qui dans des circonstances qui m’arrangent. »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Hayai Taishi
Hayai Taishi

la final ! encore ? (PV) Empty
Ven 19 Juin 2020 - 0:21
Taishi sourcilla un peu.

« Un type ? Ton précédant Tsuchikage, tu veux dire ? »

Il ne lui fit pas de remontrances, mais la tournure de sa phrase eut le même effet. C’était une chose de ne pas respecter un sacrifice, une autre d’en ignorer le nom. Elle avait l’air assez ambitieuse, ce qui n’était pas une mauvaise chose, mais la frontière avec l’arrogance n’était pas loin.

« Un adversaire plus fort qu’un simple genin aurait déjà trouvé une solution à ton problème, non ? »

Il haussa les épaules. Elle commenta sur le dindon qui les survolait. Passés étaient les jours où les gens avaient du mal à le cerner, songea l’Hayai. Le prix d’une capacité plus ordinaire, peut-être. Dorénavant, il devait compter sur sa polyvalence plutôt que sa force ou sa vitesse, qui n’étaient pas plus élevée que la moyenne désormais. Mais assez de paroles maussades.

Une fois les noms échangés, Taishi hocha légèrement de la tête en se faisant craquer les doigts, puis s’avança légèrement avant d’effectuer une série de Mudras rapides. Il frappa ensuite le sol du pied, un grondement venant du sol retentissant immédiatement. La zone devant eux se fractura sur elle-même violemment, comme si le sol d’affaissait sous un assaut invisible. Les pans de sols engloutirent immédiatement les clônes qui explosèrent, se frappant entre eux avec brutalité. Les fragments causés par les impacts volèrent dans tous les sens, déchirant l’air alors que le dindon se trouva transpercé par une multitude de morceaux de pierres qui transpercèrent ses ailes et son abdomen. L’oiseau commença à s’écraser, mais l’Éclair Vert enchaîna d’un dernier Mudra, faisant exploser la création dans une déflagration conséquente.

Lorsque la poussière finit par redescendre, le terrain devant eux était dévasté et il ne restait rien des cibles de pratique. Pour autant, l’endroit était déjà désert de toute manière, balayé par l’explosion du dernier maître d’Iwa.

Taishi s’étira lentement en écoutant la femme. De toute évidence, c’était donc elle, la gagnante de ce tournois… Ça expliquait la confiance en soi, si on pouvait appeler ça ainsi.

« Il faut beaucoup de chakra pour faire une technique d’envergure, mais à partir du moment où on comprend l’effet qu’a notre jutsu, on peut créer des effets involontaires, les fragments de pierre se dispersant dans le ciel au-dessus de la zone dans ce cas précis. »

Il secoua la tête.

« Tu seras bien chanceuse si tu as le loisir de choisir les circonstances dans des vrais combats, loin de l’environnement douillet d’une arène. Si j’étais toi, je tâcherais de travailler sur ma capacité d’adaptation devant ce que tu ne connais pas, pas le contraire. »

Spoiler:
 

_________________
I make my own path, Invité.

Taishi's Theme : Anthem of Color
la final ! encore ? (PV) 56132_s
#GLOUBAFETT (Click)
#THEME OF GLOUBA : A MAJESTIC HUNTER (Click)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Jiki Masami
Jiki Masami

la final ! encore ? (PV) Empty
Mar 23 Juin 2020 - 16:03
Masami haussa les épaules, elle se moquait éperdument de qui avait pu être assez bête pour se suicider. Visiblement, c’était quelqu’un d’important. Elle n’était pas là depuis bien longtemps, elle était une étrangère, et par-dessus tout, égoïste.

Jiki Masami • « Je ne sais pas, je ne le connais pas, et je suis dans ce pays depuis pas longtemps. Alors j’en sais rien. »

La jeune fille ne sourcilla même pas une seule seconde malgré l’appui de la phrase de l’homme qu’elle avait en face. Il devait tenir à cet homme ou à son geste, un principe de ceux de l’extérieur encore inconnu. Elle n’était pas du genre à respecter quelqu’un pour le simple fait que cette personne disposait d’un titre. Seul les actes et les dettes pouvaient avoir son importance. Cette histoire lui était totalement étrangère, et Masami ne se sentait pas du tout concernée.

Jiki Masami • « Sans doute que oui, même si les titres ne mènent à rien. Si des gens moins forts que moi ont remporté le titre de chunin, c’est simplement parce que je suis née à Wasure. Je ne leur en veux pas, à leur place, moi non plus je ne m’aurais pas donné ce titre ronflant. Ce n’a que peu d’importance, ils savent que je suis la plus forte, ils obéiront, sinon, ils pourront toujours tentés leurs chances à nouveau. C’est bien comme ça que cela fonctionne non ? Les plus puissants dirigent, chacun avec une force bien à eux. Si Toph sensei dirige tout le monde ici, ce n’est pas uniquement par sa propre force, mais bien ce qu’elle dégage. Cela viendra. »

Difficile aux yeux de l’adolescente de qualifier son plan pour l’avenir d’ambitieux. C’était simplement la seule manière de vivre qu’elle connaissait. Quand on était faible, on repérait les têtes de listes, ceux qui dirigeaient des bandes. On les servait jusqu’au jour où on devenait suffisamment fort, avec assez de soutiens pour devenir une tête de liste. Tel un cycle, la survivante savait que son tour viendrait un jour. Masami ne cachait pas sa manière de penser, elle était simple, méthodique et primaire. Cela avait bien fonctionné jusqu’ici, et son changement d’environnement de vie n’avait rien changé.

La châtaigne à la vue des mudras se recula d’un pas prête à réagir au cas où, si sa survie était en jeu, rien ni personne ne se mettrait en travers de sa route. Cependant, elle comprit qu’elle n’aurait pas besoin d’utiliser le kunai dans sa manche, car l’attaque était dirigée vers les clones dans le fameux cratère. Elle pencha la tête sur le côté en regardant ses doubles se faire réduire à l’état de nuage de fumée. Masami glissa sa main contre son bras opposée, alors qu’elle ressentait ou plutôt se rappelait de la douleur de la technique. Très concentrée en se remémorant les mouvements de mains de son hauteur, c’était bien une manière efficace de frapper à plusieurs endroits à la fois. La jeune fille hocha la tête doucement sans rien dire sur le moment. Même l’étrange animal dans les airs fut touché, ce qui était assez étonnant au vu de l’attaque doton venant du sol. C’était bien mieux que ce qu’elle avait pu espérer. Ne lâchant certainement pas une larme pour le dindon volant, elle observa l’explosion. C’était un piège efficace également, avoir des invocations aussi utiles pourraient lui faire peut-être changer d’avis, mais son manque cruel d’empathie.

Jiki Masami • « Je ne pense pas que je vais en manquer, je suis assez douée pour mon âge dans ce domaine là. Notre ? »

Demanda alors la châtaigne en penchant la tête légèrement sur le côté. Elle fit signe d’un mouvement de main qu’elle n’allait pas l’attaquer, alors que son autre main se dirigea derrière elle afin de sortir un rouleau de parchemin bien spécifique de très haute qualité. C’était un papier spécial capable de miracle, et cela valait son pesant d’or. Si jamais Masami prenait le risque de l’exposer ainsi, c’était bien parce qu’elle avait une idée en tête.

Jiki Masami • « Je veux cette technique, alors donne-moi ton prix, ou une dette équivalente, et je ferais ce que tu veux. Les combats je connais, toute ma vie n’a été qu’un combat où le sang coulait à flot. Je suis née à Wasure, j’y ai vécu presque toute ma vie, alors ne me prend pas pour un extérieur. J’ai vu le jour dans les ténèbres et mes mains sont couvertes de sang, mais ce n’est plus le miens. Je me prépare à combattre à chaque instant, à être capable de répondre à toutes les situations, car j’ai bien conscience que le danger peut venir n’importe quand et de n’importe où. »

Masami laissa s’ouvrir sur le sol le parchemin et rouler un petit peu alors qu’elle ne faisait que tenir un bout.

Jiki Masami • « Je dois devenir encore plus forte, pousser au-delà de mes limites. Ca je sais faire. Ici, je n’ai affronté que des enfants pourris dans le luxe et la coquetterie. Maintenant, je veux affronter des hommes. »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Hayai Taishi
Hayai Taishi

la final ! encore ? (PV) Empty
Ven 3 Juil 2020 - 6:15

« Eh bien, tu devrais. »


L’Hayai avait répondu au tac au tac, face à sa déclaration d’ignorer qui était le précédent Tsuchikage. À sa place, Taishi aurait au moins fait semblant de le savoir, ce n’était pas vraiment des évènements anciens, au contraire. Quel genre de genin pouvait-elle bien être ? Selon ses propres mots, elle n’était pas dans le coin depuis très longtemps. L’Éclair Vert irait lire son dossier plus tard, par simple curiosité.

Sa mentalité était également… Décousue. Primitive. Taishi, qui avait vécu une vie de déserteur pendant des années, pouvait reconnaître les signes d’une vie difficile, douloureuse. Masami semblait avoir vécu son lot de traumas, qui avait irrémédiablement façonné sa personnalité autour de cette relation de dominance qui était plus propre à la nature qu’à l’homme, mais restait véridique dans son fondement le plus basique.

« Certes, être genin, ou chuunin ou jônin, ce ne sont que des mots au final. Mais ils ne témoignent pas uniquement de la puissance personnelle mais aussi à quel point elle est reconnue par les autres. Si tu es la plus forte, mais que personne ne le reconnait, qu’ils refusent d’obéir car ils ne croient pas en ce que tu es, alors que feras-tu ? Régner sur un empire de cendre n’est pas différent de rester assis dans un feu éteint. »

Taishi haussa les épaules. Il ne commenta pas sur la position de Toph au sein du village. La Hyûga était elle aussi une anomalie dans plusieurs sens, une qu’il avait lui-même décidé de reconnaître de sa valeur plutôt que l’aspect irrégulier de son existence.

Après la démonstration, la femme semblait perplexe sur un mot qu’il avait utilisé. Intriguant. Masami ne semblait pas avoir une conception de ce qu’était l’opposé de l’individualisme. Même une simple association comme « notre jutsu » au sens de « nos jutsus » lui était étrangère.

« Le notre est sans importance. Je parlais simplement que ce concept d’effet secondaire d’une technique est présent chez tout le monde. »

Il fut surpris de la voir sortir un rouleau de parchemin bien particulier pour lui tendre. Taishi avait déjà vu ce genre d’objet dans le passé, une relique d’une grande valeur. En y insufflant son chakra, la méthode d’un jutsu pouvait être absorbée dans le papier avec justesse, et très aisément transmise par la suite à une autre personne. C’était beaucoup plus rapide que d’apprendre une technique par la bonne vieille méthode. Mais ces parchemins étaient extrêmement rares, et la vraie surprise était de voir Masami si insistante dans cette requête. Taishi la considéra un moment en silence, avant de prendre le parchemin de sa main gantée.

« Ton histoire m’indiffère, Masami. Les passés tragiques sont partout en ce monde. Pour tout ce que tu as vécu, tu n’as encore que la force d’une débutante, douée certes, mais ça ne suffit pas. Je vais acquiescer à ta demande, mais par considération que ton ambition est inférieure à tes accomplissements, pas ce que tu es censée incarner face à tes pairs. »

L’Hayai se concentra, remettant en tête les éléments de sa technique précédante, puis pressa sa main contre le parchemin, insufflant son chakra. Le rouleau sembla réagir, se garnissant rapidement de longues séries de Kanjis et de symboles gorgés d’énergie spirituelle. Le transfert était accompli. Taishi considéra la jeune femme un instant avant de lui remettre la relique.

« Maintenant, montre-moi ta version inférieure de ce jutsu, celle qui est tout ce dont tu étais capable jusqu’à présent. »

Son ton ne laissait aucune place à l’argumentation.

Spoiler:
 

_________________
I make my own path, Invité.

Taishi's Theme : Anthem of Color
la final ! encore ? (PV) 56132_s
#GLOUBAFETT (Click)
#THEME OF GLOUBA : A MAJESTIC HUNTER (Click)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Jiki Masami
Jiki Masami

la final ! encore ? (PV) Empty
Mer 8 Juil 2020 - 14:59
Masami était quelqu’un de franc, à en être brutale d’ailleurs, mais comme elle se moquait de l’avis des autres généralement, cela lui importait que peu. Elle notait cependant les remarques pour les étudier ensuite, si jamais cela pouvait l’aider à devenir plus forte, plus efficace ou plus puissante. Cela n’allait pas la déranger outre mesure du coup. La châtaigne n’avait pas véritablement d’avis à propos de personnes dites importantes, ce n’était pas son truc. Elle n’avait jamais connu ses parents, des symboles sur qui se fier ou vénérer. Elle était une solitaire qui ne comptait que sur elle-même, et ce genre de choses se verraient surement dans son dossier. Cependant, il semblait que l’ancien Tsuchikage soit important pour cette personne, mais c’était bien le premier à en parler vraiment en fin de compte.



Il lui était terriblement difficile d’infléchir un tant soi peu la courbe vers laquelle la prison légendaire l’avait lancé. Elle avait ses propres règles, objectifs et manières de traiter chaque problème qui se dressait sur son chemin. Ce n’était sûrement pas la même que les gens de l’extérieur, qu’elle trouvait dans la moyenne faible, physiquement comme moralement. Elle avait dû se blinder l’esprit, le corps, ériger des murs de protection partout et réagir en un quart de seconde si jamais elle espérait pouvoir survivre. Ce que tous les gens ou presque que la châtaigne pouvait croiser n’avaient pas eu besoin de fabriquer. Elle ne comprenait d’ailleurs pas pourquoi. Comment pouvait-il être prêt au pire qui arriverait surement bientôt, tôt ou tard ?



Jiki Masami • « Reconnue par les autres ? Mouais … la belle affaire … Je n’ai pas pour objectif de régner sur quoi que ce soit, alors la question ne se pose pas vraiment. Cependant, j’ai remporté le tournois des genins, alors eux ils savent. Pour les autres, je leur ferais comprendre de grés ou de force ma position, mais sans les tuer. Habituellement, je n’ai pas besoin d’aller jusqu’à là. Quand je dis un truc, ils le font, mais je ne suis pas sourde aux solutions qui me semblent plus viables, tant que cela fonctionne dans mon intérêt. »



Répondit alors Masami en haussant les épaules. Elle n’avait pas eu de mal jusqu’à là, tous ceux qu’elle pouvait dominer malgré leurs titres, elle les avait dirigés comme elle l’entendait. Elle avait toujours été seule, elle ne pouvait compter que sur elle-même, de la même façon aujourd’hui à Iwa. Qui allait la prendre par la main ? Qui viendrait se pencher sur son cas et lui tendre la main gratuitement ? Evidemment personne, qui serait assez stupide pour cela. C’était impensable dans sa manière de fonctionner.



Jiki Masami • « Je n’ai pas de problème avec mes techniques, à part l’épuisement au bout d’un moment, mais cela est normal. Qui pourrait avoir du chakra à l’infinie hein ? »



Décidemment, Masami ne comprenait pas vraiment, où il voulait en venir, et elle passa à autre chose. Elle resta silencieuse à tendre le parchemin à Taishi, pendant que ce dernier semblait y réfléchir. Elle était toujours très déterminée, surtout quand cela pouvait l’aider à devenir plus forte.



Jiki Masami • « Je m’en doute bien. »



Répliqua dans un premier temps la châtaigne au fait que Taishi semblait se moquer de son histoire passée. Qui cela intéresserait de toute manière ? Le sort des autres était que peu déterminant, chacun était individualiste. Il ne fallait que constater comment le tournoi des genins s’était déroulé. Cela n’avait été que pousser les autres vers la solitude et l’individualisme. Cela l’avait conforté dans ce qu’elle pensait, bien évidemment.



Jiki Masami • « Je sais que je suis faible par rapport à nombre de personnes que j’ai croisé là-bas, mais je ne suis plus une débutante. Certainement pas. Je dois être bien plus forte, capable de vaincre seule une armée, et ce n’est pas en l’état que j’y arriverais. Cela progresse, et avec ton aide, cela s’améliore. J’ai une dette envers toi, ce n’est pas négociable, alors, tu pourras me demander un service à la hauteur de ce que tu viens de faire. Je ne suis pas regardante. »



Déclara alors la Jiki, très sérieusement. La notion de dette, de parole en or et ce genre de choses étaient très importantes à ses yeux. C’était même à la base du fonctionnement de sa propre société, tout ce dont elle avait vécu. Elle haussa les épaules légèrement, il désirait une démonstration, soit. C’était une technique de son cru, et comme toutes les techniques qu’elle utilisait, elles s’imbriquaient les unes dans les autres afin d’augmenter leur puissance. Seule, ce n’était pas vraiment très parlant, et tant mieux d’ailleurs. Masami marcha jusqu’au centre du gouffre, qui à force de recevoir des assauts, risquait de se déformer tout de même. Elle ne jeta qu’un rapide coup d’œil à Tashi, comme pour vérifier qu’il était prêt, et qu’il ne serait pas toucher par la technique. Si c’était le cas, ce ne serait pas un drame, elle n’allait pas le tuer pour si peu et sinon … eh bien tant pis.



Jiki Masami • « Technique doton, la forêt de roche ! »



S’écria alors Masami en enchainant rapidement les mudras. Peu de temps plus tard, dans une zone moyenne, une multitude de piques de roches hérissées dans toutes les directions sortirent de terre. Ils n’avaient pas une portée immense, car cela ne touchait que jusqu’à la ceinture. Cependant, c’était déjà bien suffisant pour ce qu’elle en ferait. Ce type d’assaut n’était pas esquivable, et les protections habituelles comme un mur, peu efficace.






Jiki Masami • « Alors ? Qu'est-ce que tu en penses ? »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Hayai Taishi
Hayai Taishi

la final ! encore ? (PV) Empty
Jeu 16 Juil 2020 - 21:45
Taishi soupira. La mentalité de cette fille était définitivement plutôt étrange, sans gris dans un monde où rien n’était blanc ou noir, pourtant. Elle devait avoir effectivement vécu des moments difficiles. L’Hayai se demanda si elle était sur les pensées de Toph. Une Kunoichi ayant cette personnalité était dangereuse, pour l’ennemi mais l’allié également, selon les paramètres.

Son commentaire sur le chakra « infini » le fit s’esclaffer très légèrement. Qui, en effet ? L’Homme au Chapeau, peut-être, selon ce qu’ils avaient appris dans les derniers mois. Ça l’avait fait rire, mais il ne savait pas si c’était mieux d’en rire que d’en pleurer.

« Je ne sais pas, ça me semble une mentalité de débutante que de croire que tout est décidé par la force individuelle. Régner par la peur n’est pas viable, et ne mène qu’à la rébellion. C’est un instinct naturel de l’humanité. Prend cet homme, le Chapelier, par exemple. Ses intentions sont mystérieuses. Pour tout ce qu’on en sait, peut-être essaie t-il d’aider le Yuukan à sa manière. Mais son comportement hautain, individualiste ? Il a beau être l’un des humains les plus puissants du monde, voilà ce monde entier qui s’oppose à lui. Je pense qu’une leçon peut être apprise de lui à ce sujet… »

Elle insistait pour régler ce qu’elle considérait comme une dette. Au final, Taishi n’en était pas dérangé. Ce n’était pas un concours de celui qui en devait le plus à l’autre. Il n’avait fait que son boulot de Jônin. Mais si elle voulait absolument lui apprendre un tour en retour, il n’allait pas s’en plaindre.

Il observa la démonstration. Masami avait du potentiel, l’Hayai devait l’admettre en voyant la « forêt » de roc se soulever dans la zone devant eux. C’est une technique ingénieuse, capable d’empêcher les esquives trop faciles. Les attaques venant du sol étaient toujours efficaces, même s’il pouvait imaginer plusieurs manières de s’en défaire à plus haut niveau. Mais à celui de Masami, c’était définitivement dangereux. Ça expliquait peut-être sa victoire à l’examen.

« Pas mal »

Il s’approcha des pics rocheux pour les inspecter visuellement. Ça manquait encore de finesse dans l’altération du doton pour un résultat mieux concentré. Nul doute qu’éventuellement, Masami n’aurait aucune difficulté à maitriser des techniques de puissance plus élevée. En autant que ce soit pour le bien d’Iwa…

« Je pense que c’est un joli tour, qui m’inspire à élaborer une technique de ce genre éventuellement. Mais tu as encore un peu de travail à faire si ton objectif est de m’apprendre quelque chose de nouveau. Sans rancune. »

Il s’étira légèrement.

« Je vais te laisser continuer tes exercices. Mais je ne rigolais pas quand je t’ai dis que tu devrais connaître l’historique de ton village. Éventuellement, tu vas représenter Iwa et parler de ton passé ne sera pas une excuse valable. Tu as deux semaines pour te rendre à la bibliothèque et écrire une courte dissertation sur la chronologie de l’histoire d’Iwa. Il devra être soumis au bureau des affaires internes, au palais. Ce sera inscrit à ton dossier, alors assure toi que ce soit accompli. En tant que Jônin, j’ai autorité pour t’imposer cet exercice. Sommes-nous en accord ? »


_________________
I make my own path, Invité.

Taishi's Theme : Anthem of Color
la final ! encore ? (PV) 56132_s
#GLOUBAFETT (Click)
#THEME OF GLOUBA : A MAJESTIC HUNTER (Click)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Jiki Masami
Jiki Masami

la final ! encore ? (PV) Empty
Lun 20 Juil 2020 - 13:42

Masami était jeune, trop jeune sans doute pour tout ce qui lui était déjà arrivée. Elle avait appris dans un autre monde, qui n’avait rien à voir avec celui de l’extérieur, en dehors de la prison. Elle cherchait à survivre, et la châtaigne avait appris qu’elle ne pouvait avoir confiance en personne. Il y avait ceux utiles, et d’autres non utiles. Elle n’avait pas le droit non plus à avoir de sentiments pour les autres, bien trop dangereux. Elle ne devait penser qu’à elle, car personnes d’autres ne le feraient. La Jiki ne voyait que la puissance, la force, l’influence, mais si un jour elle devrait être au sommet, les murs trembleraient surement. Jusqu’à présent, elle avait suivi les ordres, et accomplie ce dont on attendait de sa personne. Elle ne réagit pas plus que cela au rire de Taishi, elle restait calme et concentrée.

Jiki Masami • « Pourtant, c’est bien le cas, la force, l’influence, le charisme individuel. Toph sensei est au pouvoir ici, car personne n’a su lui arriver à la cheville. Elle a même déclaré que si quelqu’un arrivait à la battre elle ou Tenzin, il pourrait devenir Tsuchikage, diriger la ville. C’est bien une preuve que cela fonctionne ainsi non ? »

Demanda alors l’adolescente à cet homme bien plus âgé, et certainement plus sage qu’elle, mais Masami n’était pas du genre à avoir sa langue dans sa poche. Elle ne demandait qu’à apprendre afin d’être toujours plus affutée.

Jiki Masami • « Je suis d’accord que régner par la force pure, n’est valable que peu de temps. Un jour, cette personne va faiblir et ou les autres vont devenir plus fort que cette personne. Le cycle pourra alors recommencer. Cependant, si on arrive à régner par la tromperie, l’influence ou le charisme, la religion peut-être, que des gens sont capables de se suicider pour votre cause, là, ça, c’est la puissance absolue. »

La Jiki croisa les bras et semblait être immédiatement davantage sur la défensive lorsque Taishi parla de l’homme au chapeau, dixit le chapelier.

Jiki Masami • « L’homme au chapeau, lorsqu’il a révélé l’affaire de Wasure no Kuni m’a délivré, moi et beaucoup d’autres, qui étaient injustement prisonniers là-bas. Cependant, le monde n’a même pas réagi, rien, tout le monde a trouvé ça normal d’agir ainsi apparemment. Sont-ils donc tous coupable ? Sûrement que non, mais la force du système et des mêmes dirigeants coupables des pires crimes surpassent la soit disante morale que les gens de l’extérieur pensent être doter. Ce n’est qu’une poudre aux yeux, qui se jettent à eux-même. Depuis que je suis libre, je n’ai vu qu’une majorité de menteurs, de fourbes et de tricheurs chez les gens de l’extérieur. Ils disent quelque chose, mais font presque toujours l’inverse. Pourtant, c’est simple de dire ce que l’on va faire et de le faire.

En ce qui concerne l’homme au chapeau, quelque part j’ai une dette envers lui, mais il n’a pas agi ainsi pour m’aider, ni pour provoquer un sursaut de moralité, je pense qu’il se doutait qu’il ne se passerait pas grand-chose. Je suppose que la libération de puissants prisonniers et une distraction suffisante lui a permis d’agir comme il l’entendait. Je ne sais pas ce que veut le chapelier, et j’imagine que le dénouement ne va pas trop tarder. Le monde entier se dresse contre lui, je suis d’accord, mais a-t-il réellement échoué ses plans depuis le début ?
»


Demanda alors l’adolescente en penchant la tête sur le côté. De son côté, elle ne trouvait pas que sa compagne contre le monde ninja soit réellement un échec. Elle avait son propre avis sur la suite, et la manière dont elle allait réagir selon ce qui se passait. Elle ne savait pas tellement s’il y avait déjà quelque chose à y apprendre, alors que rien n’était fini. Masami ne respectait pas les grades, seulement les faits, aucune moralité, c’était bien pour cela qu’elle comptait bien rembourser cette dette.

Jiki Masami • « Une technique en soit aussi puissante puisse-t-elle être ne sert à rien. C’est comme on l’amène et comment on l’exploite par la suite qu’elle peut s’avérer fatal. »

Commenta simplement Masami, gratuitement, même si Taishi devait déjà le savoir. Cependant, c’était une manière de dire que cette seule technique ne démontrait aucunement sa manière de combattre. Elle n’était pas là pour faire une démonstration, pour prouver être plus forte que lui. Elle cherchait seulement à faire comprendre à ce type, qu’il ne fallait pas la sous-estimer. Le reste, ce serait une surprise si jamais un jour un combat devait avoir lieu, contre ou avec lui.

Jiki Masami • « On doit toujours apprendre, peu importe la rencontre, sinon, cela veut dire que l’on est complètement idiot. Je suis certaine que dans ce que je sais faire, il y a bien quelque chose qui vous ferait envie, mais on verra cela à l’occasion. Ne t’en fais pas, je ne suis pas vexable. »

Répliqua alors toujours aussi incisive Masami, mais c’était sa manière d’être. Elle n’était ni méchante, ni folle, ni agressive, c’était l’unique manière de communiquer qu’elle connaissait. Cependant, lorsque Taishi lui intima un devoir d’école sur l’histoire du village d’Iwa, elle leva un sourcil perplexe.

Jiki Masami • « Je suis une étrangère, et je ne vois pas en quoi l’histoire de cette ville m’aidera en quoi que ce soit. Les titres, ça ne m’importe peu, seuls les actes comptent. Je parlé volontiers de mon passer afin de m’assurer que Wasure no Kuni ne disparaisse pas des mémoires, je suis la preuve vivante de la faute de tous les dirigeants du Yuukan. Ce n’est pas une excuse. En revanche, je veux bien récupérer mon parchemin, qui vaut beaucoup de ressources. »

Dit alors Masami en tendant la main, Taishi ne lui avait toujours pas rendu, mais elle avait fait ce qu’il voulait, une démonstration. Ci fait, elle attendait qu’il respecte sa part du marché.



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Hayai Taishi
Hayai Taishi

la final ! encore ? (PV) Empty
Jeu 30 Juil 2020 - 17:01
Taishi secoua la tête.

« Quelle vision simpliste. Toph a été vaincu dans le passé. Pour le reste, elle ne pourrait empêcher une exode si celle-ci était massive. Les gens restent ici, et sous son commandement, parce qu’elle inspire pas seulement dans ses capacités martiales mais son leadership. »

Sa vision était tout de même intrigante, si un peu érodée par le bon sens. Masami avait décidément été menée sur un chemin des plus détournés, dès le début de son parcours sur terre. Ce n’était pas pire ni mieux qui avait vécu avec facilité et conséquemment, ignorait ce qu’était la souffrance, et l’état sauvage que pouvait prendre l’humanité si la civilisation était absente ou dissoute.

« Si un homme se suicide pour une cause, est-ce vraiment un suicide, ou davantage un sacrifice par dévotion ? Dans les deux cas un homme est mort, c’est vrai… Mais nous devrions tous avoir le choix de notre propre fin. Sans égard à sa signification pour les autres, la nôtre est la seule qui importe à cet instant-là. »


Il n’y avait pas d’acte plus personnel que la mort. On pouvait avoir mille amis, mille enfants et mille alliés, mais à ce moment-là… Nous étions seuls.

« Personne n’a dit que le Chapelier avait échoué. J’ai dit qu’une leçon pouvait être tirée de sa manière de faire. Il a créé sa propre rebellion, après tout. On peut soupçonner que c’était peut-être son but, mais le résultat est le même, non ? »
de toute évidence plus partagée que la moyenne sur leur Némésis vu son passé, ce qui était explicable. Tout comme Taishi partageait des valeurs différentes que la moyenne. Il était le seul ex-déserteur de l’histoire des shinobis, après tout. Il fut tout de même amusé par son commentaire sur le jutsu lui-même.

« Alors tu réponds peut-être à tes propres commentaires. La force pure n’est pas la seule chose qui compte. »

Par contre, par la suite… Il fronça des sourcils. Cela faisait longtemps qu’il n’avait pas une telle insolence. Le genre qu’il aurait répliqué d’un coup de Kunai bien placé de son temps comme déserteur. Néanmoins, la situation avait changé et il se devait d’être plus… Balancé. Ça ne l’empêcha pas de soupirer.

« Une preuve vivante qui ne fera pas long feu si tu ne choisis pas tes combats de manière un peu plus raisonnable. Ne t’inquiète pas de mes apprentissages, Masami. J’ai tiré beaucoup de leçons de cette existence, et je continue à le faire. Je ne suis plus l’élève de personne, sinon de ce monde et de l’humanité, et celle-ci m’enrichit chaque jour. Mais tout comme tu as fait ton chemin pour être qui tu es, j’ai fait le mien. Et celui-ci fut long et tortueux. »

Elle avait tendu la main mais Taishi était resté immobile, ignorant le geste complètement.

« Et la première leçon que j’ai appris, c’est que le monde est injuste. On peut s’apitoyer sur ce fait, ou avancer. Tu vas effectuer cette dissertation, Masami. Cela fait partie de tes responsabilités comme Kunoichi d’Iwa. C’est un prix à payer que tu dois d’ailleurs à Iwa, pas à moi. Iwa qui dépense beaucoup de, quel est ce mot que tu as utilisé ? Ah oui, ressources pour te garder à son service. »

Il haussa les épaules, relevant sa main gantée tenant le parchemin.

« Tu vois peut-être notre discussion comme un échange à l’amiable, mais ça m’indiffère, tout comme ton passé. Injuste à ton égard ? Peut-être dans ta réalité, mais pas la mienne. La situation est simple, ce parchemin contient mon jutsu, et Iwa proscrit l’insubordination. Par chance pour toi peut-être, je ne suis pas le plus à-cheval côté règlements. Alors voilà le choix qui s’offre à toi : tu fais cette dissertation comme je t’ai ordonné de manière plus polie que nécessaire, ou tu abandonnes ce parchemin qui sera remis à l’Intendant. Intendant qui, à tout égard, aura des conséquences fortement plus sévères pour une genin qui déshonore le passé de son village et désobéit à un supérieur hiérarchique. »

L’Hayai roula des yeux, mais son attention restait bien portée sur la femme.

« Alors, que feras-tu, championne ? »


_________________
I make my own path, Invité.

Taishi's Theme : Anthem of Color
la final ! encore ? (PV) 56132_s
#GLOUBAFETT (Click)
#THEME OF GLOUBA : A MAJESTIC HUNTER (Click)


Dernière édition par Hayai Taishi le Mer 5 Aoû 2020 - 16:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Jiki Masami
Jiki Masami

la final ! encore ? (PV) Empty
Mer 5 Aoû 2020 - 12:53
Jiki Masami • « Par le passé oui, évidemment, mais maintenant elle est la reine de cette ville, jusqu'à ce que quelqu'un plus fort arrive et la force à rendre le pouvoir. Je suis entièrement d'accord, il n'y a pas que la force brute, il y a aussi d'autres qualité qui permettent de contrôler les autres, et je dois dire que ce sont peut-être les plus respectables et impressionnantes. Je ne pense pas en être capable, en tout cas pour le moment, c'est pour cela que je dois me concentrer sur la force brute. »

Étonnement, Masami était capable de reconnaître sa faiblesse par moment, même si ce n'était là certainement pas un gouffre. La très grande majorité de sa vie avait été un monde brutal ponctué par la violence. Elle découvrait seulement maintenant une autre manière de vivre, mais elle jugeait nécessairement celle-ci comme faible en rapport à son monde.

Jiki Masami • « Survivre un jour de plus, c'est ça ce qu'il faut viser. Se suicider n'amène à rien, car en restant en vie, tu feras forcément bien plus qu'une simple action. Mourir est tellement facile, vivre et respirer est beaucoup plus difficile. Mon seul objectif de la journée est de voir le prochain levé de soleil. C'est tout, et c'est déjà pas mal même si ici forcément ... C'est le paradis, mais ça ne dire jamais bien longtemps un état de grâce. Il faut juste en profiter au maximum avant que cela ne tourne au vinaigre. On choisit rarement sa mort, c'est surtout les autres qui y décident. »

Mourir simplement de vieillesse, inimaginable pour la châtaigne, il n'y avait que de la violence qui régissait sa vie, et donc par conséquent celles des autres également. La vie pour l'adolescente n'était que solitude permanente. On lui avait enseigné de ne croire personne, n'avoir confiance en personne, que seul son propre sort était important. Sa vie entière n'était tournée que vers son propre nombril, car elle n'avait pas mes moyens comme les gens de l'extérieur de tout ce luxe. Elle voyait toute cette nourriture qui pullulait partout, de quoi se vêtir, boire de l'eau et même d'autres boissons, pas grand monde ne venait les menacer en permanence. Pire, ils pouvaient même dormir sur leurs deux oreilles sans crainte ! C'était dément, complètement dément une différence pareille. Masami n'était pas jalouse, mais ce n'était pas du tout son monde, non, elle était une étrangère.

Jiki Masami • « C'est un homme puissant l'homme au chapeau, il a même réussi l'impensable, lier tout le monde entier en un seul camp ! Personne ne pense plus à s'entretuer. Même si ce n'est pas la première fois, c'est quand même fort, et à quoi sert un ninja en temps de paix de toute façon ? »

La Jiki était réaliste, elle ne vivrait pas dans l'opulence comme aujourd'hui sans toute cette guerre et ces affrontements. Elle devait absolument profiter de ce moment. Elle avait toujours été très directe, à dire ce qu'elle pensait là où d'autres ne pipaient mot. Elle trouvait la plupart des gens de l'extérieur nécessairement troubles, vicieux et menteurs. Elle ne supportait pas les mensonges, les trahisons encore davantage d'ailleurs. La parole valait de l'or, il fallait la respecter sinon on n'était plus rien. Après tout, c'était une des choses que l'on ne pouvait pas retirer à quelqu'un. Ce n'était qu'un choix personnel de l'abandonner. Il n'y avait pas d'insolence à ses yeux, tout simplement car il n'y avait aucune règle à cet endroit d'après ce qu'elle avait appris.

Jiki Masami • « Je me doute que je ne vivrais pas longtemps. Celui qui vit par le kunai meurt par le kunai. Je ne choisis que les combats que je sais être en ma faveur, je ne compte pas me suicider pour rien ni personne. Je m’entraine et j’aiguise mes couteaux pour être capable d’assassiner n’importe qui, n’importe quand. »

Masami se contenta de hocher les épaules lorsque Taishi parla de la voie qu’il avait suivi. Apparemment, il continuait à apprendre, tant mieux pour lui. Ce n’était qu’une réflexion, surement pas une inquiétude pour lui. Elle avait bien appris sa leçon comme quoi, il ne fallait penser qu’à soi. Cependant, la Jiki plissa les yeux lorsque Taishi sembla refuser de lui rendre son parchemin d’ambler.

Jiki Masami • « Il n’y a vraiment qu’une personne de l’extérieur qui peut changer un accord passé en plein milieu de ce dernier. Vous êtes des menteurs et des manipulateurs. On ne peut pas avoir confiance en vous, contrairement à ceux de la prison où tout est clair et direct. Je ne dois rien à Iwa, cette ville m’utilise comme je l’utilise, cela s’arrête là, mais très bien, je vais le faire ton truc. Tu gagnes pour cette fois-ci, mais un jour, tu perdras. Je ne m’en fais pas pour Iwa, mes actions lui rapportent bien plus que ce que Iwa a investi. »

Lança Masami toujours aussi franche envers tout le monde, même si cela pouvait blesser. Elle n’était sûrement pas une très bonne diplomate, ni ne cherchait à avoir des rapports calmes ou tout du moins non conflictuels. Elle ne se faisait aucune illusion à propos de ce moment.

Jiki Masami • « Je ne suis pas du genre à m’apitoyer, je m’adapte à tout. Je ne crois pas à l’amitié, il n’y a là que des intérêts. Tu n’es pas venu ici pour m’aider, tu es ici pour te faire bien voir et faire ton métier de haut responsable. Mon sort t’indiffère complètement, et c’est normal, comment pourrait-il en être autrement de toute façon ? Mon sort a été injuste, mais c’est à moi de régler ça. Je n’attends rien de personne. Lors de missions ou de demandes, j’ai toujours suivi les instructions. Tu ne trouveras aucune insubordination. »

Masami l’observa en estimant ses chances de le vaincre dés maintenant. Elle ne le connaissait certainement pas assez pour cela dans ces conditions. Il faudrait du temps, de la préparation, mais elle était bien plus maline qu’il pouvait paraitre. Elle gardait sa main tendue dans la direction de Taishi. Elle reprit la parole toujours avec son franc parler.

Jiki Masami • « Alors rend moi mon parchemin, je tâcherais de faire ce rapport sur ce lieu et ce type si cela te fais plaisir. »

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467

la final ! encore ? (PV)

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: L'Œil du Cyclone
Sauter vers: