Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Renaître à partir de poussières
Canaliser la pile électrique [Ten no Ikari - Nakamura Syoto] EmptyAujourd'hui à 19:58 par Aditya

» Ô BIENVEILLANT GARDIEN SYLVESTRE
Canaliser la pile électrique [Ten no Ikari - Nakamura Syoto] EmptyAujourd'hui à 19:58 par Aditya

» Esprit mortel [ADITYA]
Canaliser la pile électrique [Ten no Ikari - Nakamura Syoto] EmptyAujourd'hui à 19:58 par Aditya

» Tout est une question d'herbe [Aditya]
Canaliser la pile électrique [Ten no Ikari - Nakamura Syoto] EmptyAujourd'hui à 19:58 par Aditya

» Prothésez-moi (Libre)
Canaliser la pile électrique [Ten no Ikari - Nakamura Syoto] EmptyAujourd'hui à 19:57 par Aditya

» Suivre l’envol du corbeau — ft. Meikyû Raizen
Canaliser la pile électrique [Ten no Ikari - Nakamura Syoto] EmptyAujourd'hui à 19:57 par Aditya

» Lever le voile sur les nations — ft. Hyûga Toph & instances iwajines
Canaliser la pile électrique [Ten no Ikari - Nakamura Syoto] EmptyAujourd'hui à 19:57 par Aditya

» Voyage n°2 du Marchand Shinobi
Canaliser la pile électrique [Ten no Ikari - Nakamura Syoto] EmptyAujourd'hui à 19:57 par Aditya

» [Alerte] L'Esprit de la Côte
Canaliser la pile électrique [Ten no Ikari - Nakamura Syoto] EmptyAujourd'hui à 18:43 par Yamanaka Kiyon

» Ainsi s'apprivoise-t-on [Damahara Kamui]
Canaliser la pile électrique [Ten no Ikari - Nakamura Syoto] EmptyAujourd'hui à 18:35 par Damahara Kamui

Partagez

Canaliser la pile électrique [Ten no Ikari - Nakamura Syoto]

Kappa Tengoku
Kappa Tengoku

Canaliser la pile électrique [Ten no Ikari - Nakamura Syoto] Empty
Dim 31 Mai 2020 - 12:21


Tengoku était un homme de parole. C’est pourquoi, ce jour-là, il se rendait vers le terrain d’entrainement, même si le cœur n’y était pas.

Il devait aller faire un combat d’entraînement avec une autre Genin, qui se nommait Ikari. Ce dernier devait être supervisé par son sensei, Nakamura Syoto. Il espérait que tout se passerait bien et que ça se finirait bien vite. Sans pari absurde que le Chûnin semblait tant affectionner.

Il n’appréciait guerre ce Genin, qui ne pensait visiblement qu’à se battre quelles qu’en soient les conséquences. Pour le moment, il ne le connaissait que très peu mais la première impression n‘avait pas été la bonne. Et la deuxième fois non plus d’ailleurs. Néanmoins, cette fois-là, ce n’était peut-être pas de sa faute. Effectivement, il avait rencontré ce jeune blondinet par deux fois. Cependant la deuxième fois il avait remarqué que Ikari avait su calmer ses ardeurs pour sa sécurité et celles des autres personnes des environs. Peut-être savait-il se contenir quand il le fallait, finalement. Pour Tengoku, un grand Shinobi devait réussir à éviter combat le plus qu’il pouvait, ça ne devait être qu’un dernier recourt pour préserver des vies innocentes.

Dans le fond, il ne devait pas être si méchant que ça puisse qu’il avait aidé Tengoku à ramener ses livres jusqu’à chez lui lors de leur première rencontre pour le moins mouvementé. A bien y réfléchir leur deuxième rencontre le fut tout autant. Lors de celle-ci Tengoku s’était peut-être mal comporté avec l’autre jeune homme dû à une dispute avec son amie Natsumi. Plus il y réfléchissait et plus il pensait qu’il serait normal de présenter ses excuses.

Comme à son habitude, il se leva tôt et englouti un petit-déjeuner qui n’avait de petit que le nom. Il partit en direction du terrain d’entraiment au pas de course mais à faible allure. Histoire de bien digérer et commencer à s’échauffer. Il lui fallait traverser quasiment tout le village pour aller à sa destination. Mais il connaissait bien le chemin car ce n’était pas la première fois qu’il s’y rendait et en plus c’était relativement proche de la bibliothèque où il allait souvent.

Par contre, affronter un autre Genin de Kumo, ce serait bien la première fois. Le stress commença à monter peu à peu en se rapprochant du lieu de l’exercice. Même si au départ il n’avait pas voulu de cet affrontement son esprit de compétition prenait le dessus, petit à petit. Il n’aimait pas perdre et ne comptait faire aucun cadeau à son adversaire, il serait à fond dans le match. Il ne connaissait pas l’étendu des pouvoir de Ikari mais peu importé car jamais Tengoku ne sous-estimait quelqu’un et aujourd’hui ne ferait pas exception.

Il ne fut pas surprit d’arriver en premier au terrain d’entrainement. Comme à son habitude, il entreprit de faire quelques mouvements de Taijutsu afin de finir de bien échauffer son corps. Rien n’était pire que de se blesser à un simple entrainement. Surtout si c’était dû à une mauvaise préparation.

Finalement, il attendait l’arrivée de son adversaire avec plus d’impatience qu’il aurait pu imaginer.


HRP:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9141-kappa-tengoku-terminee?nid=1#77658 https://www.ascentofshinobi.com/t9215-kappa-tengoku#77673
Ten no Ikari
Ten no IkariEn ligne

Canaliser la pile électrique [Ten no Ikari - Nakamura Syoto] Empty
Dim 31 Mai 2020 - 21:00

Aujourd'hui était le jour J désigné par Tengoku et moi-même, ainsi que son senseï Syoto pour l'affrontement dont on avait parlé bien des jours auparavant. Peu de temps après la réussite de mon examen et le fait que j’étais devenu un genin, j’avais rencontré tout un tas de monde sur la place marchande. Et par un malheureux hasard, il s’était avéré que ma rencontre avec le rouquin avait déclenché un carambolage qui avait failli dégénérer au vu du caractère de tout le monde. Pour ma part, j’avais juste proposé un combat avec la lieutenante qui se trouvait là ce jour-là, mais Tengoku avait paniqué, et s’était confondu en excuses à ma place et m’avait proposé cet entraînement en place et lieu de celui que je voulais avoir avec la Teikokujin. Pourquoi ? Je n’en avais aucune idée, mais j’avais gaiement accepté sa proposition qui s’était vu devenir un rendez-vous plus ou moins officiel. Le senseï en question avait voulu lancer des paris, mais aucun des deux concernés -dont moi- n’avaient réellement considérer la chose. Je n’étais pas intéressé par le fait d’avoir un serviteur, ou de servir quiconque, je voulais juste me mesurer à des personnes fortes.

C’est donc dans cette optique que je me préparais ce matin. Après avoir avalé mon lait et mes céréales, je pris ma douche, puis m’habillai en récupérant mes affaires de manière à avoir tout ce dont j’avais besoin pour le duel à venir. L’anticipation du combat à venir me rendait tout chose, et c’est avec un excès de joie que je finis mes préparatifs pour me rendre sur le terrain d’entraînement que nous avions désigné. Toutefois, je ne m’étais pas rendu compte, avec toute cette excitation, j’avais passé un peu trop de temps à me préparer. Ou du moins, à réfléchir tandis que je mangeais, que je me douchais et que je m’habillais. Réfléchir à quelles capacités pouvaient avoir mon adversaire du jour. Rien ne laissait présager quoi que ce soit de sa part, et je ne savais pas à quoi m’attendre, et c’en était que plus amusant. Mais à force de faire des spéculations et de penser à ce combat proche à venir, j’en étais venu à être en retard. M’activant alors, je me dépêchai d’atteindre le terrain d’entraînement pour rejoindre Tengoku.

Notre arbitre serait là, lui aussi, et ça tombait d’ailleurs bien. Car il y avait certaines choses dont je devais discuter avec lui, et dont j’avais hâte. Il m’avait été désigné comme celui auprès duquel je devais me rapprocher pour en apprendre plus au sujet de ma capacité : l’assimilation. Cette dernière m’était encore difficile à maîtriser, et bien que j’étais capable de l’utiliser, je ne la maîtrisais pas encore. J’étais certain que j’étais capable de faire bien d’avantages que ce que je faisais actuellement. Mais pour cela, j’allais avoir besoin d’un peu d’aide. Et si Syoto-senseï pouvait m’indiquer vers qui je pourrais me tourner, cela ne pouvait être qu’une bonne chose. C’est donc avec une double attente et une double excitation que je filais sur les toits des habitations du village pour me rendre au terrain d’entraînement. Lorsque j’arrivai, Tengoku était déjà présent et en train de s’étirer et s’échauffer. Avec un sourire plein d’entrain, je le saluai.

-Salut Tengoku ! Désolé pour le petit retard, je me suis laissé aller à avoir la tête dans les nuages. Tu es prêt ?

Mon impatience à l’idée de commencer pouvait aisément se lire dans le langage de mon corps. Une excitation qui était difficilement contenue, et qui me faisait certainement paraître enfantin, mais dont je n’avais rien à me reprocher. A mon tour, je m’échauffai rapidement avant de faire face à mon adversaire. Il ne manquait plus que l’arbitre en question et toutes les choses étaient réunies.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Nakamura Syoto
Nakamura Syoto

Canaliser la pile électrique [Ten no Ikari - Nakamura Syoto] Empty
Lun 1 Juin 2020 - 21:21
En cette journée ordinaire, l’androgyne vaquait à ses occupations comme à son habitude, oubliant même qu’il était chargé de superviser le duel entre son élève Tengoku, et le turbulent Ikari. Était-ce réellement un oubli de sa part ? Ou était-ce un énième plan tordu dont seul lui avait le secret ? En tout cas, il ne semblait pas pressé au point de se mettre comme limite l’achèvement du roman qu’il dévorait. De cette façon les deux jeunes gens auraient le temps de faire plus ample connaissance, avant de se lancer dans une bataille effrénée qui devait forcément se conclure par la défaite de l’un d’eux. Sur le papier ces deux genin devaient être de force égale, mais cela ne suffisait pas pour l’emporter s’ils n’avaient pas un brin de malice. La fourberie était un facteur déterminant pour désigner le vainqueur, et si l’un d’eux en était doté il serait immédiatement mieux perçu par l’instructeur.
Une fois sa lecture terminée, le blondinet revêtit une tenue civile ainsi que son traditionnel cache œil, et pour cette fois, il laissa son bandeau frontal rangé dans un des tiroirs. Il quitta son domicile en emportant avec lui un carnet vierge et de quoi écrire, il voulait noter toutes les informations qui concernaient les duellistes : force, endurance, vitesse, style de combat, affinité primaire et bien d’autres critères. Cette collecte de données lui permettait de ne pas être pris au dépourvu si jamais il était missionné auprès d’eux. Mais également de corriger les failles qu’il pourrait entrevoir, ou plutôt les exploiter, afin qu’ils ne reproduisent plus les mêmes erreurs. Pour cela, ils devaient être eux même conscients de leurs faiblesses, et ceci était une autre paire de manche.
Le flegmatique mit environ une bonne demi-heure à arriver sur les lieux, non pas à cause de marche peu dynamique, mais parce qu’il s’arrêta pratiquement à chaque commerce qu’il apercevait. Préparant ainsi une liste de choses qu’il achèterait lors de son retour d’entrainement. Un tel comportement aurait pu agacer les deux jeunes hommes qui attendaient depuis un bon moment déjà. Tout sourire, le blondinet les saluait d’un simple geste de main tout en se rapprochant de ces derniers.
« Vraiment navré pour ce retard… J’avais du boulot à terminer, c’est pour cette raison que je n’ai pas pu arriver bien plus tôt. » dit-il en se grattant l’arrière de la tête.
« J’espère que vous êtes en pleine forme ce petit affrontement. Les règles sont plutôt simples. Il n’y en a pas. Vous êtes donc libres d’employer toutes les méthodes pour avoir le dessus sur votre adversaire, quant à moi je n’interviendrai que si la situation l’exige… »
Il marqua volontairement une pause avant de reprendre.
« Oubliez donc le pari lancé la dernière fois, ça servait simplement à vous distraire. A présent que tout est dit, vous pouvez engager le combat. »
Le Nakamura fit plusieurs bonds en arrière pour ne pas les gêner dans cet entrainement, pour être assuré d’être à une bonne distance, il se posta à coté d’un arbre. Le regard absorbé par le futur spectacle qui allait se dérouler sous ses yeux. Qui sortirait vainqueur ? Il avait déjà sa petite idée là-dessus…

_________________
Canaliser la pile électrique [Ten no Ikari - Nakamura Syoto] A6hp
« La faiblesse oblige la force, comme la trahison engendre le sang...»
Thème musical
(Merci Aditya pour le kit! ♥)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7895-syoto-termine https://www.ascentofshinobi.com/t8045-la-releve-carnet-de-bord-en-cours#66953 https://www.ascentofshinobi.com/t8389-un-lourd-heritage-naragasa-daisuke
Kappa Tengoku
Kappa Tengoku

Canaliser la pile électrique [Ten no Ikari - Nakamura Syoto] Empty
Mar 2 Juin 2020 - 12:30


L’échauffement était une routine importante avant tout affrontement ou tout autre exercice intensif. Tengoku ne dérogeait jamais à la règle. Articulations, muscles, rythme cardiaque, rien était oublié. Certes, en situation réelle, sur le terrain, s’échauffer avant une bataille était quasiment impossible. Alors pourquoi ne pas reproduire les mêmes conditions ? Tout simplement car le risque de se blesser était plus grand, sans échauffement. Alors autant, sur le terrain il n’y avait pas le choix. Autant, à l’entrainement, il y avait tout le loisir de faire comme bon lui semblait. Se blesser lors d’un entrainement à cause d’une préparation négligée était une faute professionnelle grave selon Tengoku. Néanmoins, l’idée qu’il ne ressortirait pas indemne de l’exercice du jour lui trottait dans la tête. Il se donnerait à fond et son adversaire aussi, il n’en doutait pas.

En parlant de lui, Ikari arriva sur le terrain d’entraînement, s’excusant d’être en retard et le saluant amicalement.

« Salut Ikari. Ne t’inquiètes pas, tu n’es pas en retard, c’est moi qui suis en avance. Je suis prêt. Mais prends donc tout le temps dont tu as besoin pour t’échauffer un peu. »

Cette dernière phrase était inutile, le jeune homme commença déjà à réaliser des mouvements basiques pour faire chauffer la machine. Il devait savoir tout comme lui l’importance de tels préliminaires. Tengoku était prêt, alors il se permit d’arrêter ses exercices pour observer quelque peu le jeune blondinet. Arriverait-il à découvrir un quelconque style de combat à travers cette observation ? Il en doutait. Ikari n’effectuait rien ne pouvant trahir quelconques stratégie de combat.

Alors qu’il finissait ses préparatifs, Nakamura Syoto, le Sensei de Tengoku arriva. Il l’avait presque oublié, encore un peu et les deux jeunes Genins commençaient le combat sans lui. Ce dernier s’excusa également du retard à la différence près que lui l’était vraiment. L’avait il fait exprès ? Du peu qu’il connaissait de son récent mentor, Tengoku n’en avait aucun doute. Et s’il n’avait pas fait exprès alors ça voulait dire que cet entraînement lui passait au-dessus de la tête. Dans tous les cas, en faire la remarque ne servirait à rien. Alors il le salua simplement.

« Sensei, bonjour. »

Court, essentiel. Il n’avait pas vraiment grand-chose à dire de plus. Il se demandait même un peu pourquoi il était là. Les deux Genins n’allaient pas s’arracher la tête, ce n’était qu’un entrainement et, en soit, il n’y avait pas besoin d’intervention extérieure.

Un point important revint tout de même en tête du Genin orange. Il allait devoir affronter son Sensei dans un entraînement, il le savait, il l’avait dit lui-même. Ce dernier aurait alors toutes les informations qu’il voudrait alors que Tengoku ne saurait rien sur son adversaire. Situation plus que compliquée surtout face à un Shinobi possédant déjà plus d’expérience et sans doute plus de force brute. Il cachait bien son jeu, ce Nakamura. Mais, Tengoku le percerait à jour, il n’en doutait pas. Il avoua que l’histoire du pari n’était pas sérieuse. Qu’elle le soit ou pas ni Ikari ni Tengoku n’avaient semblés vouloir accepter les termes ou même un quelconque défi de ce genre. Une fois le Sensei écarté Tengoku recula également pour mettre une distance moyenne entre lui et son adversaire.

Ce dernier semblait prêt. Qui ferait preuve de la première initiative en cette matinée ? Tengoku observait son adversaire, ne la lâchant pas du regard. Qu’allait-il bien pouvoir faire ? Quelles étaient ses capacités ? Son affinité ? Se battaient ils avec des armes ? Une invocation peut-être ? Tant de questions auxquelles aucun combattant n’avait de réponse en ce début de combat. Tengoku possédait une unique technique permettant de jauger quelque peu son adversaire à cette distance sans se mettre en danger. Foncer directement au corps à corps était une erreur qu’il avait commise face au Lieutenant Inuzuka et il entendait bien ne pas la reproduire ici. Au final, ce n’était que son deuxième affrontement en tant que Shinobi.

Tout en réalisant des signes incantatoires Tengoku prit une inspiration pour remplir ses poumons puis mis deux doigts formant un cercle au niveau de la bouche pour souffler à travers. Ainsi, il voulait envoyer dix petites boules de feu en direction en direction du Genin blond. Les hostilités étant lancées, quelle serait sa réaction ?



Résumé du tour:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9141-kappa-tengoku-terminee?nid=1#77658 https://www.ascentofshinobi.com/t9215-kappa-tengoku#77673
Ten no Ikari
Ten no IkariEn ligne

Canaliser la pile électrique [Ten no Ikari - Nakamura Syoto] Empty
Mar 2 Juin 2020 - 15:20

Lorsque j'arrivai avec mon habituelle bonne humeur, Tengoku me salua à son tour et, d'un ton qui semblait presque amical, me dispensa des excuses pour mon retard. Je me surpris à me détendre un petit peu au contact du rouquin, et je devais certainement m'attendre à ce qu'il m'accueille avec la même froideur qu'au bar, mais il n'en était rien. Bien que cela n'enlevait rien à ma gaieté naturelle, il était toujours plus agréable de faire face à quelqu'un d'avenant que l'inverse. D'un hochement de tête, j'acquiesçai à ses quelques mots en commençant mes échauffements, des échauffements primaires juste histoire d'être prêt lorsque le combat commencerait. Bien que je ne le faisais pas systématiquement, avec un temps pareil et la morsure du froid, il était bien plus agréable de commencer le combat déjà échauffé. Mais pendant de longues minutes, l'arbitre de cet entraînement se fit désirer -même si j'étais visiblement le seul à m'en rendre compte- et ce dernier n'arriva qu'au dernier moment.

Il présenta ses excuses, mais je n'en avais cure. Non pas parce que je ne le croyais pas ou que j'estimais son retard inacceptable, mais uniquement parce qu'il était temps de commencer et mon excitation pour ce combat prévalait sur l'agacement qu'aurait pu avoir son retard. Tengoku salua son senseï, et je fis de même en lui disant bonjour après qu'il nous ait un peu rappelé les circonstances et la raison de sa présence. Le pari qu'il avait proposé bien entendu ne tiendrait pas, mais il avait tout de même tenu à être présent. Et bien que je doutais de la nécessité de celle-ci, elle m'arrangeait bien, moi qui avait besoin de quelques réponses à mes questions. Mais d'abord, le combat. J'allais pouvoir tester quelques coups, mon affinité, et mes techniques en tant que samouraï. Mon katana à ma taille, toujours rangé dans son fourreau, j'observai le guerrier roux prendre un peu de distance avant de démarrer les hostilités. D'un ton joyeux, je l'encourageai à commencer.

-C'est parti !

Composant quelques mudras, mon adversaire inspira par la suite brusquement. Du fûton ? Du suiton ? Non, aucune de ces deux propositions. En le voyant former un cercle avec son index et son majeur, c'était bien du katon sous la forme de dix petites boules de feu qui sortirent de sa bouche. Prenant appui sur mes jambes, je fis un léger bond sur le côté pour esquiver les boules enflammées. Et pris d'une envie de tester des techniques samouraï, je dégainer mon sabre dans un mouvement fluide à force d'entraînement et tentai de couper l'une des boules que j'avais déjà esquivé. Avec une respiration mesurée, je tentai de faire passer du chakra neutre et fluide dans la lame pour disperser la boule de feu. Mais rien ne se passa. Ou presque. Ma lame passa à travers des flammes, et de manière à peine perceptible, le feu subit une légère turbulence qu'une vraie lame n'aurait pu causer.

-Hum...ce n'est pas encore ça...

Puis rengainant Thunderbird, je me mis à courir vers le guerrier roux, usant de ma petite taille pour fouler le sol et abaisser mon centre de gravité autant que possible. Composant des mudras totalement factices car je n'en avais nullement besoin, je tendis une main vers le Kumojin pour laisser un éclair s'en échapper et visant son épaule. Un éclair d'une puissance faible, capable uniquement de créer des fourmillements désagréables dans le membre touché. Les mudras ici avaient pour unique but de me faire passer pour un simple utilisateur de Raiton pour, je l'espérais, mieux tromper mon adversaire par la suite. Et l'éclair faible ne servait qu'à divertir mon adversaire pendant que je me rapprochais, même si les fourmillements encourus si Tengoku se faisait toucher n'auraient rien d'agréables. Continuant à me rapprocher doucement, j'observai attentivement la réponse de ce dernier.

-Raiton, Raigeki !


Résumé:
 


Dernière édition par Ten no Ikari le Sam 13 Juin 2020 - 13:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Kappa Tengoku
Kappa Tengoku

Canaliser la pile électrique [Ten no Ikari - Nakamura Syoto] Empty
Mar 2 Juin 2020 - 16:54


Ikari semblait très enjoué à l’idée de débuter ce combat. Il prêta lui aussi à peine attention au Chûnin. Ce qu’il voulait, c’était en découdre le plus vite possible. Et il laissa l’initiative au Genin orange en donnant le signal de départ.

Les dix boules de feu partirent à vive allure en direction du blondinet. Sur le trajet les projectiles enflammés fendaient l’air de leur chaleur rougeoyante. Cependant, au lieu d’aller s’écraser sur le corps de sa cible, elles terminèrent sur le sol dans des gerbes de poussière et de feu. En effet, Ikari s’était décalé sur le côté d’un bon vif et habile. Tengoku réprima un soupir, en plus de manquer sa cible son attaque n’avait permis de dévoiler aucun secret de son adversaire. Pour lui, c’était un tour dans le vent. Il comptait bien lui rendre la pareille.

Le Genin blondinet fit tout de même quelque chose que Tengoku ne put comprendre. Se retournant vers une boule de feu qui était passé à côté de lui il tenta d’un coup de katana à travers cette dernière. Tengoku fut étonné, qu’essayait-il de faire au juste ? Il sembla dire quelque chose puis rengaina son arme. Il ne put entendre ce qu’il avait dit et il n’avait pas le temps de plus y réfléchir. Il lui demanderait sans doute plus tard.

Ikari était cette fois décidé à riposter et prendre l’initiative. Il commença à s’approcher de Tengoku en courant. Alors qu’il s’approchait il réalisa quelques mudras. Le Genin orange n’entendait pas le laisser faire et peut-être le laisser prendre l’avantage. Alors, il concentra son chakra dans ses membres inférieurs pour casser la distance avec son adversaire en le chargeant. Tandis qu’il s’approchait son adversaire leva le bras dans sa direction pour en laisser sortir un arc électrique qui se dirigea vers Tengoku. Ce dernier dans un mouvement d’épaule fluide laissa le rayon électrique passer à côté de lui pour se perdre il ne savait où. Raiton donc. Chacun des protagonistes du combat avait maintenant une information importante concernant son adversaire : l’affinité. Tengoku avait déjà affronté le Vent, maintenant, c’était au tour de la Foudre. Cette fois, il n’aurait pas l’avantage affinitaire même si ce dernier avait été inutile lors de son affrontement avec le lieutenant Inuzuka. La différence de puissance avait était si grande que même son Katon ne pouvait travers le Futon de l’adolescente impériale.

Une fois assez proche de son adversaire, Tengoku abaissa son centre de gravité pour envoyer son coup fétiche au visage de ce dernier. Un coup de pied qui avait pour but d’aller s’écraser violemment contre le menton de sa cible. Il espérait enfin voir les dégâts que pouvait faire ce coup car lors de son précédent combat même s’il l’avait effectué à plusieurs reprises ce dernier n’avait jamais réellement fait mouche. Ce serait différent cette fois ci ? En tous cas s’il était sûr d’une chose c’est que son adversaire ne se laisserait pas faire et ne prendrait pas ce coup sans sourciller.



Résumé du tour:
 



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9141-kappa-tengoku-terminee?nid=1#77658 https://www.ascentofshinobi.com/t9215-kappa-tengoku#77673
Ten no Ikari
Ten no IkariEn ligne

Canaliser la pile électrique [Ten no Ikari - Nakamura Syoto] Empty
Mer 3 Juin 2020 - 1:08

J'esquivai allègrement les boules de feu qui fusaient dans ma direction, évitant la morsure des flammes de justesse. Mais c'est avec un regard surpris et septique que mon adversaire me regarda donner un coup d'épée dans les flammes, sans grand résultat. Ou du moins, le résultat était si mince qu'il en était imperceptible. Toutefois, il ne tenta pas de poser plus de questions que cela, malgré la stupidité dont j'avais l'air d'être affublé, et passa rapidement à autre chose. Je m'avançai vers le guerrier roux en pensant faire diversion avec quelques mudras et un éclair, mais je n'avais pas pris en compte que Tengoku était aussi téméraire que je pouvais l'être. Prenant appui sur ses jambes, il fonça sur moi tandis que je visais son épaule avec ma main. Et d'un mouvement expert de l'épaule, il esquiva mon éclair avec une facilité déconcertante.

-Oh !

Un petit cri de surprise qui avait été dit d'une manière assez naïve. Il s'était rapproché si vite tandis que j'étais moi-même en train de courir dans sa direction, la surprise de son action avait tétanisé mon corps une fraction de seconde. Une fraction de seconde qui était largement suffisante dans un combat pour placer un coup. Ce que mon adversaire roux s'attelait à faire, abaissant son centre de gravité en visant ma mâchoire inférieure avec son pied. La puissance du coup semblait non négligeable, et je constatai donc dans le même temps que mon adversaire était un expert du taijutsu. Son pied arrivait droit dans ma figure, et avec la cinétique des choses, je n'avais pas les appuis nécessaires pour esquiver son coup de manière efficace. Il ne me restait que peu de solutions, et parmi celles-ci, mon don que j'avais hérité du ciel. Alors dans ce combat, je serais le premier à dévoiler ses secrets ? Cela ne me dérangeait pas.

Avec un grand sourire alors que son pied s'apprêtait à me frapper, je transformai le haut de mon corps en un amas d'électricité pure. Je sentis le sentiment enivrant et puissant de la foudre circuler dans mon corps, l'électricité devenant ma chair et mon sang. Je ne maîtrisais pas encore ce pouvoir suffisamment pour le faire circuler dans tout mon corps, pas encore. Mais s'il voulait s'éviter un coup de jus, il allait devoir arrêter son pied avant qu'il ne me frappe. Et même si ça ne me dérangeait pas qu'il se prenne quelques décharges dans la jambe, le fait qu'il s'arrête avant de me toucher allait me procurer un effet similaire. Profitant de cet instant, je me baissai rapidement et fauchai la jambe d'appui du guerrier roux pour le faire chuter. Et sans perdre de temps, je m'élevai un peu dans les airs pour enchaîner avec un coup de pied visant son estomac, et dans sa chute, à l'écraser contre le sol. Sur ce je fis un bond en arrière pour prendre quelques mètres de distances. Pas suffisamment pour être totalement hors de portée s'il voulait à nouveau venir au corps-à-corps. Je n'allais pas l'en empêcher. Bien au contraire, je me sentais bien mieux en combat rapproché. Je voulais voir ce dont il était capable.

-C'était un beau geste, Tengoku-san !


Résumé:
 


Dernière édition par Ten no Ikari le Sam 13 Juin 2020 - 13:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Kappa Tengoku
Kappa Tengoku

Canaliser la pile électrique [Ten no Ikari - Nakamura Syoto] Empty
Mer 3 Juin 2020 - 11:19

Ikari fut surpris mais néanmoins ravi de l’habilité dont faisait preuve son adversaire. Il ne s’attendait peut être pas à une réaction si instinctive de sa part et encore moins à ce qu’il casse la distance. Tengoku ne comptait pas le laisser approcher et ainsi le laisser mettre en place la tactique qu’il aurait voulue. Le Genin orange se disait que son compagnon d’entrainement du jour devait apprécier son entrain au combat. Il semblait être un amoureux des affrontements, après tout.

Tengoku était maintenant au plus proche qu’il pouvait de son adversaire. Ce dernier, ne pouvant que constater son erreur en voyant le rouquin descendre sur ses appuis pour porter un violent coup à son visage. Sa course avait était coupée et son temps de réaction avait était bien réduit par la charge. Même le lieutenant Inuzuka qui était une Kunoichi de rang supérieur avait eu du mal à esquiver complètement ce coup. Cette fois, Tengoku en était persuadé, le coup de pied ferait mouche et il sentirait pour la première fois les os d’une mâchoire se briser sous son talon. Il envoya son pied droit à grande vitesse et un sourire en coin apparu. Tengoku parlait rarement quand il combattait mais les expressions sur son visage pouvaient en dire beaucoup. Avait-il déjà gagné avec ce coup ? Un homme recevant un tel choc ne pourrait s’en relever facilement.

Mais Tengoku n’eut pas la sensation escompté dans son pied qui aurait signifié le brisement d’os. Comme s’il frappé le vide, il ne sentit rien. Un rien cependant suivit d’une décharge électrique qui s’étendit du pied jusqu’au haut de la cuisse. Tengoku ne comprenait pas. Là où se trouvait le visage de Ikari un instant plutôt trônait un difforme rassemblement d’arcs électriques. Dans son élan Tengoku n’avait pu ni voir la réaction de son adversaire, ni arrêter son coup. Comment avait-il fait cela ? Impossible qu’il ait fait des signes, il n’en avait pas eu le temps et Tengoku les aurait vus. Transformer une partie de son corps en un élément ? Tengoku n’avait jamais entendu parler d’une telle capacité. Il se dit sur le moment que s’il pouvait lui aussi réaliser une telle prouesse ce serait bien utile.

Mais Tengoku n’avait pour le moment pas le temps de penser à tout cela. Alors que l’électricité commençait à peine à parcourir sa jambe son adversaire profita du choc pour tenter de prendre un avantage important. D’un mouvement basique mais ô combien approprié à la situation Ikari balaya le peu d’appui qu’il restait à Tengoku. Ce coup, il le vit venir. Mais, pour autant, il ne put rien faire vu la position délicate dans laquelle il était. Il comprit alors qu’il avait affaire à un Shinobi qui faisait preuve de talent dans le combat à mains nues. Ses réactions étaient rapides et réfléchies. Ne laissant aucun répit à son adversaire.

Alors que Tengoku n’avait même pas encore eu le temps d’atterrir lourdement sur le sol Ikari tenta encore de l’enchaîner. Il faisait preuve là d’un sens du combat très développé mais Tengoku n’entendait pas le laisser faire. Cette fois, il fallait réagir. De ses mains il para le coup de pied d’Ikari pour ne pas le prendre dans l’estomac mais tomba tout de même sur le sol. Il tenta de garder le pied d’Ikari dans ses mains pour l’empêcher de fuir du corps à corps. Tengoku en voulait encore. Il tenta de se relever mais sa réaction fut moins vive qu’il l’espérait. En effet, une forte sensation de contraction parcourait encore sa jambe droite, comme une crampe. Il surpassa tout de même cette sensation pour répliquer. D’un signe, il réalisa de nouveau un Katon mais cette fois beaucoup moins puissant qui avait pour but de gêner la vue de son adversaire. A la suite de quoi Tengoku tenta un enchainement de trois coups composé d’un coup de pied bas visant une cuisse puis un coup de poing au corps pour finir par un au visage.

Cette fois, il restait bien aux aguets de toute réaction de Ikari qui pourrait entraîner de nouveau cette mystérieuse transformation bien embêtante pour le Genin orange. Il ne voulait pas taper dans le vide encore une fois lui engourdissant de nouveau un membre et l’handicapant.



Résumé du tour:
 


Dernière édition par Kappa Tengoku le Jeu 25 Juin 2020 - 19:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9141-kappa-tengoku-terminee?nid=1#77658 https://www.ascentofshinobi.com/t9215-kappa-tengoku#77673
Ten no Ikari
Ten no IkariEn ligne

Canaliser la pile électrique [Ten no Ikari - Nakamura Syoto] Empty
Mer 3 Juin 2020 - 16:09

Un frisson d'excitation parcourait mon épiderme alors que l'affrontement continuait. Je pouvais voir le même sourire qui avait fleurit sur mon visage étirer les lèvres de mon adversaire roux. Mais ce dernier avait baissé son centre de gravité et se faisant m'avait visiblement perdu de vue. Ainsi, sa jambe traversa ma tête faite d'éclairs, mes mèches électriques frétillant presque sur le passage tandis que Tengoku subissait le contre-coups de son attaque. Mêlant surprise et choc électrique, mon adversaire se tétanisa un instant et je ne lui laissai aucune chance de contrer la suite de mon enchaînement. Ou du moins, c'est ce que je croyais. Reprenant forme humaine, je fauchai sa jambe qui prenait ses appuis, le faisant décoller du sol, et avec un grand sourire, j'enchaînai en frappant de mon pied son ventre pour qu'il s'écrase au sol. Mais alors que je pensais mon action réussie, mon coup de pied rencontra non pas son ventre comme je m'y attendais, mais ses bras.

Certainement un mouvement réflexe, rapide, qui prouvait que mon adversaire était rompu à l'art du corps-à-corps. Cela ne pouvait que me faire d'avantage plaisir. Mais alors que je comptais m'éloigner pour prendre un peu mes distances et observer ses prochaines actions, mon adversaire ne semblait pas du même avis. Je sentis ses doigts se refermer autour de ma cheville, m'empêchant de reculer comme je l'avais prévu initialement. Il semblait préparer quelque chose, et avait besoin que je sois proche de lui, comme le montrait le mudra qu'il était en train de composer. Cette fois-ci, ce furent mes deux jambes que je changeai en éclairs, de la pointe de mes orteils jusqu'au haut de mes cuisses. Cela allait certainement motiver le guerrier roux à me lâcher -il n'aurait pas trop le choix en fait. Et alors que je commençais à me retirer, il inspira et cracha une gerbe de flammes, à peine suffisante pour arriver devant mes yeux. Surpris, je fis quelques pas de recul.

Mais ce n'était bien évidemment qu'une diversion. Une diversion pour les coups qui arrivaient sur moi. Une autre belle stratégie, un autre beau mouvement que me sortait le guerrier roux de son chapeau. Avec mes petits pas de recul et l'effet de surprise, une fois de plus, il me retirait la possibilité d'une esquive facile. Ses coups n'étaient pas très rapides, c'en était certain, mais ils avaient été travaillé de telle sorte que je ne puisse pas simplement les esquiver. Mais tout cela, c'était si je n'avais que de simples esquives. Alors qu'il s'apprêtait à me frapper, une fois de plus, je me transformai en éclair pour me déplacer rapidement en arrière. Son enchaînement ne frappa que le vent alors que je me retrouvais à nouveau à une faible distance de lui. L'excitation et la joie du combat pouvait se voir sur mon visage exalté, mes yeux pétillants.

-Tu es bon, Tengoku-san !

Mais je ne comptais pas lui laisser le temps de prendre son souffle. Avec mes jambes encore transformées en foudre, je tentai un coup de pied simple mais qui visait les jambes de mon adversaire, à hauteur de mi cuisses. Cette fois-ci, je ne tentais pas de le faire tomber, je tentais surtout de foudroyer ses jambes. Lui causer des douleurs musculaires. Le ralentir, et réduire sa mobilité. Par ailleurs, un coup de pied fait de foudre entièrement n'était pas aussi facilement arrêtable qu'un pied fait de chair et d'os. J'avais abandonné le combat à l'épée pour l'instant, mais ça allait revenir surement.


Résumé:
 


Dernière édition par Ten no Ikari le Sam 13 Juin 2020 - 13:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Kappa Tengoku
Kappa Tengoku

Canaliser la pile électrique [Ten no Ikari - Nakamura Syoto] Empty
Mer 3 Juin 2020 - 21:46

Tengoku l’avait attrapé, il tenait le pied de son adversaire bien fermement l’empêchant ainsi de reculer comme il semblait vouloir le faire. La masse électrique avait de nouveau été remplacée par le corps humain du jeune blond. Voyant de nouveau son visage Tengoku n’aurait pu dire si ce qu’il lisait sur ce dernier était de l’étonnement ou de l’amusement.

Il souriait, oui. Sans doute car il réservait encore une bonne surprise à son adversaire toujours au sol. Cette fois ce furent les jambes de Ikari qui disparurent pour laisser place à des masses électriques. Il avait bien Ikari devant ses yeux et cette fois, il en était sûr, ce dernier n’avait réalisé aucun signe pour effectuer ce tour. Tengoku voyant encore cette technique eu le réflexe de relâcher le pied de sa proie mais bien trop tard. La transformation était si rapide que la foudre l’avait atteint en une fraction de seconde engourdissant ses mains et ses bras de la même manière que sa jambe précédemment. Il accusa le coup mais ne changea pas son plan pour autant, il n’avait plus le choix de toute façon.

Il se leva tout en serrant les mains pour essayer de canaliser les spasmes qu’il pouvait y ressentir et fit le signe de sa technique malgré des mains engourdies, comme s’il les avait laissées dans la neige. Il réussit tout de même à faire sa technique et envoyer une gerbe d’étincelles en direction de son adversaire. Ce dernier avait néanmoins eu le temps de reculer et le Jutsu n’eut pas l’effet vraiment escompté. Tengoku ne le lâchait pas d’une semelle et continua son enchaînement. Il ne visa pas la cuisse d’Ikari avec son premier coup de pied car se trouvait toujours de la foudre à leur place. Mais quel que soit sa cible cette attaque fut vaine.

Alors qu’il était cette fois persuadé d’atteindre sa cible Ikari disparut complétement pour laisser place à un amas de foudre qui se déplaça à la vitesse caractérisant cet élément naturel. Tengoku envoya alors ses coups dans le vide alors que son adversaire était devant lui, mais, un peu plus loin. Seul lebas de son corps resta dans son élément fétiche. Tout en le félicitant de sa stratégie, ou plutôt sa tentative, Ikari fonça pour riposter.

Tengoku tentait de rester solide sur ses appuis, malgré la douleur parcourant toujours sa jambe droite. Pour ses mains et bras il ressentait toujours cette sensation de fourmillement le parcourant. Ikari envoya un coup de pied bas visant les jambes de Tengoku mais ce coup était trop téléphoné et il pouvait le voir sans problème. Le parer ? Impossible se dit-il car c’était un coup à se faire encore électrocuter. Tengoku décida donc d’esquiver d’un habille mouvement de la jambe arrière et en levant la jambe avant le coup de pied foudroyant d’Ikari rata sa cible.

Après cela il lui fallait riposter et il avait que très peu de temps pour réfléchir car son adversaire n’allait pas le laisser respirer et allait surement revenir à l’assaut. S’il l’attaquait au corps à corps il avait bien compris qu’il serait accueilli par un électrochoc car quoi qu’il fasse, même en détournant son attention, il avait le temps de remplacer son corps par de la foudre. C’était quasiment instantané. En plus de gaspiller de l’énergie Tengoku voyait son attaque se retourner contre lui. A ce rythme il se viderait de son chakra et de ses forces avant même de pouvoir toucher Ikari une seule fois.

Un détail l’interpella tout de même. Il semblait transformer son corps partiellement, passant du haut au bas et vice versa. Il lui faudrait alors utiliser une technique permettant de causer des dégâts sur tout le corps en même temps. Il n’avait pas le choix… Cette technique. Il ne l’avait jamais utilisé en combat et ne pensait pas devoir l’utiliser dans un simple entrainement. Mais sans ça c’était peine perdu.

Alors, dans une grande inspiration Tengoku fit plusieurs Mudras puis amena deux doigts au niveau de sa bouche pour en faire sortir une grande boule de feu qui pouvait causer de sérieux dégâts à quiconque se trouvait sur sa route. Le Genin orange restait aux aguets, doutant que Ikari resterait bien sagement à attendre que sa sentence enflammée vienne le dévorer.



Résumé du tour:
 


Dernière édition par Kappa Tengoku le Jeu 4 Juin 2020 - 7:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9141-kappa-tengoku-terminee?nid=1#77658 https://www.ascentofshinobi.com/t9215-kappa-tengoku#77673
Ten no Ikari
Ten no IkariEn ligne

Canaliser la pile électrique [Ten no Ikari - Nakamura Syoto] Empty
Jeu 4 Juin 2020 - 1:29
Une fois de plus, il avait eu l'imprudence d'attraper l'un de mes membres, et il en paya les conséquences. Alors qu'il croyait fermement tenir mon pied, se dernier se transforma en foudre, le touchant une nouvelle fois, tandis que je commençais à reculer. L'une des raisons pour laquelle mes partenaires d'entraînement à Tetsu no Kuni ne voulait plus m'affronter était celle-ci : la foudre en laquelle je me transformais rendait leurs attaques inutiles, voir même dangereuses pour eux. Tout du moins, c'était le cas pour les samouraïs qui débutaient. Ceux qui étaient un poil plus expérimentés étaient loin de se faire avoir par ce petit tour de passe-passe. Au lieu de cela, ils arrivaient à me couper, me dispersant et m'obligeant à me reformer, gaspillant ainsi une quantité importante de chakra. Car les samouraïs pouvaient faire cela : trancher le chakra et obliger les assimilateurs à se reformer en consommant leur chakra. Je n'avais pas touché une seule fois un maître samouraï avec mes capacités. Pas une fois. Mais ils étaient alors bien plus forts que moi.

Alors que la gerbe de feu tentait presque vainement de m'aveugler, je pus éviter les coups qui m'arrivaient dessus en me transformant en la foudre elle-même pour esquiver plus rapidement. Mais je ne comptais pas laisser mon adversaire prendre le moindre repos. Je l'attaquai presque immédiatement par la suite, tentant de viser ses jambes avec mes membres de foudre, mais sans grand succès. Ce dernier, d'un geste expert, souleva la jambe que je visais pour esquiver le coup. Il prit alors de la distance, et composa des mudras. Il semblait avoir compris que tenter de me toucher au corps-à-corps allait s'avérer inutile. Il allait donc certainement arrêter de me taper. Il allait passer pour le ninjutsu. Et c'était à ce moment là où je pouvais intervenir. Un sourire accompagné d'un petit gloussement excité s'échappa de ma bouche alors que le bas de mon corps reprenait forme humaine. A la place, des éclairs vinrent m'entourer. Entourer tout mon corps. Des arcs électriques courant sur ma peau et dans mes cheveux, hérissant légèrement les mèches de ces derniers tandis que le claquement de la foudre continuait à m'entourer.

Crachant ce qu'il avait inspiré dans ses poumons, une grosse boule de feu sortit de sa bouche pour venir à ma rencontre. Elle ne semblait pas très amicale. Je n'avais aucun moyen de contrer efficacement un ninjutsu de ce type. Je ne pouvais pas non plus assimiler mon corps entier. Et de ce fait, la seule chose qui me restait à faire, c'était esquiver cette boule de feu énorme. Un jour, je serais certainement en mesure de la trancher, et j'y travaillais encore, mais aujourd'hui la prudence était de mise. Esquivant une fois de plus sur le côté en me transformant en un amas foudroyant, je dégainai Thunderbird pour tenter de trancher sur le côté les flammes. Je repensai une fois de plus à mes précédents entraînement, où je tentais de maîtriser l'art de trancher le chakra, et apaisant mon esprit une fraction de seconde, je frappai la boule de feu qui me passait à côté d'un geste fluide. Cette fois-ci, les flammes se dissipèrent légèrement, et j'observai le résultat avec un petit sourire. Je venais de trancher un peu de chakra ! J'avais enfin réussi ! C'était encore bien peu, par rapport à ce que l'on pouvait faire, mais c'était un début !

Mais je ne laissai pas cette petite minuscule victoire me détourner du combat actuel. Profitant de ma nouvelle vitesse, je courus vers mon adversaire qui n'était pas très loin de moi, et mon épée toujours dégainée d'une main, le fourreau dans l'autre, je frappai mon adversaire le roux avec mon katana d'un coup qui se voulait basique, mais déjà plus rapide que les précédents. Pouvait-il aller un peu plus vite, mon adversaire lui aussi ? Et cette fois-ci, je comptais difficilement lui laisser le temps d'à nouveau composer des mudras pour me lancer une nouvelle grosse boule de feu dessus. Ou n'importe quelle flamme d'ailleurs. Comment allait-il se débrouiller ?


Résumé:
 


Dernière édition par Ten no Ikari le Sam 13 Juin 2020 - 13:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Kappa Tengoku
Kappa Tengoku

Canaliser la pile électrique [Ten no Ikari - Nakamura Syoto] Empty
Jeu 4 Juin 2020 - 9:23

Tengoku put apercevoir un changement chez Ikari un instant avant de cracher sa boule de feu. Ce dernier semblait avoir repris forme humaine complètement. Qu’avait-il prévu, cette fois ci ? Il ne tardât pas à le savoir. Le jeune homme électrique se déplaça sur le côté de la boule de feu de la même manière qu’il l’avait fait pour esquiver son enchainement précédent. En devenant un complet amas de foudre lui permettant de se mouvoir rapidement dans l’espace. Mais alors que la boule de feu passait à côté de lui il fit de nouveau le geste bizarre qu’il avait fait en début de combat. Il dégaina son katana et mis un grand coup dans la boule de feu. Cette fois le résultat semblait différent. Les flammes avaient semblées fuir le contact de la lame, comme si cette dernière pouvait couper du feu. D’où il était le Genin orange ne pouvait analyser plus que cela cette scène invraisemblable.

Alors que Ikari replaçait son attention sur son adversaire Tengoku remarqua enfin que de l’électricité parcourait tout le corps du Genin. A quoi pouvait bien servir ce manteau de foudre se demanda Tengoku. Pouvait-il se permettre d’essayer de le toucher en l’état ? Au risque de prendre encore un coup de jus alors qu’il avait encore de nombreux muscles endoloris par les contacts précédents. La frustration de Tengoku ne faisait qu’augmenter. Il n’arrivait pas à toucher un seul cheveu de son adversaire et en plus de cela à chaque tentative il lui réservait un nouveau tour inconnu. Un vrai casse-tête pour le Genin qui avait déjà tenté tout son répertoire de techniques. Comment allait-il s’en sortir ? Il se le demandait encore.

Ikari approcha à une vitesse fulgurante. Son but était-il d’empêcher son adversaire de réaliser un nouveau Ninjutsu ? Si tel était le cas il agissait bien car au corps à corps face à un adversaire avec un katana en main il n’avait aucunement le temps de réaliser le moindre Mudra. Pour Tengoku, Ikari prenait un avantage certain mais ce denier n’était pas encore définitif. Il pouvait retourner la situation. Maintenant assez proche pour frapper, l’électrique abattit son katana en direction de Tengoku qui eut juste le temps de mettre ses deux avant-bras en protection. Etant fait de chair et de peau cette maigre défense ne sut arrêter l’acier de l’arme adverse qui entailla les deux avant-bras de Tengoku. Il se crispa sous la douleur de ce coup qui venait s’ajouter aux dégâts précédents.

Tengoku se demandait bien encore comment il allait pouvoir s’en sortir pour toucher son adversaire qui semblait filer comme la foudre ? Quelqu’un avait-il déjà réussi à attraper la foudre ? Une attaque direct serait inutile alors il se disait qu’il allait devoir faire preuve de fourberie pour espérer le toucher. Il gardait en tête qu’il risquait de s’électrocuter en touchant le Genin adversaire qui semblait toujours être parcouru d’électricité. Mais il n’avait guère le choix.

Dans ce qu’il voulait faire passer pour un élan de rage, Tengoku cria et fit mine d’envoyer un gros coup de poing en direction du visage de Ikari. Seulement, tout cela n’était que pur cinéma car au lieu d’envoyer ce coup il réitéra son premier enchaînement. Il commença avec un coup de pied moyen au niveau des cuisses, puis un coup de poing au corps pour finir par un coup de poing au visage. Le jeune rouquin scrutait son adversaire pour tenter d’éviter de frapper la foudre si elle apparaissait de nouveau. Ou alors allait-il peut être tout simplement esquiver de nouveau avec cette vitesse qui le dépassait ?



Résumé du tour:
 


Dernière édition par Kappa Tengoku le Jeu 25 Juin 2020 - 19:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9141-kappa-tengoku-terminee?nid=1#77658 https://www.ascentofshinobi.com/t9215-kappa-tengoku#77673
Ten no Ikari
Ten no IkariEn ligne

Canaliser la pile électrique [Ten no Ikari - Nakamura Syoto] Empty
Jeu 4 Juin 2020 - 21:15

Plus le combat avançait, et plus un sourire excité étirait mes lèvres. Mon adversaire était fort, il me l'avait prouvé à maintes reprises de par sa puissance brute mais aussi au vu de son intelligence qui le poussait à trouver des stratégies dans le but de m'atteindre. J'avais réussi à m'en tirer jusque là, rivalisant de vitesse et de réflexes pour pouvoir me sortir des enchaînements de mon adversaire. Une fois de plus, usant de ma vitesse améliorée par les éclairs qui parcouraient mon corps et me permettaient d'aller plus vite, j'esquivai sa boule de feu et je me dirigeai vers lui par la suite pour pouvoir donner un simple coup de katana. Sans réellement y réfléchir, j'avais donné un coup avec le tranchant de la lame, persuadé que mon adversaire saurait éviter ce dernier. Mais ma vitesse améliorée l'avait certainement surpris, et il n'avait eu le temps que de mettre ses bras en travers pour se les voir entaillés par Thunderbird. Le coup était faible, peu dangereux, et les entailles bien que présentes n'étaient pas réellement profondes, ne laissant qu'une faible traînée de sang s'échapper de la blessure. Toutefois, je désirais éviter à mon adversaire d'avoir à aller à l'hôpital à la suite du combat et je devais prendre cela en compte.

Mais alors que mon esprit s'était légèrement distrait devant mon erreur de jugement, il profita de ce temps pour me donner un coup. Un coup lent, prévisible, pour lequel je n'avais même pas besoin d'esquiver. Tournant la lame de mon katana pour frapper avec le plat de celle-ci, je commençai à parer son coup. Mais l'acier ne rencontra jamais la chair de mon adversaire, qui m'avait en réalité fait qu'une feinte pour pouvoir enchaîner. Du coin de l'oeil, je vis sa jambe se lever pour venir frapper la mienne. J'aurais pu changer ma jambe en foudre, mais avec le manteau d'éclair qui me recouvrait, cela ferait une double dépense en chakra qui me ferait me fatiguer bien plus vite. Mais malgré cette feinte, mon boost de vitesse me permettait de réagir suffisamment vite pour bloquer son coup de pied qui visait mes jambes. Mettant mon fourreau en travers de son coup, j'interceptai sa jambe et bloquai son coup presque à la perfection. Malgré sa feinte j'avais été assez rapide pour contrer son mouvement, mais j'avais sous-estimé sa puissance.

Mon fourreau et mon épaule ployèrent légèrement sur la puissance du coup, mais ils tinrent bon. J'étais sauf, ou tout du moins c'est ce que je pensais initialement. Mais son coup de pied et sa puissance avait attiré mon attention sur ma jambe, et avait obscurci mon champ de vision et mon attention. Une douleur cuisante me cueillit dans le ventre tandis que je me pliai en deux pour encaisser le coup de poing que j'avais eu du mal à voir venir. Et ce n'était pas tout, un second coup de poing me toucha en plein visage, fendant ma lèvre et me faisant cracher un peu de sang, légèrement étourdi. Mais malgré la douleur dans mon estomac et dans ma lèvre, un sourire toujours aussi enjoué était peint sur mon visage. Je trouvais mon adversaire de plus en plus amusant. Malgré les décharges qu'il avait reçu lors de mes assimilations précédentes, il continuait de me frapper au corps-à-corps, faisant preuve d'intelligence et de témérité pour pouvoir me toucher. Cette feinte et les différents coups qui visaient différentes parties de mon corps. Il avait compris que je ne pouvais assimiler qu'une partie de mon corps à la fois, et il l'utilisait pour m'attaquer.

Mais je n'avais pas dit mon dernier mot. Me remettant rapidement de cet assaut, j'enchaînai en attaquant à mon tour mon adversaire. S'il pouvait faire plusieurs coups, j'allais lui montrer que j'en étais aussi capable. Amélioré par mon manteau de vitesse électrique, j'enchaînai rapidement une dizaine de coups avec mon fourreau et mon katana. Je frappais avec le plat de cette dernière pour ne pas blesser trop durement ce dernier, alternant entre des coups de katanas au corps et des coups de fourreau sur ses membres inférieurs, et vice versa. S'il ne s'en protégeait pas, il allait avoir de nombreuses contusions partout, et cela rendrait ses déplacements et ses coups bien plus difficiles.


Résumé:
 


Dernière édition par Ten no Ikari le Jeu 25 Juin 2020 - 14:49, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Kappa Tengoku
Kappa Tengoku

Canaliser la pile électrique [Ten no Ikari - Nakamura Syoto] Empty
Ven 5 Juin 2020 - 11:43

L’électrique semblait avoir été distrait, mais par quoi ? Alors qu’il abattait son sabre sur Tengoku ce dernier mis ses bras pour se défendre. Inutile d’esquiver, peut-être qu’il en aurait eu le temps mais, peut-être pas. Tengoku n’arrivant pas à toucher son adversaire n’avait qu’une idée en tête : l’épuiser avant d’être soi-même hors-jeu. C’était un pari risqué car il ne connaissait pas les réserves de chakra de son adversaire mais effectuer un mouvement d’esquive à ce moment aurait été une dépense de chakra supplémentaire. Le contact avec le sabre se fit sentir. Il eut des picotements parcourant ses bras à cause de deux plaies, certes minimes, en contact avec l’air frais hivernal.

Il remarqua sans surprise le faux coup de poing de Tengoku qui fonçait vers son visage et plaça le plat de son épée pour arrêter celui-ci. Mais le coup ne l’atteint jamais. Il comprit rapidement le subterfuge et vit un coup de pied arriver vers sa jambe mais sa vitesse lui permit d’arrêter de ce dernier avec son fourreau d’épée. Tengoku nota, qu’alors qu’il avait vu le coup arriver, Ikari ne se transforma pas en foudre. Cependant, Ikari sous-estima un peu trop la puissance du Genin orange, première erreur dans ce duel pour le blondinet. Sous le coup de pied parfaitement paré Ikari ploya un peu ramenant tout son attention vers le bas alors qu’un gros crochet venait le percuter au corps. Son attention changea immédiatement de côté comprenant sans doute à peine ce qu’il venait de lui arriver et pouvant encore moins voir le prochain coup qui vint s’écraser sur son visage.

Il avait touché ! Enfin ! Tengoku en était presque étonné tellement qu’il était habitué à frapper le vide depuis le début de cet affrontement. Il regarda son poing, incrédule. Du sang de son adversaire s’y était perdu, ou peut-être était-ce le sien ? Impossible de savoir. En tous cas Ikari accusa le coup et cracha un peu de sang, ses lèvres étaient marquées d’un rouge vif. Et, pourtant, son sourire était encore plus large qu’auparavant. Ce garçon adorait combattre et semblait apprécié encore plus si son adversaire lui donnait du fil à retordre. Tengoku élargit son sourire également, se remettant en position de combat. Ces deux hommes s’amusaient vraiment.

« Viens Ikari ! C’est loin d’être finit ! » Cria Tengoku pour galvaniser son adversaire.

Mais ce dernier n’en avait pas besoin. Il repassa à l’attaque mettant de côté les possibles douleurs qu’il devait ressentir. Un combattant se devait d’être résistant et de passer au-dessus de ses petites blessures, elles seraient soignées plus tard. Il approcha pour donner des coups d’épée et de fourreaux. Tengoku tenta d’esquiver certains coups et d’en parer d’autres. Mais le bougre était si rapide qu’il ne pût échapper à la riposte. De plus Tengoku accusé le coup de multiples blessures, ne l’aidant pas dans ses mouvements. Il s’était concentré pour tenter de parer les coups de fourreaux avec ses mains et esquiver les coups de katana. Les coups qu’il arrivait à parer lui parurent lourds sur ses mains endolories. Les coups qu’il n’arriva pas à parer lui touchèrent les bras et épaules. Mais il ne senti aucun coupe, Ikari ne tapait pas assez fort ?

Alors qu’il était encore tout proche et finissait à peine son enchainement, le rouquin prit une bombe fumigène dans sa poche et la lâcha à ses pieds. Son adversaire ne pouvait rien voir, lui non plus. Ils étaient tous les deux plongées dans un nuage opaque. Mais il n’avait pas besoin de voir, Ikari était juste devant lui, l’instant d’avant, il avait retenu sa position et il espérait qu’il n’ait pas trop le temps de partir pour esquiver ce qui allait arriver.

Tengoku refit des signes déjà exécutés auparavant et cracha devant lui dix petites boules de feu. Chacune d’entre elle dispersant de la fumée sur son passage. Il ne les envoya pas toute dans la même direction mais dans un petit périmètre devant lui. Traçant une petite diagonale afin de couvrir une possible fuite. Après avoir tout envoyé Tengoku tenta de reculer pour sortir de ce qu’il restait du nuage de fumée. Ses projectiles atteindraient-ils sa cible pourtant invisible ?



Résumé du tour:
 




Dernière édition par Kappa Tengoku le Jeu 25 Juin 2020 - 19:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9141-kappa-tengoku-terminee?nid=1#77658 https://www.ascentofshinobi.com/t9215-kappa-tengoku#77673
Ten no Ikari
Ten no IkariEn ligne

Canaliser la pile électrique [Ten no Ikari - Nakamura Syoto] Empty
Ven 5 Juin 2020 - 13:27

Moi qui pensait initialement que mon adversaire était un intello qui rechignait au combat, ce fut avec un grand plaisir que je remarquai son sourire qui faisait écho à mon plaisir lors de cet affrontement. Il semblait autant apprécié que moi le pugilat, et au vue de ses techniques, j'aurais du m'en douter. Car après tout, de telles techniques de taijutsu ne s'obtenaient pas en glandant et en passant son temps à la bibliothèque. Dans un soupçon d'enthousiasme alors que je venais de cracher quelques gouttes de sang de ma bouche, il m'invita à venir à nouveau. Et je ne perdis pas une seule seconde et, avec joie, j'obtempérai à son invitation, fonçant sur lui pour enchaîner. Grâce à ma vitesse, je cassai la distance entre nous rapidement et enchaînai des coups de katana et de fourreau. Certains de mes coups se firent esquiver, d'autres parés, mais ma vitesse étant supérieure à la sienne, il ne réussit pas à tout esquiver. Il avait réussi à protéger les points clés de son corps, laissant ses flancs et ses côtes moins fragiles à découvert.

C'était un bon adversaire. Un très bon adversaire même. Mais alors que mon enchaînement se finit, je vis quelque chose tomber au sol. Une petite boule mauve qui faisait la taille d'une balle de tennis dont je reconnus immédiatement l'aspect. Une bombe fumigène. Mais je n'avais pas le temps de faire quoi que ce soit. Lorsque cette dernière toucha le sol, une épaisse fumée de la même couleur que la boule se répandit sur le terrain très rapidement, obstruant la vue de ma vue et celle de mon adversaire par la même occasion. Couvrant mon visage de mes bras pour empêcher la purée de pois de rentrer par mes voies respiratoires, je me demandai quel était le plan de mon adversaire. Avait-il des capacités sensorielles pour me repérer dans cette fumée ? Ou comptait-il tirer à l'aveuglette ? Dans ce cas là je devrais peut-être bouger. Mais alors que je me faisais à cette réflexion, je fis plusieurs lumières orangées traverser la fumée. Il avait opté pour l'aveuglette, et avait quadrillé une partie du terrain devant lui pour s'assurer de me toucher. Je ne pouvais pas échapper aux boules de feu, mais je pouvais surprendre mon adversaire.

Calculant à peu près la trajectoire des boules, j'en déduis que mon adversaire n'avait pas beaucoup bougé de sa position initiale. Fonçant vers lui, les bras couvrant toujours mon visage, je sentis la morsure du feu toucher mes bras et mon torse, m'infligeant des brûlures douloureuses mais peu sévères tandis que j'usais de ma vitesse pour tenter de rattraper mon adversaire. Elles n'étaient certes pas sévères, mais si je ne faisais rien, elles risquaient de s'empirer. Mon souffle commençait à se faire court, et bien que je pouvais continuer encore un peu, il allait falloir que je termine le combat. Sortant de la fumée quasiment au même moment que Tengoku, après avoir rangé mon fourreau dans ma ceinture, ce dernier se trouvait juste à côté de moi, j'avais certainement dû dévier un peu de ma trajectoire dans cet écran de fumée. C'était parfait. Il venait tout juste de sortir de la fumée, et il allait certainement penser que j'avais tenté d'échapper à son attaque au lieu de courir après lui. Et j'avais l'avantage de la vitesse. Me baissant rapidement, je tentai une nouvelle fois de faucher ses jambes avec mon manteau de chakra électrique.

Au même moment, je piochai dans une poche sous mes vêtements un parchemin explosif que je tentai de coller sur son dos avant qu'il ne tombe. Ou sur sa jambe s'il arrivait à réagir à temps. Et avant même qu'il ne tombe -ou rétablisse son équilibre, j'enchaînai avec un coup d'épée qui visait son cou, et cette fois-ci avec la partie tranchante de mon katana. J'allais bien évidemment m'arrêter juste avant, et si je réussissais mon coup, cela sonnerait la fin du combat. Autrement, ce dernier continuerait encore un peu. Deux de mes doigts étaient placés en un signe qui, à tout moment, pouvait faire exploser le parchemin si jamais le guerrier roux parvenait à se défaire de cet enchaînement. C'était autant une menace qu'un avertissement, sous couvert de mon sourire toujours aussi enjoué malgré les douleurs qui commençaient à me lancer.


Résumé:
 


Dernière édition par Ten no Ikari le Sam 13 Juin 2020 - 13:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Kappa Tengoku
Kappa Tengoku

Canaliser la pile électrique [Ten no Ikari - Nakamura Syoto] Empty
Sam 6 Juin 2020 - 9:22

Si Tengoku avait pu réfléchir aux différentes manières dont pouvait s’en sortir son adversaire jamais il aurait imaginé cette solution. Et pourtant, après coup, il se dit qu’il aurait surement fait la même chose. En combat, rien de plus efficace que de faire quelque chose de complétement illogique. De par son aspect imprévisible, une telle action fermait beaucoup de portes dans le champ des possibles de son adversaire.

Alors que Tengoku sortait à peine de la purée de pois à son grand étonnement Ikari sortit un instant plus tard. Il n’avait pas hésité à foncer à travers le flot de flammes quitte à être brûler pour ne pas lâcher son adversaire d’une semelle. Il avait dû suivre l’origine des projectiles pour pouvoir s’orienter à l’aveuglette. Déviant un tantinet de sa course il débarqua à côté de Tengoku grâce à sa vitesse éclair. Encore une fois, Ikari faisait preuve d’une grande ingéniosité pour retourner l’attaque du Genin adverse contre lui. En combat, le jeune blondinet était loin du garçon naïf qui parlait avant de réfléchir que Tengoku avait pu imaginer. Dorénavant, Tengoku respectait son adversaire. S’il criait sur tous les toits qu’il voulait combattre chaque personne volontaire il était clair maintenant que ce n’étaient pas des paroles en l’air. Il était fort. Surement plus fort que Tengoku. Mais ce dernier ne dirait pas son dernier mot pour autant.

Alors qu’il était en train de reculer Tengoku ne put évidemment que tomber sous le nouveau fauchage de son adversaire. Mais plutôt que d’essayer d’éviter la chute Tengoku mis les index et majeur de ses deux mains en forme de croix. Il voulait absolument arrêter la suite qu’il voyait déjà arriver. Ikari voulait en finir. Dans des nuages de fumées deux clones de Tengoku apparurent alors que ce dernier tombait au sol. Ikari ne put alors coller son parchemin explosif que sur un des deux clones qui se jeta sur lui, essayant de l’enlacer dans une étreinte explosive si Ikari osait activer son parchemin. Quant à l’autre, il vint en travers du coup de sabre de l’électrique pour l’encaisser et disparaitre comme il était apparu.

Tengoku était au sol, observant ses deux clones se battant pour lui. L’un avait déjà disparu sous un coup d’épée alors que l’autre, avec un parchemin explosif collé à lui, essayait d’attraper son adversaire. Ce n’était pas fini, Tengoku se leva. Surexcité comme jamais afin de donner la riposte à son adversaire encore occupé. Mais il ne se surestimait pas, c’était juste l’engouement du combat mélangé à l’adrénaline qui lui fit oublier ses nombreuses douleurs pendant un instant. Cependant, l’instant d’après, son corps le rappela vite à la réalité. Alors qu’il posait un pied d’appuis devant lui pour attaquer de nouveau son genou ploya sous son poids comme si jambe n’avait était qu’une brindille. Il se retrouva, sans comprendre comment, en quadrupédie sur le sol, exténué.

Il se résigna, il était impossible pour lui de continuer le combat. Il accusait déjà beaucoup de blessures mais surtout sa réserve de chakra était à sec. Dégoulinant de transpiration et toujours au sol il leva la tête vers son adversaire. Si son clone n’avait pas été vaincu par Ikari ce dernier avait tout simplement disparu par maque de chakra de son invocateur. Dans quel état se trouvait le blondinet ?



Résumé du tour:
 


Dernière édition par Kappa Tengoku le Jeu 25 Juin 2020 - 19:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9141-kappa-tengoku-terminee?nid=1#77658 https://www.ascentofshinobi.com/t9215-kappa-tengoku#77673
Ten no Ikari
Ten no IkariEn ligne

Canaliser la pile électrique [Ten no Ikari - Nakamura Syoto] Empty
Sam 6 Juin 2020 - 21:55

Comme prévu, je réussis à prendre mon adversaire par surprise en fonçant à travers sa technique, malgré les brûlures que je recueillis dans le processus, et j'enchaînai immédiatement. Mais malgré ma vitesse de mouvements, au moment où je fauchai les pieds de Tengoku, il parvint à faire un mudra que je reconnaissais bien. Je ne connaissais pas cette technique personnellement, mais j'en avais déjà entendu. Et dans un nuage de fumée, deux répliques parfaites du guerrier roux apparurent. Ma main qui avait pour but de poser un parchemin explosif rencontra son premier clone tandis que mon coup de katana détruit le second clone qui se trouvait entre moi et le shinobi. J'étais étonné de la rapidité avec laquelle il avait réussi à réaliser cela. Mais je n'avais pas le temps d'être trop étonné. Son clone qui portait le parchemin explosif tentait de m'attraper.

Mais il était lent. De mon second bras, celui qui ne portait pas mon katana, je bloquai sa main qui venait m'attraper en l'abaissant. Puis je pris rapidement appui sur le clone pour sauter en arrière dans un salto et activer le sceau explosif d'un mudra pour faire sauter le clone. Lorsque j'atterris, mes blessures me rappelèrent à l'ordre et je posai un genou au sol, à bout de souffle, un oeil à moitié fermé mais un sourire sur les lèvres. Je me relevai difficilement, tentant d'ignorer les blessures et brûlures sans trop de succès, mais je pouvais encore me battre. Mon chakra courait lui aussi à sa perte et je commençais à être épuisé. Lorsque je vis mon adversaire se relever, j'eus un nouveau frisson. Il était vraiment inépuisable ce mec. J'appréciais. Mais au moment où il fit un pas en avant, ses jambes plièrent et cédèrent et il se retrouva à quatre pattes.

En voyant l'état de mon adversaire, je compris que le combat était fini et qu'il était inutile de continuer. D'un autre côté, je n'étais pas sûr de pouvoir faire grand chose encore. En poussant un grand soupire, je laissai mon manteau d'éclairs se dissiper et je me laissai tomber sur les fesses. Et alors que je me laissais aller, me reposant seulement sur mes bras derrière moi, mon rire retentit dans l'air entre nous.

-C'était fun n'est-ce pas ! T'es très fort, Tengoku-san !

Puis je me souvins qu'il y avait une autre personne présente sur le terrain. Syoto-senseï, ou du moins le senseï de Tengoku. Ce dernier avait assisté à tout le combat. Avec un grand sourire, je me tournai vers lui.

-Alors comment c'était Syoto-senseï ?


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Nakamura Syoto
Nakamura Syoto

Canaliser la pile électrique [Ten no Ikari - Nakamura Syoto] Empty
Jeu 11 Juin 2020 - 4:11
Duel prometteur…
Adossé, bras croisés contre l’écorce de l’arbuste, voilà comment se tenait le blondinet devant un pareil spectacle. Les deux apprentis shinobis possédaient une approche similaire du combat, tous deux affectionnaient le corps à corps, un domaine quasiment central chez ces duellistes. D’autres compétences telles que le Ninjutsu élémentaire ou même le maniement du sabre furent exploitées, cela pouvait les rendre polyvalent, et c’était l’essence même du parfait petit shinobi.  L’un générait du feu tandis que l’autre était clairement et tout simplement de la foudre. Le Chûnin était loin de s’imaginer rencontrer une personne qui avait les mêmes facultés que lui, Ikari était donc capable de ne faire qu’un avec son élément, tout comme le Nakamura. Par le passé, il se doutait qu’il n’était pas le seul à développer cette aptitude, mais si on lui avait prédit qu’il verrait cela de ses propres yeux, et à Kumo qui plus est, il n’y aurait pas cru. En tout cas, depuis sa rencontre avec Renjiro, il était persuadé que d’autres personnes étaient dotées de ce merveilleux don.
De manière impassible, le blondinet se délectait des enchainements dans ces échanges de coups. Ni l’un, ni l’autre semblait vouloir calmer cette frénésie qui bouillonnait en eux, comme s’ils attendaient ça depuis longtemps, de pouvoir se confronter à un adversaire de taille. Cette soif de combattre n’échappa guère à l’androgyne. Ce dernier pouvait aboutir à une conclusion concernant ces deux jeunes hommes : ils étaient faits pour combattre de manière individualiste. Mais qu’en était-il de leur esprit de groupe ? Avaient-ils les moyens nécessaires pour mettre leur individualisme au service du collectif ? Pour le savoir, il fallait les observer en situation réelle, peut-être que le flavescent aurait les réponses à ses questions à ce moment précis. Il se demandait également si Tengoku ainsi qu’Ikari savaient faire preuve d’adaptation, parce que c’était bien beau d’affronter quelqu’un ayant le même style, mais qu’est-ce cela pouvait donner face à une autre manière de combattre ?
Etrangement, il espérait que ces lascars étaient préparés à faire face à tout type d’adversaire, parce que bon nombreux se montraient redoutable sur le plan tactique que physique. De plus, l’un comme l’autre se battaient à la régulière ce qui pouvait être rarement le cas lorsqu’un enjeu était présent, comme perdre la vie par exemple. Si l’instructeur était un grand adepte de la filouterie, bien d’autres devaient avoir cette mentalité pour s’en sortir coute que coute, quitte à adopter un comportement de lâche. Aux yeux du Nakamura, il était plus important de vivre en ayant utiliser des coups bas que de périr avec les honneurs, parce qu’une fois mort, il était impossible de bénéficier de cet éloge. Sans même aborder le sujet avec ces deux Genin, le gradé déterminait déjà dans quelle catégorie ils appartenaient, ce constat le fit légèrement sourire.
Comme toute bonne chose l’affrontement s’acheva sur une victoire du turbulent électrique. Bien que son disciple perdît la confrontation, l’homme pouvait être fier de ce que venait de proposer le rouquin, mais également par la prestation de l’assimilateur. Interpellé par ce trublion, Syoto s’avança calmement vers eux en applaudissant. Il était indéniable que le spectacle valait le déplacement.
« Parfait. » prononça-t-il simplement.
Son attention se porta dans un premier temps sur le jeune Ikari.
« Faire croire à ton adversaire que tu as besoin de mûdras pour générer ton affinité, c’est du grand art. De ce que j’ai pu voir, tu ne sembles pas maîtriser parfaitement ce pouvoir, c’est normal puisque tu n’es qu’au début de l’apprentissage. Une fois, ta capacité totalement domptée tu feras de sacrés ravages. -dit-il en souriant. Un de mes collègues possède le même don que toi, peut-être qu’il saura t’aiguiller là-dessus. Il se nomme Inazuma Renjiro. »
L’ambré s’attarda à présent au martialiste à la chevelure orangée.
« Tu ne t’es pas laissé faire face à un adversaire atypique comme ton camarade, cette attitude est intéressante, sache-le. Cependant, il manquait une touche d’originalité dans ta façon de combattre, comme si tu n’étais qu’un simple ninja n’ayant rien pour te démarquer des autres. Je ne vois que deux options pour expliquer ça. Soit, tu n’as vraiment rien pour te différencier de tes paires ou alors-il marqua volontairement une pause avant de reprendre. Tu as honte de tes capacités héréditaires. Peut-être qu’il y a d’autres raisons mais pour l’instant je ne vois que celles-ci. »
Aussitôt sa phrase terminée, Syoto tourna les talons il était donc temps pour lui de s’en aller. D’un simplement geste de main en guise d’aurevoir, le Chûnin quittait peu à peu les lieux et lâcha quelques mots assez audibles pour les apprentis : « Soignez-vous bien ».

_________________
Canaliser la pile électrique [Ten no Ikari - Nakamura Syoto] A6hp
« La faiblesse oblige la force, comme la trahison engendre le sang...»
Thème musical
(Merci Aditya pour le kit! ♥)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7895-syoto-termine https://www.ascentofshinobi.com/t8045-la-releve-carnet-de-bord-en-cours#66953 https://www.ascentofshinobi.com/t8389-un-lourd-heritage-naragasa-daisuke
Kappa Tengoku
Kappa Tengoku

Canaliser la pile électrique [Ten no Ikari - Nakamura Syoto] Empty
Jeu 11 Juin 2020 - 20:55

Ikari ne put être qu’étonné quand son katana frappa un clone au lieu du Genin, maintenant au sol. C’était une spécialité que Tengoku affectionnait beaucoup : prendre un coup pour pouvoir réagir plus vite aux suivants. Dans un affrontement de Shinobis il ne fallait pas avoir peur de prendre des dégâts. Alors, au lieu d’essayer de parer le balayage ou d’amortir sa chute, le Genin avait opté pour faire une technique pendant ce temps. Le multiclonnage s’était révélé être un très bon choix car elle était rapide à réaliser avec un seul signe. Un choix qui, au final, se révéla être fatal.

Néanmoins, la vitesse de réaction de Ikari prit le pas sur sa surprise. Après que le premier clone disparut, sous la lame d’acier du Genin, tout le reste se passa à une grande vitesse. L’autre clone de Tengoku, à la limite de disparaître par manque de chakra de son invocateur, n’avait aucune chance. Il se fit coller le parchemin explosif sur lui alors que Ikari prenait de la distance d’une habile pirouette. Le clone explosa à proximité de Tengoku qui dû se protéger le visage avec ses bras, toujours au sol.

Quand Tengoku se leva, Ikari semblait tout excité à l’idée de continuer le combat. Toujours le corps parcouru d’une multitude d’électricité. Qu’elle déception il dû ressentir quand il vit le Genin orange s’écrouler. Il comprit alors que le combat était terminé. Il l’avait gagné.

Tengoku, épuisé, leva la tête vers son adversaire afin de le regarder. Son visage ruisselait de transpiration et des grosses gouttes tombaient pour tâcher le sol poussiéreux de l’air d’entrainement. Ikari, peut-être plutôt soulagé que déçu, abandonna son manteau de foudre pour finalement se mettre par terre avant de s’adresse à son adversaire vaincu. Tengoku repris son souffle tant bien que mal avant de répondre.

« C’était un beau combat, je pense. Désolé de ne pas avoir pu donner plus… Je me suis épuisé trop vite, emporté par l’excitation du combat sans doute ! J’ai toujours cette envie de gagner qui peut parfois me rendre impatient. Ca me porte préjudice, j’en suis conscient. Mais tu es fort Ikari, je comprends pourquoi tu veux te mesurer à tout le monde. J’ai grandement apprécié ton style de combat et quelques-unes de tes techniques m’ont vraiment interpellé. Est-ce que ça te dirait qu’on se retrouve pour se donner quelques conseils, peut-être s’enseigner mutuellement des techniques aussi ? Enfin… Si jamais une de mes techniques peut t’intéresser. Je ne sais pas ? »

Combattre était nécessaire pour gagner en expérience, en réactivité instinctive pour faire les bons choix le jour où une situation de danger immédiate se présentait. Il fallait savoir agir du tac au tac sans aucune réflexion préalable. Cependant, il était nécessaire, en amont, d’étudier et de s’entrainer à côté de cela. Savoir réagir instinctivement était important mais encore fallait-il avoir de quoi réagir. Seul, on était vitre contraint par ses propres connaissances. Enfermé dans une sorte de bulle d’ignorance invisible dans laquelle une certaine évolution était possible. Mais lorsque deux personnes joignaient leurs connaissances ils fusionnaient leurs bulles permettant l’un à l’autre d’atteindre des connaissances dont il n’aurait peut-être jamais imaginé l’existence. C’était pour cela que Tengoku voulait retrouver son camarade afin de partager ce qui ne pouvait se trouver dans des livres.

Une autre personne, dont Tengoku avait failli oublier la présence, le sortit de ses pensées en rentrant dans son champ de vision. Son Sensei : Nakamura Syoto. Ikari, toujours aussi vif même une fois le combat passé, lui demanda comment il avait pu trouver le spectacle. De deux analyses maitrisées qui témoignaient de son expérience en tant que Ninja il commenta la prestation de chaque Genin.

Il félicita Ikari pour son idée de cacher son pouvoir, dans un premier temps, pour surprendre son adversaire. Effectivement, cette stratégie avait fonctionnait, Tengoku avait pris des coups de jus bêtement qui l’avaient handicapés pour le reste de l’affrontement.

Concernant Tengoku, le commentaire fut beaucoup mon élogieux. Dès la première phrase le mot «intéressante », prit pour qualifier son attitude, le fit légèrement grimacer. Pour lui, cela sonné comme un compliment forcé que l’on faisait avait d’envoyer l’avis sincère, plus douloureux mais néanmoins nécessaire. Ce dernier ne se fit pas attendre. Pour ce qui était de l’analyse suivante, elle fut complètement erronée. Tengoku se retint de ne pas sourire pour garder sa crédibilité dans l’explication qu’il allait donner. Si son Sensei croyait pouvoir obtenir toutes les informations qu’il voulait aujourd’hui pour pouvoir les mettre à profit le jour de leur entrainement il se mettait un doigt dans l’œil. Tengoku n’aimait pas mentir, alors, il se contenta de contourner la vérité.

« Chacun n’a pas la chance de naître avec des capacités spéciales, Sensei. Certains sont si lambda qu’ils doivent fournir des efforts colossaux afin d’atteindre ne serait-ce qu’un dixième du niveau de certains génies. »

Une idée lui vint alors en tête pour tenter de mieux cerner le Chûnin. En se relevant difficilement, il ajouta.

« Je vous remercie de me rappeler en cet instant ce que je me dis chaque jour… Que je ne suis qu’un Ninja ordinaire qui ne pourra jamais se démarquer des autres biens plus impressionnants ou ingénieux… »

Le rouquin ne pensait rien de tout cela. Pour autant, il lui serait utile que le Chûnin se trompe sur son compte jusqu’à leur affrontement. Faire une erreur d’analyse mentale de son subordonnée pourrait être une occasion pour lui de le prendre à contre-pied.

Sur cet échange, le Nakamura s’éloigna en leur souhaitant un bon rétablissement. Tengoku le regarda partir puis tourna de nouveau la tête vers son adversaire du jour pour lui sourire et faire un clin d’œil. Il devait surement comprendre que son commentaire précédent n’était que cinéma.

« On se revoit bientôt alors ! »

Le chemin du retour jusqu’à sa maison semblerait beaucoup plus long que l’aller. Mais, il en était persuadé, ça en avait valu le coup.



HRP:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9141-kappa-tengoku-terminee?nid=1#77658 https://www.ascentofshinobi.com/t9215-kappa-tengoku#77673
Ten no Ikari
Ten no IkariEn ligne

Canaliser la pile électrique [Ten no Ikari - Nakamura Syoto] Empty
Sam 13 Juin 2020 - 19:50

Une fois l'entraînement finie, la présence du professeur que nous avions failli oublier tous les deux se rappela à nous avec des applaudissements. Syoto-senseï. Ou tout du moins, même si je l'appelais senseï, à vrai dire il n'était en rien mon professeur. C'était plutôt le chef d'équipe de Tengoku et Natsumi, de ce que j'avais compris, un chunin un peu étrange et mystérieux. Au premier abord, je l'avais prit pour une femme à vrai dire. D'un autre côté, son visage aux traits fins était clairement androgyne et pouvait porter à confusion. Toutefois sa voix, tout comme le reste de son corps, était dépourvu du moindre trait de féminité. Et la chose la plus notable à son propos était son cache-oeil aussi ténébreux que le personnage en question. Je supposai sans trop de mal qu'il avait dû perdre un oeil. Etait-ce dans une bataille, ou une mission ? Aucune idée, et à l'heure actuelle, ce n'était pas ce qui m'intéressait.

Alors qu'il se rapprochait de nous, il nous félicita. Il semblait satisfait de ce qu'il avait vu, et j'affichai un grand sourire. Si je n'étais pas à court d'énergie, j'aurais certainement provoqué le chûnin en duel aussi. J'étais curieux de voir ce qu'il savait faire. Mais l'heure n'était pas à ces interrogations. J'écoutai -presque- sagement le ninja de classe moyenne me féliciter de mon combat et des stratégies que je mettais en place. Il avait bien vu que je ne maîtrisais pas encore totalement mon pouvoir, mon assimilation, mais s'il le savait cela voulait dire qu'il en connaissait plus à ce sujet ? Ce n'est qu'alors que me revint en tête les paroles de Natsumi qui m'avait gentiment redirigé vers le blond borgne pour obtenir des informations. Et sans même les demander, je finis par les avoir. Inazuma Renjiro hein ? Je n'avais jamais entendu parler de ce shinobi, mais d'un autre côté c'était bien normal, j'étais jeune et je n'avais pas rencontré beaucoup de monde. J'acquiesçai vigoureusement de la tête.

-Merci Syoto-senseï ! J'irai le voir. J'espère que je pourrai vous affronter un jour aussi ! J'suis curieux de voir c'que vous savez faire. J'vous aurais bien dit maintenant, mais je suis faaaatigué !

Quant à Tengoku, ce dernier m'adressa à nouveau la parole pour me féliciter du combat lui aussi. Il avait visiblement apprécié mon combat et semblait intéressé par certaines de mes techniques. Et il n'était clairement pas le seul. Je ne maîtrisais pas encore parfaitement mon affinité avec la foudre, et même si ne partageait pas cette affiinité, si j'arrivais à retranscrire son katon en raiton j'allais pouvoir m'améliorer.

-Haha ! Moi aussi, j'apprécie ton style Tengoku-san ! T'es fort ! Et pas de soucis pour les techniques. Moi aussi je suis intéressé par ces petites boules de feu que tu m'as montré ! On pourra peut-être s'apprendre des choses mutuellement alors !

Mais lorsque vint l'heure pour Syoto de commenter le match de Tengoku, ce dernier le complimenta sur la manière dont il avait géré le combat face à mes capacités. Pour quelqu'un qui ne s'était jamais battu contre assimilateur, il avait drôlement géré le roux ! M'attaquant à plusieurs endroits, usant de petits stratagèmes, il avait su m'avoir sans le moindre soucis. Toutefois, j'eus du mal à comprendre la seconde partie du discours du blondinet gradé. Ninja ordinaire ? Manque d'originalité ? Je ne voyais pas trop ce qu'il voulait dire par cela. Il s'était certainement attendu à voir d'autres choses de la part de Tengoku, mais je ne comprenais pas d'où venait ses affirmations et ses remarques. Tengoku sembla mal le prendre, et répondit plus ou moins sèchement à son senseï. Mais loin de me formaliser de cela, je me tournai vers les deux protagonistes en me demandant en quoi pouvait bien être "originale" Syoto-senseï. Après tout, s'il était si persuadé de ses dires, il devait cacher quelque chose lui aussi. Un combat serait certainement le meilleur moyen de s'en assurer. Un grand sourire, je fis mes adieux au groupe avant de partir vers chez moi avec quelques douleurs un peu partout.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Canaliser la pile électrique [Ten no Ikari - Nakamura Syoto]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: