Soutenez le forum !
1234
Partagez

A l'Ombre de la Lune [Pv. Kôsuke, Minoru & Simizu]

Chinoike Katsuko
Chinoike KatsukoEn ligne

A l'Ombre de la Lune [Pv. Kôsuke, Minoru & Simizu] Empty
Mar 2 Juin 2020 - 0:23
HRP:
 

Suivant avec aisance la piste laissée par le trio qui était venu en émissaire et ne se comportait pas comme des shinobis expérimentés en infiltration, la jeune femme n'avait eu aucun mal à suivre leur piste pour les rejoindre alors qu'ils avaient monté un campement dans la nuit. La Lune éclairait plutôt bien la route proche de laquelle le trio avait installé son bivouac et la jeune femme aux cheveux encore brunis par la teinture qu'elle s'était faite pour l'infiltration s'avança vers eux en faisant expressément du bruit pour se faire entendre, traînant un peu des pieds dans les feuilles qui séparaient la route des tentes.

Encore autour d'un feu, le trio semblait en train de finir leur repas. Katsuko s'avança dans la lumière de ce dernier, un léger sourire sur les lèvres. Les branches des arbres les abritaient en grande partie de la pluie incessante du pays, ce qui rendait la zone suffisamment acceptable pour camper mais aussi pour enlever enfin la capuche de jutte qui couvrait son visage. Dévoilant ses traits fins, la vampire aux yeux carmins leur fit un petit salut de la tête.

« Bonsoir, désolée de vous déranger en cette heure tardive. Comment avez vous trouvé le banquet servi par notre cher Daimyo ? Un homme juste qui donne au plus pauvres, toujours le coeur sur la main, pas vrai ? »

Le sourire de la jeune femme s'élargit, laissant entrevoir ses canines anormales. Après quelques instants, son visage se fit plus sombre, se colorant d'une certaine tristesse.

« Je suis Bellone, lieutenante de Seichi. De la rébellion si vous préférez. N'intervenez pas, vous risqueriez d'apporter de nombreuses morts innocentes et inutiles au tableau. »

Toujours prise dans ces sentiments sombres que lui apportaient la venue d'étrangers qui risquaient de réduire à néant les efforts qu'elle avait fait pour sauver un grand nombre de vies, l'informatrice reprit après un petit silence.

« Seichi a aidé Aburame Fukuo a retrouver sa place au sein d'Hi no Kuni lors de sa libération de Wasure. Pour arrêter des morts inutiles. Protecteurs des peuples, acceptereiez-vous de nous laisser libérer le nôtre ? Est-ce que vous nous aideriez, même ? Ou devra-t-on vous affronter et risquer des morts supplémentaires ? »

Observant le trio qui devait être quelque peu perplexe, la Chinoike finit par parler à nouveau, interrogeant simplement ses vis-à-vis.

« Alors ? Qu'en pensez-vous ? »

De nouveau silencieuse, Neiko attendait un signe de réponse. Mais quoi qu'il en soit, elle n'attaquerait personne. Elle n'était pas venu pour ça.


Technique de traque pour vous retrouver:
 

_________________
A l'Ombre de la Lune [Pv. Kôsuke, Minoru & Simizu] 5m0g
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine https://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues https://www.ascentofshinobi.com/u336
Simizu No Jinoko
Simizu No Jinoko

A l'Ombre de la Lune [Pv. Kôsuke, Minoru & Simizu] Empty
Mer 3 Juin 2020 - 17:58
Toutes les bonnes choses ont une fin et nous avons dû quitter le palais avec son vin délicat, ses mets raffinés et ses merveilleuses danseuses peu vêtues pour reprendre le chemin du retour vers l'Empire. Après avoir marché ou plutôt couru pendant une bonne partie de la journée, nous montons enfin le campement, et je peux laisser reposer mes pieds endoloris par le trajet, il faudrait vraiment que je m’achète de nouvelles paires de bottes de voyage, celles que je possède actuellement sont jolies, mais pas assez confortable pour les longs voyages.

La nourriture que nous ingurgitons me semble insipide après ce que nous avons pu déguster en compagnie du maitre de ce pays et c’est sans aucun plaisir que je termine mon repas. Alors que j’allais me lever pour rejoindre enfin mon sac de couchage, fatigué par toute cette journée, j’entends une personne qui avance dans notre direction, sans aucunement essayer de masquer sa progression.
Toujours prudent je me lève au cas où il faille combattre et je vois une jolie jeune femme pénétrer dans notre campement et elle ne semble pas avoir d’intention hostile, du moins pour le moment. Elle nous parle alors de l’hospitalité de notre hôte, et alors que j’allais acquiescer, je me rends compte qu’elle utilise un ton sarcastique. Véxé d'avoir été dupé, je ne lui réponds pas et je l’écoute se présenter.

Je ne connais pas de Belladone, mais j’ai déjà entendu parler du Seichi, qui sont d’après mon paternel, une organisation terroriste dont l’unique but est de créer le maximum de trouble dans la population, et si mon père le dit, c’est qu’il y a de forte chance c’est que cette opinion reflète la réalité.

Toutefois, je ne dis toujours rien, même si je reste sur le qui-vive, nous sommes peut-être entourés d’ennemis invisibles. J’entends ainsi la demande de notre visiteuse qui me coupe le sifflet ! Elle pense vraiment que nous allons de notre propre chef aider des résistants contre l’autorité légitime de ce pays . En plus il s’agit peut-être d’une espionne chargée de mettre à l’épreuve notre loyauté.

Je ne réponds rien à la question de la brune et je préfère me rapprocher de mon lieutenant Kaguya pour le protéger au cas où nous sommes victimes d’une embuscade selon notre réponse. Personnellement je trouve que tout ceci sent mauvais et je me sens tendu, alors que d’habitude quand une beauté approche d’un campement de soldat, je suis le premier à l’accueillir avec un grand sourire.
Bref, je suis aux aguets, prêt à dégainer en un éclair si un danger menace notre petit groupe.

_________________
Fabius Solar, militaire de la plus grande des nations
Fabius parle
Fabius pense
PNJ parle
Le portrait de Fabius vient d'ici: https://paintable.cc/50-digital-painting-portraits/
Ma fiche est ici:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8229-presentation-de-simizu-no-jinoko-termine?nid=4#69207 https://www.ascentofshinobi.com/t8304-simizu-no-jinoko#69433
Hokazuka Minoru
Hokazuka MinoruEn ligne

A l'Ombre de la Lune [Pv. Kôsuke, Minoru & Simizu] Empty
Ven 5 Juin 2020 - 20:11
Un lieu de paresse et de luxure n’avait jamais été un endroit que Minoru trouvait agréable. Quitté le palais de Murashigure lui avait fait un bien fou, surtout que le contraste entre la capitale pleine de pauvreté et de criminalité avec le palais richement décoré et pleins de victuailles lui avait donné une certaine nausée. Un chef d’état traitant sa population ainsi était réellement un faible incapable de diriger sa nation. Mais le daimyo étant le chef d’une nation sans aucun rapport à l’armée du Teikoku, l’Hokazuka devait se résoudre à ne pas s’en occuper. Si les habitants étaient assez puissants, ils se débarrasseraient du chef d’état glouton.

Un campement avait été établi par le trio Teikokujin pour pouvoir se reposer durant leur voyage de retour et se nourrir du peu qu’ils avaient trouvés pour manger. Bien que la nourriture fût de moindre qualité que la bouffe royale Amejin, Minoru était heureux de simplement pouvoir manger, s’étant toujours contenté du minimum culinaire durant toute son existence. Il n’allait sûrement pas changer ses habitudes alimentaires après un seul festin qui avait plus que sûrement été cuisiné sur le dos d’honnête travailleur crevant de faim. La simplicité était supérieure aux yeux du lieutenant.

Leur repas et repos furent dérangés par une jeune femme aux cheveux légèrement bruns, révélant une pâleur étrange sous leur coloration, qui fit exprès de se faire repérer en s’approchant du campement. Activant ses instincts de survie, l’Hokazuka se mit en position de combat, son panda à ses côtés, se positionnant entre elle et ses compagnons, sachant qu’il était le principal expert de Taijutsu de l’équipe en cas de danger. Dans le cas d’un affrontement, il préférait prendre des coups et donner l’opportunité à ces compères d’envoyer des coups plutôt que l’inverse.

La jeune femme expliqua ensuite qu’elle était une lieutenante de l’organisation révolutionnaire Amejin du nom de Seichi, leur expliquant que le Daimyo était corrompu et problématique pour son pays et qu’elle désirait le bien pour le Pays de la Pluie, les implorant presque de laisser Seichi agir sans s’interposer, voir même de les aider si le désir leur en prenait. Étant membre de l’armée impérial, Minoru ne pouvait tout simplement pas prendre de décision directe à ce sujet, puisqu’il se plierait assurément aux volontés du porte-parole étant dans le groupe. Mais, en tout honnêteté, il était assez d’accord qu’Ame avait de nombreux problèmes qui méritaient très clairement d’être réglé, et le Daimyo ne semblait pas vouloir s’en occuper.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7903-hokazuka-minoru-presentation-fini https://www.ascentofshinobi.com/u1248
Kaguya Kôsuke
Kaguya KôsukeEn ligne

A l'Ombre de la Lune [Pv. Kôsuke, Minoru & Simizu] Empty
Jeu 18 Juin 2020 - 20:18
Stupeur.

« »

Kaguya Kôsuke ne cacha même pas sa surprise lorsqu’il découvrit le changement presque anormal dans le visage de la jeune femme. « Bellone », un nom aux consonances singulières et surtout sans préfixe. Un pseudonyme qui attestait l’idée selon laquelle elle était membre du collectif Seichi. La rébellion de la Pluie…

Il était clair que l’unité du Guerrier Ecarlate avait été piégée. S’ils restaient confiants et à trois, les Teikokujins ne pouvaient néanmoins pas savoir combien de shinobis de ce « Seichi » pouvaient avoir infiltré les quartiers du Daimyô.

Mais le soldat qui avait vu sa vie dictée par le terrain ne put s’empêcher d’avoir comme premier réflexe celui de protéger son groupe et de rééquilibrer les forces.

« S’il nous arrive quoique ce soit, ce n’est pas un Daimyô mielleux et lâche qui sera votre ennemi, mais tout un Empire. »

C’était évidemment quelque-chose à prendre en compte du côté des rebelles Amejins, et une sorte d’assurance sur laquelle les Teikokujins pouvaient se reposer. Du moins, pour le moment…

Dire que le Daimyô du Pays de la Pluie avait laissé une impression des plus mitigées aurait pu être un pléonasme. La situation que le chef de nation avait décrit était extrapolée et sans demi-mesure. Et c’était bien là le souci. Des années durant, le Kaguya avait voyagé et agi sur le terrain pour le Pays du Feu. Des nations, des peuples, il en avait rencontré et avec eux, presque autant de situations différentes. De la bête prise de bec entre deux mercenaires ivres dans une taverne à la guerre civile de Hi no Kuni, il y avait dans tout conflit un point commun indéniable…

« Un conflit est toujours nuancé. »

Hi no Kuni en avait été le parfait exemple. La guerre civile la plus longue de l’Histoire avait opposé un pouvoir avide et égoïste mais grand face à une rébellion qui avait succombé à des actions extrêmes malgré leur aspect louable. Mais ici et aujourd’hui, il n’y avait rien eu de tout ça.

« Je n’ai vu aucune nuance dans le constat du Daimyô. Un bon dirigeant sait reconnaître ses erreurs, et la situation de son pays après des années de gouvernance en représente au moins une. Je ne fais pas confiance à cet homme. »

Mais il n’était pas question du Kaguya dans cette affaire. Même si le Seigneur de la Pluie lui semblait être un lâche qui cachait bien plus de choses qu’il n’aurait voulu l’avouer, Kôsuke ne pouvait prendre la décision de refuser totalement l’alliance entre l’Empire tout comme il ne pouvait engager les siens dans une lutte contre un Seigneur, soutenant une organisation dont ils ne connaissaient pas tout.

Et c’était bien ce qu’il comptait faire comprendre à cette jeune femme aux ambitions à priori nobles, mais pour l’instant floues.

« Mais je ne peux pas vous faire confiance non plus. De toute façon, je ne suis qu’un Lieutenant qui n’a pas le pouvoir de changer totalement les plans de l’Empire. Mais je peux au moins rapporter, en même temps que mes inquiétudes à propos du Daimyô, ce que vous me direz. Alors, qu’est-ce que ce « Seichi » exactement ? »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8835-kaguya-kosuke-dossier-shinobi
Chinoike Katsuko
Chinoike KatsukoEn ligne

A l'Ombre de la Lune [Pv. Kôsuke, Minoru & Simizu] Empty
Jeu 18 Juin 2020 - 21:14
La jeune femme détailla le trio tranquillement, visage à découvert, sans arme sur ses hanches ni dans ses mains. Elle ne s'amusait pas à exhiber ses griffes aux premiers venus, et eux n'auraient pas l'occasion de voir ses armes précieuses. C'était un risque trop grand, de montrer des objets d'une telle valeur sans y prendre garde. Elle soupira un peu à la première phrase du Kaguya, lasse de ce genre de pensée.

« Rassurez-vous messieurs, je suis seule. Et sans armes. Je ne suis qu'une messagère. »

Mensonge éhonté pour ce qui était de son rôle, mais elle s'en moquait. Ils n'avaient pas besoin de savoir qui elle était exactement, car pour l'heure, seul son message comptait. Expliquant alors assez brièvement ce qu'elle attendait d'eux, à savoir qu'ils n'interviennent pas ou, utopie éventuelle, qu'ils les aident, Katsuko écouta les réactions de ce qui semblait être le chef de file du trio.

« Au moins vous avez pu voir qui il était. C'est déjà bien. Même si ce n'est qu'une partie et qu'elle est bien cachée derrière un masque, ce dernier n'a pas tout filtré. »

Elle eut un petit sourire amusé à la suite de son discours. Bien sûr que la confiance ne pouvait être si rapide à obtenir. Comment imaginer que cela aurait pu être si facile. Non, ce n'était pas ce qu'elle demandait. La modestie de l'homme ne semblait pas fausse, ni désillusoire. Lieutenant, ce n'était pas un grade si important. Mais suffisamment pour qu'il soit le porte-parole de l'Empereur, à l'image d'un émissaire, envoyé seul avec deux soldats à Ame pour parler au Daimyo usurpateur. Il avait donc un certain crédit au sein de son pays, c'était certain.

« Évidemment. Pour le Daimyo, c'est simple. Il laisse son peuple mourir dans les rues et la millice est corrompue. Elle ne protège que ses nobles suivants. Leur argent ne sert qu'à les gâver et à garantir leur sécurité. Le peuple est délaissé depuis trop longtemps. Il meurt de faim, de froid, de maladies, de la criminalité sans le moindre frein. »

Restant debout, à quelques mètres d'eux, elle les regarda quelques instants avant de reprendre.

« Seichi, c'est l'organisation qui soutient le Prince légitime. L'héritier Tenshu qui a survécu au massacre de sa famille par l'Usurpateur actuellement en place. Vous pouvez parler de propagande, mais c'est ainsi que sont les choses. Cet homme a prit le pouvoir il y a vingt ans pour lui, et pour lui seul. Le Prince a donc vécu caché parmi son peuple. Il le connait, il connait ses souffrances, ses lois, ses besoins. Si le Prince parvient à reprendre le pouvoir, alors il fera tout ce qui est en ses capacités pour faire en sorte que le pays aille mieux. »

Laissant quelques instants au trio pour d'éventuelles remarques ou questions, elle reprit ensuite.

« Je ne suis pas Amejine. Mais j'ai choisi de soutenir cette cause parce que je crois qu'un peuple ne doit pas rester indéfiniment dans la boue. Si elle couvre le sol, alors le peuple doit pouvoir se relever. Ce n'est pas possible sous ce gros Daimyo qui les écrase de ses envies personnelles. Et je pense que le Prince est le seul actuellement capable de changer Murashigure et le pays de la Pluie. Ce ne sera pas facile, ce ne sera pas sans concessions. Mais le peuple ira mieux, c'est une certitude. Contrairement à l'Usurpateur, le Prince mettra sa vie en jeu pour son peuple. Il l'a déjà fait et il recommencera. »

Elle soupira à nouveau, espérant avoir réussi à les convaincre du bien fondé de l'organisation et de ses actions.

« Seichi ne prétend pas être parfait. Nos actions ont des défauts. Mais depuis le début de nos actions, nous avons toujours fait en sorte d'éviter les victimes innocentes, et nous y sommes plutôt bien parvenus. Et le rétablissement d'Ame ne se fera pas en un instant, ni sans concessions. Ma demande ne changera pas. N'intervenez pas ou aidez-nous. Autrement, le sang ne pourra pas être totalement évité. Nous irons jusqu'au bout s'il le faut pour que cette situation change. Avec, sans ou contre vous. »

Arrêtant son discours, sans le moindre mudra, la jeune femme repéra les signatures chakratiques et les apparences physiques des trois hommes. Une précaution qui pourrait avoir son utilité plus tard, elle en était certaine. Elle doutait également que l'un d'entre eux ne surveille son utilisation de chakra, auquel cas elle se retrouverait forcée de se justifier, mais le risque en valait la chandelle. L'avantage d'avoir l'apparence d'une personne importante de l'Empire pourrait tout changer plus tard.

HRP:
 

_________________
A l'Ombre de la Lune [Pv. Kôsuke, Minoru & Simizu] 5m0g
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine https://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues https://www.ascentofshinobi.com/u336

A l'Ombre de la Lune [Pv. Kôsuke, Minoru & Simizu]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Souvenirs et correspondances :: Flashbacks
Sauter vers: