Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» De précieuses analyses [Mission C - Hao-ku Sari & Kappa Tengoku]
[Arc n°1/Kahei] Pas besoin d'en dire plus EmptyAujourd'hui à 13:00 par Hao-Ku Sari

» 4/04. Unité n°4
[Arc n°1/Kahei] Pas besoin d'en dire plus EmptyAujourd'hui à 12:54 par Keijiro

» Diplomatie musclée - PV Masami
[Arc n°1/Kahei] Pas besoin d'en dire plus EmptyAujourd'hui à 12:38 par Jiki Masami

» 04. Questions diverses
[Arc n°1/Kahei] Pas besoin d'en dire plus EmptyAujourd'hui à 12:15 par Oterashi Yanosa

» [Mission/A/Teikokumo] La dernière aventure de Shoda
[Arc n°1/Kahei] Pas besoin d'en dire plus EmptyAujourd'hui à 10:38 par Medyūsa

» 5/02. L'âme du Soshikidan
[Arc n°1/Kahei] Pas besoin d'en dire plus EmptyAujourd'hui à 10:01 par Daigoro Jin

» 2/09. RENCONTRE N°3: Le fossé sans fond
[Arc n°1/Kahei] Pas besoin d'en dire plus EmptyAujourd'hui à 4:44 par Sakkaku Haise

» 2/04. Unité ouest
[Arc n°1/Kahei] Pas besoin d'en dire plus EmptyAujourd'hui à 3:45 par Sakkaku Haise

» 2/01. Unité nord
[Arc n°1/Kahei] Pas besoin d'en dire plus EmptyAujourd'hui à 2:40 par Mawehara Miyuki

» 1/04. Fuir l'inconnu
[Arc n°1/Kahei] Pas besoin d'en dire plus EmptyAujourd'hui à 1:31 par Sendai Yahiko

Partagez

[Arc n°1/Kahei] Pas besoin d'en dire plus

Nara Alderan
Nara Alderan

[Arc n°1/Kahei] Pas besoin d'en dire plus Empty
Dim 20 Aoû 2017 - 22:43
« Bonjour, Metaru Kahei. »

Lorsque le Kumojin se réveilla, il n’eut sans doute besoin que de quelques secondes pour se souvenir de ce qui lui était arrivé avant. Kumo, la mission de ravitaillement, les miliciens, la Yamanaka… et sa capture. Pourtant, il lui était impossible de savoir avec exactitude combien de temps s’était écoulé depuis ce temps. Son corps pas du tout détérioré et sa fatigue musculaire ne sous-entendaient qu’une chose : il était assis depuis quelques heures.

Il ne voyait rien, hormis un tissu dont les minuscules trous laissaient filtrer des niveaux de gris trop foncés pour espérer discerner s’il faisait jour ou pas. Le bois de sa chaise pouvait lui rappeler que ses ravisseurs connaissaient ses pouvoirs. Mais comment connaissaient-ils son nom ?

« J’ai demandé à ma collègue de fouiller ta mémoire, mais uniquement dans ce but : je déteste ne pas savoir à qui je m’adresse. Et elle non plus. »

Ema, ce fut elle qui retira ce que Kahei avait sur la tête. Après s’être habitué à la luminosité pourtant faible des lieux, il put constater où il était. Tout d’abord, il faisait incontestablement nuit, et seules quelques bougies éclairaient ce qui semblait être un chalet, ou une cabane ? Dans tous les cas, la pièce était grande, et semblait donner sur d’autres.

En face, une table en bois d’une taille imposante, ronde, mais surtout capable d’accueillir une large tablée. A l’opposé, un homme – sans doute celui qui venait de parler – le fixait. Et c’est là que Kahei put le reconnaître s’il ne l’avait pas déjà fait. Alderan se regardait la main droite.

« Je dois t’avouer que j’ai été surpris de voir que c’était toi qui m’avait été amené. Mais c’est une bonne chose : tu me connais un peu ou plutôt… suffisamment pour que je n’ai pas besoin d’énoncer la moindre menace pour ce qui va suivre. »

Le Nara attrapa des parchemins et les envoya avec ce qu’il fallait de force pour que le Kumojin puisse les lire, malgré ses entraves. Il était toujours attaché par des cordes bien serrées à tous les niveaux.

« Les plans de conception de ton clan ont déjà été très utiles. Néanmoins, il est difficile de concevoir des pièces dirons-nous… volumineuses. Fabrique ce que tu vois sur ces esquisses, selon les bonnes dimensions, nous t’apporterons tout ce qu’il te faudra. Si tu fais ça, tu vivras. »

Comme susdit, il n’avait pas besoin d’en dire plus…

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Metaru Kahei
Metaru Kahei

[Arc n°1/Kahei] Pas besoin d'en dire plus Empty
Lun 21 Aoû 2017 - 1:22
Échec sur échec. Voilà un bon résumé des derniers événements qui touchaient le jeune manipulateur de métal. Le premier fut bien évidemment la perte déplorable d'un milicien durant ce semblant de négociation. En cherchant justement à ne pas avoir du sang sur ses mains, il avait malheureusement condamné un homme qui se battait pour ses valeurs. Un homme qui avait certainement une famille. Une femme et des enfants allaient attendre désespérément son retour jusqu'au moment d'apprendre la triste nouvelle.. Quant au deuxième, ce fut la réaction de ses deux élèves. Comprendre qu'un contestait les ordres en allant même jusqu'à tenter de prendre son professeur en otage pour ensuite espérer éliminer les deux opposants était difficile à digérer. Au final, cela illustrait simplement le fait que le garçon ne semblait pas être fait pour devenir professeur. C'est vrai que son âge pouvait en déranger certains et entraîner des doutes sur les décisions prises. D'autant plus que son expérience n'était clairement pas garnie. En plus d'avoir faillit à sa mission de professeur, ce fut aussi le cas en tant que Kumojin en échouant l'objectif initial de son déplacement à Tokanaba. Et après une histoire pareille, il était compréhensible de penser que Shikarai comme Shôran décident de rentrer directement à Kumo. Cette succession d'actions malheureuses semblait confirmer les dires de Yamanaka Washi lors d'une discussion. Peut-être qu'au final, il était bel et bien le bouc émissaire du destin.

Impossible de savoir combien de temps s'était passé du point d'enlèvement jusqu'à destination. Tout comme connaître sa position exacte. Le garçon fut privé visuellement durant le trajet pour ne pas identifier une possible planque dans le cas où il sortirait vivant de cette histoire. Néanmoins une chose semblait certaine : il était arrivé depuis des heures. Après tout ce temps d'attente, une voix s'exclamait enfin. Celle d'un homme, peut-être l'acolyte de la Yamanaka ? Puis après une autre phase, Kahei pouvait voir de nouveau. Mais même en récupérant la vue, difficile d'identifier l'endroit dans lequel il se trouvait. En revanche s'il n'avait pas eu du mal à identifier quelque chose, ce fut bien cette personne qui lui adressait la parole. Cet homme venait de figer le garçon juste en se montrant. Pour cause, il fut responsable de sa main perdue. Alors voir de nouveau un homme pour lequel il ne souhaitait que sa mort était.. frustrant. Pour le coup, il ne savait pas quoi dire. Concernant ses agissements, il n'était pas possible pour lui de tenter quoi que ce soit. Déjà, ses mains étaient liées. De plus, même libre de ses mouvements, il ne serait pas suicidaire au point de se lancer sur lui. Même avec ce qu'il ressentait. Pourquoi se battre alors que sa défaite était déjà écrite ? Le seul moyen d'affecter plus ou moins le quarantenaire était de ralentir son projet. Car oui, si Kahei était là aujourd'hui, c'était évidemment pour mettre son don héréditaire au profit d'une autre personne.

Il l'observait et écoutait ce qu'il avait à lui dire. Des paroles accompagnées de quelques parchemins qui semblaient représenter des plans pour fabriquer plusieurs choses. Des croquis que le garçon ne prit même pas la peine de regarder, restant braqué sur son opposant. Un long blanc, suivi d'un souffle. « Je me suis seulement rendu pour éviter que tes compagnons ou que sais-je ce qu'ils représentent à tes yeux évitent de massacrer tout un peuple. Bien que j'ai échoué, comme lors de notre première rencontre. » — L'homme en face pouvait aisément ressentir la colère et la haine qui atteignaient le garçon à son égard. Une réaction normale quand on savait que lui et ses acolytes avaient causé deux morts au sein de Kaminari. Sans oublier que lui en personne avait causé du tort à l'adolescent. « Comment pourrais-je te faire confiance quant à ma survie, hein ? Qu'est-ce qui me laisserait penser que je resterais en vie après avoir répondu à tes demandes ?! » — Il enchaînait, totalement pris par ses sentiments. « Qu'est-ce qui pourrait me pousser à fabriquer des choses dont l'utilisation m'est inconnue ? Qu'est-ce que je gagne à faire ça ?! » — Il reprenait sa respiration. Ce ne serait pas surprenant que le quarantenaire ne réponde pas à toutes ses questions. Tout comme s'il décidait de tuer le garçon sur-le-champ. Ce n'était pas le genre de personne à parler dans le vent et ça Kahei l'avait compris lors de leur première confrontation. « Mais surtout. Pourquoi devrais-je rendre service à l'homme qui m'a tranché la main ? » — D'un côté il y avait sa fierté. D'un autre, l'inquiétude. Même s'il n'avait pas encore pris le temps d'observer attentivement les croquis, il pensait déjà aux conséquences s'il décidait de passer à la fabrication. Quoi qu'il en soit, il ne semblait pas du tout partant pour obéir.



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t25-metaru-kahei-terminee-et-corrigee https://www.ascentofshinobi.com/t626-equipe-3-rakkan-kumo
Nara Alderan
Nara Alderan

[Arc n°1/Kahei] Pas besoin d'en dire plus Empty
Mer 30 Aoû 2017 - 13:01
Dès lors qu’il eut terminé de montrer un mélange de désarroi et de refus d’obtempérer, Kahei sentit sa chaise être prise par quelqu’un, qui le retourna pour le mettre en face de lui… ou plutôt d’elle. C’était Yamanaka Ema, dont le visage semblait celui d’une femme furieuse. Mais son sourire agacé pouvait être perçu comme se prêtant à un certain sadisme. Ce qui était sûr, c’est qu’elle n’avait pas du tout apprécié les réponses du Kumojin face à son supérieur.

« Me suffirait de poser ma main sur ta sale tête pour te forcer à nous obéir… »

La voix d’Alderan intervint à ce moment précis, calmant d’une manière tout aussi soudaine l’ardeur de sa lieutenante, qui ne manqua néanmoins pas de pester tout en continuant de dévisager Metaru Kahei.

« Néanmoins, nous n’obtiendrions pas d’aussi bons résultats que si tu confectionnais les pièces toi-même. »

Le chef incontestable et incontesté du groupe se redressa. Son regard ordonna à Ema de remettre la chaise du captif à sa place, c'est-à-dire face à lui. Lorsque ce fut fait, il plongea ses yeux dans celui du Kumojin.

« Je fais ce que je dis. Lorsque je t’ai tranché la main, je t’avais prévenu. Et là, je vais encore le faire : si tu obéis, tu vivras. Si tu refuses, mon amie écrasera ton esprit après t’avoir manipulé pour que tu fasses ce qu’on te demande. »
Revenir en haut Aller en bas
Metaru Kahei
Metaru Kahei

[Arc n°1/Kahei] Pas besoin d'en dire plus Empty
Mer 30 Aoû 2017 - 15:48
La réponse du jeune Kumojin ne semblait pas avoir été bien reçue par celle qui l'avait enlevée. Kahei s'était sûrement mal exprimé face à ses opposants. Ou alors elle s'énervait inutilement. Mais dans cette situation qui poussait à bout le manipulateur de métal, il ne pouvait que partager ce qu'il avait sur le cœur. Tout ce qu'il avait dit, il le pensait réellement. Ce n'était pas pour perdre du temps et espérer une certaine clémence de la part de ses ravisseurs. Non. Toutes ses paroles affirmaient sa décision déjà prise lorsqu'il avait fait face à la Yamanaka et son collègue. Évidemment, il savait pertinemment qu'en se rendant, il serait utilisé pour servir l'adversaire. Néanmoins, en se livrant à eux, il évitait un massacre à Tokanaba. Bien qu'un milicien fût tué par lors de ce semblant de négociation. Et ça, il ne pouvait pas l'oublier. Il ne pouvait pas non plus penser que ça aurait pu être pire. Ce jugement serait trop hypocrite pour sa personne. Et même s'il craignait toutes les horreurs qu'il pouvait subir afin de rendre service au quarantenaire, son choix était fait depuis longtemps. De sa propre volonté, il ne ferait rien.

La blonde fut directement interrompue par celui qui semblait mener les opérations. Si je ne fais pas les pièces moi-même, le résultat sera moins bon ? Ce n'est pas plus mal. Mais ça impliquait qu'ils étaient capables de contrôler le forgeron pour concrétiser le travail. Une position délicate, qui remettait en question sa décision prise durant sa mission. Finalement, il aurait peut-être dû engager un combat. Malheureusement le même problème persistait : ses élèves. Et vu qu'ils cherchaient à tout prix un membre du clan Metaru, ils auraient laissé pour mort l'ensemble des témoins en capturant Kahei. Et il aurait encore plus de morts sur la conscience à cause de son choix. Le garçon marquait la conversation par un long blanc avant de prendre la parole. C'est vrai. J'ai été prévenu pour ma main. Au final, quel est le résultat ? Il lançait un regard vers son bras droit. Je l'ai quand même perdue, même après avoir été mis en garde. Provocation ou pas, le garçon n'avait plus rien à perdre. Si vous pouvez me manipuler pour créer vos trucs, faites-le. Au moins, je ne l'aurais pas réellement fait. Retenu dans cette pièce, restreint de ses mouvements, il ne lui restait qu'une seule chose : sa volonté. Si celle-ci pouvait gêner le travail de ces hommes, c'était ce qu'il y avait de mieux à faire. Lentement, ses paupières se refermaient, comme s'il attendait son châtiment. Vivre en étant couvert de honte, de déshonneur, jusqu'au restant de ma vie.. Mourir faible en restant fidèle à Kumo. N'est-ce pas là le rôle d'un shinobi ? Accepter son destin dans l’intérêt des autres ? Je n'aurais probablement jamais la réponse. C'est peut-être mieux comme ça. Clairement, il ne se voyait pas comme un héros en prenant cette décision. Il n'y avait rien de glorieux dans son acte. Car au final, les pièces seraient quand même confectionnées. Cela lui évitait juste de vivre en endossant le rôle de traître. Depuis toujours, il désirait être un véritable shinobi qui resterait loyal à son village. Aujourd'hui, il pouvait le faire. Si le quarantenaire décidait de mettre fin à son existence, il aurait tout de même réussi à accomplir quelque chose qui lui était cher. J'ai décidé. Sa voix s'exclamait de nouveau. Ma décision est prise, vieil homme. Qu'en est-il de la tienne ?

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t25-metaru-kahei-terminee-et-corrigee https://www.ascentofshinobi.com/t626-equipe-3-rakkan-kumo

[Arc n°1/Kahei] Pas besoin d'en dire plus

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires du Feu :: Hi no Kuni, Pays du Feu
Sauter vers: