Soutenez le forum !
1234
Partagez

Leçons d’une défaite [Ten no Ikari]

Kappa Tengoku
Kappa Tengoku

Leçons d’une défaite [Ten no Ikari] Empty
Dim 7 Juin 2020 - 9:32

La défaite est un pont vers la victoire.

Cela faisait maintenant quelques jours que l’affrontement amical, entre Ikari et Tengoku, avait eu lieu. Le lendemain, Tengoku n’avait pas pu se lever, souffrant d’un terrible contrecoup de ce combat, il était resté prisonnier de son lit toute la journée. Il n’avait pourtant pas été gravement blessé, néanmoins les courbatures qui apparurent étaient sans doute le plus dur à supporter. Il pouvait aussi sentir des bleues et coupures, par-ci, par-là. Concernant les contractures qu’il avait subies à causes des chocs électriques, ces dernières avaient déjà disparues. Comme si elles n’avaient jamais été là alors qu’elles avaient été bien handicapantes pendant le combat.

Il fallait l’avouer, il avait été impressionné par Ikari. Alors qu’il pensait que ce n’était qu’un gamin écervelé avec une grande bouche, il s’était révélé être plus fort que lui. Pour autant, Tengoku ne l’avait en aucun cas sous-estimé, même au début. Connaissant bien le proverbe qui disait que l’habit ne faisait pas le moine, Tengoku ne se permettrait jamais de croire qu’un adversaire est faible juste à sa façon de se comporter. En fait, il partait toujours d’un même principe : son adversaire est plus fort que lui. De ce fait, impossible de sous-estimer son adversaire et se donner à fond serait le seul moyen de le défaire. Mais face à Ikari et son étrange pouvoir, cela n’avait pas suffi.

En effet, ce dernier pouvait transformer une partie de son corps en foudre. Ceci lui permettant, en plus d’éviter les dégâts d’une attaque, d’électrocuter quiconque voulait le toucher. Pendant que Tengoku prenait des dégâts à essayer de comprendre et trouver une solution Ikari pouvait riposter, à l’abri. Mais alors qu’il pensait avoir trouvé la solution consistant à faire une attaque pouvant viser tout le corps de l’adversaire, ce dernier avait révélait un nouvel atout. Il avait abandonné sa forme électrique pour tout autre chose. Cette fois, sous forme humaine, de l’électricité parcourait la surface de son corps depuis ses pieds jusqu’à sa tête. Après cela, il put faire preuve d’une vitesse qui signa la défaite du Genin orange.

Ce denier était devenu quasiment intouchable et ses attaques étaient difficiles à prévoir. Les rendant plus compliquer à parer ou esquiver. Chaque attaque d’Ikari se soldait par une touche au but alors que Tengoku avait frappait bien trop souvent dans le vide. Brassant de l’air, il avait épuisé tout son chakra avant son adversaire. Pourtant, durant le combat, le rouquin avait décidé que s’il ne pouvait mettre KO son adversaire alors il chercherait à l’épuiser. C’était son plan. Un plan basé sur le fait que Tengoku pensait que cette manipulation constante de la foudre devait grandement puiser dans les réserves de chakra de son adversaire. Pourtant, dans un ultime effort qui avait consisté à faire apparaître deux clones, Tengoku était tombé d’épuisement. Alors que Ikari s’apprêté encore à attaquer, c’est lui qui avait remporté ce duel.

Et c’était justement cette maîtrise du chakra et cette ingéniosité au combat qui avait amené Tengoku à se retrouver de nouveau au terrain d’entraînement avec le foudroyant. Mais pas pour une revanche, cette dernière aurait lieu un jour mais, il était encore trop tôt. Ce qui l’amenait ici en ce jour était l’attraction mutuelle qu’éprouvait chacun des deux Genins pour le style de combat adverse. Tengoku était intéressé par un ou deux mouvements de l’électrique qu’il aimerait bien savoir reproduire à l’avenir. Ce dernier aussi, avait été attiré par un certain jutsu. Ils allaient alors pouvoir être tous deux à la fois élève et professeur.



HRP:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9141-kappa-tengoku-terminee?nid=1#77658 https://www.ascentofshinobi.com/t9215-kappa-tengoku#77673
Ten no Ikari
Ten no IkariEn ligne

Leçons d’une défaite [Ten no Ikari] Empty
Lun 8 Juin 2020 - 19:09

Ces derniers jours, je les avais passé en semi-convalescence dans mon appartement suite à l'affrontement que j'avais eu contre Tengoku. J'avais quelques courbatures et des hématomes sur lesquels j'avais mis du froid pour les apaiser, mais bien moins que mon adversaire je pouvais en mettre ma main à couper. Toutefois, contrairement à lui, je me retrouvais pour ma part recouvert de plusieurs brûlures sur lesquels j'appliquais aussi du froid, par-dessous les bandages qui me recouvraient le corps. Malgré le fait que je n'appréciais guère le temps hivernal pour la morsure du froid, je devais avouer que la sensation était toutefois la bienvenue lorsqu'il s'agissait de caresser ma peau sensible aux endroits touchés. Pendant ce temps, malgré mes blessures, je n'étais pas resté à ne rien faire. J'en avais profité pour méditer, travailler mon contrôle du chakra pour être le plus à même d'utiliser ce dernier en combat. Contre un adversaire à rang égale, je m'étais rapidement rendu compte que je m'étais fatigué un peu vite sur la fin. Cela ne m'avait pas posé trop de soucis, mon adversaire aussi et il avait subi plus de dégâts que moi. Mais il fallait que j'améliore le contrôle de mon énergie pour mes futures batailles.

Bien que le combat se soit terminé parce que nous étions tous les deux tombés d'épuisement, j'avais toutefois appris à voir Tengoku d'un autre oeil que l'homme studieux et sérieux que j'avais rencontré. De prime à bord, je l'avais pour un intello qui m'offrirait que peu de divertissement dans ce combat, mais je m'étais rapidement rendu compte qu'en plus de savoir se battre, mon adversaire y prenait plaisir et se défendait plus que bien. Il n'avait pas froid aux yeux et n'avait pas peur de se blesser pour ainsi parvenir à ses fins. En me lisant, il devenait assez évident que la méfiance que je portais au combattant roux s'était mué en une forme de respect. Et au décours de cette confrontation, il s'était avéré que nous pouvions apprendre l'un de l'autre. Deux de mes techniques semblaient intéresser le genin, dont mon manteau de foudre qui avait amélioré ma vitesse. Ce dernier pourrait certainement s'adapter au katon, même s'il n'offrirait pas la vitesse que me procurait la foudre. A la place, elle parviendrait certainement à brûlé toutes les personnes qui tenteraient de le toucher en combat rapproché.

Quant à moi, c'était l'une de ses techniques qui m'avait tapé dans l'oeil, une technique qui paraissait simple mais par ailleurs très utile. A deux reprises lors de mon combat il avait utilisé cette technique qui lui avait permis de cracher de sa bouche une dizaine de petites boules flamboyantes. Leur puissance individuelle n'était pas très grande, mais leur nombre faisait largement l'affaire, et ce dans de nombreuses situations. C'était donc avec enthousiasme que nous nous étions redonnés rendez-vous sur le terrain d'entraînement pour pouvoir apprendre un peu plus l'un de l'autre. Terminant de mettre les pansements autour des zones qui avaient subi quelques légères brûlures, je finis par sortir de chez moi et à me diriger vers le terrain d'entraînement auquel on s'était donné rendez-vous. J'arrivai visiblement quelques temps après le guerrier roux, et d'un dernier bond en provenance d'un des toits, j'atterris à ces côtés avec un grand sourire et la main levée en guise de salut. Ce geste avait certainement fait apparaître les quelques bandes qui recouvraient mon torse et mes bras, mais c'était sans importance.

-Salut Tengoku-san ! Comment ça va ? T'as bien récupéré ?

Comme d'habitude, mon sourire était grand et plein de gaieté et de sincérité.

-Alors par laquelle des techniques on commence ?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Kappa Tengoku
Kappa Tengoku

Leçons d’une défaite [Ten no Ikari] Empty
Lun 8 Juin 2020 - 22:06

C’était rare mais, cette fois, Tengoku avait fait l’impasse sur l’échauffement. Il se disait qu’il irait plutôt en douceur ce jour-là pour apprendre de l’autre Genin. Pas encore totalement remis de ces blessures, il voulait respecter les limites que son corps tentait de lui imposer. Si en combat il était parfois nécessaire d’ignorer ces dernières, le reste du temps, il fallait savoir écouter les signaux de son corps.

Ikari arriva bien vite après Tengoku. Pourtant, ce dernier avait voulu partir autant en avance que d’habitude mais sans s’en rendre compte il avait trainé la patte. Pas car il n’avait pas envie d’être ici, au contraire, mais parce que son corps tournait encore au ralenti. Se réveillant et se remettant peu à peu de ses blessures. Concernant l’autre Genin, il arriva directement d’un toit. Il semblait en pleine forme malgré les bandages visibles çà et là sur son corps. Certes il avait été brûlé mais il avait reçu beaucoup moins de dégâts que son adversaire. Ce dernier essayant de le toucher à de multiples reprises sans jamais parvenir à l’effleurer. Du moins, jusqu’à la fin du combat où peut être que l’électrique c’était mis à un peu trop se précipiter pour surement essayer d’en finir avant d’être à court de chakra.

Ce dernier fut très amical à son arrivée, comme à son habitude, au final. Si un comportement avait bien changé c’était surtout celui de Tengoku. Il avait jugé bien trop vite son camarade et compris qu’il avait finalement beaucoup à apprendre de lui.

« Salut Ikari. Je vais plutôt bien et toi ? Même si j’ai mal partout, faut l’avouer. Tu ne m’as pas raté ! »

Si Ikari avait semblait avoir pris soin de ses quelques blessures Tengoku avait des bleues et coupures apparentes. De telles marques sur le corps qu’on aurait pu croire qu’il s’était maquillé en certains endroits. Tengoku n’était pas du genre à s’embêter avec les petites blessures, il n’avait même pas un seul bandage chez lui. Peut-être que sa convalescence n’en serait que plus longue mais il avait toujours fonctionnait ainsi, les blessures guériraient d’elles-mêmes.

Comme à son habitude, Ikari l’enjoué, était pressé de commencer. Tengoku ne put que comprendre et répondre à sa demande.

« Deux de tes techniques m’intéresse. Ce fauchage de jambes avec lequel tu m’as eu par deux fois malgré sa simplicité. Et surtout ce manteau de foudre que j’ai envie d’essayer de décliner avec mon chakra Katon. Je ne sais pas si c’est possible, qu’en penses-tu ? »

Il laissa le temps de répondre à l’autre Genin avant d’ajouter.

« Quant à toi c’est ma Balsamine qui t’intéresse. Cette technique est loin d’être parfaite comme tu as pu le constater mais j’imagine qu’avec ton pouvoir et ta vitesse tu sauras la sublimer. Je vais t’en faire une nouvelle démonstration pour commencer, alors, sois attentif. »

Comme pendant leur combat, mais avec une sérénité que la situation permettait, cette fois, le Genin orange inspira un grand coup tout en faisant les mudras nécessaires au bon malaxage du chakra. Dans un souffle saccadé par dix fois il cracha dix petites boules de feu qui vinrent s’écraser dans le sol devant eux avant de disparaitre dans un nuage de poussière.



« Comme tu peux le voir cette technique nécessite plusieurs signes incantatoires pour le bon malaxage du chakra, mais je suppose que tu en as pas besoin, n’est-ce pas ? »

Cette question était lourde de sous-entendus mais en réalité Tengoku connaissait déjà la réponse. Ce dernier ne s’était pas prélassé au lit durant toute sa convalescence il en avait profité pour faire des recherches. Il avait été très facile pour lui de trouver des documents parlant d’un tel pouvoir. Un pouvoir permettant à un humain, ou plutôt un Shinobi, de se transformer en un élément. Ainsi, le ninja en question ne manipulait pas une affinité mais pouvait la devenir entièrement. Ikari avait-il seulement conscience de la grandeur de son pouvoir ?

« Dis-moi, au juste, comment comptes-tu réaliser cette technique ? Ou plutôt, comment l’imagines-tu ? Je pense que cracher des boules de foudre n’est pas le plus optimal pour toi, pour peu que ce soit possible… »

Aucun des deux ne serait élève ou professeur de l’autre en ce jour. Les deux Genins en manque d’expérience découvraient encore les prémisses de leurs capacités et devraient partager leurs idées afin de trouver comment adapter leur technique à l’autre.



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9141-kappa-tengoku-terminee?nid=1#77658 https://www.ascentofshinobi.com/t9215-kappa-tengoku#77673
Ten no Ikari
Ten no IkariEn ligne

Leçons d’une défaite [Ten no Ikari] Empty
Mar 9 Juin 2020 - 19:29

-Gomen, gomen haha !

Je m'excusai à mon interlocuteur en me grattant l'arrière de la tête avec un sourire léger, réprimant une petite grimace de douleur en levant mon bras. Il était vrai que je ne l'avais pas raté, mais d'un autre côté, il n'avait pas cherché à me ménager non plus. Et je ne pensais pas qu'il aurait apprécié que je le ménage non plus. A vrai dire, nos niveaux étaient si proches qu'il était impossible que je ne me donne pas à fond contre un tel adversaire. Toutefois, oubliant mon air gêné pour le regarder avec entrain, je lui souris une nouvelle fois.

-Mais c'était amusant ! J'ai quelques brûlures encore, et des hématomes, mais ça va !

Et j'étais certainement en meilleure forme que mon adversaire de la dernière fois qui lui, n'avait même pas pris la peine de panser ses blessures. Tandis que je bandais mes brûlures et que je passais de la pommade sur ces dernières pour accélérer la cicatrisation, le guerrier roux quant à lui avait opté pour une méthode beaucoup plus simple ; ne rien faire. Lorsque nous discutâmes de par quoi nous allions commencer, Tengoku prit la parole immédiatement pour rappeler les deux techniques qui lui avaient fait de l'oeil lors de notre entraînement. Le balayage, une technique peut-être simple mais efficace, mais aussi le manteau foudroyant dans lequel je m'étais couvert pour augmenter sa vitesse. Lorsque ses interrogations arrivèrent sur la possibilité d'adapter cette technique à sa nature élémentaire qui était le Katon, j'acquiesçai immédiatement en prenant un air déterminé bien que pensif.

-Ça devrait pas poser d'problèmes. Tu ne pourras pas augmenter ta vitesse avec le feu, mais tu pourras te recouvrir de ton élément pour brûler ceux qui te toucheront ! Mais si tu veux on peut commencer par la plus simple des deux, le balayage !

Suite à cela, il évoqua celle que je voulais moi-même apprendre, la technique de la balsamine, et me demandant de prêter attention, il me la montra à nouveau. Avec un grand sourire, j'observai attentivement ce qu'il faisait, et passant outre les mudras, je le regardai crachai une dizaine de boule de feu. Il mentionna les différents mudras qu'il avait dû réaliser pour lancer cette technique, mais comme il le savait, ayant été témoin de mes capacités, je n'en avais pas besoin. Bien qu'à certains moments cela puisse paraître contraignant, mon affinité avec la foudre et le lien que je partageais avec cet force de la nature me dispensait de devoir m'aider de signes incantatoire pour la maîtriser. Tout excité et les jambes écartés en position de garde, j'étais prêt à commencer immédiatement, toutefois je n'étais pas préparé à la question qu'il me posa et je m'interrompis en plein mouvement. Je me redressai alors en faisant une moue pensive et perdue, et me tournant par la suite vers Tengoku, je levai les épaules au ciel.

-Je ne sais pas vraiment comment je compte la faire. C'est vrai que je vois pas souvent les gens lancer de la foudre par leur bouche...je n'ai jamais essayé. peut-être que je devrais pour voir ?

Inspirant un grand coup en chargeant du chakra dans mes poumons, je soufflai devant moi comme l'avait fait Tengoku un poil plus tôt. Et avec un peu de surprise, je pus observer un éclair sortir d'entre mes lèvres pour venir frapper un arbre qui se trouvait derrière le guerrier roux, en face de moi. Une marque légère et fumante se grava dans l'écorce quelques secondes avant de disparaître rapidement. Oups...Mais bien trop excité pour me rendre compte du fait que j'aurais pu toucher le Kumojin, je laissai la surprise et la joie de cette découverte s'exprimer en riant et en sautillant sur place.

-Hey t'as vu ?! J'peux lancer de la foudre de ma bouche !

Mais ce n'était qu'un éclair. Elle n'avait rien d'une boule de foudre, et encore moins de dix d'entre elle. Je fronçai les sourcils.

-Mais...comment tu fais pour créer des boules aussi jolies ? Et dix d'entre elles en plus ?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Kappa Tengoku
Kappa Tengoku

Leçons d’une défaite [Ten no Ikari] Empty
Mer 10 Juin 2020 - 17:09

Ikari s’excusa. Mais ses excuses étaient plus pour la forme, dénuées de toute sincérité. Un vrai combattant ne s’excusait jamais d’avoir causé des dégâts à son adversaire. Et Ikari en était un, de vrai combattant. Comment pourrait-on en vouloir à son adversaire d’avoir donnait tout ce qu’il avait pour vaincre. Ce devait être un honneur, au contraire. Tengoku en voudrait à un adversaire qui ne lui causerait aucun dégât. Chaque blessure encore douloureuse était un rappel d’un point perfectible à améliorer dans sa façon de combattre. Il lui avait donc rendu service en le blessant.

« C’était instructif ! J’ai déjà beaucoup appris grâce à toi, pendant ce combat. Mais j’ai soif d’en apprendre encore plus. Ta vitesse et ta maîtrise du chakra sont impressionnantes. »

S’il avait dû subir les assauts parfaitement calculés de la pile électrique il n’avait pas pu les analyser correctement. Concentré sur le combat, il était impossible de tout voir et tout saisir surtout avec le peu de temps imparti pour riposter entre chaque attaque.
Ikari lui confirma ce qu’il savait déjà. Un recouvrement de son chakra Katon à l’instar de la foudre d’Ikari n’aurait pas les mêmes effets. Alors que celui d’Ikari augmentait sa vitesse celui de Tengoku aurait un tout autre objectif.

« Oui, je m’en doutais. Je te laisse la vitesse, je vais baser mon style de combat sur un tout autre modèle. Et cette technique sera parfaite pour cela. Elle gênera tout adversaire se trouvant au corps à corps me permettant d’enchaîner plus facilement mes combos sans forcément avoir à être plus rapide. De plus, il se brûlera en me frappant et je brulerais en frappant aussi. Mais tu as raison, gardons le meilleur pour la fin et enseigne moi ce balayage en premier, ça devrait être rapide j’imagine ? »

Cette technique de balayage était une aubaine pour Tengoku. Il adorait les techniques simples et académiques qui avaient pour but de placer de plus grosses techniques derrière. Rien n’était pire que de gaspiller son chakra dans une technique puissante qui ratait sa cible. Alors qu’avec qu’une petite technique simple on pouvait gêner son adversaire de telle façon à ce qu’il ne puisse pas échapper à la technique suivante. Ce fauchage des jambes serait un de ces outils parfaits. En pleine chute vers le sol un adversaire devenait vulnérable. Le Genin imaginait déjà beaucoup de possibilités de combo avec cette technique et les siennes.

Excité comme une puce électrique Ikari faillit se lancer dans une tentative pour réaliser la Balsamine alors que Tengoku n’avait pas fini de parler. Il ne lui reprocha rien, il était maintenant habitué et il savait que cette impatience notable était due à une grande passion pour l’art du combat. Alors qu’il semblait plus attentif il repartit dans ses travers de plus belles et ne laissa même pas à Tengoku le temps de répondre. En un instant, sans signe, le jeune blondinet cracha de la foudre devant lui en ratant de peu de percuter le rouquin. Tengoku n’eut pas le temps de bouger, il ne put que constater après coup l’impact de l’attaque sur un arbre derrière lui. Tout excité il ne remarqua peut-être même pas sa gaffe et était fier d’avoir réalisé une partie de la technique. Tengoku soupira, ce n’était pas la peine de lui faire remarquer sa bêtise il ne devait même pas s’en être rendu compte.

« Attends que j’ai fini de t’expliquer pour essayer. Tu vas gaspiller ton chakra sinon et on devra revenir un autre jour. Déjà, pourquoi as-tu inspiré comme moi ? Je ne pense pas que tu en as besoin. J’inspire pour accumuler de l’air et donc du dioxygène. Ce dioxygène est un élément incontournable dans la création du feu. En fait, tu sais, le Ninjutsu n’est pas de la magie. On peut, grâce à notre chakra, réaliser des choses qui existent déjà dans la nature. Même si parfois ce n’est pas le cas mais tout a une explication. J’ai besoin de ce dioxygène en tant que comburant dans la transformation de mon chakra en boules de feu. De ce que j’en sais, pour la foudre, il faut créer une décharge électrostatique disruptive. En d’autres termes, tu dois accumuler une grande quantité d’électricité statique dans ton corps avant de la relâcher. Donc, je ne pense pas que tu as besoin d’une grande inspiration comme je le fais. Ce que tu dois faire en revanche c’est accumuler une plus grande quantité d’électricité qu’à l’accoutumée pour pouvoir envoyer dix décharges d’affilées. Mais attention, cette accumulation doit être rapide. Une grande quantité, en peu de temps, que tu relâches par dix fois de manière équivalente. Si tu ne te retiens pas, toute l’électricité que tu auras accumulée partira d’un coup dans tous les sens ne causant surement aucun dégât à ton adversaire. Pouvant même blesser un éventuel allié. Et d’ailleurs, envoie-les avec ta main plutôt qu’avec ta bouche. Tu seras surement beaucoup plus précis. Juste des éclairs, pour le moment. On verra après pour cette histoire de sphères de foudres. Tu dois d’abord maîtriser la bonne quantité à accumuler et la façon dont tu dois la relâcher. »

Tengoku aimait étudier que ce soit la science ou le chakra mais encore plus les liens qu’il pouvait y avoir entre ces deux domaines bien plus reliés que certains ne pouvaient le penser. Il espérait tout de même que Ikari avait réussi à suivre et n’était pas trop assommait par l’explication donnée. Au final, il avait simplifié le plus possible.




Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9141-kappa-tengoku-terminee?nid=1#77658 https://www.ascentofshinobi.com/t9215-kappa-tengoku#77673
Ten no Ikari
Ten no IkariEn ligne

Leçons d’une défaite [Ten no Ikari] Empty
Jeu 11 Juin 2020 - 17:43

De quelques mots, Tengoku balaya mes excuses qui, bien que sincères, ne concernaient pas réellement ma culpabilité face à ses blessues. Mais plutôt le fait qu'il puisse encore souffrir de ses blessures. Dans tous les cas, comme l'avait suggéré mon adversaire d'autrefois et professeur du jour, c'était en affrontant d'autres personnes que l'on pouvait s'améliorer et ainsi devenir plus fort. Chaque affrontement était une leçon sur ses compétences ainsi que ses lacunes. Il me complimenta sur ma vitesse et ma maîtrise du chakra, et bien que ces dernières étaient loin d'être parfaites, je souris et acceptai le compliment. Il y avait des ninjas qui pouvaient aller bien plus vite que moi, j'en avais eu la preuve alors que j'étais encore au pays du Fer. J'avais rencontré un Bushi qui maîtrisait comme moi le raiton, et il avait la capacité d'augmenter sa vitesse bien au-delà de ce que je pouvais moi-même faire. Il m'avait "prêté" ce manteau de foudre, et je me rappelais encore de la sensation divine de vitesse qu'elle m'avait procuré. En contre partie d'une énergie non négligeable.

Me recentrant sur le débat que nous avions actuellement, Tengoku m'annonça qu'il préférait en effet porter son attention en premier lieu sur la technique qui serait la plus simple à apprendre : le balayage. Chose logique. Etant un expert en Taijutsu, il n'aurait aucun mal à apprendre cette technique. Quant au boost de vitesse qu'il adapterait en une sorte de manteau katon, cela viendrait dans un second temps même si je ne doutais pas qu'il parviendrait à le maîtriser sans problème. J'acquiesçai donc pour marquer mon accord, et en restant un brin pensif pendant un moment, je cherchai mes mots pour expliquer à mon adversaire comment réaliser cette techniques des plus simples. Je regardai autour de moi pour trouver de quoi m'aider, et je ne vis qu'un arbre. Cela n'était pas le plus idéal, et restait assez éloigné d'un homme, mais il ferait l'affaire pour les premiers coups d'essais. Levant alors un doigt en l'air pour attirer l'attention de mon partenaire, et avec mon habituel sourire, je pris la parole.

-Tout le principe du mouvement c'est de se baisser, et d'un mouvement circulaire de la jambe venir faucher les deux jambes de ton adversaire. Il faut que le mouvement soit le plus fluide possible, de manière à ce qu'il n'y ait pas de temps mort dans l'action. Tu pourras t'entraîner sur cet arbre pendant que je m'entraine au Hosenka !

Toutefois, je m'étais un peu précipité dans la réalisation de cette technique, et l'éclair que j'avais relâché après avoir inspiré avait failli toucher le jeune genin. Les dommages auraient été bien pauvres, mais c'était toujours mieux d'éviter de se taper dessus alors que nous étions encore tous les deux en convalescence. Et de ce fait, j'écopai d'un joli sermon de la part de mon professeur du jour qui ne tarda pas à relever les incohérences de mes actions. En effet, contrairement à lui, je n'avais nullement besoin d'inspirer. Le raiton reposait sur un principe bien différent du katon pour fonctionner, et si l'oxygène permettait aux katons users d'user de leur techniques de feu bien plus facilement, cela n'était pas nécessaire pour les raitons users. Frappant le plat de ma main avec mon poing avec avec la bouche grande ouverte en signe de surprise, j'acquiesçai plusieurs fois rapidement de la tête.

-Oh c'est vrai ! Le katon est créé en transformant son chakra en feu, avec un combustible comme l'oxygène, ça doit être bien plus facile. Alors que le raiton est obtenu en faisant vibrer son chakra pour créer des éclairs ! Je suis bête. Et t'as raison, je devrais commencer à créer avec mes mains, c'est surement plus facile à manier ainsi. Je pourrai passer aux autres parties de mon corps une fois que j'aurais acquis la sensation ! Merci Tengoku-san !

Comme il l'avait précisé, je devais faire attention à bien contrôler mon chakra pour se faire. Et si je devais en créer dix, il allait falloir que je fasse plusieurs essais pour savoir bien doser mon chakra. M'éloignant un peu du pyromane roux, je tendis mes mains vers une cible qui ne craignait rien, et je me concentrai pour faire surgir mon chakra. Le malaxant en moi sans le moindre signe, je laissai échapper un premier éclair de mes mains. Ok. Ça, je savais faire. Malaxant une deuxième fois mon chakra, laissant une plus grande quantité couler dans mes veines, je libérai l'énergie que je venais d'accumuler en la transformant en électricité. Cette fois-ci, un premier arc électrique fusa, puis un second, et enfin un troisième. Je regardai mes mains avec un sourire. Je me rapprochai du but.

Fermant les yeux une nouvelle fois, je visualisai la quantité de chakra que j'avais dépensé un peu plus tôt, la laissant à nouveau s'écouler hors de ma réserve pour inonder mon système, puis je la triplai. Puis une fois que la sensation me paraissait à peu près correcte, je positionnai mes mains devant moi, crépitantes d'électricité, et je la relâchai. Toutefois j'oubliai de la fractionner, comme j'avais fait précédemment, et au lieu de me retrouver avec plusieurs éclairs, je tirai sur une cible un éclair bien plus gros qui laissa une marque significative sur cette dernière. Me rendant compte de mon erreur, je rigolai un bon coup avant de me reconcentrer sur mon travail. Au bout de plusieurs essais, je parvins enfin à créer ces dix éclairs successifs que m'avait demandé Tengoku. Souriant de plus belle, je revins le voir en sautillant.

-Ça y est Tengoku-san ! J'ai fait les dix éclairs ! C'est quoi l'étape suivante ??
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Kappa Tengoku
Kappa Tengoku

Leçons d’une défaite [Ten no Ikari] Empty
Ven 12 Juin 2020 - 0:27

Ikari confirma la proposition de Tengoku qui voulait commencer par apprendre la technique de balayage. Il semblait chercher ses mots, pour lui, expliquer la réalisation de cette technique devait être difficile. Selon le Genin orange, Ikari devait être un instinctif, un génie du combat qui apprenait par les sensations que ressentait son corps. Peut-être que Tengoku se trompait mais il semblait plutôt être une personne qui fonctionnait aux ressenties plutôt qu’à la théorie. Alors il devait pratiquer sans cesse jusqu’à obtenir le résultat souhaitait. A tel point que les techniques qu’ils s’accaparaient devenaient de simples mouvements automatiques pour lui. Alors pour lui, ce devait être aussi dur que d’expliquer comment faire pour marcher. Néanmoins, l’électrique s’en sortit plutôt bien dans son explication et Tengoku n’avait qu’une seule solution de vérifier si la leçon était complète : essayer. Il désigna alors un arbre sur lequel il pourrait s’entraîner pendant qu’il tenterait d’appliquer les recommandations de Tengoku pour la technique de la balsamine. Mais le rouquin avait une meilleure idée.

« Je ne sais pas si j’ai bien saisi la méthode mais il faut essayer pour le savoir. Par contre… Je ne pense pas que je vais m’entraîner sur cet arbre, c’est un coup à se casser un tibia. Et puis sur ce genre de cible les sensations seraient biaisées. Non, j’ai une meilleure idée… »

A l’aide d’un signe bien connu Tengoku réalisa l’ultime technique qu’il avait utilisée dans son dernier combat face à son professeur et à la fois élève du jour. Le multicolonnage de l’ombre. L’original s’adressa alors à ses deux clones. Les mots qui suivirent étaient en fait plutôt destinés à Ikari, à qui il voulait expliquer sa démarche. Car, au final, ses clones savaient déjà de quoi il en retournait puisse qu’il avait eu l’idée avant de les faire apparaitre.

« Chacun notre tour nous allons essayer de mettre la technique de balayage à un des deux autres, sans prévenir lequel. Si, comme Ikari l’a indiqué, notre mouvement est fluide alors notre proximité fera qu’il sera impossible d’y réchapper. On enchaîne sans s’arrêter jusqu’à que ce soit bon ! »

Chacun de son côté, les deux Genins s’entraînaient à essayer de s’accaparer la technique de l’autre. Pour Tengoku ce serait plus facile. La technique était beaucoup plus simple que celle qu’essayer de maîtriser Ikari. Malgré sa grande maitrise dans le contrôle de son chakra il devait réitérer les essais pour tenter d’obtenir quelque chose de convenable. Tengoku l’observa un instant. Il fut étonné de trouver à la place de la pile électrique un garçon maintenant complètement concentré dans son apprentissage. Il était sur la bonne voie et ferait de cette balsamine bientôt sa propre technique de foudre.

Se retournant face à ses clones il était temps pour lui de se concentrer aussi. Très proches et placés en triangle le trio identique se scrutait dans une bataille de regard. Tengoku, l’original, regarda à droite, puis à gauche. Les deux autres faisant la même chose se demandant qui aller tenter la première attaque. C’est finalement le clone à la gauche de l’original qui envoya la balayette vers les jambes de l’autre clone en face de lui. Malheureusement, l’attaque fut tellement téléphonée que la cible eut juste à faire un léger pas en arrière pour que l’assaillant ne touche que le vide. Tengoku voulu profiter de la situation et à peine le clone attaquant eut le temps de se remettre en place qu’il tenta l’attaque sur lui. Dans un mouvement vif pour baiser sons centre de gravité, qui n’était pas sans lui rappeler le début de sa technique de coup de pied ascendant, il entreprit une rotation avec une jambe tendue vers celles de sa cible. La rotation continua, il brassa que de l’air. Raté. Mais à peine était-il relevé qu’il ne voyait déjà plus le clone à sa droite qui s’était en fait baissé pour tenter l’attaque également sur l’original en train de se remettre en place. Il avait eu la même idée, le bougre. Mais, encore une fois, il put en réchapper assez facilement. Il continua ce petit manège pendant plusieurs minutes avant de rejoindre Ikari, seul. Où en était-il avec la maîtrise de la Balsamine ?

Alors qu’il approchait, Ikari venait de réaliser dix éclairs enchaînés parfaitement. Il s’en réjouissait, reprenant son air jovial et naïf.

« Impressionnant Ikari ! Tu as su faire ça si vite. C’est déjà une technique en soit d’envoyer dix éclairs de cette façons mais si tu veux envoyer des sphères de foudres ce sera plus compliqué c’est certain. Je ne maîtrise pas le chakra Raiton donc je vais t’expliquer la manière dont je procède avec mon chakra Katon. A toi de la décliner dans ton élément pour que ça fonctionne. Pour faire une boule de feu au lieu d’un amas de feu difforme quand je le souffle je fais en sorte que les flammes s’enroulent sur elles-mêmes. Tu dois savoir mieux que moi qu’avec le chakra on peut manipuler la forme que prend notre élément. Avec une grande maîtrise tu pourrais même créer tout un animal avec de la foudre. Avec mon chakra je roule le feu à la sortie de ma bouche comme la houle de l’océan. Ainsi le feu se recouvre lui-même et forme une boule partant dans la direction où j’ai soufflé. La foudre peut se tordre. Alors peut être que tu devrais essayer, quand tu relâche ton attaque, que tes éclairs se replient sur eux même en plusieurs fois pour s’enfermer dans des sphères de foudre. »

Une fois l’explication terminée Tengoku s’approcha doucement de Ikari jusqu’à être à portée de contact. Avait-il observé le Genin orange ou était-il resté trop concentré sur son propre apprentissage ? S’il n’avait pas pu voir ses progrès alors il se devait de lui montrer.

« Moi aussi, j’ai essayé d’appliquer tes conseils… Dis-moi ce que tu en penses… »

Il laissa sa phrase en suspens pour se baisser tout en engageant une rotation sur un pied. L’autre jambe était déjà tendue et vint droit sur celles d’Ikari pour les faucher. Tengoku espérait qu’il ne lui en voudrait pas, mais quoi de mieux que de tester en situation réelle ?



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9141-kappa-tengoku-terminee?nid=1#77658 https://www.ascentofshinobi.com/t9215-kappa-tengoku#77673
Ten no Ikari
Ten no IkariEn ligne

Leçons d’une défaite [Ten no Ikari] Empty
Ven 12 Juin 2020 - 14:19

Alors que j'indiquais à Tengoku son nouveau partenaire d'entraînement, qui serait en l'occurrence l'arbre, ce dernier écouta mes dires attentivement avant de rejeter sans hésitation la candidature de son punching-ball. Il prétexta que c'était un coup à se péter le tibia, toutefois je savais que nous shinobi avions la puissance et la résistance nécessaire pour ne pas se casser les os au moindre choc. Mais c'était à lui de voir. S'il avait une idée plus probante pour réaliser cet entraînement, alors je n'allais pas l'en empêcher. Et en effet, il avait une méthode bien plus efficace que celle que je lui avais proposé pour apprendre cette technique : le clonage de l'ombre. J'avais entendu à plusieurs reprises parler de cette technique -et l'avais vu de mes yeux lors de mon combat contre Tengoku-, qui en plus d'apporter deux camarades supplémentaires redistribuait l'expérience accumulée par les clones vers l'original. En somme, une technique formidable pour l'apprentissage.

Je me concentrai donc sur la technique que j'étais moi-même censé apprendre, c'est à dire des boules de foudre. La première étape était de produire dix éclairs de foudre, simples, sans forme particulière. J'étais déjà capable d'en lancer un seul, alors en lancer dix ne se révéla pas si compliqué que cela; surtout grâce à mon affinité avec la foudre. Toutefois, ce n'était pas la finalité de la technique, bien que comme l'avait énoncé le guerrier roux celle-ci constituait déjà une technique en soit. Mais j'estimais que l'efficacité de boules de foudre en serait bien plus grande que celle de simples éclairs, car elle couvrait plus d'espaces que de simples éclairs. Là où un éclair était fin et pouvait toucher un point précis, une boule était un peu plus large et avait, de ce fait, plus de chances de toucher un adversaire. Surtout si ce dernier était gêné pour esquiver. Mais là n'était pas la question. J'écoutai attentivement les conseils du genin roux pour réaliser la technique en question.

Il me révéla alors qu'au moment de relâcher le feu par sa bouche, au lieu de tirer un simple trait des plus communs, il faisait les flammes s'enrouler sur elles mêmes pour qu'elles forment des boules. Prenant une moue dubitative, je me demandais comment j'allais faire pour enrouler un éclair sur lui même. Mais je supposais que, comme l'inspiration, le processus serait légèrement différent en ce qui concernait la foudre. Donner une forme à son chakra faisait parti des principes de bases du ninjutsu. Si le feu semblait particulièrement facile à manier, à courber, le raiton quant à lui ne fonctionnait pas exactement de la même manière. J'acquiesçai distraitement à ses remarques en réfléchissant à une manière de pouvoir parvenir au résultat que j'escomptais, mais le guerrier roux vint me tirer de mes réflexions. Tournant la tête vers lui, j'eus à peine le temps de réaliser ce qu'il me disait que celui-ci se baissait dans un mouvement fluide et rotatif. Sa jambe vint me faucher sans la moindre hésitation. Mes pieds décolèrent du sol, mais je sentis une très légère résistance.

-Oh !

Je m'écroulai au sol, mon dos heurtant ce dernier en me coupant brièvement le souffle. Toutefois, sans broncher, j'affichai une nouvelle fois un air pensif en mettant ma main sous mon menton. Toujours au sol, je pris une seconde avant de me relever.

-Elle est presque parfaite ! Il te manque encore un poil de précision. Tu utilises ta force en priorité, ce qui est normal, et peut fonctionner dans la plus part des cas. Mais contre un adversaire beaucoup plus lourd, il faut observer sa posture et faucher là où ses appuis sont les plus faibles ! Tu les feras tomber presque à coup sûr !

En réalité, avec son sens de combattant et son sens de l'observation, il n'aurait aucun mal à compléter cette dernière partie pour pouvoir parfaire cette technique. De mon côté, je me replongeai dans l'étude de ma technique. Tendant ma main devant moi, je laissai les éclairs formés par mon chakra se former. Je pris d'abord un seul éclair, et pendant de longues minutes, je tentai de le courber pour lui faire prendre la forme d'une sphère. Et bien qu'il se pliait à ma volonté, répondant au mouvement de mon chakra, il ne parvint jamais à prendre la forme sphérique presque parfaite que prenait les boules de feu de Tengoku. Curieux, je me retourner vers le guerrier roux et lui demandai gentiment.

-Tu peux me remontrer la technique s'te plaît Tengoku-san ?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Kappa Tengoku
Kappa Tengoku

Leçons d’une défaite [Ten no Ikari] Empty
Ven 12 Juin 2020 - 18:27

Tengoku s’en voulait d’avoir attaqué Ikari sans prévenir. Il pensait que le Genin n’aurait aucun mal à esquiver la technique. Il espérait au moins que son camarade ne lui en voudrait pas d’avoir agi ainsi même si Tengoku ne put masquer un sourire plein de fierté. Mais Ikari, robuste, se releva comme si de rien était et, toujours aussi guilleret, il ne fit même pas un commentaire sur l’agression du Genin. Il précisa alors qu’il fallait être plus souple et précis sur le coup en visant le bon endroit. Ainsi, même un petit homme pourrait faire chavirer une montagne.

« Désolé Ikari ! » S’écria Tengoku en emmenant une main à sa bouche comme s’il était choqué de ce qu’il avait fait. « Je ne sais pas ce qu’il m’a pris, je ne pensais pas te toucher. Tu vas bien j’espère ? » Il S’inquiétait vraiment pour le jeune garçon même si son comportement laissé entendre que tout allait pour le mieux.

Ikari étant passé à autre chose Tengoku fit de même et se reconcentra sur ses paroles.

« Plus précis tu dis… C’est vrai que j’ai tendance à être crispé sur mes mouvements alors que la souplesse apportera plus de fluidité et de précision à mon attaque. Les chevilles de tout adversaire sont des cibles de choix. Même un homme avec des jambes de bœuf aura des chevilles vulnérables. Je pense que c’est là que je dois viser. Finalement, tu avais raison. Je vais m’entraîner avec cet arbre et si je me fais mal c’est que justement j’y vais trop en force et pas assez en précision et souplesse. Merci pour tes conseils. »

Mais avant de retourner s’entraîner à parfaire la maîtrise de la technique de Taijutsu Ikari demanda de revoir la technique de la Balsamine. Il semblait être bloqué alors qu’il était si proche du but. Tengoku ne savais pas s’il pouvait vraiment plus l’aiguiller que ça à ce niveau car il ne maitrisé pas le chakra Raiton. Cependant, il poussa la réflexion afin de peut-être l’aider à trouver une solution. Il effectua de nouveau la technique de la Balsamine et envoya les boules de feu s’écraser une nouvelle fois sur le sol. La réalisation de Tengoku ne comportait aucun défaut. Chaque boule de feu faisait la même taille et partait à la même vitesse. Mais leurs formes n’étaient pas toutes identiques. Peut-être qu’Ikari était bloqué car il essayait de trop bien faire ?

« Tu sais, pour ce qui est du Katon et du Raiton nous ne pourrons jamais faire des formes aussi lisses qu’avec du Suiton par exemple. Ce n’est pas une question de chakra, c’est l’élément qui veut ça. Peut-être que tu ne le vois pas vu la vitesse de mes boules de feu mais leur forme est loin d’être complètement sphérique surtout quand elles sont en mouvement. Je pense que tu es sur la bonne voie, de ce que j’ai vu. L’électricité, tu peux rapidement la tordre dans tous les sens puis l’envoyer où tu veux. Imagine une sphère collée contre la paume de ta main et fait faire des tours à ta foudre dans cette sphère imaginaire. Très vite, tu auras de l’électricité qui va circuler dans tous les sens dans cette zone imaginée. Au final, vu la quantité d’électricité que tu peux générer et sa vitesse tu obtiendras ce qui s’apparente à une boule de foudre. Tout ça en un instant bien sûr, à faire dix fois. Mais ne sois pas choqué de ne pas obtenir une sphère parfaite, si de l’électricité déborde un peu ce n’est pas dramatique. L’effet en restera inchangé. »

Après cette explication Tengoku laissa Ikari essayer en l’observant puis alla parfaire son fauchage face à l’arbre. Plutôt que d’utiliser sa jambe, sa faucheuse, comme une arme rigide il devait voir ça plus comme un fouet. Il essaya à plusieurs reprises sur le tronc de l’arbre en se faisant un peu mal au début. Plus ça allait et plus son mouvement était fluide. Sa jambe n’était plus une barre érigée dans le tourbillon mais la continuité de ce tourbillon humain. Suivant la rotation de manière souple et naturelle. Tengoku attendit que Ikari le regarde et effectua de nouveau la technique contre l’arbre. Etait-ce parfait cette fois ?

« Tu en penses quoi maintenant ? » Demande Tengoku, quelque peu essoufflé. Il attendit la réponse puis enchaîna.

« Peut-être que tu pourrais aussi me parler de ce manteau de foudre maintenant ? Je n’ai aucune idée de comment appréhender ce genre de technique. Je n’ai aucune technique de ce genre qu’il faut maintenir continuellement tout en se battant. »

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9141-kappa-tengoku-terminee?nid=1#77658 https://www.ascentofshinobi.com/t9215-kappa-tengoku#77673
Ten no Ikari
Ten no IkariEn ligne

Leçons d’une défaite [Ten no Ikari] Empty
Ven 12 Juin 2020 - 23:10

En réussissant la technique du balayage de manière plus que correcte, un sourire fier apparut sur le visage du shinobi. Mais rapidement, pour une raison qui m'échappait, il se confondit rapidement en excuses pour m'avoir touché. Arquant un sourcil, je secouai la tête pour marquer mon refus de ses excuses et avec un grand sourire, je lui répondis.

-Nous sommes là pour nous entraîner ! Je suis pas si fragile. Ta technique était bien réalisée, je ne t'en veux pas du tout.

Il finit par agréer au partenaire d'entraînement que je lui avais initialement désigné, reprenant l'arbre pour lui apporter les choses qui lui restaient à perfectionner. Après une bonne analyse de ce que je venais de lui dire, il commença à aller vers l'arbre en question avant que je ne l'interrompe. Il était intéressant de voir à quel point Tengoku et moi étions à la fois similaires et si différents. Il semblait tout théoriser, tout analyser, y réfléchir, comprendre. Tandis que moi j'étais bien plus spontanée, sur le ressenti, et mon analyse se faisait beaucoup moins théorique que la sienne et beaucoup plus...sur la pratique. Mais si je l'avais interrompu et interpelé, ce n'était pas pour le traiter d'intello. J'avais besoin de revoir cette technique pour pouvoir mieux la comprendre. Je savais que le katon et le raiton était différent, mais j'avais la sensation que j'avais manqué quelque chose. Et lorsqu'il me remontra le jutsu, m'expliquant que contrairement à d'autres affinités il ne fallait pas qu'on s'attende à une forme trop parfaite, je me rappelai ce qu'il m'avait dit plus tôt.

-Oooh ! J'ai une idée !

Cette dernière n'avait pas grand chose à voir avec ce qu'il venait de dire en réalité, mais plutôt tout à voir avec la première phrase qu'il m'avait dite un peu plus tôt. J'avais en réalité pioché dans plusieurs des informations qu'il m'avait donné. Les formes de foudres, qui n'étaient autres que des concentrés d'éclairs. Sa manière de cracher les flammes avec ce petit "pop" à chaque expiration tandis qu'il faisait s'enrouler le feu sur lui-même. Et le suiton, qui pouvait générer de l'eau et qui maintenait parfois sa forme grâce à la pression. J'avais ce dont il me fallait. Je doutais de pouvoir faire tournoyer la foudre suffisamment pour lui donner cette forme. D'ailleurs, je doutais de pouvoir courber la foudre comme il le disait, à ce point, cela me paraissait étrange et non naturelle. Mais, ce que je pouvais faire, c'était de concentrer l'éclair que je tirais en un point bien précis ! Augmenter la pression en concentrant l'électricité au maximum !

Une nouvelle fois, sans prêter attention à ce que faisait le guerrier roux, je tendis ma main devant moi. Une nouvelle fois, le chakra se manifesta dans celle-ci sous la forme d'électricité, sauf que cette fois, au lieu d'essayer de courber la foudre, je la focalisai. Je rassemblai la quantité de chakra nécessaire à lancer un éclair, et la concentrai en un point unique au milieu de ma main. Les arcs statiques qui parcouraient mon membre s'éclipsèrent et petit à petit, un point d'électricité apparut juste au-dessus de ma paume. Les éclairs se rassemblaient en un point unique, et alors que j'atteignais la quantité de chakra suffisante, soudainement, une sphère de plasma remplis d'éclairs avec un point en son centre se forma dans le creux de ma main. Elle ne tournoyait pas, mais le noyaux de la sphère ainsi que sa membrane était formés de petits éclairs concentrés. J'avais réussi ! J'étais arrivé à donné à mon chakra raiton la forme d'une sphère ! Et il semblait que je n'étais pas le seul à faire des progrès.

Alors que je me concentrais sur ma boule, je parvins à la lancer en direction du sol. Toutefois, alors qu'elle partait de ma main, je perdis le contrôle du chakra et la boule s'envola pour aller frapper le haut de l'arbre sur lequel s'entraînait Tengoku. Bon, il fallait que je travaille encore sur la précision de mon tir pensais-je avec un petit gloussement. Il ne me restait que peu d'étapes pour apprendre à maîtriser cette technique. J'avais déjà réussi à fractionner le chakra pour lancer dix éclairs, j'avais réussi à faire un éclair prendre la forme d'une sphère de foudre. Maintenant il ne me manquait plus qu'à apprendre à viser, et à le faire avec dix orbes de foudre ! En attendant Tengoku avait fini par maîtriser la technique du balayage, et me demanda ce que j'en pensais, ainsi que de lui parler du manteau de foudre version katon.

-Oui ! Tu t'en sors très bien ! C'est bon pour le balayage. En ce qui concerne se recouvrir de son affinité, et de garder le contrôle du chakra en continue...en fait tu sais déjà le faire ! Mais à minima ! Lorsque tu cours et que tu marches sur l'eau, ou que tu grimpes aux arbres, tu maintiens une couche de chakra sous tes pieds n'est-ce pas ? Eh bien là, il te suffit de faire pareil, mais en l'étendant au reste de ton corps. Je te conseille donc de commencer par tes pieds, d'envelopper tes pieds de chakra et de transformer ce chakra en feu ! Et de bouger petit à petit. Et au fur et à mesure, tu le feras recouvrir ton corps !

Pour ma part, j'allais devoir continuer à travailler sur ma précision. Et ensuite, je pourrais passer au nombre. Quelques gouttes de sueur commençaient à perler sur mon front, mais je comptais bien continuer ! J'avais encore de la réserve, et je pouvais continuer ainsi pendant un petit moment. Et c'était reparti !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Kappa Tengoku
Kappa Tengoku

Leçons d’une défaite [Ten no Ikari] Empty
Sam 13 Juin 2020 - 12:15

Ikari chassa les excuses maladroites de Tengoku d’un mouvement de tête avant de lui expliquer qu’il ne lui en voulait pas. Le Genin fut rassuré. Entrainement ou pas il avait attaqué sans prévenir et s’en serait voulu d’avoir fait mal à son camarade.

Ikari semblait plus concentré sur son analyse de la technique, qu’il venait de revoir, plutôt que sur les mots de Tengoku. Ce dernier parlait beaucoup et essayer de tout théoriser alors qu’au final il ne connaissait pas grand-chose en manipulation de la foudre. Mais ils étaient là pour un échange, apprendre l’un de l’autre. Tengoku émettait des idées et des hypothèses. Si elles pouvaient être utiles à Ikari tant mieux, mais, s’il trouvait mieux, Tengoku ne s’en offusquerait pas, bien au contraire. Ikari s’exclama, une idée lui vint. Alors que ce dernier semblait suivre tout un processus psychique et physique dont Tengoku ne put observer que le résultat, une boule de foudre apparu presque instantanément au creux de la paume de main du blondinet. Tengoku, même s’il attendait un tel résultat, ne put s’empêcher de lâcher un petit étonnement.

« Oh ! »

Ikari plus concentré que jamais semblait viser le sol puis relâcha la masse électrique mais cette dernière partie dans une toute autre direction et vint s’écraser sur l’arbre. Plus important que le fait qu’il avait raté sa cible : la trace de l’impact sur l’arbre. Sa boule de foudre avait un effet tout autre qu’un simple éclair. Comme il l’avait dit plus tôt : la zone d’impact était plus grande.

« Impressionnant Ikari, tu m’expliques comment tu as fait ? »

Tengoku n’était pas du genre à rester enfermé dans ses idées. Il voulait apprendre et ce que lui répondrait Ikari ne se trouvait surement pas dans des livres. Si toutefois il arrivait à mettre des mots sur son action, Tengoku savait qu’il y avait un risque qu’il n’arrive pas à tout lui expliquer. Le ressenti prévalait sur des milliers de mots. Dans tous les cas, cet avancement méritait des encouragements.

« Il ne te reste plus qu’à en faire dix d’affiler et réussir à tirer droit. C’est compliqué avec la foudre qui reste très volatile. Mais tu es sur la bonne voie et je ne doute pas que dans quelques essais tu puisses réussir. »

Pour ce qui était du balayage Ikari félicita Tengoku en lui disant que la technique était maintenant maîtrisée. Tengoku, plutôt content, resta tout de même stoïque pour écouter attentivement la suite du programme qui serait bien plus compliquée. L’explication du Genin fut très claire. Il lui révéla que le manteau de foudre n’était en fait que la continuité, l’évolution même, d’une technique déjà maîtrisé par tout Genin étant passée à l’académie.

« C’est un très bon conseil que tu me donnes là pour commencer. Je n’y avais pas pensé. »

Tengoku laissa Ikari à son exercice pour entreprendre le sien. Il s’éloigna de l’électrique, dans son dos, pour éviter de recevoir une balle d’électricité perdue. Il se mit droit comme un piquet et ferma les yeux afin de créer une bulle de vide et de supprimer tout son environnement alentour. Il colla ses mains pour faire le signe du tigre et se concentra pour malaxer son chakra et en concentrer au niveau de ses pieds. Libérer une faible quantité sous ses plantes de pieds de chakra afin de créer une fine couche était chose aisée. Il commença par cela. Plus compliqué, il essaya d’étendre cette couche jusqu’aux chevilles. Il dû s’y reprendre plusieurs fois. Des fois le chakra s’évaporé, des fois la couche montée mais disparaissait de sous ses pieds et d’autres fois elle s’étendait bien jusqu’à la cheville mais était trouée tel un gruyère.

Au bout d’un moment il réussit à stabiliser une couche de chakra qui s’étendait de la plante de ses pieds jusqu’au-dessus des chevilles. Mais ce n’était là que la première étape, la plus simple. Il fallait maintenant convertir la nature de ce chakra en Katon. La chose était moins aisée à faire par les Tenketsu du corps que part les poumons. Cette fois il ne pouvait s’appuyer sur une grande inspiration pour embraser son chakra. Toujours avec le signe du tigre, Tengoku fit circuler son chakra à toute vitesse dans son corps jusqu’à ses pieds. Le visualisant clairement dans sa tête comme de l’eau à haute pressions dans des tuyaux. Une fois le chakra ayant atteint les chevilles deux flammèches sortirent par les Tenketsu de cette zone pour disparaitre aussitôt. Il réitéra l’opération plusieurs fois mais à chaque fois le feu apparaissait pour disparaitre dans la foulée faisant s’évanouir par la même occasion la fiche couche de chakra maintenue en cet endroit.

Invoquer du feu ponctuellement, ça Tengoku savait faire. Maintenir du chakra neutre sur une zone, aussi. Mais les deux en même temps, il ne comprenait pas la méthode. Finalement, il prit une pause en ouvrant les yeux pour voir comment s’en sortait Ikari de son côté.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9141-kappa-tengoku-terminee?nid=1#77658 https://www.ascentofshinobi.com/t9215-kappa-tengoku#77673
Ten no Ikari
Ten no IkariEn ligne

Leçons d’une défaite [Ten no Ikari] Empty
Sam 13 Juin 2020 - 18:25

M'attelant donc à la tâche, j'en oubliai tout ce qui m'entourait pour me concentrer sur ce que j'étais en train de faire. Je n'avais même pas remarqué que Tengoku était de ce fait resté à mes côtés, observant ma progression dans l'apprentissage après avoir évoqué mon idée. Et après quelques instants, lorsque je parvins à faire apparaître la boule de foudre dans ma main, celui-ci poussa un petit bruit d'étonnement qui faillit me surprendre. Mais restant concentré sur ma technique, lorsque je tentai de l'envoyer, ce fut un fiasco total. Ou presque. La boule de foudre avec laquelle je visais le sol s'envola pour aller frapper l'arbre et créer un impact d'étincelle là-bas. Mais alors que je rigolais intérieurement face à mon échec, me demandant comment j'allais faire pour maîtriser la trajectoire de mes orbes foudroyantes, le genin roux s'approcha à nouveau de moi, curieux de savoir comment j'avais réussi à réaliser cette sphère. Pendant un instant, je fis une moue pensive et perturbée, tentant de trouver mes mots. L'explication n'était pas réellement scientifique, et je ne savais pas exactement comment l'expliquer. Elle m'était apparu comme un sentiment, une intuition, plutôt qu'un raisonnement logique. Et ce ne fut qu'au bout cinq longues secondes de réflexion que je souris à nouveau à l'intention du shinobi pour tenter de lui expliquer avec des mots.

-Eh bien, tes mots sur les bêtes de foudre, sur l'eau et la manière dont tu crachais ta technique m'ont donné une idée. Je me suis dis qu'au lieu de tenter de créer un éclair et par la suite de l'enrouler -ce qui me semblait bizarre à faire avec de l'électricité-, je me suis dis qu'il fallait peut-être que je concentre tout l'éclair en un seul point. Au lieu de visualiser un éclair, j'ai visualisé un point de foudre, et j'ai augmenté la pression et la concentration en foudre en ce point. Et BOUM ! Ça a donné ça !!

Suite à cela, le guerrier roux m'encouragea pour que je continue dans mes efforts. Comme je m'en étais douté, il ne me restait qu'à contrôler cette boule de foudre et à en faire dix autres, et c'était dans la poche ! Après avoir écouté les conseils que je lui avais donné sur la prochaine technique qu'il s'aventurait à maîtriser, il s'en alla s'entraîner pendant que je tentais à mon tour de contrôler la technique. A vrai dire, après avoir suffisamment maîtrisé la trajectoire de la boule de foudre, le plus gros du travail était fait. Le faire une fois, et dix fois, j'avais déjà capté le chakra qu'il me faudrait. Une fois que je saurais le faire une seule fois, le reproduire ne serait pas très compliqué. Reprenant ma concentration, je réitérai les processus qui m'avaient amené jusque là. Concentrant mon chakra dans ma main en un point, l'électricité bleue se forma en un point, et celle-ci grossit pour devenir une sphère de foudre des plus convaincantes. Je maîtrisais maintenant cette étape. Il ne manquait plus qu'à réussir à viser.

Les premiers tirs furent aussi peu concluants que le premier, ma sphère s'envolant dans tous les sens sans que je n'arrive à les contrôler. Lorsqu'une autre idée me vint en tête. Et si...si je les reliais à mon corps ? Par des filets électriques. Ainsi je serais certainement plus à même à contrôler leur trajectoire dans un premier temps avant de me débarrasser de ces lignes inutiles. Un sourire carnassier apparut sur mon visage, et alors que je créais ma boule de foudre, en la lançant, je laissai un filet de foudre les reliant à moi, et grâce à ce dernier, j'arrivai un peu mieux à contrôler leur précision. Ce n'était pas encore parfait, mais cela s'en approchait. Après encore de longs, très longs essais, je parvins enfin à viser avec précision le point que je visais. Lorsque je réussis, je sautai le poing en l'air en signe de victoire. Maintenant que j'avais réussi cette étape, il était maintenant venu l'heure de retirer ce filet électrique.

Dans les premiers temps, les boules de foudre échappèrent à mon contrôle au moment de l'envoie, mais je parvenais déjà mieux à viser que mes premières tentatives. La sensation commençait à rentrer. Et au bout de longues autres minutes, voir peut-être des heures, je parvins à créer dix boules de foudre parfaites qui fusaient vers leur cible avec précision, sans que je n'ai besoin de les relier à mon corps pour les diriger. Je ne maîtrisais pas encore parfaitement cette technique, mais après quelques temps encore, je parviendrais à la maîtriser entièrement et à me l'approprier. Mon sourire satisfait et mon souffle un peu court, je décidai de prendre une pause.

Entre temps j'étais allé voir mon élève. Ce dernier semblait avoir des difficultés à réaliser la technique en question. Je voyais le chakra s'accumuler autour de ses jambes, remontant à ses chevilles de manière quasi stables, mais au moment de changer la nature du chakra en katon, la technique s'interrompait. De petites flammes apparaissaient autour de ses chevilles avant de disparaître. Il parvenait à maintenir le chakra sur ses pieds. Il parvenait aussi à transformer la nature de son chakra en katon. Mais faire les deux en même temps semblait poser problème. Réfléchissant, au bout de quelques secondes je me rapprochai de lui.

-Tu m'as dit que pour le katon, t'inspirait pour l'oxygène, t'en servir pour produire ton katon...Huuuum...Peut-être commencer par les pieds est une mauvaise idée. Pour moi avec le raiton, ça ne change rien que je le fasse par les pieds ou les mains, mais il paraît que par les mains c'est plus facile ! Et...Hum...si t'imaginais que tes doigts respiraient ? Un peu comme quand tu souffles ?

Je ne savais pas très bien si j'avais été clair. Mais je m'étais dit que si l'oxygène présent dans l'air pouvait l'aider à cracher du feu, peut-être que l'oxygène pouvait aussi l'aider même s'il ne l'inspirait pas avec ses poumons ? Après tout, l'oxygène était présent partout autour de nous !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Kappa Tengoku
Kappa Tengoku

Leçons d’une défaite [Ten no Ikari] Empty
Dim 14 Juin 2020 - 0:01

Comme Tengoku s’en doutait, Ikari resta dubitatif face à sa question. L’intuitif pouvait-il mettre des mots sur sa manipulation du chakra ? Tengoku était intérieurement satisfait de mettre son professeur et élève du jour en difficulté dans ses explications. Pas par pur sadisme, non. Savoir faire était une chose mais, pour un Shinobi, il était tout aussi important de savoir expliquer. Ikari serait un jour un ninja de rang supérieur, Tengoku n’en doutait aucunement. De ce fait, il aller devoir former de jeunes Genin ou Académiciens à la maîtrise de leur chakra. Si un tel talent apprenait à faire preuve de pédagogie alors le village serait chéri de nouvelles générations très bien formées. Tengoku n’avait pas la prétention d’être un professeur hors-pair, ni même d’un être un meilleur que Ikari, mais, s’il pouvait lui permettre de s’exercer à se questionner et à mettre des mots sur ce qu’il savait faire alors il serait heureux de l’aider à avancer sur la voie du professorat.

En ce jour, l’apprentissage se passait sur plusieurs plans. Néanmoins, Tengoku ne compris pas vraiment l’explication de son camarade. Qu’il était compliqué d’imaginer la manipulation d’une affinité que l’on ne possédait pas. Ca semblait si limpide pour Ikari à travers ses paroles alors Tengoku acquiesça sans l’interrompre. Il ne servait à rien de lui dire qu’il n’avait pas compris, peut être que l’explication était bonne et que c’étaient les connaissances du rouquin qui n’étaient pas assez développées. Dans tous les cas, Ikari s’était exercé à mettre des mots sur son ressenti et c’était le plus important.

A force de persévérance le blondinet parvint à parfaire la trajectoire de ses sphères de foudre. De temps en temps, Tengoku en profitait pour encourager son ponctuel élève entre les différentes tentatives. Bien sûr, lui aussi était concentré sur son entrainement mais il n’hésitait pas à faire des pauses pour observer où en était Ikari. Ce dernier semblait appréhender de mieux en mieux ses tirs foudroyants. Quelque chose semblait avoir changé car une sorte de trainée électrique suivait ses sphères de foudre jusqu’au point d’impact. Dès lors que cette trainée avait commençait à apparaitre dans ses lancées furent de plus en plus précis. Finalement, au bout d’un temps, l’électrique parvint à lancer dix boules de foudre devant lui. La trajectoire n’était pas parfaite mais elles avaient semblées aller où il l’avait décidé.

Voyant les difficultés que rencontrait Tengoku, Ikari s’approcha de lui pour essayer de l’aiguiller. Il proposa d’abandonner les pieds pour un temps et de se concentrer sur les mains.

« Mais oui ! Ce sera bien plus facile par les mains ! »

Il s’en voulait de ne pas y avoir pensé plus tôt, surtout que l’astuce lui était révélée par quelqu’un qui n’avait même pas besoin de ses mains pour malaxer le chakra. Un comble non ? Effectivement, la solution proposait n’était pas bête. Les Tenketsus des pieds étaient éloignés des mains, là où le chakra était facilement malaxable. Alors, commencer par s’exercer avec les Tenketsus de cette zone était sans aucun doute plus judicieux. Au moins, dans un premier temps, pour comprendre la sensation qu’il fallait ressentir. Pour la deuxième partie du conseil Ikari n’avait qu’à moitié raison. Effectivement l’air était rempli d’oxygène permettant au feu de naitre. Si Tengoku était placé dans une bulle de vide dépourvu d’oxygène il ne pourrait créer aucun Katon. Ceci dit, imaginer que ses doigts respiraient n’était pas la bonne solution. Il fallait expulser du chakra et imaginer que son corps prenait de l’air par les ports de la peau ne serait pas vraiment efficace d’après lui.

Tengoku remercia Ikari puis ferma de nouveau les yeux pour se concentrer. Il referma également ses mains devant lui pour former le signe du tigre. Depuis le contact donnant le plus de surface entre ses paumes de mains Tengoku imagina son chakra déferler depuis cet épicentre jusqu’à ses poignets en montant également vers le bout des doigts pointées en direction du ciel. Au début il ne put imaginer qu’une petite flammèche dans le creux de ses mains. Si l’exercice était aussi dur pour lui c’était parce que cette technique Katon était la toute première qu’il essayait de faire sans utiliser ses poumons. Il n’était donc pas habituer à transformer la nature de son chakra de cette manière. La petite flamme naissante fut nourrie par un flux de chakra continu que Tengoku envoyait vers le centre de ses mains. Tel un robinet, il ouvrait les vannes de son esprit petit à petit pour faire affluer le chakra afin de nourrir se feu grandissant. Finalement, du feu commença à crépiter sur les mains de Tengoku, une chaleur réconfortante se diffusa peu à peu sur sa peau. Plus la sensation l’envahissait et plus il éprouvait de la facilité à faire gagner du terrain aux flammes. Il ouvrait les vannes de plus en plus largement laissant ainsi beaucoup plus de chakra circuler vers ses mains pour ensuite être rediffusé dans ses bras dans la juste dose. Afin de contrôler son avancement Tengoku ouvra les yeux pour s’apercevoir que les flammes s’étaient étendues jusqu’à ses coudes. Il était sur la bonne voie. Il ne se déconcentra pas et ferma les yeux de nouveau.

Plutôt que de se précipiter et tout recommencer à zéro plusieurs fois Tengoku préféra prendre son temps et grappiller centimètre par centimètre sur son corps avec les flammes. Il perdu la notion du temps, alors que les flammes s’étaient maintenant étendues de sa tête à sa taille il ne pouvait dire combien de temps s’était écoulé. Dégoulinant de transpiration il continua jusqu’à que le feu recouvre son corps dans son entièreté. Alors que cet exercice lui avait demandé une concentration sans faille ce n’était en fait que la première étape. Aves les mains reliées, il pouvait aisément contrôler la circulation de son chakra. Mais il ne pouvait pas se battre ainsi, il devait réussir à garder ce manteau de feu tout en ayant les mains libres.

Il relâcha ses mains et le feu ne tint même pas deux secondes. Il s’évapora instantanément à la rupture du signe du tigre.

« Arrrrgh » Tengoku poussa un long râle et s’effondra sur les fesses les deux mains posées derrière lui et la tête en arrière en étant tout essoufflé. Il allait falloir faire mieux s’il voulait pouvoir exploiter cette technique en combat.




Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9141-kappa-tengoku-terminee?nid=1#77658 https://www.ascentofshinobi.com/t9215-kappa-tengoku#77673
Ten no Ikari
Ten no IkariEn ligne

Leçons d’une défaite [Ten no Ikari] Empty
Dim 14 Juin 2020 - 17:07

Lorsque je tentai tant bien que mal d'expliquer à Tengoku la manière dont je m'étais pris pour former ces boules de foudre, je vis tout le scepticisme dans son regard perplexe. Il n'avait pas besoin de dire quoi que ce soit, malgré son hochement de tête factice, pour que je me rende compte qu'il était totalement perdu. Mais il décida de ne pas insister sur le sujet, et avec un rire un peu gêné, j'acceptai le fait qu'il n'avait pas compris un traître mot de mon explication. Je savais que ce n'était pas toujours mon fort, même si j'arrivais souvent à me débrouiller en réfléchissant bien, et pour la suite il allait peut-être falloir que je m'améliore. Mais là n'était pas la question. Nous retournâmes tous les deux à nos occupations, et mes progrès se faisaient sentir rapidement alors que mon professeur du jour venait régulièrement s'enquérir de mon avancée. De son côté, les choses semblaient plutôt stagner, jusqu'à ce que je lui conseille de commencer par ses mains plutôt que ses pieds.

Je n'avais jamais compris pourquoi les autres shinobis éprouvaient plus de difficulté à malaxer leur chakra à ce niveau. Pour moi qui usait de la foudre, un élément qui faisait parti de moi, ça revenait au même. Mais ce n'était pas le cas des autres. Etait-ce à cause du fait que les pieds étaient plus loin du système circulatoire du chakra ? Rendant leur maîtrise plus difficile ? Je n'en savais rien, mais en tout cas le conseil que j'avais donné au guerrier roux semblait l'avoir grandement aidé. De mon côté, je retournai à la pratique de mes boules de foudres. Maintenant que j'arrivais à contrôler leur trajectoire, il me fallait les produire plus rapidement. Les enchaîner. Et ne plus avoir cette corde qui les reliait à moi. Étendant les mains devant moi, je recommençai les processus que j'avais énoncé il y avait quelques instants et continuai à m'entraîner.

Fatalement, avant que Tengoku ne réussisse à recouvrir tout son corps de son chakra enflammé, j'avais réussi à maîtriser cette technique. Et non seulement avais-je réussi à la diriger avec précision, comme le Hosenka de mon partenaire d'entraînement, mais j'avais aussi travaillé sur le fait de pouvoir l'employer par différentes parties de mon corps. Comme par ma bouche, par exemple. Le principe restait exactement le même. Concentré mon chakra à un endroit, le transformé en une jolie sphère bleue foudroyante, et la projeter. Tout cela avec une dextérité et une fluidité que j'acquérais en continuant à travailler cette technique. J'étais maintenant capable d'envoyer une volée de balles de foudre ! Un grand sourire étira mes lèvres alors et je sautillai partout sur place pour célébrer ma réussite. Maintenant, il était temps que je consacre le reste de mon temps à aider mon compère genin à maîtriser ce manteau de chakra.

Lorsque je m'approchai du guerrier roux, ce dernier était debout au milieu du terrain, ses mains jointes en formant le mudra du tigre. Ce mudra réputé pour permettre un meilleur contrôle du katon. Et cela semblait l'aider. Les yeux fermés, les flammes progressaient lentement le long de son corps. Il était sur la bonne voie, en tout cas en ce qui concernait le fait de se recouvrir de feu. Je ne savais pas si c'était grâce à mes aides un peu plus tôt, mais ce qui était sûr c'est qu'il se débrouillait bien mieux qu'il y avait quelques temps. Un nouveau grand sourire étira mes lèvres. Sauf qu'une qu'il tenta de décoller ses deux mains, le feu s'évanouit la seconde d'après et le manteau qu'il avait créa s'évaporer. Poussant un râle de fatigue, il s'écroula sur ses fesses en se rattrapant avec ses bras. L'exercice était fatiguant, et j'en étais conscient. Si me charger en électricité m'était venu presque naturellement, sa demande en énergie était non négligeable, et pour quelqu'un qui n'était pas un assimilateur, cela risquait de se révéler un peu plus dur. M'approchant de lui, je tapotai son épaule avec un grand sourire.

-C'pas mal ! T'as d'ja mieux avancé qu'l'autre fois ! Là je vais t'aider. En combat tu pourras pas maintenir le mudra du tigre et resté immobile comme ça. Faut qu't'arrives à diviser ton attention. Que maintenir ce chakra soit si naturelle que tu n'y prêtes presque plus attention. Et pour se faire...je vais t'embêter avec mon fourreau ! Tu devras garder le manteau de feu sur toi pendant que je te déconcentre avec le fourreau de Thunderbird ! T'inquiète pas pour lui, il va pas brûler haha.

Le laissant récupérer le temps qu'il fallait, je le laissai se remettre en forme pour qu'il puisse reprendre l'exercice. Une fois qu'il était en contrôle, qu'il semblait gérer la situation, je pris mon fourreau et je commençai à le distraire avec. J'enfonçai ce dernier entre les côtes du rouquin, puis dans le creux de sa jambe arrière. Et j'alternais entre plusieurs endroits à la fois sensibles et très légèrement désagréable. Le but de cet exercice avait pour but qu'il gère le contrôle de son chakra presque sans plus avoir besoin d'y penser. En ensuite, on tenterait de travailler
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Kappa Tengoku
Kappa Tengoku

Leçons d’une défaite [Ten no Ikari] Empty
Lun 15 Juin 2020 - 21:56

Le talent d’Ikari était indéniable. Tengoku avait perdu ses pensées un instant en se disant qu’il avait affronté là un bien fort adversaire, plus fort que sa carrure ne laissait paraitre. En plus d’avoir parfaitement maîtrisé la technique, il était allé plus loin en apprenant à faire apparaitre ses sphères de foudre depuis n’importe quelle partie de son corps.

Tengoku avait bien plus de mal de son côté, étant encore loin de maîtriser le maintien de cette couche de chakra sur tout son corps. Le Genin de foudre vint l’encourager suite à un nouvel échec. Si, précédemment, Tengoku avait trouvé que le blondinet avait dû mal à exprimer ces idées il ne doutait pas de l’intelligence de ce dernier pour élaborer des stratagèmes visant à améliorer l’apprentissage. Son idée semblait géniale : déconcentrer le Genin orange avec son fourreau d’épée pour s’habituer à garder son chakra sous la bonne forme tout en faisant autre chose.

Tengoku, un peu gêné d’être au sol, se releva et acquiesça sans dire un mot. Il reprit immédiatement de se concentrer et ferma les yeux tout en formant le signe du tigre. De nouveau, une bulle obscure l’enveloppa, une bulle dont il était maître et où rien ne pouvait venir le déranger. Le feu apparu bien plus vite qu’à l’essai précédent. Tengoku, sûr de sa maitrise de cette partie ouvra les vannes à fond en quelques instants. Des flammes apparurent instantanément de plusieurs endroits de son corps avant de s’étendre pour se rejoindre dans un manteau de feu recouvrant le garçon tout entier. Les progrès concernant la formation de cette couche de flammes étaient bien réels. Mas c’était sans compter sur l’intervention de Ikari qui, du bout de son fourreau, vint percer la bulle psychique protectrice qu’avait érigé le Genin. Dans le même temps, déconcentré par le coup plus embêtant que douloureux, Tengoku ouvrit les yeux et le feu s’évapora une nouvelle fois.

Tengoku ne s’en offusqua pas et, comme si de rien était, il replongea dans sa transe. Il savait qu’il ne servirait à rien de s’énerver et qu’il fallait garder son calme s’il voulait avancer dans son apprentissage. Le feu l’enveloppa de nouveau, à ce moment il garda la même stratégie : signe du tigre et yeux fermés. Mais cette fois, il se réinséra dans son environnement en abandonnant cette bulle protectrice. Il sentait la présence du vent, de la terre sous ses pieds mais aussi de Ikari approchant pour le titiller du bout de son fourreau d’épée. Le feu vacilla légèrement mais Tengoku réussi à le maintenir. Il aiguisa ses sens, tentant d’imaginer chaque endroit où une touche de son camarade pourrait arriver. La touche survint et le feu disparu un instant mais Tengoku était prêt, cette fois, et les flammes réapparurent tout aussi vite. Le coup suivant, le feu disparu pendant un laps de temps si court que l’on aurait dit qu’il n’avait même pas perdu en vigueur une seule seconde.

Bientôt, Tengoku avait les yeux ouverts et encaissé les touches de Ikari sans que le feu ne vacille même un seul instant. Cette partie était donc maintenant maitrisée mais Tengoku avait gardé tout le long le signe du tigre actif pour l’aider à manipuler son chakra. Il allait maintenant envisager d’attaquer la dernière étape : faire de même sans signe. Tengoku sépara ses doigts et le feu disparut. Il ferma les yeux de nouveau, cette fois les bras le long du corps il tentait de faire circuler son chakra et de le malaxer sans signe, comme il pouvait le faire lorsque qu’il se transformait en Panda géant. C’était une idée ! Les souvenirs de cette sensation l’aideraient peut-être à réaliser cette technique. Des flammes commencèrent à naître au niveau de ses mains, ses bras et ses épaules. Elles étaient irrégulières et se formaient de façons aléatoires. Tengoku grimaça, il ne parvenait pas à augmenter la quantité de feu générée. Quand il arrivait à faire naître une flamme à un endroit ça la faisait disparaitre à un autre. Il continua ainsi pendant de longues minutes se demandant que faire pour réussir à étendre le feu sur tout son corps et le maintenant tout en bougeant. Ikari lui sortirait peut-être encore une astuce de son chapeau ?


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9141-kappa-tengoku-terminee?nid=1#77658 https://www.ascentofshinobi.com/t9215-kappa-tengoku#77673
Ten no Ikari
Ten no IkariEn ligne

Leçons d’une défaite [Ten no Ikari] Empty
Mar 16 Juin 2020 - 14:43

Si j’avais fini de mon côté la maîtrise de ma nouvelle technique, Tengoku qui s’était lancé dans un double apprentissage n’en voyait pas encore le bout. Il me faudrait encore quelques temps d’entraînement pour la maîtriser parfaitement mais ça devrait venir assez rapidement. Quant au guerrier roux, bien qu’il lui restait du chemin, il était indéniablement en train de progresser. Si la première étape consistant à se recouvrir de feu lui avait été difficile, il l’a maîtrisait maintenant parfaitement. Tant et si bien que lorsque je lui proposai de reprendre l’entraînement avec cette fois-ci une nouvelle contrainte, ce dernier réussit rapidement à se recouvrir de flamme à nouveau. Un petit sourire étira mes lèvres, et je m’approchai donc de mon élève pour continuer notre entreprise. Pour pouvoir maintenir cette petite aura de flamme, il lui fallait maintenir le mudra du tigre qui l’aidait à contrôler son chakra Katon. La concentration dans laquelle il était plongée était profonde et, de ce fait, le premier titillement avec la pointe de mon fourreau fit disparaître les flammes entièrement. Un nouvel essai et un nouvel échec cuisant plus tard, je m’attendais à ce que la frustration pointe le bout de son nez, mais Tengoku n’en laissa rien paraître.

Il faisait preuve d’un calme certain, et de ce fait je pris un malin plaisir à l’embêter encore et encore à chaque fois qu’il stabilisait l’aura de feu autour de lui. Et petit à petit, les premiers résultats se firent rapidement sentir. Là où quelques instants plus tôt l'aura disparaissait purement et simplement, après plusieurs essais celle-ci commença à simplement vaciller. Une perturbation légère, dont le guerrier roux arrivait rapidement à rétablir la stabilité. Au fur et à mesure de l'entraînement, il parvint à rester quasi imperturbable tandis que je continuais de le titiller de manière de plus en plus appuyée. Une fois que j'estimai qu'il avait atteint un stade de contrôle suffisant, je m'éloignai et lui fis comprendre que c'en était fini de mon petit jeu. Il pouvait à présent passer à l'étape supérieur. C'est à dire, maintenir cette aura sans avoir besoin de garder le signe du tigre en permanence. Et bien que la première étape soit une réussite, la seconde risquait d'être particulièrement compliquée.

Aussi rapide qu'elles étaient apparues, une fois ses doigts décollés, les flammes disparaissaient. Il parvenait à maintenir le feu sur une partie de son corps, mais une fois qu'il tentait de l'étendre au reste de son corps, la flamme originelle s'éteignait pour laisser une autre s'allumer. Cela me faisait quelque part penser à mon assimilation. A chaque fois que je tentais de me transformer entièrement en foudre, j'échouais. Je ne parvenais à faire qu'une partie à la fois. Alors pourquoi j'étais capable de dynamiser tout mon corps avec de la foudre ? Tout simplement parce que l'assimilation était bien différente que de se recouvrir de son affinité. Cette dernière capacité était tout naturelle pour moi, mais se transformer en foudre ? C'était une toute autre histoire. Mais toutefois...j'avais l'impression que de continuer à m'entraîner sur l'assimilation partielle me permettait de me rapprocher de l'assimilation totale. Peut-être serait-ce aussi le cas de mon partenaire ?

-Huum Tengoku-san ! Et si tu te contentais de recouvrir qu'une partie de ton corps, et de bouger avec ? De te battre avec ? Tu t'habitueras à la sensation, et ce sera sûrement plus facile de maintenir la technique et l'étendre !

Je ne savais pas si cela allait fonctionner, mais à priori, il n'y avait pas de raison que cela ne marche pas. Il était capable de concentrer son chakra dans une partie de son corps, il était capable de faire dix boules de feu et il était capable de maintenir son chakra sur une partie de son corps. Il y avait tout à parier que s'il parvenait à contrôler le katon sur une partie de son corps, il parviendrait à le faire sur tout son corps par la suite.

Si tu veux, on peut se battre gentillement pour que tu t'y habtiudes ?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Kappa Tengoku
Kappa Tengoku

Leçons d’une défaite [Ten no Ikari] Empty
Mer 17 Juin 2020 - 21:03

Ikari se voulait insistant, tapant du bout de son fourreau de manière répétitive qui aurait pu agacer n’importe quel grand sage. Tengoku tint bon et réussi à maitriser les flammes en maintenant le signe du tigre, il devait passer à l’étape supérieure.

Altruiste, comme à son habitude, Ikari proposa une solution simple au Genin pour tenter d’appréhender le problème d’une autre manière. Après quelques secondes de réflexion il proposa de ne maintenir les flammes que sur une petite parcelle de son corps et de s’habituer à cette sensation avant d’aller plus loin. Ikari n’en profitait pas un peu pour gratter un entrainement à mains nues ? D’une pierre deux coups comme on disait, ça ne dérangeait pas Tengoku.

« C’est une bonne idée, comme toujours, Ikari, je vais essayer de commencer par les mains. »

Tengoku plaça ses mains pour faire le signe qu’il avait déjà réalisé un bon nombre de fois ce jour-là et du feu naquit instantanément sur ses dernières. Il se concentra et relâcha ses doigts, le feu vacilla mais il fit tout son possible pour lui faire regagner en vigueur. L’homme aux mains de feu pris une posture de combat.

« Fais bien attention à mes mains, tu pourrais encore te brûler. »

Taquiner son professeur du jour était un petit bonus pour se détendre. Se reconcentrant, il chargea Ikari sans hésiter afin d’essayer de lui donner des coups qui ressemblaient plus à des petites baffes qu’à de vrais coups. Malgré la vitesse que pouvait produire les coups d’un shinobi le feu ne s’éteignait pas, chargeait en chakra et bien maintenu par un apport régulier.

Tengoku était tout de même moins vif qu’à l’accoutumé, étant pas mal plus concentré sur le maintien du feu plutôt que sur la précision de ses coups et son jeu de jambes. Ikari devait sans doute avoir aucun mal à esquiver ou parer les multiples offensives sans ne serait-ce qu’effleurer une flamme. Après tout, le but n’était pas de toucher mais de réussir à se concentrer sur autre chose tout en gardant la technique continuellement active. Quand bien même Tengoku avait bien en tête l’objectif principal de la manœuvre il fut rattrapé par son instinct de compétiteur qui lui dictait de toucher coûte que coûte. Le fait de rater sa cible était bien plus agaçant que mille coups de fourreaux dans les côtes. Alors, happé par le combat le jeune Genin fit une feinte de main pour envoyer une attaque à l’opposée. Cependant, la concentration que lui demanda la manœuvre lui fit oublier un instant ses flammes et la punition fut immédiate : les flammes disparurent. Tengoku regarda ses mains incrédule et s’en voulu d’avoir perdu le fil de cette manière.

Il fallait contrôler ses émotions, diriger sa pensée et maîtriser son chakra. Tengoku refit le signe du tigre, dans une détermination toute nouvelle il enflammé ses bras du bout de ses doigts jusqu’à ses épaules. Il retourna à l’attaque en faisant tournoyer ses bras et ses mains dans une danse de feu qui aurait de quoi subjuguer un observateur. Tengoku tenta de lâcher prise. Se disant que pour marcher on n’avait pas besoin de penser à mettre un pied devant l’autre. C’était naturel. Cette manipulation particulière et inédite du chakra pour lui devait aussi devenir naturelle. Alors il ne pensa plus à visualiser son chakra et chaque Tenketsu par lequel faire naître les flammes. Il se concentra sur le feu. A l’instar de sa détermination ce dernier se voulait grandissant. Alors, pendant ses assauts répétés, les flammes recouvrirent également ses jambes de bas en haut. Bientôt, alors qu’il ne cessait d’attaquer Ikari, son corps fut recouvert de flammes. Observant ceci Tengoku s’arrêta et regarda son corps pour observer le résultat. Il avait réussi l’avant dernière étape, la suivante relèverait le niveau encore d’un cran.

« Maintenant, je dois réussir à le faire sans mudra. » Dit-il plus pour lui-même que pour Ikari.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9141-kappa-tengoku-terminee?nid=1#77658 https://www.ascentofshinobi.com/t9215-kappa-tengoku#77673
Ten no Ikari
Ten no IkariEn ligne

Leçons d’une défaite [Ten no Ikari] Empty
Jeu 18 Juin 2020 - 15:40

Tandis qu'il parvenait de mieux en mieux à contrôler les flammes sur son corps, ma proposition de garder son aura sur une partie de son corps avant d'étendre son contrôle trouva écho chez mon interlocuteur. Il semblait apprécier ma proposition même si mes intentions semblaient être percées à jour. Moi ? En profiter pour m'entraîner ? Tout à fait ! C'était exactement ce que j'étais en train de faire. En plus d'aider Tengoku à pouvoir maîtriser cette nouvelle technique, elle pourrait aussi m'aider à dégourdir mon corps et affronter un adversaire recouvert de feu. Lorsqu'il accepta, un grand sourire s'épanouit sur mes lèvres tandis que je le laissais faire. D'un nouveau mudra, cette fois-ci il concentra son chakra dans un de son bras pour pouvoir l'enflammer, et en m'avertissant il se mit en garde.

-Pas de soucis ! J'ferai attention !

Puis l'entraînement commença. Pour éviter de me faire brûler, je pris mon katana que je laissai dans son fourreau pour me servir de support. Si je bloquais avec mon fourreau plutôt que mon bras, j'évitais de me faire brûler. Et dans le même sens, ne pas utiliser la lame permettait aussi d'éviter de blesser mon élève du jour. Les premiers échanges de coups étaient lents, on pouvait aisément sentir la concentration que cette couverture de feu lui procurait ralentissait ses mouvements. Mais au fur et à mesure des échanges, bloquant avec Thunderbird bien rangé dans son étui, le contrôle du guerrier roux se renforçait petit à petit. Et de manière presque naturelle, au cours du combat, les flammes gagnèrent le corps du genin pour venir au final entièrement le recouvrir de feu. Il semblait qu'au-delà des mots, la pratique semblait bien plus utile pour notre guerrier roux même si je supposais que la théorie avait son importance dans le procesus. En particulier pour un intellectuel comme le jeune garçon.

Toutefois, au cours de l'entraînement, je sentis que Tengoku qui avait été réticent en premier lieu s'était finalement pris au jeu et était de plus en plus sérieux dans ses attaques. Son esprit de compétition s'était indéniablement réveillé, et au fur et à mesure on pouvait sentir son désir de toucher. Un léger sourire apparut sur mon visage tandis que je commençais petit à petit à me faire déborder. D'un autre côté, contrer quatre membres recouverts de feu avec une seule arme n'était clairement pas la chose la plus évidente à faire. Surtout si je ne pouvais pas utiliser ma lame. Fort heureusement, pratiquant moi-même la technique que j'étais en train d'enseigner à mon élève, je laissai l'électricité parcourir mon corps en de petits arcs électriques qui fusaient de partout. Ma vitesse améliorée par ce revêtement foudroyant, j'étais bien plus à même de contrer les techniques de mon partenaire à temps. Et avec un petit rire, je me prêtai à mon tour à l'échange de coups qui était pour le moins intéressant.

Mais l'engouement prit le pas sur la concentration, et alors qu'il se laissait emporter par notre petit match post-entraînement, il laissa les flammes disparaître. Je me mis alors à rire joyeusement, heureux d'avoir pu faire oublier un instant à Tengoku tout ce qui pouvait bien mariner dans son esprit. J'avais l'impression qu'il avait tendance à s'encombrer de pensées qui pouvaient autant lui permettre de dépasser ses limites que de le retenir. Mais petit à petit, les choses s'amélioraient rapidement. Comme il semblait le dire, il ne lui restait qu'une dernière étape avant de réussir à maîtriser cette technique !

-Go Tengoku-san ! Tu peux l'faire !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Kappa Tengoku
Kappa Tengoku

Leçons d’une défaite [Ten no Ikari] Empty
Jeu 18 Juin 2020 - 23:08

Alors que Tengoku attaquait en tous sens avec ses membres de feu, Ikari n’hésita pas à accélérer la cadence en se recouvrant lui-même de son élément. Même si le but du jour n’était pas de blesser qui que ce soit l’électrique ne put que constater l’entrain du rouquin dans ses enchaînements. S’il voulait pouvoir éviter de se faire brûler il était obligé de devenir sérieux mais sans blesser son adversaire, c’était là le plus dur. Au final, il s’en sortit comme un chef et Tengoku allait passer à l’étape suivante, l’étape finale.

Tengoku se concentra. Cette fois, il n’essayait pas de visualiser la circulation de son chakra avec exactitude mais il tentait de ressentir la sensation qu’il avait lorsqu’il se transformait en Panda. Il aurait très bien pu se transformer sur le champ pour avoir de meilleurs ressentis mais, pour l’heure, il voulait garder cette transformation secrète aux yeux du plus grand nombre. Seulement quelques impériaux et Natsumi l’avaient vu sous cette forme. Moins il l’utiliserait et plus il pourrait surprendre avec. L’effet de surprise dans un combat n’était pas à négliger. La transformation en animal était survenue toute seule un beau jour où son père était en danger, sans connaître encore ce pouvoir et ayant besoin d’une plus grande force la transformation vint naturellement. Depuis ce jour, il pouvait recréer cette sensation comme bon lui semblait. C’était il y avait des années et cette métamorphose était devenu tellement naturelle qu’il n’avait pas besoin d’y réfléchir pour la réaliser.

C’était le même objectif pour ce manteau de feu qui devait devenir naturel afin de pouvoir faire autre chose sans y penser. Tengoku ne réussissant pas à débloquer ses pensées, une idée lui vint.

« Je vais commencer à t’attaquer normalement, histoire de distraire mon esprit et peut-être que ça me débloquera. Je dois moins réfléchir pour cette technique et plus ressentir. »

Tengoku chargea de nouveau Ikari pour tenter de le toucher. Du bout de ses doigts il essayait de toucher les épaules de son camarade. Un coup qui aurait pour seul but de dire « j’ai réussi à te toucher », aucune violence n’était portée dans ces assauts. En mouvement, Tengoku avait l’impression de pouvoir faire circuler son chakra plus facilement sans avoir à se concentrer dessus. Il tentait de le malaxer en lui tout en attaquant le blondinet en face de lui. Après quelques minutes, en quelques rares instants, des flammes apparaissaient de façon aléatoire sur son corps pour s’évaporer dans l’air immédiatement après. Détectant cela, il préféra voir le verre à moitié plein plutôt qu’à moitié vide. Il aurait pu se dire qu’il n’arrivait à rien mais préféra se dire qu’il était sur la bonne voie. Tentant de reproduire la situation une chaleur conséquente commença à s’emparer de son dos. Sentant cela il insista dans cette zone quitte à ralentir ses attaques. Une flamme naquit au milieu de ses omoplates alors il en profita pour la nourrir le plus possible de chakra, le dirigeant du mieux qu’il pouvait vers cette zone, sans signe incantatoire. En quelques instants la flamme prit réellement vie et s’étendit jusqu’à que le rouquin ait le dos tout entier enflammé.

Il était sur la bonne voie, le plus dur était fait. Il se servit des flammes déjà présentes et constantes pour les étendre de plus en plus entre chaque enchainement. Un coup, et les épaules étaient en feu. Deuxième coup, et c’était maintenant les bras, jusqu’aux coudes, qui étaient enflammées. Il continua ainsi jusqu’à être entièrement recouvert de feu. Il avait réussi, son corps était maintenant recouvert d’une couche de flamme vive et constante et il l’avait engendré sans le moindre signe. Maintenant habitué à la sensation il tenta un dernier test. Il fit disparaitre instantanément toutes les flammes puis se concentre pour les faire réapparaitre. Les bras le long du corps des flammes apparurent très vite en différents endroit du jeune garçon puis grandirent jusqu’à se rejoindre, le feu s’attisant lui-même le plus dur avait été de faire apparaitre les premières flammes mais la suite avait était facile.

Couvert d’un feu chatoyant et revigorant Tengoku observa son corps en étant très heureux de maîtriser une telle technique dont il ignorait l’existence jusqu’ici.



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9141-kappa-tengoku-terminee?nid=1#77658 https://www.ascentofshinobi.com/t9215-kappa-tengoku#77673
Ten no Ikari
Ten no IkariEn ligne

Leçons d’une défaite [Ten no Ikari] Empty
Ven 19 Juin 2020 - 17:05

Après quelques échanges de coup sous le couvert de son manteau de chakra katon, nous nous arrêtâmes quelques instants. Il parvenait presque à maîtriser cette technique qui au début lui avait paru si difficile à faire. Il ne lui restait qu'une petite part : la réaliser sans l'aides de mudras. Et pour se faire, il avait décidé d'emprunter une méthode qui s'apparentait plus à ma manière de faire que ce qu'il semblait habitué à réalisé. Avec un grand sourire, j'acquiesçai lorsqu'il m'annonça qu'il allait commencer à échanger quelques coups avec moi sans son manteau pour se vider l'esprit. Je comprenais bien ce qu'il tentait de faire. Bien qu'il était souvent nécessaire de se concentrer, parfois trop se concentrer avait l'effet inverse que le résultat recherché. A trop vouloir laisser son esprit parler, le corps en oubliait de se mouvoir seul. Et il y avait des situations où il en allait de même pour le chakra.

-Haha ! Ok c'est parti Tengoku-san !

Sans plus attendre, en prenant appui sur ses positions, le guerrier roux fonça sur moi et commença à enchaîner quelques coups. Ces derniers, comparativement à avant, n'avaient pas réellement pour but de me blesser mais de simplement me toucher. Ses mains n'étaient que partiellement fermées, son index et son majeur brandis dans l'espoir de toucher mes épaules. Cela ressemblait un peu à un jeu, même si je savais que le but de cet exercice était d'autant plus sérieux. Avec un petit rire amusé, j'esquivai facilement la première touche, et de mon fourreau, je déviai la seconde qui tentait de toucher mon épaule. Ce petit manège continua ainsi pendant plusieurs secondes, et l'amusement et le plaisir que recelait ce simple petit exercice était si plaisant que j'en vins moi-même à vider mon esprit de toute chose. Ressentir était souvent la clé de tout. Et en analysant ses mouvements, je m'habituais un peu à son rythme, ainsi qu'à esquiver ses attaques. De son côté, je sentais qu'il se détendait petit à petit, et plus nous étions en mouvements, plus je sentais que ses gestes devenaient fluides.

Bientôt, son chakra finit par suivre la même voie, et alors qu'il avait légèrement ralentit, visiblement gêné par quelque chose, des flammes apparurent dans son dos. Un peu à la manière d'un hérisson ! Un hérisson de feu, ce qui ne tarda pas à me faire rire un peu plus alors que je continuais à esquiver et à bloquer ses coups. Certains parfois de justesse. Les flammes orangées progressèrent alors petit à petit, sa lueur se faisant de plus en plus présente tandis qu'elles commençaient à recouvrir notre cher ami. Et plus il frappait, et plus cela lui semblait facile de faire progresser cette technique sur le reste de son corps sans le moindre mudras. Il semblait avoir pigé le truc ! Avec un grand sourire, je continuai à habilement parer et esquiver toutes ses attaques tandis que je le laissais continuer à s'exercer. J'étais certes plus vif que lui, mais il était indéniable que niveau corps-à-corps, il risquait d'être tout aussi dangereux que ma personne. Surtout contre les pugilistes comme lui. Cela représenterait un grand avantage. Une fois que nous arrêtâmes, il éteint ses flammes, et comme pour s'assurer qu'il pouvait à nouveau le faire, il recouvrit à nouveau son corps de feu. Mes dents toujours bien présentes au milieu de mon visage, je hochai la tête.

-Tu as réussi Tengoku ! C'est cool, maintenant tu pourras bientôt le faire en combat en t'habituant encore un peu ! Félicitation ! Mais dis-moi, à quoi as-tu pensé pour y arriver ?

Car je n'avais pas manqué de remarquer que, contrairement au début de la session où ce dernier tentait beaucoup de raisonner sur les éléments, sur la compréhension du phénomène, la fin de la session avait d'avantage été axé sur le ressentis. Il semblait avoir pensé à quelque chose, comme un déclic, qui lui avait permis de vider son esprit et parvenir à réaliser ce qu'il n'avait pu faire quelques instants plus tôt. Mais la fatigue commençait à se faire sentir, et malgré cette entraînement productif, il était temps de rentrer chez moi. Une fois qu'il m'aurait répondit, je le saluerait pour m'en aller. C'était une journée productive que nous avions eu là !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Leçons d’une défaite [Ten no Ikari]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: