Soutenez le forum !
1234
Partagez

Jugement et Politique {PV. Saji}

Mawehara Miyuki
Mawehara Miyuki

Jugement et Politique {PV. Saji} Empty
Lun 8 Juin 2020 - 22:39
La jeune femme venait de terminer l'entraînement des plus jeunes qui avaient encore du mal à maîtriser totalement les parades qu'elle leur enseignait, essayant de varier selon les jours, les mettant parfois face à des projectiles et d'autres fois en face à face, chacun attaquant l'autre à tour de rôle pendant quelques minutes. Ainsi, elle espérait les faire s'entraîner à plusieurs situations possibles plutôt qu'à un seul type. Dans les deux cas, c'était avant tout de l'observation et de la compréhension des mouvements adverses qui étaient nécessaires. S'arrêtant et répondant à quelques questions que certains d'entre eux avaient sur des détails, elle prit ensuite le temps d'aller boire puis sortit du dojo pour se chercher de quoi manger rapidement. Elle avait des restes de légumes qu'elle pourrait faire réchauffer rapidement, ce qui lui permettrait de rentrer plus tôt au dojo.

En vérité, elle espérait y trouver Saji, ayant des questions à poser à ce dernier depuis le passage des Teikokujins. Elle n'avait pas du tout aimer leur manière de procéder. Tenter d'instiller des idées de guerre civile ainsi dans les esprits la dégoutait au plus haut point et elle n'aurait pas hésité une seconde à les tuer si on le lui avait permit. C'était sans doute l'un des rares cas où elle était d'accord avec ce que lui soufflait Senritsu à l'oreille régulièrement.

Revenant donc rapidement dans l'enceinte de ce lieu qui était sacré à ses yeux plus que n'importe quel temple, la guerrière blonde finit par trouver le mizukage masqué. S'approchant de lui en faisant un peu de bruit avec ses pieds pour ne pas le prendre par surprise et le faire sursauter, elle se racla un peu la gorge.

« Excusez-moi... Je souhaiterais vous parler... C'est à propos de la délégation Teikokujine de l'autre jour... J'avais quelques questions, est-ce que vous auriez un peu de temps à m'accorder ? »

N'osant toujours pas le tutoyer malgré ce qu'il pouvait dire par rapport à l'égalité des Sabreurs entre eux, toujours gênée quand il s'agissait de le nommer, Miyuki avait réussi à trouver tant bien que mal une formulation qui ne sonnait pas trop pompeuse ni irrespectueuse, espérant qu'elle satisferait le chef du village.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7806-mawehara-miyuki-la-melodie-de-l-eau-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11574-mawehara-miyuki-la-danseuse
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

Jugement et Politique {PV. Saji} Empty
Jeu 18 Juin 2020 - 19:32
Profitant de cet intermède de calme qui se prolongeait - peut-être trop longtemps au goût de certains du village qui appréciaient tout particulièrement le tumulte des combats, le Nobuatsu lui-même semblait prendre trop ses aises à force d’être coltiné au travail de bureau que lui impose son rôle de Mizukage. Ses allers et venues au Grand Dojo lui permettait d’observer comme il avait le coutume de le faire les jeunes pousses et Sabreurs en devenir qui pratiquaient leurs katas dans l’enceinte de la salle. D’un air bienveillant, le chef de clan les regardait tout en marchant d’un pas serein dans la direction de ses quartiers afin de s’occuper de la gestion du clan et s’assurer que tout se passait bien.

Il était d’autant plus serein qu’il avait confié la tutelle des apprentis à Miyuki qui commençait à faire ses preuves en tant que Sabreur, son investissement constant parmi ses pairs, elle était certainement la plus active de ceux qu’il avait accueilli parmi les leurs. Elle avait beau être encore genin, elle ne manquait pas de courage et avait une discipline qui lui rappelait ses propres débuts en tant que shinobi. Il commencerait à lui confier des responsabilités, voir comment elle se débrouillerait avec chacune des tâches qui ne feraient que monter en difficulté et enfin peut-être serait-elle prête à prendre le relais.

Mais l’heure n’était pas encore arrivée.

Après une longue séance studieuse dans l’espace qui lui était alloué pour gérer les affaires du clan, il commençait à sentir ses membres inférieurs s’engourdir, une sensation qu’il tenta de dissiper en s’accordant un moment de pause. Il se leva pour rejoindre le Grand Hall et déambuler dans les couloirs, avant que des pas ne se fassent entendre et qu’une voix familière l’interpelle dans son dos à l’allure menaçante puisque s’y trouvaient ses deux katanas, en plus de son wakizashi à la ceinture. L’oreille du senseur ne lui fit pas défaut, il reconnut Miyuki et se tourna lentement pour lui faire face.

Bien sûr. Dis-moi.

Elle évoqua le sujet de la délégation teikokujine dont la visite avait eu lieu il y a quelques mois, en automne 203. En tant que soldate de la Kenpei, elle était chargée d’escorter les représentants de l’Empire jusqu’à lui, et ce sans apporter de commentaire ou d’intervenir dans l’échange diplomatique entre le lieutenant et le Mizukage. Si elle était restée muette à ce moment-là, cela signifiait seulement qu’elle avait conscience qu’il aurait été inapproprié pour elle de parler au regard de ses responsabilités et de son rang. Désireuse d’exprimer son opinion, elle savait qu’elle pouvait avoir des échanges moins formels avec son supérieur clanique.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Mawehara Miyuki
Mawehara Miyuki

Jugement et Politique {PV. Saji} Empty
Dim 21 Juin 2020 - 17:29
Silencieuse pendant quelques instants après avoir fait sa demande, comme mal à l'aise avec ce qu'elle avait demandé à son supérieur hiérarchique, la Sabreuse se demandait si c'était réellement son rôle, ou du moins si elle pouvait véritablement se permettre d'exprimer son avis sur la question des Teikokujins. Était-elle présomptueuse ? Est-ce que c'était une erreur et que le Mizukage lui en tiendrait rigueur ? Elle l'ignorait. C'était trop tard de toute façon. Ses pas l'avaient guidés jusqu'ici, portés par le discours de Senritsu.

« Qu'est-ce que vous avez pensé de cette délégation ? De ce qu'ils ont proposé ?.. Je... Je ne sais pas si j'en ai le droit, mais... À votre place, je les aurais tué. Tous. »

Gardant quelques instants de silence, la Danseuse à l'air grave semblait froide. Elle n'avait pas dit cela sous le coup de la colère, ni de l'énervement. C'était pour elle la meilleure solution. Et les laisser s'en tirer ainsi était comme une preuve de faiblesse qu'elle ne pensait pas digne.

« Ces hommes sont venus chez nous. Nous les avons accueillis chez nous avec respect et politesse, et en échange, ils viennent nous cracher à la figure, nous "proposer" de lancer une guerre civile sans doute pour que nous nous autodétruisions et qu'ils puissent ramasser notre territoire que nous avons nous-même sauvé du chaos. Ils se disent "protecteurs des peuples" mais proposent ce genre d'ignomies... »

Attendant quelques secondes de plus, cherchant la suite de ses mots, elle termina son discours.

« Je ne connais rien en politique, je ne sais pas ce qu'on peut se permettre ou non, mais laisser des porte-parole venir insulter les plus hautes instances du village... Est-ce que c'est réellement ça Kiri ?.. On laisse ces animaux venir chez nous et nous parler ainsi ? Surtout leur lieutenant. Chacune de ses paroles était sournoise. Ça transpirait dans son attitude. »

Toujours maître d'elle-même, c'était surtout une certaine incompréhension, une envie de rétablir la justice qu'elle trouvait baffouée qui l'avait poussée à aller interroger le Mizukage. Est-ce qu'elle regretterait sa fouge ? Peut-être. Mais elle n'aurait pas la honte d'avoir gardé le silence, d'avoir simplement courbé l'échine. Et elle préférait mourir debout que vivre humiliée.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7806-mawehara-miyuki-la-melodie-de-l-eau-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11574-mawehara-miyuki-la-danseuse
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

Jugement et Politique {PV. Saji} Empty
Mer 8 Juil 2020 - 19:21
Connaissant Miyuki et son sens du devoir, sa volonté de défendre ses valeurs avec force et conviction au mépris de ce que peuvent penser les autres qui pourraient y voir de l’insolence voire de l’agressivité, le Nobuatsu n’était pas de ces gens qui jugaient facilement ses interlocuteurs à l’aune de la première impression, mais plutôt à partir du non-dit, des signes plus discrets indiquant ce qui se tramait derrière les propos et l’ostentatoire. La respiration, la dilatation des pupilles, les tics... Rien n’échappait au chef du Kyôi dont l’oeil était entraîné à remarquer ce genre de détail. La kunoichi s’était retenue d’intervenir la dernière fois en présence des Teikokujins, il suffisait de voir son regard qu’elle était partagée, tiraillée intérieurement sur ce à quoi elle avait assisté. Il s’attendait donc qu’ils aient enfin cet échange, la question était seulement de savoir: quand.

L’homme que j’avais face à moi, je ne pense pas qu’il était quelqu’un de profondément mal intentionné. Si cela avait été le cas, je l’aurai certainement puni pour ses paroles. D’autant que nous étions en présence d’un des lieutenants du Teikoku, qui fait désormais partie des alliés de la Coalition laquelle repose sur une base encore fragile. Cela fait partie des choses à prendre en considération avant de répondre trop hâtivement. Il ne faut pas s’arrêter à la surface, mais explorer tout ce que cela implique avant de prendre une décision.

C’était à propos de leur proposition, elle ne revenait pas que la délégation lui demande malgré la convivialité à laquelle ils avaient eu droit, à ce qu’il renverse la seigneurie pour fonder l’Empire de l’Eau. Une perspective que ne pouvait imaginer l’Ombre de l’Eau au lendemain de ses relations récentes avec le Daimyô. Il n’y avait aucun doute que beaucoup de dirigeants à sa place auraient envisagé de mettre l’émissaire sous les barreaux, voire pire encore, lui infliger la peine de mort. Une idée qu’appuyait Miyuki dans ses propros pleins de hargne, voyant en cela une trahison de leurs propres principes dans la mesure où ils se revendiquaient comme des défenseurs des peuples opprimés.

Une contradiction que Saji avait d’ailleurs souligné dans sa réponse à l’émissaire du Teikoku, le fait que l’Empire se disant l’héritier du Soshikidan ait choisi de s’engager sur la voie de l’annexion afin de satisfaire leur désir de vengeance, au mépris du principe fondamental constituant l’essence de leur mouvement. Passés de victimes à agresseurs, d’opprimés à oppresseurs, ils avaient finalement réalisé qu’il n’était pas digne de perpétuer davantage la colonisation de Kumo et ont choisi de rendre le village à ses habitants. C’était cela, ou bien la guerre. Le Nobuatsu était relativement soulagé de voir que ce n’était pas l’autre chemin qui avait été emprunté, autrement il aurait probablement été obligé d’être impliqué au nom de la Coalition.

Parfois, un trop plein d’indulgence vaut mieux qu’un excès de violence. Et ce n’est pas en tant que tyran ou sanguinaire que je gagnerai davantage de crédibilité auprès du reste du monde, je pense que les clichés et rumeurs tordues des Continentaux sont déjà assez. Alors, s’il faut en plus leur donner raison… Montrer que l’on ne se fait pas submerger par l’hubris du pouvoir, c’est montrer davantage de force de volonté que de céder à ses pulsions.

Une leçon qu’il tire de son expérience personnelle, cette indignation caractéristique de son frère de sang l’avait à tout jamais marqué comme un repoussoir du bon comportement à adopter. Quoiqu’il lui arrivait par moments de manquer à cette éthique, il s’évertuait à enseigner par l’exemplarité.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Mawehara Miyuki
Mawehara Miyuki

Jugement et Politique {PV. Saji} Empty
Dim 30 Aoû 2020 - 13:29
Miyuki avait mit quelques jours à douter avant de finalement se lancer et aller voir son chef de clan, l'ombre du village. Il n'était clairement pas quelqu'un qu'elle pouvait se permettre de déranger à tort et à travers, et c'était finalement juste des questions qu'elle se posait personnellement. Cela n'avait aucune espèce d'importance officielle, cela n'allait pas changer la nature de leur relation avec le Teikoku, cela n'allait pas non plus aider le Nobuatsu dans ses décisions politiques. Il était plus âgé, plus expérimenté et surtout plus sage qu'elle. Il savait quelles étaient les bonnes décisions mieux qu'elle. Mais loin de vouloir rester ignorante, elle avait fini par céder à son envie de comprendre, de savoir, et était allée le chercher pour l'interroger à ce propos. Elle ne voulait plus rester dans le doute et seul lui pouvait lui répondre.

Aussi, lorsqu'il commença à lui expliquer au lieu de l'envoyer balader voire de la punir pour son comportement, elle ne put s'empêcher de ressentir un profond soulagement qui la distraya quelques instants avant qu'elle ne se plonge dans les dires de l'homme qui était à la tête du village de la Brume.

« Je comprends, Saji-sama... Je pense cependant qu'il était mauvais cependant, je n'ai ressenti que de la sournoiserie et des tentatives de manipulation de sa part. Je me trompe sans doute, mais cet homme ne m'inspirait absolument pas confiance. Sans doute à cause de son ton mielleux sur le trajet... J'ai laissé cela altérer mon jugement. Merci de vos éclaircissements. »

La suite fut tout aussi intéressante et instructive pour la Sabreuse qui ne demandait qu'à s'améliorer dans tous les domaines possibles. Il était vrai qu'agir était forcément une prise de position, sinon aux yeux du monde, au moins aux yeux de Kiri. Car si la Brume pouvait facilement contenir cette information dans ses murs, il n'était pas impossible que certains kirijins ayant assisté à la scène ne l'apprécient ou ne la comprennent guère.

La mention des clichés à leur propos tira un sourire amusé à la jeune femme aux yeux grisés qui hocha un peu la tête. Il avait raison, elle se laissait trop emporter par sa propre rigueur. Elle ne pouvait forcer les autres à l'appliquer, elle ne pouvait qu'être elle-même implaccable avec ses propres actions. Elle ne pouvait demander les mêmes limites aux autres et les choses qui lui paraissent impensables pouvaient parfois être faites dans des contextes où les punir était plus dangereux que de les laisser passer.

« Merci pour vos conseils, Saji-sama. Je m'en souviendrai et je tâcherai de les appliquer au mieux. »

Le saluant alors, elle attendit quelques instants, pour voir s'il avait autre chose à lui dire ou à lui demander. Elle-même n'avait pas d'autres questions, et elle savait le temps de l'Ombre de l'Eau précieux, aussi ne voulait-elle pas en abuser. Prête à se retirer dans le cas où il en avait terminé, elle partirait alors s'entraîner. La journée ne faisait que commencer.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7806-mawehara-miyuki-la-melodie-de-l-eau-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11574-mawehara-miyuki-la-danseuse

Jugement et Politique {PV. Saji}

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Politique est-elle affaire de femmes ? [PV; Tsukiyomi & Ueno]
» L'attente du jugement
» Prothèses & Politique [Metaru Mairu]
» Politique et alcool [Hyūga Roki]
» Le Jugement dernier [Libre]

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Grand Dojo
Sauter vers: