Soutenez le forum !
1234
Partagez

Retrouver l'honneur perdu ₪ Tomoe et Yahiko

Uzumaki Ryūgen
Uzumaki Ryūgen

Retrouver l'honneur perdu ₪ Tomoe et Yahiko  Empty
Mer 10 Juin 2020 - 11:58

Retrouver l'honneur perdu ₪ Hiver 204


Ryūgen n'était encore qu'un soldat, mais ça ne voulait pas dire qu'il ne pouvait pas prendre d'initiatives, de ce qu'il avait vu avec les événements récents, il savait ce qu'il avait à faire. La désertion du dénommé Hokazuka Minoru lui avait fait comprendre les choses, il avait essayé d'être quelqu'un de bien, de gentil, mais finalement, il n'avait été qu'un outil pour lui permettre de déserter sereinement. C'est pourquoi il avait demandé à d'autres personnes, de venir pour en parler, après tout il devait y avoir de sérieux problèmes sur le fonctionnement de la territoriale pour que une personne aussi perfide de quitter sans problème le pays du feu.

Tout d'abord il y avait… « Yahiko, content de voir que tu es venu. » Sendai Yahiko, il était présent lui aussi, lui aussi avait été utilisé et d'après le peu de temps qu'ils avaient pu passer ensemble. Ryūgen savait qu'il pouvait lui accorder sa confiance sans se faire poignarder dans son dos, il était sûr la même longueur d'onde que lui. D'après le peu de discussions qu'ils avaient eu.

Mais il avait également besoin d'un avis d'expérience, d'une personne qui avait rejoint l'empire depuis bien plus longtemps que lui. Ce qui réduisait fortement la liste de personnes disponibles et compétentes. Il a d'abord pensé à Gozen, mais cela ne le concernait pas, et puis ils n'étaient pas dans la même unité, Ryūgen devrait se débrouiller de lui-même.

C'est alors qu'il entendu parler d'une figure emblématique de l'empire qui avait refait son apparition, l'explosive… Ancienne capitaine de la territoriale, était de retour.

« Tomoe. » C'était la première fois qu'il voyait la jeune femme, mais elle imposait… C'était bien elle qui avait fait des miracles lors de la conquête de Kumo.

« Je pense que vous savez pourquoi je vous ais demandé de revenir. »

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9034-heros-des-ames-damnes-uzumaki-ryugen https://www.ascentofshinobi.com/t9072-uzumaki-ryugen-memoires-d-un-heros#76484
Sendai Yahiko
Sendai Yahiko

Retrouver l'honneur perdu ₪ Tomoe et Yahiko  Empty
Mer 10 Juin 2020 - 14:23
Il n'était pas bien grand, mais je sentais un concentré de détermination et de force. Son regard me parlait, mais il me faisait aussi un peu peur. Je l'avais rencontré il y avait de ça deux reprises : lors de mon combat contre lui et Gozen, et lors de la désertion de cet Hokazuka Minoru. Aux deux reprises, il m'avait semblé être quelqu'un de fondamentalement gentil. Il avait conseillé Minoru, il avait même été agréable avec lui, l'écoutant d'une oreille attentive et compatissante. Mais maintenant, je voyais quelque chose qui me plaisait un peu moins. Plus de ressenti, plus de haine envers lui, et s'il y avait bien quelque chose qui m'inquiétait, c'était l'étendue de celle-ci.

Mais dans un regard toujours sérieux, presque grave vis à vis de la situation, je fis l'homme concentré sur la raison de notre petite réunion.

-"Salut Ryûgen. Tu te doutes bien que comme toi, j'ai des raisons d'être ici."

Un mensonge, une désertion d'un ancien camarade, et surtout la volonté d'échapper à la justice du Teikoku. Honnêtement, elle m'inquiétait un peu. J'avais peur d'un sort funeste et stupide comme celle de la mort, j'avais peur d'une vengeance on ne peut plus simple, alors qu'il y avait tant de façons de le rallier à notre empire une nouvelle fois, d'une manière différente.

Mes pensées furent coupées par l'arrivée d'une troisième personne, que je ne connaissais que de nom... et encore. Mon père adoptif avait dû m'en parler une fois, mais je ne me souvenais pas de grand chose vis à vis d'elle.

-"Chôkoku Tomoe... si je ne me trompe pas. Enchanté, je m'appelle Yahiko, du clan Sendai.", accompagnais-je d'un petit sourire tout à fait simple et d'un salut respectueux.

S'il y avait bien quelque chose qui me différenciait des autres dans cette ambiance de revanche, c'était cette sympathie presque agaçante que je voulais inspirer. Comme si je n'étais pas là pour régler ce conflit par la haine, mais plutôt par de la compassion, par de l'entraide et par des alternatives arrangeantes pour tout le monde.

-"Hokazuka Minoru, récent déserteur de l'Empire, n'est-ce pas ?"

De nombreuses choses devaient être évoquées pendant cette réunion. Un rappel des causes de la désertion, un rappel des connaissances que nous avions sur lui vis à vis de ses capacités, des possibles lieux de désertion, mais surtout des conséquences que nous voulions lui imposer.

Il fallait que je me rende à l'évidence. Maintenant que j'étais un membre de l'empire et un soldat dans l'ordre territorial, ma vie tranquille de Kumo-Jin était terminée. J'avais des obligations bien plus importantes, et l'Empire n'attendait pas.

_________________
Retrouver l'honneur perdu ₪ Tomoe et Yahiko  Mkhr
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363
Chôkoku Tomoe
Chôkoku Tomoe

Retrouver l'honneur perdu ₪ Tomoe et Yahiko  Empty
Ven 12 Juin 2020 - 13:05

Retrouver l’honneur perduHiver 204..

Il ne fallait pas être devin ou expert en analyse pour comprendre que ce papier, l’invitant à prendre part à une conversation concernait un sujet qui venait tout juste de lancer rumeurs, indignations, questionnements et toute autre réflexion. Il s’agissait en partie du ressort de l’Unité qu’elle avait auparavant dirigé. Ce jour lieutenante, un soldat avait fait passer le message de la voir pour discuter. Le sujet pouvait bien être tout autre, mais si cela était le cas, la Chôkoku comptait bien parler de celui qui avait récemment quitté les rangs, se donnant apparemment dans un voyage pour “se trouver”. Un objectif que la Chôkoku, en tant qu’ancienne Iwajine, pouvait parfaitement comprendre… Pourtant l’égo, ainsi que son rôle au sein du Teikoku l’obligeait aussi à se poser quelques questions. Si dans le cas de la brunette il lui avait été permis de partir de son pays, dans le cas de cette personne, anciennement gradé du pays du Feu, les quelques rumeurs ajoutés à cette fameuse lettre, signifiait tout simplement une désertion pour la jeune femme.

Approchant calmement, le pas tout de même décidé mais le visage fermé au premier abord, Tomoe vit un peu plus loin ces deux individus, membres de l’Unité Territoriale. Elle n’eut pas besoin de se présenter. Ni à l’un, ni à l’autre. Il était vrai que son passif qui avait pu marquer à une certaine échelle le passage fatidique au pays de la Foudre, avait pu faire parler d’elle. D’avantage encore lorsqu’elle fut rétrogradée, perdant ainsi son autorité sur la section dont ils faisaient partie. Ryûgen était celui qui avait demandé à la voir. Du moins c’était ce que la Chôkoku supposait. Mais la jonction entre ce-dernier et ce Yahiko, du clan Sendai, la fit admettre qu’il était bien question d’une situation quelque peu alarmante. Elle acquiesça simplement sa formule de politesse d’un hochement de tête. Présentations faites, en quelques sortes, mais bel et bien expéditives -comme elle les aimait finalement- il était nécessaire d’entrer dans le vif du sujet.

Gardant cet air sévère, elle posa son ses iris sombres aux reflets rougeoyants sur chacun d’eux avant de reprendre juste après le Sendai. « Savez-vous ce qu’il s’est passé ? » Tomoe ne connaissait pas Hokazuka Minoru et les quelques éléments qu’elle avait -soit uniquement son ancien grade- venait des bruits que cette histoire avait fait s’élever. La jeune femme prit alors la lettre qui les avait poussé à se réunir. Elle l’avait dupliquée elle-même pour pouvoir appuyer les réflexions dessus. Leur montrant alors ouvertement à chacun d’eux, la Chôkoku se mit à soupirer. « Ses mots ne dépeignent que peu d’éloges... Qu’en serait-il selon vous si cela venait à se répandre ? Tous les efforts de l’Empire pour permettre une protection des autres pays qui ne dépendent de l’expansion des villages cachés deviendrait bien plus complexes par cette simple vision erronée. » La lieutenante marqua une demie-seconde de pause pour peser plus prudemment ses mots sur ce qui suivait. « Qui plus est… Il n’est pas digne d’un soldat impériale de quitter ses rangs d’une telle manière. » C’était finalement plus tranchant qu’elle ne l’aurait souhaité, mais qu’importait. Ils avaient affaire à un déserteur, un traître probablement aux yeux de certains. Il leur fallait réagir.


_________________
Retrouver l'honneur perdu ₪ Tomoe et Yahiko  JlI2a2Y
Event 5 : l'Homme au Chapeau:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4955-chokoku-tomoe-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t9753-dossier-de-chokoku-tomoe#82791 https://www.ascentofshinobi.com/u1298
Uzumaki Ryūgen
Uzumaki Ryūgen

Retrouver l'honneur perdu ₪ Tomoe et Yahiko  Empty
Mer 17 Juin 2020 - 23:51

Retrouver l'honneur perdu ₪ Hiver 204


Ils étaient venu, comme Ryugen l'espérait. Ils avaient beaucoup de chose à se dire, et même si l'Uzumaki semblait être la personne la plus déterminée de cette salle, il ne voulait monopoliser ni la parole, ni l'attention. Entre ces trois personnes, il était bien le plus faible, en plus d'être le plus expérimenté. Leur parole était donc d'or, écouter lui apportera sûrement beaucoup.

En effet, la désertion d'Hokazuka Minoru était directement lié au manque de communication, ou d'efficacité de l'unité territoriale. En plus de ça, Ryugen et Yahiko avaient rencontré le déserteur, quelques minutes avant la désertion. La Chokoku ne savait rien de ce qu'il s'était passé, il était encore plus honteux pour Ryugen d'avouer cette erreur -à celle qu'il considérait comme la capitaine de l'unité- alors qu'il venait de faire ses débuts dans l'empire. « La recherche d'Hokazuka Minoru venait à peine de débuter lorsque je le rencontra… » Il se tut quelques secondes, avant de reprendre, se forçant à parler. « Il nous donna une fausse identité, discuta un peu avec moi et quitta les lieux. » Il n'avait rien de plus à dire, il ne voulait pas en dire plus.

Il ne voulait pas expliquer comment il s'était fait berner, comment on avait user et abuser de sa gentillesse. S'excuser ne servait à rien, il avait fauté et se devait d'assumer. Il ne préférait pas mentionner Yahiko, il préférait que celui-ci donne sa propre version des faits.

Serrant les poings, Ryūgen était sur le point d'imposer. Il détestait clairement être dans cette situation. « Quoi qu'il en soit, je peux vous jurer que cela n'arrivera plus. » Il se le jura. Se jouer de Ryugen sans en payer le prix n'était désormais plus possible. « Et je ferais tout mon possible pour ramener ce traître à Hi, afin qu'il subisse le jugement du feu. » La aussi, ce n'était pas des paroles, mais des promesses.

Mais afin de mettre en oeuvre ses ambitions, Ryugen aura forcément besoin d'aide, de temps, et d'entraînement. L'Uzumaki attendait donc le verdict de ses deux potentiels alliés, ce n'était que le premier pas qui menait vers un chemin rempli d'embûches.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9034-heros-des-ames-damnes-uzumaki-ryugen https://www.ascentofshinobi.com/t9072-uzumaki-ryugen-memoires-d-un-heros#76484
Sendai Yahiko
Sendai Yahiko

Retrouver l'honneur perdu ₪ Tomoe et Yahiko  Empty
Jeu 18 Juin 2020 - 16:13
Les trois têtes pensantes de cette réunion étaient enfin réunies, et nous étions maintenant capables de discuter entièrement du cas d'Hokazuka Minoru. Le récent déserteur qui avait manipulé Ryûgen et moi devait être puni, mais tout comprendre de la situation actuelle m'était bien plus important, pour proposer un jugement qui soit le plus juste possible. Après tout, il serait peut-être extrême d'en venir à une exécution pure et simple, alors qu'il était envisageable de créer une solution qui nous amène tous à être gagnants. Malgré la haine que ressentait Ryûgen, malgré l'envie de justice que devait ressentir Tomoe, et malgré la tristesse de la situation qui m'accablait.

-"Je pense qu'il est important, avant de prendre position, de rappeler objectivement toutes les causes de sa désertion."

Je pris un papier que j'avais préparé avant de venir à cette réunion, et sur lequel j'avais inscris un petit historique des faits, qui étaient au moins à ma connaissance. Je le lu rapidement une dernière fois, afin de me le remémorer, et je le présentai à mes deux compères.

-"Il y a de ça quelques jours, une réunion secrète pour le Teikoku s'est organisée. Enma Gozen, Hokazuka Minoru, et de nombreux autres shinobis s'étaient réunis pour débattre sur des sujets que je ne connais pas. Les seules choses dont je suis au courant, c'est que Gozen aurait débusqué des traîtres au sein de cette réunion, et aurait tenté du mieux qu'il le pouvait de s'en débarasser."

Par le feu. Ca, tout le monde devait être au courant. La cabane maintenant en ruine, la mort d'un des ninjas de l'Empire, l'affaire n'avait pas pu rester complètement sous secret tant elle avait eu des répercussions désastreuses.

-"Minoru fait parti de ceux ayant été ciblé par Gozen, ce qui par extension signifie qu'il aurait été un des traîtres repérés par Gozen. Et c'est à ce moment là que Minoru a déserté."

Je pris un petit temps pour me remémorer d'un fait plus actuel : le lendemain de la désertion, lorsque Ryûgen et moi étions cette fois inclus dans l'histoire.

-"Le lendemain de sa désertion, Ryûgen et moi l'avons rencontré de manière hasardeuse à la frontière du Pays du Feu, au nord ouest, en direction du Pays de la Terre. Il a falsifié son identité, et nous avons tous les trois discutés de tout et de rien. Il n'allait pas bien, et pour être tout à fait transparent, nous avons tâché du mieux que l'on pouvait de le redresser psychologiquement. Enfin, le Teikoku a trouvé de nombreuses lettres de lui, tentant de décrédibiliser l'Empire aux yeux des civils et ninjas."

Ne voulant pas particulièrement monopoliser la parole, j'avais plutôt pour idée de donner les quelques pistes de réflexions que j'avais à Ryûgen ainsi qu'à Tomoe, afin que nous puissions partager cette fois nos connaissances et enfin nos avis sur la situation.

-"Il y a plusieurs choses que je dois vous demander. Que savons-nous d'Enma Gozen ? Pouvons nous avérer que son geste était bien pour défendre le Teikoku, ou est-il possible qu'il soit au contraire le traître ayant dû se défendre contre de nombreux Teikokujins ? A part ça, avez-vous une idée d'un endroit vers lequel Minoru pourrait se diriger, vis à vis de sa cause de déserteur ? Enfin, objectivement, quel sort la justice du Teikoku lui réserve ?"

Après tout, j'étais encore récent dans les rangs de l'Empire, et je ne connaissais pas encore tous leurs moyens de traitement. Une incarcération ? Une mise à mort ? Un bannissement accompagné d'un sceau l'empêchant de divulguer des informations ? Ils étaient tous les deux bien mieux placés que moi pour le savoir.

_________________
Retrouver l'honneur perdu ₪ Tomoe et Yahiko  Mkhr
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363
Chôkoku Tomoe
Chôkoku Tomoe

Retrouver l'honneur perdu ₪ Tomoe et Yahiko  Empty
Sam 20 Juin 2020 - 4:27

Retrouver l’honneur perduHiver 204.

Les deux soldats présents n’avaient pas perdu de temps pour répondre aux quelques interrogations que la lieutenante avait à propos de cette affaire. Un profit dont elle ne manqua pas de mémoriser chacune des informations qu’ils avaient en leur possession. D’abord ce fut celui qui paraissait être le plus jeune. Un rapport des plus concis et qui pourtant sembla le prendre d’une petite subjectivité lorsque ce dernier employa quelques mots forts qui ne tombèrent pas dans l’oreille d’une sourde. Constatant pas la même occasion la volonté de ce jeune homme pour prendre la responsabilité qui en incombait sûrement l’Unité entière. Mais elle laissa là en suspens ses aveux pour se concentrer sur la suite.

Le tour venait au Sendai d’en référer à sa supérieure hiérarchique de ce qu’il savait sur cette situation. Ce dernier se montra davantage impartial, la réflexion bien plus écartée que son prédécesseur. Il était même intéressant pour l’Explosive de voir à quel point ils étaient tout trois différents les uns des autres, et pourtant dont les caractères en seraient sûrement des plus complémentaires. Le récit de Yahiko s’avéra bien plus précis, s’attelant à une histoire bien plus complexe que ne l’aurait imaginée l’ex-Capitaine. Son expression prit même une nouvelle forme. Le visage se refermant quelque peu dans une concentration pour prendre suffisamment compte de chaque détail.

Son récit terminé, avant même qu’il n’enchaîne, Tomoe reposa son regard sur les écrits dudit Hokazuka Minoru qu’elle avait réinscrit elle-même dans leur exactitude. Aucune allusion à cette histoire si ce n’était l’évocation d’une réunion ne retranscrivait les faits que Yahiko racontait là. Cela en était d’autant plus étonnant. Les questions qui suivirent regagnèrent l’attention de la lieutenante, attirant alors son regard pour le plonger dans celui du soldat. Il était en son droit le plus strict, cependant paraissait bien plus laxiste que son confrère, et que l’Explosive bien qu’elle ne s’était toujours pas prononcée.

Assurée cette fois-ci d’avoir toutes les cartes en main possibles pour se faire une image de ce qui les réunissait ce jour, la Teikokujine commença d’abord par regarder Ryûgen avec une impassibilité qui pourrait peut-être le déconcerter. « La responsabilité de l’ensemble de notre Unité est remise en cause par sa désertion. Alors si tu acceptes mon conseil : Ne t’accable pas de cette tâche seul. Nous avons tous notre part dans cette histoire, moi y compris. Alors oui, je te jure que ça n’arrivera plus. » En tant qu’ancienne dirigeante de cette section, et présentement lieutenante, elle ne pouvait laisser l’un de ses soldats encaisser entièrement “l’incrimination” d’avoir laissé pareille acte se faire sous leur nez. Ce n’était pas de la compassion à son égard, mais une prise en main de ce qu’elle avait délaissé bien trop longtemps. Mais l’heure n’était pas de savoir à qui la faute. Il fallait rebondir, et agir.

Ses iris se détournèrent ensuite vers le Sendai pour en revenir aux interrogations qu’il avait exprimé. Avec lui, Tomoe ne voulait rien dissimuler, elle devait jouer carte sur table. « Je ne suis malheureusement pas apte à répondre concernant Enma Gozen, sur qui il est, si ses actes ont été justifiés ou non. Cependant le constat est suffisamment clair je pense. » Elle marqua une pause pour redresser la lettre qu’elle avait dans la main et la laisser visible à ses deux confrères. « Nous avons un ancien soldat qui est parti après avoir été apparemment accusé de trahison par un autre de nos compatriotes. » Haussant brièvement les épaules dans un léger soupir, Tomoe se pinça les lèvres et poursuivit sa conclusion. « Innocent jusqu’à preuve du contraire, mais il ne montre en rien une innocence en quittant notre armée. Ton scepticisme concernant ce Gozen est on ne peut plus légitime et nous enquêterons plus en détail sur cet événement, à commencer par demander l'accès au rapport qu'il doit sûrement y avoir à propos de cette réunion. » Elle rangea finalement la lettre pour venir croiser lentement les bras. « Je n’ai aucune idée de la route qu’il a dû emprunter, cependant, malgré sa lettre, nous ne pouvons nous fier uniquement à sa simple parole. S’il prétend vouloir découvrir le monde, rien ne nous prouve qu’il ne fomente pas un plan qui mettrait en péril notre faction, ou même le pays. Alors nous devons le retrouver, ça c’est certain. » Elle inspira profondément avant de laisser un rictus se dessiner à la commissure de ses lèvres. « Je ne sais pas précisément ce qu’il adviendra de lui. Une entrevue probablement avec l’Empereur ou même le capitanat pour que nous puissions être sûrs qu’il ne nuira pas au pays du Feu. C’est une possibilité. »

L’Explosive décida de s’arrêter là pour le moment, préférant dès lors entendre ce que les deux soldats avaient à en dire. Les faits étant mis à plat, permettant à la Chôkoku de mieux comprendre l’ampleur de tout ceci, il fallait bien admettre que des zones d’ombres persistaient.


_________________
Retrouver l'honneur perdu ₪ Tomoe et Yahiko  JlI2a2Y
Event 5 : l'Homme au Chapeau:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4955-chokoku-tomoe-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t9753-dossier-de-chokoku-tomoe#82791 https://www.ascentofshinobi.com/u1298
Uzumaki Ryūgen
Uzumaki Ryūgen

Retrouver l'honneur perdu ₪ Tomoe et Yahiko  Empty
Sam 20 Juin 2020 - 5:49

Retrouver l'honneur perdu ₪ Hiver 204


Enchaînant sur son récit, Sendai Yahiko fait preuve d'un calme alarmant, et en vérité, ça en devenait presque apaisant. Il avait raison, Ryūgen n'était pas objectif et le plus gros problème était bien là. Il prenait cette histoire beaucoup à coeur et c'était quelque chose qu'il ne devait pas faire. Réfléchir la tête posé. Soufflant un bon coup, il retrouve son calme et sa lucidité.

« Merci Yahiko. » Chuchota-t-il, après tout c'était grâce à lui qu'il avait pu retrouver ce zen. Puis on commença à détailler les circonstances de sa désertion, les événements qui avait pu y mener et les actions faites par le déserteur. « Vous avez raison, je ne devrais pas me mettre autant la pression. » Un conseil qu'il ne tâcherait pas d'oublier, lui permettant de voir plus clair dans des situations où il aurait agit avec ses émotions, au risque de faire tout échouer.

« Il faudrait parler aux personnes présentes lors de la désertion en plus de Gozen, voir si déjà, leurs témoignages suivent la même logique. » L'Uzumaki n'en savait rien de cette réunion, de ce qu'il avait pu se dire où ce qui a été fait. Mais c'était un point qu'ils allaient devoir éclaircir à lors de leur prochaine rencontre. Ce qui a été dit et fait lors de cette réunion devait parvenir jusqu'aux membres de la territoriale.

« Pour un homme qui ne souhaite que découvrir le monde… » Il essaya de se souvenir des termes employés par le déserteur dans sa lettre. « Je le trouve assez cru. » Ce Minoru ne mâchait vraiment pas ses mots dans son texte, essayer de décrédibiliser une nation aussi puissante que le Teikoku… et qui pourtant se voulait être une aide pour les plus faibles ? Drôlement culotté… « Il faudrait voir avec les membres de notre unité qui se tiennent aux frontières. En commençant par aller dans les pays qui nous entoure, Joheki, Tetsu et Ame. » Un d'eux avait sûrement dû le croiser… Il fallait juste qu'il se souvienne de la direction qu'il avait prit.

S'asseyant en tailleur, l'Uzumaki se mit à réfléchir… Il fallait faire vite avant de perdre toute trace de lui. Quant à la sanction qui lui sera destinée...

« S'il continue de nuire à l'empire, la sanction sera sûrement plus importante, malheureusement. » Bien qu'il ne le dit pas, il avait d'abord pensé à la peine capitale, mais en y réfléchissant plus posément, il savait que ce n'était pas mérité. Pas encore en tout cas. Mais ce n'était pas le moment d'y penser, il ne fallait pas vendre la peau de son Panda avant de l'avoir tué.

« Il faudrait aussi prendre en compte la possibilité qu'il ait rejoint un groupe ou qu'il ne soit plus seul. »

Car voyager seul, alors que l'on était recherché était tout sauf une bonne idée...

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9034-heros-des-ames-damnes-uzumaki-ryugen https://www.ascentofshinobi.com/t9072-uzumaki-ryugen-memoires-d-un-heros#76484
Sendai Yahiko
Sendai Yahiko

Retrouver l'honneur perdu ₪ Tomoe et Yahiko  Empty
Dim 21 Juin 2020 - 16:42
J'écoutai calmement mes deux camarades, tentant de me forger un avis sur la question. Déjà par ce que je savais, en plus par ce qu'ils m'apprenaient par leurs connaissances ou par leurs opinions. Et quelque chose ressorti tout particulièrement de cette conversation : la possibilité que Minoru rejoigne un groupuscule lui assurant sa sécurité, et la possibilité que ce dernier veuille, au futur, nuire à l'Empire. C'était très ennuyeux, vis à vis d'une faction qui souhaitait unir le monde pour forcer la paix. D'autant plus qu'il y avait dans ses critiques des constats qui visaient non seulement à décrédibiliser le Teikoku, mais aussi à le diviser... L'inverse de nos objectifs.

-"Nous avons plusieurs choix pour en apprendre un peu plus sur cette histoire. Soit nous questionnons directement toutes les personnes ayant été inclues dans cette réunion, soit nous allons directement voir la justice qui s'est occupée de régler cette affaire. Il y a forcément une tête pensante qui s'est occupée de régler ce conflit, parce que nous ne parlons pas simplement d'une simple bagarre, mais bien d'un combat ayant causé un mort, une désertion, et je ne sais combien de blessés. Le simple fait que Gozen n'ai pas été jugé nous en dit déjà beaucoup... mais nous devons en savoir plus."

Il y avait forcément à la tête du Teikoku des gens qui étaient au courant de l'histoire. Des gens qui avaient déjà réuni toutes les informations, qui avait déjà écouté les paroles de tout le monde, et qui avaient déjà tranché. Ou s'ils ne l'avaient pas fait, ils s'apprêtaient à le faire. Autrement dit, si nous arrivions à trouver cette justice, nous allions gagner un temps précieux quant à la recherche de ce déserteur. Après tout, notre requête était légitime : nous étions membre de la Territoriale, et s'il y avait bien un groupe de ninjas qui devait s'en occuper, c'était nous.

Je décidai ensuite de rebondir sur un autre point soulevé par mes deux camarades : la lettre qu'avait envoyé Minoru.

-"Ce qui est ennuyeux avec la confiance, c'est qu'elle se déconstruit très facilement. Minoru n'a pas seulement mit le doute dans le crâne de Kumo, je suis prêt à parier qu'il l'a aussi mis dans la tête de certains soldats du Teikoku, ce qui peut potentiellement créer des traîtres ou futurs déserteurs au sein de nos rangs. Les mots ne suffisent jamais, le Teikoku doit prouver par les actes que nous voulons la paix pour rallier à nous un maximum de ninjas."

Et cela sous-entendait beaucoup. Non seulement dans nos actions pour les autres villages, pour les autres nations, pour les autres shinobis mais aussi par rapport au traitement de ce déserteur, il serait stupide de montrer des actes de violences démesurées venant d'un peuple qui voulait la paix. Je ne voulais pas rapporter Minoru mort ou vif, je voulais le rapporter vif.

-"A mes yeux, il devrait surtout payer pour avoir entaché notre image aux yeux des autres, ça va être plus compliqué de forger la paix si on veut la faire avec des gens qui ne nous font pas confiance, mmh..."

Enfin, une toute dernière idée me traversa l'esprit. Toujours par rapport à sa lettre, quelque chose m'amenait à dire qu'il avait tout intérêt à s'entourer de gens plutôt que de continuer seul.

-"D'ailleurs, dans sa lettre, il pense que le Teikoku va envoyer plusieurs personnes à sa recherche. Pourtant, une seule personne a été à même d'en venir à bout de lui... Gozen. Je pense que nous devons nous préparer à partir à plusieurs à la recherche de Minoru, je suis persuadé qu'il va s'entourer, car s'il y a bien une chose dont il doit avoir peur en ce moment... c'est bien de se faire retrouver par l'Empire."

_________________
Retrouver l'honneur perdu ₪ Tomoe et Yahiko  Mkhr
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363
Chôkoku Tomoe
Chôkoku Tomoe

Retrouver l'honneur perdu ₪ Tomoe et Yahiko  Empty
Mar 23 Juin 2020 - 22:02

Retrouver l’honneur perduHiver 204.

Tous les éléments que ses soldats évoquaient semblaient ressortir d’une réflexion mûre et sincère. Du moins cela pouvait se ressentir, s’entendre, bien qu’à différentes échelle en fonction de l’un ou de l’autre. Le plus jeune confortait une idée de vivacité, d’une impulsivité que Tomoe ne connaissait elle aussi que trop bien. Sendai Yahiko était assurément bien plus posé, et cela était une force de proposition non négligeable, c’était quelque chose que la lieutenante se devait bien d’admettre. Bien qu’elle ne partageait pas ce genre de méthode, prônant surtout la réaction à la méditation, elle reconnaissait cependant qu’il était important pour le bien commun d’avoir en son sein les deux apports.

Les écoutant chacun leur tour silencieusement, et ce jusqu’à ce que les deux soldats terminent, la Chôkoku releva elle aussi l’aspect hypothétique d’un nouveau groupe que le traître avait pu rejoindre. Encore une fois une zone ombragée qui n’aurait de réponse qu’en menant des recherches rigoureuses. Et si la rétrospection de l’Uzumaki était juste concernant le temps qui pressait à l’Unité Territoriale de le retrouver, il aurait été bien mal avisé de se précipiter. Cela, l’Explosive avait appris de ses erreurs et c’était bien pourquoi elle souhaitait d’abord avoir toutes les cartes en main. « Quand bien même le geste de ce soldat qui a causé tous ces torts s’avère être jugé punitif, celui de Minoru le sera aussi. Peut-être à moindre échelle, mais nous ne pouvons rester sans rien faire, sur ce point j’estime que nous sommes tous d’accord, soldats. » Déclara-t-elle d’une sévérité qui lui était bien connue ces temps-ci. L’Explosive qui se montrait des plus impassible, façade qu’elle arborait auprès de son Unité par une certaine humilité -très probablement plus amère que simple d’ailleurs. Elle souhaitait maintenant être irréprochable auprès de ses confrères de la Territoriale.

Cependant, quelques-uns des mots de Yahiko tiqua la curiosité de la jeune femme. Alors elle imposa un peu plus longuement son regard froid à ce-dernier pour lui faire cette remarque. « Si notre Empire se veut protecteur auprès des autres pays qui en nécessiteront, il n’est cependant pas question que l’ordre de notre armée ne soit entâché par un individu. Alors il sera jugé en conséquence, certes, mais attention à ne pas en devenir trop laxiste. D’autant que oui, et tu l’as bien dit, il a pu, par son acte, réveiller des doutes au sein de notre nation. » L’Explosive se cacha dévoiler quel genre d’intention elle aurait eu si tout n’avait dépendu que de son jugement, celui si n’étant sûrement pas en accord avec les pensées du soldat. Elle préféra dès lors ne pas en dire davantage à ce propos même si la ligne directrice en révélait assez pour sûrement contenter la tempérance du Sendai.

Dès lors, Tomoe estimait avoir rassemblé suffisamment d’éléments sur les origines de cet incident pour élaborer quelques propositions. Evidemment, elle souhaitait leur en faire part pour que eux-même puisse juger des premières étapes qu’elle jugeait nécessaires. « Si Ryugen a raison sur le fait qu’il a pu rejoindre un groupe, je pense alors que ce Minoru va vite trouver un moyen de nous échapper, puisqu’il estime que nous allons tout mettre en oeuvre pour le retrouver. Et là-dessus j’appuie fortement sur la suggestion d’intégrer plusieurs hommes de nos armées pour mener à bien cette… Chasse à l’homme ? » S’amusa-t-elle finalement en laissant un peu allée ses propres démons habituels, posant ceci sur un timbre plaisantin pour ne pas risquer de les faire paniquer. Puis la lieutenante repris, abandonnant peu à peu son sourire. « S’il est même possible qu’il trouve refuge bien loin de nos terres, je ne souhaite pas que l’on envoie notre Unité à l’aveugle et c’est pourquoi j’aimerais vous demander quelque chose à tous les deux. » Elle marqua une légère pause pour alterner la direction de ses yeux obscurs aux maigres reflets rougeoyants sur l’un puis l’autre avant de reprendre. « Je souhaiterais que vous vous chargiez de vous renseigner auprès de ces individus qui étaient présents à la réunion, Enma Gozen y compris. Que vous les interrogiez sur leur vision des faits, peut-être auront-ils même des informations à nous donner sur le déserteur. Réquisitionnez d’autres des soldats de notre Unité pour ce faire si besoin, vous n’aurez qu’à dire que vous avez mon autorisation pour être à la tête de ces recherches. » La Chôkoku inspira profondément avant de reprendre pour les avertir qu’elle non plus n’allait pas chômer. « De mon côté, et parce que tu as réussi à me convaincre de ceci, Yahiko... » Prit-elle soin de lui signifier. « Je vais chercher à savoir quelle hiérarchie a pu s’occuper de gérer les conséquences de cette réunion. Il ne faudrait pas moins d’un lieutenant pour cela, voire un Capitaine. Et s’il le faut je convoquerais un à un chacun de mes homologues pour en apprendre plus sur ce sujet. »

Dès lors elle leur adressa un regard insistant, demandant alors confirmation qu’ils avaient bien compris les attentes de leur ancienne Capitaine d’Unité, et à présent lieutenante. « Avez-vous autre chose à ajouter, soldats ? D’autres suggestions ? »


_________________
Retrouver l'honneur perdu ₪ Tomoe et Yahiko  JlI2a2Y
Event 5 : l'Homme au Chapeau:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4955-chokoku-tomoe-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t9753-dossier-de-chokoku-tomoe#82791 https://www.ascentofshinobi.com/u1298

Retrouver l'honneur perdu ₪ Tomoe et Yahiko

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires du Feu :: Urahi, Capitale de l'Empire du Feu
Sauter vers: