Soutenez le forum !
1234
Partagez

Contact [Uzumaki Ryûgen]

Nomura Ieyasu
Nomura Ieyasu

Contact [Uzumaki Ryûgen] Empty
Jeu 11 Juin 2020 - 15:45
L’Empire. Une appellation qui pouvait laisser songeur et faire planer les idées les plus folles dans un esprit aussi jeune que celui d’Ieyasu. Car qui disait Empire disait Empereur, et qui disait Empereur, le tout jeune homme le savait en dépit de son éducation rudimentaire, disait pouvoir absolu, du moins sur le papier. Mais, à y repenser, le Nomura fit bien vite le lien avec le Shogun qui détenait les rennes à Tetsu, ou avec le Daimiyo des autres provinces aux pouvoirs tout aussi étendus. Des titres, rien que des titres. Des images de marque à propager, des armées à lever : tous les systèmes lui semblaient au final si semblables qu’ils finissaient par ne refléter que la volonté de chacun de se démarquer, de montrer sa différence, là où tout n’était finalement qu’apparences. L’apparence. Ieyasu avait du apprendre à jouer avec elle, au fil de ses pérégrinations dans les forêts de Hi. Il avait du se poser la question à de nombreuses reprises, quant à savoir si il avait plutôt intérêt à s’afficher comme un mercenaire armé et capable ou bien comme un simple voyageur inoffensif. La conclusion qu’il avait fini par tirer, c’était que tout dépendait évidemment du contexte, et que connaître à l’avance à quel genre d’interlocuteur on allait avoir à faire était un atout indéniable pour ne pas se tromper.

En l’occurrence, lorsqu’il décida de mettre le cap vers la Capitale de l’Empire, Urahi, Ieyasu décida qu’il y serait de bon ton d’arborer à la fois ses armes, symboles de sa capacité à se défendre et de ses origines, mais aussi un simple habit civil très modeste plutôt que son armure de samouraï, celle-là même qu’il avait récupéré sur le champ de bataille à Tetsu. Les plaques de protection et son casque étaient en effet stockés dans un petit rouleau rangé dans son sac rudimentaire, qui tranchait avec la qualité intrinsèque presque ostentatoire du Daisho qu’il avait à sa ceinture. Ainsi accoutré, le jeune mercenaire était confiant en sa capacité à véhiculer l’idée qu’il ne cherchait aucune velléité tout en étant prêt à se défendre dans l’instant.

Ieyasu ignorait ce qui l’attendait exactement à la Capitale. Il avait entendu bien des choses, capté bien des rumeurs, mais les informations fondées et vérifiées étaient une denrée rare qu’il ne fallait pas dénigrer, surtout dans le corps de métier qu’il voulait faire sien. La seule chose dont il était sûr, et sur laquelle il misait un certain espoir quant à son avenir pécuniaire, c’était que c’était dans ce genre de métropole qu’il pourrait nouer le plus de contacts et décrocher les meilleurs contrats. Les travaux à la campagne avaient cela de bon qu’ils ne mettaient pas sa vie en danger, mais ce n’était pas avec ce genre de mission ponctuelle qu’il pouvait espérer gagner assez d’argent pour subvenir à ses propres besoins et à ceux de sa famille restée au Pays du Fer.

Non sans une certaine fébrilité en son for intérieur, Ieyasu se présenta donc aux abords du grand pont d’Araho en tâchant de faire bonne figure et tout en détaillant du coin de l’oeil les imposants remparts et les gardes qui y patrouillaient loin en hauteur. Il ignorait si le simple port de ses sabres serait une raison suffisante pour qu’on l’interpelle, mais quand bien même cela arrivait durant sa traversée du pont, ce ne serait pas nécessairement un mal. Ieyasu avait déjà rencontré et travaillé avec un Lieutenant de l’Empire, et si ce Shinpachi ne pouvait décemment pas représenter tous les soldats de son pays, le Nomura était confiant quant à sa capacité à parlementer avec eux et à parvenir à des compromis raisonnables. Son visage fermé et son regard décidé, le samouraï sans attache entama son avancée...


@Uzumaki Ryūgen
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9183-terminee-nomura-ieyasu https://www.ascentofshinobi.com/u892
Hakushi Ryoma
Hakushi Ryoma

Contact [Uzumaki Ryûgen] Empty
Jeu 18 Juin 2020 - 7:38

Premier contact ₪ Hiver 204


Des patrouilles, des patrouilles et encore des patrouilles, c'était la partie la moins amusante pour un simple soldat comme lui, mais bon, lorsque Ryūgen faisait les choses, il les faisait bien. Alors c'est dans ce but qu'il s'était levé aux aurores, dans seul but d'être prêt avant tout le monde. En tant que membre de l'unité territoriale, c'était son travail de garantir la sécurité des habitants d'Hi, et plus particulièrement ceux d'Urahi, alors il ne pouvait pas laisser entrer n'importe et laisser cette personne faire n'importe quoi. Pas après avoir laissé partir Minoru.

Mais bon, il ne fallait pas non plus tomber dans la paranoïa, et ne laisser personne entrer. Ces personnes venaient souvent pour découvrir Hi, ou même en ayant des idéaux proche de celui-ci -protéger les pays neutres- et venaient se joindre à lui. Ryūgen pouvait également faire de bonnes rencontre…

Ainsi, il commença à interpeller plusieurs personnes, il laissait généralement le choix au mains du hasard, bien qu'il garde un oeil attentif, privilégiant les personnes armées -ce n'était qu'une précaution- Ainsi que les personnes traversants avec une quantité importante de matériel. Le nombre de personnes augmenta petit à petit.

« Salut ! » Ryūgen s'inclina, posant la main sur son poing. Il venait de sûr retrouver face à un jeune -d'environ son âge- qui passait par le pont. Il désirait donc entrer dans l'Empire du feu. « Je m'appelle Uzumaki Ryūgen, j'aimerais vous poser quelques questions, avant de vous autoriser à entrer à Urahi. » Rien de bien méchant, cet homme n'allait pas rester longtemps. Le regard de Ryūgen se posa alors sur ses sabres, ils étaient de bonne facture, mais le temps n'était pas aux spéculation, il ne voulait pas bloquer cet homme trop longtemps. « Très beaux sabres, je suis moi-même un adepte du Kenjutsu. » Lui aussi possédait des armes, à sa ceinture, attestant de son utilisation régulière du Kenjutsu.

« D'où venez vous, si ce n'est pas indiscret. Et pourquoi vouloir entré à Urahi, êtes vous un mercenaires ? » Ryūgen se gratta la tête, c'était toujours très perturbant de déranger toute ces personnes.

Mais bon, il fallait le faire. Pour l'empire.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10769-le-papier-sur-lequel-est-inscrit-le-futur-de-ce-monde-hakushi-ryoma#92336
Nomura Ieyasu
Nomura Ieyasu

Contact [Uzumaki Ryûgen] Empty
Jeu 25 Juin 2020 - 21:56
Que ce soit l’oeuvre du destin ou le fruit du plus grand des hasard, au coeur du flux de personnes qui allaient et venaient sous l’oeil affûté des soldats en poste tout autours d’eux, Ieyasu se vit interpellé, quoi que de façon très courtoise, par l’un des défenseurs du Feu. Un jeune homme, peut-être de son âge, aux cheveux nacrés et à l’air particulièrement décidé à remplir son devoir avec le plus d’attention possible. Instinctivement, le jeune Nomura lui rendit son salut à sa façon en inclinant la tête, comme c’était de coutume dans son pays : là où politesse était donnée, politesse était due. Il ignorait si ses affaires à Urahi pourraient s’avérer fructueuses ou non, et il était encore trop tôt pour le dire de toute façon, mais conserver des relations ouvertes et respectueuses était déjà un début.

« Enchanté Ryûgen-san, je répondrai à vos questions du mieux que je le peux. »

Parfois, en pareilles circonstances, le jeune samouraï autodidacte se demandait si il en faisait trop et, si tel était le cas, si cela pouvait agacer ou titiller ses interlocuteurs de la mauvaise façon. Il y avait peu de choses aussi frustrantes que de gâcher les bases d’une potentielle relation commerciale fructueuse avec quelqu’un en pêchant par excès de courtoisie incomprise, quand il s’agissait des rapports humains.

« De l’acier de Tetsu. Vous avez un œil bien exercé. »

Immédiatement, Ieyasu projeta à ce moment dans son esprit son affrontement hypothétique avec ce Ryûgen. Le flot des possibilités inonda son esprit comme une vague de parasites, le faisant imaginer les échanges de coups, les parades et contre-attaques, les assauts les plus fourbes, leur endurance à chacun, les blessures… Mais impossible au bout du compte pour le Nomura d’en tirer une conclusion fiable. Il devait se rendre à l’évidence qu’il n’était pas encore capable de projeter à ce point sa perception d’autrui pour anticiper comment il pourrait le surmonter et à quel prix. De cette faculté, se remémora-t-il, dépendait sa capacité à gérer des contrats de plus grande importance, et si l’idée qu’il devrait sûrement en venir à prendre des vies humaines n’avait pas encore fait son chemin, il savait néanmoins que connaître sa proie était primordiale.

« Mercenaire… Oui, je suis un mercenaire. Je viens du Pays du Fer et… je cherche du travail. Bien payé, de préférence. J’ai cru comprendre que l’Empire du Feu était enclin à employer des gens comme moi : je suis donc ici pour nouer un début de relation commerciale. Si vous pouviez d’ailleurs me renseigner sur la ou les personnes qui seraient susceptibles de discuter avec moi de telles opportunités… je vous en serai gré.

Vous pouvez m'appeler Sekiro. 
»

Carte sur table. Il n’y avait, de toute façon, pas grand-chose d’autre à tenter, pour un jeune homme comme lui traînant encore ses guenilles de puberté. Et si cette approche ne donnait rien, il serait alors toujours temps par la suite pour lui d’envisager l’emploi d’autres méthodes. Des méthodes… beaucoup plus risquées...
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9183-terminee-nomura-ieyasu https://www.ascentofshinobi.com/u892

Contact [Uzumaki Ryûgen]

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Uzumaki Ryūgen ▬ Mémoires d'un héros.
» D'Uzumaki à Uzumaki [Sazuka]
» Entraînement du Teikoku - Groupe 1 [Yahiko/Ozuka/Gozen/Ryūgen]
» Renouer le contact
» Premier contact [FT Ketten]

Ascent of Shinobi :: Territoires du Feu :: Urahi, Capitale de l'Empire du Feu :: Pont Araho
Sauter vers: