Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Bushido Naval et Tentacule Abyssal | Solo
Explosion élémentaire EmptyAujourd'hui à 15:21 par Hakurei Suijin

» Monsieur ! La bataille !!! [team 4]
Explosion élémentaire EmptyAujourd'hui à 14:53 par Hyûga Tsuyoshi

» Seconde peau [PRIVATE].
Explosion élémentaire EmptyAujourd'hui à 14:51 par Metaru Mairu

» 14h12 - La bagarre
Explosion élémentaire EmptyAujourd'hui à 14:40 par Shinrin Hanzo

» 08. Demandes diverses
Explosion élémentaire EmptyAujourd'hui à 14:36 par Hyûga Tsuyoshi

» [Unité de recherche] L'obole d'un temps révolu
Explosion élémentaire EmptyAujourd'hui à 14:24 par Shinrin Hanzo

» 08. Autres demandes techniques
Explosion élémentaire EmptyAujourd'hui à 14:11 par Chôkoku Tomoe

» [Teikoku] L'Encyclopédie du Soldat
Explosion élémentaire EmptyAujourd'hui à 13:19 par Shinrin Funka

» 21h13 - Le festival du riz
Explosion élémentaire EmptyAujourd'hui à 12:41 par Inuzuka Ayuu

»  Seirei Inja
Explosion élémentaire EmptyAujourd'hui à 11:58 par Seirei Inja

Partagez

Explosion élémentaire

Uzumaki Gozen
Uzumaki GozenEn ligne

Explosion élémentaire Empty
Jeu 11 Juin 2020 - 22:41
Au gré d'une brise hivernale, l'Hayashijin aussi ardent soit-il lors d'un entrainement se retrouve en ce jour bien béat sur la terre poussiéreuse de l'un des terrains libre aux camps d'entrainement de la capitale. Stoïque et pensif, le Guerrier Élémentaire reste de marbre face à une fraicheur saisonnière repoussant l'envie de certains à venir améliorer leurs capacités à se battre. Pour l'homme, cela est impensable. Même si la paix semble de nouveau régner sur le monde, que les tensions entre le Feu et la Foudre ne sont plus du moins en surface, cesser de s'entrainer peut être la pire des erreurs pour un shinobi, pour un soldat de l'Empire. Malheureusement, dans cette époque où la guerre est le meilleur moyen de faire entendre sa voix, chacun se doit d'être encore plus fort que la veille pour éviter tout accident pouvant l'amener aux portes de la mort. Gozen est l'un de ces hommes qui profite de chaque journée pour donner le meilleur de lui-même pour toujours ce surpasser.

Accroupi, en pleine méditation, l'exercice de ce matin consiste à ressentir les différents points de chakra au sein de son corps, pour toujours mieux comprendre la circulation de cette énergie propre à chaque ninja du Yuukan. Déceler les mystères du chakra et ses origines semblent frôler l'utopie, une folie que seuls les inconscients peuvent se permettre de penser. Tout d'abord il y a les points au cerveau. Les premiers. Dans un second temps, ceux de la colonne vertébrale. Puis vient celui du cœur, le plus important. À eux tous, ils forment le Hâchimon ou plus communément appelé — les Portes Célestes. Un art qu'il a pu voir à l’œuvre une seule et unique fois t dont le secret lui échappe encore. Connaissant les bases, l'Uzumaki doit cependant encore travailler sa technicité au taïjutsu. Et même s'il parvient à atteindre un niveau plus que raisonnable, il doute que cela soit suffisant. Cependant, il restera à jamais admiratif de ceux capable de battre un autre à la seule force des poings.

Sa chevelure corbeaux volant au vent, le guerrier s'apaise d'un sommeil réparateur grâce à la méditation et perçoit légèrement les présences se trouvant aux camps. Il y avait de nombreux soldats, des lieutenants et puis ... la légendaire. Celle ayant participé à la conquête des Nuages, capable d'exploser littéralement ses ennemis.

« Hm ? Chôkoku Tomoe ... Et bien, il est rare de vous voir en ces lieux. Je dois même dire que cela doit bien faire un moment que je n'ai pas entendu parler de vous depuis ce fameux jour. Mais dites moi, comment allez-vous très chère ? » rétorque alors le guerrier en tailleur, par la toute bienveillance qu'il incarne avec son air impartial.

Ouvrant les yeux, ayant capté la présence de cette dernière, Gozen de toute sa prestance fait face à la belle Explosive, tout en restant assit pour terminer sereinement sa méditation. Pour la suite, adviendra ce qu'il adviendra. Mais de son côté, se frotter à la Chôkoku tire un rictus intérieur au bougre. Se battre est comme une injection d'endorphine pour lui. Une véritable passion.


_________________
w3docs logo

Event 5: Teikoku Gang:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8787-uzumaki-gozen-pour-l-empire-malgre-lui#74009 https://www.ascentofshinobi.com/t8796-uzumaki-gozen https://www.ascentofshinobi.com/u940
Chôkoku Tomoe
Chôkoku TomoeEn ligne

Explosion élémentaire Empty
Ven 12 Juin 2020 - 23:11

Explosion élémentaireHiver 204.

Depuis quelque temps, Tomoe avait tenté de se faire oublier. Pourtant, ses obligations envers l’Empire oblige, cela n’avait pas été aisé. Qu’importait finalement les avis, c’était là davantage pour endiguer cette image qui lui avait coûté un rôle supérieur dans les affaires impériales. Une certaine forme d’amertume mal placée l’avait alors “forcée” -davantage par choix- à s’éloigner un peu des entraînements habituels. Mais c’était tout ce qu’elle ne voulait pas montrer, son ego se voulait toujours inébranlable.

Cependant il était temps de se remettre en bonne marche. L’Explosive semblait être, pour certains, une représentation, une figure. Ce titre qui lui avait été attribué sans qu’elle ne le désire vraiment par les Hommes du Feu. Elle ne pouvait faillir à plus grande échelle que cela ne l’avait déjà été. Alors, au petit matin, elle se dirigeait vers les camps d’entraînement. Lentement, les pensées absorbées par une conversation avec elle-même, forte en rebondissement visiblement puisque même son regard ne captait plus les soldats alentour, passant, la saluant. Contrairement au passé, elle taisait ces discussions. Un effort qu’elle avait appris à faire, canaliser sa folie passagère. C’était au moins un point bénéfique que le Teikoku lui avait apporté, et qu’importait ce que chacun pouvait penser de l’intransigeante lieutenante.

Elle traversait sans un mot. Pourtant ce fut l’interpellation à quelques pas de là qui la sortit de ses élucubrations. Les échanges de son esprit s’estompèrent. Ils se turent. Tournant son visage sur cette silhouette assise sereinement, la brune reconnut vaguement un visage à peine familier. Le ton respectueux de l’homme aux cheveux ébènes capta définitivement son attention lorsqu’il évoqua sa “discrétion”. Cela avait donc été remarqué bien plus qu’elle ne l’aurait souhaité. Eh bien tant pis. Un léger soupir s’échappa malgré elle tandis qu’elle poursuivit ses pas, mais cette fois dans la direction du soldat. « Il faut croire que je me suis… Laissée aller ? » Commença Tomoe d’un ton à la fois las et faussement interrogateur. C’était une rhétorique pour elle. Les reproches qui lui avaient été adressées l’avait profondément atteinte, du moins plus qu’elle n’aurait pu l’admettre. Alors la Chôkoku poursuivit. « Aussi bien qu’une lieutenante de l’Empire puisse l’être, j’imagine. » Un peu plus vive dans la voix, une petite pointe tranchante dans le ton, mais cela n’était qu’un doux timbre pour la jeune femme. Il était de ce de ses “bons jours”. Puisse-t-il en demeurer ainsi jusqu’au bout de cette journée.

Observant cet homme sous toutes les coutures, elle pu remarquer sa position quelque peu atypique. Tomoe croisa les bras en venant se planter devant lui et de toute sa sévérité habituelle, reprit finalement. « Que fais-tu là ? » Le brin d’innocence qu’elle laissa supposer par cette simple question s’évada et peut-être que son interlocuteur le déchiffrerait. Il remarquerait aussi certainement l’emprunt à la familiarité à contrario de ce-dernier qui semblait prôner des formules un peu plus respectueuses. En vérité la Chôkoku n’usait de ces manières qu’en de très rares rencontres. Inutile pour cette jeune femme de s’encombrer de tout ceci. « Hum... » Elle sembla soudainement en pleine réflexion. Une recherche intensive qui pouvait se lire dans son regard à peine étincelant. « Tu m’excuseras, je n’arrive pas à retrouver ton identité.. Tu es ? » Il aurait probablement pu être vexé, et si tel était à présent le cas, l’Explosive avait pour coutume de ne pas prêter attention à ce genre de futilité. Après tout, ils étaient nombreux, et elle était bien sûre d’une chose : Il n’était pas de l’Unité qu’elle avait dirigée. Mais elle avait déjà croisé au moins son visage, sa silhouette, et plusieurs fois. Alors pouvait-il réellement lui en vouloir ? Elle n’avait de mémoire que pour certaines choses. Notamment son passé. Son sang bien qu’elle s’efforçait de ne plus y penser. Sa véritable famille bien que presque tous aient fini par succomber aux flammes. Et pour finir ceux envers qui elle devait d’en être là aujourd’hui, commençant par Fujimi et finissant au plus récent, défunt camarade dans la lutte contre Kumo dont le nom de Hasegawa resterait gravé malgré qu'ils ne se connaissaient pas tant. Autrement… Elle n’était pas du genre à engorger son esprit de toutes les identités qui pouvaient vaquer au pays du Feu. Du moins… Jusqu’à ce qu’il ne réussisse à vraiment marquer son esprit.


_________________
Explosion élémentaire JlI2a2Y
Event 5 : l'Homme au Chapeau:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4955-chokoku-tomoe-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t9753-dossier-de-chokoku-tomoe#82791 https://www.ascentofshinobi.com/u1298
Uzumaki Gozen
Uzumaki GozenEn ligne

Explosion élémentaire Empty
Dim 14 Juin 2020 - 15:57
Peu présente ces derniers temps, très certainement occupée à combattre dans le pays entier pour veiller à la bonne sécurité des civils du Feu, la Chôkoku se montre des plus froide envers le guerrier accroupi devant elle. Après une légèrement plaisanterie sur l'échelle du sarcasme quant à son état psychique du jour, l'Explosive change de ton et alors qu'elle n'avait pas encore personnifié l'Uzumaki, commence à la tutoyer. Une aisance prise par cette dernière qui ne choque pas tant le bougre, étant donnée qu'elle est une lieutenante de l'Empire. Mais lui demander ce qu'il fait sur ce terrain est bien cocasse. « Est-ce un blague ? » ou bien « Pourquoi pas ? » sont les premières réponses traversant l'esprit du Balafré. Est-il en faute de se trouver dans les parages ? C'est ce que semble lui faire croire l'ex-capitaine de l'Unité Territoriale. Par quel droit se permet-elle ce genre de chose ? Intérieurement, la crinière corbeau se demande bien quelle mouche a encore piquée la jeune femme. Mais avant de lui répondre de la manière la plus ironique possible, l'homme est prit de court questionné par la femme argile sur son identité. Naturellement, il lui répond. Après tout, nombreux sont les soldats de l'Empire à être présent au sein de la capitale, elle ne peut pas connaitre tout le monde.

« Je me nomme Gozen. Uzumaki Gozen. » dit-il en lui jetant un regard légèrement ... narquois.

Et cette fois-ci, ce n'est pas sous le pseudonyme d'Enma qu'il se présente. Ayant prit la décision quelques heures auparavant, le Balafré ne se présentera plus comme tel. Ses véritables origines doivent être connues de tous. Peut-être que cela surprendra cette femme, mais ce nom n'est pas commun en ces jours. Malgré que depuis quelques temps, les Uzumaki semblent revenir à la vie. Son sourire moqueur se tend sur son visage et consciemment, il ne peut s'empêcher de faire une remarque raillée au sujet de son interlocutrice. « Mais dites moi ... les rumeurs sont-elles vraies ? Vous et ... le capitanat de la Territoriale ? » Un sourire forcé, comme pour lui retourner la pareille. Gozen reste sournois et plaisantin quand il le souhaite. Quelque chose qu'il aime malgré les apparences d'hommes froid et indigeste.

« Mais excusez-moi, je manque de politesse, je n'ai pas répondu à vôtre question. » Un nouveau sourire, un peu plus sincère cette fois-ci. Comme pour contre-balancer son attitude précédente. « Je suis ici pour m'exercer à la méditation et par la suite, m'entrainer comme chaque jour au ninjutsu. Et vous ? »

Peut-être est-ce le début d'une relation ... mouvementée ?

_________________
w3docs logo

Event 5: Teikoku Gang:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8787-uzumaki-gozen-pour-l-empire-malgre-lui#74009 https://www.ascentofshinobi.com/t8796-uzumaki-gozen https://www.ascentofshinobi.com/u940
Chôkoku Tomoe
Chôkoku TomoeEn ligne

Explosion élémentaire Empty
Mar 16 Juin 2020 - 1:28

Explosion élémentaireHiver 204.

Au beau milieu de ce lieu bien connu et surtout côtoyé par les membres du Teikoku, Tomoe observa d’une traite les alentour, étant surprise de ne trouver que peu de soldat en entraînement. Ceci étant dit, ce n’était pas pour déplaire à l’Explosive qui, depuis les quelques mois passés, préférait ne pas être “épiée” et prônant un peu plus la discrétion sur ses agissements personnels. Non pas qu’elle préparait quelque chose, mais bien parce qu’elle voulait éviter tout rapport qui pourrait lui rappeler la décision de Kaguya Kôsuke quant à son cas… Et pourtant…

Replaçant son regard sur cet homme qui avait mis en pause son exercice pour converser avec la lieutenante, cette dernière hocha simplement la tête pour signifier qu’elle avait, cette fois, enregistré l’identité de son interlocuteur. Uzumaki… Étrangement, plus qu’auprès d’autres noms, cette appellation fit écho sans qu’elle ne sache véritablement pourquoi. Peut-être avait-elle entendu ce patronyme ailleurs ? Du moins pour l’heure elle ne remit pas la main sur l’exactitude de sa provenance et se contenta de rien en dire. Gozen était assurément suffisant pour le nommer.

Tandis que Tomoe décida finalement d’imiter la posture de l’homme face à elle, celui-ci poursuivit ses réponses. Ou plutôt… Son chemin sur un sentier miné. Ce que l’ancienne Capitaine craignait au risque de perdre son sang froid arriva de plein fouet et le brun aurait pu voir les traits de la lieutenante se durcir après sa remarque. Elle aurait bien aimé relâcher la pulsion qui commençait à faire bouillir le sang de son poing droit pour le lui coller en pleine face. Et pourtant, aussi étonnant que cela aurait pu être pour la Tomoe d’antan, la Chôkoku se contenta d’emprunter un regard particulièrement glacial et de resserrer discrètement ses doigts dans les creux de ses mains. Elle le fixait de ses pupilles aussi sombres qu’embrasées. Mais c’était qui cet insolent ? Savait-il à qui il avait affaire ? Evidemment. Puisqu’il l’avait nommée sans présentation et surtout qu’il semblait savoir à minima qui elle était. Alors il faisait partie de ces présomptueux ou tout simplement de ces quelques fous qui prenaient le risque de mettre en rogne l’Explosive.

Elle inspira profondément, écoutant qu’à moitié la réponse du Uzumaki concernant sa présence ici. La Teikokujine travaillait sur elle-même depuis un petit moment maintenant. Sur son “tempérament explosif” du moins tel était le reproche qui lui avait retiré son grade. Finalement, cet homme n’avait fait que rappeler un constat. Et en cela, elle devait bien l’admettre. « Elles sont vraies. » Débuta la jeune femme, le visage pourtant fier et imperturbable. « La Territoriale a un nouveau Capitaine. Il semblerait que mon... Tempérament n’ait pas permis que je sois à la hauteur. » Une déclaration qu’elle fit glisser hors de son gosier d’une seule traite. Evidemment que cela l’avait blessée dans son égo, mais inutile était de nier les raisons de cette décision prise. De toute façon ce n’était pas un fait qui passait inaperçu. Dès lors l’explication délicate sortie, Tomoe détendit légèrement son expression et reprit de plus belle, bien décidée à changer de sujet. « Je suis là parce qu’il est temps pour moi de ne plus me laisser aller. » Par choix la jeune femme réemprunta les mots qu’elle avait utilisé, cette fois avec une pointe d’autodérision dans la voix. Une infime seconde plus tard, elle approfondit la conversation par un petit éclair qui venait de lui traverser l’esprit. « Toi qui le fais apparemment assidûment chaque jour tu pourrais me rappeler ce que c’est de s’entraîner aussi durement ? » Il y avait une once de sarcasme dans sa phrase car Tomoe n’était assurément pas de ceux qui gardait suffisamment patience pour rester assis à “méditer”.


_________________
Explosion élémentaire JlI2a2Y
Event 5 : l'Homme au Chapeau:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4955-chokoku-tomoe-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t9753-dossier-de-chokoku-tomoe#82791 https://www.ascentofshinobi.com/u1298
Uzumaki Gozen
Uzumaki GozenEn ligne

Explosion élémentaire Empty
Mer 17 Juin 2020 - 19:22
Intimider le Guerrier Élémentaire semble difficile pour l'Explosive qui constate alors face à elle un homme plus sûr de lui que jamais. Doit-il ployer le genoux face à celle qui a conquit la cité des Nuages ? Doit-il montrer le moindre signe de soumission face à la guerrière ayant fait partie du Capitanat Impériale, ayant dirigé l'Unité Territoriale ? Cela reste encore incertain dans les pensées volatiles du Balafré. Éternellement en tailleur face à la Chôkoku, Gozen reste de marbre toujours avec ce même sourire énervant face à son air désinvolte et hautain. Sa réputation la précède et les rumeurs disent vrai, l'arrogance de cette femme est légendaire. « Je ne suis pas inquiet pour vous. Vous retrouverez très vite votre position en tant que Capitaine. Vous la méritez. Et puis ... j'ai entendu dire que votre remplaçant s'est révélé être au final un membre de la Rébellion. C'est fâcheux ... » Son sourire s'efface discrètement, pour paraître plus sérieux à la situation. Un traitre — ou plutôt un espion ennemi —, c'était bien dommage pour l'image de l'Empire. Le fervant soldat s'en mord les doigts encore. Comment ont-ils pu le laisser s'échapper ... Mais cette erreur, s'il le faut, il la réglera de par lui-même, en retrouvant cet individu. Il se l'est assuré.

Toutefois, rien ne vient impressionner le guerrier, il en a vu des comme elle. Profitant de la venue de cette dernière en face de lui, l'Uzumaki prend alors appui sur ses genoux pour se relever sans aucune difficulté face à son interlocutrice. Démontrant ainsi, une aisance parfaite de son corps dans l'espace grâce à un équilibre irréprochable. Désormais face à face, les deux membres impériaux vont pouvoir passer aux choses sérieuses, sous la bonne idée de Tomoe.

C'est comme cela que vient le comprendre l'Hayashijin.

« Vous voulez donc ... vous remettre en forme hein ? » son regard perfide se glisse alors légèrement sur sa voluptueuse poitrine jusqu'à ses prunelles ébènes, avant de se dire que si elle souhaite faire de l'exercice, elle reste encore en forme physiquement. Elle n'a pas à se plaindre. « En ce qui concerne l'entrainement ... je peux vous épauler pour cette journée. Si vous le souhaitez. Cependant, me battre à nouveau ferait de moi un véritable bourreau aux yeux des autres soldats. Ils ont l'habitude de me voir me battre. » C'est sûr. « Que diriez-vous si je vous apprenais un de mes tours de passe-passe afin d'échapper à des techniques dites ... immobilisante ? Ce serait pour moi, un honneur d'enseigner mon savoir à la légendaire Explosive impériale. » Son regard se perd dans le sien, comme pour tenter de la convaincre. Après tout, l'Empire doit devenir encore plus fort, autant s'entraider au mieux. « Alors ... qu'en dîtes-vous ? »

Toujours avec son sourire malicieux, le Balafré espère bien avoir l'opportunité de ses dires, appréciant de plus en plus la présence d'une telle personne.

_________________
w3docs logo

Event 5: Teikoku Gang:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8787-uzumaki-gozen-pour-l-empire-malgre-lui#74009 https://www.ascentofshinobi.com/t8796-uzumaki-gozen https://www.ascentofshinobi.com/u940
Chôkoku Tomoe
Chôkoku TomoeEn ligne

Explosion élémentaire Empty
Jeu 18 Juin 2020 - 2:02

Explosion élémentaireHiver 204.

Il était intéressant de constater que le regard de cet homme demeurait, à chaque instant, très différents des autres soldats impériaux. Le plus souvent craintes, détestée ou enviée, Tomoe avait au moins pour elle cette tendance d’inspirer les variantes émotions, les unes après les autres, chez autrui. Mais dans le cas de l’Uzumaki, elle s’avéra bien plus curieuse de savoir véritablement ce qu’elle lui inspirait. Certains de ses mots dénotaient du respect, mais son visage, combinée à ses provocations trahissaient tout autre chose. Et à dire vrai elle ne savait quoi exactement.

L’entendre revenir sur ce qui faisait de Tomoe presque une honte pour une femme que l’on avait surnommée l’Explosive, la berça doucement. Le pensait-il vraiment ? Du moin, la Chôkoku était sur ce point claire avec elle-même : Elle devait récupérer sa place au sein du capitanat. Là encore il toucha le point juste du comble qu’avait été la confiance mise en Sairyo Hiko pour la remplacer. Mais comment Yamanaka Rei aurait-il pu le savoir ? Un traître dans leurs rangs, tandis que rien ne l’avait laissé démontrer. De plus, la situation à Kumogakure n’avait pas été de tout repos. Ajouté à cela les tâches encore à accomplir à Urahi… C’était une lourde erreur qu’aucun guerrier du Teikoku, et encore moins les gradés ne souhaitaient réitérer. Une fois pas deux. Osait s’imposer l’Explosive -et ce autant pour l’admission d’un traître à l’Empire que pour la perte de ses responsabilités. Alors, lorsque l’homme qui se voulait mystérieux laissa sa phrase en suspens, terminant presque sur une note qui fit se contracter les traits du visage de Tomoe, celle-ci prit soin de ne pas en ajouter davantage. Les informations sur le cas de l’ex-Capitaine, s’avérant être un fervent patriote des nuages, n’étaient pas encore prêtes à être données à qui-les-voulait, et Tomoe ne savait pas non plus véritablement à quel genre de soldat elle avait affaire.

Lorgnant la stature de Gozen lorsque celui-ci se remit à la hauteur de la brunette, la lieutenante reprenait sa propre impassibilité comme réponse à son mouvement. Mais à peine eut-elle le temps de se demander pourquoi il interrompit définitivement son entraînement à la méditation, que ce-dernier enchaîna sur ses intentions. Au moins, elle n’avait pas à attendre, Ô comme elle détestait ça. Les pupilles ébènes au fond légèrement pourpre de Tomoe ne le quittèrent pas du regard, ainsi elle décela l’instant de profit qu’il se permit, s'apprêtant presque à le lui faire regretter jusqu’à ce qu’il revienne à planter ses iris dans ceux de la femme. Les mots du soldat n’étaient que pour lui plaire. Elle ne pouvait refuser pareille proposition, qui plus est, cela ne pouvait pas lui faire de mal… En principe. Il n’avait aucun besoin de la convaincre. Oubliant dès lors ce qu’elle avait aperçu un peu plus tôt, la Chôkoku laissa se hisser sur un léger sourire au coin de ses lèvres. « Alors il te serait regrettable que les autres soldats te prennent pour un bourreau ? » Commença-t-elle d’abord, songeant immédiatement à toutes ces rumeurs qui la concernaient. Finalement, l’inspiration de la crainte n’était pas tout à fait pour lui déplaire en règle générale, et pour le coup, elle estimait que Gozen devait être honoré d’être jugé de la sorte. Mais cela était bien évidemment subjectif. « Si je peux te faire cet honneur, alors.. J’accepte. » Tomoe savait détourner ce genre de situation pour ne pas avoir à remercier ouvertement, ou encore à exprimer un quelconque remord. Dans ce cas précis, il lui donnait toutes les cartes rêvées pour user de sarcasme. Chose pour le moins agréable. « Mais dis-moi. Comment peux-tu être aussi certain que tu as su trouver ce qui me conviendrait d’apprendre ? » Avec un faux scepticisme dans la voix, mélangé à un ton toujours faussement naïf, elle ajouta : « Je dois comprendre que tu es allé chercher des informations sur moi ? » La lieutenante de la Territoriale savait qu’il n’était pas de son Unité, c’était une certitude. Cependant, elle n’avait pas la moindre idée sur le fait qu’il était soldat d’une toute autre élite...


_________________
Explosion élémentaire JlI2a2Y
Event 5 : l'Homme au Chapeau:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4955-chokoku-tomoe-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t9753-dossier-de-chokoku-tomoe#82791 https://www.ascentofshinobi.com/u1298
Uzumaki Gozen
Uzumaki GozenEn ligne

Explosion élémentaire Empty
Lun 22 Juin 2020 - 15:43
Indéniablement, c'est une certaine tension et non des moindres qui s'installe entre les deux impériaux, alors que le Balafré fait part des erreurs de cette fameuse réunion cachée aux yeux de tous. Seulement les capitaines hein ? Semblerait-il que les membres de l'Unité Impériale ait quelques avantages. Même si cela reste assez compréhensible lorsque l'on connait les objectifs de cette dernière. Gozen s'est peut-être trop avancé sur ses connaissances de la situation actuelle et il se doit d'éviter toute nouvelle faute. Les membres de l'unité impériale doivent être invisible pour les autres après tout.

La Chôkoku, reprenant le terme de bourreau à l'encontre de l'Uzumaki, tente de savoir ce qu'il entend par là. Très certainement par le fait qu'il est celui engagé pour démasquer les traitres de l'empire, les siens peuvent le voir comme le bras armé de l'Empereur. Une facette bien navrante lorsque les derniers résultats ont menés à une véritable fournaise, forçant la désertion soudaine d'Hokazuka Minoru sur le dos de son panda.

Une erreur que le Balafré souhaite réparer coûte que coûte.

« Et bien certaines de mes actions ont amenés quelques Teikokujin à me voir comme ... un ennemi. Peut-être que cela vient de ma maladresse légendaire ... ! »

Une maladresse surtout en rapport avec cet ordre qu'il met un poing d'honneur à faire respecter. L'Homme est l'Ordre. Et quand l'Homme l'oublie, l'Ordre se venge. Une dictat que l'homme respecte par-dessus tout même si cela peut lui attirer les foudres de ses compères Hijin. Mais cela, le Guerrier Élémentaire s'en moque, tant que l'Empire prospère, ils peuvent le haïr autant qu'ils le souhaitent. Cette force, ce respect, il souhaite les former sur chaque soldat de Hi comme en ce jour, Tomoe. Même si cette dernière était une des quatre capitaines du Teikoku, il ne faut pas oublier qu'elle a perdue son poste pour différentes raisons. A-t-elle manquée de respect à son supérieur directe ? Commit une faute ? Quoi qu'il en soit, lui apprendre de son savoir semble la meilleure solution pour nouer un premier lien, viable pour une prochaine collaboration. Peut-être qu'ils deviendront capitaine d'unité ensemble, qui sait ?

Et face à l'interrogation de l'Explosive face à sa demande, l'Uzumaki affiche une certaine ironie sur son visage. Connait-il les failles de son interlocutrice ? Peut-être bien. Mais il reste évasif sur les moyens qu'il possède pour être informé comme il se doit au sein de l'Empire. Garder une part de mystère sur sa personne reste nécessaire après tout, à quoi bon être de l'Impériale sinon ? « Ce que je peux te dire, c'est que le petit tour que je te réserve pourrait cette fois-ci te sortir d'affaire. » Cette fois-ci ? Bien évidemment. Si elle avait pu se tirer des chaines du Sairyo, ce traitre ne serait plus en vie à l'heure actuelle ... Cette erreur ne doit plus se reproduire. « Une technique pour t'aider à t'échapper d'une emprise ennemie. Ça te dit ? » Son sourire charmeur s'affiche, comme pour lui transmettre par le geste les connaissances qu'il possède. Il sait tout. Et restant évasif sur les informations qu'il a pu obtenir, il se tient prêt à lui enseigner son art.

_________________
w3docs logo

Event 5: Teikoku Gang:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8787-uzumaki-gozen-pour-l-empire-malgre-lui#74009 https://www.ascentofshinobi.com/t8796-uzumaki-gozen https://www.ascentofshinobi.com/u940
Chôkoku Tomoe
Chôkoku TomoeEn ligne

Explosion élémentaire Empty
Dim 28 Juin 2020 - 13:13

Explosion élémentaireHiver 204.

Il n’était pas évident de déceler en cet individu ce qu’il pouvait renfermer. Tantôt aux airs sympathique, tantôt aux allures de jugement masqué sous la bienséante réflexion, du moins tel était comment la Chôkoku appréhendait l’évocation de ses divers et récents déboirs. Mais l’homme avait, malheureusement ou non pour lui, donné matière à l’Explosive de sortir du sujet délicat qui la concernait pour rebondir sur ce Uzumaki. Ses quelques mots suffirent alors pour faire remonter quelques souvenirs d’une discussion partagée avec deux soldats de sa propre Unité. Puis elle remit même le nom qui eut posé quelques questionnement sur le fondement d’actes plus que douteux, dangereux même. Enma Gozen. Nomination équivalente pour un patronyme différent. Tomoe songea un instant à ce propos, supposant deux hypothèse : La première se basait sur le fait qu’il s’agissait de deux entités bien distinctes ; Quant à la seconde… Ce Gozen possédait donc deux identités, mais laquelle était la bonne ? En cet instant, sentant alors la sincère sympathie et envie de l’aider émanant du brun mystérieux, la lieutenante opta pour ne rien dire et peut-être récolter quelques informations supplémentaires sans l’alarmer. Il était inutile de le braquer après tout…

Lorsqu’il passa au vif du sujet, assuré qu’il avait en sa possession une carte à jouer dans l’apprentissage d’un jutsu véritablement bénéfique pour la Chôkoku, chacune de ses remarques répondaient toujours un peu plus à ce que la brunette avait demandé juste avant. Il n’avait pas besoin de l’exprimer franchement, ses sous-entendus étaient suffisamment clairs pour que Tomoe comprenne qu’effectivement il en savait bien plus que ce qu’il disait ouvertement. Visiblement le Uzumaki prétendu avait eu accès aux informations sur le combat en lui-même. Un rapport peut-être ? Celui qu’elle avait rédigé de ses mains ? Finalement qu’importait le moyen qui avait mené cet impérial à avoir l’acquisition de ces détails, le résultat était le même. « Au moins je sais que tu es en effet bien renseigné, plus que je ne l’aurai souhaité. » Son soupir pouvait révéler ce qu’elle en pensait réellement, mais dans les faits, il était surtout bel et bien dans le vrai. C’était même probablement cela qui la dérangeait le plus.

Si au premier abord elle semblait las d’admettre que le combat qu’elle avait mené aux côtés de Kôsuke et Rie face au traître n’était plus une rumeur mais bien une connaissance avérée auprès de certains membres impériaux, Tomoe dût ravaler la fierté mal placée qui l’incombait pour se concentrer sur ce nouvel objectif qu’elle s’était fixée. Et effectivement, Gozen pouvait apparemment l’y aider. « Je ne t’en demanderais pas plus à ce sujet. » Certifia la jeune lieutenante en laissant ses épaules sur lesquelles étaient dessiné des volutes ancrées à même sa peau se hausser légèrement, signe qu’elle se résignait -une fois de plus. « Par où commençons-nous Gozen ? » Le visage totalement insensible, impartial aux quelques expressions plus visibles de l’homme, la Chôkoku ne faisait qu’attendre les instructions de celui qui serait son enseignant ce jour. « Et ne me déçois pas. » Ajouta-t-elle comme une forme de provocation, souhaitant presque vouloir lui faire comprendre qu’elle demeurer cet animal difficile à apprivoiser.


_________________
Explosion élémentaire JlI2a2Y
Event 5 : l'Homme au Chapeau:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4955-chokoku-tomoe-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t9753-dossier-de-chokoku-tomoe#82791 https://www.ascentofshinobi.com/u1298
Uzumaki Gozen
Uzumaki GozenEn ligne

Explosion élémentaire Empty
Dim 28 Juin 2020 - 23:06
Même si elle reste une des personnes les plus méfiantes et les plus froides de l'Empire, le Chôkoku semble des plus raisonnables lorsqu'elle accepte la requête du Balafré ne posant pas trop de question à ce dernier. L'enseignement va donc pouvoir commencer. S'avançant vers l'Explosive, Gozen reste calme et impartial montrant qu'il maitrise un tant soit peu la situation. Qu'il reste un être dont elle peut avoir confiance et ce, le Guerrier Élémentaire reste sincère dans sa démarche. « Pour commencer, j'aimerais te montrer ce que je comptes t'enseigner. » N'exécutant aucun mûdra, l'homme fait jaillir instantanément de son corps un grand nombre de pic rocheux avant que ces derniers ne viennent se fondre dans le sol en s'arrachant de lui. C'est ainsi, que Chôkoku Tomoe arrivera à ne plus se faire attraper bêtement par ses adversaires.

« Cette technique, t'aidera à te défaire des entraves ennemies. Elle te sera .. bien utile. » Son regard malicieux croise les prunelles délicieuses de l'impériale, comme pour lui adresser un message subliminal; il sait ce qu'il s'est passé. Après tout l'Impériale sait tout. Mais cela, elle ne le saura pas. Jamais. Pour apprécier les prochaines minutes, à enseigner cette technique à son élève du jour, l'Uzumaki compose une série de mûdra faisant sortir du sol une statue de Bouddha dont le ventre est un siège sur lequel s'assoir. Prenant place, dans son confort profitable, le Balafré commence les explications. « La première étape de cette technique sera de visualiser votre corps dans l'espace. Ainsi, plus tard, vous pourrez ressentir et propulser les pics que je vous ai montré aussi loin que vous le pouvez, en fonction de l'entrave adverse pour pouvoir la défaire. » Cette étape est cruciale pour la suite des évènements même si elle reste assez facile pour quiconque souhaite apprendre la destitution râpeuse. « Vous pouvez ainsi, imaginer de quelle longueur, de quelle épaisseur et même de quelle forme seront ces "lances". » Seule l'imagination peut alors faire de cet aspect de l'entrainement une réussite. « Une fois que vous connaissez votre position et que vous maitrisez cette même position de votre corps dans l'espace, ressentez le chakra parcourant ce dernier. Placer le au plus autour de vous de manière équitable. Une fois fait, propulser le en transformant grâce à vôtre affinité dôton tout en lui donnant son identité. » Connait-il l'affinité qu'elle possède ? Bien évidemment. « Le dosage est très important, il vous sera fatale s'il n'est pas totalement partagé équitablement. Vous retrouver avec un trop plein de pic destitueurs sur le crâne au lieux des bras qui seront viser par la technique ennemie vous fera dépenser du chakra inutilement en plus de ne pas inquiéter votre adversaire. »

Est-ce simple ? Non. Mais elle devra arriver si toutefois elle souhaite maîtriser cet art. Un choix n'est pas envisageable, elle le doit pour devenir plus forte.



_________________
w3docs logo

Event 5: Teikoku Gang:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8787-uzumaki-gozen-pour-l-empire-malgre-lui#74009 https://www.ascentofshinobi.com/t8796-uzumaki-gozen https://www.ascentofshinobi.com/u940
Chôkoku Tomoe
Chôkoku TomoeEn ligne

Explosion élémentaire Empty
Sam 4 Juil 2020 - 13:56

Explosion élémentaireHiver 204.

Les sous-entendus de l’un comme de l’autre étaient tous bien loin d’être inoffensifs et anodins. Cela commençait tout juste à taper sur le système de l’Explosive, ce qui était évidemment un très mauvais présage. Prenant son mal en patience, elle se contenta de lui lancer un regard assassin -un tant soi peu malgré elle- en réponse à l’équivoque bien plus malicieuse du Uzumaki. Tomoe préférait alors nettement se concentrer sur la suite plutôt que de s’acharner à vouloir comprendre pourquoi il était allé dénicher toutes ces informations à son sujet.

Gozen sembla même du même avis. Et lorsqu’il fit subitement sortir des piques plus ou moins larges de sa peau, l’Explosive vint immédiatement vérifier la résistance et le tranchant de ces projections de terre. C’était assurément le minimum à avoir face au traître qui avait réussi à l’emprisonner dans ses chaînes de cristal. Elle se souvint même que le Kaguya avait pu s’en défaire -lui seul- grâce à une technique qui en était très proche. Tomoe acquiesça sans broncher, et surtout sans faire la moindre allusion sur l’énième renseignement que le mystérieux semblait encore avoir sur elle.

Ses explications aussi limpides que brèves ravirent d’abord la brunette qui exprima un léger sourire confiant. Si Tomoe avait en horreur de ne pas être prise suffisamment au sérieux, elle n’en demeurait pas moins aveugle sur sa propre posture et n’avait aucun scrupule à penser que ceci lui était déjà acquis. Malgré les mises en garde de son enseignant temporaire, l’Explosive s’estimait déjà apte à en faire usage… A défaut de sa fierté qui en prendrait sûrement encore un coup violent.

La jeune femme connaissait d’ors et déjà, et ce depuis très longtemps, le b.a-ba de son affinité. Cependant cette fois-ci le jutsu ne nécessitait pas de mûdra. Elle n’aurait eu aucun mal à déterminer quels signes auraient été nécessaire à la réalisation, mais ici la manoeuvre se faisait tout autrement. De ses pupilles altières l’Explosive observa l’impérial prendre place pour l’observer et se méfiait déjà du réel objectif de cette prise de position. Elle n’avait pas manqué les quelques malices dont il s’était permis et la jeune femme songea néanmoins à surveiller celles à venir.

Cependant l’instant n’était plus au jugement douteux, bien au contraire, son insouciance reprenait d’ailleurs le dessus sur celle qui ferma immédiatement les yeux pour se concentrer. Les indications énoncées n’étaient pas entrées dans l’oreille d’une sourde. Son chakra elle le sentait nettement comme un flux qui coulait et la parcourait. Une rivière fluide, claire, et définie. Son expérience dans le domaine du ninjutsu aidait naturellement à la connaissance de ceci. La suite n’était néanmoins pas aussi simple qu’elle l’imaginait déjà. D’une inspiration profonde, la brunette qui avait les bras tout juste détendus le long de son corps féminins bien qu’à minima sculpté, choisit -peut-être précipitamment- de relâcher son énergie chakratique en lui assignant la nature terrestre pour une première tentative.

Elle sentit à présent la parcourir une drôle de sensation boueuse. Rouvrant les yeux à l’instant même où elle sentit la fraîcheur limoneuse qui avait suinté depuis tout son derme pour venir la salir autant sur ses vêtements que sur les parcelles de peaux à découvert. « C’est une plaisanterie... » Souffla-t-elle, semblant totalement désabusée tandis qu’elle enlevait comme elle le pouvait la boue qui incombait son visage, prenant soin de ne pas en ramasser dans la bouche ou dans les yeux. C’était un comble. Une honte. Tomoe secoua ensuite ses bras pour éjecter la terre liquide qui les recouvraient, finissant par enlever le plus gros de toute part.

« Bon d’accord, c’est plus ardu que je ne le pensais. Je recommence. D'autres conseils peut-être ? » Finit-elle par admettre en sollicitant dans le même temps le Uzumaki qui devait probablement rire de sa situation -extérieurement ou intérieurement.


_________________
Explosion élémentaire JlI2a2Y
Event 5 : l'Homme au Chapeau:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4955-chokoku-tomoe-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t9753-dossier-de-chokoku-tomoe#82791 https://www.ascentofshinobi.com/u1298
Uzumaki Gozen
Uzumaki GozenEn ligne

Explosion élémentaire Empty
Dim 5 Juil 2020 - 13:44
Est-il déçu de la prestation de son élève ? Peut-être un peu. La grande Chôkoku, l'Explosive, qui transforme la terre en boue. Elle qui maitrise à la perfection l'art de l'explosion et donc de l'argile, ne peut matérialiser un semblant de pic à partir de son corps ? Quelle déception. Mais désormais, l'homme a changé et sait que l'Empire doit se montrer plus fort et qu'avant tout, l'esprit d'équipe et l'entraide doivent être le maître mot du Teikoku. Pour l'Uzumaki, il est même nécessaire de former chaque soldat à son terme le plus grand, comportant ainsi les lieutenants et capitaines de ce dernier. « Ne t'énerves pas, ça viendra bien assez tôt. » Un sourire sincère, comme amusé par la situation de l'entrainement, le Balafré aime se dire que cet apprentissage lui servira à tisser un lien toujours plus fort que la vieille avec celle qui peut tout faire exploser.

Toutefois, cet échec démontre au guerrier que le travail qu'il reste à produire est colossal. Mais le maître crapautier ne se démonte pas et ne quittera pas ce sol poussiéreux tant que la désormais lieutenante de l'unité territoriale ne maîtrisera pas la technique qu'il souhaite lui apprendre. Il n'en dormira pas car comme il le pense et le souhaite, l'Empire se doit de devenir plus fort. Pour les plus faibles.

Se replaçant face à la brune, le guerrier à la crinière fait place vide dans son esprit afin de trouver les mots justes. Trouver le meilleur chemin pour la mener sur la voie du succès et ainsi, la rendre plus forte en lui donnant la maitrise de la destitution râpeuse. « Sais-tu créer un mur de terre ? Si oui, essaye de le visualiser à travers ton corps et non devant toi. Si tu peux, donne lui la forme d'un pic pour en sortir au moins un. Tout comme pour un mur de protection, toi seul donne la forme à ton chakra pour qu'il devienne défensif ou offensif. » Car cela reste la base de l'utilisation du ninjutsu. Croisant les bras, s'accroupissant à nouveau pour faire face à la Chôkoku, l'homme se positionne de manière peut-être agaçante pour cette dernière mais image le futur temps à passer au cœur des camps d'entrainements d'Urahi.

« J'ai tout mon temps. Mon seul souhait, c'est que tu deviennes plus forte. »

Les sornettes de l'homme cessent, pour laisser place à une véritable envie d'emmener ses prochains toujours plus haut dans la maitrise de leurs propres forces. Aujourd'hui, l'Explosive est redevenue Lieutenante. Demain, elle reconquerra sa place de Capitaine.

_________________
w3docs logo

Event 5: Teikoku Gang:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8787-uzumaki-gozen-pour-l-empire-malgre-lui#74009 https://www.ascentofshinobi.com/t8796-uzumaki-gozen https://www.ascentofshinobi.com/u940
Chôkoku Tomoe
Chôkoku TomoeEn ligne

Explosion élémentaire Empty
Sam 11 Juil 2020 - 15:28

Explosion élémentaireHiver 204.

Tomoe était dans une situation ridicule. Les maigres traînées boueuses qui étaient encore sur sa peau ne semblaient pas vouloir s’en détacher, alors la lieutenante devrait faire avec jusqu’à pouvoir se nettoyer. Là n’était ni le lieu ni le moment. Étonnement pour la jeune femme l’Uzumaki demeura tout à fait neutre face à l’échec cuisant proposé par la manieuse d’argile. Du moins en apparence car ses quelques mots, ou plutôt sa première interrogation ne convint d’abord pas à cette-dernière. La prenait-il pour une débutante ? Pouvait-elle seulement lui en vouloir pour ça alors qu’elle était encore en train d’essayer d’éjecter le plus de cette terre à moitié liquide qui lui recouvrait encore le dos. Elle ne lui en tint pas rigueur mais n’en était pas moins vexée…

Elle devait dès lors redoubler d’effort, cela était certain, et ici qu’importait sa fierté mal placée de femme du Feu. La brune prit une inspiration suffisante pour calmer ses quelques ardeurs et se tût même lorsque Gozen sembla l’encourager de sa dernière phrase. Pouvait-il véritablement y avoir pareil bienveillant au sein de l’Empire ? D’autant lorsque les soupçons quant à son implication dans une affaire précédente posait dès lors quelques interrogations. Ce n’était encore une fois pas le moment et la Chôkoku décida de se reconcentrer. Cette fois, pas question d’échouer à nouveau. Il en valait de son grade, de sa renommée au sein des impériaux, de sa propre estime. Finalement son avis à lui ne portait pas plus d’intérêt que ceux de n’importe qui d’autre. Comme il l’avait si bien dit : Elle devait devenir plus forte encore. Car si son héritage était assurément des plus dévastateur, ce n’était jamais suffisant, et ça elle ne l’avait que trop expérimenté ces dernières semaines.

Alors elle ne prêta plus attention à la position de son enseignant improvisé, balayant d’un revers dans le même temps tout ce qui pouvait perturber cet exercice. Il n’y avait plus qu’elle, et elle seule. C’était entre ses propres forces et maîtrises. Un mur… Manipuler la terre pour la former non pas à proximité mais sur elle-même… Les yeux clos de nouveau, le dos bien droit, elle cherchait à se focaliser sur le flux chakratique qui la parcourait de toute part.

« Projeter des lances de terre depuis mon corps... » Chuchota-t-elle à elle-même bien que l’élémentaliste aurait sûrement pu entendre ces quelques mots. Ô que l’Explosive préférait amplement l’action, la vraie plutôt que de s’exercer lentement, en parfaite symbiose avec son propre corps… L’impatience était certaine et ses quelques efforts habituels avaient sûrement permis à ce qu’elle ne s’énerve pas de nouveau en ces instants. Pourtant…

Un semblant de contrôle, Tomoe avait modelé son énergie pour en forger trois de ces dites piques aussi dure que la roche, plus encore que la terre. Mais lors de leur sortie, la Chôkoku ressentit une franche douleur à chacun de leurs emplacement, soit deux de part et d’autre de ses épaules et une autre au sommet de sa cuisse droite. Les pieux lui avaient transpercé la peau, faisant dès lors couler son hémoglobine et lui arrachant un véritable râle qui parlait de lui-même. Relâchant immédiatement son contrôle sur l’essai, la Hijine vit retomber chacune des piques rocheuses. Au moins elles semblaient résistantes… Mais bien trop pour la juste dose de chakra nécessaire. Elle n’avait pas bien fait la répartition, rendant dès lors l’infime maîtrise de la technique peut-être pas inutile car elle en comprenait maintenant le cheminement, mais pour sûr terriblement dangereuse pour elle-même. L’Explosive laissa son genou retomber tandis qu’elle voyait très clairement la plaie de sa cuisse pisser le sang. Elle appuya fortement de sa main tandis qu’elle regardait chacune de ses épaules qui semblaient, elles, un peu moins affectées. Elle poussa un cri de rage venant dès lors s’emparer d’une des piques rocheuses pour la lancer au hasard.

Une simple colère évacuée sous la pression de ce nouvel échec qui, s’il avait visé une partie vitale, l’aurait assurément tuée sur le coup.


_________________
Explosion élémentaire JlI2a2Y
Event 5 : l'Homme au Chapeau:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4955-chokoku-tomoe-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t9753-dossier-de-chokoku-tomoe#82791 https://www.ascentofshinobi.com/u1298
Uzumaki Gozen
Uzumaki GozenEn ligne

Explosion élémentaire Empty
Ven 17 Juil 2020 - 23:29
A t-il été un peu trop ... vexant dans ses propos à propos de l'incapacité possible de la Chôkoku à créer un mur de terre ? Très probablement a uvue d'une certaine mine légèrement grisée de la part de la jeune femme. Mais s'il peut être assez virulent, l'homme reste assez sérieux dans sa démarche. Au départ, il se veut simplement curieux des capacités totales de l'Explosive, ni plus ni moins. Cependant, si elle se montre un peu trop offusquer à chaque remarque du guerrier, alors ce dernier ne perdra pas son temps à enseigner à la lieutenante son savoir. S'il est apte à faire monter en puissance son empire, il ne peux cependant pas donner ce qu'il sait à des personnes arrogantes dénuées de valeurs et ne comprenant pas ce qu'il souhaite leur inculquer. Et il voit que quelque chose ne va pas, elle reste pensive par rapport à quelque chose de bien précis. Lui ? Peut-être bien ...

Quant à l'enseignement du jour, il ne se passait franchement rien de bien satisfaisant pour le moment. Toutefois, Gozen ne perd pas espoir — à aucun moment — et reste aux côtés de la Chôkoku pour la pousser toujours plus loin. « Râles autant de fois que tu le souhaites, je ne partirais pas tant que tu n'y seras pas arrivée. » Une certitude pour l'homme. Peut-être moi pour la kunoichi. Cette technique, elle l'a maitrisera à la fin de la journée, il en est persuadé. Les efforts payent toujours et tant qu'elle en fournira, elle approchera du succès. C'est un fait universel.

Quelques minutes plus tard, alors qu'au centre du terrain d'entrainement la concentration est à son plus haut taux, l'Explosive parvient à laisser échapper de son corps trois pics rocheux mais d'une manière bien moins efficace que le Guerrier Élémentaire. Transperçant son derme, les formes terreuses viennent lui faire échapper une bonne quantité de sang la laissant genoux à terre. Une erreur possible lorsqu'on se trompe dans l'équation.

Mais l'arrogance comme la hâte et l'impatience de Tomoe n'étaient malheureusement pas ses seuls défauts en ce jour. Comme le Balafré peut le penser, la Chôkoku est très certainement occuper à réfléchir à autre chose qu'aux consignes qu'il a pu lui donner au début de l'entrainement.

« Tomoe. Dis moi ce qui te gêne tant. Dis moi ce qu'on a pu te dire à mon sujet. » Son ton devient sec, des plus sérieux et son regard vient percer sans vergogne celui de son homologue. Ne pensant plus à la réussite de son élève, Gozen sait bien que certains Teikokujin peuvent se montrer bien complotiste ou peuvent répandre des rumeurs ou des idées bien chimériques sur de nombreux sujets. Quant à la position de l'Uzumaki dans l'Empire, certains sont bien insatisfait de voir cet homme faire bouger les choses, là ou d'autres ont osés ne rien faire. Tout ce que je fais, c'est pour Hi.
Le Balafré souhaite connaitre la vérité. Et vite.

_________________
w3docs logo

Event 5: Teikoku Gang:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8787-uzumaki-gozen-pour-l-empire-malgre-lui#74009 https://www.ascentofshinobi.com/t8796-uzumaki-gozen https://www.ascentofshinobi.com/u940
Chôkoku Tomoe
Chôkoku TomoeEn ligne

Explosion élémentaire Empty
Sam 8 Aoû 2020 - 12:42

Explosion élémentaireHiver 204.

Le ton s’était nettement refroidi, presque autant que le vent frais et hivernal qui devait parcourir tout le pays. Le silence en disait long. Sa volonté de partager sa technique était on ne peut plus flatteuse, en quelque sorte, pour Tomoe, chose qu’elle n’aurait su admettre. Demander de l’aide et encore moins à quelqu’un dont elle n’avait pas appris à avoir confiance c’était comme faire d’elle la gentille fille que l’Empereur aurait souhaité voir en l’ex-Capitaine. Ses efforts lui avaient permis de se canaliser mais était-ce vraiment suffisant après tout ça ?

La Chôkoku déglutit légèrement, plus par résolution que par nervosité. Sa question touchait dans le mille, d’une certaine manière, mais était-ce le bon moment pour en parler ? La brunette était loin de vouloir lui mentir à ce sujet, et pourtant elle aurait pu. Si cela devait mettre à mal le bourgeon de relation que les deux “inconnus” pouvaient créer, eh bien qu’il en soit ainsi.

Le sang coulant encore sur ses bras et sur sa cuisse, l’ex-Capitaine en profita pour faire une pause dans l’apprentissage et tenter de faire arrêter les saignements pour les nettoyer grossièrement. Les mâchoires serrées elle laissait l’incertain prendre place tandis que le Uzumaki attendait déjà une réponse. Elle regardait ses quelques blessures et passait un bout de chiffon improvisé et déchiré depuis le bas de ce qui ressemblait presque à un pantalon. « Connais-tu un certain Enma Gozen ? Peut-être porte-il seulement le même prénom que toi, mh ? » La manipulatrice d’argile lui lança un bref regard pour observer sa réaction, s’il y avait. Puis elle reprit en s’occupant maintenant de la plaie sur sa cuisse. « Certains soldats de la Territoriale m’ont rapporté avoir eu vent d’une… Comment dire.. » Elle marqua un semblant d’hésitation le temps de trouver ses mots. « Rencontre fâcheuse qui a mal tourné. En as-tu entendu parler Gozen ? » Cette fois, la Chôkoku haussa un sourcil avant de le regarder avec intérêt et se releva lentement, définitivement prête à reprendre l’entraînement.

Sans attendre une quelconque explication, et même pour lui prouver qu’elle pouvait très bien faire plusieurs choses en même temps, elle referma les yeux, d’une confiance aveugle… Après tout, il aurait pu s’en prendre à elle s’il s’agissait de l’auteur de cet incident. La jeune lieutenante prit une profonde inspiration et alla puiser dans son chakra pour le concentrer au plus proche de ses pores. Elle serra ensuite les poings et soudainement sortirent de la peau sur son corps de toutes petites pointes. Assurément bien trop courtes, c’était un fait. Mais au moins cette fois-ci la Chôkoku n’avait pas littéralement empalé son propre corps. Continuant de concentrer son chakra dans un flux constant, ceux-ci semblèrent ne pas vouloir retomber alors Tomoe soupira, plus intimement pour elle-même mais laissant tout de même son enseignant entendre. « Je crois que je commence à comprendre l’idée. » Puis la brunette relâcha la continuité et chaque petites volutes de terre finirent au sol. C’était encore loin de lui permettre de se défaire d’une entrave, mais c’était un début plutôt prometteur, du moins elle l’espérait.


_________________
Explosion élémentaire JlI2a2Y
Event 5 : l'Homme au Chapeau:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4955-chokoku-tomoe-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t9753-dossier-de-chokoku-tomoe#82791 https://www.ascentofshinobi.com/u1298
Uzumaki Gozen
Uzumaki GozenEn ligne

Explosion élémentaire Empty
Sam 22 Aoû 2020 - 17:20
[color=#525252]Sa réputation la précède et révèle bel et bien les aspects de sa personnalité. Nombreux sont les hommes et les femmes à dire que la Chôkoku peut être instable mentalement, irritante et même un peu trop curieuse sur certaine chose comme sûre de sa force lui permettant un certain comportement menaçant envers autrui. Et elle a bien raison. Lui se pose la question toute simple de, si nous sommes puissant physiquement comme de réputation face aux autres, pourquoi ne pas utiliser ceci pour obtenir ce que l'on souhaite ? Tomoe, elle, semblait l'avoir bien comprit. Ancienne capitaine de l'unité Territoriale, elle a eu une place de choix au sein de l'Empire du Feu lui octroyant très certainement la confiance divine de celle qui peut abattre son courroux sur n'importe quel Homme lui faisant face. Néanmoins, l'Uzumaki pourrait bien la provoquer encore et encore jusqu'à ce qu'elle flanche. Jusqu'à ce qu'elle commette la maudite erreur d'en venir aux mains avec celui qu'elle semble soupçonner d'un acte horrible envers ses hommes.

Son teins blafard, sa peau aussi lisse que celle d'un nouveau né, celui qui semble immortel et doté d'une jeunesse éternelle s'avance de quelques pas vers la manieuse d'argile tentant tant bien que mal d'exécuter la technique que le Balafré lui apprend à ce moment-là et sourit. Cette fois-ci, ses lèvres ne se décollent aucunement pour lui montrer un sourire grandiloquent pouvant faire penser à quelque chose de totalement faux et, simplement, le Guerrier Élémentaire fait preuve de sincérité.

« Oui, c'est moi. » Enma Gozen ? Bien évidemment. Combien de personnes se prénomment ainsi sur la terre du Feu ? Seulement lui. Son rictus disparait légèrement le temps de continuer sa phrase afin de lui expliquer le pourquoi du comment alors que la Chôkoku, n'attendant pas de réelle réponse immédiate de la part du Hijin, poursuit son apprentissage sur les dernière directives du lieutenant. « J'ai choisi de me nommer Enma en raison de mon appartenance au clan Uzumaki. Mon clan a été il y a de ça une centaine d'années décimés par des mercenaires à cause de ses facultés héréditaires liées à la médecine. Aujourd'hui, nous les derniers survivants sommes encore traqués par les héritiers des premiers mercenaires. C'est un peu ... un moyen d'être tranquille un moment, tu vois ? » La vérité, rien que la vérité. Il n'a pas à lui mentir, maintenant qu'il se fait appeler par son véritable nom. Enma Gozen, pour lui, est mort définitivement. Ryugen lui a prouvé, s'affirmer comme tel est prolifique.

Toutefois, alors qu'elle réussit légèrement à faire ressortir de son corps plusieurs pointes rocheuses à destination d'une technique finale, Tomoe se montre plus curieuse au sujet de son interlocuteur. Montrant un certain soupçon envers Gozen, cette dernière fait preuve d'une maline approche lié au fameux "Enma", concernant l'incident des "Hijin". Il est bien évident que Sakka et les autres ont du lui rapporter les faits de l'homme. Souhaite t-elle s'assurer que celui qui a arrêter une potentielle mutinerie de leur part est l'homme en face d'elle ? A t-elle pour ambition de lui faire payer ? Que grand bien lui face, le Balafré se tient prêt, alors qu'il lui confie sa version des faits.

« Tes ... hommes, du moins certains d'entre eux, ont conviés une réunion secrète à l'abri de la haute instance de l'Empire pour je ne sais quelles raisons. Le but était d'agir contre la rébellion Kumojin se mettant en place en secret ainsi que le Fukkatsu. Chose qui, est fondamentalement vraie,démontrait l'inactivité de notre Empereur face à cette crise. Toutefois, ne sachant pas où Rei pouvait se trouver, ils ont décidés de faire ça en petit comité à l'abri des regards pour ne pas être infiltrer par un quelconque espion Kumojin. Ce que je comprends encore une fois. Cependant, vouloir faire ça dans le dos de nos capitaines, sans la moindre confiance en ceux originaires de Hi démontrait une certaine ... envie d'un peu plus. Je m'y suis donc rendu en tant que membre de l'Unité Impériale pour déjouer leur petit jeu et remettre ses âmes sur le bon chemin. Rien de plus ... » Sans la laisser intervenir, il termine de manière cinglante. « Je n'ai fais que suivre les ordres d'un homme, mon supérieur. L'avis des Teikokujin se montrant offusqué de cette "rencontre", je n'en ai que faire pour tout te dire. J'espère simplement que tu ne me juges pas depuis le début de nôtre rencontre par rapport à tout cela. Ce serait ... fort dommage de ta part et je me verrais vexé ... »

Un énième rictus habille son faciès, lui montrant encore une fois sa sincérité et son envie de faire progresser l'Empire à travers son enseignement. Il faut dire que l'Uzumaki en a réellement marre de voir les membres du Teikoku se déchirer pour des querelles si ... minimes. Il aimerait être celui qui les soudera.

_________________
w3docs logo

Event 5: Teikoku Gang:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8787-uzumaki-gozen-pour-l-empire-malgre-lui#74009 https://www.ascentofshinobi.com/t8796-uzumaki-gozen https://www.ascentofshinobi.com/u940

Explosion élémentaire

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires du Feu :: Urahi, Capitale de l'Empire du Feu :: Camps d'entraînement
Sauter vers: