Soutenez le forum !
1234
Partagez

Affronter les vérités [Kôsuke]

Chôkoku Tomoe
Chôkoku Tomoe

Affronter les vérités [Kôsuke] Empty
Sam 13 Juin 2020 - 0:28

Affronter les véritésHiver 204.

Le retour à Hi no Kuni s’était apparenté à une éternité. Laissant derrière elle une information précieuse, un plan qui lui avait été confié juste après le rude combat qui l’avait opposé à Sairyo Hiko, en camaraderie improviser avec la -anciennement- Régente et le Porte Parole. Rien dans son passage au village caché de la foudre n’avait été dans un bon sens. Invitée pour une réunion dont elle n’était même plus vraiment sensée faire partie, elle avait été utilisée comme pièce maîtresse d’un plan finement élaboré. Pour finalement repartir au même titre que les autres Teikokujins. Qu’est-ce que ce Kaguya Kôsuke pouvait bien avoir derrière la tête après tout ? Après tant de sang versé. Après tant de cendres envolée sous l’embrasement d’un Empire en pleine expansion. Tomoe ne comprenait pas tant ses motivations mais après les événements de la réunion des Capitaines, elle ne pouvait prétendre ne pas lui faire confiance. Il lui avait assurément sauvé la vie. L’espace d’un instant. La jeune femme en avait même ouvert les yeux sur ses propres capacités, sur ses limites. Et le bilan de sa réflexion n’était sûrement pas pour lui plaire.

. . .

L’Explosive avait eu vent de ce qu’il s’était finalement passé à Kaminari. La Libération tant attendue par le peuple de la foudre, et la curiosité montante, Tomoe avait fait transmettre un message au porte parole, un humble mot précisant un jour, une heure approximative et un lieu : Camps d’entraînement à l’aube dans deux jours. Ceci agrémenté évidemment d’une signature. Quelque chose de bref et concis, et pourtant qui ne disait rien sur ce que la lieutenante pouvait bien vouloir au Kaguya.

Elle attendait simplement au lieu de rendez-vous qu’elle avait imposé. Sans demander un quelconque avis, elle ne savait généralement faire que ça, et pourtant elle essayait de faire des efforts. Si elle n’avait plus fait parler d’elle, et cela était déjà beaucoup pour “l’Explosive”, certaines choses ne changeaient pas. Dès lors elle ne voyait pas de mal à imposer sa volonté de rencontrer le porte parole. Elle n’avait absolument aucune certitude de le voir la rejoindre, mais elle attendait. Et cela devenait de plus en plus insupportable pour la brune, commençant même à taper frénétiquement mais sans violence sur le sol de ses deux mains. Son choix s’était porté sur le terrain d’entraînement, choisissant la partie la plus éloignée des passages. Tomoe ne souhaitait pas faire parler de cette rencontre, alors il était important pour elle qu’ils puissent être un peu éloignés des regards indiscrets.

Il était encore tôt et la jeune femme avait fini par s’asseoir, les jambes étalées à même le sol et les bras servant de piliers pour la maintenir d’une posture loin d’être militaire. Puis finalement, elle entendit des pas derrière elle. « Eh bien, Kôsuke. Comment s’est passé la libération de Kumo ? » D’abord elle ne daigna pas se retourner lorsqu’elle insista fortement sur un mot fort. D’un long soupir, elle se rendit tout de même à l’évidence qu’elle y allait peut-être un peu promptement. Alors Tomoe se releva, époussetant les quelques poussières de ses vêtements et fit volte-face pour viser le porte parole de son regard perçant. « Je sais que tu n’es rentré que depuis peu et que tu as sûrement mieux à faire en tant que porte parole mais... » Réfléchit finalement la Chôkoku avant de reprendre tandis que ses yeux s’adoucir quelque peu, comme si elle finissait par se résigner. « Je vais aller droit au but : Je n’ai pas été à la hauteur non plus contre le traître. » Le Guerrier Écarlate pu sans doute remarquer ce déglutit qui serrait la gorge de la lieutenante tandis qu’elle avouait ses faiblesses. « Je me souviens de ce que tu as dit ce jour là après qu'il se soit enfui. Quand bien même j’ai mes avis sur certaines choses, je pense que sur ce point-là nous avons plus en commun que je ne veuille bien l’admettre. » Une première. Chôkoku Tomoe demandait presque une aide, à sa manière évidemment, mais c’était là encore signe d’une prise de conscience qui était rare chez la Teikokujine. Il s'agissait aussi de sa manière atypique de le remercier... En partie. Elle faisait allusion à ce que Kôsuke avait énoncé tout haut ce qu'il pensait sûrement tout bas. Dès lors, cela l'avait impactée elle aussi, car Tomoe se reconnaissait aussi dans ses mots. Elle devait admettre qu'elle avait failli, et pas qu'une fois.


@Kaguya Kôsuke

_________________
Affronter les vérités [Kôsuke] JlI2a2Y
Event 5 : l'Homme au Chapeau:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4955-chokoku-tomoe-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t9753-dossier-de-chokoku-tomoe#82791 https://www.ascentofshinobi.com/u1298
Kaguya Kôsuke
Kaguya Kôsuke

Affronter les vérités [Kôsuke] Empty
Dim 14 Juin 2020 - 22:36
De toutes les choses qu’il aurait pu faire ce jour-là, revoir Chôkoku Tomoe était sans doute la plus risquée d’entre elles. La raison était simple et pourtant profonde : c’était la seule Teikokujine de toute la capitale qui pouvait lui rappeler tout ce qui s’était passé à Kumogakure no Satô. Difficile pour celui qui venait d’en revenir de passer totalement à autre chose, tant il restait des bribes du plan mené et des combats livrés. En particulier celui contre le traître. Et impossible pour le Kaguya de savoir si ces retrouvailles avec sa coéquipière de fortune à ce moment-là lui serait positif, ou le contraire.

Ce fut pourtant avec un léger sourire, remarqué mais suffisamment timide pour ne pas faire croire que la situation était des plus réjouissantes, qu’il accueillit la vue de l’ex-Capitaine. Ses sentiments pour cette dernière avaient forcément changé suite à ce qu’ils avaient eu à endurer. S’il l’avait un temps jalousé, de par le mérite qu’on lui avait attribué lors de la capture de Kumo, il l’appréciait désormais et reconnaissait indéniablement sa valeur.

« Le plan s’est déroulé comme prévu. Kumo est libéré autant qu’il est prévenu. Ils ont une ultime chance d’améliorer ce monde. »

Et Chôkoku Tomoe, bien qu’inactive sur l’exécution à proprement parler de cette stratégie, avait été d’une aide précieuse. Son expertise avait permis d’établir un délai pour la préparation des bombes qui avait pu être plausible. Et sa présence autant que sa réputation avaient pu confirmer autant aux Fukkatsujins qu’aux Kumojins rebelles que l’explosion de Kumogakure no Satô pouvait être une réalité.

Ce plan, dont les bases avaient été décidées et dessinées par le porte-parole dès sa sortie du Sommet des Shinobis, avait eu un élément accélérateur : le combat contre le traître. Ce fameux jour, Sairyo Hiko avait montré son vrai visage, celui d’un jeune homme plus fourbe et lâche, mais également plus puissant que ce que l’on aurait pu croire.

« Ca a été un honneur de me battre avec toi ce jour-là. Quant au reste… ce combat nous a sûrement tous affecté. »

Dans ses paroles, le Kaguya pouvait bien sentir qu’elle pensait un peu la même chose. Ils ne s’étaient jamais vraiment appréciés ni même respectés, ou en tout cas pas ouvertement. Mais les récents évènements avaient changé ça. L’Explosive avait gagné le respect et l’amitié du Guerrier Ecarlate.

Pour le combat qu’ils avaient livré en lui-même, la Chôkoku avait rappelé la triste réalité. Kaguya Kôsuke s’était ce jour-là frappé tête et poing contre le sol, comprenant son impuissance face à certains shinobis. Et l’énervement n’avait pu qu’être plus grand lorsque le combat avait été face à un traître. A cause de toutes ces raisons, le porte-parole avait eu de quoi y réfléchir ces derniers jours.

« Les villages cachés diraient qu’un shinobi ne se juge pas que sur sa force ou ses capacités au combat. Mais les combats sont malheureusement là dans les situations les plus critiques. L’Empire se doit d’être fort, comme chacun d’entre nous. »

Il leva les yeux au ciel. Le Teikoku était à l’aube d’une nouvelle ère. Pas seulement dans l’angle par lequel il allait aider et protéger les peuples libres de ce monde, mais aussi de par la force qu’il allait obtenir.

« J’ai toujours détesté ceux qui disent qu’il y a toujours plus fort que soi, comme si c’était une putain de fatalité qu’on ne pouvait pas changer. Je ne sais pas pour toi, Tomoe, mais moi… »

Le Guerrier Ecarlate regarda l’Explosive. Nul place pour un sourire sur le visage de l’homme le plus déterminé du Grand Continent à cet instant.

« … j’ai bien l’intention de le devenir, ce guerrier « plus fort que les autres ». »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8835-kaguya-kosuke-dossier-shinobi
Chôkoku Tomoe
Chôkoku Tomoe

Affronter les vérités [Kôsuke] Empty
Lun 15 Juin 2020 - 22:53

Affronter les véritésHiver 204.

Les premiers mots que le Kaguya porta sur la nouvelle situation des Kumojins forcèrent un léger soupir à peine perceptible. Ce sujet faisait partie de ceux dont Tomoe avait un avis divergeant. Si tout n’avait reposé qu’entre ses mains, elle n’aurait pas attendu si longtemps pour faire péter toutes les tensions. Bien que la jeune femme ne prônait pas la guerre comme seule et unique réponse légitime, elle était de ces impulsifs qui n’aimaient pas qu’on lui prenne ce qu’elle avait durement obtenu. Elle avait failli y passer lors de cette guerre. Son esprit rebelle et acharné d’antan, qui l’avait sans doute influencée lors de son choix pour rejoindre le nouvel Empire plutôt que de retourner à Hayashi no Kuni, s’était néanmoins calmé avec le temps. Notamment lorsque la décision du Porte-Parole fut de mettre quelqu’un d’autre à sa place, à la tête de l’Unité Territoriale. C’était là le second point qu’elle aurait pu reprocher au guerrier face à elle. Cependant son choix fut d’abord de se taire à ce propos.

Le visage un peu plus refermé de la Chôkoku acquiesça humblement les réponses de l’homme aux cheveux écarlates. Mais lorsque celui-ci retraça cet événement, celui qui les reliait d’une manière ou d’une autre, ainsi que Hokazuka Rie, dans les yeux sombres de Tomoe se refléta une petite rancoeur. Nullement envers le Kaguya, mais bel et bien pour sa propre incompétence. La lieutenante partageait également sa pensée, mais ça il n’était pas question pour elle de l'énoncer, c’était déjà bien qu’elle l’ait “remercié” -à sa manière. De fait, une rhétorique persistait : Allait-elle toujours avoir besoin d’être sauvée ? Cela avait commencé avec Asaara Kô, lors du contrat pour Hi. Puis par le Hasegawa durant cette guerre qui les avait mené à Kaminari. Et enfin, elle devait à Kaguya Kôsuke d’être encore debout aujourd’hui. C’était une image qui lui traversa l’esprit et qui lui tordit l’estomac. L’Explosive, aussi respectée qu’elle pouvait l’être autrefois, ou encore ce jour, ne pouvait continuer à dépendre de ses camarades. Elle se devait de s’exercer, de s’émanciper, d’être meilleure. C’était en partie pour cela qu’elle l’avait quémander en ce lieu.

Cependant Tomoe laissa le Guerrier Écarlate s’exprimer davantage. Une réflexion qui fit écho à la brune puisqu’elle se rappela, l’espace d’un instant, de sa vie passée à Iwagakure. Détournant le regard, toujours silencieuse, elle n’aurait su lui répondre à ceci. Son propre clan -par le biais de la vieille bique- n’avait jamais porté de réelle confiance à cette enfant qui n’avait su réagir pour prouver sa valeur. Alors la Tsuchijine était partie avec un coeur léger. Elle n’eut à regretter aucune de ses décisions depuis ce jour. Tout avait été différent avec l’Empire du Feu. Que cela fusse par les responsabilités, la reconnaissance ou même la camaraderie, ici, elle se sentait bien, suffisamment libre pour ne pas exploser.

Le cheminement de sa réflexion finit par arracher un sourire nettement plus expressif, comme si Tomoe venait de changer du tout au tout. Ce caractère si instable qui lui avait été maintes fois reproché reprit légèrement le dessus mais en rien il n’était dangereux ici. Un doux rire lui échappa également, celui d’un air joyeux qui était rare chez Tomoe ces temps-ci. Être plus fort que les autres, rien que ça. L’Explosive reposa ses iris sur le Kaguya, prenant soin de l’observer de toute part puis haussa les épaules. « Si nous n’avons pu honorer comme il se doit notre Empire face à un traître, j’imagine que nous pouvons commencer par savoir lequel de nous deux est le plus proche de devenir ce guerrier “plus fort que les autres”. » Reprit la Chôkoku avec un amusement qu’elle ne voulait pas dissimuler.

Aussitôt elle perdit cet air gai, laissant place à une Tomoe déterminée. Kôsuke pouvait-il vraiment prétendre l’être davantage ? Car dans le regard de la brune s’embrasait un feu ardent, celui de la volonté. La jeune lieutenante plongea ses deux mains au fond des sacoches à sa taille et les ressorti juste après, laissant visible ses deux bouches aux avant-bras qui semblaient déjà au travail. « J’espère que les aprioris que tu as eu sur moi, sur mon tempérament qui m’ont coûté mon Unité, ne t’empêcheront pas de te mesurer à moi, Kôsuke. » Profita la jeune femme pour le provoquer, lui envoyant une piqûre de rappel amère, ajoutant même un sourire carnassier à son visage. Après une petite série de mûdras, l’atypique héritage de la Chôkoku recracha immédiamment l’argile pour venir forger des bras blanc et tout à fait fonctionnel placé sur les côtés de son ventre. L’Explosive avait pu voir certaines des capacités du Porte-Parole, et elle savait qu’elle ne devait le sous estimer sous aucun prétexte.



Spoiler:
 

_________________
Affronter les vérités [Kôsuke] JlI2a2Y
Event 5 : l'Homme au Chapeau:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4955-chokoku-tomoe-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t9753-dossier-de-chokoku-tomoe#82791 https://www.ascentofshinobi.com/u1298
Kaguya Kôsuke
Kaguya Kôsuke

Affronter les vérités [Kôsuke] Empty
Dim 21 Juin 2020 - 21:48
« Savoir qui était le plus proche de le devenir » ? Pour le Kaguya, la réponse à cette question ne méritait aucun doute. Mais il le pensait dans un esprit de compétitivité et donc dans une logique des plus saines. L’Empire du Feu se devait d’insuffler cette flamme de la volonté à devenir meilleur, il devait émuler la compétition et faire comprendre l’importance que chacun de ses soldats se devait d’être toujours meilleur. Et tout cela, sans jamais oublier l’unité dans laquelle avait été fondée le Teikoku, celle-là même découlée de la douleur commune et des pertes innombrables.

Le Guerrier Ecarlate s’amusa et esquissa un sourire.

« C’est moi, sans aucun doute. »

La suite était à moitié devinée avant qu’elle soit formée par des actes. Tomoe voulait se confronter à celui qui avait été son partenaire dans ce combat si soudain et ô combien important. Et s’il y avait bien une chose qui n’avait pas changé chez le Kaguya malgré les années et les nouvelles responsabilités, c’était l’impossibilité pour lui de refuser un combat. Il ne pouvait supporter l’idée qu’il y ait des gens plus forts que lui et encore moins qu’il ne fasse rien pour remédier à la situation.

Mais il y avait quelque-chose qu’avait dit la jeune femme qui sonnait étrangement dans l’esprit de Kôsuke. Elle sous-entendait presque que c’étaient ses possibles « aprioris » qui avaient mené à sa rétrogradation au rang de Lieutenant de l'Unité Territoriale. Et ainsi, il aurait été le décideur ? Il y avait un point à préciser…

« C’est l’Empereur qui a décidé de ta rétrogradation. Mon avis est que vu qui t’a remplacé, on aurait dû te garder. »

Quel comble en y repensant. L’Empereur du Feu avait voulu éviter les dérives impulsives d’une Explosive pour placer à la tête de l’Unité Territoriale un Traître. Mais lorsqu’il eut dit ces mots, le porte-parole ne put s’empêcher de voir plus loin qu’une terrible ironie ou un manque de clairvoyance de la part de Yamanaka Rei. Et si… Oui.

Mais les esprits devaient se reconcentrer vers le présent et ce combat qui n’avait pas que des airs d’amicalité. Derrière cet affrontement à venir se tenait sûrement les réponses à des interrogations curieuses et une première marche vers le sommet que le Kaguya tenait à atteindre.

Tandis que la jeune femme exécutait une technique rappelant leur combat contre le misérable traître, Kôsuke lui se mettait en position de combat.

« En garde ! »

Deux mots pour faire comprendre à la Chôkoku que le combat était non seulement accepté, mais commençait dès maintenant. Et si elle ne l’avait pas encore constaté lorsqu’elle avait été son alliée à l’Assemblée calcinée, le style de combat du Guerrier Ecarlate était rapide.

En effet, d’un simple geste de la main droite, Kôsuke avait déjà envoyé vers l’ex-Capitaine cinq de ses phalanges. Sur quoi il avait enchaîné avec son autre main, pour viser le côté vers laquelle il verrait la jeune femme se diriger, que ce soit pour esquiver ou se protéger.

Puis simplement et sans hésitation, il fonça vers elle après avoir insufflé du chakra dans la plante de ses pieds.

« J’arrive ! »


Résumé du tour:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8835-kaguya-kosuke-dossier-shinobi
Chôkoku Tomoe
Chôkoku Tomoe

Affronter les vérités [Kôsuke] Empty
Mar 23 Juin 2020 - 23:36

Affronter les véritésHiver 204.

Le Guerrier Ecarlate voulait donc devenir plus fort. Le plus fort d’entre tous. C’était intéressant à savoir sur le Porte Parole qui démontrait ce point d’honneur qu’il semblait se fixer. Dans le cas de Tomoe c’était bien une notion émergente depuis sa rétrogradation et qui n’avait cessé d’être mise à l’épreuve, d’abord lors de la trahison, puis lors de l’entraînement impérial auquel elle avait participé. Elle s’était bel et bien laissée aller et les conséquences était aujourd’hui admises par la principale concernée. Alors lorsque le Kaguya évoqua d’une confiance assumée sa position quant à la précédente hypothèse que l’Explosive avait énoncé, elle ne put que lui sourire d’un même affront en retour.

La concentration revenue, la réponse suivante du Porte-Parole n’eut pour effet que d’intriguer l’ancienne Capitaine de la Territoriale. Elle qui pensait que le bras droit de l’Empereur conversait de ce genre d’intention avec lui, la lieutenante n’en fut que plus surprise de savoir qu’elle s’était trompée sur toute la ligne. Mais en aucun cas elle souhaita en exprimer davantage, gardant un silence assidu, préférant se concentrer sur ce qu’elle lui avait suggéré, quitte à revenir sur le sujet plus tard.

Le défi était lancé au moment même où la manieuse d’argile explosive avait fait apparaître la réplique parfaite de ses propres bras mais ceux-ci étant alors fait de matière blanchâtre. Ceux-ci d’ors et déjà au travail avec une petite boule d’argile à mastiquer dans chacune des bouches artificielles. Assurément décidée de se battre comme si son honneur en dépendait -parce que c’était le cas- la concentration de Tomoe lui permis de laisser passer, d’un mouvement de son buste suffisamment vif sur le côté, les cinq premiers projectiles que le Kaguya lui avait envoyé. « Tes propres pha... » Mais la deuxième salve l’avait immédiatement prise de court, venant alors lui frapper le ventre. D’un geste de la main, serrant un peu les dents, la lieutenante fit tomber les petits morceaux avec une grimace non dissimulée, laissant apercevoir le marques laissées faisant un contraste avec les égratignures aux petites gouttes de sang qui pouvaient se remarquer. Blessures bien loin de l’effrayer, la Chôkoku ne se laissa pas abattre et lorsqu’elle vit le Kaguya se rapprocher dangereusement, elle jeta une bombe fumigène pour au moins ralentir son engagement en lui brouillant la vue.

Et dans ce nuage opaque tout juste déclenché, la brune ne tarda pas à faire les mûdra nécessaires pour invoquer deux parfaites répliques d’elle-même composée de boue. Dans le même temps, les bras factices de Tomoe relâchèrent les deux préparations pour venir enchaîner en même temps les quelques signes incantatoires pour leur donner la même forme que l’utilisatrice. Un jeu dangereux auquel s’apprêtait la téméraire Explosive. Si elles avaient toutes à peine pris de distance vis à vis de leur adversaire en reculant doucement à l’aveugle mais à l’affût de tout mouvement étrange, lorsque le nuage s’estompa ce n’était plus une Tomoe que Kôsuke pouvait voir mais cinq !

Etait-il donc prêt à prendre le risque de jouer au Bonneteau avec quatre clones de sa rivale du jour et qui réservait assurément quelques surprises au jeune homme. Qu’importait ce qui résulterait de cette supercherie, toutes les répliques étaient prêtes à réagir.


Spoiler:
 

_________________
Affronter les vérités [Kôsuke] JlI2a2Y
Event 5 : l'Homme au Chapeau:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4955-chokoku-tomoe-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t9753-dossier-de-chokoku-tomoe#82791 https://www.ascentofshinobi.com/u1298

Affronter les vérités [Kôsuke]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires du Feu :: Urahi, Capitale de l'Empire du Feu :: Camps d'entraînement
Sauter vers: