Soutenez le forum !
1234
Partagez

Demain, votre village sera libre [Kumo]

Aka no Akuma
Aka no AkumaEn ligne

Demain, votre village sera libre [Kumo] Empty
Dim 14 Juin 2020 - 17:10
Les commandes de papier et de parchemins avaient vocation à diffuser un tract aux Kumojins. Diffusé partout dans le village à l'instar de celui que le Fukkatsu avait fait passer plusieurs semaines auparavant, tous les shinobis et habitants du village caché des Nuages pourraient le lire. De son côté, on aurait pu presque croire que Kaguya Kôsuke avait une belle plume. En réalité, il avait mis plusieurs heures pour choisir les mots qui lui semblaient justes...

A tous les Kumojins,

Il y a des mois maintenant, l’Empire du Feu est venu pour conquérir votre village. Si certains ont préféré retenir la stratégie militaire employée selon laquelle nous avions profité de l’absence d’un certain nombre des vôtres pour cette attaque, j’aimerais que vous gardiez plutôt en mémoire la force de nos convictions. Ces dernières sont réelles et découlent du lourd passé que le peuple Hijin portera toujours en lui.

Plus de trente ans, voilà la durée de la guerre civile qui régna sur le Pays du Feu. La plus longue guerre que le Grand Continent ait portée. Pourtant, ni vous – peuple de Kaminari no Kuni – ni aucun voisin ou pays étranger ne chercha à arrêter ce conflit. Sous le poids d’un pouvoir abusif et d’une rébellion trop noble pour être suffisamment forte, des milliers d’innocents perdirent la vie année après année.

Certains de vos pays, dont le vôtre, firent même pire. En accueillant les Nara, vous envoyâtes un message au Feu qui pouvait être perçu comme le suivant : « nous n’avons guère à faire du malheur qui vous frappe, mais nous prenons volontiers ceux qui pourraient nous renforcer ». Si je suis heureux que le clan des Ombres ait trouvé une maison pacifique depuis plusieurs années maintenant, je n’oublie pas qu’ils sont des fils du Feu.

Peu de temps après la création de votre village caché, le Soshikidan se dévoila au monde. Je ne saurai pardonner les torts que certains de leurs membres ont pu causer, mais je ne peux m’empêcher de penser qu’avec le soutien désintéressé de grandes puissances comme la vôtre pour aider à mettre un terme à la guerre civile qui frappait le Feu… la rébellion Hijine n’aurait pas baigné dans l’extrémisme pour devenir cette organisation.

Alors cette organisation, vous la combattîtes avec vigueur. Ironique, puisque le Soshikidan était peuplé des mêmes personnes qui avaient aidé à mettre fin à la guerre civile de leur pays. Mais désormais, vous étiez concernés. Et ce n’est que lorsque vous vous sentez menacés que l’on agit, une règle presque officielle de vos villages cachés.

Hi no Kuni devint alors à nouveau le terrain de batailles sans aucune forme de considération ou de retenue. Si le Soshikidan pouvait être fautif, quid du peuple Hijin dans son ensemble ?

L’espoir de placer Araho Daiki, un homme juste et héritier légitime, ne dura qu’un court instant. Dès qu’il demanda à vos villages de se retirer du Pays du Feu suite à ses remerciements, Iwajins et vous retombâtes dans vos travers. Mais cette fois-ci, votre violence alla plus loin. Vous avez non seulement tué un Seigneur qui donnait l’espoir d’un pays libre, mais aussi tous ceux qui étaient présents avec lui ce jour-là. Des hommes, des femmes, des enfants… Vous êtes responsable du premier génocide du Grand Continent.

L’Empire du Feu est né de ce passé. Il n’est pas là pour s’abaisser à ce qu’il veut affronter. Je le répète, nous ne sommes ni venus en tueurs, ni en vengeurs. Par la conquête de votre village, nous souhaitions simplement éviter que sous l’impulsion d’un nouvel ordre d’un Raikage, vous commettiez à nouveau l’irréparable chez un autre voisin, un autre peuple, d’autres familles.

Là est notre différence. Cette conquête, nous ne l’avons jamais faite pour nous. Nous l’avons fait pour tous ces pays neutres, ces pays indépendants que vos prédécesseurs considéraient toujours comme des terrains de jeu.

Mais il y a une réalité qui nous rattrape. Le Fukkatsu et la rébellion Kumojine étaient si proches que nous n’avions plus que deux options.

La première aurait été de nous livrer à une bataille bien plus sanglante que celle qui mena à votre conquête. De là, si nous avions gagné, les vôtres auraient été tentés de se venger. Si nous avions perdu, soyez certains que nous serions revenus. Mais je l’ai dit : nous n’avons jamais voulu mettre en danger les peuples ou régner sur un cimetière.

A cela j’ai choisi la seconde possibilité, celle de l’espoir. L’espoir que vous compreniez vos erreurs et que vous fassiez tout votre possible pour ne plus jamais les réitérer. L’espoir que ceux qui vous dirigeront demain ne commettront pas les mêmes erreurs, les mêmes atrocités. L’espoir que si ça n’était malheureusement pas le cas, votre peuple puisse se soulever de lui-même.

De son côté, l’Empire du Feu tirera les leçons de ses propres erreurs. Parmi elles, celle d’avoir voulu attaquer plutôt que protéger. Notre action ne sera plus dirigée contre les villages cachés, mais directement pour les pays neutres et ceux qui ne pourraient se défendre face de pareilles institutions.

A ceux qui voudraient se battre pour protéger les peuples libres, sachez que l’Empire du Feu vous accueillera toujours les bras ouverts.

Demain, votre village sera libre.
S’il comprend le mal qu’il a pu causer et qu’il change, nous serons vos premiers soutiens.
Si au contraire il retombe dans ses travers et commet la moindre nouvelle atrocité, nous serons vos pires ennemis.

Kaguya Kôsuke, porte-parole de l’Empire du Feu.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8835-kaguya-kosuke-dossier-shinobi

Demain, votre village sera libre [Kumo]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Souvenirs et correspondances :: Courrier et presse :: Lettres
Sauter vers: