Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Bois un verre d'alcool, bois deux verres d'eau, bois trois verres d'alcool, bois (...)

Mukuro
Mukuro

Bois un verre d'alcool, bois deux verres d'eau, bois trois verres d'alcool, bois (...) Empty
Lun 15 Juin 2020 - 2:02


Mukuro

Je me baladais dans les quartiers de beuverie de la capitale du vent à la recherche d'un bon petit bar où passer la soirée. Quand tout à coup, je m'arrêtai à mi-chemin en apercevant une silhouette familière plantée au milieu de la rue... Et malheureusement, ce n'était pas une agréable connaissance que je revoyais là...

J'étirai une légère grimace... Le hasard aimait bien nous jouer des tours décidément... C'était un petit directeur d'établissement de jeux d'argent que j'avais rencontré récemment à Murashiragure et que j'avais plus ou moins arnaqué. À vrai dire, je ne pensais pas le revoir de si tôt et encore moins ici à Kaze. Il était à la base à la tête d'un petit commerce sà Ame, loin des rues où j'avais l'habitude d'aller. Mais qui l'aurait cru ? Il était aussi un allié de Oroshi !

Il nous avait accompagné jusqu'à Kaze avec le reste des amejins. Sur le coup, je n'avais pas fais attention au vu du nombre de personnes qui nous accompagnaient. Mais maintenant quand j'y repensais, je me rendais compte à quel point le monde était petit... Calmement, je vins lui tapoter l'épaule avant de le saluer d'un air détaché.

« Yo, quel hasard de te revoir ici ! Je ne pensais pas que t'étais un allié à Oroshi ! »

À vrai dire, j'avais hésité à passer à côté de lui tout en l'ignorant. Ainsi, je n'aurai pas à rembourser ce que je lui devais. Mais ça serait terriblement gamin comme comportement. Et le fuir une fois entraînera obligatoire une deuxième fois - et passer mon temps à jouer à cache-cache, ce n'était pas mon délire. Mieux valait assumer ! D'autant plus que je ne lui avais rien volé. Quand on y repensait, de tous les arnaques que j'avais fais, c'était la plus douce... Autant donc jouer franc jeu ;

« Je t'invite à boire un verre ? Pour me faire pardonner de la dernière fois. » Dis-je avec un léger sourire.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Shido Shuunsuke
Shido Shuunsuke

Bois un verre d'alcool, bois deux verres d'eau, bois trois verres d'alcool, bois (...) Empty
Mer 17 Juin 2020 - 5:35
Ah, le quartier des tavernes et auberges de Taiyo. Réellement une merveille en soi. Les alcools de ce coin isolé du monde ne sentaient pas du tout pareils que ceux qu’on retrouvait dans les nations ou le sol n’était pas sable et ou l’eau n’était pas denrée rare. Juste a naviguer dans ce district, on se sentait transporter sur les nuages vaporeux des barils en préparations et de l’évaporation des verres laissés trop longtemps sur les terrasses brûlantes de la rue.

Mais Shido ne put apprécier cela très longtemps parce qu’il recroisa, en cette si belle et si chaude journée, Mukuro, celle qui s’était sauvé sans payée ce qu’elle lui devait dans son établissement, quelques semaines plus tôt, a Murashigure. Il n’avait bien entendu vu dans le groupe de voyage, mais ne désirant pas donner de mal de tête non nécessaires a Oroshi et Ashura, les chefs de l’expédition, il avait décidé de se taire et de souffrir la chaleur et la manigance en silence. Mais maintenant qu’elle lui avait dit bonjour, il ne pouvait réellement pas se sortir de cette rencontre.

« Je suis une de ces connaissances, a vrai dire. J’ai été recruté pour donner un coup de main lors du voyage, vu qu’on ne sait jamais ce qui peut se dérouler dans le cruel désert. Je suis surpris que tu ne sois pas déjà en train de parier, il est déjà seize heures. »

Cette petite pique, bien que pas nécessaire, lui avait remonté le moral. Il envoya un sourire joueur a celle avec le nom macabre avant d’accepter son offre. Un verre gratuit, c’était beaucoup mieux que ce qu’il paierait de sa propre poche, même si cela venait d’une dame qui refusait de remplir sa part du contrat dans le jeu ultime qu’était les paris. Mais il tenait a sa survie plus que tout et la dame au chapeau n’était pas celle qui le rassurait le plus par rapport aux chances qu’il avait de survivre s’il la provoquait, alors il accepta.

Il prit malgré tout les devants, ayant repéré plus tôt une taverne assez joli d’où l’alcool qui en sortait avait une odeur fruité qui venait d’un produit qu’il n’avait certainement jamais eu le plaisir de déguster et cela était un crime qu’il se devait de régler au plus vite, avec l’argent de Mukuro.
Revenir en haut Aller en bas
Mukuro
Mukuro

Bois un verre d'alcool, bois deux verres d'eau, bois trois verres d'alcool, bois (...) Empty
Mer 17 Juin 2020 - 17:52


Mukuro

Je lâchai un rictus et le suivis jusqu'à un petit bar qu'il avait lui-même choisi. (Allez savoir ce qu'il l'avait attiré, mais il semblait fort intéressé.) Personnellement, connaissant une grande majorité des bars présents dans le pays, ils étaient quasiment tous identiques à mes yeux - avec seulement des différences de prix et parfois de clientèle... Cela dit, si cela pouvait faire plaisir à l'amejin, pourquoi ne pas essayer ? J'entrai à l'intérieur après lui et saluai le tenancier avec un ton familier.

« Hey - deux verres s'il vous plait ! C'est moi qui paye. »

Après quoi, je vins m'installer au comptoir à côté du jeune homme. Il ne fallut pas bien longtemps au barman pour revenir avec nos commandes - deux bonnes bières fruitées et parfumées qui faisaient toute la réputation de l'établissement. Enfin, à mes papilles, ce n'était qu'un alcool comme un autre idéal pour se déshydrater. Je n'étais pas difficile sur ce point ; sake, whisky, pierre, ça revenait au même tant qu'il y avait une bonne dose d'alcool ! Je pris le verre et bus une bonne gorgée avant de lâcher un râle de satisfaction pour enfin reprendre la discussion.

« Alors comme ça tu es une connaissance de Oroshi... Le pays de la pluie est vraiment petit, hein... »

Ce n'était pas la première fois. Mais du coup, il y avait quelque chose qui m'intriguait chez lui... Penchant légèrement la tête sur le côté, j'adressai un nouveau regard mais qui se voulait interrogateur.

« Tu ne dois pas être qu'un simple gérant d'établissement de jeux d'argents.. Je me trompe ? Sinon, Oroshi ne t'aurait pas amené jusqu'ici. Tu serais resté au pays pour gérer tes affaires et ton casino... D'ailleurs, se gère-t-il bien malgré ton absence ? »

Un deuxième buisness ? Une deuxième casquette ? Du coup, c'était ce que je soupçonnais.... Les jeux d'argent étaient un business qui nécessitait beaucoup d'attention. S'il n'avait pas une bonne raison pour se déplacer, il ne le ferait pas et Oroshi ne l'aurait pas invité. Du moins, c'était ce que je pensais.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Shido Shuunsuke
Shido Shuunsuke

Bois un verre d'alcool, bois deux verres d'eau, bois trois verres d'alcool, bois (...) Empty
Dim 21 Juin 2020 - 23:25
Très clairement, Mukuro était dans son élément, naviguant les rues de briques sableuses avec aisance jusqu’au bar que Shido avait eu le plaisir de choisir. Bien qu’elle n’était clairement pas originaire de Kaze, elle semblait avoir adopté la capitale comme sa demeure. Le gangster la suivit, satisfait, puisque de toute façon, il aurait de l’alcool gratuit et un bon businessman ne disait jamais non à des verres offerts par quelqu’un de plus puissant que soi. Qui pouvait savoir les opportunités qui se présenterait autour d’une table fraîche a l’abri des assauts incessants du meurtrier soleil extérieur?

Bien entendu, la dame qui l’avait arnaqué quelques temps auparavant connaissait bien l’établissement et son propriétaire, entrant comme si c’était chez elle et interpellant le tavernier pour deux bonnes bières qui furent servi en très peu de temps a la table a laquelle ils s’installèrent. Le goût des breuvages rafraîchit l’intérieur de son corps en entier, lui offrant un moment de satisfaction hors norme face a la chaleur étouffante de Taiyo. Le goût fruité de la boisson lui donna un plaisir viscéral très agréable et le poussa a continuer de boire a un rythme régulier et élevé, prenant plaisir a garder son corps a une température qui ne cuirait pas tout en appréciant la saveur.

« Je ne dirais pas que le pays de la Pluie est petit, mais plutôt qu’entre hommes d’affaires travaillant dans les bas-fonds de Murashigure, on se retrouve facilement. »

Il prit une autre gorgée et s’alluma sa pipe, profitant du fait qu’il était au frais pour apprécier le tabac qu’il avait acheté dans une boutique local, fixant le vide tout en écoutant les paroles de la dame au nom glauque, entrecoupant ses bouffés par des gorgés fruitées.

« Bien sûr que non. Je suis loin d’être un simple propriétaire. Je suis un entrepreneur, un homme ambitieux. Je cherche à atteindre les sommets des lieux sombres et dangereux que les simples civils traitent comme la peste. »

Il sourit doucement à cela, laissant une fumée de tabac s’échapper et aller frôler une des oreilles de Mukuro de façon totalement volontaire. Il disait vrai. Le monde civil et classique que connaissait la majeure partie des habitants du Yuukan ne l’avait jamais intéressé. Grimper à travers des nuées d’adversaires vers le sommet de la richesse et de la gloire personnelle, telle était la seule façon de réellement se sentir en vie.

« Le casino va bien, je l’ai confié à un de mes fidèles employés. Et même s’il est détruit à mon retour, je m’en achèterais un nouveau. Bordels, maisons de jeux, tavernes, tant que ça me rapporte de l’argent, ça a peu d’importance. »

Et puis il se décida a poser la question qui lui brûlait la langue autant que les rayons ultra-violets plongeants sur Kaze.

« Mais toi, tu n’es clairement pas originaire de Kaze. Ta peau est trop claire et tu n’avais pas l’air de mourir de froid a Ame. Me partagerais-tu tes origines, oh dame au nom meurtrier? »
Revenir en haut Aller en bas
Mukuro
Mukuro

Bois un verre d'alcool, bois deux verres d'eau, bois trois verres d'alcool, bois (...) Empty
Lun 22 Juin 2020 - 21:23


Mukuro

J'avais vu juste, il était bien plus qu'un simple propriétaire de casino ! J'étirai un léger sourire en l'entendant se présenter comme un entrepreneur et un homme d'affaires travaillant dans les bas-fonds de Murashigure. On pouvait dire qu'il était un poil vantard. Mais c'était bien grâce à cela que l'on montait haut dans l'échelle - n'est-ce pas ?

Je pris une profonde inspiration et soufflai un très gros nuage de nicotine en direction de mon interlocuteur en réponse, au sien. (Qui de la pipe ou de la cigarette allait l'emporter ?) Puis, comme si de rien n'était, je repris la discussion toujours sur un ton amical.

« Eh bien, tu m'as l'air confiant... J'espère que tu parviendras à ton objectif. Enfin, de mon expérience, les personnes comme vous avec beaucoup d'ambition ont bien souvent un avenir rayonnant devant elles.. »

Je pensais notamment à Kuuli qui était plus qu'ambitieuse - et c'était en partie grâce à cela qu'elle était aujourd'hui au sommet d'une belle organisation... Je marquai une courte pause afin de boire quelques gorgées et repris d'un ton relâché,

« Pour répondre à ta question... Si, je suis originaire de Kaze. C'est mon pays de naissance et mon pays d'origine. J'ai passé toute mon enfance dans ces rues et sous ce soleil. Mais j'ai fini par quitter le pays pour aller voyager aux quatre coins du monde - dont Ame où je suis restée le plus longtemps... Et c'est sans doute la raison pour laquelle ma peau est devenue blanche et que je suis devenue sensible au soleil... Kaze, c'est un pays qui ne pardonne pas. »

Comme une mère reniait son enfant, Kaze m'avait aussi renié. Enfin, je ne lui en voulais pas, cela faisait bien dix ans et peut-être même vingt que je n'étais pas revenue.. Je bus quelques gorgées et posai mon verre sur la table avant de me pencher vers le jeune homme, mais cette fois-ci, avec un regard malicieux...

« Et si nous parlions affaires ? ... Je suis revenue à Kaze et j'ai commencé à établir un large réseau dans tout l'underground de Kaze. Je connais beaucoup de bars, de jeux d'argents et de quartiers rouges. On pourrait collaborer ensemble pour l'étendre encore plus... Qu'en penses-tu ? »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Shido Shuunsuke
Shido Shuunsuke

Bois un verre d'alcool, bois deux verres d'eau, bois trois verres d'alcool, bois (...) Empty
Jeu 25 Juin 2020 - 17:06
Le premier verre, ayant surtout servi à réhydrater la pauvre gorge Amejin, séché par l’incessant regard de l’Astre révéré par tant de culture primaire mais que, personnellement, il préférait voir cacher derrière le rideau grisâtre qui déversait ses larmes sur sa terre natale la majeure partie de l’année, venait d’être terminé. Il sourit, amusé, quand la fumée de la femme glauque vint lui caresser le visage en réponse a son envoie de tabac sous forme de douce vapeur grisâtre. Prenant une nouvelle bouffée de cette plante addictive, Shido relâcha une nouvelle fois son expiration vers Mukuro, en une ligne droite qui vint caresser le front de la demoiselle.

« L’ambition est une chose importante, effectivement, mais si vous saviez le nombre de gens ambitieux pullulant Murashigure que j’ai vu poignarder pour un rien dans les bars, vous seriez sûrement d’accord pour dire qu’il faut plus que ça pour atteindre les sommets de notre monde. Et heureusement, sinon il n’y aurait aucun prestige à y arriver. »

Un nouveau verre arriva, cette fois composé d’un alcool noir aux arômes fruités qui vinrent caresser et piquer simultanément les narines du gangster de la capitale de la pluie. Prenant une gorgée, il se rendit compte de la nature hautement sucré du breuvage mais aussi d’a quel point il était délicieux, trempant encore et encore ses lèvres dans ce nectar de néant qui amenait, a chaque gorgée, son esprit plus loin des soucis de la plèbe.

« Hé bien, il semble donc que je me suis trompé à ce sujet. Effectivement, dans aucun autre pays j’ai eu l’impression de pouvoir discerner les étrangers des natifs aussi clairement. Et les squelettes qui jonchent le désert ne semblent, effectivement, pas témoigner d’une nature particulièrement aimante de la part du Pays du Vent. »

Le seul autre pays dont il avait entendu parler qui pourrait équivaloir à cela, c’était Mizu, légendaire archipel qui semblait systématiquement attaqué, naturellement, quiconque ne savait pas naviguer ses eaux comme un expert, lançant créatures et catastrophes naturels aux visages des pauvres marins désirant commercer ou voyager dans les terres de la brume.

Mais rapidement, l’attention de Shuunsuke fut détournée des petites discussions géographique et alcoolique. La dame tabagiste lui révéla qu’elle avait développé, durant son temps a Kaze, un véritable réseau de commerces étroitement lié au monde criminel, un peu comme celui que Shido avait acheté a Murashigure. Et le comble de tout ça, c’était qu’elle lui offrait un partenariat, désirant étendre ses possessions et les joindre en alliance avec un réseau Amejin.

« C’est certain qu’il me faudrait d’avantage d’information avant de mettre mon étampe sur papier, mais votre idée m’intéresse beaucoup. Avec votre aide, je réussirais sans aucun doute a développer plus que jamais mes possessions et mon réseau commercial dans le Pays de la Pluie. Et vous en bénéficieriez, évidement. »


Revenir en haut Aller en bas
Mukuro
Mukuro

Bois un verre d'alcool, bois deux verres d'eau, bois trois verres d'alcool, bois (...) Empty
Ven 26 Juin 2020 - 1:03


Mukuro

« Je fais dans le donnant-donnant. Je tâcherai de t'en donner autant que tu m'en apporteras. C'est comme ça que je fonctionne. »

J'étais réglo et honnête. Peu importe combien le milieu du crime pouvait être l'antonyme de ces deux mots, je m'efforçais à les appliquer pour mes propres affaires afin de les faire prospérer. C'était aussi le mieux pour éviter les ennuis et les règlements de compte - bien qu'il y en avait toujours, car comme toute affaire dans le monde du crime, il arrivait que des choses échappent au contrôle et qui créaient des malentendus.

« Mais il s'agit et restera un réseau neutre afin de propager les informations et l'argent en toute neutralité. Ça a pour objectif d'aider les membres dans leur propre business - en tant que mercenaire ça m'aide notamment à trouver des contrats et remplir d'autres contrats.. Je ne doute pas que tu sauras en apporter beaucoup à ce réseau - surtout si tu diriges plusieurs établissements et plusieurs commerces à Ame. »

J'étirai un léger sourire pour accompagner ces mots flatteurs... Il n'y avait rien d'hypocrite là dedans. Il me fallait des alliés - en nombre, en quantité - et il était un profil idéal au vu des affaires qu'il menait à Ame. Mon envie d'en faire un allié était sincère. Même si sa relation avec Oroshi venait aussi quelque peu jouer dans le choix... De ce que je comprenais - il était un collaborateur de l'homme poison. Il était donc un homme fort ou du moins, un minimum.

Je pris le verre de bière posé sous mes yeux et le portai à ma bouche pour en boire deux grosses gorgées. Savourant les effluves fruitées, je finis par reposer le récipient sur la table pour reprendre quelques bouffées de cigarette. J'en soufflai à nouveau un nuage de fumée dirigé vers mon interlocuteur.

« L'ambition ne fait pas tout, c'est sûr. Mais celle-ci motive les personnes à agir et donne une lueur dans leur regard qui les différencie de l'ignorant et du passif... »

On pouvait comparer cette lueur à une lumière qui témoignait de la volonté et de l'espoir qui n'existait que dans le regard des ambitieux. On en revenait donc sur le sujet de départ - et je le rejoignais parfaitement sur son avis ; l'ambition ne faisait pas tout mais il y contribuait grandement. D'ailleurs, cela me faisait poser une nouvelle question.

« Selon toi, quel est le point de caractère primordial à avoir pour réussir ? Si tu avais à recruter, qui choisirais-tu et quelle méthode emploieras-tu ? »

Il n'y avait là, aucun piège. Mais de la simple curiosité. Si nous étions parti pour collaborer ensemble pour un réseau, il était bon de se partager les points de vue et les méthodes, non ?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Shido Shuunsuke
Shido Shuunsuke

Bois un verre d'alcool, bois deux verres d'eau, bois trois verres d'alcool, bois (...) Empty
Mar 30 Juin 2020 - 6:53
Quand on était un membre enthousiaste de la scène criminel, que ce soit a Murashigure ou dans n’importe quelle autre ville, on développait éventuellement certaines capacités pour gérer les mensonges de ses partenaires de travails et ses ennemis, sinon la survie était loin d’être une garantie. Shuunsuke correspondait à ce profil type et pourtant, l’offre qui lui était présentement faite par celle a qui il ne faisait pas tant confiance (bien qu’il ne fît pas confiance a grand monde de toute façon) semblait sincère et honnêtement alléchante.

Un réseau d’échange monétaire et informatif a travers les mondes criminels de plusieurs pays était quelque chose qui apporterait des opportunités certaines, surtout dans des nations qui n’étaient pas contrôlés par des villages ninjas comme au nord ou a l’est du Yuukan. Il n‘y avait, a Murashigure comme à Taiyo, que des mercenaires pour les déranger et la majorité du temps, ces derniers étaient achetables. Mais le plus important était que Mukuro semblait avoir des connaissances interpersonnelles très développés, ayant voyagé à travers le monde et connaissant Oroshi et de nombreux individus Kazejins. Cette expertise qu’elle démontrait à ce niveau assurait quasiment le succès de toute entreprise qui serait fait en direct coopération avec elle puisque cette dernière ne laisserait assurément pas tomber quelque chose lui rapportant de l’argent et des contrats à l’eau.

Le verre de liquide intoxiquant obsidienne était quasiment vide et Shido s’empressa de mettre fin a la courte existence du breuvage en l’envoyant valsé dans son œsophage. Il prit un instant pour caresser sagement sa courte barbe d’une main tandis que l’autre amenait la pipe a ses lèvres, lui donnant l’opportunité d’accueillir et d’expulser l’invité qu’était la fumée de tabac a l’intérieur de sa gorge, la renvoyant par habitude en direction de sa potentiel partenaire commerciale. Bien qu’il prenait son temps avant de répondre, il était déjà charmé et convaincu par la proposition et, tant que la dame glauque ne se désistait pas, le partenariat était assuré.

« Très bien, votre proposition me semble adéquate et extrêmement lucrative pour nous deux. Comptez-moi comme votre partenaire. »

La dame aux cigarettes répondit ensuite à leur conversation au niveau des valeurs personnels et de la motivation, amenant un léger hochement de tête de Shuunsuke en réponse a ses premières paroles et un profond questionnement auquel il dédia quelques longs instant a la suite de sa deuxième phrase.

Le pragmatisme individuel me tient à cœur. Savoir dans quelle direction aborder un problème pour minimiser l’effort et les risques sans se soucier de notions lourdes et handicapantes comme la morale ou l’éthique me semble être aussi valable que de l’or. Surtout dans le monde dans lequel on vie. »




Revenir en haut Aller en bas
Mukuro
Mukuro

Bois un verre d'alcool, bois deux verres d'eau, bois trois verres d'alcool, bois (...) Empty
Mar 30 Juin 2020 - 14:36


Mukuro

Sur ce point, il ressemblait beaucoup à Oroshi qui appréciait énormément l'ordre et qui était d'un pragmatisme hors pairs. Cela me faisait croire que c'était un trait commun à tous les criminels. J'étirai un léger sourire et soufflai un nuage de fumée.

« Vous êtes donc de ceux qui pensent que la fin justifie les moyens, mh ? Ça va nous permettre de bien nous entendre. »

Il m'était plus simple de communiquer avec une personne pragmatique qu'une personne morale étant donné que moi-même je ne travaillais que pour le profit. Le monde n'était pas tout noir ou blanc, mais les deux à la fois. Tout ne tenait qu'à nous d'en tirer avantage. Toutefois, cela soulevait une autre question ;

« Mais ce genre de personne ne trahissent-elles pas facilement ? Les personnes rusées réussissent très bien dans le monde du crime, tout autant qu'elles peuvent trahir une ancien allié.

Ceux qui n'ont aucune moral ou éthique sont ceux qui n'ont aucune parole. Minimiser les efforts et les risques, c'est presque synonyme d'envoyer d'autres personnes effectuer le travail à sa place ou d'utiliser les autres pour son propre intérêt. T'allier à ce genre de personne sans vraiment connaitre son background peut facilement t'amener à rencontrer des traitres... Ça n'a aucune importance pour toi ?
»


Je le savais étant donné que moi-même je l'étais un peu - traitre, je veux dire. Enfin, je n'allais pas ramener le sujet de notre dernière rencontre sur la table, ça serait me planter une épine dans le pied moi qui cherchais à en faire un allié. À noter cela dit, j'étais moins traitre dans les affaires que dans les jeux. On pouvait dire que les jeux étaient un moyen pour moi d'extérioriser... - Et aussi parce qu'il m'avait l'air nouveau dans le domaine, raison pour laquelle je m'étais permise de lui jouer ce tour.

Sur ces dernières paroles, je bus à nouveau dans mon verre, mais je remarquai à cet instant que celui-ci était vide - le sien aussi d'ailleurs. Je lâchai un rictus en même temps que je reposai le verre sur la table.

« Mh, j'imagine que cela met fin à notre rencontre. En tout cas, heureuse de faire affaires avec vous. »

Non, je n'allais pas proposer de continuer car c'était moi qui payais - à moins qu'il ne veuille me vider les poches...
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Shido Shuunsuke
Shido Shuunsuke

Bois un verre d'alcool, bois deux verres d'eau, bois trois verres d'alcool, bois (...) Empty
Dim 5 Juil 2020 - 13:40
Mukuro semblait être assez d’accord avec sa vision sur la réussite a tout prix, l’exprimant par un habituel nuage de fumée et lui communiquant que l’entente entre les deux « commerçants » en serait facilitée. Évidement, dans un monde ou les couteaux se glissaient rapidement sous les multiples gorges mal défendues, une compréhension et des mœurs communes entre des partenaire facilitait la survie de l’un et de l’autre, ce qui était toujours très apprécié.

La dame glauque lui posa néanmoins un dilemme par après, qui le poussa dans une certaine réflexion, faisant tourner les dernières gouttes de liquide obsidienne dans son verre bleuté encore frais. Il prit une bouffé de tabac, la rejeta vers Mukuro, licha quelque sacré liquide collé à sa divine mais très courte moustache et répondit.

« Il est certain qu’un individu pragmatique, fourbe et ambitieux qui désire monter vers le haut de l’échelle, comme moi, n’hésiterait certainement pas a trahir et a enfoncer ses nombreuses dagues dans le dos de ses anciens alliés si cela lui permet d’en avoir des plus puissants ou d’augmenter sa richesse individuelle.

Néanmoins, je ne désire pas particulièrement m’entourer de gens ne m’étant pas fidèle. Mes partenaires? Bien entendu, ils ne me doivent qu’un contrat. Mais quelqu’un qui emploie des individus similaires a soi sous lui se préparer une mort douloureuse et surprenante. Je préfère garder ceux comme moi comme alliés ou partenaire et avoir des hommes de mains qui m’admirent et me sont fidèles, se satisfaisant de ma reconnaissance personnelle et de la paie qui leur est offerte.

Bien entendu, avant de m’allier avec quelqu’un a un niveau presque intime, des informations sur il ou elle me sont absolument vitales. Tu es peut-être une exception, mais ne te détrompe pas que je vais tout de même tenter d’accumuler des informations a ton sujet pour m’assurer de ta bonne foi. Comme tu vas certainement le faire pour moi. Le manque d’information dans notre monde est synonyme de mort. Et j’apprécie être vivant. »


Il se rendit compte que Mukuro avait constaté l’état pitoyable de leurs verres et, ne désirant pas pousser la bonne volonté d’une autre criminelle plus loin, il se leva courtoisement après les paroles de cette dernière indiquant la fin de leur discussion.

« J’ai très hâte de déguster les fruits de notre partenariat, dame cadavérique. Sur ce, je retourne a mon auberge, espérant que la nuit ne sera pas trop glaciale. »


Revenir en haut Aller en bas

Bois un verre d'alcool, bois deux verres d'eau, bois trois verres d'alcool, bois (...)

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Kaze no Kuni, Pays du Vent :: Taiyô
Sauter vers: