Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» 5/01. Le Seigneur Daiki
Puis-je vous aider ? [Jun/Natsumi] EmptyAujourd'hui à 11:16 par Joo Jun

» [Mission B/Officielle] Faire un point de situation au Sud du Pays
Puis-je vous aider ? [Jun/Natsumi] EmptyAujourd'hui à 10:57 par Narrateur

» [Mission/A/Teikokumo] La dernière aventure de Shoda
Puis-je vous aider ? [Jun/Natsumi] EmptyAujourd'hui à 10:24 par Narrateur

» 5/02. L'âme du Soshikidan
Puis-je vous aider ? [Jun/Natsumi] EmptyAujourd'hui à 3:42 par Tsukada Isamu

» Partenaires ailuridés [Kuchiyose]
Puis-je vous aider ? [Jun/Natsumi] EmptyAujourd'hui à 2:16 par Kogami Akira

» 4/03. Unité n°3
Puis-je vous aider ? [Jun/Natsumi] EmptyAujourd'hui à 1:49 par Borukan Akimoto

» 3/05. Nara et Bakuhatsu
Puis-je vous aider ? [Jun/Natsumi] EmptyAujourd'hui à 1:16 par Nara Karasu

» Feu ! - Rokkaku Goro
Puis-je vous aider ? [Jun/Natsumi] EmptyAujourd'hui à 0:15 par Rokkaku Goro

» 2/07. Watanabe et Meikyû
Puis-je vous aider ? [Jun/Natsumi] EmptyHier à 23:48 par Nobuatsu Saji

» [Délais] Event n°5
Puis-je vous aider ? [Jun/Natsumi] EmptyHier à 23:37 par Hao-Ku Sari

Partagez

Puis-je vous aider ? [Jun/Natsumi]

Kaguya Kôsuke
Kaguya Kôsuke

Puis-je vous aider ? [Jun/Natsumi] Empty
Lun 15 Juin 2020 - 20:20
Facile pour un Teikokujin de trouver un chemin sans obstacle de Kumogakure no Satô jusqu’à Urahi. Mais Kôsuke le savait bien, il s’agissait peut-être là de la dernière fois qu’il parcourait cette route. Derrière lui, il avait laissé un village retrouver sa liberté et l’espoir de pouvoir acquérir à nouveau toute la puissance et la grandeur que les villes shinobis pouvaient avoir. C’était un pari dangereux, puisque l’ancien village caché des Nuages avait montré toute l’atrocité qui pouvait découler de pareil pouvoir. Les massacres, les génocides, les actions purement intéressées et égoïstes… Tout cela pouvait à nouveau voir le jour.

Mais le Guerrier Ecarlate avait fait son choix. Et ce dernier ne se résumait pas simplement en celui de croire que les Kumojins pouvaient changer. Au contraire, il se basait sur quelque-chose de bien plus important, et surtout bien plus certain.

Celui que l’Empire du Feu serait désormais suffisamment fort pour s’opposer à quiconque menacerait les pays faibles, les nations indépendantes et les peuples libres.

Une promesse qui tirait ses racines dans celle qu’il s’était faite à lui-même le triste jour de son affrontement contre le traître. Victorieux de par l’avantage numérique et conscient que la lâcheté de son adversaire, Kôsuke était simple dans son rapport à la force : en duel, Sairyo Hiko l’aurait battu. Et c’était une insulte encore plus grande vu les bassesses employées par ce dernier.

Le Kaguya le savait donc déjà, il ne rentrait pas à Urahi simplement pour gouverner en attendant le retour de l’Empereur ou une quelconque décision de sa part. Il revenait pour devenir un guerrier capable de vaincre quiconque s’opposerait à ses idéaux. Et sous son impulsion, il voulait que ce soit tout l’Empire du Feu qui s’élève.

« Tiens ? »

Un instant, le Guerrier Ecarlate envisagea de prendre une posture de combat. Mais le visage d’un des deux « inconnus » qui venaient de croiser sa route lui revint vite en mémoire. Il s’agissait de ce soldat du Protectorat, qui s’était adressé à la Régente aux portes du village. Une jeune femme, à en croire notamment sa voix. Mais avec l’Explosive ou encore Hokazuka Rie, l’avis du porte-parole sur les kunoichis avait lui aussi évolué.

Il avait néanmoins une autre personne qui accompagnait l’ex-membre du Protectorat de Kumo. Et cette fois-ci, cette dernière était totalement inconnue au Kaguya. S’il n’avait pas une mémoire des plus pointues, il était presque persuadé de ne jamais l’avoir rencontrée. Y avait-il un risque quelconque par rapport à l’Empire ? Non, ce soldat était parti après avoir salué une ultime fois la Régente, c’était un Teikokujin. L’heure n’était plus aux soupçons, le plan de Kôsuke ayant déjà permis de faire le tri…

« Je ne m’attendais pas à croiser d’autres soldats avant de rentrer. »

Le Guerrier Ecarlate se tint droit, mais la fatigue lui fit oublier de plaquer le poing contre son buste. Il pensa néanmoins à l’aide qu’il pourrait apporter aux deux jeunes femmes. Et à défaut, cela pourrait satisfaire sa curiosité sur ce qu’elles faisaient ici.

« Puis-je vous aider ? »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8835-kaguya-kosuke-dossier-shinobi
Joo Jun
Joo JunEn ligne

Puis-je vous aider ? [Jun/Natsumi] Empty
Mer 17 Juin 2020 - 18:58
-Lieutenant, Porte-Parole, Lieutenant Jun.

Droite dans ses bottes cloutés, se penchant en avant respectueusement mais pas avant d'avoir remis les pendules à l'heure. Elle n'était pas une simple sbire, désormais elle était dans la hiérarchie entre pouvoirs décisionnaires et obéissance, et cela lui convenait et décrivait parfaitement qui était réellement l'errante. Il lui fallait quelque chose, une carotte pour continuer à avance dans la même direction. L'Empire était sa carotte, au moindre coup de fouet il était probable que son comportement change, elle offrait son épée et ses services à ceux la récompensant, est-ce qu'elle trouverait son compte dans une entité abandonnant le lieu de leur victoire? Rien n'était moins sur, une cigarette dans sa gueule cassée avant de plonger ses iris dans ceux de son interlocuteur. Il comptait, lui était important alors elle devait s'adapter et passer dans le rôle de la complaisance et la politesse à outre mesure, les aider? Non pas vraiment et qu'importait ce qu'il pensait au fond, Jun avait déjà fait son choix et elle entraînerait Natsumi avec elle.

-Ou est donc la Régente? Je vous ai vu à deux, et je ne vois que votre présence face à nous. Serait-elle morte?

Un silence, sur son visage pourtant d'habitude si neutre, un voile de nostalgie s'installa. L'Hokazuka ne lui manquait pas, mais elle était la seule qu'elle respectait et envers qui elle obéissait réellement. Désormais tout était à refaire, et en cela l'errante pouvait être proche de la tristesse. Mais ce n'était guère le cas, s'inquiéter était différent de s'attacher à quiconque membre de l'armée du Feu. Tirant sur sa cigarette, soufflant en l'air, ne jamais avoir l'air hostile au risque de ne guère se faire des futurs alliés ou rencontres solennellement hostile envers sa personne.

-Nous allons au fer, pour les intérêts de l'Empire et en partie pour régler un ancien problème. Nous avons abandonnés, ou laisser les naïfs Kumojins reprendre le village si je fais le lien rapide entre votre présence, et l'absence de loyaux soldats à Kumo. Aussi faut-il des recrues, non de véritables soldats. Le fer est un pays en proie aux ravages et carnages, si le Kunaï émoussé ne se trompe pas, le Shogunat Taïra est tombé, son armée s'est surement dispersé et doit actuellement piller les villages. Ils sont autant une éventuelle menace, qu'une première source de recrutements.

Elle ne mentait pas, car cela était inutile. Elle ne savait rien de qui était réellement le rouquin, simplement son grade et donc qu'il devait peser au sein de la hiérarchie de l'Empire. Le projet de Jun n'était pas si fou que ça, surtout au vu du contexte géopolitique de Tetsu. Il fallait en profiter, avant que les choses ne se stabilisent, il fallait frapper rapidement et avec précision, inciser les ronins et les restes de l'armée loyale à l'ancien pouvoir en place. En attirer autant que possible autour de sa personne, et donc envers l'Empire.

-Jamais plus, l'Empire ne doit faire des concessions. J'estime, et j'en assume les éventuelles responsabilités que de graviter autour d'un pays instable sans jamais couvrir de honte ma hiérarchie et l'Empereur, doit être fait. Revenir à Hi avec un clan de Ronin servirait l'Empire, et et est ce que j'entendais par en partie mon projet. Je ne suis pas une samouraï, je suis une ronin, je connais leurs raisonnements. Par la force ils obéiront, par la force leurs loyautés sera forgé. Et la force est l'attrait de l'Empire qui m'attire le plus, c'est pour cela que je crains hélas que vous ne pouviez nous aider. Je ne souhaite pas impliquer, tant que les résultats ne sont pas probants, quinconce ou la volonté du Feu. Je ne suis pas samouraï, mais le seppuku doit résulter d'un échec individuel, pour éviter que la masse ne soit entachée par un échec.

La franchise, l'explication. Voici ce qui caractérisait la nouvelle Jun, Lieutenante de l'Empire, des idées pour le développer mais ne rien faire en son nom officiellement, rejeter toute appartenance sur place tant qu'elle n'avait pas ses recrues.

_________________
Puis-je vous aider ? [Jun/Natsumi] 15502810
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5368-jun-joo-100 https://www.ascentofshinobi.com/u886
Sendai Mayumi
Sendai Mayumi

Puis-je vous aider ? [Jun/Natsumi] Empty
Jeu 18 Juin 2020 - 5:36




Car sur notre route se dressera l’ombre d’un impérial porte-parole. Un mauvais présage?
Quelques jours suivant mon départ de Kumogakure no Sato. Un chemin pour le moins pénible, qui m’avait fait redécouvrir, le temps d’une brève halte en compagnie de la Lieutenante aux crocodiles, la terre de mes ancêtres, Hi no Kuni, celle que mes parents avaient quitté en espérant un avenir meilleur, plus stable et, surtout, plus confortable financièrement parlant, pour mon grand frère et moi, loin des conflits sanglants et interminables d’un pays constamment en proie au chaos. J’avais à peine six ans à l’époque et n’avais que peu de souvenirs en lien avec cette vie d’antan, sinon que des images, floues, probablement déformées par les années, de forêts luxuriantes, de plaines fertiles et de champs s’étendant à perte de vue. La mémoire de notre départ, au fond, en direction des contrées de la foudre et d’un village alors nommé Shitaderu. Ah... Ma famille, mes parents. Ils me manquaient énormément, je vous le jure, d’autant plus que je n’avais pas vraiment espoir de les revoir de mon vivant. Je leur avais écrit un mot, récemment, avec la permission, et, bien sûr, sous l’œil scrutateur d'une Lieutenante ne désirant point que j’en dévoile trop sur notre position. Une brève lettre dictée par Jun qui, au fond, n’avait pour but que de les rassurer et d’éviter que l’on ne parte à ma recherche, une contre-attaque, si je puis ainsi dire, contre ma tentative désespérée de laisser une note, un appel à l’aide, dans mon ancien bandeau kumojin à l'attention de quiconque trouverait ce dernier à l’Arche Grise. De quoi me faire minimalement douter ou, dans le pire des cas, perdre espoir d’un possible retour à la maison. Oui, cela semblait clair, dorénavant : mon chez-moi n’existait plus. Ma famille, mes proches, je ne les reverrai sans doute pas.

À peine le pied posé dans les contrées du Feu, nous avions, Jun et moi, repris la route en direction d’une région inconnue, où, de toute évidence, ma formation, mon entraînement en tant que soldate de l’Empire allait débuter, sous l’égide d’une tyrannique ronin, une femme un tantinet dérangée - un euphémisme, croyez-moi sur parole. C’est en bordure du pays, près de la frontière de Hi no Kuni, que nous croisâmes un homme d’âge mur, dans la trentaine, si je pouvais m’avancer quant à son âge. Un homme à drôle de chevelure, oui, que j’avais rapidement croisé aux portes de Kumo, tout juste avant de m’exiler loin des miens. Un Lieutenant, lui aussi, comme la folle à mes côtés.

« Euh... J’ai déjà vu ce... ce rouquin louche à Kumo... Il était à l’Arche Grise, à.… à notre départ, non? C’est un Lieutenant, lui aussi... c’est, c’est ça? Le porte-parole ? »

Dis-je à haute voix, pour me faire entendre de tous. Mon regard se porta ensuite sur le porte-parole, un regard cette fois-ci baigné par la haine, le ressentiment et un dégoût à peine caché. Ce fut plus fort que moi, comme une impulsion soudaine, un désir de vengeance, de lui cracher au visage tout ce que je pensais réellement de l’Empire, mais, surtout de ses hauts-gradés, que je considérais comme de véritables monstres. Après tout, c’était l’impression qui se dégageait de par mes rencontres jusqu’ici avec cette détestable faction. Aussi, ne puis-je m’empêcher de m’approcher de l’homme qui se tenait devant moi, pour m’arrêter à une dizaine de centimètres, tout au plus, de son visage, faisant fi des paroles de mon accompagnatrice. Était-ce là une nouvelle preuve de mon ignorance, ou alors un simple élan d’arrogance ? Un brin défiante, je repris parole :

« Tu... tu es le porte-parole, c’est ça ? Dans... ce cas, tu dois être encore pire que la monstruosité de Lieutenante que j’ai... que j’ai rencontré à Kumo... Chôkoku... Chôkoku Tomoe... hein? Pourquoi est-ce que vous... vous êtes tous comme ça, au Teikoku? Vous... vous me dégoûtez tous, franchement. J’ai... j’ai perdu ma jambe droite, et maintenant, tout, à cause de vous ! Et, puis... à quoi rimait le... le départ de vos troupes, dites-moi ? Qu’est-ce que vous avez fait à... à mon village? Répondez, merde. »

Les larmes aux yeux, j’avais explosé sous l’effet d’émotions refoulées, pour ainsi dire, mais je savais que je le regretterais bientôt. Il n’était pas bon de manquer de respect à ses supérieurs, surtout en l’absence d’un Tengoku protecteur. Mince.




_________________
#9400D3 - Couleur des dialogues
#DA70D6 - Couleur du chakra pur

Puis-je vous aider ? [Jun/Natsumi] M197
Merci au beau Goz' pour le vava et à Aimimii pour la signature! <3
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10219-sendai-mayumi-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t9375-sendai-mayumi-la-belle-au-chakra-rose https://www.ascentofshinobi.com/u1301
Kaguya Kôsuke
Kaguya Kôsuke

Puis-je vous aider ? [Jun/Natsumi] Empty
Mer 24 Juin 2020 - 21:42
Lieutenant « Jun », un nom qui ne pouvait rien rappeler à celui qui n’avait eu trop de répits depuis qu’il était devenue porte-parole. S’il avait porté en permanence un masque et s’était appelé « Ami », ça aurait pu être différent. Et de par les mots qu’il avait partagé avec la Régente plus tôt, il était presque logique de le croire rallié au Protectorat de Kumo. Désormais, il était donc sans unité attitrée. Mais il ne le savait pas encore…

Preuve en était sa question à propos de son ancienne cheffe, Hokazuka Rie. Même s’il connaissait la réponse, Kôsuke ne put s’empêcher de ressentir quelque-chose de bref lorsqu’il imagina si les Kumojins avaient décidé d’éliminer la Régente. Mais non, ils avaient été compréhensifs et justes, en l’instant du moins.

« Elle est en vie. Elle s’assure que tout se passe normalement à Kumogakure no Satô… »

Ce qui menait logiquement à cette jeune femme qui accompagnait le lieutenant. Si son visage ne lui rappelait rien de bien concret, le Guerrier Ecarlate se souvenait l’avoir vu à l’Arche Grise. Etait-ce un soldat du Protectorat… ou un Kumojin ?

Les mots terribles qui accompagnaient les larmes de la kunoichi donnèrent les réponses aux questions que le porte-parole se posait. On sentait le poids dans ce qu’elle disait. Mais aussi difficile que cela pouvait l’être, Kôsuke resta de marbre. Et ce fut tout aussi naturellement qu’il lui répondit.

« Ton village est libéré et ton peuple est libre, désormais. L’Empire du Feu s’est définitivement retiré du Pays de la Foudre. »

Etait-ce un doux rêve que le Kaguya avait de croire que, peut-être, les Kumojins comprendraient ce que le Feu avait enduré et qu’ils ne réitéreraient jamais leurs atrocités passées ? Peut-être bien. Mais ce qui était plus présent et tangible que jamais, c’était le risque que cette jeune fille représentait si elle était retenue captive par Jun.

En effet, si le lieutenant avait forcé l’inconnue à le suivre et que Kumogakure no Satô l’apprenait…

« Lieutenant, pourquoi cette jeune femme est avec toi ? La paix avec Kumo étant obtenue, si elle souhaite retourner chez elle, il faut la relâcher. »

Il y avait la possibilité que la kunoichi eut décidé d’elle-même de suivre l’impérial, mais son discours et ses larmes ne témoignaient pas trop en la faveur d’une telle hypothèse. Et aussi noble semblait vouloir être l’objectif personnel que le lieutenant Jun s’était fixé, il se devrait d’abord de ne pas voyager avec une captive.

Tetsu no Kuni attendrait encore une minute ou deux.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8835-kaguya-kosuke-dossier-shinobi
Joo Jun
Joo JunEn ligne

Puis-je vous aider ? [Jun/Natsumi] Empty
Jeu 2 Juil 2020 - 18:48
-Te semble-elle retenue contre sa propre volonté?

La question l'irrita au plus haut point, pas tant la réponse de la pleurnicharde à ses côtés, car désormais Jun savait le caractère pitoyable de celle qui l'accompagnait. Elle était faible, et apeurée par la moindre mouche batifolant autour d'elle. Une prothèse, un manque évident de volonté tout ce qui pouvait provoquer la colère de la dame aux crocodiles. Pourtant, patiente et gardant son ton neutre en haussant les épaules, Jun répondait à la question de son interlocuteur par une autre question. Personne ne retenait ou ne menaçait quiconque ici, ce que refusait d'avouer Natsumi sautait aux yeux de n'importe qui avec un tant soi peu de jugeote. Suivre la Lieutenante ancienne errante, était sa meilleur option pour faire disparaître cette personnalité faible et pathétique.

-La Régente reste donc à Kumo? Quand compte-elle revenir? Jambe en moins qui m'accompagne, n'est en rien une prisonnière ou otage, et elle ne le sera jamais. La réalité et vérité est beaucoup plus simple, Porte-Parole.

Elle souffle son nuage de nicotine toxique, en propose un à Kôsuke avant d'afficher un léger sourire sur le visage de son apparence tronqué. Un henge lui offrant la possibilité de camoufler qui elle est vraiment, pas besoin de long discours pour résumer la situation ou ce que tentait d'accomplir Natsumi en marchant dans ses pas. Il y avait certes eu une sorte d'insulte ou de menaces sous jasent mais jamais Jun n'avait eue à dégainer son katana, ou à traîner hors de la foudre l'ancienne genin de Kumo. Ce qui motivait et poussait la jeune femme à se cacher dans les jupons de l'ancienne errante. Une figure protectrice, que ne serait jamais Jun, un sentiment de renouveau pour pousser ses limites et les dépasser. Simple, pas vraiment coulant de source mais compréhensible quand Jun connaissait qui était l'ancien maître de l'Harusame. Kôsuke comprendrait rapidement que le syndrome de Stockholm poussait la faiblarde à chercher refuge après d'une personne ne semblant craindre ni divinités, ni quiconque au dessus dans la hiérarchie.

-Elle a décidée, sans que personne ne la force à rejoindre les rangs de l'Empire du moins à quitter ceux de la foudre. Le voyage initiatique en terre du fer la rendra plus apte à combattre, effaçant ce qui incapacitant sa personnalité jusqu'à présent, lui offrira plus de choix et d'armes pour combattre et choisir son avenir. Je ne suis en rien responsable de l'absence de son ancien senseï, et la paresse et paralysie de la foudre dans le chaos général du retrait de nos frères d'armes. Je prend soin de ceux, pouvant adhérer à nos idéaux, je veille sur ce qui sera peut-être une futur soldat de l'Empire. Pour la volonté du feu, donne les armes à qui le veut pour se battre pour un avenir meilleur en recherchant le meilleur de lui même. La paix est obtenue, la foudre est de nouveau maître de son avenir, tout comme Natsumi a le choix et l'aura jusqu'à son éventuel adhésion dans nos rangs, de revenir dans les jupons de Kumo.

Elle ne manquait de respect à personne, son flot de paroles oscillant entre le respect et la politesse, la neutralité de sa voix et la véracité de ses propos était simplement le reflet de la situation présente. Un choix avait été donnée à celle qui l'accompagnait, et Natsumi avait saisie la chance d'évoluer, et même si elle pleurait ou qu'elle insultait à tout va, finalement ce n'était que des caprices enfantins qui disparaîtraient bientôt pour apparaître bientôt comme une personne juste et apte à combattre sous l'étendard de Hi.

Pour et par le feu, les individus renaissaient.

_________________
Puis-je vous aider ? [Jun/Natsumi] 15502810
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5368-jun-joo-100 https://www.ascentofshinobi.com/u886
Sendai Mayumi
Sendai Mayumi

Puis-je vous aider ? [Jun/Natsumi] Empty
Ven 3 Juil 2020 - 19:02




Pour obtenir quelque chose en ce monde,
il était parfois nécessaire d'en payer le juste prix et de laisser derrière soi une partie de ce que l'on considérait être son identité. Un coût équivalent au désir, en somme, mais qui pouvait de temps à autre laisser des séquelles permanentes et changer à jamais la destinée d'un individu, une dette pour le moins pénible et bien souvent impossible à effacer complètement. Le deuil représentait une étape intermédiaire entre l'acquisition et le paiement, et, de toute évidence, j'y faisais déjà face. Était-ce ce doux mélange de colère et de déni qui guida mes paroles ici, ou l'accumulation de plusieurs mois de frustrations qui débordait telle une toilette encombrée par une utilisation non-optimale de papier cul triple épaisseur? Pas un, et considérez ces mots, pas un plombier de l'âme n'aurait pu donner l'heure juste sur la situation. Pourtant, la Lieutenante qui m'accompagnait semblait y voir aussi clairement que si cette dernière avait elle-même écrite de sa main mon douloureux parcours. Comment pouvait-elle lire autant en moi ? Que se cachait-il réellement sous cette femme en apparence délirante ou psychopathe ? Car, au fond, je vous le jure, la vérité émanait d'elle, et non des faussetés que je crachais à qui voulait bien l'entendre. Peut-être avais-je en réalité fait ce choix de moi-même, comme l'affirmait Jun, suivant mon avidité pour une puissance qui m'échappait. Cette haine que je nourrissais envers ma personne, ce terrible manque de confiance envers mes - piètres - capacités, voilà ce qui guidait mon chemin. Une faiblarde chenille en quête de réponses, de compétences, désirant désespérément lever le mystère sur le processus de métamorphose entamé par ses congénères et fuir le misérable état stationnaire dans lequel elle se retrouvait prisonnière, une proie facile pour les gros poissons qui pullulaient à travers le Yuukan.

Réalisant alors les ignominies sorties plus tôt de ma bouche et, surtout, l'impact que celles-ci pouvaient avoir non seulement sur moi, mais sur le bon déroulement des événements en cours, je pris aussitôt sur moi, quelque peu malaisée et sur un ton de voix nettement plus respectueux, de corriger cette erreur. Les yeux humides, le regard fuyant, je tentai de rectifier mes dires auprès de la Lieutenante et du Porte-parole:

« Je... Je suis heureuse de savoir que tout va bien pour Kumo. Me… Merci. Je... Pa-Pardon de m'être emportée, Porte-parole, Lieutenante. Je... Je... j'en accepterai les conséquences. Ma… supérieure… a raison. Je ne suis pas une otage. J’ai fait… le choix de l’accompagner et d’apprendre à ses côtés. Je veux me développer auprès d’elle. Je… je ne sais pas si je rejoindrai officiellement les rangs de l’Empire, pour être honnête, puisque… puisque toute… tous mes proches sont encore à Kumo. Après, je… je doute qu’on m’accepte à bras ouverts, après ma dé... désertion. J’imagine que Hi no Kuni est la seule maison qu’il me reste, dorénavant. » Prenant une brève pause histoire de reprendre mon souffle et de mettre en place les pensées qui s'entrechoquaient violemment dans cette cacophonie mentale qui me perturbait, je poursuivis sur ces paroles « Je… j’avoue que, malgré la perte de ma jambe, je n’ai jamais ressentie une haine profonde envers le Teikoku. Oui, j’é… j’étais une première de classe autrefois, et, même… même si l’attaque sur Kumo m’a réduite à… à… ce que je suis aujourd’hui… J’ai… J’ai de la difficulté à avoir du ressentiment contre l’Empire. Je… Je suis hijine de naissance, mais je suis aussi ku-kumojine. Je... c'est... complexe. Où... Où est ma place, dans tout ça? » La mine basse, je conclus enfin : « To... Tout ce que j’ai… j’ai pu vous dire, c’était la projection de… de ma colère, de mon imp… impuissance face à ce qui continue de m’arriver. Je… je vous demande pardon, Porte-Parole, Lieutenante. »



_________________
#9400D3 - Couleur des dialogues
#DA70D6 - Couleur du chakra pur

Puis-je vous aider ? [Jun/Natsumi] M197
Merci au beau Goz' pour le vava et à Aimimii pour la signature! <3
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10219-sendai-mayumi-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t9375-sendai-mayumi-la-belle-au-chakra-rose https://www.ascentofshinobi.com/u1301

Puis-je vous aider ? [Jun/Natsumi]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires du Feu :: Hi no Kuni, Pays du Feu
Sauter vers: