Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Entre le divin et la réalité de l'existence [Imai nobume]

Henmao Gyuren
Henmao Gyuren

Entre le divin et la réalité de l'existence [Imai nobume] Empty
Mer 17 Juin 2020 - 18:16
Après le chaos infernale qui avait pris ce campement dépourvue du moindre signe de richesse et de quiétude, un certaine calme s’était installé au grès de la nuit après que les cris de la gamines furent enfin transformé en un sommeil paisible. Malgré les efforts de ce groupuscule inconnue, la petite bourgade demeurait encore en proie à d'innombrables problèmes, si bien que cet équilibre paraissait comme provisoire, simple pause entre deux phases de tourmentes.

Le gardien sacré ne pouvait guère dire mieux de son état, d’une part à cause du rituel et ses exigences gourmandes en termes de chakra et d'énergie, mais aussi par les nombreuses réflexions qui le hantaient depuis ces innombrables constats affligeants. Là comme ça, il n’existait aucune solution clair pour ces habitants, ni même pour que sa propre personne puisse engager de suite une croisade noble destinés à apaiser leurs maux. Du moins, cette tâche demandait une étape plus colossale encore, celle de trouver un véritable remède définitif à ce phénomène chakratique et ses effets.

Conformément à ses habitudes de errant solitaires, Gyuren s’était retiré dans l’obscurité illuminé par le seul reflet de la lune vers les abords des tentes afin de s’installer devant un feu de bois rudimentaire, laissant les tâches annexes aux peuple originel de ces terres. Ni sa monture ni un autre compagnon, seul sa silhouette demeurait tel une tâche incertaine sous les crépitements du feu, avec deux trois vivres disséminés ici et là. La place s’avérait provisoire, peu aménagé, juste le temps de prendre une fugace retraite spirituelle.

Dire que c’est seulement le premier village encore sur ma route … Hmm … Mais je n’ai guère le choix. Cette mission est plus importante encore.

Les pensées du voyageur guidé par les cieux induirent en son être un soupir de lassitude et de regret, le tout toujours sublimé par son regard dur et impassible, voir un peu égaré dans les profondeurs de cette pénombre. Le seul remède actuel résidait dans une flasque d’alcool dont il en tira une petite gorgée, sans attente, sans réel ambition. L’habitude d’un chasseur de l’occulte pour qui les secrets des longues routes et des péripéties n’avaient guère de secret. Malgré sa droiture, son dos semblait porter une charge invisible, peut être bien trop grande pour une simple personne comme lui. Mais c’était ici toute la magie du personnage, aux facettes innombrables issues des mémoires de ses prédécesseurs enfouis en lui.

Son aura ne rappelait en rien celui d’un Shinobi, et toute âme un peu curieuse le voyait irrémédiablement … Si l’on osait s’en approcher bien sur. Chose assez rare d’ailleurs, qui annonçait encore une de ces nuits pleines de questions sans réponses ...
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9501-henmao-gyuren-en-cours https://www.ascentofshinobi.com/t9975-periples-du-gardien-sacre-henmao-gyuren
Mukuro
Mukuro

Entre le divin et la réalité de l'existence [Imai nobume] Empty
Mer 17 Juin 2020 - 18:56


Mukuro

Je prévins Kuuli de mon absence avant de m'écarter du campement pour me rendre aux extrémités du village. C'était là que se trouvait le gardien sacré - sauveur de la gamine. Ce dernier s'était retiré sans un bruit aussitôt après son rituel en tant que bon homme solitaire. Je n'eus aucune difficulté à le retrouver. Il était assis à côté d'un feu de camp dont la lumière était visible depuis le ciel. Je me rapprochai de lui, sans pression et sans particulièrement me cacher, et je l'interrompis dans sa douce solitude...

« Eh bien - on aime la solitude Monsieur le Gardien Sacré ? »

Je laissai échapper un léger rictus avant de venir prendre place à côté du mystérieux personnage. Je lui tendis une petite bouteille d'alcool sortie tout droit de ma poche que j'avais arraché en toute discrétion aux mains des villageois. (Enfin, ça il ne fallait pas le dire...) Mieux valait le présenter comme une donation ;

« Tiens, c'est un cadeau des villageois. » Dis-je avec un sourire.

Puis, regard tourné vers la lumière du feu, je laissai mes pensées divaguer le temps d'un instant, profitant en silence de la chaleur de l'élément pour me réchauffer les mains en cette température froide de la nuit. Et d'un ton relâché, je repris la parole pour reprendre la discussion où nous nous en étions arrêtés...

« Vous êtes un moine... N'est-ce pas ? »

Une question que j'avais déjà posé durant le rituel, mais dont il n'a pas eu le temps de répondre à cause de la situation pressante. Mais maintenant que la gamine était saine et sauve et hors de danger, et que lui et moi étions à l'écart de tout ce beau monde, il n'avait plus aucune raison pour refuser de me répondre.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Henmao Gyuren
Henmao Gyuren

Entre le divin et la réalité de l'existence [Imai nobume] Empty
Mer 17 Juin 2020 - 19:32
Bien que les codes de la méfiances naturelles appelaient à l'éveil des sens et la prudence, notre homme semblait être d’une nature qui ne s’opposait pas réellement aux forces de ce monde mais se permettait plutôt la sérénité de les laisser fluctuer sur son être, sa destiné. Seul le sens et la fluctuation des mouvements en jeux influaient sur sa volonté, au point de le rendre presque bienveillant ou plutôt familier à toute forme d’intervention. La peur de la mort lui échappait réellement, s’étant résigné depuis son serment et surtout ayant bravé l’expérience de multiples vies immémoriales.

Ainsi ne fusse pas là, sur le tressaillement des pas sur le sable léger le signal d’une potentielle menace mais plutôt la charmante intrusion d’une curiosité incarné en une âme pleine de zèle. Au stade où en étaient ses pensées, aucun refus ne parviendraient réellement de sa part, juste un laisser place naturel et placide, comme si sa silhouette ne représentaient qu’un monument antique parmi cette étendue granuleuse. La voici donc, cette femme qui l’avait grandement aidé durant ce rituel et dont les interrogations avaient été couvertes du voile de l’urgence.

Je dirais que c’est toute l’essence de ma vie et de mon serment …

Il ne tourna son attention vers la mystérieuse inconnu qu'après sa tirade en une sorte d’introduction avant d’attraper sans le moindre refus l’offrande qui lui parvenait. La qualité de ce breuvage serait de toute manière bien meilleur que celle utilisé pour ses aventures, de qualité suffisante à le réveiller simplement en cas de faiblesse mentale. Sans plus d’hésitation, sa main vint dégoupiller le bouchon afin d’en prendre une gorgée alors que la jeune femme reprenait ses droits, du moins dans l'intérêt qu’elle vouait à la nature de ce personnage hétéroclite.

Moine … Disons que je ne le suis pas directement. Un gardien est voué à un serment qui l’engage à servir l’ordre cardinal et en garantir sa protection. Quand ce dernier embrasse lui même les pratiques moniales et la foi des cardinaux, alors il devient un Gardien Sacré, un combattant capable par la même occasion d’utiliser ses capacités à travers le monde. Ce contrairement aux Moines priants, davantage dédiés à leurs temples. Nous sommes rares cependant.

Cette histoire n’avait guère raison de demeurer caché. Le mysticisme et la réputation autour de ce titre venait davantage des rumeurs et de la méconnaissance du peuple que de sa réalité. Après tout, elle lui avait apporté une aide personnelle et presque intime, prenant le risque de partager son chakra pour le rituel d’un total inconnu. Cependant, elle aussi comportait des zones d’ombres intrigantes que Gyuren comptais explorer dans un air de légèreté passive pour le moment.

Il est cependant encore moins commun que l’on connaisse tant les moines, encore moins au niveau de leurs pratiques. Tu n’as pas vraiment eu l’air étonné durant le rituel, ni n’a été choqué par ce que tu as vu. Un passif folklorique ?

Le ton demeurait encore passif et léger, dans une sorte de bonne humeur paisible, passager. S’approchait d’un moine surtout en ces temps relevait tout de même d’un certains courage non innocent à priori. Ainsi le guerrier déposa la bouteille en direction de la reine du feu et de la terre, comme un signe de partage conventionnel, presque fraternel.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9501-henmao-gyuren-en-cours https://www.ascentofshinobi.com/t9975-periples-du-gardien-sacre-henmao-gyuren
Mukuro
Mukuro

Entre le divin et la réalité de l'existence [Imai nobume] Empty
Mer 17 Juin 2020 - 20:28


Mukuro


« Folkorique... Oui, on peut dire cela. J'ai connu un homme - ou plus exactement un moine - qui tout comme vous, priait les différents cardinaux et en faisait usage dans son art martial ainsi qu'au cours de divers rituels. »

Des rituels familiers que j'avais déjà pu observer à plusieurs reprises. Oui. Il avait transmis de sa résistance, soit de la vieillesse de son corps, afin de permettre à la gamine d'endosser cette dose de chakra bien au delà de ses limites. En lui donnant de son temps, il lui en avait donné de sa résistance, ce qui à l'inverse, l'avait affaibli et donc rajeunit. J'avais déjà vu cela - si la forme était différente, le fond était ressemblant. Une prière. Un sceau. Une technique. Mais c'était tout ce que je savais.

« Je ne suis pas si calée que je n'en donne l'air. Je connais juste les techniques et les prières des moines, mais je ne comprends pas un traitre mot de ce que vous dites dans une grosse moitié de votre charabia... Qu'est-ce qu'un Gardien Sacré ? »

Je pensais que ce n'était qu'un titre, qu'une appellation et ce comme une autre... Il y avait des mystères que j'ignorais sur les moines ? Ça m'en avait tout l'air... Je pris la bouteille qu'il me tendait et bus également dedans avant de la reposer au milieu.

« Vous parliez de foi, mais je n'ai aucune foi - comme beaucoup dans ce monde. Parlons concret - que fait un moine comme vous dans le pays du Vent ? Un errant ? Un voyageur ? Ou même un déserteur ? ...Si je vous parle du pays du bois, connaissiez-vous ? Vous m'aviez l'air d'être bien calé sur ce qu'il s'est produit dans la tente - de quoi s'agissait-il vraiment ? »

Je lui adressai un regard, monotone en apparence, mais qui reflétait une certaine curiosité. Avait-ce un lien avec la résonnence ? Avait-ce un lien avec les moines ? Avait-ce un lien avec hayashi ?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Henmao Gyuren
Henmao Gyuren

Entre le divin et la réalité de l'existence [Imai nobume] Empty
Mer 17 Juin 2020 - 20:53
Curieuse rencontre que voici en la personne de Nobume, qui depuis le départ n’avait montré aucune forme de réticence envers le Gardien Sacré, voir même une forme d’ouverture naturelle et aisé. Malgré le fait qu’ils soient mutuellement des inconnus depuis le départ, cette dernière ne semblait pas vraiment tenir une posture de façade ou du moins fusse là ce que naissait dans l’âme de notre homme à simplement l’observer, déterminer de ses iris ses contours féminins pour le moins généreux.

Durant le rituel celle-ci n’avait à peine sourcillé à la vision d’une rajeunissement presque de nature magique, moins encore de ses pratiques moniales pourtant assez déstabilisant selon certaines religions ou croyances à travers ce monde, peu importe le statut et la puissance des spectateurs. Impossible de dire que cela relevait d’une profonde gentillesse ; Plutôt d’un état d’esprit simple et absous de toute forme de tourmentes, d'avantages voués à la vivacité et l’action que l’introspection. Le contraire du moine en un certains sens.

Bien sûr cela ne représentait que l’impression première et intuitive qui lui vint, surement propice à l’erreur. Ni totalement faux, ni totalement vrai. Néanmoins, cela ne retirait pas le plaisir de découvrir une nouvelle histoire, un passif sortant du lot et en rapport avec sa propre caste.

Ce serait un peu long à expliquer. Les pratiques moniales sont assez conceptuelles, différents de ce qu’un Shinobi a l’habitude de voir ou faire. Mais cela permet par la même occasion de résoudre des problèmes que de simples guerriers ne pourraient pas vraiment faire … C’est en ça que réside le rôle d’un Gardien Sacré. Parcourir les différents peuples et leurs venir en aide, voyager dans des contrés où les compétences des Shinobis ne suffisent pas, éclaircir et éliminer l’occulte et l'ésotérisme. Et aussi préserver l’équilibre du monde, je veux dire, de ses principes plus que de ses gens.

Pour elle, cette explication serait surement encore trop vague, puisque le chemin qu’empruntaient les Gardiens Sacrés évoluait dans un monde parallèle à ceux des villages ninjas. Défaire les irrégularités du monde, défaire les pratiques profanes, veiller sur des secrets ancestraux et bien d’autres. Cependant son intérêt pour ces sujets demeurait louable et assez rare parmi ces nations préoccupés par les guerres et autres affaires politiques.

Au choix ... Je ne pourrai que difficilement définir mon statut. Surement un genre de mercenaire aux objectifs bien précis. Kaze ne m’est pas étranger. J’y ai passé un moment de ma vie. Mon devoir m’implique cependant de recourir aux besoins de l’ordre cardinal par delà les nations. Ce qui induit mon propos ici, conformément à ta interrogations perspicaces.

Gyuren pris une petite pause, attrapant de façon négliger la bouteille sans en prendre une gorgée immédiatement, comme pour marquer l’importance de ce qu’il allait évoquer par la suite. Ses iris tournaient lentement vers celles de la jeune femme, comme pour l’interpeller.

Tu as surement du assister toi aussi à ce phénomène mystérieux qui a semé le chaos dans le monde n’est ce pas ? Qu’as-tu vu ? En as-tu subi quelconque effet ? Tout ce que tu peux m’en dire me sera utile. En effet … La raison de ma présence ici est d’y trouver un remède, d’éliminer à jamais ce fléau des légendes. Ce que la gamine a subit n’en était que les conséquences. Disons que c’est lié aux fondamentaux du chakra, ce qui fait de nous ces êtres capables de l’utiliser. Le fait de pouvoir attribuer ce pouvoir ou de le retirer … Est le pouvoir ultime de ce phénomène.

Cela faisait beaucoup d’un coup. Histoire de lâcher un peu la pression, le Gardien sacré marqua un silence avant de se présenter un peu de façon alternative à cette conversation.

Au fait. Tu peux me tutoyer, c’est pas mon genre. Je suis Henmao Gyuren, origine du pays des bois.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9501-henmao-gyuren-en-cours https://www.ascentofshinobi.com/t9975-periples-du-gardien-sacre-henmao-gyuren
Mukuro
Mukuro

Entre le divin et la réalité de l'existence [Imai nobume] Empty
Mer 17 Juin 2020 - 21:42


Mukuro


Je ne pus cacher la surprise sur mon visage. En effet, ses mots ressemblaient terribles à ceux, jadis, prononcés par mon maître... Si certains mots utilisés étaient différents, le sens était le même. Il se décrivait comme un voyageur à la recherche de réponses et il se disait avoir pour mission de préserver l'équilibre du monde. Une phrase que je trouvais ironique quand on savait à quel point le monde était bordélique... Mais c'était ce qui l'avait conduis à me trouver dans le pays du vent - attiré par mon chakra - et c'était ce qui m'avait condis au pays du vent...

Je l'avais toujours vu comme un philosophe fou avec la tête dans un autre monde - et c'était la raison pour laquelle je n'écoutais qu'à moitié ses paroles... Mais maintenant que je voyais un autre crétin me ressasser ces mots, je commençais à comprendre le sens de cette croyance et de tout ceci... Un sourire se dessina sur mes lèvres à l'écoute de ces mots, un poil mélancolique et un poil nostalgique...

« Non, je comprends parfaitement... » Prononçai-je à faible voix.

À vrai dire, j'étais plus proche du moine que du shinobi. J'avais passé plus de temps à méditer qu'à combattre. Oui, c'était ma formation de gardienne des cinq éléments... Je n'en donnais pas l'air, mais c'était la vérité et c'était ce qui expliquait ma maîtrise du chakra - parfois plus pointue et plus aiguisée que certains shinobis... Comme quoi, je devrais être reconnaissante envers ce vieux moine... Je soufflai un nuage de nicotine, avant de reprendre d'un ton serein ;

« Te tutoyer ? Eh bien, pourquoi pas... Pour te répondre, je n'ai subi aucun effet de la résonance, et ce, sans doute parce que j'en ai déjà subi les effets une fois par le passé.. Oui, je suis une gardienne élémentaire. »

Je laissai un temps de silence s'écouler avant de reprendre ;

« Mon nom est Mukuro, je suis originaire du vent, mais je suis restée longtemps dans le pays du bois en tant que gardienne élémentaire de la stèle de Gobi... J'ai longtemps demeuré aux côtés de la stèle... Et cela a perturbé mon chakra et m'a accordé la maîtrise des cinq éléments... »

Je n'étais qu'un rejeton de ce dieu, HAHA ! Je lâchai un rictus et laissai mon regard se perdre sur les flammes devant moi avant de revenir sur mon interlocuteur.

« Tu dis combattre ce fléau et chercher un remède.. Dans ce cas, penses-tu pouvoir me retirer mon chakra ? Celui qui a été perturbé le dieu des cinq éléments.. Penses-tu pouvoir me le rendre à l'état initial ? Identique à tous les shinobis.. »

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Henmao Gyuren
Henmao Gyuren

Entre le divin et la réalité de l'existence [Imai nobume] Empty
Mer 17 Juin 2020 - 22:22
La résonance s’avérait être un phénomène très complexe malgré son existe depuis les temps anciens selon les légendes protégés par les moines et les autres gardiens y étant liés. La dévastation qui en découla subitement en demeurait la preuve exacte et concrète, décimant une grande partie de la population dans un chaos sans nom. Si les institutions militaires se montraient trop occupé à gérer leurs propres histoires et querelles, l’apparition de ce fléau remettait en cause le devoir de tous les moins et l’ordre cardinal. La passivité et la conservation sans solution ne paraissait plus être une voie correcte.

Le fier Henmao ne le savait que trop bien au regard de l’expérience dégagé par les traits de son visage, ayant déjà au cours de ses aventures cherché à secourir beaucoup de paysans en détresses pour le peu que lui permettait ses habiletés. Mais de petites actions localisés ici et là ne suffisait pas vraiment, cela n'étouffait que les symptômes d’un ravage plus fondamentale qui devait, peu importe ses origines être éradiqués ou se voir trouver un remède définitif. Impossible pour lui de connaître le rapport des ninjas avec l’apparition de cette catastrophe ; Peu importe en fait. Qu’importe le méchant de l’histoire comme l’on le désignerait naïvement, la source du problème résidait dans la puissance d’un tel phénomène.

Une … Une gardienne élémentaire ? Hmm … C’est à croire que tout me pousse à poursuivre cette quête.

Plus que sa nature, ce fut la coïncidence de cette rencontre dans cette situation qui parut soudain déstabiliser légèrement Gyuren, perdu entre les funestes présages et les coïncidences un peu trop belles, trop parfaites pour ne lui réserver que des solutions. Il écoutait volontier son histoire, ne sachant encore réellement comment appréhender cela. Mais une chose était sûr. Cette Mukuro lui serait très précieuse, leurs chemins viendrait sûrement à se recroiser en d’autres circonstances.

Je vois … La vie que tu as eu ne m’est pas étrangère et explique pas mal de choses. Finalement, nous sommes plus proches qu’il n’y paraît …

Ses paroles passaient davantage pour des pensées à haute voix qu’une véritable irruption dans son récit qu’il laissa continuer tranquillement. Ses pupilles trouvèrent même une surprise explicite dans la demande formulé par la gardienne élémentaire, demande qu’on ne lui avait jamais faite jusqu’ici. C’était que trop rare de voir une personne disposer d’un tel don vouloir s’en débarrasser, comme si cela avait pesé sur sa vie. Gyuren n’allait pas forcément entrer dans le personnel ou la psyché de la fameuse jeune femme mais voyait dans cette demande un réel sens comparé à ses objectifs.

C’est … Assez étrange comme demande. Je n’avais jamais envisagé ça dans ma quête. Le cas des gardiens élémentaires est encore plus complexe encore que celles des simples victimes. Pour que tu puisses comprendre, je vais essayer d’aller à l’essentiel …

En effet, ce serait un peu long de tout détailler. Mais c’est dans les fondamentaux même du chakra qu’elle comprendrait peut être mieux son sort.

Le chakra est un peu comme un potentiel en nous, une énergie ou substance au même titre que le sang. Sa nature profonde encore reste obscure mais c’est justement grâce à sa malléabilité que l’on parvient à l’étudier, comme ses différentes natures possibles. L’un maîtrise le feu, l’autre la foudre, ainsi de suite … Mais bien souvent c’est comme si nous étions limité, comme si nous ne l’avions pas suffisamment exploité.

Le Gardien Sacré prit un petit temps d’arrêt pour bien séparer ses explications.

Mais tout comme le sang, le chakra peut tout autant devenir mortel. C’était le cas de cette petite fille. Elle est passé de la frontière du potentiel enfoui voir inexistant à celui du potentiel éveillé, ainsi capable d’accéder au réseau du chakra. Mais ce dernier était instable, un peu comme un océan qui serait submergé subitement par la tempête. Ainsi, ce que je cherche est le moyen, le processus qui permet de passer d’un état à l’autre, cet élément déclencheur qui conduit à cette sorte de mutation.

Ce n’était là qu’une infime partie de ses recherches, une introduction extrêmement basique pour schématiser vraiment la clef du mystère.

Dans le cas d’un gardien élémentaire, c’est encore différent. On apparenterait presque cela à une seconde forme de mutation, un état que je considère presque plus parfait que celui d’un Shinobi classique. Ton chakra est comme à son état maximal, capable de prendre les natures de ton choix. C’est difficile de considérer cela comme un fléaux. Honnêtement, je ne sais pas si il existe un retour arrière … Mais ce sont des gardiens élémentaires que partent nos recherches et nos études.

La voici, son importance cruciale. Cet aspect parfait de son pouvoir représentait un point de départ, comme si l’altération aléatoire et chaotique de tous les autres chakra était dus à leurs imperfection. Du moins selon les théories de Gyuren.

Dit-moi. Que sait-tu du chaka, de la nature des techniques ninjas et du Ninjutsu ? Je veux dire au delà de l’enseignement basique, vraiment dans le processus profond, son équilibre, son utilisation.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9501-henmao-gyuren-en-cours https://www.ascentofshinobi.com/t9975-periples-du-gardien-sacre-henmao-gyuren
Mukuro
Mukuro

Entre le divin et la réalité de l'existence [Imai nobume] Empty
Jeu 18 Juin 2020 - 0:58


Mukuro

J'étirai un léger sourire et lâchai un léger rictus. Sa réponse était bien celle que je craignais - l'impossibilité de retourner en arrière. À vrai dire, moi-même je ne savais pas trop... Était-ce une bénédiction ? Ou était-ce une malédiction ? J'avais un peu balancé cette question au hasard par simple curiosité. Intérieurement, j'ignorais moi-même si c'était réellement mes intentions...

Mais pour en revenir à ce qu'il demandait...

« Qu'est-ce que je sais du chakra, de la nature des techniques ninjas et du Ninjutsu ? Mh... Selon toi, qu'est-ce qui compose la matière ? »

Je marquai une pause, lui laissant le temps de songer à la question, puis poursuivis ma tirade, regard levé vers le ciel - car c'était bien de cela que je parlais, d'une incertitude et d'une vérité aussi éloignée que pouvait être le ciel ;

« Il existe une théorie qui dit que toute matière est composée des cinq éléments - terre, foudre, vent, feu, eau - le tout dans des proportions et des quantités différentes. Par exemple ; le bois serait composé majoritairement de terre et d'eau, et le métal serait composé majoritairement de terre, de feu et de foudre.

Ainsi, en suivant cette théorie, le corps humain serait aussi composé des cinq éléments et le chakra dépendrait des proportions de ces éléments dans le corps... Un utilisateur de suiton verra son chakra majoritairement composé d'eau, et un gardien aurait les cinq éléments poussés à leur summum.. Enfin, ce ne sont que des théories farfelues de l'ignorant qui pense tout savoir, mais l'enseignement des gardiens reposait en partie là-dessus.

Parallèlement au corps composé des cinq éléments, l'esprit serait composé d'ombres et lumières - Ying Yang. L'équilibre de l'esprit entraîne l'équilibre du corps et vice versa. La méditation permet cela - de donner un esprit plus concentré et plus calme et ainsi avoir une meilleure maîtrise du chakra - qui est une énergie physique traduit de la force de l'esprit.
»


Enfin, ce n'était que de la théorie que l'on m'avait autrefois enseigné et c'était resté gravé dans un coin de ma mémoire à force de me l'avoir bourriné. Même si bon, en réalité je n'y croyais pas masses... Toutefois, je devais avouer que la méditation était utile ; il permettait de mieux connaitre son corps et de mieux malaxer son chakra - seul bienfait que j'acceptais de reconnaître pour l'avoir testé.

« Si on me demande comment fonctionne la nature d'une technique et comment je choisis... Je dirais qu'il y a cinq boutons et chacun enclenche un élément différent. Le ninjutsu est la forme la plus simple, la forme la plus basique et la forme la plus directe pour mettre à profit un élément. »

Quoi de plus directe que quelques mudras pour cracher quelques boules de flammes ? C'était la manifestation même du chakra dans sa forme brute et la plus directe.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Henmao Gyuren
Henmao Gyuren

Entre le divin et la réalité de l'existence [Imai nobume] Empty
Jeu 18 Juin 2020 - 1:57
La déception devenait une conséquence évidente de ses explications, même si les motivations de sa demande restaient encore flou pour le moine à la chevelure argenté. Ce n’était cependant pas le thème de la soirée de jouer aux psychologues ou encore de trop rentrer dans sa vie privée. Pas l’habitude de notre homme à proprement parler. Par contre, dans son désespoir, peut-être pouvait-il lui offrir quelque chose, un temps soi peu réconfortant par rapport à sa condition. Il connaissait bien la vie d’un gardien, de ses devoirs et du sacrifice de sa vie. Parfois volontairement … Parfois par le simple manque de choix d’une autre possibilité d’existence.

Elle ne manquait pas d’avoir une vision du monde assez savante cependant, assez complète et intéressante pour attiser l’attention de Gyuren qui n’en perdait pas un mot, même si plus terre à terre concernant les histoires d'élément, de Yin et de Yang. Étrangement, pour lui le chakra semblait être une chose étrangère, passable pour eux mais pourtant présent. Optionnel. Il ne pouvait pas être à la base de tout et lui même ne comprenait pas encore. De toute ses expériences, son vécu, ses découvertes …

Je reconnais bien là une doctrine familière, ce qui pour l’instant paraît le plus logique. Du moins … En partie. Dans ce contexte, je n’ai pas seulement pour rôle d’explorer le monde … Mais aussi d’en percer certaines pratiques et limites, des concepts qui vont plus loin que ces vérités. Le chakra est à mes yeux comme quelque chose d’étranger à ce monde … Un élément qui n’est pas naturel et pas forcément nécessaire quand je vois ces gens qui vivaient sans avant ce phénomène.

Le Gardien Sacré s’était un instant détaché de la théorie afin d’introduire un peu de son expérience, duquel son récit sembla de nouveau fuir et dériver pour ne pas laisser en plan les interrogations de sa compagne de soirée. Et puis, c’était l’occasion de passer à une étape un peu plus divertissante après ce rituel éprouvant. Ainsi s’empara-t’il de la bouteille d’alcool pour le tendre vers la jeune femme après qu’elle ai évoqué l’image des cinq boutons pour les affinités.

Tiens, voyons. Toi qui est la reine du feu, fait nous voir un peu tes talents de cracheur de feu. Voyons ce que tu peux faire.

Dans la rudesse usuel de son visage se dessina un sourire en coin plus ouvert et détendu, avec une sorte de petit défi histoire de l’impliquer elle même dans ces explications et réflexions sur le Ninjutsu.

Impressionne moi.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9501-henmao-gyuren-en-cours https://www.ascentofshinobi.com/t9975-periples-du-gardien-sacre-henmao-gyuren
Mukuro
Mukuro

Entre le divin et la réalité de l'existence [Imai nobume] Empty
Jeu 18 Juin 2020 - 10:54


Mukuro


« Pour faire simple, tu cherches à percer les mystères de ce monde... Mais malheureusement, il n'y en a bien trop pour pouvoir être tous les percés. - À moins d'y claquer une éternité, mais dans ce cas tu ne seras plus, ni un moine, ni un humain, mais un dieu... » Dis-je avec ironie.

Les gens qui voulaient tout savoir étaient des fous et ce n'était pas le premier que je rencontrais... Quelque part, j'étais moi aussi curieuse à propos du chakra et plus précisément des dieux qui étaient une source de chakra grandissime. Et c'était une des raisons pour lesquelles je m'intéressais à ces échanges.

« Mais une question que je me pose ; quand tu dis que le chakra ne t'est étranger... Cela veut donc dire que ce que tu utilises n'est pas du chakra ? ..Je sais que tu ne maîtrises aucun d'élément, mais peu importe le nom de l'énergie utiliser, ça reste une création à partir de chakra ou d'une énergie déviée du chakra...Non ? »

Le moine dans mes souvenirs n'utilisait pas d'élément - il en était incapable et ne possédait aucune affinité - à l'inverse des gardiens qui possédaient les cinq affinités. Ils étaient l'antipode des gardiens. Mais il utilisait une autre énergie ou plus exactement, une autre forme d'énergie, compatible au chakra. La preuve est - je lui avais prêté du mien lors du rituel de la gamine.

À ce même instant, il me retendis la bouteille. Sans aucune forme cérémoniale, je pris la bouteille d'alcool et bus à nouveau quelques gorgées comme pour me déshydrater. Je lâchai un rictus lorsque le gardien me demanda une petite démonstration.

« Une démonstration ? Si j'essaie de t'impressionner, je risque bien de t'envoyer au septième ciel... Me crois-tu ? »

Surtout que tu n'as pas encore de FT. Encore... Yamanaka... Tu pourrais encore te faire quelques défenses de terre le temps que le patch ne sorte... Mais Moine, tu n'as même pas d'affinité sur lesquelles compter - tu peux juste prier pour ta peau, mais l'efficacité est encore à prouver...

« Enfin, si ça peut te faire plaisir, je peux t'en faire une petite. » Dis-je tout en soufflant un nuage écarlate.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Henmao Gyuren
Henmao Gyuren

Entre le divin et la réalité de l'existence [Imai nobume] Empty
Jeu 18 Juin 2020 - 13:11
Si elle savait … Si seulement elle pouvait savoir le secret qui résidait dans l’âme du Gardien Sacré pour voir au final que ses premières paroles trouvaient une certaine réalité palpable. En effet, il s’avérait bien difficile de le désigner réellement comme un unique humain … Pas dans la façon conventionnelle. Ce fut d’ailleurs cette fameuse éternité évoqué qui parut un instant dans le regard et l’expression de notre homme, prenant les atours de l’ensemble de ses prédécesseurs vivant à travers lui et sa mémoire.

Mais en peu de temps, cette brève phase de sérieux retomba lorsque cette dernière évoqua la possibilité de l’envoyer au septième ciel ; Expression étonnante dans ce contexte qui contenait un double sens pouvant tromper bien des hommes. Cela devenait encore plus amusant de l’entendre aussi librement de la part d’une femme, surtout dans ce genre de contexte. Heureusement, la crainte du trépas résidait dans les profondeurs d’une liste interminables de peurs et d’effrois si grand qu’au final cette dernière paraissait risible dans sa quête. Ce contrairement au fait d’admirer des exploits personnels incroyables, si naturel que cela puisse paraître pour un ninja habitué à la doctrine militaire.

Très bien, si tu prétend pouvoir me combler et me faire planer, je prend. C’est simplement pour te montrer quelque chose.

Il lança sur ces mots un sourire léger et fugace derrière le crépitement des flammes, avant de reprendre le sujet initiale qu’elle avait évoqué tout à l’heure.

Pour ce qui est de mes capacités … Je n’utilise pas d’affinité en effet, mais le chakra demeure la base de toutes mes techniques. C’est justement ce qui renforce mon idée du chakra. Ce n’est qu’un genre de support, une matière qui sert de vecteur pour des pouvoirs qui vont au delà de la simple matière, pas comme les simples modifications de natures de chakra. Si tu connais les moines et les spécificités des prières, alors tu as surement du voir non seulement des moines ne pouvant développer des affinités mais aussi des moines renoncer à leurs affinités. C’est là où tout devient étrange.

Gyuren, dans sa vision du chakra faisait la distinction entre les pouvoirs basiques, ceux issues de la transformation du chakra et les autres types de pouvoirs, celles plus absolues qui peuvent littéralement employer des concepts, des idées abstraites.

Par exemple, durant le rituel j’ai utilisé le Cardinal du Nord. L'équilibre et le déséquilibre. Quand j’utilise ces prières, je n’ai pas l’impression que ce soit réellement moi qui déploie ce pouvoir mais d'être simplement un vecteur, un point de passage si tu veux. Je ne transforme plus mon chakra. C’est en me basant sur les gardiens élémentaires et leurs différences étrangement complémentaire que je cherche une solution ou un remède à ce phénomène étrange. En effet, je considère l’action de ce pouvoir sur le chakra de la même façon que celle des prières ; Ce serait en quelque sorte un effet venant d’une entité ou un être au dessus du chakra lui même.

Là, on partait directement dans l’ésotérique, dans l’occulte. Le Gardien Sacré lui même ne pouvait garantir la clarté de ses explications. Une image serait plus simple.

En reprenant l’exemple de tes boutons pour activer chaque affinité ; Tout utilisateur de Ninjutsu passe par le procédé du malaxage de chakra avec un certain équilibre durant ce processus. Mais même dans cette pratique, il existe plusieurs niveau ; Les techniques avec des mudras, ceux qui ne nécessitent qu’une seule main, ceux qui n’en nécessitent pas du tout. Tout le monde se concentre directement sur les techniques et leur essence première. Mais ce sur quoi je m’attarde moi est la fonctionnalité même des mudras. Ces dits signes que l’on exécutent ont une fonction étrange comme ce fameux bouton mystère que tu évoques.

En espérant qu’il ai pu les ouvrir les yeux sur ce détail pourtant futile aux premiers abords.

Et si on imaginais maintenant … Que celui capable d’éveiller ou de perturber le chakra d’un être vivant disposait d’un genre de bouton suprême … Une prière suprême ? Un mudra inconnu qui pourrait déclencher ce pouvoir et altérer le chakra ? C’est difficile à imager en fait ...
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9501-henmao-gyuren-en-cours https://www.ascentofshinobi.com/t9975-periples-du-gardien-sacre-henmao-gyuren
Mukuro
Mukuro

Entre le divin et la réalité de l'existence [Imai nobume] Empty
Jeu 18 Juin 2020 - 14:07


Mukuro

Crachant des flammes à la manière d'un poisson crachant des bulles d'eau dans un bassin, je finis par m'arrêter lorsque le gardien repris la parole. C'était en effet étrange qu'un moine puisse abandonner les caractéristiques affinitaires de son chakra, alors que pourtant, il pouvait toujours continuer à s'en servir... Mais sous une autre forme.

« On peut donc supposer que son chakra a été perturbé.. Intéressant. Vous pensez que si je devenais moine je perdrai également ma maîtrise des éléments...? »

M'était-il possible de me débarrasser de mon pouvoir des cinq éléments ? Si on suivait la théorie, cela était possible. Le chakra n'était qu'un support permettant de traduire une énergie, en le marquant profondément il était possible de le changer. C'était ce qui en ressortait de ses mots et la première hypothèse plausible. Mais il faudrait essayer pour savoir... Toutefois, je me devais de l'arrêter là.

« Nous pouvons parler d'énergie derrière nous, dans notre corps ou provenant de notre esprit, mais nous ne pouvons pas parler d'entité ou d'être. Cela reviendrait à évoquer l'idée d'un dieu et donc le domaine de la croyance. À partir de là, tout dépend de tout chacun - qu'il veuille croire ou non. »

Et pour ma part, je n'y croyais pas tellement.

« Mais pour le reste je vous rejoins - le chakra n'est que la manifestation d'une énergie - pour ma part, élémentaire. Et les mudras ne sont qu'un procédé pour faire traverser cette énergie d'un bout à l'autre de notre corps. Plus on est à l'aise avec la pratique, moins on a besoin de mudras et parfois même, une main suffie. Toutefois, si on veut n'utiliser aucun mudra et jouer au mage, cela demande une plus grosse quantité d'énergie car il nous est plus difficile de le contrôler et il part facilement dans tous sens. »

À ces mots, j'étirai un sourire.

« C'est pourquoi, il ne faut pas jouer à la frime et faire des mudras à une main quand on en est incapable et que l'on en a pas les capacités. Ça devient facilement hors de contrôler et on dépense facilement trop d'énergie... Mais du coup, aviez-vous trouvé cette prière suprême ? Car là, ça m'a plus l'air de la frime ou des affabulations issues d'un imaginaire sans fin... Aviez-vous une preuve que cela existe ? »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Henmao Gyuren
Henmao Gyuren

Entre le divin et la réalité de l'existence [Imai nobume] Empty
Jeu 18 Juin 2020 - 16:24
Elle avait beau disposer d’un chakra entièrement altéré voir même d’une autre nature que la leur et pourtant sa technique utilisée là comme divertissement prouvait qu’elle faisait encore partie de ce monde, d’une sorte de Shinobi amélioré, au plus haut de son potentiel. D’ailleurs, sa remarque venait de le prendre de cours, clairement, puisque jusqu’à ce jour aucun texte ni récit n’évoquait la tentative d’un gardien élémentaire d’avoir embrassé la foi moniale. Cela lui semblait impossible d’emblée, bien qu’avec la mise en relief du paradoxe cela mettait en exergue un conflit effroyable entre ces fameuses entités qu’évoquait le Gadien Sacré. Selon sa propre démonstration … Si un gardien élémentaire ne pouvait devenir moine et perdre ses affinités … Cela montrait irréfutablement que la force ou la nature de l’entité dominant maintenant son état entrait en conflit avec celle des cardinaux.

Nul n’est encore jamais parvenu à mettre en pratique cette éventualité … En effet … Tu devrais normalement perdre tes affinités … Mais je n’ai vu de gardien élémentaire devenir des moines. C’est encore plus rare que les gardiens sacrés, si ce n’est … Inexistant.

Elle lui posait une telle colle, un tel nouveau mystère que Gyuren préférait enterrer cette histoire d’entité au même moment que la remarque de Muruko sur la subjectivité des croyances, ne voulant la mêler à ce genre d’histoires. Prendre le second versant de la conversation semblait préférable.

Le fait même que nous, moines et gardiens élémentaires existions en est une preuve, j’imagine. Je ne pars pas de rien, ce n’est pas là le début de mon aventure. Mais il m’est bien évidemment des secrets que je ne peux révéler, des savoirs et connaissances que je dois taire à cause de mon serment. Tu comprendra surement.

Décidément, la curiosité de la belle avait poussé cette entrevue sur des terrains insoupçonnés, peut être trop profondes vis-à-vis de la fatigue éprouvés après un tel rituel.

La frime et les affabulations … C’est amusant. Personne ne m’avait encore apposé ça, on me parle plus souvent d’occultisme et d’ésotérisme. Es-tu toi même capable de réaliser des techniques avec moins de mudras que nécessaire ? D’une seule main par exemple ? Pourtant ce n’est pas toi qui as inventés cela, tout comme tu n’as pas inventé la propre altération de ton chakra. Ainsi quand je parle d’entité, je n’imagine pas forcément le divin, tu sais. Le monde est composé de bien plus de rationalité que l’on le pense … Et de monstre acceptés comme dieu pour peu que les gens le veuillent bien.

Il arrêta alors sa théorie, retint d'avantages d’explications pour rester dans la simplicité.

Je n’ai pas l’impression encore de poursuivre des chimères. Si j’ai la possibilité de remédier un temps soit peu aux conséquences de la résonance grâce au cardinal Nord, cela suppose que l’équilibre et le déséquilibre issue de ce phénomène nous reste accessible. Tout comme il nous est possible de jouer sur les mudras, ces signes qui nous permettent eux aussi d’en réguler l’équilibre durant l’utilisation. C’est lié, que ce soit dans leurs origines et leurs fonctions. Ma seule zone d’ombre serait … La différence entre un être tel que toi et un autre comme moi.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9501-henmao-gyuren-en-cours https://www.ascentofshinobi.com/t9975-periples-du-gardien-sacre-henmao-gyuren
Mukuro
Mukuro

Entre le divin et la réalité de l'existence [Imai nobume] Empty
Dim 21 Juin 2020 - 15:39


Mukuro

« Affabulations et occultimes, c'est la même chose... Enfin cela dit, c'est drôle que ce soit un moine qui me dise cela, « Le monde est composé de bien plus de rationalité que l’on le pense »... J'ai vécu longtemps auprès de ce dieu, au point de voir mon propre corps déformé par sa présence, mais pourtant je doute encore de son existence... Il existe, je le sais. C'est un monstre et une bête alimentée d'un réservoir énorme en chakra. Mais je le vois encore comme une chimère tout comme l'appellation Dieu qui ne ressemble qu'à une « fantaisie » de l'homme. »

J'écoutai la suite de ses paroles avec une grande attention.. « Nul n’était encore jamais parvenu à mettre en pratique cette éventualité... » C'était compréhensible - en même temps - qui irait tenter une telle chose ? Les gardiens étaient dans un premier temps des moines chargés de garder la stèle du Dieu des cinq éléments et c'était leur proximité qui avait fini par faire transformer leur chakra. On pouvait dire en un sens qu'ils étaient des moines « évolués » - des élus. Et bien souvent, les gens aimaient se contenter du rôle qui leur était attitré. Je lâchai un léger soupire et tendis mes bras en l'air comme pour m'étirer.

« Enfin, ce n'était qu'une question par pure curiosité. Je n'obtiendrai peut-être jamais de réponse... Cela dit, si on venait à tester cette hypothèse, elle vous rapporterait sans doute beaucoup de réponses, à vous, à vos questions et à cette quête que vous menez. »

Une curiosité qui m'intriguait également... Mais après réflexion, je n'irai pas parier là dessus. (Déjà que j'étais nulle à ça) mais en plus j'avais encore besoin de garder ma maîtrise des éléments pour mes missions et mon travail de mercenair... Peut-être que si le patch moine sortait et qu'il se révélait avantageux - et je disais bien bien peut-être - je songerai à la question... Enfin, pour l'heure, j'étais bien avec mon titre d'élémentariste.

« Pour répondre à ta question, je peux limiter mon nombre de mudras, mais je ne peux pas en faire à une main... Ou du moins, je n'ai jamais vraiment essayé... »

Quand j'étais jeune, j'avais tenté à quelques reprises de cracher la grosse boule de flamme à une main pour frimer devant mes camarades, mais ça donnait de mauvais résultats et je me faisais souvent réprimander pour ça... En conséquence, en combat, je n'osais plus tester. Le plus important était avant l'efficacité et la puissance - surtout lorsque l'on mettait sa vie en jeu. Mais avec le temps écoulé, peut-être que je pouvais désormais ?

« Et sinon et toi ? As-tu aussi d'autres formes d'incantation ? Le chakra que nous manipulons est différent après tout. Serait-ce une clef de notre différence ? »

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Henmao Gyuren
Henmao Gyuren

Entre le divin et la réalité de l'existence [Imai nobume] Empty
Mer 24 Juin 2020 - 19:39
En dépit de leurs natures complètement différentes, les deux personnages partageant ce petit zeste de chaleur présentaient finalement plus de points que ne le laissait présager le premier regard échangé entre eux. Ce qui s’annonçait d’abord comme une simple entrevu abreuvé d’une petite touche de ce liqueur agréable s’était peu à peu transformer en une confrontation de point de vue sur le monde, ce serait aussi le moment d’y mettre fin et de l’étouffer pour l’instant. En effet, le serment du Gardien Sacré lui imposait une limite évidente dans les secrets et connaissances transmissibles aux ninjas et civil hors de l’ordre moniale.

Une chose demeurait certaine, sa longue quête en vue de trouver un remède à cette résonance aux mécanismes complexes, su futiles pusse-t-elle être, avait la capacité de lier plusieurs destins anodins à travers le monde. Il ne savait que trop bien l’insuffisance seul d’en trouver le responsable et par la suite de confier l’existence d’un tel pouvoir à telle ou telle nation changeante ; La preuve, même les gardiens et priants du pays du bois avaient échoués sur sa protection. Tôt ou tard, chaque âme y voyant de son intérêt serait forcément attiré par cette existence presque profane.

Trouver un moyen d’en inverser les effets à tout instant comportait une valeur bien plus grande que cela.

J’ai bien l’impression que nos chemins ne resterons jamais trop éloigné.

Ces paroles marquèrent ainsi une transition vers la partie finale de leurs conversations, davantage technique et porté sur leurs capacités factuelles. Gyuren ne répondit pas de suite à ses interrogations, levant un instant ses iris brûlant vers la lune argenté à l’instar de sa propre chevelure.

Difficile à dire. Disons que je ne suis réellement un priant, mon statut premier est celui de protéger l’ordre cardinal. Je ne suis ni comparable à un shinobi en termes de compétences, ni à un moine orienté vers ses prières et ses études. Gardien Sacré est un titre, certes …

Ses pupilles revenant sur sa partenaire l’espace d’un instant laisserent transparaître cette part occulte et sombre qui demeurait dans ses pratiques obligatoires.

Mais je dispose bel et bien d’autres formes d’incantations, notamment de ceux qu’on aime ne pas voir ni tolérer. Disons que ce sont les besoins de mon métier.

Des incantations occultes … Une puissance tiré même de connaissances antiques jugés trop dangereuses pour la vie et l’ordre divin de cette existence.

Tu as peut-être raison. Ce chakra est surement une partie de la clef. Mais après ce qui est arrivé à Hayashi … Tu dois te méfier des gens qui t’entourent Mukuro. Aujourd’hui, les gardiens élémentaires deviennent de plus en plus des sujets d’expériences interdites pour ce dit chakra justement.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9501-henmao-gyuren-en-cours https://www.ascentofshinobi.com/t9975-periples-du-gardien-sacre-henmao-gyuren
Mukuro
Mukuro

Entre le divin et la réalité de l'existence [Imai nobume] Empty
Jeu 25 Juin 2020 - 16:35


Mukuro


« Moi ? Sujet d'expérience ? »

L'idée me faisait doucement sourire... Je m'étais éloignée de l'ordre monial et du monde des gardiens et ce, depuis bien longtemps. Il était vrai que je cherchais à capturer le Dieu des cinq éléments, mais ce n'était pas en raison de mon rôle de gardienne, mais plus en raison d'une dette que j'avais envers ce moine. Oui - ni plus, ni moins. Pour le reste, je ne me sentais plus tellement concernée. Bien que mon destin continuait à me faire croiser la route d'autres moines... Amusant, n'est-ce pas ?

« Cela dit... Si on venait à me rémunérer pour être le cobaye de quelques expériences interdites, je ne dirai pas non. Le prix serait à négocier en fonction de la dangerosité, des risques et des potentiels effets secondaires... Et aussi pour le fait de garder le secret. Mais pourquoi pas si ça rémunère bien ! »

Je lâchai un rictus emprunt d'ironie. Les humains étaient gourmands, orgueilleux, vicieux - et encore plus dans le milieu dans lequel je traînais.. Mais ce n'était pas nouveau pour moi.

« Toutefois, entre nous deux, tu es toi aussi tout autant dangereux.. « D’autres formes d’incantations, notamment de ceux qu’on aime ne pas voir ni tolérer » J'en devine ça touche à la morale, à l'éthique, et aux règles qui régissent ce monde notamment sur la vie et la mort... Mh ?

Mes capacités se résument aux cinq éléments, mais quant aux tiennes, les limites sont encore floues... Entre nous deux, tu es le plus mystérieux et sans doute, le plus dangereux... »


Je tournai mon regard vers l'érudit, un air plus sérieux et un regard emprunt d'une pointe de frustration...

« Un moine que je connaissais bien et qui était mon maître dans le pays du bois, abhorrait les mêmes propos que toi avec seulement un mot sur cinq de compréhensible. Et il affichait constamment un sourire emprunt d'innocence. Mais ô combien l'arrière de ce faciès était sombre ! Ce n'était qu'un masque pour cacher des secrets infâmes et innommables. Mais jusqu'à la fin, il ne m'a jamais rien dis de plus... »

Sur son passé. Sur sa motivation. Sur sa personne. Et aujourd'hui, j'en gardais une amertume. J'essayais d'oublier, d'enterrer, d'effacer, son existence de mon esprit - mais le destin était un sacré salaud et voilà que je rencontrais à nouveau un moine qui me rappelait ce maître... À cet instant, je sentis la chaleur monter en moi. Je fermai un instant les yeux, me pinçant le nez avec mon pouce et mon indexe, avant de lâcher un soupire.

« Aïe Aïe, je crois que j'ai trop bus, haha... Je vais me taire. Mais merci des réponses que tu m'as apporté... Ou du moins du peu de réponse que tu m'as apporté et des nombreuses questions que m'as donné. »

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Henmao Gyuren
Henmao Gyuren

Entre le divin et la réalité de l'existence [Imai nobume] Empty
Jeu 25 Juin 2020 - 20:23
Un silence et une expression d’acier sembla subitement assaillir le visage du Gardien Sacré dont le parcours et la réalité rejoignait irrémédiablement celles évoqués par la jeune femme, bien loin de ce que l’on imaginerait d’un homme de foi. Mais les rouages de cet univers n’étaient malheureusement pas si simples … Il serait pourtant le premier à vouloir déposer les armes et prières afin de rejoindre un dernier repos paisible, un fin plongé dans le sang et la quiétude, laissant tomber les versants cruels de cette existence.

Etre quelqu’un de bon demandait des qualités qui paraissaient hors de portée pour notre homme qui en dehors de ses apparences avaient depuis longtemps accepté de bafouer les fondamentaux de l’éthique, du correct et du convenable dans ses pratiques. Une partie de son répertoire personnel en reflétait parfaitement l’essence, tiré des d’incantations occultes se référant non pas aux préceptes de cet air mais à celles du néant primordial. Le genre d’arcanes qu’il voulait au maximum se garder de dévoiler, même à ses confrères …

Surement … Cela fait un moment que j’ai dépassé le besoin de me cacher.

Au final, Gyuren ne se targuait de rien concernant sa réputation ni des rumeurs entourant l’ordre auquel était voué sa vie. Il ne cherchait à en créer quoi que ce soit ni à en moduler intentionnellement la forme. Seul son objectif comptait, au delà même des émotions et sentiments humains propre à son âme qui s’étaient depuis bien longtemps dilués à celles de ses ancêtres ancrés dans son esprit. Mais même avec tout ce savoir, la fameuse Mukuro parvenait à surprendre et amuser le guerrier errant qui lâcha un sourire complice devant l’ironie sur le sujet de l’expérimentation. Prête à se vendre hein ? Elle ne manquait pas d'audace.

Peut-être que je devrai venir t’acheter quelques séances d’expérimentations dans ce cas …

Il lança ce fait dans la même légèreté, d’un sérieux absent signifiant plutôt qu’en cas de remède face à cette altération de chakra, ses services lui viendraient irrémédiablement en aide. Venait d’ailleurs sur cette note d’humour la fin d’une entrevue agréable qui croulait sous le poids de l’alcool et la fatigue, de la même manière des deux côtés.

La route de Gyuren demeurait encore longue et cette petite escapade n’en était qu’une petite partie. Impossible bien évidemment de renier la valeur de ces deux rencontres, bien que ce fut encore moins léger et évident avec la chef du clan Asaara. La gardienne élémentaire se disait plus légère et agréable, peut-être plus innocente aussi, qui sait.

En espérant que je revienne avec plus de réponses que de questions. Ma route est encore longue. Vous devriez vous aussi vous reposer ici avant de repartir. Nous nous reverrons assurément. Merci, Mukuro.

Ainsi se terminait cette escapade au coin du feu, les deux personnages repartant sur leurs deux destins encore séparés.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9501-henmao-gyuren-en-cours https://www.ascentofshinobi.com/t9975-periples-du-gardien-sacre-henmao-gyuren

Entre le divin et la réalité de l'existence [Imai nobume]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Kaze no Kuni, Pays du Vent
Sauter vers: