Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Prémices du Senbazuru : Pénétrer les terres [Yahiko, Hanae, Ayuu, Kenzo, Shimaenô]
Retrouvailles[Kansei] EmptyAujourd'hui à 14:22 par Sendai Hanae

» Médecine Ancestrale [Meikyû Jotaro]
Retrouvailles[Kansei] EmptyAujourd'hui à 13:20 par Asaara Ôji

» Le mal du pays. [Ouvert]
Retrouvailles[Kansei] EmptyAujourd'hui à 13:19 par Oterashi Yanosa

» Absence d'un trio
Retrouvailles[Kansei] EmptyAujourd'hui à 12:37 par Gôgon Medyûsa

» Absence Yahiko
Retrouvailles[Kansei] EmptyAujourd'hui à 12:27 par Gôgon Medyûsa

» Passe d'armes [Sakura]
Retrouvailles[Kansei] EmptyAujourd'hui à 11:57 par Metaru Hideko

» 02. Valider un Combat/Entraînement
Retrouvailles[Kansei] EmptyAujourd'hui à 11:36 par Okita Sakura

» 思い出 Omoide [Kaya]
Retrouvailles[Kansei] EmptyAujourd'hui à 11:18 par Kogami Akira

» 強力 Puissance — Akira
Retrouvailles[Kansei] EmptyAujourd'hui à 11:00 par Kogami Akira

» La Voie de l'Alchimie [Kisuke]
Retrouvailles[Kansei] EmptyAujourd'hui à 1:04 par Nomura Ieyasu

Le Deal du moment : -40%
-40% Polo Lacoste – imprimé crocodile ...
Voir le deal
72 €

Partagez

Retrouvailles[Kansei]

Asaara Aduichi
Asaara Aduichi

Retrouvailles[Kansei] Empty
Mer 17 Juin 2020 - 18:34
-Mes hommages Kansei.

Il n'était pas de ceux qu'elle pouvait compter parmi ses amis, ni même dans son cercle de relations proche mais étrangement malgré leur unique échange sous l'étendard de la foudre, Jun n'avait jamais réellement cessé de penser à cet intriguant personnage. Il était de ceux ne se relevant jamais, et poussant à la réflexion autrui. Et pour cela elle l'avait depuis le début compté parmi les rares personnages respectueux qu'elle avait rencontrée, le temps avait passé et il semblait réapparaître des ombres comme cela semblait lui coller à la peau. L'errante ne connaissait pas la nature des changements de sa vieille connaissance, mais en ce qui concernait Jun il était certains que contrairement à avant, elle pouvait désormais lier menaces et les appliquer sans réellement craindre les plus bas des gradés. Une grande gueule ne l'ouvrant que rarement, une grimace de sourire sous sa nouvelle apparence. Un henge qu'elle maintenait pour flouter les reconnaissances faciales et plus facilement se mouvoir à l'étranger, sa nouvelle disciple Natsumi dormait avec ses amis sauriens. Dans sa main droite entre son pouce et son index, le kunaï de Kansei avec lequel elle jouait en le faisant tourner sans jamais s'arrêter. Arrivant près de lui, lui lançant une gourde contenant l'alcool de riz produit dans les environs, Jun alluma une cigarette avant de laisser le soin à son interlocuteur de répondre, Kansei n'était loquace que lorsque l'occasion se présentait aussi était-il du devoir de la lieutenante d'engager la conversation.

-Est-ce réellement un hasard que de nous retrouver sous la même bannière? J'ai toujours ton présent, je ne jetterai guère des fleurs pour notre nouvelle rencontre mais disons, disons que j'ai prit le temps de mesurer l'étendue de tes propos. Je suis Lieutenante, je ne suis plus réellement le fantôme insolent et nonchalant que j'étais sous la foudre, mais j'ose à penser que personne ne change réellement.

Les principales informations étaient donnés, dans un ton neutre et cordial, la politesse le poids des mots tout était calculé. Ici dans le pays du feu après la débâcle de leurs Empire face à la révolte grondante de la foudre. Après la remise en liberté des chiens de Kaminari, les anciens shinobis d'un village croulant sous le poids des vices, se retrouvant pour discuter du passé mais d'avantage de l'avenir. Il avait surement ses raisons pour ne revenir que maintenant, après les troubles et les temps orageux. Joo ne resterait guère longtemps ici, prenant le détour du feu pour bifurquer vers le pays du fer. Elle avait une élève à former, un esprit à lobotomiser et surtout un projet à mener à bien. Et cela, l'Empire ne pouvait la soutenir ouvertement pour le moment. Mais ce n'était pas si grave, son allégeance ne changerait pas pour le moment. La hiérarchie militaire elle semblait s'en acclimater, autant que les futurs projets de ceux au dessus d'elle. L'ambition la maintenait en vie désormais, plus que la haine et la hargne employée par le passé, c'était le désir d'évoluer et de monter en grade ou du moins de laisser sa marque et à sa manière de se tailler une place, de prendre une part du gâteau que l'Empire représentait à ses yeux.

-Je ne resterai guère longtemps sur les terres du feu, le pays du fer m'appelle. Je reviendrai avec des nouvelles ressources, ou je ne reviendrai pas. Les temps changent cher ami, je n'ai aucun doute sur ta capacité à de nouveau t'imposer aux yeux de tous. Nous avons perdus Kumo, il est désormais vitale de ne guère se laisser marcher sur les pieds par ceux nous entourant. Pardonne mon impolitesse, je ne veux guère être cliché et te demander ou étais-tu quand j'ai moi même arpentée les terres de ce monde avant de rejoindre le Teikoku. J'ai toujours ton offrande, j'avais peut-être espoir que tu me traques quand je parlais de déserter, mais fort est de constater que nous sommes alliés de nouveau.

Un silence, une bouffée de fumer s'en allant vers les cieux. Un regard emplie d'une certaine joie, un franc parlé mais sincèrement respectueux.

-Et cela me fait plaisir.

_________________
Retrouvailles[Kansei] 15502810
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5368-jun-joo-100 https://www.ascentofshinobi.com/u886
Nara Kansei
Nara Kansei

Retrouvailles[Kansei] Empty
Jeu 18 Juin 2020 - 1:57




L'Explosive et l'Ombrageux


Retrouvailles[Kansei] TSiEfT2





Le Pays du Feu était parmis les plus grands du continent, n’étant égalé que de peu par Kaze et Tsuchi. Et pourtant même au sein d’un territoire aussi étendu, le destin semblait s’acharner à mettre sur sa route des connaissances et des visages du passé lui rappelant inlassablement ce dit destin auquel il avait malgré lui échappé des mois auparavant, quand le Protectorat régissait la vie kumojine, celle-là même qu’il avait décidé de mener.

Cette fois la personnification du dessein divin s’érigea en la personne d’une kumojin rencontrée jadis au détour de la pénombre d’une ruelle ; ici ils se trouvaient tous deux à l’ombre d’arbres millénaires. Bien que ses traits ne furent pas les mêmes, le chakra lui ne laissait aucun doute à l’Ombrageux. Les reflux de leur dernière conversation semblèrent lui revenir comme les écumes sur des rochers mousseux, comme si hier encore il avait été ce kumojin plein d’espoir et pourtant si terre à terre.

« Pareillement. » L’air aussi paisible et aimable que pouvait l’être un de ces chênes, il fit un pas vers elle sans aucune animosité lisible. Et pour cause, il était presque réconfortant de voir un visage connu là, chez lui. Il déposa un regard sur l’objet qu’il lui avait confié, avec un court air nostalgique puis l’Ombre attrapa la jarre pleine de ce qui semblait de l’alcool de riz à la première gorgée, bientôt accompagnée d’une seconde.

« Une bonne question que celle-ci. Je ne m’étais pas trompé, on dirait. » Il lui octroya un fin rictus, sans laisser complètement comprendre s’il était moqueur ou simplement satisfait de lui-même. « Effectivement l’ivraie reste l’ivraie, comme le bon grain. Mais j’aime à penser que tu fais partie de la seconde catégorie, d’où mon cadeau et mes propos de l’époque. » Il l’avait connue ivre et sûre de principes qu’il ne cautionnait pas ; mais il avait senti en elle un fond qui était nécessaire aux vrais shinobis ; ceux qui façonneraient ce monde. L’important était maintenant d’en apprendre plus sur ses ambitions et ses intentions, sur lesdits changements depuis le temps. Ce temps où Nara Kansei n’était rien d’autre qu’un homme lui-même tiraillé entre Teikoku et nationalisme mal placé.

« Je me rappelle de sa mention jadis. Tu prends cette route avec les mêmes ambitions ? Mettre le feu aux poudres ? » Il parla comme s’il connaissait déjà la réponse. « Quelque chose me dit que tes aspirations sont plus nobles, maintenant. » Il tira une cigarette de son étui et le tendit à la demoiselle au cas où elle désirerait elle aussi s’éreinter les poumons. « Nous avons laissé Kumo. Mais c’est un autre débat, et aucun de nous ne gagnerait à discuter de cela. Disons que pendant ces temps, j’ai du accomplir une mission, sans vraiment que ça réponde au fait que je veuille ou non. Notre métier est ce qu’il est. Et tu vises encore juste, je ne compte pas simplement être l’ombre du mouvement mais bien le provoquer. » La détermination de Kansei semblait bien plus brûlante qu’à l’époque. Comme si les épreuves récentes avaient en surface rayé le fer mais renforcé assez ce dernier pour couper à peu près tout.


« Ce n’est pas un outil qui sert ce but. Il te suffit d’y infuser ton chakra, dès lors je pourrais le sentir. Tu comprends ? C’est un relai, un émetteur et non une balise. » Un simple sourire bienveillant orna ses lèvres tandis qu’il exhalait la fumée de sa cigarette.

« Plaisir partagé. Une partie de moi est tentée de t’accompagner, ne serait-ce que par curiosité mais j’ai à faire à la Capitale. »



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6393-the-ones-he-had-lost-and-the-ones-he-had-found
Asaara Aduichi
Asaara Aduichi

Retrouvailles[Kansei] Empty
Lun 22 Juin 2020 - 21:31
-Nous éviterons donc d'aborder la question de la loyauté et vers qui se tourner, un dirigeant absent. Nous savons tous, pas que toi et moi, comme cela finira si il ne revient pas. Les jeux de pouvoirs seront d'autant plus retors ou violent, dans le cœur même d'un Empire ayant subis une déconvenue. Je ne sais guère si mes aspirations sont plus noble, la voie du sabre et non celle du Bushido m'appelle de nouveau. Je ne compte pas revenir seule de mon voyage vers le fer, je ne peux hélas en dire plus tout comme toi. Ne pas se précipiter, attendre patiemment avant d'annoncer quelconque réussite.

La méditation, calmer ses pulsions meurtrières et ce qui faisait d'elle un élément instable, aujourd'hui elle paraissait aussi calme que la surface de l'eau. Aucune vague, guère de vent soufflant en son âme damnée, la présence de l'intriguant poussait toujours l'errante à donner une meilleur version d'elle même. Comme si aspiré par les réminiscences du passé, happé par le flot de parole et le ton calme, la violence laissait place aux réflexions et aux échanges. Calmement elle passa une main sur le pommeau de son arme, le katana dormant dans le fourreau goutterait certainement rapidement aux effluves sanglantes des guerriers du fer. Le pays était à feu et à sang si l'on en croyait les journaux. La fin d'une dynastie usurpant le pouvoir, le retour de la légitimité. Cela laissait une absence de centralisation, et c'était la même chose qui arrivait désormais à leurs factions. Son grade, son rang et sa force permettait à Jun de plisser ses iris rubis sans avoir à craindre une majorité de courtisans, de rivaux sortant des ombres comme des fantômes d'un autre temps.

-Je me souviendrai, nous sommes sous la même bannière et j'aime à penser qu'en cas de soucis tu pourrais sortir de mon ombre comme un ange vengeur. Mais cela peut aussi être un handicap si une nouvelle déroute venait à arriver, tu me connais relativement bien Nara. J'offre mon corps et mes services, l'ambition me maintient ici et je trouve en cette nouvelle force, une chance de comme toi provoquer une partie du changement. Le feu doit continuer de brûler, guère pour nous mais pour inspirer la collectivité à avancer, nous sommes le charbon du renouveau dont tu parles. Si nous disparaissons, l'étincelle s'éteindra.

Les mots étaient juste, ne transpirait aucune trahison simplement des constats sur la situation actuelle des forces en présence dans le pays du feu. Naguère ici des massacres avaient étés commis, l'armée d'aujourd'hui était hétéroclite, autant composé de mercenaire que de patriotes. Lentement un esprit commun naîtrait et dans son sillage, les premières graines permettant à l'Empire de s'inscrire dans la durée et ne plus dépendre uniquement du Yamanaka absent, certes mais siégeant tout en haut de la hiérarchie. La machine bien huilée était relativement unilatérale, les Lieutenants avaient des libertés et des devoirs, mais ne pouvant guère agir même en se réunissant il fallait rapidement redistribuer les cartes. Chacun possédait ses ambitions, et il faudrait s'aligner rapidement dans un camps comme dans l'autre.

-Je regrette de ne pouvoir t'accompagner à la capitale, mais ne nous quittons guère en si bon chemin. Tu m'as offert un présent, à mon tour. Accepte ceci en gage, si ce n'est d'une amitié, pour confirmer le respect mutuel que nous nous portons. Je suis sur qu'un fin guerrier et esprit avisé comme toi saura en exploiter les possibilités, tu veux être en mouvement. Souviens toi qu'à ce moment, l'errante pourrait s'engager derrière toi.

Elle lui avait lancée le fourreau de son arme, un katana l'accompagnant depuis son retour du premier voyage au sein du fer. La lame était finement entretenue par habitude de la gueule cassée, le pommeau ébène et le manche aussi noir que le crin du pur sang nocturne, laissait entrevoir que ce sabre d'apparence commune n'était pas simplement une arme. Une extension, Kansei en avait souvent parlé. Le katana était l'extension de ceux maîtrisant les arts des guerriers du fer, Tetsu était la terre de la plupart des samouraï de ce monde. Jun n'était, pour l'heure, qu'une ronin mais cela ne changeait rien à ses capacités.

-Au renouveau, à la renaissance et à l'avenir.

Tirant sur sa cigarette, esquissant un sourire sous cette nouvelle apparence. Cette illusion, ce henge la faisant passer pour une autre. Ses rubis fixant la réaction de son interlocuteur, se lier à un personnage aussi énigmatique était risqué, mais franche et direct, l'ancienne insolente parlait sans trop en faire et insinuer quoi que ce soit. Elle retournait une faveur, offrant à l'offreur pour leur nouvelle rencontre.

-Sais-tu t'en servir, épicurien ?

_________________
Retrouvailles[Kansei] 15502810
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5368-jun-joo-100 https://www.ascentofshinobi.com/u886
Nara Kansei
Nara Kansei

Retrouvailles[Kansei] Empty
Mar 23 Juin 2020 - 19:14




L'Explosive et l'Ombrageux


Retrouvailles[Kansei] TSiEfT2





Elle avait raison mais pour avoir côtoyé un peu le bougre, pas sur toute la ligne. Rei était un homme de pouvoir bien différent des habituels Kage que Jun avait pu connaître. Et lesdits jeux de pouvoir étaient encadrés par des règles que tous respecteraient. Ca, il pouvait en attester car il y aiderait, même si ses nouvelles ambitions s’en voyaient desservies par la même occasion.

Il la laissa à ses mystères, ce qui était de bonne guerre. Mais la patience était son alliée tout autant que la sienne et Kansei en savait beaucoup sur elle. Beaucoup trop. La voie du sabre, et du bushidô… La mention de ces dernières tira un fin rictus à l’ancien Jônin.

« La loyauté reste ce qu’elle est et les moyens de changer vers un autre représentant nous ont été donnés. À nous de faire se mouvoir l’Empire si nous le désirons. Si c’est la bonne chose à faire. » Nara Kansei ne fomentait pas de complot envers le lecteur d’esprit.

Elle n’était plus l’ivrogne croisée dans cette fameuse ruelle cette nuit-là. La flamme du Teikoku avait peut-être su percer sa carapace et son anamnèse trouble pour l’éclairer, elle aussi. Dur de décrypter sur son faciès quelconque autre signe.

« Tu peux compter sur moi, effectivement. Comme une soeur sur son frère, c’est ce que tu es devenue en jurant sur le drapeau de l’Empire à mes yeux. Et rien n’éteint une braise si le bois qui la provoque est le bon. » Il ne préféra pas faire mention de ses doutes qu’elle éprouvait contre elle-même. Chacun en avait et après tout, Kansei l’aiderait sûrement à les dépasser si d’aventure elle lui en donnait la chance.

Le Nara attrapa par la corde qui retenait jusqu’alors la lame à la ceinture de la demoiselle ledit sabre et le contempla une seconde avant de le dégainer à peine jusqu’à la moitié de la lame. L’examen rapide fini, il fit claquer la garde contre le fourreau avec un regard pour sa propre Princesse.

« J’en prendrais soin autant que tu as pu le faire pour mon présent. Compte sur moi pour cela ; et sache que tes mots ont de la valeur, sur ces terres. Alors viendra peut-être le jour où je te prendrais au pied de la lettre, quand les temps seront venus. » Pour la première fois depuis longtemps, son visage impassible se fissura pour laisser transparaître l’ambition déjà brûlante dans ses pupilles, d’un rictus assuré et impitoyable.


« Pas aussi bien que je le voudrais, mais je compte bien remédier à ce problème tôt ou tard. » Les arts de Tetsu restaient imperméables à ses connaissances grandissantes, mais pour combien de temps ?


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6393-the-ones-he-had-lost-and-the-ones-he-had-found
Asaara Aduichi
Asaara Aduichi

Retrouvailles[Kansei] Empty
Jeu 2 Juil 2020 - 18:31
-Tu sais ce que dirait un imbécile du fer, fidèle aux adages du Bushidô? Que l'honneur compte plus que tout. Il n'existe pas d'honneur dans l'art de la guerre, prendre la vie d'un autre être vivant ne réside pas dans le prestige ou les règles de l'art. Dans un combat tout est permit, tant que cela assure la survie n'est ce pas? Ce sabre que tu possèdes à présent, n'est qu'un cure-dent pour qui ne sait pas s'en servir.

Ses iris rubis transperçant la figure du Nara, mouvoir l'Empire? Il était ambitieux, elle n'en savait rien et cela importait peu. Son allégeance était déjà actée, et lui le savait. Pour autant, la loyauté ne s'achetait pas et encore une fois l'ancienne membre de la foudre savait son interlocuteur conscient de ce que cela impliquait. Ne rien savoir, l'ignorance était un cadeau pour certains. Tout comme en cas de besoin, Jun insufflerait son chakra dans le kunaï de son camarade Hijin, lui devait pouvoir avant de maîtriser quelconque capacité, connaître les bases des arts du sabre. Un haussement d'épaule, elle se positionna près de lui dégainant son sabre pour asséner un coup d'estoc dans le vide, la technique était simple presque basique et intuitive pour celle qui n'avait grandie en ne faisant jamais autre chose que d'utiliser les armes et les talents de son ancien maître.

-Prends conscience de mes mots maintenant, en attendant notre prochaine rencontre voici mon véritable cadeau. Avec un katana vient la maîtrise, et des capacités que même toi et tes ombres ne peuvent imaginer. Ce serait presque un affront que d'offrir ça à quelqu'un maîtrisant les capacités des guerriers du fer mais ce n'est pas ton cas, alors ce n'est guère une offense mais une offrande. Tu vas mémoriser ce que je viens d'accomplir, je peux compter sur toi et ceci est l'ultime preuve que c'est réciproque.

Sur ses appuies, droite comme rarement Jun pouvait allié détermination et sérieux la jeune femme attendit que son interlocuteur prenne la mesure de ses propos. Certes l'exercice n'était pas forcément compliqué, mais Kansei avait-il un jour combattu avec une arme au corps à corps? Lui qui vivait dans l'obscurité et les ombres, cela devait être nouveau pour lui. Et si c'était le cas, alors pour Lui sa nouvelle alliée ferait preuve de patience et de pédagogie. C'était presque amusant après tout, d'avoir une sorte de pouvoir et d'autorité sur un personnage aussi ambigu que l'était l'ancienne membre de la foudre. Ici, avec des nouvelles allégeances et à la limite d'intrigues politiques les deux membres de l'Empire se liait sous une forme de pacte presque informel à l'autre. Deux guerriers, deux êtres ambitieux se jaugeant et éprouvant du respect mutuel. Il lui avait apprit à se canaliser à viser plus loin que la simple insulte, elle lui apprenait à ôter la vie en commençant par les bases.

Jun répéta le mouvement une seconde fois sur l'arbre le plus proche, lui infligeant une entaille relativement profonde et observant la sève s'écouler, imaginant le liquide carmin dont elle rêvait presque chaque soir. Les pulsions et l'addiction ne disparaissaient jamais, en revanche avec méditation et calme on apprenait à se contenir. Comme une bombe à retardement, en délayant l'explosion sanguinaire finalement le moment venu était presque d'autant plus jouissif. Un sourire quasiment amical envers son compagnon d'infortune, envers et contre tous sans pour autant dire véritablement ce qu'ils pensaient, la maîtresse des crocodiles sentait qu'à l'instar de ses compagnons à sang froids que le moment était venu. Prendre officieusement position, se positionner sans vraiment mettre les deux pieds dans le plat de la politique Teikokujin, mais se faire des alliés était important pour le futur.

Parce qu'à avancer seule, on ne risquait que de disparaître dans l'oublie mais en couvrant ses arrières on diminuait les risques de manière drastiques. Tirant sur la cigarette, croisant les bras et s'accoudant à l'arbre victime de sa technique, elle plissa légèrement les yeux en direction de son interlocuteur.

-J'ai une élève, tu devrais la rencontrer. Malléable, faible et éprouvant une haine contre elle même. Je sculpterai en elle un soldat digne de ce nom, qui sait à notre retour du fer si tu es là et que tu maîtrises cette technique tu verras en elle, une disciple des arts samouraï. Après tout, c'est ainsi que fonctionne et que prévaut la chaîne hiérarchique et alimentaire de notre Empire, s'entourer de fidèles pour rester hors d'atteinte des intrigues à venir.

Spoiler:
 

_________________
Retrouvailles[Kansei] 15502810
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5368-jun-joo-100 https://www.ascentofshinobi.com/u886
Contenu sponsorisé

Retrouvailles[Kansei] Empty
Revenir en haut Aller en bas

Retrouvailles[Kansei]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires du Feu :: Hi no Kuni, Pays du Feu
Sauter vers: