Soutenez le forum !
1234
Partagez

C'est l'heure de la leçon ! [Aimi]

Yawa Seika
Yawa Seika

C'est l'heure de la leçon ! [Aimi] Empty
Mer 17 Juin 2020 - 20:55
Les dernières relectures montrent à Seika qu’elle est fin prête. Au milieu de Mabui et Kagura-neko, elle se prépare comme elle peut pour bien paraître devant sa Senseï. Son apparence importe peu, pourtant elle y passe un peu de temps, se coiffant comme il faut et arborant une tenue des plus sérieuses, changeant de ses habituels survêtements qu’elle use pour ses entraînements. Le bas de sa tenue est une jupe noire, qui descend jusqu’à ses genoux, ou un peu au-dessus, sous laquelle se trouvent de longs collants bleu nuit, en laine, qui la protègeront du froid durant son trajet jusqu’à l’hôpital. Son haut est un simple t-shirt blanc, placé par-dessus un sous-pull noir, pour lui tenir chaud. Après avoir fait quelques câlins à ses deux chats, la châtaigne attrape un épais manteau et son bonnet, qu’elle place sur sa tête, après avoir attrapé une écharpe blanche en laine.

Saluant sa mère sur le passage, elle quitte le restaurant en étant pensive. Il y a d’abord les choses qu’elle a apprises, sur la médecine et le chakra, qu’elle devra pouvoir restituer à la belle Chiwa, du tac au tac pour l’impressionner, mais pas seulement. Au fond d’elle se trouve toujours cette pointe d’amertume, ces regrets aussi, et cette légère honte enfin. Amertume de se sentir incapable de contrôler sa force, et ce malgré les mots avisés de Tenzin pour l’aider à ne pas s’entêter dans son mal-être. Les regrets d’avoir blessé deux personnes plus qu’il ne fallait, mais aussi de ne pas avoir honoré suffisamment Aimi en échouant lamentablement à une marche de la victoire finale. La Yawa n’avait aucune prétention personnelle ni envie spéciale de vaincre, cela ne représentait qu’une exhibition, pour elle, mais pour celle qui a placé des espoirs en elle, la jeune fille espérait au moins faire mieux. Enfin, la honte qu’elle ressent provient d’un autre échec. Celui de ne pas avoir été promue au grade de Chûnin. Si elle ignore les raisons profondes du choix fait, elle sait au moins que se sont ses agissements qui ont poussés les hauts gradés à ne pas lui laisser sa chance.

Avançant au gré des rues, entre les passants, les saluant lorsque ceux-ci l’observent, la châtaigne pense à la joie qu’aurait pu ressentir la rubiconde en apprenant que son élève a progressé, qu’elle n’a pas fait que briser des os pour rien. Mais elle aura une nouvelle chance, plus tard, et ne doit pas arrêter ses efforts. Sa maîtrise du Taijutsu, du Ninjuts, sont toutes deux à parfaire. Elle doit également devenir un médecin sur qui la Chiwa peut compter, mais aussi le village entier, et ne doit surtout pas s’éloigner de la ligne qui la guide vers son but actuel. Passant l’entrée de l’établissement de santé, elle prévient la dame de l’accueil qu’elle est l’élève de la directrice et doit lui rendre visite. Celle-ci ne semble pas étonnée, le nom de la petite boule d’énergie n’étant plus tout à fait inconnu, entre ses « exploits » à l’examen qui ont donné beaucoup de travail aux médecins, et le fait qu’elle soit une apprentie médecine qui apprend directement de la virtuose qu’est Aimi. Finalement, après quelques escaliers, couloirs et portes passés, elle parvient devant le bureau de l’Eiseinin, et frappe tout en s’annonçant, en parlant assez fort pour être entendue de l’autre côté, mais assez bas pour ne pas déranger les personnes proches d’elle :

« Aimi-Senseï, c’est Seika ! Je viens pour une nouvelle leçon de médecine. »

Ne disant pas un mot de plus, elle attend l’autorisation d’entrer et passera la porte dès lors que la rougeoyante lui aura donné l’accord.

Spoiler:
 

_________________
C'est l'heure de la leçon ! [Aimi] Ww18

♥ Merci Aimi pour cet avatar et Aditya pour cette signature, tous deux parfaits ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7615-quoi-feur-enfin-plutot-fleur-pour-le-coup-yawa-seika#63983
Chiwa Aimi
Chiwa AimiEn ligne

C'est l'heure de la leçon ! [Aimi] Empty
Ven 10 Juil 2020 - 15:29





Il était temps pour la directrice de l’hôpital de sortir de ses papiers et de s’occuper un peu plus de la médecine. Notamment de sa précieuse élève qu’elle avait prise sous son aile, celle qui était déterminée à devenir une médecin shinobi comme elle. Le chemin était parsemé d'embûches, mais avec Aimi et les autres médecins à ses côtés, la Yawa y arrivera si elle s’en donne les moyens. La rubiconde attendait alors la châtaigne dans son bureau et avait entre ses mains plusieurs feuilles ainsi que des morceaux de papier et un dossier. Lorsque la jeune femme enseignait aux apprentis, elle ne faisait pas les choses à moitié et la genin passera elle aussi par là.

Pouvoir partager cet héritage, un véritable trésor de la médecine et de la science à son prochain était une véritable fierté pour la rousse. Elle qui avait si travailler pour arriver où elle en était, la jônin était fière de pouvoir faire perdurer cette ligne continue. Lorsqu’on rentrait dans le monde médical et qu’on goûtait au métier et à l’iroujutsu, on ne voulait pas s’en détacher. Il était si chaleureux, sauvait des vies, on pouvait découvrir tellement de secrets dans le corps humain, sur le réseau chakratique, sur la vie humaine qu’on ne pouvait se lasser. Bien sûr, ce n’était pas facile, pas tous les jours, des fois, on avait envie de baisser les bras ou de s’écrouler et crier au ciel qu’il était injuste. Mais pour la Chiwa, ça en valait la peine.

Curieuse de voir comment allait sa prodige élève, la jeune femme écouta attentivement les pas qui passaient devant sa porte, jusqu’à entendre la porte résonner. Une petite voix discrète, mais qu’elle reconnaissait entre mille vint à ses oreilles. Un fin sourire sur ses lèvres se dessina alors avant de se lever et d’inviter Seika à rentrer dans le bureau.


« Bonjour Seika, je suis ravie de te revoir. »

Depuis l’examen, elles ne s’étaient pas beaucoup croisées. La dernière fois remontant à sa rencontre avec la nouvelle équipe et leur épreuve un peu difficile qu’ils avaient fini par réussir. La rubiconde se questionnait sur l’état mental de son élève qu’elle voulait soutenir à toute épreuve. Celle-ci avait fait preuve de force et de courage, mais elle savait que là-dedans, c’était difficile.

« Beaucoup de jours ont passé depuis notre rencontre. Je suppose que tu ne t’es pas reposé sur tes lauriers et que tu as appris, progressé. Je me tarde de voir cela. Mais pour l’heure, avant de commencer ce que je t’ai préparé, j’ai besoin de savoir comment tu vas. Sache que je n’ai pas raté un morceau de tout ce qu’il s’est passé à l’examen et après. Je sais que cela n’a pas été facile et j’espère bien que tu ne te relâches pas et que tu continues à persévérer, car c’est ainsi qu’on s’améliore et qu’on monte en échelon. Comment te sens-tu, physiquement, mentalement. Tu peux tout me dire Seika. »

La combattante l’invita à s’asseoir si elle en avait envie. Pour sa part, elle préféra s’adosser au lit d’auscultation et croisa les bras, prête à écouter ce petit bout d’espoir.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Yawa Seika
Yawa Seika

C'est l'heure de la leçon ! [Aimi] Empty
Ven 10 Juil 2020 - 22:03
La journée commence de la plus belle des façons, pour Seika. La première bonne nouvelle est qu’elle va revoir Aimi, son adorable tutrice, qui a accepté de la prendre sous son aile, autant dans son envie de découvrir la voie merveilleuse et complexe qu’est la médecine que dans sa progression en tant que kunoichi. Cela fait peu de temps qu’elles sont liées, pourtant, du plus profond de son cœur, la jeune fille reconnaît déjà en la Chiwa une personne qui sera là pour assister à chacun de ses pas dans le grand monde. L’autre bonne nouvelle est à n’en pas douter la raison de sa venue ici : enfin prouver à la rubiconde qu’elle n’a pas parié sur le mauvais cheval, et que sa détermination n’a pas failli devant la difficulté de la tâche que lui avait donnée la directrice de l’hôpital, à savoir : dévorer quatre ouvrages tous très passionnants aux yeux acajou la jolie fleur, dont l’unique finalité est de la pousser vers une première base théorique du titan d’apprentissage qui l’attend.

Plusieurs semaines ont passé, depuis, et des événements ont assombri le tableau de la progression pourtant fabuleuse de l’enfant. Cette dernière a pu revoir l’Eiseinin à quelques reprises, mais dans des conditions où son cœur n’était pas à même de lui exprimer une joie semblable à celle de l’autre personne, celle qu’elle est habituellement. Pour ainsi dire, le simple fait de penser au mal fait à d’autres, à la peine que sa situation a pu faire ressentir à la rougeoyante, mais aussi la honte d’elle-même, quant au fait qu’elle n’ait pu contrôler sa force, l’ont tiraillé pendant un bon moment, et il serait faux de dire que la Yawa est totalement guérie. Oh, elle sait combien les mots de Tenzin, Yanosa ou encore Kagura ont eu un effet plus que bienfaiteur sur elle, pourtant, il reste à achever la guérison, et seul un médecin peut le faire… Non, seul un médecin peut le faire. Trouver les mots, voilà la mission ingrate qui incombe à la belle femme se tenant aussi droite que le peut un être humain, incarnant comme toujours un être de respect et de beauté, le tout mélangé et rassemblé autour d’un cœur grand comme l’univers.

Seika préfère rester debout, c’est ainsi seulement qu’elle pourra s’approcher de la prestance de son modèle.

« Senseï, j’aimerais commencer en faisant une promesse. Je l’ai faite dès lors que tu as accepté de me prendre comme élève, pourtant je ne l’ai pas prononcée, et je pense qu’il est temps de le dire. Tout cela te semblera futile, voire idiot, mais c’est important pour moi de commencer par là. Alors, hum… »

Elle hésite un instant, non pas sur le fond, mais plutôt sur la forme. Son visage ne trahit aucune crainte, ni tension, et la fille de cuisiniers reste souriante, préservant une intensité modérée, pour ne pas éblouir la belle rousse de ses dents parfaites, puis reprend.

« Aimi-senseï, je te fais en ce jour la promesse solennelle de ne jamais te mentir, quoi qu’il en soit. Si tu me posais une question, peu importe laquelle, je te répondrais de manière claire, et me livrerais sans détour, sans vouloir embellir la réalité, ni la rendre plus terne. La vérité, et simplement la vérité, c’est ce que j’estime te devoir… Non, c’est ce que tu mérites, à mon sens, et de ma part. »

Elle s’incline alors en guise de respect. La châtaigne n’a pas tant changé que cela, mais tente de se conduire en adulte. Avoir fait preuve de tant de manières à l’attention de sa chère professeure ne l’empêchera pas de lui sauter dessus pour l’étreindre de tout son amour, toujours est-il que les mots sont placés, et elle peut enchaîner.

« Concernant mon état, je ne te cache pas que je m’en veux encore, au fond de moi. J’ai été trop loin, quoi qu’on puisse en dire, et si par moment, suite à mon dernier combat, j’ai eu des idées qui t’auraient sans doute déçue, ou blessée, notamment sur mon intention de sceller une partie de mon pouvoir pour ne plus blesser, j’ai eu la chance… l’immense chance… de croiser la route de certains Senpai qui m’ont aidée à éponger mon chagrin tout en m’aidant à mûrir. Aujourd’hui, je vais bien mieux, physiquement et mentalement. »

La Genin se gratte l’arrière de la tête. Tout est vrai, néanmoins, ceci est encore incomplet.

« Je vais mieux, mais je suis toujours assaillie de doutes. Kagura m’a pardonnée, et a même voulu prendre le poids de ma faute sur ses épaules en se prétendant seule responsable. Je… je ne peux être dépendante de l’avis des autres pour toujours, mais juste pour cette fois, au moins, Senseï, pourrais-tu me dire ton ressenti ? Je suis prête à tout entendre, que ce soit positif ou négatif. J’ai la ferme intention de devenir plus forte, et pas seulement par mes capacités de combat, mais aussi… »

Elle vient placer son index contre sa tempe…

« Là… Il faut que je me renforce mentalement, et tu es la personne la plus forte que je connaisse, sur ce point. Je ne t’ai jamais vue faillir, et je n’ai jamais entendu quelqu’un parler de tes moments de faiblesse. Je ne suis pas dupe, personne n’est assez fort pour ne jamais faillir ou flancher, pas même celle que je vois comme un phare dans l’obscurité, me guidant depuis maintenant quelques mois. Mais je pense que si tu es là, debout devant moi, à la tête de cet hôpital, c’est parce que tu sais te relever, plus forte qu’avant. S’il est une chose que je veux apprendre de toi avant tout le reste, c’est comment faire pour me relever pour de bon vis-à-vis de ce qu’il s’est passé, et pour me relever plus vite si je venais à tomber de nouveau. »

Le silence s’installe alors de nouveau, comme si le monde lui-même s’étonnait des mots prononcés par la jeune fille. Il faut beaucoup de maturité pour comprendre ses erreurs, et encore plus pour demander de l’aide. Finalement, à l’approche de ses seize ans, il semblerait que Seika décide de grandir un peu… ou est-ce l’aura de cette déesse flamboyante qui l’inonde au point de la pousser vers de nouveaux sommets ?



_________________
C'est l'heure de la leçon ! [Aimi] Ww18

♥ Merci Aimi pour cet avatar et Aditya pour cette signature, tous deux parfaits ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7615-quoi-feur-enfin-plutot-fleur-pour-le-coup-yawa-seika#63983
Chiwa Aimi
Chiwa AimiEn ligne

C'est l'heure de la leçon ! [Aimi] Empty
Ven 10 Juil 2020 - 22:48







Seika prit la parole, mais avant de répondre aux interrogations de sa sensei, elle lui fit par d’une promesse qui l’étonna. D’ailleurs, la rousse ne le cacha pas et haussa des sourcils. Elle ne trouvait pas cela idiot, bien au contraire, mais avait toujours offert une grande confiance en la Yawa, elle savait que ses promesses n’étaient pas à prendre à la légère et savoir qu’elle serait toujours transparente avec elle montrait d’une grande maturité. S’ouvrir et ne pas se défiler, ce n'était pas facile pour beaucoup, c’était souvent bien plus facile de s’en cacher. Elle le savait pour l’avoir vécu longtemps. Mais au fond, la Chiwa savait à quel point cela faisait du bien d’être honnête et de dire ce qu’on avait sur le cœur.
La jeune femme sourit alors et hocha de la tête.


« Je te promets alors d’en faire de même, si tu es prête à écouter n’importe quelle réponse, je te les donnerai si tu as des questions un jour. »

Cela n’allait sûrement pas tarder d’ailleurs. La châtaigne reprit sa tirade en lui confiant que les précédents événements n’avaient pas été évidents pour elle et qu’encore maintenant, elle était pleine de doute. La kunoichi s’en voulait de ne pas avoir été là avant et de l’avoir laissé dans ses doutes les plus sombres. Elle pouvait remercier ses camarades et amis d’avoir guidé la maîtresse des portes dans la bonne direction. Aimi n’était pas étonnée d’entendre que son élève aurait pu arrêter d’utiliser ses pouvoirs, elle savait à quel point la gentillesse la plus pure dominait son esprit. Savoir que son état s’était amélioré rassurait la jeune femme, mais ce n’était pas suffisant. Seika voulait avoir son avis sur le ressenti de sa sensei et celle-ci allait le lui donner.

Le rubis se détacha de la table d’auscultation et se rapprocha légèrement de la genin. Son bras se leva vers elle avant de simplement poser son index sur son front.


« Ton pouvoir, aussi redoutable, soit-il pour toi comme pour tes adversaires, c’est un don qui t’appartient et dont tu es maître. Un don doit être entretenu, maîtrisé, doit représenter ce qui brille en toi. Il faut que tes compétences, peu importes sont-elles, reflètent ce que tu es et ce que tu penses, tes valeurs. Victoire ou défaite, est-ce vraiment important ? Le plus important, n’est-il pas à la fin de ne faire qu’un avec notre âme et notre cœur ? Si tu penses que ce ne fut pas le cas à l’examen, ce que je constate par tes doutes et ton chagrin, alors c’est à toi de trouver la solution pour que cela n’arrive plus. Tout ce que je peux te dire, c’est qu’on est tous humains et qu’on a tous des faiblesses, moi y compris. Mais je sais pourquoi je me relève et pourquoi je me bats, et c’est là, la clé de tout. Bien sûr que c’est dur, bien sûr que tu n’y arriveras pas en un coup de main, mais c’est normal, car c’est comme cela que l’on se construit. Tu as reconnu tes erreurs, tu as reconnu ton besoin d’aide, c’est un grand pas déjà dans la guérison de cette ombre qui plane.

Abandonner ne fait pas parti de mon vocabulaire. Si je tombe, je me relève, si j’échoue, je cherche à ne plus échouer. Et pour cela, je regarde le ciel, je vois mes parents, mes amis, mes patients, je vois le monde, je vois ce pourquoi, je me bats et ce pourquoi je me battrai toujours. Si je dois saigner, je saignerai, si je dois frapper, je frapperai. C’est à toi de trouver comment tu veux te relever, c’est à toi de trouver cette flamme en toi qui te permet de te battre tous les jours. Et je sais qu’elle est là, je la vois dans tes yeux.

Tu es forte Seika, tu le comprendras lorsque tu auras trouvé cette acceptation, cet épanouissement qui te fera briller. Et j’essaierai de t’aider pour cela.
»

Un grand sourire se dessina sur le visage de la kunoichi. Cette jeune fille était vraisemblablement comme elle et si elle se battait comme elle l’avait fait, elle n’imaginait pas la personne incroyablement merveilleuse et forte qu’elle deviendra.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Yawa Seika
Yawa Seika

C'est l'heure de la leçon ! [Aimi] Empty
Lun 13 Juil 2020 - 15:32
Lorsqu’Aimi retourne la promesse que la châtaigne lui a faite, cela la fait rougir de fierté et de bonheur, assez subtilement, et celle-ci sourit de manière légèrement gênée. La jeune fille ignore si elle mérite que sa Senseï ne lui cache rien, ni si elle assez mature pour que cela soit vraiment nécessaire, mais cette preuve de confiance est un élément qui la fait encore plus aimer la Chiwa. Les mots prononcés à l’égard de son monologue sont nets, et sans tentative aucune de ménager la Yawa, ou de la traiter comme une enfant. La rubiconde ne voit en son élève qu’une personne au potentiel important, et un futur médecin, pour qui elle souhaite le meilleur. Mais le meilleur ne vient que si on se relève du pire, et c’est cette notion qui a fait défaut à la châtaigne pendant un moment. Il lui faut encore l’apprendre, et l’imprégner, néanmoins la voie lui est tracée et le reste ne dépend que d’elle.

Lorsque l’Eiseinin parle de regarder le ciel et de ses parents, cela lui arrache un pincement au cœur, en pensant à son propre géniteur. Tout ce qu’elle fait, la petite le fait pour lui, et pour le rendre fier, là-haut. Depuis longtemps, elle a dépassé le stade de la peine en pensant à celui qui l’a élevée, mais ne l'oublie pas pour autant.

« Je regarde aussi souvent le ciel, pour mon père qui m'a quittée bien trop tôt, et pour qui je me bats... Je veux le rendre fier, plus que quiconque. »

Les autres mots de la directrice de l’hôpital lui font chaud au cœur, et forment un début de motivation solide, quelque chose qu’elle devra travailler pour ne jamais se laisser abattre de nouveau. Encore une fois, le travail à venir est long, elle chutera et croira sans doute que tout est vain, à de nombreuses reprises, pourtant, aussi longtemps que Chiwa Aimi se tiendra devant elle, belle, forte et brillant de mille feux, elle ne pourra pas renoncer.

« Je trouverai cette flamme, je t’en fais la promesse, et en attendant cela, si j’ai des difficultés, il me suffira de regarder le ciel, ou de te regarder toi, pour me donner la force. »

Détruisant la distance les séparant, elle vient serrer Aimi dans ses bras, délicatement, durant quelques secondes, puis s’écarte sans honte aucune. Mais l’heure de la discussion entre professeur et élève shinobis touche à sa fin, et désormais, il est temps de se recentrer sur le but premier de la venue de Seika dans ce bureau. Ce n’est pas la Senseï ni la directrice qu’est venue voir la Yawa – bien que ses mots lui aient fait un bien fou – mais l’Eiseinin.

« Je suis prête, Senseï. J’ai pris le temps qu’il me fallait, mais je pense… non, je suis sûr d’être capable de vous satisfaire ! Et si c’est le cas, alors je serai satisfaite aussi ! »

Large sourire aux lèvres, les yeux brûlant de sa détermination, l’adolescente est d’attaque pour le test de la rougeoyante.




_________________
C'est l'heure de la leçon ! [Aimi] Ww18

♥ Merci Aimi pour cet avatar et Aditya pour cette signature, tous deux parfaits ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7615-quoi-feur-enfin-plutot-fleur-pour-le-coup-yawa-seika#63983
Chiwa Aimi
Chiwa AimiEn ligne

C'est l'heure de la leçon ! [Aimi] Empty
Lun 13 Juil 2020 - 17:02





Savoir que les deux kunoichis faisaient la même chose fit tristement sourire la rousse. Parce qu’elles avaient perdu des êtres chers et qu’elles levaient leur visage au même endroit pour les voir ou leur parler. C’était vraiment quelque chose de pas très joyeux, mais ne pas se sentir seule faisait du bien. Aimi était fière, vraiment. Mais elle ne voulait pas lui dire avant qu’elle ait passé le petit test qu’elle avait concocté pour elle. La flamme n’était jamais loin, il fallait juste trouver le déclencheur qui attisera celle-ci. La Chiwa ne put contenir de légers rougissements sur ses joues, savoir qu’elle était une source de détermination pour la Yawa lui faisait chaud au cœur. L’étreinte qui la suivit la surpris, mais elle ne put s’empêcher de venir l’enlacer contre elle, le temps que dura cette embrassade. Un doux regard lui fut adressé. La Jônin était décidément très attachée à Seika.

Si son élève était prête, alors il était temps de s’y mettre. Aimi frotta ses mains avant de prendre un air amusé, puis presque sérieux sur le minois. Elle attrapa son dossier et le colla contre elle avant de faire signe de la tête.


« Suis-moi dans ce cas, Chère Élève. »

Quittant son bureau, la combattante l’invita à la suivre à travers les couloirs et se dirigea vers un laboratoire libre. Une fois dans la pièce, la jeune femme invita la genin à s’installer et referma la porte derrière elles. Elle se rapprocha du long plan de travail, de l’autre côté de Seika.

« Bien que je ne doute pas que tu aies travaillé très dur, je vais faire une petite vérification. Sur cette feuille, se trouvent plusieurs questions qui concernent plusieurs domaines liés au monde de la médecine de près ou de loin, ainsi que des mises en situation. Tu as tout le temps pour y répondre et en fonction des réponses, on avisera de la suite. »

Sortant une feuille de sa chemise, elle la déposa devant les yeux marrons de l’adolescente. Sa plume était propre et élégante et il y avait assez de place pour répondre en dessous de chaque réponse. Aimi s’approcha d’un siège et s’y installa, croisant les bras et les jambes et laissa ses pensées occuper son esprit en attendant que son apprentie réponde à son petit test.

Citation :
1) Quelle intervention chirurgicale consiste à effectuer une incision (ouverture) au niveau de la trachée afin d’y placer un petit tube ?
2) Citez trois os situés dans le bras.
3) Le chakra est une combinaison de deux énergies, lesquelles ?
4) Quel terme est utilisé pour parler de mort, décomposition d’une cellule ou d’un tissu organique ?
5) Citez les affinités primaires ainsi que les supériorités, infériorités entre elles.
6) Comment appelle-t-on un épanchement d’air dans l’espace pleurale (au niveau des poumon) ?
7) Que peut-on faire avec le Ninjutsu médical ?
8 ) Quelle est l’artère la plus grosse du corps humain ?
9) Un patient saignant abondamment de la jambe est entre tes mains, il semble perdre conscience. Comment procèdes-tu pour effectuer ses soins ?
10) Un accident survient dans le village et engendre une arrivée intense de patients blessés. Comment organises-tu la prise en charge de ces patients afin de réagir rapidement et efficacement ?
11) Citez deux nerfs se trouvant dans la jambe.
12) Quelles sont les artères qui passent par le cœur ?
13) Donne la définition de la myéline.
14) Quels sont les organes qui constituent le système nerveux ?
15) Comment procéderais-tu pour éveiller ton ninjutsu médical ?

Bonne chance :wangchang:

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Yawa Seika
Yawa Seika

C'est l'heure de la leçon ! [Aimi] Empty
Ven 17 Juil 2020 - 15:46
Seika ne se fait pas prier, lorsqu’Aimi lui demande de la suivre. Telle son ombre, elle ne la lâche pas d’une semelle au milieu des couloirs de l’hôpital, jusqu’à arriver dans un laboratoire sans doute utilisé pour la recherche en médecine – quoi d’autre, dans un tel lieu, sinon. Si l’excitation est grande chez la châtaigne, l’appréhension n’est pas en reste. La jeune fille a beau être confiante en ses connaissances, le doute de ne pas savoir répondre aux questions de l’éminente Eiseinin ne peut s’empêcher de se présenter. Sans doute est-ce son envie d’être parfaite aux yeux de la rubiconde qui la fait douter, alors même qu’elle n’a eu de cesse d’apprendre, encore et toujours, depuis maintenant plusieurs semaines, voire mois.

La démarche de tester son élève est cohérente, de la part de la Chiwa, et l’élève en question ne remet pas du tout cela en question, ni ne juge son intention par le biais de ce questionnaire. Lorsque la feuille est déposée par la douce main de la directrice de l’hôpital, la Yawa avale sa salive, avant de commencer à lire. La beauté et la légèreté de la plume de la jeune femme apportent une touche rassurante, dans le cœur de l’adolescente, qui ne met pas longtemps à s’immerger totalement dans sa lecture. Pour commencer, elle effectue un premier passage de ses prunelles sur la superbe calligraphie, plissant les yeux à certaines questions, mais gagnant en confiance à mesure qu’elle progresse. Se saisissant de la plume, et la plongeant dans l’encrier, la châtaigne passe donc à l’attaque.

Les premières questions sont assez simples, à ses yeux, même si les images de la première intervention mentionnée lui avaient fait faire quelques grimaces, lors de ses lectures, au moins les premières fois. Il faut dire que pour une enfant qui n’a pas spécialement baigné dans le sang, imaginer ouvrir la gorge de quelqu’un dans un but médical n’est pas forcément très « doux ». Les questions qui la font hésiter le plus sont sans doute celles la plaçant devant de possibles situations réelles. Les livres n’apprennent pas ce genre de choses, et son manque d’expérience trahira probablement les attentes que peut avoir la Jônin. Mais après avoir pris son temps pour s’assurer de donner des réponses sérieuses à sa professeure, la petite dépose la plume et tend la feuille à Aimi, l’air très sérieux. Si elle s’est trompée, alors c’est son avenir même de médecin qui peut être compromis. Au fond, elle ignore même les conditions de réussite, ni même s’il est possible d’échouer…

réponses:
 




_________________
C'est l'heure de la leçon ! [Aimi] Ww18

♥ Merci Aimi pour cet avatar et Aditya pour cette signature, tous deux parfaits ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7615-quoi-feur-enfin-plutot-fleur-pour-le-coup-yawa-seika#63983
Chiwa Aimi
Chiwa AimiEn ligne

C'est l'heure de la leçon ! [Aimi] Empty
Mar 21 Juil 2020 - 19:46





Une fois que son élève termina de répondre aux questions, la jeune femme se rapprocha et attrapa la feuille. Elle ne savait pas combien de temps était passé, mais elle allait pouvoir enfin voir si les réponses étaient à la hauteur de ce qu’elle voulait. La première question était plutôt simple et il ne fut pas compliqué pour elle de trouver. Ce fut l’une des premières interventions que la Chiwa apprit à faire, avant de pouvoir maîtriser le ninjutsu médical, car elle voulait être médecin avant tout. La rubiconde hocha de la tête en lisant la seconde question, connaître les os du corps humain était très important, que ce soit dans un but médical comme en combat. Connaître son adversaire, jusqu’au bout du dernier petit os pouvait être un avantage considérable. La troisième était basique, mais les connaissances d’un Irounin, pour Aimi, ne s’arrêtaient pas qu’à la constitution d’un corps ou des maladies. Ils étaient après tout, capables de malaxer du chakra, alors le connaître pour pouvoir le maîtriser parfaitement était tout aussi important. La réponse à la quatrième question était intéressante, elle n’avait pas pensé à ce terme et bien que ce n’était pas celui qu’elle attendait, la rousse saluait les efforts de la Yawa et sa capacité à trouver une réponse en lien avec les termes donnés, qui s’en rapprochaient.

La cinquième question était simple et une base pour tout shinobi, simplement un rappel qu’il était nécessaire de connaître. Elle continua à faire défiler ses pupilles carminées le long de la feuille. Cette jeune fille en savait vraiment déjà beaucoup et on pouvait dire qu’elle avait bien lu tous les livres qu’elle lui avait donnés. La réponse sur le ninjutsu médical était assez fournie, elle appréciait la forme donnée à son utilité. La neuvième était plus une mise en situation qu’une question, si la châtaigne voulait devenir un médecin à part entière, il lui faudrait savoir réfléchir comme tel. Un petit test qu’Aimi se devait de vérifier. Franchement, la Chiwa était vraiment fière, même si elle ne le montrait pas sur son visage. Elle releva celui-ci vers Seika et sourit doucement avant de poser la feuille.


« Bien. Je dois avouer que je ne regrette pas d’avoir posé mes espoirs en toi. Tu as beaucoup de connaissances et on voit que tu as porté beaucoup de rigueur dans ton apprentissage. De plus, tu réfléchis et essaies de donner des réponses approfondies. C’est très important de ne pas se contenter de ce qu’on voit, mais de toujours aller plus loin.

J’aurais simplement quelques petites précisions à te donner.

Concernant la quatrième question, la putréfaction se rapproche de ma question, mais je cherchais plutôt la nécrose. Si ces deux termes se rapprochent beaucoup, la différence entre les deux, c’est que l’un survient sur un organisme qui est mort ou non-vivant, comme une pomme, tandis que l’autre sur un organisme qui est vivant.
Concernant le ninjutsu médical, tu m’as donné tous les éléments les plus utilisés, il y a aussi le don de chakra. Notre connaissance poussée dans les arts médicaux nous permet de pouvoir donner notre chakra à autrui.
Ce que tu fais pendant la première mise en situation est bien, il faut cependant faire attention à une chose. La perte de conscience peut être due à la perte abondante de sang, mais pas seulement. Étant donné que la réponse verbale est impossible et qu’on ne sait pas forcément ce qu’il s’est passé, il faut vérifier si cela ne vient pas du cerveau ou d’autre chose. Un scan complet du corps sera alors nécessaire.
Pour la seconde mise en situation, je n’ai rien à redire, c’est tout fait l’esprit d’organisation et savoir quelles sont les différentes urgences et à quel niveau qui est important pour pouvoir mieux se répartir les tâches et s’organiser en fonction des équipements mis à disposition et des lits disponibles, voire des salles d’opération.
»

Aimi prit alors une petite pause pour reprendre son souffle et pour laisser en suspens la suite. Elle se leva alors et contourna la table pour se positionner à ses côtés.

« Eveiller son ninjutsu médical est quelque chose de difficile. Avant de chercher à le contrôler, il faut arriver à le faire apparaître et si tout le monde pourrait en être capable avec la volonté la plus forte, s’il n’y a pas la maîtrise et les connaissances derrière, cela sera vraiment très difficile, voire impossible.

Alors si ça te dit, on va commencer par cela pour aujourd’hui, apprendre à faire naître en toi ton chakra médical.
»

La kunoichi savait que cette étape était très importante. Non seulement, car elle changerait la vie de la Yawa, mais aussi parce qu’il pourrait se passer beaucoup de temps avant qu’elle n’y arrive. La détermination était un élément clé dans l’apprentissage de l’Iroujutsu. Sauver des vies n’était pas à la portée de tout le monde, mais lorsqu’on avait enfin ce don entre ses mains, on pouvait changer la vie de beaucoup de personnes -en bien ou en mal-.

« Avant que je commence à t’expliquer en profondeur tout cela, est-ce que tu as des questions ? Ou des choses à rajouter ? Et surtout, est-ce que tu es prête ? »


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Yawa Seika
Yawa Seika

C'est l'heure de la leçon ! [Aimi] Empty
Jeu 23 Juil 2020 - 4:16
Après avoir rendu sa feuille, Seika ne peut réprimer cette petite boule au ventre, signe d’une hésitation sur certaines questions. Si la châtaigne est plutôt sûre d’elle dans l’ensemble, ses doutes viennent forcément de réponses données qui ne lui conviennent pas, mais elle sait au fond d’elle que sa Senseï ne la blâmera pas pour cela, et l’aidera même à apprendre. Le silence est pesant, mais la jeune fille attend patiemment et ne dit pas un mot, pour laisser à Aimi le loisir de bien lire l’entièreté de ce qu’elle a pu écrire. Lorsque viennent les commentaires, et ce malgré quelques mauvaises réponses, l’adolescente est comblée, et sourit tout en rougissant, à l’écoute des rectifications et des compliments de la Chiwa.

Pour la première fois, la Yawa reçoit une leçon de la part de l’Eiseinin, et ce jour est à marquer d’une pierre blanche. Les informations entrent dans son cerveau et viennent s’y incruster de manière éternelle. Si on lui demande un jour de parler de la mort d’une cellule, elle ne se contentera pas de parler de nécrose, mais précisera que c’est « Aimi-Senseï qui me l’a appris ». La Genin écoute donc jusqu’au bout, et alors que la rubiconde parle d’emblée d’entrer dans le vif du sujet, à savoir débuter l’apprentissage du ninjutsu médical, cette dernière s’arrête pour écouter les possibles questions de l’adorable fleur, qui ne se fait pas prier.

« Merci pour tes réponses, Senseï. J’aurais aimé pouvoir tout savoir et le dire directement, mais l’apprendre de toi est vraiment génial, alors… je regrette à peine mes réponses mauvaises ou approximatives, héhé ! »

Elle se frotte le nez, souriant encore et toujours, son énergie débordant comme à chaque seconde de sa vie, et étant parfois même communicative. La petite réfléchit donc un instant, avant de se lancer. Toujours tourner sa langue sept fois dans sa bouche avant de parler… Mais pour sa part, elle préfère le faire en double, pour être sûr de ne pas passer pour une idiote devant son mentor.

« La manipulation du chakra médical fonctionne comme les affinités ? Ou cela se rapproche plutôt du chakra neutre ? J’ai un peu de mal à cerner cette subtilité, et même si je n’ai jamais essayé de créer ce type de chakra, il m’est arrivé de réfléchir à la façon de le produire, sans trouver de réponses… Je suis prête à l’apprendre, dès maintenant. »

Finit-elle, pour annoncer à la beauté flamboyante que celle-ci peut commencer sa leçon, la petite châtaigne se tenant devant elle étant fin prête à apprendre. Au réveil, avant de dormir et même pendant son sommeil, la brunette sera toujours à l’écoute des enseignements de sa professeure adorée, et c’est peut-être l’une des seules certitudes que l’on peut avoir à son égard.




_________________
C'est l'heure de la leçon ! [Aimi] Ww18

♥ Merci Aimi pour cet avatar et Aditya pour cette signature, tous deux parfaits ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7615-quoi-feur-enfin-plutot-fleur-pour-le-coup-yawa-seika#63983
Chiwa Aimi
Chiwa AimiEn ligne

C'est l'heure de la leçon ! [Aimi] Empty
Jeu 1 Oct 2020 - 12:54





Aimi ne pouvait pas être plus fière de son élève qu’en cet instant. Sérieuse, rigoureuse, et prenant ce test comme un fait très important, la rousse ne pouvait que contempler le commencement. Celui où Seika deviendrait un très beau médecin, elle en était certaine. Une fois le test terminé, la jeune femme prit le temps de lire les réponses et de préparer des explications si c’était nécessaire. Un silence qui devait être stressant, mais nécessaire pour mieux avancer. Une fois terminé, un sourire se dessina sur ses fines lèvres avant de reposer la feuille. Elle se lança alors dans une explication et félicita d’ailleurs la Yawa pour son travail très bien réalisé. Parce qu’il ne fallait pas se contenter de répondre, il fallait s'approprier les situations et les connaissances, et même s’il y avait quelques coquilles, ce n’était vraiment pas dérangeant, car le but n’était pas d’avoir tout juste.

« Il ne faut pas regretter, simplement apprendre et ne pas se contenter de donner une réponse. Être médecin va plus loin que ça, il faut toujours regarder autour de soi, autour du patient. Il ne faut pas bien évidemment perdre du temps sur des examens qui ne sont pas nécessaires, mais il faut être sûr de ne rien laisser passer aussi, c’est difficile, mais à force d’habitude, on comprend. Les livres ne suffiront pas à tout connaître, la pratique t’aidera à compléter tes connaissances et fleurira ton expérience. »

Une fois le moment de la petite évaluation terminée, la kunoichi passa par un sujet plus intéressant : l'éveil du chakra médical. Car on pouvait devenir médecin, mais un Eiseinin avait besoin de l’iroujutsu pour pratiquer et sauver des vies tout en étant sur le terrain. Mais avant de s’y atteler, Aimi préféra laisser la parole à la châtaigne, si elle avait des questions et surtout, savoir si elle était prête à rentrer dans le monde de la pratique, qui pourrait être éprouvante et longue. Ce que demanda la genin était assez intelligent, pour comprendre comment apparaît ce chakra, le comparer à d’autres types était intéressant.

« Eh bien, je dirai que c’est entre les deux. Dans le sens où l’affinité, elle est présente chez toi et que tu as juste à réaliser un exercice pour déterminer de quelle nature est ton chakra. Le chakra médical, tu dois le faire apparaître, il n’est pas forcément en toi de manière innée. Tu dois trouver ce déclenchement qui fera que ton chakra deviendra vert et non bleu. Mais même si tu parviens à l’éveiller, il te faudra une très haute maîtrise pour pouvoir l’utiliser à bonne escient. Je trouve, pour ma part, que c’est très spirituel d’être lié à ce chakra, qu’il joue beaucoup sur ta volonté et sur tes sentiments, en plus de devoir le maîtriser à la perfection. »

La doucereuse plaça aux côtés de sa précieuse élève, un sourire apaisant sur son visage. Elle se racla la gorge et prit une grande inspiration.

« Je vais beaucoup parler, mais il est important que tu en saches le plus concernant le ninjutsu médical avant de commencer, tu peux m’interrompre à tout moment si tu veux des précisions sur quelque chose. L’apprentissage et l’acquisition de ce don peuvent prendre des jours, des semaines, des mois et des années. Si tu me dis que tu es prête, je m’attends de toi à ne pas baisser les bras, même dans les moments difficiles, et je serai là pour te soutenir.

Le dosage du chakra est très important, il est primordial en fait, vital. Il doit être parfait, mesuré avec minutie.
Si tu effectues une seule erreur, tu peux tuer la personne entre tes mains. En plus de maîtriser son chakra parfaitement, il faut savoir le faire dans n’importe quelle situation, si la personne entre tes mains est ta mère, ou moi ? Ou si la situation était périlleuse, il faudrait garder son calme et faire preuve d’une concentration sans faille. Mais ça tu le sais déjà.
Pour ma part, la première fois que j’ai réussi à faire éveiller mon chakra, c’était en tentant de réveiller des poissons inconscients. Le fait de faire jaillir mon chakra n’avait pas été un problème, mais le chakra médical, c’était différent… Il a fallu qu’au fond de moi, je prie très fortement, je demandais à mon chakra de venir en aide à ce poisson, que je trouve cette essence. Je ne dis pas que c’est comme cela que tu y parviendras, chacun est différent. Ensuite, il m’aura cependant fallu beaucoup de temps avant d’exercer sur un être humain, j’avais peur de faire une erreur et d’empirer l’état d’un patient. J’ai exercé sur beaucoup de ces animaux avant de commencer par les blessures les plus minimes sur l’homme. Commençons déjà par le début, tu dois éprouver ce désir d’utiliser ton chakra pour soigner, cela est sûrement plus facile à dire qu’à faire, mais avec de l’entraînement, tu y parviendras.
»

L’Eiseinin se déplaça jusqu’au fond de la pièce et sortit un poisson en stage d’un bac dédié à eux. Elle le déposa sur un plateau métallique stérilisé et l’apporta à Seika.

« On va dire qu’avoir une motivation “physique” en plus, peut aider parfois. Concentration, tes mains au-dessus du poisson, et c’est à toi de jouer. »




Dernière édition par Chiwa Aimi le Jeu 12 Nov 2020 - 14:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Yawa Seika
Yawa Seika

C'est l'heure de la leçon ! [Aimi] Empty
Mar 6 Oct 2020 - 9:52
Fidèle à sa promesse, Seika ne désespère pas malgré ses quelques erreurs. Finalement, elles ne sont que minimes et Aimi lui explique avec toute la gentillesse et la compassion dont elle est imprégnée qu’il n’y a rien de dramatique à cela. Au contraire, il est normal de commettre des erreurs, lorsque l’on a pour seule arme ce que l’on a lu dans des livres. Comme l’imaginait un peu la Yawa, il lui faudra de la pratique pour espérer un jour suivre les traces de sa Senseï, et rattraper son camarade d’équipe au regard envoûtant qui a déjà de l’avance sur elle.

Les questions de la châtaigne sur le chakra médical, qui est aussi important que les connaissances en médecine, dans la vie d’un Irounin, obtiennent des réponses concises et précises de la rubiconde. Toujours bercée par cette adoration proche du fanatisme envers sa professeure, la jeune fille ne manque aucun de ses mots, et analyse rapidement un premier problème majeur : pour maîtriser le chakra médical, il faut d’abord maîtriser son propre chakra. Ce détail peut paraître anodin, et normal, mais la brune possède quelques difficultés à ce niveau. Pour ouvrir les portes célestes, qui n’est pas un domaine aussi poussé sur la maîtrise du chakra que l’on pourrait croire, elle déjà mis un bon temps. Certes, elle n’avait pas de Senseï à l’époque et devait se débrouiller par ses propres moyens, seulement aidée par les livres, mais il n’en reste que son utilisation du chakra reste très primaire.

« Je vais faire tout mon possible et y arriver ! »


Dit-elle simplement, avant que la jolie rouquine ne commence un long monologue visant à mettre son élève dans de bonnes conditions d’apprentissage. Sa présence suffit à donner beaucoup de forces à l’adolescente, qui d’ordinaire déjà très impliquée, se sent presque pousser des ailes avec Aimi. Le fait de partager sa propre expérience faire sourire la Genin, qui aime l’idée d’en apprendre plus sur elle, et encore plus quand elle identifie les deux cas entre eux. Alors que l’emblématique directrice de l’hôpital s’éloigne, Seika se demande dans quel but, jusqu’à voir la fille d’Aphrodite revenir avec un… poisson. Ayant bien écouté les mots de la jeune femme, la Yawa se doute d’où elle veut en venir, et est hésitante.

« Senseï, je suis loin d’assez maîtriser mon chakra pour déjà pratiquer… »

Mais le choix n’est pas laissé par la rougeoyante, qui ordonne à son élève de passer à l’acte. Retroussant ses manches, la petite s’approche de l’animal mort et inspire un grand coup. Elle ne sait pas tellement quoi faire, alors elle se contente de suivre les instructions et place ses mains au-dessus du défunt animal. L’Iwajine ferme alors les yeux, tentant de se concentrer pour faire jaillir son chakra, peu importe la façon, et la couleur. Le temps passe, et le simple fait de déplacer son chakra ailleurs que vers les points principaux du système chakratique – lui servant habituellement à ouvrir les portes célestes – lui paraît impossible. Elle a beau visualiser les canaux du mieux qu’elle peut, ce n’est qu’approximatif, et diriger cette énergie, mélange de son énergie vitale et spirituelle, vers ses mains est plus difficile que prévu. Au bout d’un certain temps, elle rouvre les yeux pour regarder ses mains… Il n’y a même pas une once de chakra bleu qui en sort.

« Ah… Je n’y arrive pas, que dois-je faire Senseï… ? »





_________________
C'est l'heure de la leçon ! [Aimi] Ww18

♥ Merci Aimi pour cet avatar et Aditya pour cette signature, tous deux parfaits ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7615-quoi-feur-enfin-plutot-fleur-pour-le-coup-yawa-seika#63983
Chiwa Aimi
Chiwa AimiEn ligne

C'est l'heure de la leçon ! [Aimi] Empty
Jeu 12 Nov 2020 - 14:42





La suite du cours mélangeait théorie et pratique. La kunoichi essayait du mieux qu’elle pouvait de lui expliquer l’importance de la maîtrise de son chakra, car une seule erreur pourrait être fatale. Elle lui conta aussi sa propre expérience et son ressenti, mais lui expliqua que chaque individu était différent et que la réussite dépendrait de sa propre méthode. La Chiwa restait tout de même là pour l’aiguiller et l’encourager. La jeune fille lui confia ne pas maîtriser son chakra comme il faut. La première tentative de la jonin consistait à déjà voir comment elle s’y prenait pour faire venir ce chakra verdoyant. Bien évidemment, il y avait peu de chance que cela fonctionne au début, mais une surprise pouvait toujours survenir. Laissant la Yawa concentrée, la kunoichi rougeoyante alla chercher au fond de la pièce des feuilles de taille moyenne et très fine, d’une texture assez spéciale, conçues pour être affectées par le chakra très facilement. Au centre, des symboles y étaient inscrits.

« Ce n’est pas grave ne t’inquiète pas. Nous allons procéder autrement pour commencer et travailler sur la maîtrise de ton chakra et sur la circulation de celui-ci à travers tes mains sur un autre support. Ces feuilles, on peut aussi les utiliser pour découvrir nos affinités, mais celles-ci sont spéciales. Le but de ta mission est d’utiliser ton chakra et de dessiner par-dessus les symboles pour qu’ils deviennent bleus. Comme ceci.»

La rubiconde attrapa une feuille entre ses mains et la tint fermement. Ses pupilles rougeoyantes fixaient le support et semblaient très concentrées. Doucement, l’écriture sombre commença à se couvrir d’une lueur bleutée jusqu’à remplir tout le symbole. Une fois terminé, Aimi décrocha son regard de son travail et le posa sur la châtaigne en souriant.

« Ce procédé te permettra de faire appel à tous tes canaux et à contrôler et maîtriser le chakra très précisément. En effet, si tu en mets trop, c’est la feuille entière que tu vas consumer, si tu n’en mets pas assez, le symbole ne deviendra pas entièrement bleu. À ton tour !»

La doucereuse lui déposa une tonne de papier sur la table devant elle. Elle se posa sur le côté, s'adossant au rebord froid et croisa les bras. La jeune femme posa un regard très attentif et très protecteur envers Seika, elle croyait en elle et peu importe le temps que l'apprentissage prendrait, Aimi la soutiendra jusqu'au bout.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Yawa Seika
Yawa Seika

C'est l'heure de la leçon ! [Aimi] Empty
Lun 14 Déc 2020 - 14:49

Seika ne se laisse pas abattre par son échec. Quelques mois auparavant, ne connaissant pas beaucoup Aimi, elle aurait probablement eu peur de remontrances, ou pire, d’être reniée pour son manque de talent, mais désormais, les choses sont différentes. En effet, la châtaigne sait à quel point sa Sensei peut être compréhensive, et que s’apitoyer sur son sort serait une insulte envers celle qui place des espoirs en elle. Ainsi, la jeune fille se contente d’appeler à l’aide, tout en étant prête à prendre toutes les mesures possibles pour s’améliorer. Il est évident que sa volonté est inébranlable, mais entre vouloir et faire, il y a parfois un fossé énorme. Cependant, si les oiseaux ont bien prouvé une chose, au cours de leur évolution jusqu’à leur forme actuelle, c’est que si l’on veut franchir un vide, il suffit de se laisser pousser des ailes.

Se faire pousser des ailes, c’est forcément plus simple à dire qu’à faire, néanmoins la Yawa est accompagnée d’une Chiwa qui a su prouver à de nombreuses reprises qu’il suffit d’une grande volonté pour accomplir de grandes choses, et l’inconnu ne lui fait pas peur, en sa présence. Pour combler ses lacunes, l’adolescente n’a d’autres choix que de faire preuve d’une concentration irréprochable, et lorsque la rubiconde change de solution pour aider son élève à progresser, elle ne dit pas un mot et observe simplement. Avant de trouver comment faire émerger le chakra médical, Seika devra donc apprendre à maîtriser son propre chakra avec minutie. Rien à voir avec l’explosion de chakra en laquelle consiste l’ouverture d’une porte céleste, donc. Ici, tout est question de précision… chirurgicale, c’est le cas de le dire.

« Je vais faire de mon mieux, Senseï, je ne te décevrai pas ! »

Dit-elle, comme une promesse, non seulement à la Chiwa, mais aussi à elle-même. Désormais, la voici devant la pile de feuilles, sous le regard attentif de sa professeure. Plus le droit à l’erreur, ou en tout cas, il vaut mieux en faire le moins possible, ne serait-ce que pour impressionner la directrice de l’hôpital. Si elle n’est pas la plus futée des adolescentes, Seika est au moins certaine d’une chose : peu importe la force de la personne, il n’en existe pas une qui réussisse du premier coup, quel que soit le domaine visé. Elle n’échappe pas à cette règle absolue, et la voici en train de détruire les premiers papiers, ne contrôlant pas son afflux de chakra. Bien entendu, en dépenser beaucoup est tout à fait son genre, et c’est justement cela qu’elle doit changer dans son procédé.

En essayant à plusieurs reprises, se sentant désolée de gâcher autant de ces feuilles données par Aimi, elle s’approche peu à peu d’un résultat. En effet, au bout d’une dizaine de tentatives, l’effet inverse se produit, et la quantité de chakra est trop faible. Si cela ressemble davantage à un échec qu’à une réussite, pour la brune, c’est une preuve qu’elle est parvenue à un certain contrôle, qui bien que précaire, est toujours mieux que tout laisser exploser comme à son habitude. Il lui faudra le double de feuilles pour, cette fois, ajuster son chakra et finalement parvenir à remplir le signe comme demandé. Elle ignore si elle a été rapide, lente, ou même dans la norme, et s’en moque : ce qui compte, c’est qu’elle ait réussi.

« Quelle est la prochaine étape, Senseï ? »




_________________
C'est l'heure de la leçon ! [Aimi] Ww18

♥ Merci Aimi pour cet avatar et Aditya pour cette signature, tous deux parfaits ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7615-quoi-feur-enfin-plutot-fleur-pour-le-coup-yawa-seika#63983
Chiwa Aimi
Chiwa AimiEn ligne

C'est l'heure de la leçon ! [Aimi] Empty
Mar 29 Déc 2020 - 11:13





Abandonner ne faisait pas partie de son vocabulaire. Elle savait que même si cela prendrait le temps qu’il faudrait, si Seika était réellement motivée, elle y arriverait. Bien sûr, la maîtrise de chakra n’était pas évidente pour tous et cela se travaillait. Si pour certains c’était inné comme pour la Chiwa, pour d’autres il fallait de l’entraînement et de la détermination. Une chose était sûre, la rubiconde ne comptait pas laisser tomber la Yawa. Comme la médecine, rien ne laissait place à l’erreur. Il fallait être minutieux, concentré et empli de volonté. Elle savait que ce n’était pas forcément aisé pour la châtaigne qui devait laisser son chakra se libérer, sans forcément chercher à le maîtriser, pour utiliser son pouvoir. Bien sûr qu’elle ne la décevrait pas et la voir aussi investie dans cet apprentissage faisait plaisir à la directrice d’hôpital.

Silencieusement, bras croisés, Aimi observait son élève échouer dans ses premières tentatives.


« Commence par la base. Pas trop de chakra, un peu. Puis petit à petit, tu augmentes la quantité que tu libères à travers tes doigts pour remplir le motif. »

C’est ce qui finit par arriver après plusieurs tentatives. Mais au moins, elle a compris et c’était tout ce qui comptait. La Chiwa apporta de nouvelles feuilles qu’elle déposa devant la table. Elle ne comptait pas passer à autre chose tant qu’elle n’aurait pas rempli sa mission, même si cela devait prendre plus d’un jour.

« Eh bien, je veux que tu réussisses à remplir ce motif dans un premier temps. Cela ne sert à rien de se presser pour la suite, mais si tu veux un aperçu... »

La kunoichi sourit doucement et attrapa une feuille d’un autre tas, que n’utilisait pas Seika. Entre ses doigts, elle se concentra, ferma les yeux puis transféra du chakra dans celui-ci. Mais contrairement à l’autre où il fallait remplir un motif déjà ancré, la kunoichi le dessina par sa propre maîtrise. C’était la suite de l’étape, utiliser son propre chakra pour créer un motif, peu importe lequel.

« Le but final de cet entraînement est que tu arrives à maîtriser ton chakra au point d’en faire ce que tu veux et donc, de parvenir à lui faire changer de nature. »

Un dernier sourire accompagna ses mots, elle était patiente et attendrait que son élève réussisse à colorer cette marque.



_________________
C'est l'heure de la leçon ! [Aimi] 90lv
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Yawa Seika
Yawa Seika

C'est l'heure de la leçon ! [Aimi] Empty
Jeu 14 Jan 2021 - 13:40
Seika s’approche du but, sa maîtrise du chakra s’améliorant d’une façon et avec une rapidité qu’elle n’aurait pas envisagé en arrivant dans cette pièce. Par elle-même, bien évidemment, elle ne serait pas parvenue à un tel résultat. La seule présence d’une Irounin de renom, et qui plus est sa magnifique Senseï, a changé la donne. Sa réussite dans l’entreprise de remplir le signe sur la feuille donnée par Aimi lui fait plaisir, mais bien évidemment, la rubiconde ne compte pas sur elle pour des résultats possiblement acquis par la chance, et lui demande de réitérer plusieurs fois sur un tas d’autres feuilles. Cela signifie que la directrice de l’hôpital a confiance en son élève pour y arriver. Cette confiance donne du courage et de la force à la châtaigne qui reprend sa concentration pour s’y mettre. La démonstration de la Jônin ne fait que la motiver plus encore.

Une feuille après l’autre, et avec quelques échecs, de ci, de là, la jeune fille accroît sa précision avec brio, jusqu’à réussir à aligner plusieurs réussites parfaites, après avoir bien épuisé la pile de feuilles. Soufflant un bon coup, signe de sa fatigue, elle observe alors longuement sa professeure avant de finalement laisser quelques mots s’échapper de ses lèvres :

« Je pense que cette fois, ce n’est pas un coup de chance… Ou alors je suis très chanceuse héhé ! »

Laissant échapper, comme souvent, une petite pointe d’humour à la fin de sa phrase, la brune repense aux propos de la rougeoyante, un peu plus tôt, et s’apprête donc à tenter de représenter le motif sur une feuille vierge. Le procédé peut paraître similaire, en l’état, mais l’adolescente remarque rapidement la différence flagrante : sans le motif déjà présent, il ne s’agit plus juste de remplir, mais de donner forme à son chakra. Un travail qui s’avère plus précis, et qui ne manquera pas de donner à la Yawa une maîtrise plus poussée de son chakra. Peut-être même qu’à la fin de cette leçon, elle pourra débuter son apprentissage effectif du chakra médical. Néanmoins, son esprit ne voit pas si loin, et se focalise sur l’instant présent.

« C’est parti. »

Lance-t-elle, plutôt à elle-même qu’à sa Senseï, alors qu’elle place ses mains au-dessus d’une feuille vierge. Ce qu’elle a appris quelques secondes, voire minutes, auparavant, lui est très utile pour débuter. Pensant y arriver directement, l’adolescente remarque bien vite que son chakra ne prend pas la forme escomptée. Il se disperse, comme lorsqu’un enfant colorie et que cela dépasse des traits. La brune s’applique, feuille après feuille, à faire en sorte que la forme se dessine convenablement, jusqu’à être quasiment identique à celle voulue lors de l’exercice précédent. Mais le « presque » est important, car il dénote un manque de perfection du résultat, et place Seika encore bien loin du résultat final, à savoir faire ce qu’elle souhaite de son chakra. Pour y arriver, il lui faudrait donc, au-delà de faire une forme souhaitée, plutôt réaliser celle qu’elle souhaite, sans l’avoir essayée auparavant. Le chemin n’est plus très long, mais derrière l’effort se cache encore un monde de perfectionnement qu’elle va devoir vaincre.




_________________
C'est l'heure de la leçon ! [Aimi] Ww18

♥ Merci Aimi pour cet avatar et Aditya pour cette signature, tous deux parfaits ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7615-quoi-feur-enfin-plutot-fleur-pour-le-coup-yawa-seika#63983
Chiwa Aimi
Chiwa AimiEn ligne

C'est l'heure de la leçon ! [Aimi] Empty
Sam 23 Jan 2021 - 16:24





Aimi croyait dur comme fer en son élève. Elle savait qu’avec de la persévérance et du temps, elle y arriverait. Elle ne fut donc pas surprise de la voir remplir le symbole noir de son chakra bleuté. Un sourire assez discret mais ravi se dessina sur le visage de la sensei, fière de la Yawa.

« C’est moi qui suis chanceuse de t’avoir comme élève Seika… Merci de me rendre aussi fière. »

Avoua-t-elle avec un regard empli d’affection pour ce petit bout de kunoichi. Mais le travail n’était pas terminé ! La Chiwa corsa l’apprentissage avec un exercice à la fois similaire et différent. Cette fois-ci, c’était à son tour de créer son propre signe et d’y faire parcourir ce chakra qui, avec beaucoup de travail, finira par devenir verdoyant. La châtaigne semblant d'avoir compris ce qu’elle devait faire, se mit aussitôt au travail. La rubiconde en profita alors pour s’adosser de nouveau pour se sentir plus à l’aise et l’observa silencieusement. Faire preuve de minutie et de perfection était difficile, il fallait beaucoup de maîtrise et d’énergie pour en arriver là où était la kunoichi de la roche. Petit à petit, Aimi voyait les progrès de son apprentie et ne pouvait s’empêcher de sourire.

« C’est très bien. Visualise la forme que tu souhaites reproduire et laisses ton chakra s’exprimer pour toi. C’est difficile, car il faut aussi y mélanger toute la maîtrise et la précision que tu peux et pour cela, il te faudra du temps. Je pense que pour aujourd’hui, nous avons déjà très bien avancé. Je te propose de prendre ces feuilles et de t'entraîner chez toi. Nous nous retrouverons ici dans une semaine et tu devras me montrer les deux exercices que je t’ai donnés. D’accord ? »

La Chiwa n’avait pas envie de voir la Yawa s’épuiser de fatigue, cela ne servait à rien et il était préférable de se laisser le temps sans pour autant le négliger. Une main vint se poser sur l’épaule de la genin tandis qu’elle lui souriait tendrement.

« Je suis sûre que tu parviendras à maîtriser tout cela, j’ai totalement confiance en toi.»

La jeune femme lui tendit le paquet de feuilles et l’invita à quitter la pièce avec elle. C’était le début d’un apprentissage haut en couleur, Aimi était confiante.

Spoiler:
 

_________________
C'est l'heure de la leçon ! [Aimi] 90lv
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Yawa Seika
Yawa Seika

C'est l'heure de la leçon ! [Aimi] Empty
Lun 25 Jan 2021 - 15:19
Plus la fatigue atteint Seika, plus celle-ci se doit de tenir par sa volonté et son excitation grandissantes. Apprendre auprès d’Aimi est un évident booster de motivation pour la châtaigne, mais au-delà de cela, le fait de découvrir un nouveau monde et de réussir, qui plus est, la fait déborder d’une vitalité qu’elle ne devrait plus posséder avec autant de chakra dépensé. Après quelques félicitations faisant rougir la jeune fille, c’est donc à la Chiwa qu’il revient de mettre un terme à cette leçon. Soupirant de déception, la Genin constate rapidement, alors que l’adrénaline redescend, qu’elle tient finalement difficilement debout. Une nouvelle fois, la professeure montre pourquoi c’est elle qui l’est, et pourquoi elle en est une si douée.

« Tu as raison, Senseï. Et je ne voudrais pas te faire perdre du temps à me regarder accomplir des exercices encore si loin du résultat attendu. Lorsque nous nous reverrons, je t’assure que je pourrai faire émerger du chakra vert… Enfin, je pense ! »

Assurer, et penser, voilà deux éléments plutôt opposés, qui montrent tout de même que la brune n’est certainement pas imbue d’elle-même. Si elle a grandement envie de rendre la rubiconde fière, elle n’est pas non plus assez folle pour penser y parvenir sans être certaine de la difficulté de la tâche. Tout donner pour cela, voilà ce qu’il lui reste à faire, et advienne que pourra. S’inclinant avec un grand respect, même si elle sait que cela n’est en rien nécessaire du fait de sa relation avec la directrice de l’hôpital, Seika préfère jouer son rôle d’élève jusqu’au bout.

« Merci pour votre enseignement, Senseï. J’ai hâte de vous montrer les résultats ! »

Se redressant, elle redevient cette fois l’élève shinobi, et non médecin, de la future Tsuchikage :

« J’ai aussi hâte de te revoir, Aimi-Senseï ! »

Se retenant de l’étreindre, ne voulant pas donner l’impression d’être trop proche de celle qui dirige l’hôpital, au cas où quelqu’un passerait à proximité, elle tourne les talons et, équipée des feuilles confiées par la rougeoyante, prend la direction de sa demeure. Si sa motivation est évidente, les événements à venir pourraient changer la donne. Entre un départ pour Kaze, et un désastre, ici-même, à Iwa, tout pourrait ne pas aller comme le souhaite l’adolescente, et la suite de cet apprentissage pourrait survenir alors que sa mentalité aurait dévié de sa juste trajectoire. Mais pour l’heure, la charmante Yawa se contente de poursuivre ses efforts jusqu’à tomber de sommeil, dans son lit…




Spoiler:
 

_________________
C'est l'heure de la leçon ! [Aimi] Ww18

♥ Merci Aimi pour cet avatar et Aditya pour cette signature, tous deux parfaits ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7615-quoi-feur-enfin-plutot-fleur-pour-le-coup-yawa-seika#63983

C'est l'heure de la leçon ! [Aimi]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche
Sauter vers: