Soutenez le forum !
1234
Partagez

Descendre du toit [KANSEI]

Anezaki Suzana
Anezaki Suzana

Descendre du toit [KANSEI] Empty
Mer 17 Juin 2020 - 22:38
Descendre du toit [KANSEI] Hspl

Senjumaru observait l’horizon, cette dernière était postée sur le toit d’un des plus hauts bâtiments du centre de la Capitale. La vue était imprenable depuis cette position. La belle s’émerveillait devant tant de beauté, surtout en voyant les entendus de nature qui se perdait à perte de vue. Le pays du Feu était un dépaysement total pour la jeune femme, elle qui venait d’une petite île hostile recouverte quasi-majoritairement de sable noir hormis le cœur de cette dernière où se trouvait une petite plaine-prairie. D’ailleurs en apprenant récemment l’existence de nombreuses autres capacités spéciales, il n’était pas impossible que ce petit coin de verdure était le fruit d’un homme et non de la nature comme le laissait transparaître les écrits religieux de l’île.

Celle qui maniait la Limaille de Fer comme personne ne regrettait absolument pas son choix lorsque Chôkoku Tomoe lui avait proposé de la suivre après leur court affrontement. Entre restée seule sur une île abandonnée ou découvrir le véritable visage du monde, le choix était simple et rapide à prendre.
Cela faisait maintenant une bonne heure que la Retsu était en haut de son perchoir et elle avait remarqué depuis un certain temps qu’un homme cherchait à la faire descendre. Mais la belle ne voyant pas en quoi cela posait problème, ne prêtait pas plus attention que cela aux dires de l’individu. Elle le laissait parler dans le vide, préférant garder sa concentration sur la beauté des lieux.

« Et toi là-haut ! Tu n’as pas le droit, tu dois descendre immédiatement. » Vociférait l’homme en contre bas.

Malheureusement pour lui, la belle à la chevelure violette ne l’entendait pas, à moins qu’elle ne l’écoutait pas. L’individu commençait à s’agiter dans tous les sens, ses grands mouvements avaient eu pour conséquence de créer un petit attroupement autour de lui. Ce civil voyant la populace commencer à s’amasser autour de lui demandait aux autres de se joindre à lui dans sa quête désespérée.

« ET OH !!! IL FAUT DESCENDRE, C’EST INTERDIT ! » Disaient-ils tous en chœur.

Mais il n’y avait rien à faire, la Retsu restait inflexible. Elle ne comprenait pas pourquoi ces individus avaient jeté leur dévolu sur elle en l’empêchant de continuer d’observer le paysage depuis cette position. En fait, la Kunoichi ne savait pas que ce qu’elle était en train de faire était proscrit, personne ne lui avait expliqué les choses à ne pas faire à Urahi. Pour certains cela pouvaient sembler l’évidence, mais pas pour la dernière survivante du clan Retsu, son éducation était sectaire, voir très sectaire.

« Il n’y a rien à faire… » L’individu était désœuvré. « Oh ! Un Lieutenant ! Je ... Nous sommes sauvés. » L’homme affichait un grand sourire en voyant le gradé de l’Empire. « Bonjour, nous avons besoin de vous. Cette femme là-haut se refuse de descendre, un Lieutenant tel que vous doit avoir l’autorité nécessaire pour la mettre aux arrêts et la faire cesser. » Il n’y était pas allé de main morte.

Senjumaru était loin d’imaginer qu’elle allait recevoir la visite d’un supérieur hiérarchique dans quelques instants.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12705-anezaki-suzana-terminee#111755 https://www.ascentofshinobi.com/t12717-dossier-de-anezaki-suzana#111854 https://www.ascentofshinobi.com/u878
Nara Kansei
Nara Kansei

Descendre du toit [KANSEI] Empty
Ven 19 Juin 2020 - 1:57




Vertiges


Descendre du toit [KANSEI] TSiEfT2





Urahi était un véritable bouillon de culture et bien qu’il avait déjà connu cela à Kumogakure, village ninja et donc par définition véritable patchwork de clans alliés, ici les civils étaient en plus grands nombres ; comprenant marchands, négociateurs, artisans et autres branches propres à la plèbe qui composait en grande partie le Yûkan. Là depuis tout récemment, l’ex-Jônin au teint quelque peu bronzé et à l’air nonchalant arpentait l’endroit sans réel autre but que de s’imprégner des siens et de leurs demandes, de leurs inquiétudes mais aussi leurs vices. L’ancienne Yugure était après tout le centre névralgique de son pays natal et il se devait de le protéger par tous les moyens à sa disposition. Sa petite balade était l’un d’entre eux. Après quelques minutes à errer parmis ses congénères bipèdes, l’un d’eux l’alpaga en reconnaissant sûrement le haori Nara et le faciès de Kansei qui n’était pas inconnu pour bon nombre de soldats.

Beaucoup de rumeurs circulaient sur lui ; il était un renégat de Hi no Kuni parti à Kumogakure no Satô pour les trahir ensuite pour sa véritable patrie ; certains le soupçonnaient de jouer double-jeu, d’autres d’être un parangon de vertu qui avait su tirer son épingle du jeu. Mais personne n’avait d’hypothèse valable pour son départ au moment de la nomination d’un Régent. Rien de proche de la vérité.

Les chuchotements et les messes basses avaient après tout été monnaie courante, même au sein de son propre clan lors de son affectation à l’armée shinobi du Nuage. Est-ce que Shikatowa, malgré qu’elle fut l’instigatrice de sa venue, lui fit-elle même confiance une seconde ? Tout laissait présager que non. Mais c’était des affaires d’un autre temps et les actuelles étaient autrement plus importantes.

Un homme le hela avec assez peu de respect pour que ça en soit presque vexant si ce n’était pas pour l’invectiver à réagir à une situation bien étrange. Là-haut quand il leva ses prunelles charbon, il aperçut une demoiselle somme toute tranquille, perchée comme un rossignol, ce qui était raccord avec la saison.

« Commencez par disperser les foules présentes et faites votre devoir de citoyen. S’agglutiner et gêner le trafic en plus d’attirer l’attention dessert autant l’Empire que de pointer la demoiselle du doigt. Je m’en occupe, faites donc cela voulez vous ? » Il lui octroya une moue proche du sourire sympathique puis plia les genoux, ses jambes telles des canifs se refermant ; un instant plus tard son bon l’avait amené là-haut. Il hocha la tête en signe de salutations à la casse-cou.

« Mes salutations. Kansei. Je comprends que l’intérêt pour la vue dépasse l’interdiction de se ficher ici mais il y a de meilleurs points d’observations, plus tranquilles. » Encore une fois son faciès en adéquation avec son flegme se fendit d’un air amical, presque bienveillant. Là, dos au vide, il posa ses prunelles sur elle pour décanter son apparence jusqu’au moindre trait tandis que son chakra lui restait inactif, démontrant ses intentions pacifiques.




Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6393-the-ones-he-had-lost-and-the-ones-he-had-found
Anezaki Suzana
Anezaki Suzana

Descendre du toit [KANSEI] Empty
Sam 20 Juin 2020 - 22:14
Descendre du toit [KANSEI] Hspl

Senjumaru se plaisait du haut de son perchoir, elle était dans sa bulle, ne se doutant pas un seul instant recevoir la visite d’un Lieutenant de l’Empire. L’horizon était beau, malgré le bruit de la foule en contre bas. Cette quiétude allait prendre fin.

L’épanouissante forêt qui s’étendait à perte de vue n’était plus. A cet instant précis, la Retsu s’était mise à sursauter et par simple réflexe, avait reculé légèrement. Les yeux de la belle étaient grands ouvert. La verdure était masqué par une silhouette massive qui se tenait face à la Kunoichi. Les mâchoires serrées, la jeune femme ne comprenait pas pourquoi un homme se dressait devant elle. Elle n’avait pourtant rien fait de répréhensible ? Pendant quelques instants, elle détachait son regard de celui de l’inconnu pour comprendre d’où venait ce dernier. Très vite, la belle comprit que l’homme venait d’en bas puisque de nombreux passants levaient la tête et observaient tous dans la même direction. L’uniforme ainsi que les insignes d’officier supérieur sautaient aux yeux de la manieuse de limaille de fer. Elle avait devant elle, un Lieutenant. Le troisième qu’elle rencontrait et cela ne faisait même pas une semaine qu’elle était à Urahi.

L’inconnu supérieur prenait la parole. Senjumaru déglutissait. Néanmoins, l’homme fut charmant avec la femme à la chevelure violette, il ne s’était pas montré autoritaire avec cette dernière. Il avait commencé par la saluer, il s’était présenté de façon amicale et ensuite il l’informait qu’il y avait d’autres lieux dans la Capitale où l’on pouvaient admirer la même vue et ce en toute légalité, ce qui n’était pas le cas en ce moment même. La guerrière était un peu plus rassurée en voyant le comportement de Kansei, elle avait eu peur d’être tombé sur un Lieutenant despotique. Même si elle avait rejoint les rangs récemment, la Retsu avait entendu des rumeurs sur certains officiers supérieurs et cela lui avait glacé le sang tout en priant l’Unique – dieu de Senjumaru ; de ne jamais croiser pareil officiers.

« Bonjour, je suis la Soldat Retsu Senjumaru. J’ignorais que d’être sur le toit de ce bâtiment était interdit, je suis arrivée à Urahi il y a à peine une semaine en compagnie de la Lieutenante Chôkoku Tomoe. » Disait la Kunoichi en essayant de se justifier par le biais de la carte « je suis nouvelle ici ».

Une fois les paroles prononcées, l’unique survivante du clan Retsu se levait. Elle allait donc obéir et quitter les lieux puisque cela était proscrit. Étant une adepte de l’art shinobi du combat rapproché, Senjumaru n’eut besoin que de deux petits bons pour atterrir en douceur sur la terre ferme.

« VOYOU ! J’espère que vous serez sévèrement sanctionnée. » Hurlait l’homme de tout à l’heure en ayant sous ses yeux la belle aux prunelles prunes.

La Kunoichi affichait une mine sincère et désolée, elle répondait à l’homme en s’excusant qu’elle ne savait pas que cela était interdit. Pour autant, la jeune femme ne quittait pas encore les lieux, elle attendait le Lieutenant Kansei, qu’il descende lui aussi du perchoir.

_________________

Descendre du toit [KANSEI] Cnyq
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12705-anezaki-suzana-terminee#111755 https://www.ascentofshinobi.com/t12717-dossier-de-anezaki-suzana#111854 https://www.ascentofshinobi.com/u878
Nara Kansei
Nara Kansei

Descendre du toit [KANSEI] Empty
Dim 21 Juin 2020 - 14:24




Vertiges


Descendre du toit [KANSEI] TSiEfT2





Son visage fin et féminin était aussi très expressif, marquant la surprise à son arrivée et sa prise de parole. Il se contracta même, signe de réflexes plus proche de l’animal apeuré que de l’humain en pleine possession de ses moyens. Elle semblait sauvage, indomptée. Elle lui rappela un instant sa plus jeune soeur et sa condition actuelle. À peu de chose près, Chidori aurait elle aussi été une jeune femme de cette stature si les choses s’étaient déroulées normalement, ailleurs.

Kansei acquiesça d’un court signe de tête quand elle se présenta, l’air aussi affable que paisible, ce qui n’était là que réalité et non artifice. Nul n’était censé ignorer la loi, mais était-ce vraiment un crime passible d’une peine de s’aventurer sur les toits de la capitale si on les laissait indemne ?

« Ravi de vous connaître, Senjumaru. » La mention de Tomoe lui arracha un fin rictus qui passa pour de l’amicalité. Elle avait le don pour causer des soucis, plus ou moins grand. « D’où êtes vous originaire ? » Il alla pour lui demander les raison de sa venue au Teikoku mais n’en fit rien et se contenta de lâcher un dernier regard vers l’horizon qui débordait autant de promesse que de problèmes à venir ; peut-être même sur les terres du Feu.

Il la contempla descendre avec une grâce féline et entendit les échos de la voix du lourdeau qui semblait somme toute bien décidé à enquiquiner son monde avec ses histoires d’interdit.

Sautant à pieds joints, il atterrit quelques mètres à peine à côté de la Retsu et marcha quelques pas vers l’orateur improvisé. Sa large main gauche vint se poser sur son épaule, sans que son faciès n’exprime autre chose que la placidité habituelle, ce qui n’était pas le cas de celui touché par le Nara. Sentait-il ô combien le fossé, l’abîme était immense ? Il plongea ses yeux de jais dans ceux du bougre.

« Commencez par ne pas porter atteinte à l’ordre public. Quelque chose n’était pas clair dans les termes que j’ai prononcé plus tôt ? Je m’en occupe alors disposez. » Il détourna alors les talons devant le livide faciès qui avait reçu ses propos et son regard. Même s’il était resté sans émotions, la force de ses mots avait su le faire décamper.

« Ne vous formalisez pas trop. Certains ici tiennent à l’ordre établi mais vous n’avez presque rien à vous reprocher. » Les commissures de ses lèvres se plièrent en une moue réconfortante tandis que ses getas commençaient à frapper le sol.

« Et si vous me parliez un peu de vous ? En échange, je vous éclairera sur les potentielles questions que vous vous posez sur Hi, Urahi et l’Empire. »



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6393-the-ones-he-had-lost-and-the-ones-he-had-found
Anezaki Suzana
Anezaki Suzana

Descendre du toit [KANSEI] Empty
Dim 21 Juin 2020 - 16:11
Descendre du toit [KANSEI] Hspl

Le lieutenant avait suivi de près de la belle à la chevelure violacée. Il avait même mis un terme aux plaintes et jérémiades du civil qui avait pris pour cible la Kunoichi. L’officier de l’Empire s’occupait de la situation et l'individu pouvait maintenant retourner à ses occupations. La Retsu avait affiché un petit sourire, non pas qu’elle était satisfaite, mais elle était heureuse d’échapper à un conflit avec un badaud. Si elle devait être sanctionnée pour son geste cela ne lui posait aucun problème, la seule chose qu’elle ne voulait pas s’était créée de l’animosité avec autrui.

Avant qu’elle ne saute et rejoigne la terre ferme comme il lui avait été demandée préalablement, elle se souvenait que Kansei lui avait demandé d’où elle venait. Elle était donc prête à répondre à son interrogation, mais ce dernier avait repris le contrôle de la conversation, la belle attendait qu’il eu finit. Senjumaru souriait, car le Lieutenant lui proposait son aide en échange de quelques informations sur sa personne, ce qui ne posait aucun problème pour la guerrière puisqu’elle était prête à le faire.

« Je viens d’une petite île dans les mers du Sud. Elle avait la particularité d’être recouverte de sable noir. Tous les habitants peuvent manipuler ce sable et se battre avec. Je suis la dernière survivante et de ce fait, je suis également le vaisseau qui guidera l’Unique sur la terre des mortels. » Disait la jeune femme.

Avec les propos de la belle, il y avait de fortes chances que Kansei la prenne pour une folle. Et encore elle n’avait pas tout dit, même Tomoe ignorait certaines choses sur la Retsu. Le culte des prêtes de l’île Burakkuairando était sombre et la mort faisait partie intégrante de ce dernier.

« Je me souviendrai qu’il est interdit de monter sur les toits des bâtiments de la Capitale. Je dois bien admettre que je n’ai pas encore assimilé toutes les règles. Il y a deux semaines de cela, je ne savais pas que le continent existait et qu’il était peuplé d’hommes et de femmes. Pour les Retsu ce qui était au-delà de nos côtes s’appelait le domaine du Dieu Maudit, gouverneur des créatures des ténèbres. » Disait-elle avec un naturel sans faille.

Le choc des cultures était présent, la belle aux prunelles prunes s’en rendait compte, elle commençait même à douter de l’intégralité de son éducation, les uses et coutumes qu’on lui avaient enseigné étaient certainement des mensonges, de la manipulation de masse.

« Je me rends compte que ma vie ou plutôt mon existence avant d’être trouvée par la Lieutenante Chôkoku Tomoe était certainement un tissu de mensonges. » Son entrain naturel avait laissé place à un timbre de voix triste et résigné.

La Kunoichi avait beaucoup parlé, elle avait hâte d’entendre Kansei lui répondre et de voir la réaction de ce dernier vis-à-vis de ces informations particulièrement peu communes. Senjumaru était un oiseau peu commun dans le Yukan, il n’y avait certainement pas deux comme elle dans la Capitale du pays du Feu. De toute façon il ne pouvait avoir une copie conforme puisque la belle a été l’une des principales actrices dans cette nuit sanguinaire qui avait coûté la vie de tous les manieurs de sable noir.

_________________

Descendre du toit [KANSEI] Cnyq
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12705-anezaki-suzana-terminee#111755 https://www.ascentofshinobi.com/t12717-dossier-de-anezaki-suzana#111854 https://www.ascentofshinobi.com/u878
Nara Kansei
Nara Kansei

Descendre du toit [KANSEI] Empty
Lun 22 Juin 2020 - 13:41




Vertiges


Descendre du toit [KANSEI] TSiEfT2





Elle semblait pourvue d’une anamnèse particulière, le genre de récits réservé habituellement aux contes et légendes. Il avait du mal à croire que ce genre de pratiques et croyances étaient encore de mise, mais la sincérité et sa façon de s’exprimer dont elle exhalait finirent de le convaincre avant qu’il n’énonce à voix haute quelconque doute.

« Le sable dont tu parles est sûrement la limaille de fer. Je n’ai jamais entendu parler de cet endroit, il doit vraiment être coupé du monde. »

Ses derniers termes parurent mystérieux au manieur d’ombre, qui haussa un sourcil, plus intéressé qu’interloqué.

« La dernière survivante ? Qu’est-ce qui a bien pu se passer pour que ce soit le cas ? Tu parles d’une déité, par “l’Unique” ? » N’ayant jamais été porté sur la religion, il n’en perdait pas moins un certain intéressement sur les croyances de ses pairs qui en apprenaient généralement plus sur eux qu’ils ne voulaient bien en dire.

Un mince sourire orna le faciès de ses traits masculins tandis qu’il continuait de marcher au pas et d’écouter la jolie brune. « Peut-être était-ce une métaphore de la réalité. Effectivement, quand tu en apprendras plus sur l’Histoire, tu te diras sûrement que certains de ces hommes et ces femmes sont plus proches des créatures des ténèbres que de l’Humanité. » Les massacres, Yûgure, autant de réminiscences qui justifiaient une possible abhorration du continent.

« Cependant tu as peut-être raison, tout cela n’était sûrement que machination d’un groupuscule pour garder à leur botte une île entière. » La dure et froide réalité qu’il ne prit pas de gants pour énoncer.

Tout le long de la discussion, le Nara n’avait affiché qu’une sympathie à peine perceptible et un intérêt lui croissant pour ses mots. Il n’y avait aucun méjugement, aucune sensation d’être supérieur à ce que certains pourraient considérer comme une autochtone peu au fait du monde qui l’entourait. Même à Urahi, certains ne savaient rien de ce large monde qu’était le Yûkan. Au moins avait-elle la sincérité de l’admettre.



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6393-the-ones-he-had-lost-and-the-ones-he-had-found
Anezaki Suzana
Anezaki Suzana

Descendre du toit [KANSEI] Empty
Mar 23 Juin 2020 - 16:27
Descendre du toit [KANSEI] Hspl

« Oui c’est bien cela, ici au Yukan vous appelez cela la Limaille de Fer, alors que sur Burakkuairando mon île natale, nous l’appelons en toute simplicité Sable Noir. Et comme vous venez de le dire Lieutenant Kansei, nous étions bel et bien coupés du monde qui nous entourait depuis toujours. » Disait la belle.

Il y avait de fortes chances que les Retsu étaient même originaires du continent, qu’ils avaient pris la mer et qu’ils avaient échoué sur cette île lointaine, car il ne faisait aucun doute que l’hostilité de cette dernière ne donnait aucune envie de s’installer sur le long terme. Senjumaru donnerait n’importe quoi pour connaître la vraie histoire de son clan, malheureusement cela était impossible. Lorsqu’elle fut seule pendant ces plusieurs mois, la jeune femme n’avait trouvé aucune trace d’écriture, comme si les prêtes sectaires avaient pris soin de ne garder aucunes preuves et que leur histoire devait se transmettre par voix oral.

L’interlocuteur de la Kunoichi s’interrogeait sur le fait qu’elle soit la dernière survivante de son clan ainsi que sur la divinité que représente l’Unique. Une nouvelle fois, la future trentenaire à moins qu’elle le soit déjà, allait devoir raconter son histoire ainsi que sur cette nuit sombre où le Dieu de l’île Burakkuairando avait envoyé son signe se traduisant par sa volonté de ressuscité parmi les vivants.

« Une nuit d’été de l’année passée*, il s’est produit quelque chose. Nos prêtes l’ont traduit par une manifestation de la volonté de notre Dieu l’Unique. Nous avons une prophétie à Burakkuairando, un jour l’Unique enverra un signe dans le ciel, ce signe sera le souhait de ce dernier de ressuscité dans le corps d’un Retsu. Afin de l’aider à choisir, tous les Retsu devront se battre dans une mêlée générale où il n’en restera qu’un debout. Je fus la dernière debout et celle qui devait accueillir l’Unique en son sein. Mais pour le moment, rien n’a changé hormis mon arrivée au Yukan. » Terminait par dire la guerrière.

Senjumaru sentait que son interlocuteur était intrigué et qu’il faisait également preuve de bienveillance à son égard. La femme à la chevelure violacée ne se sentait pas juger, elle avait pu le remarquer avec chacune des personnes avec qui elle avait conversé jusqu’à ce jour. On était loin des créatures des ténèbres, même si le Lieutenant avait prévenu la belle que certains hommes et femmes n’en étaient pas si loin.

« Peut-être que je trouverai une trace de mon clan dans les livres et parchemins du Yukan qui me permettront de mieux comprendre le pourquoi du comment. Mais, je ne me fais pas trop d’illusions, ces mois passés seule m’ont fait ouvrir les yeux sur ma condition et sur celles de mes ainés. »

*La nuit et le signe corresponde à la Résonnance de l'event 4

_________________

Descendre du toit [KANSEI] Cnyq
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12705-anezaki-suzana-terminee#111755 https://www.ascentofshinobi.com/t12717-dossier-de-anezaki-suzana#111854 https://www.ascentofshinobi.com/u878
Nara Kansei
Nara Kansei

Descendre du toit [KANSEI] Empty
Ven 26 Juin 2020 - 19:16




Vertiges


Descendre du toit [KANSEI] TSiEfT2





La limaille était une forme de Kekkei Genkai lié au magnétisme, dont il avait beaucoup appris de son temps à Kumogakure no Satô, grâce à sa bibliothèque bien fournie. Un temps même, il avait songé à travailler dans le but de s’en accaparer les possibilités avant de renchérir sur un tout autre projet. Keigo, son élève dans le passé, maniait lui aussi une forme proche, raccordée aux polarités positives et négatives. En somme un atout puissant pour celui qui savait le manier.

À la mention de temporalité, il recousit cela d’instinct avec la vague chakratique ayant frappé le Yukan tout entier ; il n’était alors pas étonnant que même une petite île en fut affectée. Il sembla pensif à la suite de ses paroles en cherchant l’intérêt de telle prophétie, au cas où elle était fallacieuse, si ce n’était de faire l’épuration des faibles. Mais lesdites personnes ayant mis au point tel stratagème… Qu’est-ce qu’ils y gagnaient ? À moins qu’ils eurent déjà quitté l’île en attendant cet ‘élu’.

« Je suis sûr qu’en cherchant au bon endroit, tu trouveras quelque chose. Pas ce que tu voudrais, pas ce à quoi tu t’attends, mais aucun mystère n’en reste un indéfiniment. Et pour tout t’avouer, tu as piqué ma curiosité. Je pourrais regarder de mon côté si tu y tiens vraiment. C’est mon rôle d’aider les soldats après tout. » Un mince sourire s’afficha sur son faciès.

« Mais ne nous quitte pas déjà pour poursuivre les chimères de ton passé, Senjumaru ! Je suis sûr que tu trouveras à Urahi de quoi te retenir, de toute façon. » Le rictus qui ornait ses lippes se tenait toujours là, bien qu’agrémenté d’une pointe de confiance. En l’Empire, en sa Capitale et ses membres.

« Tu as une idée de ce que tu vas faire par la suite ? Rejoindre l’unité de celle qui t’a sortie de là ? Mener le combat du Feu à ses côtés ? » Il était véritablement curieux et presque persuadé qu’elle n’était pas simplement une sauvage dépourvue de raison de vivre. Quelque chose inspirait du respect à Kansei, autant dans sa démarche féline que dans sa prose. L’impression d’avoir à faire à l’essence même de ce qui faisait tenir les murs autour d’eux debout.



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6393-the-ones-he-had-lost-and-the-ones-he-had-found
Anezaki Suzana
Anezaki Suzana

Descendre du toit [KANSEI] Empty
Mar 30 Juin 2020 - 17:37
Descendre du toit [KANSEI] Hspl

La femme aux iris prunes attendait avec impatience les réponses de son interlocuteur vis-à-vis des nombreuses informations qu’elle venait de lui annoncer, notamment sur ce qui c’était passé cette fameuse nuit d’été de l’année passée. Le brun observait avec attention la Kunoichi puis il prenait la parole. La belle l’écoutait donc, toujours en affichant son sourire charmeur et naturel.

Elle retenait que le Lieutenant était prêt à lui prêter main forte si elle désirait poursuivre ses recherches sur les ancêtres de son île natale, d’où venaient-ils réellement, la raison de leur périple et tous autres interrogations existentielles que pouvait se poser la Retsu ? Il affichait lui aussi un sourire avant de reprendre la parole. Le Nara souhaitait ou du moins espérait que la manieuse du sable noir n’allait pas se mettre en recherche concernant ses chimères et que cela l’écarte par la même occasion de l’Empire du Feu. Pour le moment, ce projet de quitter la cité militaire d’Urahi n’était clairement pas d’actualité, il ne le serait peut-être même jamais. Connaître son passé était une chose, aller de l’avant et vivre son présent pour écrire son futur en était une autre, et Senjumaru était sur la deuxième option.

« Ne te fais aucun soucis, Lieutenant Nara Kansei je ne compte pas quitter ces lieux si beaux et verdoyants, il faudrait que je sois folle pour m’en aller. Certes, mon histoire pourrait laisser entendre que je n’ai pas toute ma tête, mais je pense avoir encore les pieds sur terre. » Elle marquait un temps d’arrêt avant de reprendre la parole. « Je te remercie également pour l’offre que tu me proposes. » Terminait-elle par dire.

L’homme qui devait être un peu plus jeune que la guerrière posait à son tour plusieurs questions à cette dernière. Il souhaitait connaître « les plans de carrière » de la Retsu. Allait-elle suivre celle que l’on surnommait L’Explosive ou bien tracer sa propre route au sein de la Capitale ? La belle aux iris prunes avait déjà sa petite idée en tête, elle n’en avait clairement jamais encore parlé, mais il était temps de le faire après tout.

« J’ai été vaincue par la Lieutenante Chôkoku Tomoe, en conséquence je lui offre ma fidélité jusqu’à pouvoir prendre ma revanche et que les rôles s’inverse. Après je lui offrirai une possibilité de prendre sa revanche et ainsi de suite, comme dans un cycle sans fin qui se répète tout en étant différent du précédent. » Lançait l’ainée du duo du jour.

Si Tomoe était Lieutenante dans l’Unité Territoriale, alors Senjumaru s’enroulerait dans cette unité en espérant bien évidemment qu’elle sera acceptée, mais elle avait confiance en sa force et ses atouts et elle voyait mal l’Empire lui dire « non », mais si tout était possible.

_________________

Descendre du toit [KANSEI] Cnyq
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12705-anezaki-suzana-terminee#111755 https://www.ascentofshinobi.com/t12717-dossier-de-anezaki-suzana#111854 https://www.ascentofshinobi.com/u878

Descendre du toit [KANSEI]

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La situation là-bas [Kansei]
» [Mission D] L'Installation : Sous un Nouveau Toit | Ft. Yuki Ayuka
» Du fer au feu [Kansei]
» Retrouvailles[Kansei]
» 08:43 ✣ Nara Kansei

Ascent of Shinobi :: Territoires du Feu :: Urahi, Capitale de l'Empire du Feu
Sauter vers: