Soutenez le forum !
1234
Partagez

Sur les traces des alchimistes du désert ... [Solo]

Henmao Gyuren
Henmao GyurenEn ligne

Sur les traces des alchimistes du désert ... [Solo] Empty
Mer 17 Juin 2020 - 23:43
Cette fois, la destination que représentait Kaze risquait de ne pas être simplement passagère contrairement à ses autres voyages aux quatre coin du monde. Les affaires qui l’attendaient là, outre sa plus grande mission et devoir sacré, relevaient de domaines qui pour beaucoup dépassaient encore certaines de ses compétences malgré leurs variétés. Ce n’était pas simplement du fait d’un constat ponctuel et subite mais le cumul de longues expériences mûrement réfléchis et remémorés. Dans cet univers en constante évolution et parmi les nombreux secrets que sa quête le poussait à découvrir, le Gardien Sacré avait bien conscience que ses uniques capacités liés au chakra ne suffiraient pas.

La vie d’errance et de mercenariat exigeaient des savoirs différents de ceux apprises durant les formations militaires, des connaissances qui concernaient la survie dans des milieux hostiles pour de longues, très longues périodes. Surtout des périodes où le chakra lui même devenait de plus en plus limité. Sa condition imposait naturellement une configuration plus rude où à la différence d’un ninja, il ne disposait d’aucune équipe, d’aucune escorte ni renfort possibles en cas d’obstacles trop dangereux. Son seul atout n’était que … Lui même. Tout ne dépendait pas ainsi de sa force, mais plutôt de la préparation, des ressources disposés avant un départ.

Cependant même cela exigeait de longs enseignement sur un métier assez peu populaire, bien souvent approché que par quelques érudits aux nécessités spécifiques. Un domaine apparenté à l’alchimie, aux préparations multiples à l’instar de potions, de concoctions ou encore de pilules spécifiques pour la plupart destinés à guérir des maux, renforcer le système immunitaire, tenir sur la durée et bien d’autres choses encore. La seule limite de ce art résidait dans les savoirs cumulés et partagés des alchimistes à travers les nations, chaque culture et chaque peuple. Un univers aussi riche et variés qu’il existait d’érudits dans ce monde, d’expérimentations aussi bonnes que mauvaises, occultes ou curatives que puisse offrir l’imaginaire humain.

Le désert et ses innombrables marchand et aventurier se révélait être un des berceaux de ce genre de pratiques et ce de façon évidente, naturelle. En effet … Plus que n’importe quel autre milieu, l’aridité et la faune de ce biome imposait les épreuves les plus mortelles aux humains au point où ces derniers durent s’adapter selon les lois du plus fort, ou plutôt du plus apte à survivre et innover, sans compter les animaux aux poisons en tout genre. Gyuren ne pouvait réellement trouver d’autres endroit qu’ici pour s'instruire et compléter son outillage de voyageur vagabond, ayant déjà les compétences suffisantes dans les arts des sceaux pour accueillir le contenant de ces préparations spéciales.

Ainsi allait débuter une partie de son voyage, village après village, alchimiste après alchimiste pour recueillir ici et là les livres et recettes capables de constituer un éventail de potions utiles aux obstacles qui risquaient de se dresser contre lui, notamment depuis la résonance. Voici que fut le départ d’un premier chapitre vers l’initiation aux arts du Rentanjutsu ...
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9501-henmao-gyuren-en-cours https://www.ascentofshinobi.com/t9975-periples-du-gardien-sacre-henmao-gyuren
Henmao Gyuren
Henmao GyurenEn ligne

Sur les traces des alchimistes du désert ... [Solo] Empty
Jeu 18 Juin 2020 - 1:25
Accéder au réseau d’informateurs.

Avant même de pouvoir s’attaquer dans le corps du sujet, une étape cruciale digne du pays du vent attendait le vagabond solitaire, toute aussi éprouvante que plusieurs jours dans la chaleur infernale du désert infinie. L’alchimie, pratique encore peu courante et populaire parmi les ninjas, ne se voyait pas octroyé une institution localisé et hiérarchisé, plus proche d’un genre de bouche à oreille que seule une chasse au trésors permettrait de débusquer. En effet, le système de Kaze fonctionnait bien plus en termes de réseaux et marché noir, plus encore que n’importe quelle nation à cause de son affaiblissement général et l’étendu gigantesque de ces territoires difficiles à contrôler.

Cela s’apparentait littéralement à un jeu de piste, nécessitant d’abord de dénicher puis de s'incruster légitiment dans les bons réseaux de marchand qui parviendraient à le conduire vers ces fameuses personnes détenteurs des secrets de l’alchimie. Pas de noms, pas de boutiques déclarés au grand public et bien souvent un marché sous couvert d’artifices destinés à dissimuler des trafics illégales. Si l’on pouvait avec ces connaissances préparer des potions et mixtures bénéfiques … L'inverse s’avérait tout aussi vrai à l’instar des poisons destinés aux missions d'assassinat ou simplement aux criminels.

Par chance Gyuren ne visait pas encore aussi, pas avec le peu de bases qui résidait entre ses mains. Ce qu’il lui fallait dans un premier temps était les fondamentaux pures, les combinaisons élémentaires et les plus communes qui exigeraient surement pas un maître expérimenté mais davantage un genre de guide du désert, un adepte des longs trajets et des ressources de ces milieux arides et désolés. Ainsi était-il parvenu à dénicher une sorte de carte rudimentaire à un marchand ambulant, recueillant les indications concernant un village proche de sa route qu’il arpentait à l’aide de sa monture de fortune, notamment depuis le périple effectué avec cette fameuse Asaara et la gardienne élémentaire.

Le village en question se disait propice au commerce naturellement, presque un genre de gigantesque marché, une petite route de soie où se réunissaient les caravanes marchandes, avec une partie d’habitations locales destinés à servir de relais. Ce serait aussi pour lui l’occasion de prendre un repos mérité et réfléchir un peu à ses besoins. Pour l’instant, de simples onguents de soins pour des blessures mineurs, quelques mélanges d’utilités polyvalentes et plutôt pratiques suffiraient.

L’homme indiqué sur sa carte entretenait une sorte de petite boutique de ravitaillement, fond de ravitaillement délaissé à ses acolytes quand ce dernier n’allaient pas directement attirer de nouvelles clientèles d’ici et là, notamment les étrangers. Ce serait donc lui sa première cible, son premier enseignant de fortune aussi, si bien évidemment ces derniers parvenaient à une entente évidente … Mais de par son statut et ses capacités, il ne doutait guère de l'intérêt qu’il susciterait à ses yeux ...
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9501-henmao-gyuren-en-cours https://www.ascentofshinobi.com/t9975-periples-du-gardien-sacre-henmao-gyuren

Sur les traces des alchimistes du désert ... [Solo]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Kaze no Kuni, Pays du Vent
Sauter vers: