Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Exil, Gloire & Beauté - Shinrin Funka
Mise au point EmptyAujourd'hui à 16:40 par Yamanaka Kiyon

» [Mission B] L'affaire des sans-le-sou (PV Mawehara Miyuki)
Mise au point EmptyAujourd'hui à 16:17 par Gozan Arukisa

» Profilage monial [Toji]
Mise au point EmptyAujourd'hui à 15:53 par Oterashi Yanosa

» Falaise explosive [King]
Mise au point EmptyAujourd'hui à 14:04 par Bakuhatsu King

» Projet Clanique
Mise au point EmptyAujourd'hui à 13:49 par Metaru Akagi

» [A/Ningen] Surveiller l'ennemi | Ft. Hikari no Eiichirō
Mise au point EmptyAujourd'hui à 13:09 par Kaguya Sesshū

» Leçon
Mise au point EmptyAujourd'hui à 13:03 par Metaru Mairu

» Le sixième sens — ft. Shinrin Funka
Mise au point EmptyAujourd'hui à 13:03 par Damahara Kamui

» Préparer la guerre ✢ Gozan Arukisa
Mise au point EmptyAujourd'hui à 12:26 par Gozan Arukisa

» Renouer le contact
Mise au point EmptyAujourd'hui à 11:41 par Kaguya Sesshū

Partagez

Mise au point

Sairyo Hiko
Sairyo Hiko

Mise au point Empty
Mer 17 Juin 2020 - 23:56
Quelques jours avaient passé depuis son retour dans ce village qu’il chérissait tant. L’avoir quitté aussi longtemps avait été un déchirement pour lui, surtout suite à son échec face à Kosuke, Rie et Tomoe. Trois noms qui pouvaient impressionner, mais le jeune garçon avait réellement cru qu’il réussirait à s’en débarrasser. Il avait vu là la parfaite opportunité pour couper les têtes d’un Empire qui n’avait déjà que trop squatter sur leurs terres.

Coup de pouce du destin, simple coïncidence ou réelle répercussion de ses actes… Les Teikokujins étaient désormais tous partis de ces terres qu’il affectionnait tant. Bref, une bonne chose en soi, et le retour des membres du Fukkatsu n’annonçait que du positif. Aujourd’hui, ils venaient de retrouver une force de frappe qu’ils avaient perdue depuis un bon moment déjà. C’était quelque chose de très positif pour le statut de Kumo à l’étranger, une force dissuasive plus qu’autre chose pour le moment.

Mais voilà, le comportement que certains membres du Fukkatsu avaient pu adopter lors du discours de Uzumaki Sazuka à l’Assemblée Calcinée avait froissé notre jeune héros. Non qu’il était en manque de reconnaissance, mais il avait trouvé déplacé certaines remarques. Eux qui étaient partis étaient arrivés tels des sauveurs. Alors oui, le tract envoyé avait sûrement arrangé les choses, mais se positionner comme les nouveaux chefs en faisant un procès « public » à Hiko sur la place publique, la forme n’était pas bonne. Et ceci, Hiko ne l’avait pas accepté.

Ce fut cet incident qui motiva notre jeune héros à faire ce qu’il allait faire aujourd’hui, c’est-à-dire provoquer une rencontre. Il savait que pour le moment, il était tout juste toléré dans le village. Entre les villageois qui ne savaient pas vraiment s’il était le Capitaine du Teikoku, ou un shinobi Kumojin… Mais aussi les membres du Fukkatsu qui semblaient lui en tenir rigueur comme l’avait démontrée l’intervention quelque peu… Théâtrale d’une de leurs membres. Tous l’acceptaient dans ce village, mais jusqu’à quand ?

Bonsoir…
Dévoilant sa présence au détour d’une ruelle faiblement éclairée, le jeune garçon aux cheveux blancs imposa alors sa présence à la personne avec laquelle il était venu discuter. Il avait choisi un moment où elle serait seule, car il ne voulait pas se faire déranger par des personnes n’ayant pas vraiment leur mot à dire.

Et alors que sa capuche retenait les fines gouttes qui s’abattaient sur lui à cet instant même, le jeune garçon plongea son regard azuré dans celui de la personne avec laquelle il voulait discuter. Nul doute que cette dernière se doutait de son identité, celle publique mais aussi officieuse. Elle devait aussi avoir des choses à lui dire, comme l’avait démontrée sa copine, mais avant même de commencer la discussion, Hiko devait clarifier quelque chose…

Une question lui brûlait les lèvres.

Mais avant de commencer, j’aimerai savoir… Dois-je utiliser le tutoiement ou le vouvoiement ?
Une question qui faisait bien sûr écho à ce qui s’était déroulé près de l’Assemblée Calcinée. Il ne voulait pas manquer de respect, ni froisser son interlocuteur. Il fallait donc que les règles du jeu soient claires dès le début.

Pour qu’il n’y ait pas de malentendu.

_________________
Mise au point X2ek11
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8238-sairyo-hiko
Uzumaki Sazuka
Uzumaki Sazuka

Mise au point Empty
Jeu 18 Juin 2020 - 22:46




Cela faisait un long moment qu'elle n'avait pas marché aussi tranquillement dans un endroit. Il lui était étonnant de constater à quel point elle pouvait dans ce village se sentir chez elle.Depuis leur retour elle avait eu forte affaire, entre son regard sourcilleux sur celles de l'Institut et le reste du village...

Oui, marcher aussi paisiblement, même dans le froid, sous la pluie; lui avait manqué. Et seulement parce qu'il s'agissait de Kumo, rien d'autre, de plus ou de moins. Sazuka n'avait aucun doute quant à l'avenir du village, si tous suivaient le mouvement et parvenaient à se projeter comme, pour la première fois; elle le faisait.

Ce fut au bout de cette rue qu'elle avait tant arpenté durant des années qu'elle fut troublée dans sa tranquillité. Un homme en capuche se présentait à elle. Elle se demanda d'abord s'il s'agissait d'un Assassin du Teikoku, mais bien rapidement le masque tomba. Elle allait arguer d'un "oh c'est vous", mais ils fut trop vif.

-Oh, ça. Soupira-t-elle. Comme vous le voulez. Tout dépend du respect que vous me portez, Sairyo Hiko, dit la Chouette. Avait-elle souris en ramenant ses cheveux mouillés sur le côté de son visage. Est-ce une heure, et un lieu ? Demanda-t-elle simplement.

Elle avait entendu parler de lui, au travers Umeka et Akina. Elle se contentait des faits, de la réalité; et ne tirait de conclusion trop hâtives sur les raisons de sa rencontre fortuite.

-Venez me voir demain au complexe scientifique, ce sera moins... suspect comme rencontre. Dit-elle pensive. Nous pourrons parler plus tranquillement que sous cette pluie. Ou alors, accompagnez moi. Avait-elle haussé les épaules.


Revenir en haut Aller en bas
Sairyo Hiko
Sairyo Hiko

Mise au point Empty
Ven 19 Juin 2020 - 16:15
Comme s’y attendait Hiko, la prétendante au poste de Raïkage ne montra qu’un bref étonnement en le voyant s’annoncer à elle. Savait-elle ? S’en fichait-elle ? était-elle tellement puissante qu’une rencontre infortune dans la rue ne lui faisait ni chaud ni froid ? Cela déstabilisa quelque peu notre jeune héros, la kunoichi possédait un calme à toute épreuve et ne semblait en aucun cas mal à l’aise de cette rencontre.

Un bien pour un mal cela dit, l’inverse aurait été gênant et plutôt de mauvaise augure pour le Sairyo qui accueillit la nouvelle de son identité comme un réconfort, ainsi il n’aurait pas à lui prouver qui il était. Il fallait dire que la nouvelle semblait s’être plutôt bien répandue dans le village depuis qu’il était parti. Et l’intervention de la femme à l’ombrelle n’avait rien arrangé.

Mais ce n’était pas le plus important, car aujourd’hui il était venu ici pour avoir une discussion ouverte avec celle que tout le monde voyait déjà comme la future Raïkage.

Ce sera donc vous
Fit le manieur de cristal. Il n’était pas habitué à vouvoyer qui que ce soit, même lorsqu’il faisait partie de l’Empire qui était pourtant un système très pyramidal. Mais cela semblait être une chose à laquelle l’Uzumaki semblait tenir, il ferait donc cet effort, pour elle.
Je voulais justement que tout ceci se fasse de façon… Officieuse, je dirai. Je ne voulais pas que des oreilles indiscrètes ou des curieux aient l’accès à des informations qui ne les concernent absolument pas.
A qui faisait-il allusion ? Peut-être Sazuka en avait-elle une idée ? Mais ce n’était pas le plus important, ce fut donc pourquoi Hiko balaya l’idée de continuer sa phrase. Ils avaient d’autres choses à se dire, des choses bien plus intéressantes à ses yeux.

Sazuka semblait être une femme plutôt sympathique et très posée dans son approche. Elle gardait le sens des réalités et savait bien que si quelqu’un les voyait discuter sous la pluie, dans une ruelle un soir d’Hiver, les discussions iraient bon train. Celui que certains appelaient le « traître » et la potentielle future Raïkage… Cela avait de quoi faire parler, assurément.

Je vous suis donc, j’aimerai, si cela vous va, que nous ayons cette discussion dès ce soir.
Il lui emboîta alors le pas, suivant celle qui revenait dans Son village, lui imposant sa présence malgré la proposition qu’elle lui avait de se rencontrer le lendemain matin.

Bien qu’il respecte la jeune femme, de par ce qu’il avait entendu sur elle, sa puissance supposée, mais aussi son comportement lors de son discours à l’Assemblée, Hiko avait des attentes de cette discussion. Il n’était pas venu ici dans une position de faiblesse. Il serait courtois, poli… Mais il savait aussi d’où il venait et ce qu’il avait fait, et surtout… Pourquoi.

Si j’ai bien compris votre « protectrice », vous avec des questions à me poser… Je suis ici pour y répondre afin que nous puissions démarrer du bon pied…
Il savait qu’il devrait rendre des comptes un jour ou l’autre. Et loin de l’idée de se justifier, il voulait que Sazuka comprenne sa façon de voir les choses, ce qu’il avait pu ressentir pendant ces longs mois où le Fukkatsu les avait abandonnés.
Mais ce n’est pas tout…
Cette fois, il s’arrêta dans la ruelle pour bien que l’Uzumaki saisisse l’importance de sa demande. Ce n’étaient pas des paroles en l’air, c’était vraiment important à ses yeux.
Je veux redevenir un Kumojin à part entière !
Des mots choisis avec soin, une volonté intacte qu’il avait gardée depuis le premier jour où il avait eu son bandeau Kumojin. Kumo était son village, sa maison… Et cela, personne n’avait réussi à le lui enlever…

Pas même le Teikoku.

_________________
Mise au point X2ek11
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8238-sairyo-hiko
Uzumaki Sazuka
Uzumaki Sazuka

Mise au point Empty
Sam 20 Juin 2020 - 14:43




Il n'y avait aucune obligation, seulement un choix. Du jour même ou du lendemain il était le seul à décider, l'un ou l'autre convenait à l'Uzumaki. Et il avait choisi de faire cela maintenant. Même si Sazuka était une adepte de la solitude et qu'elle aurait aimé jouir de ce moment seule, qu'elle fut accompagnée de ce ninja aux troubles desseins ne la dérangeait pas plus que cela.

-Comme vous le souhaitez. Mais avant toute chose, il y a deux points que je souhaiterais aborder, qui n'ont rien à voir. Je ne sais pas comment je suis perçue à Kumo, aujourd'hui. Mais la façon de s'adresser aux personnes que l'on ne connait pas détermine souvent la suite d'une relation. Dans le cadre actuel et bien que cela déplaise sûrement à nombre de Kumojin; je demeure l'une des plus gradées de ce village et il me ne semble avoir manqué de respect à personne ni remis en cause quoi que ce soit. Cela vous semble-t-il si capricieux ou hautain que je demande le respect, dans une institution ayant tout d'une organisation militaire ? Demandait-elle au jeune homme. Les mots de la Kunoichi à la langue trop bien pendue résonnait encore dans son crâne, pas qu'ils l'avaient choqué mais ils lui faisaient se poser quelques questions quant à la notion même du respect... Second point, je ne demande pas à être Raikage, je ne l'ai pas demandé non plus alors que nous étions à Joheki. N'importe qui le souhaitant assez fort pourrait le devenir, mais la force réelle de chacun est ce qui détermine la capacité d'assumer cette fonction. Avait-elle souris tandis que les gouttelettes froides d'une pluie fine ruisselaient sur son visage.

Un aparté pour poser des bases saines et effacer toutes les fausses idées qui avaient pu être répandues à son sujet ou à celui du Fukkatsu et des Kumojin le composant. Pour tenter de faire comprendre ou entrevoir quelle personne pouvait-être Sazuka, bien que cela fut sans doute impossible de le découvrir intégralement.

Elle avait donc continué de marcher un moment le long de cette rue. Elle n'avait d'idée précise de là où elle se rendrait mais au fil de ses pas la destination sembla devenir évidence. Mais avant d'y parvenir, et que leur marche ne cesse, elle lui répondit.

-Donc... Ma protectrice ? Vous parlez de Sendai Anzu ? C'est mon élève, un peu territoriale et pas franchement sociable; mais elle a bon fond. Rigolait-elle discrètement un instant. Elle l'appelait encore son élève, mais la jeune Sendai avait énormément progressé depuis leur première rencontre à Kumo, et sans doute que d'un point de vue purement technique; elle n'avait plus grand chose à lui apprendre. Redevenir Kumojin... Dit-elle pensive en lui jetant un regard amusé, un sourire léger rehaussant sensiblement ses joues.

Le temps de ces quelques mots les avait conduit jusqu'à l'entrée d'une rue dont tout Kumojin connaissait le déboucher. L'assemblée de Kumo. Le lieu sans doute le plus plus propice aux échanges civilisés et pacifiques, ce qu'avaient sans doute oublié certains Kumojin, tout comme cette Chouette.

-Vous aviez cessé de l'être ? Un sourcil arqué. Ou alors vous ne vous considérez peut-être plus comme tel comme certains de nos concitoyens ? Elle soupira un instant et le suivant ils furent devant les ruines de l'assemblée. Sous la pluie elle se tourna vers lui, pour lui parler, face à face. Quoi que vous ayez fait, cela ne retire rien à ce que vous êtes foncièrement si vous n'en décidez pas autrement. Et vous êtes toujours là. Remarquait-elle en décrivant un léger mouvement de la tête. Néanmoins, votre action au sein même de cette assemblée me laisse penser que, comme tous les autres; vous avez estimé que vous n'aviez de compte à rendre à personne; malgré les ordres que vous avez co-signé. Je parle de ceux du tract transmit par Sendai Anzu, Senshi Umeka et Kakusareta. Exposait-elle les faits qu'elle avait à reprocher au jeune homme.

Elle n'avait pas compris ce qui avait motivé le chef de la résistance à agir ainsi, quels qu'en furent les conséquences. Peut-être s'était-il dit qu'il fallait agir plutôt qu'attendre. Peut-être n'était-ce dû qu'à l'impulsivité de la jeunesse. Sazuka n'en savait rien. La démarche entreprise lorsqu'elle fut mise au courant des faits; lui avait fait prendre une profonde inspiration. Alors à bord du navire qui les conduisait à Kaminari; elle s'était demandée à quoi pouvait bien avoir servi qu'elle se contienne et parvienne à surmonter sa colère si c'était pour en arriver... là.

-J'aimerai donc, effectivement, que vous m'expliquiez ce qui vous a poussé à vous en prendre à ces Teikokujin avant que nous soyons de retour à Kumo. Votre action aurait pu mettre en péril tout ce que nous avons entrepris en dehors du village. Et je vous prie, enfin... Dit-elle en le regardant fixement. De ne pas vous servir de notre absence comme d'une excuse à vos actes.

C'était maintenant à son tour de parler, de s'expliquer. Sazuka espérait qu'il comprenne que ce fut au travers du ton qu'elle employait ou même de la tournure de ses phrases; qu'elle n'était ni en train de le juger, ni de le menacer et encore moins lui manquer de respect. Tout cela, elle le réservait à d'autres personnes sûrement bien moins méritantes que Sairyo Hiko.


Revenir en haut Aller en bas
Sairyo Hiko
Sairyo Hiko

Mise au point Empty
Sam 20 Juin 2020 - 22:56
La pluie s’abattant sur le visage caché des Nuages venait de réduire pour ne plus être qu’un crachin léger. C’était comme si le temps devenait plus clément à mesure que la discussion entre les deux Kumojins s’intensifiait. Car, doucement mais sûrement, ils arrivaient aux sujets qui les intéressait vraiment.

Même si Sazuka se permit un petit aparté en se focalisant sur deux points. Le premier concernait le respect. Au départ, il pensa que la femme allait concentrer la prochaine partie de sa phrase sur son comportement et sa demande sur le vouvoiement, mais il s’aperçut que finalement non. Et Hiko voyait bien à qui l’Uzumaki faisait référence.

Il la laissa terminer, ne voulant pas se montrer impoli face à elle. Car comme elle le disait, elle restait une haut-gradée de Kumo, la mieux placée pour devenir la prochaine Raïkage. Ce n’était pas un choix que Hiko contestait ardemment, car il était bien au fait de l’importance qu’avait eu le Fukkatsu dans le départ des Teikokujins. Il trouvait juste que tout n’était pas tout blanc ou tout noir, et que chaque groupe, Résistance comme Fukkatsu, avait eu son rôle à jouer dans la libération de Kumo.

Je suis plutôt d’accord avec vous. J’ai été plutôt interloqué par les interventions lors de votre discours de l’autre jour. Beaucoup ont pris la parole, cela marque certes une volonté de participer. Cependant, j’ai été interloqué par un discours en particulier. Cette jeune femme fait partie de la Résistance, je peux le confirmer. Cependant, je n’ai jamais eu l’occasion de m’entretenir directement avec elle, je ne peux donc pas vous expliquer les raisons de ce débordement. Je ne cautionne pas ce comportement, et si vous le souhaitez j’irai m’entretenir avec elle.
N’étant pas resté jusqu’au bout du discours, il n’était pas au courant que Medyusa avait demandé à quitter le village pour rejoindre le Teikoku. Elle qui avait pourtant fait partie de la résistance, c’était à n’y rien comprendre. Mais passons, ce n’était pas le plus important pour le moment.
Je vous avoue ne pas vraiment avoir réfléchi à cette question de Raïkage. Cependant, je ne vois aucune barrière au fait que vous soyez élue. Après tout, votre réputation vous précède.
Sazuka lui apprit par la suite que la jeune femme qui l’avait pris à parti devant tout le monde s’appelait Sendai Anzu. Encore une membre de ce fameux clan. Sans doute était-elle puissante si elle avait été entraîné par la potentielle future Raïkage. Vint ensuite les réponses à questions… Finalement.

Sazuka rebondit sur la phrase d’Hiko. Oui, il souhaitait redevenir Kumojin, car il n’avait plus réellement l’impression de l’être.

Mon cœur et mon esprit a toujours appartenu à Kumo, cependant il est vrai que dernièrement je ne suis pas perçu par la population comme un Kumojin, mais plutôt comme un traître ayant décidé de retourner sa veste…
Malgré la nouvelle qui circulait sur le combat d’Hiko face aux Capitaines, il ne se sentait toujours plus intégré comme un membre à part entière. La réaction de la dénommée Anzu en était la preuve.
Bien sûr, je pense que vous méritez des explications…
Fit le jeune garçon tout en arrêtant sa marche, il voulait être sûr de capter l’entière attention de l’Uzumaki. Il voulait aussi qu’elle puisse plonger ses yeux dans les siens, et juger ainsi de la véracité de ses propos. Peut-être que les paroles qui sortiraient de sa bouche ne lui plairait, mais au moins, Hiko livrerait sa vérité.
J’ai pris la liberté d’effectuer un écart à notre arrangement car j’ai senti que c’était la bonne chose à faire à l’instant T. En effet, je vais vous rappeler le contexte.
Il prit alors une petite pause.
Une réunion secrète, censée être entre Capitaines de l’Empire, à l’aube, cachée de tous. Mais quelle fut ma surprise en voyant qu’outre le porte-parole de l’Empire et la Régente de Kumo, se trouvait aussi l’Explosive, Chôkoku Tomoe. Je ne sais pas si vous la connaissez, mais elle faisait partie de l’attaque sur notre village, et elle était responsable de la destruction d’une majeure partie des quartiers… En bref, une bombe à retardement qui n’aurait jamais du avoir sa place dans une réunion entre Capitaines, elle qui avait été jugée trop imprévisible pour garder cette place.
Cette partie de l’histoire était importante, car c’était bien là ce qui avait déclenché son changement de comportement, son déclic pour prendre le risque qu’il avait pris.
La réunion était censée statuée sur l’avenir et les décisions à prendre. Et voir cette personne dans cette réunion m’a fait réaliser du réel danger que la population courrait. Puis j’ai pris conscience de la situation dans laquelle je me trouvais, un lieu isolé, un horaire arrangeant où personne ne viendrait nous déranger ; trois cibles de choix à mes côtés et un effet de surprise certain…
Il marqua une pause et la flamme dans ses pupilles ne fit que se renforcer alors qu’il disait ces dernières paroles.
C’est pourquoi j’ai attaqué. Je pense que notre lettre commune les a effrayé et qu’ils voulaient mettre en œuvre des mesures… Radicales. J’ai donc pris cette décision, et j’en assumerai les conséquences s’il le faut.
Le visage fermé, mais la tête haute, voici ce qui avait poussé notre jeune héros aux cheveux blancs à passer à l’action…

Envers et contre tous.

_________________
Mise au point X2ek11
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8238-sairyo-hiko
Uzumaki Sazuka
Uzumaki Sazuka

Mise au point Empty
Dim 21 Juin 2020 - 1:20




Elle le fixa longuement de ses iris d’ambre, sans l’interrompre. Mais ne piper mot ne signifiait pas qu’elle n’en pensait rien. Ce n’était pas exactement les réponses qu’elle attendait; la chouette ne se mouillait pas trop dans cet échange; néanmoins elle fut plutôt rassurée d’apprendre qu’elle n’était pas la seule à considérer le respect comme important.

Tandis qu’il poursuivait son explication, celle qu’attendait le plus Sazuka, elle pensa un instant à cette Kunoichi qui avait annoncé vouloir partir. Il lui semblait pourtant s’être exprimée clairement alors que le Fukkatsu regagnait sa maison. A croire qu’à Kumo le degrés de compréhension avait drastiquement chuté durant cette année passée...

-Bien, je comprends. Affirmait-elle d’abord. Cette situation était insoluble à ses yeux, trop de possibilités, d’issues à ce combat étaient envisageables, et davantage encore s’il n’avait pas agis. Par chance, cet affrontement couplé au reste avait eu un effet inattendu et presque étrange. Une combinaison de variables aléatoires, impondérables que nul n’aurait pu prédire. De multiples hypothèses me viennent à l’esprit; mais vous devez avoir conscience de l’une d’entre elles. Avait-elle repris sur ce même ton dénué de la moindre animosité. Si vous les aviez éliminé, cela aurait déclenché une nouvelle guerre. Je suppose donc que vous aviez prévu de les épargner ? Elle savait qu’il pouvait répondre par l’inverse, que s’il n’avait pas agis, alors Kumo aurait peut-être couru un grand risque.

Mais le fait était que si Kumo avait été frappée plus violacent encore, ceux à l’extérieur de ses murs auraient agis différemment. Elle n’avait aucune peine à l’imaginer. La fureur qu’elle abritait n’était que calmée, assoupie...

-Enfin... reprit-elle rapidement. Ce n’est qu’une hypothèse. Et rien d’autre que le retrait des impériaux ne s’est produit pour le moment. admettait-elle sans trop de mal. Mais il reste que vous avez pris un risque non calculé pour obtenir un résultat incertain qui par chance s’est révélé positif. . Dit-elle sur un ton plus froid. Nous sommes donc face à un dilemme. D’une part votre action à sûrement favorisé cette résolution. Et d’autre part vous avez mis en danger le village que vous souhaitez défendre; dans une tentative fructueuse mais hasardeuse en dépit du reste. Continuait-elle, pensive, sous une légère bruine. Puis, soudainement, elle éternua dans sa main, qu’elle essuya aussitôt dans un mouchoir. Ah... pardon. Où en étais-je ? Ah oui... le dilemme. Le prochain Raikage devra décider. Vous sanctionner, ou vous remercier; ou peut-être un peu des deux. Haussait-elle ses épaules trempées, un ton plus avenant retrouvé. Mais pour l’heure, il n’y a pas de Raikage. avait-elle souris.

Alors, forcément, l’Uzumaki n’avait pas réfléchis à une sanction, ce n’était pas encore de sa responsabilité et si elle pouvait laisser ce soin à une ou un autre Kumojin; cela L’arrangerait.

-Vous devez comprendre, Hiko, qu’en tant que Kumojin; nous ne pouvons pas agir sans réfléchir. Ni prendre de décision aussi dangereuse pour des centaines de personnes sans consulter qui que ce soit. Vous étiez le chef de la résistance, après tout. Haussait-elle les épaules à nouveau. Maintenant, si vous avez des questions à me poser ou d’autres choses à me faire savoir, je suggère que nous le fassions à l’abri. S’était elle esclaffée, sentant poindre le rhum.

Revenir en haut Aller en bas
Sairyo Hiko
Sairyo Hiko

Mise au point Empty
Lun 22 Juin 2020 - 20:22
Évidemment, l’acte de notre jeune héros aurait pu avoir des conséquences bien plus fâcheuses. Pour dire la vérité, il n’avait pas pesé toutes les potentielles conséquences de ses actes. Il était de ces moments où l’instinct prenait le dessus, et vous faisait faire des choses que vous trouveriez insensées à un autre moment. Et pourtant, Hiko ne regrettait qu’une chose… Qu’il n’ait pas réussi à aller jusqu’au bout de son action, et à couper les trois têtes de cet Empire déjà bien trop problématique.

Et tandis que Sazuka semblait exposer les différentes conséquences que ses actions auraient pu avoir, Hiko reçut son avis. Il était évident qu’elle voudrait quelque peu le remettre en place, et il s’y attendait. Ce fut pourquoi il la laissa finir, jusqu’à lui répondre avec son honnêteté, tout en essayant de garder une certaine politesse dans son timbre de voix.

Je suis bien conscient que cet acte aurait pu avoir de plus amples conséquences, croyez-moi bien. Mais je vous demande aussi de comprendre les raisons de cet agissement. J’ai passé plusieurs mois à intégrer le Teikoku, à grimper les échelons, à m’adapter à leurs us et coutumes… Je connaissais ces personnes !
Il plongea une nouvelle fois son regard azuré dans celui de l’Uzumaki, tandis que la pluie avait désormais terminé de saupoudrer le village.
J’ai senti le danger, et ait vu le réduire au silence. Un choix non payant sur le moment, qui aurait pu avoir de fâcheuses conséquences, certes… Mais plutôt que d’hypothétiser des choses qui n’ont pas eu lieues, faisons avec ce que nous avons et tournons nous vers l’avenir, vous ne pensez pas ?
Première fois qu’il utilisait le « nous » dans cette discussion, il fallait croire qu’il avait envie de continuer à protéger ce village, à sa façon. Mais cela venait contraster avec les prochaines paroles de la probable future Raïkage. Cela le fit sourire, il s’y était attendu.

Et c’est pourquoi il répondit alors avec le timbre de voix le plus respectueux du monde, tâchant de ne pas tourner sa prochaine phrase telle une menace, mais plutôt un conseil.

Je n’ai aucun doute sur le fait que le prochain Raïkage vous sera quelqu’un de proche, à minima… Et du coup, je lui répéterait les mêmes mots qu’à vous aujourd’hui : Il serait peu judicieux qu’une de ses premières mesures soit de punir celui qui a tenté de maintenir la flamme Kumojin pendant que vous étiez ailleurs.
En entendant ces mots sortir de sa bouche, l’enfant réalisa qu’ils pourraient être mal interprétés. Ce fut pourquoi il rajouta ces quelques mots.
Enfin, ce n’est qu’un conseil…
Vint ensuite un rappel de Sazuka concernant un certain sujet. Hiko ne pipa mot à ce sujet mais il prit bien note et se dit qu’il faudrait qu’il agisse… Mais comment ? Dans tous les cas, il était à peu près sûr que cette discussion touchait à sa fin. Sazuka n’avait pas le pouvoir de lui accorder son souhait, pas encore.
J’en prends bien note. Je ne vais pas vous déranger plus longtemps, il se fait déjà tard. Si c’est bon pour vous aussi, alors permettez moi de me retirer. Je vous souhaite une bonne soirée, Uzumaki Sazuka.
Attendant si elle avait quelque chose à dire, le jeune garçon ne tournera les talons que si elle ne relançait pas un nouveau sujet, et il se fonderait alors rapidement dans l’obscurité qui nappait le village de Kumo depuis plusieurs heures déjà.

_________________
Mise au point X2ek11
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8238-sairyo-hiko

Mise au point

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: