Soutenez le forum !
1234
Partagez

13:29 ✣ Aburame Kuzo

Ami
Ami

13:29  ✣ Aburame Kuzo Empty
Jeu 18 Juin 2020 - 21:41
Spoiler:

« En route ! »

L'Apothicaire se distinguait parmi la masse informe de civils. Sur les hauteurs du pont Araho, l'homme aux mille couleurs avançait au rythme que lui imposait son imposante valise de pharmacie. Ce jour-là, le soleil illuminait avec insistance la capitale impériale. L'Apothicaire accompagnait ainsi son voyage vers l'extérieur d'Urahi d'un parapluie, ici employée comme ombrelle. Il préserva ainsi l'éclat candide de sa peau de l'ardeur de la lumière solaire.

Le Pont Araho s'étendait sur une grande distance. Sur cette unique passage reliant Urahi à l'extérieur, il y avait toute une foule qui faisait chaque jour le trajet. Ainsi, l'Apothicaire progressa sur l'édifice, jouant des épaules lorsque la foule devenait plus compacte et ralentissant lorsqu'il pouvait profiter de la brise traversant le pont.

La moitié du chemin fut finalement effectué. Là, la foule cessa de fluctuer dans les deux sens. Un caillot humain entravait l'immense artère de pierre. Cette interruption fut l'occasion rêvée pour l'Apothicaire de marquer une courte pause. Si son armoire devait être remplie à nouveau, l'épaisse pièce de bois pesait sur son frêle dos. Il déposa ainsi la dite caisse sur le bord du pont et pencha la tête pour déterminer la nature de ce rassemblement imprévu.

Sa taille l'empêchait de distinguer clairement ce qui se tramait quelques mètres plus loin. Sa valise offrait un promontoire de choix, mais l'Apothicaire s'interdisait de souiller cet outil de travail inestimable. Au lieu de ça, il décida de se frayer un chemin dans la foulée, avant d'être bousculé et de se retrouver nez à nez avec l'attraction principale de ce rassemblement.

« Qu'est-ce que… »

Devant lui, un étrange saltimbanque aux accessoires pour le moins originaux. L'homme, de grande prestance, se faisait remarquer auprès des Hijins en maniant des masses d'insecte informes. L'artiste de rue les commandait pour leur donner diverses formes, amusant certains, fascinant d'autres, voire inquiétant quelques passants. Parfois, les tours de passe-passe de celui qui semblait clairement être un Aburame se voyaient récompensés d'applaudissement.

Le spectacle se prolongea de quelques minutes supplémentaires, avant de se conclure dans un tonnerre d'applaudissements. Quelques passants ponctuèrent la performance d'un léger rire de satisfaction, étonné d'une telle prestation si originale. Le clan Aburame avait une image austère. Des membres renfermés dans les abscons secrets liés à leur maîtrise des insectes. Mais ce personnage, haut en couleur, venait d'en faire une démonstration au grand public.

Tandis que les passants se dispersèrent peu à peu, l'Apothicaire resta sur place, face à l'artiste. Un bref coup d’œil en direction de sa valise le rassura quant à sa présence. L'intrigante cohorte d'insectes gagna la curiosité de l'Apothicaire qui l'observa davantage, avant de s'adresser auprès de leur dresseur.

« Impressionnante maîtrise, je dois dire. J'ignorais que de tels spectacles avaient lieu ici ! Vous vous produisez souvent par ici ? »


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8437-soyons-amis-uc#70721 https://www.ascentofshinobi.com/t9089-ami https://www.ascentofshinobi.com/u757
Aburame Kuzo
Aburame Kuzo

13:29  ✣ Aburame Kuzo Empty
Ven 19 Juin 2020 - 2:52
Il adorait ça, la foule de "base".

Quelque chose qu'on peut ne pas comprendre en étant ninja, c'est à quel point ces super-pouvoirs et autres techniques ne sont pas si banales que ça. Un ninja moyen est habitué à faire des choses comme marcher sur l'eau ou les murs, par exemple. Pour eux même, c'est si banal qu'ils peuvent le faire de façon inconsciente, aussi simple que la respiration même. Mais pour le civil de base, c'est absolument incroyable. Kuzo le savait, tout comme il était conscient qu'il possédait un pouvoir à la fois unique et rarement vu par le pion moyen.

Pour ça qu'il s'était en train de montrer de magnifiques manoeuvres à une foule aussi amusée que fascinée... et un peu terrifiée, comme l'attesterait certains craintifs des insectes. Rien qui n'arrêtait le jeune homme après. On n'arrête pas le théâtre pour la seule personne qui n'aime pas trop la violence, pas vrai? Il avait une foule à amuser, bon sang! Du nerf! On continue à faire ces mouvements pratiqués avant. La foule en demande toujours plus, et il est très content d'obéir à leurs demandes. C'était juste un peu plus stressant qu'il ne le faisait paraître, vu qu'a tout moment, l'essaim pourrait perdre le contrôle et attaquer la foule, mais il s'était spécialement entraîné à ça... En portant deux masques et une grande combinaison, il pouvait se munir contre toute attaque traîtresse de la part de ses chéris miniatures! Génial!

Ah? Mais que fera le reste de la foule du coup? Bah, y'a un pont, faut juste sauter et les insectes suivront pas!

Heureusement, la situation ne vire jamais au désastre. La foule applaudit, les insectes rentrent là où ils doivent être alors qu'il tend la paume de sa main non-gantée, et du même mouvement, il fait un salut à la foule. Digne, classe, humble. Tout lui, ça! Il garda quand même quelques insectes juste au cas où, hein, mais la foule se dispersa. Show's over! Il était temps pour lui d'aller... hmm, il savait pas, retenter son coup ailleurs? Boire un peu? Ou aller faire ce papier important pour le boulot? D'un côté, il ne voulait pas faire une tâche ingrate mais de l'autre, il était sûr que ne pas remplir le papier lui causerait une exécution publique. Et s'il aime bien l'attention, ce n'est pas vraiment le genre de théâtre dont il veut faire parti.

Kuzo soupira et remit son gant avant d'être presque surpris quand il entendit une voix, se disant que c'était sûrement un soldat qui l'avait vu et s'apprêtait à lui demander pourquoi il n'allait pas s'appliquer pour quelque chose d'important. Fort heureusement, point de soldat, mais bien un "fan", ou ce qui semble en être un. Le jeune homme à l'air du genre... un peu expert. Il ne savait pas trop comment le dire, mais il avait la tête de quelqu'un qui sait à peu près tout ce qui se trouve dans un vieux bouquin, et qui a peut-être écrit, justement, le dit livre dans son enfance.

Il avait une importante valise et avait clairement du style, aussi. Kuzo ne savait pas lequel des deux hommes étaient le plus "fashion" ici. Bon, ce n'était pas une fille, mais on dirait quelqu'un qui connaissait son art. Qu'il vienne à lui pour le complimenter, c'était un gros coup de boost! Un gros coup de boost imprévu, d'ailleurs. Il ne s'était pas trop attendu à être interpellé, étrange que ça paraisse. Le masque et tout, ça fout un peu la poisse. Fort heureusement, il se remet vite!

Ah, merci! Ah, oui! Mais je me produis un peu partout dans le village quand je le veux! Tel mes insectes, je me laisse un peu guider par le vent! Je me pose dans une rue et amuse la situation. Il faut dire qu'ils en ont bien besoin avec toutes ses complications, non? Bon après, j'ai des... activités secondaires, mais rien qui ne me coince!
Revenir en haut Aller en bas
Ami
Ami

13:29  ✣ Aburame Kuzo Empty
Ven 19 Juin 2020 - 14:51
« Intéressant. »

L'artiste de rue détailla davantage sa pensée. L'Apothicaire resta attentif, et l'écouta avec un léger sourire au visage.

« Je suis d'accord avec vous; les gens ont besoin de changement. Ils ont besoin d'oublier leurs soucis, et de songer à un avenir meilleur. »

Il profita d'un instant de répit pour observer brièvement l'Aburame. Le curieux personnage allait à la fois la discrétion propre à son clan, avec quelques excentricités qui collaient à son caractère de matador. Mais plus que l'accoutrement unique de l'artiste, c'était bien son outil de travail, à savoir ses insectes, qui semblaient fasciner le plus l'Apothicaire.

« J'avoue que je suis fasciné… par vos insectes. Vous êtes un membre du clan Aburame, je me trompe ? »

L'Apothicaire fit un signe pour prévenir qu'il partait chercher son armoire à pharmacie portable. Quelques instants plus tard, le voilà effectivement face au supposé Aburame, sa dite armoire sur le dos.

« Je vends des remèdes en tout genre à travers le Pays. Quand il s'agit de confectionner des médicaments, ma curiosité n'a pas de limites : plantes, champignons, mousses, moisissures, et même insectes… la nature regorge de ressources médicinales, surtout dans notre pays. Alors forcément, je suis aussi intéressé par les insectes qui font la réputation des Aburame. »

Il s'arrêta un instant, avant de réaliser la portée que pourrait avoir ses propos. Il ponctua son intervention d'un rire nerveux.

« N'allez pas croire que je souhaite disséquer vos insectes pour en faire des remèdes, hein ! Haha… Plus sérieusement, pourriez-vous m'en dire davantage sur vos insectes ? »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8437-soyons-amis-uc#70721 https://www.ascentofshinobi.com/t9089-ami https://www.ascentofshinobi.com/u757
Aburame Kuzo
Aburame Kuzo

13:29  ✣ Aburame Kuzo Empty
Sam 20 Juin 2020 - 3:27
Ils trouvent donc un accord! C'est vrai qu'en ces temps ternes, où on se sent un peu incertain, ça fait du plaisir d'avoir une sorte de guide. Enfin, après, il ne savait pas vraiment s'il faisait ça pour promettre un avenir meilleur. Il faisait un peu ça pour se distraire, aussi bien qu'il distrayait le reste de la populace. Mais ne méritait t-il pas du répit, lui qui devait se battre contre les hordes étrangères et lui qui... Bon, enfin, il n'était pas vraiment dans la partie de l'armée qui fait ça, mais quand même, c'était un travail compliqué qu'il faisait!

Un instant de répit. Certains y verraient là un moyen de penser à ce qu'ils disaient. Kuzo, définitivement pas un "certain", vit là une occasion d'en placer une. C'était peut être un peu rude mais bon, c'était son style!

C'est un peu mon devoir. Je suis autant ninja que je suis un... professionnel de tout ce qui touche au divertissement, on va dire! Alors bien sûr, ça peut sembler être un paradoxe, mais c'est un peu mon style! Et puis quand l'occasion vient, je sais me révéler discret!

On appelle ça révéler ses secrets! Sûr que si c'était un espion, il adorerait entendre ça. Mais bon, un bon artiste donne ses secrets de façon savante pour attirer les gens, un peu comme disséminer des bouts de nourriture de plus en plus gros le long d'un chemin. Enfin, il ne se faisait pas d'illusion qu'il était en train d'attirer l'Apothicaire dans un piège. Le pauvre gaillard semblait être un bon gars après tout! Mais c'est juste qu'il aime bien l'attention. Donc, il attire un peu plus, révèle plus de côtés cachés, indique un peu ce qu'il pratique y tout y tout. Et le jeune homme lui donne un super bon atout d'ailleurs!

Le bonhomme connait donc son clan et, en plus, est de nature à courir un peu partout avec des médicaments ou des plantes et autres. Intéressant, surtout que ça permettait à Kuzo de voir s'il y'avait pas une bombe dans ce grand coffre apte à contenir un truc qui peut se détoner. Alors, après, l'Aburame ne peut pas admettre qu'il est très intéressé par le tout. C'est un peu quelqu'un de centré sur lui-même et qu'est du genre à ignorer les autres. Mais il devait avouer que l'Apothicaire avait un sacré style, donc il écouta quand même ce qu'il avait à dire. Surtout la partie où il exprima son intérêt dans les insectes du clan! Et là, Kuzo est bien content d'avoir son masque. Ça cache bien sa surprise!

Bon fort heureusement, l'Apothicaire se dépêche de se corriger lui-même, et l'Aburame décide d'oublier ça. Il avait une occasion de se parler à lui après tout!

Ah, J'ai grandi avec! Littéralement, d'ailleurs. On héberge nos insectes dans notre corps et ils se nourrissent de chakra. Puis, en retour, on leur donne celui de nos ennemis... Ou on fait des performance. Alors, oui, ça peut paraître un peu dégoûtant, mais franchement, ça ajoute à l'esthétique! On cache nos corps pour dissimuler ce sombre secret! Erm bon après, je suis un beau gosse en dessous du masque hein.

Il hésita. Hm, que dire de plus?

Après il y'a différent types d'insectes, et l'intérêt c'est de les collecter et d'en faire des techniques!
Revenir en haut Aller en bas
Ami
Ami

13:29  ✣ Aburame Kuzo Empty
Ven 21 Aoû 2020 - 22:37
Il l'écouta parler. Tantôt se livrer au sujet de son clan, tantôt pour se jeter des fleurs. Quoique dise l'Aburame, l'Apothicaire, lui, restait toujours attentif à ce qu'il racontait. La foule s'agitait tout autour d'eux, alors l'Apothicaire s'évertua à tendre l'oreille au mieux pour se concentrer sur le fil de la discussion.

Une bourrasque intensifia le bruit environnant. Pourtant, elle apaisa le vendeur de remèdes qui, sa valise sur le dos, trouva dans cette brise d'air brusque un réconfort rafraîchissant. Ce coup de vent fit office d'interlude à la conversation qu'il menait depuis déjà quelques minutes auprès du saltimbanque.

« Les collectionner ? Voilà un passe-temps idéal pour un Aburame, s'amusait l'Apothicaire. Quoiqu'il en soit, je serais curieux de comprendre le procédé qui vous permet cette symbiose avec vos insectes. Votre silhouette semble tout à fait normale, et pourtant, au vu de la masse d'insectes que vous avez commandé avec brio, vous m'avez l'air d'être une véritable ruche ambulante ! »

Le blondin aux oreilles pointues étira ses lèvres, alors qu'il en demandait davantage auprès de l'artiste de rue. Le temps passait, et l'Apothicaire réalisa qu'il était temps pour lui de partir. Avec pour seul moyen de locomotion ses deux frêles jambes, et son imposante armoire à pharmacie, le trajet vers l'extérieur risquait de devenir plus pénible encore. Il fallait profiter de ce vent qui le poussait vers la nature tant qu'il était encore temps.

« Je vous remercie pour votre temps, mais je dois à présent partir. Au plaisir de vous revoir ! »

D'un signe de la main, il annonça son départ avant de s'évanouir parmi la foule du pont. L'excentrique Aburame était loin à présent, alors que la fin de l'édifice se dessinait. La grande forêt de Hi tendait les bras à l'Apothicaire. Lui-même jeta un œil à son bras droit. Entre ses deux doigts fins, il joua avec sa trouvaille, pareille à un diamant noir. Il s'agissait ni plus ni moins d'un des insectes du susnommé Kuzo. Un kikaichuu. Un de ceux qui furent utilisés pour le spectacle de l'artiste de rue. La curiosité de l'Apothicaire l'avait poussé à subtiliser cet insecte pour pouvoir l'étudier. Qui sait ce que l'étude de cet insecte dévoreur de chakra saurait lui apprendre…
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8437-soyons-amis-uc#70721 https://www.ascentofshinobi.com/t9089-ami https://www.ascentofshinobi.com/u757

13:29 ✣ Aburame Kuzo

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rencontre avec l'Ambassadeur Aburame. [Aburame Shinzô]
» Gestion de foule [KUZO]
» Les Broderies de l'empire [MLD][Kuzo]
» P09. BORUKAN RIKYU contre ABURAME KAGAMI | VAINQUEUR ABURAME KAGAMI
» Aburame Ichigo

Ascent of Shinobi :: Territoires du Feu :: Urahi, Capitale de l'Empire du Feu :: Pont Araho
Sauter vers: