Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

[MISSION/A/IWA] ENQUETE A KAZE !

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Konran Tenzin
Konran Tenzin

[MISSION/A/IWA] ENQUETE A KAZE ! Empty
Ven 19 Juin 2020 - 12:48
L'hiver avait été de courte durée, et si le temps glacial était en train de laisser place à un climat plus clément, ce ne serait toujours pas suffisant pour nous préparer à ce que nous devrions traverser. Tout du moins, pour moi, ça ne poserait pas un grand problème. Et pour cause, comme je l'avais fait parvenir aux instances supérieures, j'avais été assigné à une nouvelle mission qui m'amènerait à retourner sur mes terres natales : Kaze, le Pays du Vent. Là-bas s'étendait un énorme désert dont les températures étaient souvent difficiles à supporter pour ceux qui n'étaient pas originaires du coin. Pour des shinobis, la chaleur du climat était déjà un peu plus supportable, mais outre ce fait, il était toujours bon d'avoir un Kazejin à ses côtés en explorant cette vaste étendue de sable pour ne pas s'y perdre. Ou ne pas se faire surprendre par des tempêtes de sable qui pouvaient s'avérer dangereuses pour les non-initiés. Autant dire que le paysage, bien que beau, était un poil hostile par moments. Et j'avais préparé mes affaires en conséquences.

La mission que nous nous étions vus confier était en rapport avec ce qui avait été vu dans le kunai émoussé. Un groupe de bandits se faisant passer pour des shinobis de la Roche, selon les rumeurs, avaient attaqué des riches. Bien que je doutais que cela soit vrai car aucun de nos ninjas n'avaient été en misson là-bas, c'était la réputation d'Iwa qui était en jeu et j'avais donc demandé à ce qu'on enquête sur cette affaire. Non seulement ça, mais c'était aussi un excelle prétexte pour en apprendre plus sur ce qui se passait au Pays du Vent. Des choses se tramaient là-bas, et je supposais que le Yoake n'y était pour rien. Et outre ces évènements, Kaze no Kuni était en fait le premier pays à avoir révélé la présence d'un Dieu en son sein. Si l'objectif de la mission ne concernait que la première partie que je venais d'évoquer, un voyage au Pays du Vent pouvait s'avérer bien plus lucratif qu'il n'y paraissait. J'étais impatient de m'y rendre. Par ailleurs, j'avais encore quelques autres entreprises et des comptes à solder par la même occasion.

Comme vous l'auriez compris, j'avais un tas de raisons, toutes plus bonnes les unes que les autres, de me rendre au Pays du Vent. Quittant donc mes bureaux en informant les membres de mon unité de mon départ, je me préparai et j'allai rejoindre les portes du village où j'étais censé rejoindre les membres de mon équipe. Bien des membres du Sazori étaient sur d'autres missions tout aussi importantes, solliciter leur présence avait été impossible. Mes coéquipiers s'étaient donc retrouvés être deux genins dont une que je connaissais à peu près. Seika, une prometteuse kunoichi aux talents de pugilistes plus qu'excellents. Le second membre de mon équipe, je ne le connaissais que peu, voir pas du tout, mais de ce que j'avais pu lire de son dossier, c'était un ancien Amejin, ce qui pourrait être utile à notre mission ; Kaicho Kuro. Je ne connaissais pas grand chose d'autre à son propos, et bien que j'étais certains de pouvoir me renseigner, je préférais lui demander les choses directement. Arrivant aux portes du villages par la voie des airs, je me laissai tomber aux côtés de mes camarades de missions qui m'attendaient visiblement prêts à partir. Je m'adressai donc à eux sans tarder.

-Bonjour Seika, Kuro. Comme vous devez le savoir, je serai le chef d'équipe, Konran Tenzin. Notre mission se déroule au Pays du Vent, et cela tombe bien car je suis Kazejin. J'espère que vous êtes prêts ? Vous avez des questions avant notre départ ?

Se faisant, en écoutant leurs interrogations s'ils en avaient, je sortis une carte du Yukan. Sur cette dernière, il était possible de voir que Tsuchi no Kuni n'était pas bien loin du Pays du Vent, et bien qu'il était possible de passer par Hayashi pour y arriver, je préférais éviter de le faire. Nous n'avions pas de temps à perdre avec des patrouilles aux frontières plus qu'il n'était nécessaire. Celles de Kaze suffiraient amplement. De ce fait, en étalant la carte au sol pour leur montrer ce que je faisais, je dessinai un trajet simple et précis. Ce dernier coupait à travers le Pays de la Terre, en traversant la frontière et en raliant la frontière de Kaze sans traverser d'autres pays. Une fois arrivée à la frontière du Pays du Vent, je dessinai un nouveau chemin vers la capitale du pays, Taiyo.

-Si tout se passe bien, c'est ainsi que nous allons procéder pour arriver à la Capitale. Il faudra qu'on reste très proche les uns des autres pendant la traversée du désert. On va profiter du chemin à travers Tsuchi no Kuni pour faire un peu plus ample connaissance sur nos capacités respectives. Cela vous va ?

Terminai-je en me redressant et en faisant face à mes camarades d'équipes. On allait nous y rendre au pas de course bien évidemment, le Pays du Vent n'étant pas à côté il était inutile de perdre plus de temps que nécessaire. J'avais pensé à y aller sur le dos de Garuda, mais si nous nous faisions repérer en traversant les frontières, nous pourrions certainement être considérés comme des menaces hostiles. Il allait falloir qu'on goûte l'ambiance là-bas d'abord avant de savoir comment agir.
Spoiler:
 

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
[MISSION/A/IWA] ENQUETE A KAZE ! Tenzin10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739 https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702
Yawa Seika
Yawa Seika

[MISSION/A/IWA] ENQUETE A KAZE ! Empty
Ven 19 Juin 2020 - 18:17
Inspiration. Expiration. Ce rythme incessant se poursuit, aussi longtemps qu’il faut à la jeune fille pour se calmer. L’excitation serait le premier sentiment qu’elle aurait dû ressentir en apprenant la nouvelle, mais pour la première fois de sa vie, sans aucun doute, Seika ressent une peur véritable. La peur de mourir n’a jamais été une problématique pour elle, ayant compris dès son plus jeune âge que si la vie lui est ôtée, c’est que le destin en a décidé ainsi. Ironique pour une adolescente incapable d’imaginer prendre celle d’autrui. Cependant, la châtaigne n’ayant jamais quitté le pays depuis sa naissance, et ses rares mouvements depuis son arrivée à Iwa et même avant cela, ne l’ayant jamais menée plus loin qu’à quelques dizaines de kilomètre de son emplacement actuel, la Genin est simplement terrorisée à l’idée de s’éloigner d’un coup aussi loin de chez elle. Lorsque la nouvelle lui a été annoncée, la veille, elle a passé une bonne partie de la soirée en compagnie de sa génitrice, qui n’était pas plus rassurée qu’elle, mais qui a tout fait pour réconforter son enfant. Cela a plutôt bien marché, car ce matin, les tremblements sont bien moins importants.

A peine capable de se préparer convenablement, elle vient étreindre celle qui lui a donné la vie une dernière fois avant son départ. Se voulant rassurante, celle-ci assure à sa fille qu’elle va bien s’en sortir, et qu’elle sera sous bonne garde ave Konran Tenzin, un Jônin éminent d’Iwa. Heureusement, la brune le connaît, et est apaisée à l’idée d’être à ses côtés. En réalité, la seule personne qui aurait pu la mettre plus à l’aise encore aurait été Aimi, mais l’assimilateur est déjà d’un grand réconfort, par la seule mention de son prénom. Chargée d’un sac lourd, contenant eau, vêtements courts et nourriture, elle s’éloigne du restaurant familial, l’esprit tourmenté par ses craintes. La plus terrible serait de revenir et qu’un nouveau drame se soit produit. Perdre son dernier parent comme elle a perdu le premier, en quittant la maison trop longtemps, ce n’est pas envisageable. La voici donc première arrivée à l’entrée du village, prête à partir, mais devant attendre l’arrivée de ses camarades. Ce Kuro lui est inconnu, mais semble être le premier à arriver. Elle le salue poliment, son sac faisant une taille impressionnante ne devant pas passer inaperçu. Finalement, c’est le chef d’équipe qui arrive. Après les salutations de mise, il demande s’il y a des questions, et déclenche ainsi le moulin à parole, qui souhaite se rassurer au maximum :

« J’ai bien une ou deux questions, Senpaï. Que pouvez-vous nous dire de Kaze, si vous connaissez déjà ce pays ? Et puis, à propos de la mission, nous risquons d’avoir à affronter des criminels qui se font passer pour des ninjas de chez nous, non ? Vous savez si on devra leur faire du mal ? Et il fait chaud dans le désert, non ? La route sera sécurisée, ou nous devrons être attentifs même dans notre pays ? Il y a des personnes méchantes à Taiyô ? Et euh… je pense que c’est tout. »

Une fois ses « une ou deux » questions posées, elle libère la parole pour que le Konran puisse répondre, s’il estime que c’est nécessaire, ou que Kuro puisse parler aussi. Attentive à l’explication du trajet, l’adolescente redouble de concentration en écoutant les consignes de Tenzin, et n’oubliera rien de ce qu’il dit. En cas de peur ou d’incertitudes, il vaut mieux être plus sérieux que jamais pour ne pas risquer de tout faire échouer, car voilà une autre crainte qu’elle a : menacer la vie de ses alliés par son incapacité et sa faiblesse.



_________________
[MISSION/A/IWA] ENQUETE A KAZE ! Ww18

♥ Merci Aimi pour cet avatar et Aditya pour cette signature, tous deux parfaits ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7615-quoi-feur-enfin-plutot-fleur-pour-le-coup-yawa-seika#63983
Kaichō Kuro
Kaichō Kuro

[MISSION/A/IWA] ENQUETE A KAZE ! Empty
Sam 20 Juin 2020 - 3:25
Croa. Croa. Extirpé d’un rêve, Kuro s’enroula davantage dans les couvertures chaudes de son lit. Croa. Croa. Il plongea la tête de son oreiller, espérant étouffer les jacassements. Croa. Croa. Il s’empara avec violence de son oreiller et le balança de toutes ses forces en direction de la fenêtre. Poussant un dernier croassement moqueur, le corbeau perché à sa fenêtre et qui le réveillait à l’aurore depuis plusieurs semaines maintenant détalla à grand coup d’ailes. Soupirant, Kuro se résilia à finalement quitter son lit. Il n’en avait pas vraiment le choix de toute manière…Toujours à moitié endormi, il se remémora l’ordre de mission qu’il avait reçu quelques jours plus tôt. Un voyage jusqu’à Kaze pour enquêter sur un mystérieux groupe de malfrats se faisant passer pour des Iwajins et, si possible, recruter un informateur dans la capitale Kazejin. Le Genin avait mis plusieurs heures pour assimiler cette information, ayant encore aujourd’hui peine à comprendre pourquoi on l’avait sélectionné lui pour cette mission qui lui semblait de la plus haute importance. Il en étant venu à la conclusion que c’était davantage pour la seconde nature de celle-ci, le recrutement d’un agent de l’ombre pour le compte du village, qu’on l’avait choisi. Après tout, les hautes instances décisionnelles du village étaient bien au fait de son passé criminel et de ses possibles contacts sur les différents marchés noirs du Yuukan. Une fois sortie du lit, Kuro entama ses derniers préparatifs pour le long voyage qui l’attendait. Il repassa les items de sa liste en revue et fourra les items un à un dans son sac. Une fois le tout prêt, il quitta son minuscule appartement en plein cœur du centre-ville pour rejoindre le lieu de rendez-vous aux portes du village.

Premier sur place, le Kaisho en profita pour s’allumer une dernière cigarette avant leur départ. Il se doutait bien qu’il n’aurait pas l’occasion d’en fumer beaucoup lors de leur voyage. Il repensa une nouvelle à son ordre de mission. Konran Tenzin et Yawa Seika seraient ses partenaires de mission. S’il ne connaissait pas du tout l’autre Genin qui devait l’accompagner, Kuro connaissait de nom le Jônin, entre autres parce qu’il avait affronté sa sensei, Luna, dans un duel d’entraînement mouvementé. L’idée de faire cette mission auprès de l’homme qui avait tenu tête à Ito-sensei enchantait l’ébène au plus au point. Il s’agirait là d’une expérience enrichissante et des plus formatrice. Alors qu’il tira le dernier souffle de sa cigarette, une jeune fille se présenta à ses côtés. Kuro eut à peine le temps de la saluer et de la scruter une première fois des pieds à la tête qu’une silhouette fine et élancée se laissa tomba des hauteurs des remparts pour les rejoindre. À peine arrivé, le Jônin se présenta formellement en tant que chef d’équipe ete leur demanda s’ils avaient des questions sur leur mission. Le Corbeau laissa d’abord sa jeune accompagnatrice poser ses interrogations. Il pouvait sentir la nervosité dans sa voix et dans son attitude. La naïveté de ses questions trahissait son jeune âge d’adolescente. Mais il ne pouvait rien lui reprocher. L’idée de participer à une mission d’un si haut rang le terrifiait lui-aussi, mais il ne laissait rien transparaître comme à son habitude, demeurant impassible et sérieux. Une fois réponse obtenue aux questions de Seika, le jeune ébène se lança à son tour avec quelques interrogations.

« Je ne connais que très peu Kaze, et encore moins ses villes. Mais j’ai entendu dire que certains de ses recoins pouvaient être aussi dangereux, voir même plus, que les pires villes d’Ame. À quoi devons-nous nous attendre dans la capitale? » S’il ne doutait pas que le Jônin eut été sélectionné pour ses capacités pour cette mission, le fait qu’il soit originaire de Kaze avait dû faire pencher le choix en sa faveur. Et Kuro voulait bien profiter de ce fait pour tirer un maximum d’informations sur ce qui l’attendait. Presque aussitôt, il ajouta avec tact et sérieux, tranchant nettement avec les questions de l’autre Genin l’accompagnant : « Et quelles sont vos directives pour la mission par rapport à notre approche? J’imagine que la discrétion est de mise. Si contact il y a avec l’adversaire, la force létale est-elle autorisée? Où devons-nous seulement résister et s’exfiltrer le plus rapidement possible? »

Après avoir soulevé toutes ses questions, Kuro rajusta les attaches de sa besace et attendit la réponse de son supérieur. Leur mission en était une de collecte d’informations. L’affrontement n’était donc pas leur priorité. Bercé par l’inexpérience, Kuro préférait pouvoir s’en remettre à des directives clairs sur le sujet venant d’un Jônin expérimenté. Il se doutait bien que ce qu’on lui avait appris dans le Guide du Bon Petit Ninja lors de son passage à l’Académie ne lui serait pas d’une grande aide lors de ce voyage.

Le Corbeau écouta avec attention la réponse du Jônin ainsi que les détails de leur voyage. Regardant de haut la carte que ce dernier avait étendu sur le sol, il prit note mentalement de la route prévue. Juste avant que Tenzin ne remballe la carte, Kuro ne put s’empêcher de dévier quelques instants son regard vers la zone représentant Ame, sa terre natale, juste un peu plus à l’ouest de leur parcours. La dernière fois qu’il avait parcouru les étendus rocheuse du Pays de la Terre, c’était lorsqu’il avait quitté Ame pour rejoindre Iwa. Depuis, il n’avait pas quitté le village. Ce voyage serait donc le premier pour lui depuis près d’un an. Fébrile, il acquiesça au plan du Jônin, puis emboita le pas à ses compagnons. En direction de l’horizon. En direction du désert.

_________________
[MISSION/A/IWA] ENQUETE A KAZE ! Signat10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9338-kaicho-kuro-100-termine
Konran Tenzin
Konran Tenzin

[MISSION/A/IWA] ENQUETE A KAZE ! Empty
Sam 20 Juin 2020 - 12:34
Comme prévu lorsque j'arrivai sur place, mes deux camarades étaient bien présents et semblaient quelque peu impatients de partir. Une odeur de tabac flottait dans l'air, et tour à tour je regardai les deux genins un bref instant pour déterminer celui qui fumait. Mais la réponse était bien évidente. Seika ne fumait pas, et les dernières fois que je l'avais rencontré, elle ne portait pas non plus sur elle l'odeur du tabac. Par ailleurs, sa personnalité et son caractère semblaient bien éloignés de la "fumeuse" classique, bien que je tendais à éviter les stéréotypes. A contrario, Kuro rentrait presque parfaitement dans ce stéréotype de personnage ténébreux qui rendait l'hypothèse selon laquelle c'était lui le fumeur une quasi-certitude. Mais ce n'était pas vraiment important ici. M'approchant du duo qui ne semblait pas se connaître au vu de leur langage corporel, je les observai un petit peu tandis que je posais les bases de cette mission.

Sans grand étonnement au final, malgré un petit sourire que je ne pouvais m'empêcher d'avoir, la Yawa avait apporté avec elle un énorme sac. Son stress pouvait se voir et se sentir aussi aisément que je pouvais passer de mon état éthérée à ma forme humaine. Quant au Kaichō, il semblait de loin plus détendu que sa partenaire de mission. Et comme il fallait s'y attendre, il y avait des questions. J'écoutai attentivement les deux genins dont les questions au final se rejoignaient pas mal, les accompagnant d'un hochement de tête, et une fois qu'ils eurent fini, je répondis à toutes ces questions d'une traite. Pour résumé, leurs questions résidaient surtout dans les dangers de cette mission, et c'en était logique, mais aussi dans la possibilité de bataille et de devoir tuer. Ce qui, je le savais, était quelque chose de compliqué à envisager pour la petite guenin, puissante mais d'une gentillesse bien plus grande encore. Mon second partenaire de mission quant à lui semblait avoir moins de problèmes avec cela, évoquant cette possibilité avec légèreté, comme étant une parmi tant d'autres. Deux caractères et deux fonctionnement bien différents.

-Avant d'arriver à Taiyo, le plus dangereux sera de traverser le désert. C'est pourquoi vous allez devoir rester tout près de moi. Les tempêtes de sable, ainsi que les tanières des bêtes vivant dans le désert sont difficiles voir impossible à repérer pour ceux qui ne sont pas originaire de là-bas. Pour ce qui concerne la suite à Taiyo, il faut savoir qu'au vu des évènements qui se sont déroulés à Kaze avec la libération du Dieu du Désert, les habitants ne portent pas les villages cachés dans leur coeur. Tout comme la nouvelle organisation qui avait vu le jour il y a à peu près un an : le Yoake. Il faudra donc que nous restions très discrets pour ne pas nous attirer d'ennui. Qui plus est que j'ai entendu qu'une nouvelle force prenait place là-bas...Cela fait longtemps que je ne suis pas retourné à Kaze. Je connais certes la géographie des lieux, à peu près, mais il y a certainement beaucoup de choses qui ont changé depuis. Il faudra qu'on reste sur nos gardes, en permanence.

Je pris un instant pour respirer et pour terminer de répondre à toutes leurs questions du mieux que je le pouvais.

-En ce qui concerne les bandits, notre rôle n'est pas de les tuer. Il sera au mieux, de les capturer, et de leur soutirer des informations. Mais il ne faudra tuer qu'en dernier recours. Surtout que, comme je l'ai dit, on n'est pas très populaire là-bas, alors il faudra au mieux tenter de ne pas faire de remous.

Une fois qu'ils eurent finis de dérouleur la liste de leurs questions, nous nous mîmes en route pour le pays du Vent. Le voyage sur nos terres devait se passer plutôt bien, mais dans tous les cas nous devions rester sur nos gardes. Profitant toutefois du chemin, je me retournai alors vers mes coéquipiers.

-Les présentations ne sont pas encore finies. Pour qu'on puisse fonctionner le mieux possible, il faut qu'on sache ce dont nous sommes capables chacun. Pour ma part, je suis un assimilateur de vent, et je me débrouille plutôt bien en bukijutsu et en sensorialité par ailleurs. Mais je n'y connais pas grand chose en genjutsu ou fuinjutsu.

Sans rien ajouté de plus, c'était tout de même une invitation à ce que eux aussi ils parlent. Mieux se connaître entre nous nous permettrait de mieux nous organiser tout au long de la mission. Chacun avait certainement ses points forts comme ses points faibles, et les découvrir maintenant était souvent nécessaire, surtout dans le cadre d'une mission de cette importance.

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
[MISSION/A/IWA] ENQUETE A KAZE ! Tenzin10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739 https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702
Yawa Seika
Yawa Seika

[MISSION/A/IWA] ENQUETE A KAZE ! Empty
Sam 20 Juin 2020 - 19:30
Kuro jette un froid, au moins du côté de Seika, à la fin de ses questions, lorsqu’il stipule la « force létale ». Allergique à tout ce qui touche à l’assassinat et au meurtre, la brune comprend bien ce que cela veut dire. Elle n’est pas sotte, et la première question du second Genin de cette aventure à venir demande sans détours s’il est autorisé de tuer pour se sortir d’une mauvaise situation. Si elle n’avait pas la gorge nouée par le stress et l’arrivée de ce mot comme un coup de massue sur l’arrière de son crâne, la jeune fille aurait probablement tenté de dissuader le Kaichô de procéder de telle sorte, quoi qu’il advienne, mais si sa bouche s’ouvre, aucun mot ne sort. Elle se dit donc à elle-même qu’elle fera tout pour que rien de tel n’arrive, quitte à devoir protéger un potentiel adversaire le cas échéant.

Tenzin répond alors aux diverses interrogations, et en savoir plus sur la situation rassure étrangement la châtaigne, sans retirer totalement le poids que représentent ses appréhensions, bien entendu. Elle s’imagine un peu mieux l’endroit vers lesquels ils font route, et cela confirme que c’est un pays terrifiant. D’un autre côté, il vaut mieux foncer vers un endroit terrifiant en connaissance de cause, accompagné par une personne expérimentée et forte, qui saura apporter toute l’assistance nécessaire, que de plonger vers l’inconnu. Dans ce dernier cas, il peut s’agir à la fois d’un paradis ou d’un enfer, et la belle fleur préfère savoir ce qui l’attend à l’avance. D’ailleurs, lorsque le Konran précise à ses deux coéquipiers de ne pas s’éloigner de lui, l’adolescente est contente, elle se dit qu’ils pourront tous se protéger, et que le plus fort des trois pourra leur indiquer les dangers possibles, mais aussi les éventuels centre d’attention, une fois sur place. Kunoichi de son métier, elle n’en reste pas moins un enfant prête à s’ébahir des beautés de ce monde.

Finalement, le Konran nie le fait de tuer les bandits. La précision sur le fait de « tuer en dernier recours » fait tiquer Seika, mais elle ne dit rien, ne voulant pas s’attirer des problèmes ou des remontrances après la mission. Ses connaissances en médecine sont encore trop faibles pour sauver quiconque, qu’il s’agisse de ses alliés ou de ses adversaires, et elle pourrait bien se trouver devant une situation frustrante au possible. Une fois les réponses entièrement données, le groupe se met en route, avec une Yawa moins molle que dix minutes avant, mais qui va vite devoir se réveiller si elle veut être un tant soit peu utile à ses camarades Iwajins.

« C’est parti… »

Murmure-t-elle, alors que son corps semble l’attirer vers l’intérieur du village, tandis qu’ils en quittent l’entrée pour partir, pour de vrai. La sensation s’estompe alors qu’ils avancent, et la nouvelle intervention du chef d’équipe permet à la châtaigne de détourner ses pensées de ce qui la tourmente.

« Je suis… assez douée en Taijutsu. Je me débrouille aussi en Ninjutsu, surtout en ce qui concerne le Doton. Sinon je suis capable de prodiguer les premiers soins, mais je ne suis pas encore une Eiseinin, donc essayez de ne pas vous blesser sérieusement, s’il vous plait. Je peux aussi briser les verrous psychiques de mon corps et augmenter drastiquement ma force, ma vitesse et mes réflexes… Enfin ce n’est pas quelque chose que je dois utiliser à la légère et il se peut que vous ne me voyez même pas les utiliser durant cette mission… Du moins je l’espère.»

Elle omet de parler de ses talents sensoriels qui sont très basiques, n’ayant pas pu faire mieux dans sa jeune vie que de viser une maîtrise avancée du Taijutsu et de ses portes célestes.




_________________
[MISSION/A/IWA] ENQUETE A KAZE ! Ww18

♥ Merci Aimi pour cet avatar et Aditya pour cette signature, tous deux parfaits ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7615-quoi-feur-enfin-plutot-fleur-pour-le-coup-yawa-seika#63983
Kaichō Kuro
Kaichō Kuro

[MISSION/A/IWA] ENQUETE A KAZE ! Empty
Dim 21 Juin 2020 - 3:28
Les réponses que leur offrait le Jônin avait le mérite d’être parfaitement clair. Concernant leur destination et le voyage qui attendait le trio, malgré ses origines désertiques, il ne voulait pas que le groupe se repose sur ses lauriers. La géopolitique du pays avait énormément changé dans les dernières années, chance était donc que la capitale lui soit tout aussi étrangère qu’aux Genins qui l’accompagnaient. Les populations locales n’étaient pas des plus favorables envers les villages shinobis, le groupe se devrait donc d’être particulièrement subtiles et discret dans sa mission. Kuro acquiesça instinctivement à cette notion, lui-même préférant ce genre d’approche qu’à une confrontation directe. Il espérait que cette réponse avait rassuré sa coéquipière. Si elle tentait de son mieux pour ne pas laisser paraitre son anxiété, Kuro avait bien vu son regard changer lorsqu’il avait posé sa question concernant le droit de tuer.

Suivant ses coéquipiers, marchant toujours quelques pas derrière eux, le Kaisho écoutait avec attention la description qu’ils donnaient tous deux de leur capacité. Bien qu’amené de manière très scolaire, il trouva la question de Tenzin des plus pertinentes. Après tout, face à l’inconnu et au danger qui les guettait en plein cœur du désert, il fallait mieux que chacun connaisse au mieux ce dont était capable ses équipiers, pour savoir quand pouvoir compter sur eux ou autre contraire savoir qu’ils avaient besoin d’aide. Le Jônin était un assimilateur, tout comme Yanosa. S’il ne savait que très peu de chose sur cette capacité incroyable, il était au fait de la puissance qu’elle conférait à son utilisateur. Un corps capable de ne faire qu’un avec un élément, Kuro ne pouvait qu’imaginer la sensation que cela pouvait provoquer. Seika demeura beaucoup plus vague sur ses capacités. Elle évoqua vaguement une habileté à décupler sa force, sa vitesse et ses réflexes, du même coup que son souhait à ne pas l’utiliser. Chose que Kuro trouva des plus étranges. À première vue, le groupe semblait particulièrement optimisé pour les combats rapprochés, les trois étant habile dans l’une de ses formes ou l’autre. Les capacités de Seika pour le Doton et pour l’Iroujutsu en ferait également un élément de soutient clé. Une pièce maîtresse que Kuro devrait protéger à tout prix en cas de problème. Vient alors son tour de s’exprimer sur le sujet. Il rattrapa rapidement, en quelques petits sauts, ses deux compagnons pour se mettre à leur niveau.

« Je possède une affinité unique qui s’appelle l’Onkyôton. Je maîtrise les ondes sonores. Je suis donc plutôt doué pour la détection. En combat je préfère de loin le corps à corps, donc mon Taijutsu n’est pas dégueu. Je maîtrise également les bases du Suiton et du Genjutsu, mais mon niveau n’est pas à la hauteur de mon Taijutsu. »

Kuro hésita un instant à ajouter un détail à ses explications, celui mentionnant le fait qu’il ne possédait du chakra que depuis quelques mois seulement…Et que son entraînement de shinobi avait été encore plus court que cela. Mais était-ce vraiment nécessaire? Si la transparence et l’honnêteté entre partenaire était essentielle, l’Ébène pensait que cette vérité ne ferait qu’envenimer la relation du trio et exacerber l’anxiété de sa jeune partenaire. Chose qui n’était absolument pas nécessaire pour le succès de cette mission. Il préféra donc garder ce fait secret et demeurer vague sur le sujet.

« Par contre, vous devez savoir que mes réserves de chakra ne sont pas des plus importantes…Les combats longs et qui trainent en longueur ne sont donc pas ma force. Je suis plus efficace sur des combats courts, de type escarmouche ou embuscade pour me donner un avantage. À l’inverse, j’ai une condition physique exemplaire, ce qui me donne un avantage de plus lors de ce genre de situation. »

Aussitôt ses réponses données, Kuro reteint quelques pas pour donner quelques mètres d’avance à Tenzin et Seika, reprenant ainsi sa position à la queue du groupe. Mains dans les poches, il continua à les suivre ainsi tout le long de leur descente sur les chemins pentus, courbes et fourbes qui parsemaient les montagnes de Tsuchi.

Spoiler:
 

_________________
[MISSION/A/IWA] ENQUETE A KAZE ! Signat10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9338-kaicho-kuro-100-termine
Narrateur
Narrateur

[MISSION/A/IWA] ENQUETE A KAZE ! Empty
Jeu 25 Juin 2020 - 18:16
Trouvant votre chemin à travers les dunes de Kaze, vous empruntez l’un des tunnels sous la montagne afin d’espérer pénétrer la ville de Taiyô nichée derrière une véritable forteresse naturelle et au coeur d’une oasis expliquant pourquoi elle était devenue la capitale. Vous marchez parmi la foule humaine de locaux composée de familles, de voyageurs, des vagabonds, marchands et touristes. La circulation au coeur du tunnel est plutôt fluide, et vous pouvez au moins être rassurés de patienter à l’abri de l’ombre rafraîchissante permettant à votre peau de ne pas souffrir davantage de l’exposition au soleil. Le chemin vous mène directement derrière une file de personnes et d’animaux de traits tentant d’obtenir un droit de passage face à la rangée de garde assurant le contrôle des papiers.

Vous remarquiez un chariot tiré par deux chevaux dominait le centre de la foule qui s’écartait pour laisser la place. Le chariot en question semblait très lourd mais les marchandises étaient cachées par un drap visant à les protéger des rayons du soleil. Difficile d’en déterminer le contenu, mais le tissu qui couvrait la marchandise laisser deviner derrière des tonneaux. Un ballon tomba au milieu des jambes des canassons avant de se faire piétiner par ceux-ci.

Un père de famille attrapa son enfant qui manqua de peu de se faire écraser par les chevaux qui se cabrèrent en relâchant un hennissement de panique, faisant pencher le chariot en arrière et tomber un des tonneaux qui se brisa à la chute, laissant couler le vin qui s’y trouvait. Le marchand et le père se disputèrent devant tout le monde tandis que la petite continuait de pleurer, leurs vociférations demeuraient étouffées par l’atmosphère cacophonique de la nuée humaine traversant le passage sous-terrain.

Tout cela ne vous aidait guère. Mais au moins cette scène vous permit de patienter encore une heure de plus avant d’arriver au bout. Là-bas les gardes étaient habillés d’armures dorées et portaient des khépesh à la ceinture, certains avaient des masques couvrant leur nez, d’autres non. Derrière eux se profilaient la magnifique cité des sables que seuls ceux qui auraient justifié leur visite pourraient accéder. Votre tour était imminent. Que feriez-vous pour vous justifier auprès des gardes? Tenteriez-vous au contraire une approche plus subtile?
Revenir en haut Aller en bas
Konran Tenzin
Konran Tenzin

[MISSION/A/IWA] ENQUETE A KAZE ! Empty
Sam 27 Juin 2020 - 1:07
Notre progression se faisait sans accroche, et nous passâmes les premières frontières sans le moindre soucis. Et alors que nous nous approchions de notre but, c'était maintenant que les choses allaient se corser un peu. Le désert fut assez clément avec nous, et nous le traversâmes rapidement pour enfin prendre le tunnel qui allait nous mener à Taiyo. Il y avait un autre chemin, celui de la voie des airs, mais je doutais que ce dernier soit très discret et la dernière fois que je l'avais tenté, j'avais failli déclencher un incident diplomatique. Et pourtant à l'époque je voulais juste me remémorer là où j'avais vécu, sans intentions shinobis particulières, dans un contexte de rencontre internationale. Il allait sans dire que la situation actuelle était loin d'être aussi calme, et jeter le feu aux poudres n'était pas la raison de notre venue. Mais alors que nous entrions dans le tunnel qui allait nous mener à la grande ville de Taiyo, nous fîmes face à une énorme foule qui ne laissait visiblement aucune place au forcing.

Tout du moins, pas si nous voulions passer inaperçu. Faisant signe à mes coéquipiers qu'il était temps de s'arrêter pour pouvoir se fondre dans la masse, nous nous calâmes sur le rythme du groupe. Mais alors que nous étions tous en train d'attendre tranquillement, avançant à une lenteur qui en était presque exaspérante, un petit incident survenu. Un hennissement de cheval, un tonneau de vin qui s'éclate au sol et les pleurs d'un petit garçon qui allait se faire écraser furent les débuts assez bruyants de cet incident. Et bien que j'avais eu l'envie de me précipiter pour sauver ce petit garçon des sabots des chevaux affolés, je savais que cela aurait été une mauvaise idée. D'un signe une nouvelle fois, je fis comprendre à mes coéquipiers de ne pas intervenir eux non plus, même si je savais la jeune Seika remplie de gentillesse et de compassion. Je craignais que cette dernière s'interpose si elle croyait le jeune garçon en danger. Je m'inquiétais bien moins à propos de Kuro, mais je lui signifiai à lui aussi mon ordre silencieux.

-On ne fait rien qui pourrait trahir notre statut de shinobi au regard de tous.

Pendant encore une bonne heure, ils continuèrent à se disputer. Pendant ce temps, j'observai les alentours. La direction dans laquelle nous nous dirigions était la grande ville de Taiyo, mais avant d'y entrer, il y avait des soldats en armure dorée brillante avec des sortes de rapières à leur ceinture. Je haussai un sourcil. C'était nouveau ça. Par ailleurs ils étaient nombreux, et je supposais qu'ils n'allaient pas nous laisser rentrer sans une bonne justification. Regardant la scène autour de moi, je tentai de penser aux différents scénarios qui s'offraient à nous. On pouvait se faire passer pour des marchands, mais nous ne possédions aucune marchandise. On pouvait éventuellement s'introduire dans la charrette avec les tonneaux de vin pendant la confusion générale, mais il y avait des chances pour que les gardes surveillent chaque charrette, chaque marchandise. Je pouvais éventuellement rentré sans me faire repérer, mais cela laisserait mes partenaires...

Pendant un instant mon flux de pensées s'interrompit alors que je regardais distraitement le père en train de consoler son enfant qui avait vu sa vie défiler devant lui. Un père...un enfant...Vous voyez cette petite ampoule que l'on ne voyait que dans les dessins animés ? Je venais d'avoir une terrible idée. Je ne savais pas si elle était bonne ou mauvaise, mais je me tournai vers mes partenaires de missions alors que nous reprenions lentement notre marche vers l'entrée. Un sourire à la fois amusée et ironique sur les lèvres, je tentai de garder mon sérieux.

-Je vais rentrer avant vous, en essayant de ne pas me faire me repérer. Je me transformerai en une femme, d'à peu près la même taille, les mêmes cheveux, et les mêmes yeux. De votre côté...transformez vous en enfants. Une fois que vous me verrez, j'espère que vous êtes de grands acteurs...parce qu'il va falloir que vous m'appeliez comme si votre vie en dépendait. Ça vous va ?

Si aucun de mes partenaires n'avait d'objection, je leur souris, puis m'assurant qu'il n'y avait personne qui regardait, je m'évaporai dans l'air et je passai derrière les gardes ou du moins c'était le but. Une fois à l'abri des regards, je repris forme humaine et je me transformai en une jeune femme plus vieille mais qui ressemblait toujours à une version de moi-même. Je m'approchai alors des gardes, et d'une petite voix, je m'adressai à eux.

-Messieurs...vous n'aurez pas vu mes enfants...je les ai perdu dans la foule...

Leçon numéro 1 : un shinobi devait savoir oublier certains côtés de sa fierté pour pouvoir remplir sa mission. Tromper les apparences....
Spoiler:
 

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
[MISSION/A/IWA] ENQUETE A KAZE ! Tenzin10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739 https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702
Yawa Seika
Yawa Seika

[MISSION/A/IWA] ENQUETE A KAZE ! Empty
Sam 27 Juin 2020 - 14:05
Seika est attentive aux propos de Kuro, qu’elle ne connaît pas à l’inverse de Tenzin. Celui-ci parle d’ores et déjà d’une capacité dont elle n’a jamais entendu parler par le passé : l’Onkyôton. Elle imagine déjà tout ce qu’il pourrait faire avec, et se dit que pour elle, il s’agirait sans doute d’une faculté très dangereuse. Cette façon d’imaginer ce que peut faire un pouvoir spécifique à son encontre ne lui est pas inné, c’est d’ailleurs le Konran qui lui a appris à observer ce que ses alliés peuvent faire, car à l’extérieur d’Iwa il pourrait y avoir des personnes capables des mêmes prouesses, souhaitant la tuer, et il est important de savoir se prémunir contre tout ce qu’elle peut observer. Si elle en a l’occasion, la jeune fille sera donc très attentive aux faits et gestes du Kaicho, mais aussi du Jônin, dont elle ne connaît finalement qu’une maigre partie des capacités.

Lorsque le Genin parle de ses réserves de chakra et de sa résistance, la Yawa se rend compte qu’elle n’a pas parlé de ce point. Est-ce judicieux de le préciser ou non ? Elle l’ignore, cependant, ils verront bien assez tôt qu’elle a une résistance à la douleur assez étonnante en comparaison à son physique, et ses réserves de chakra sont non négligeables, augmentant à mesure qu’elle entraîne son corps et qu’elle grandit, étant encore en pleine croissance, au fond. Une fois les présentations de rigueur terminées, le trajet peut donc se poursuivre – bien qu’il n’ait jamais été arrêté en fait – jusqu’à la frontière du pays. La crainte grandit chez la châtaigne, à mesure que ce qu’elle connaît n’est plus visible et s’éloigne de plus en plus. Lorsque le froid disparaît, peu à peu, laissant la chaleur caresser la douce peau de l’adolescente, celle-ci ne tarde pas à ôter les vêtements superflus la faisant transpirer, pour se retrouver en débardeur, gardant toujours son pantalon de jogging, qui ne devrait pas être un problème très longtemps. Le désert arrive vite, peut-être même trop vite pour elle, qui n’est pas prête… Mais il ne faut pas dix minutes sous la chaleur aride pour que l’anxiété ne laisse place à une fatigué, qui résulte directement du soleil lui brûlant la peau.

Le chemin est d’une durée modérée, mais aux yeux de la Genin, c’est une éternité qui passe, devant même remettre un pull léger par-dessus son débardeur, quitte à avoir un peu plus chaud encore, pour ne pas finir carbonisée. Protéger sa peau est la seule chose qu’elle puisse faire dans cette situation, il ne faudrait pas qu’à son retour, Aimi la confonde avec une écrevisse. Arrivés dans un tunnel, un incident se produit, et lorsque Seika voit un garçon sur le point de passer sous les sabots d’un cheval, elle prend une légère impulsion, tout en jetant un regard vers Tenzin. Celui qu’il lance est assez clair, et elle stoppe nette sa course. Son envie est là, d’aller l’aider, mais finalement, elle ne semble pas nécessaire, car le petit s’en sort bien. Les propos du chef d’équipe sont sans équivoque, et la châtaigne, bien que gênée à la fois d’avoir failli manquer à son objectif, mais aussi d’avoir dû laisser la chance sauver l’enfant, hoche de la tête. Son bandeau, habituellement autour de son cou, est depuis bien longtemps rangé dans son sac, le métal lui ayant presque brûlé la peau du menton à plusieurs reprises au sein de l’enfer ardent tout juste dépassé.

Le plan du Konran pour entrer est assez ingénieux, et cette façon d’user de la ruse et de mentir n’est pas sans rappeler la mission de la Yawa avec cette Iki, qui lui avait fait, pour la première fois, user de stratagème basé sur le mensonge pour piéger quelqu’un. Si cette façon de faire déplaît à la jeune fille, elle s’est néanmoins promise de tout faire pour ne pas être un point. A l’abri des regards, elle se transforme en une version d’elle-même plus jeune. Du fait de la technique, toute son apparence change aux yeux de ceux qui peuvent la regarder, incluant les éventuels habits qu’elle porte, ainsi que son sac. Repérant au loin une personne pouvant s’apparenter à une version féminine de Tenzin, elle prend la main de Kuro qui devrait déjà être transformé à l’heure qu’il est, et laisse exploser tous ses sentiments refoulés depuis le début de la mission. Même pas besoin de mentir pour le coup, elle n’a qu’à dire ce qu’elle a sur le cœur, sans se retenir. Peut-être que ses équipiers comprendront la sincérité de ses larmes ?

« Mamaaaaaan, je veux voir mamaaaaan ! Ouiiiiin »

Ses pleurs sont plus vrais que nature, aucun garde n’en doutera une seule seconde, car il y a une bonne part de vérité dedans…


résumé:
 

_________________
[MISSION/A/IWA] ENQUETE A KAZE ! Ww18

♥ Merci Aimi pour cet avatar et Aditya pour cette signature, tous deux parfaits ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7615-quoi-feur-enfin-plutot-fleur-pour-le-coup-yawa-seika#63983
Kaichō Kuro
Kaichō Kuro

[MISSION/A/IWA] ENQUETE A KAZE ! Empty
Sam 27 Juin 2020 - 19:58
Une fois les présentations terminées, le groupe s’était lancé vers la longue route qui les attendait jusqu’à Kaze et sa capitale. Une longue et pénible route aux yeux du Kaisho. Combien de journée passèrent-ils à errer? Kuro ne les avait pas comptés, ne désirant pas se décourager davantage. Si la première partie du voyage, jusqu’au frontière du désert, c’était très bien déroulé pour lui, les choses en avaient été tout autre lors de la traversé de celui-ci. La chaleur et l’immensité de l’étendu désertique lui avait donné le tournis à plus d’une reprise en lui faisant perdre tous ses repères familiers. Il maudissait à chaque pas les grains de sable brulant qui s’invitaient dans ses sandales et qui se coinçaient entre ses doigts de pieds. Chaque fois que le soleil se couchait, Kuro remerciait les dieux pour les nuits fraiches du désert, ce qui lui évitait de se transformer en un mollusque cuit vapeur. Heureusement pour le groupe, aucun anicroche ni aucune tempête ne leur posa obstacle, ce qui accéléra grandement leur traversé.

C’est après quelques temps de voyagement que Kuro aperçu enfin trace de la civilisation – et de leur objectif – la silhouette d’une cité derrière dunes et montagnes, cachée derrière l’entrée d’un tunnel qui s’y enfonçait. Suivant les ordres de son chef d’équipe, Kuro se fondit dans la masse qui s’accumulait à la queue pour entrer au compte-goutte dans la capitale. En un instant, le jeune Genin changea d’attitude. C’est maintenant que la mission commençait véritablement. Gardant l’œil, mais surtout l’oreille, ouvert, il se fondit entre les marchands, les familles et les marchandises pour passer aussi inaperçu que possible. Envelopper d’une tenue ample et souple approprié au voyage dans le désert, son accoutrement de shinobi était complètement camouflé.

Au bout de quelques minutes, un incident survint tout juste devant le trio d’Iwajins, un petit garçon manquant de se faire écrabouiller par un cheval en déroute. Kuro demeura immobile, sans broncher, mais redoubla pourtant d’attention pour s’assurer que l’incident n’attire pas inutilement l’attention de gardes vers leur position. Du coin de l’œil il remarqua l’élan qu’avait voulu se donner Seika avant de se stopper net sous le regard et les paroles désapprobateur du Jônin qui les dirigeait. Son cœur avait presque sauté d’une pulsation et il avait retenu son souffle un court instant. Tenzin avait bien raison, une intervention précipitée de leur part aurait pu aisément compromettre leur mission. Il était impératif que le groupe garde secret son statut de shinobi. Si Kuro n’était pas féru de politique internationale, il se doutait bien d’après les dires de Tenzin, que les shinobis des villages cachés n’étaient pas forcément les bienvenue dans un endroit comme Tayo.

L’avantage qu’eut cet incident fut de donner au trio plus de temps pour réfléchir à une stratégie pour entrer incognito en ville. Alors que le marchand et le père du gamin en pleur s’engueulèrent pendant une heure durant, le Jônin fomenta un plan qu’il partagea aussitôt avec Kuro et Seika : il allait s’infiltrer seul au-dela des gardes pour ensuite prendre l’apparence d’une mère à la recherche de ses enfants. Tandis que les deux Genins sortiraient leur plus beau jeu d’acteur en prenant l’apparence de ses gamins perdus. Kuro s’arracha un sourire en coin et un petit rictus à l’idée de ce plan. Bien que très simple, et presque ridicule, celui-ci était ingénieux et semblait être la meilleure de leur option. Pour avoir lui-même usé d’options similaires en étant plus jeune alors qu’il survivait dans les rues de la capitale de la pluie, Kuro savait très bien de l’effet que pouvoir avoir un enfant en pleur sur la vigilance d’un garde…Il était bien difficile de résister à l’inconfort provoqué par les larmes d’un gamin.

Kuro se positionna à l’écart des regards avec Seika avant de mélanger son chakra et, d’un simple signe incantatoire dissimulé sous ses habits, prendre l’apparence d’un enfant : haut comme trois pommes, des cheveux plus clairs et en bataille, une peluche de tanuki à la main, quelques égratignures et ecchymoses sur les bras pour montrer à quel point il avait lutté pour retrouver sa mère…Le déguisement était parfait. Ne restait maintenant qu’à sortir son meilleur jeu d’acteur pour duper tout le monde. Le Kaisho laissa Seika, qui s’était également transformé, prendre sa main pour l’amener vers ce qu’il jugeait être Tenzin juste au-delà du poste de garde. C’était l’heure.

« Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiin! Je veux ma mamannnnnnn! » Sanglots, cris, larmes. Tout y était. Guidant à son tour Seika par la main, Kuro se cambra devant un garde. « J..J..Je ne trouve plus ma maman. » dit-il s’arrachant de nouveau un sanglot plus que parfait.

Spoiler:
 

_________________
[MISSION/A/IWA] ENQUETE A KAZE ! Signat10


Dernière édition par Kaichō Kuro le Jeu 9 Juil 2020 - 18:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9338-kaicho-kuro-100-termine
Narrateur
Narrateur

[MISSION/A/IWA] ENQUETE A KAZE ! Empty
Mer 8 Juil 2020 - 19:52
Une manoeuvre plutôt risquée reposant sur le talent d’acteur de ses coéquipiers, c’est pourtant cette option que choisit Tenzin en s’attribuant le rôle de la mère, tandis que Seika et Kuro joueraient les enfants. Mettant de côté leur fierté pour se prêter au jeu, les trois compères se travestissent pour coller parfaitement au personnage et tromper la vigilance des gardes, qui ne sont pas des plus patients surtout quand ils doivent faire face à une queue infinie de voyageurs, et le contrôle des papiers n’étant guère l’activité la plus réjouissante dans la vie du garde de Taiyô. Celui que vous rencontrez a d’abord un air méfiant qui avait déjà l’oeil mauvais en rencontrant le regard de Tenzin sous forme maman, quelque peu agacé de devoir chercher des enfants perdus au milieu de la foule, ce n’était pas vraiment son problème.

C’est alors que son travail fut facilité par l’approche des deux enfants, tous deux commençaient déjà à crier à pleins poumons, ce qui suffisait déjà à énerver sérieusement le garde qui se contenta de leur faire un geste de la main d’entrer, avant qu’il ne perde patience. A la sortie du tunnel, le trio Iwajin put alors découvrir la capitale du Vent dans toute sa splendeur, ses bâtiments aux formes orientales et aux couleurs du sable. Installée au coeur d’une oasis, la Cité était un lieu tout en contrastes, affichant une façade touristique tout en couleurs au travers de ses quartiers marchands et huppés, tandis qu’en s’enfonçant davantage dans les bas plateaux, il était possible de découvrir un autre visage de Taiyô.

Si votre mission ne conduirait pas dans les bas quartiers, il y avait des chances que ceux-ci soient impliqués dans l’enquête que vous alliez conduire. Deux lieux étaient concernés et avaient été mentionnés dans le Kunaï émoussé: le premier où un riche marchand avait été suspecté de commercer avec Iwa et attaqué par des collecteurs de dette, et un autre, qui pourrait être lié, qui a eut lieu chez un ancien marchand d’esclaves. Même si cette deuxième piste avait des chances d’être sans lien avec le premier, vous ne pouviez écarter le moindre indice qui pourrait vous approcher de la vérité. Aussi aviez-vous besoin de prendre votre décision: par quel lieu commencer? Peut-être aviez-vous d’autres lieux en tête pour enquêter?

Une foule de possibilités s’offre à vous, la question est de savoir si elles vous mèneront dans la bonne direction, ou au contraire vous en dévieront.

Revenir en haut Aller en bas
Konran Tenzin
Konran Tenzin

[MISSION/A/IWA] ENQUETE A KAZE ! Empty
Jeu 9 Juil 2020 - 19:11
Notre stratégie fonctionna à la perfection. Alors que, sous les traits d'une mère craintive et apeurée je me présentais aux gardes sur les nerfs, mes "enfants" en la personne de Seika et Kuro ne tardèrent pas à faire leur entrée en pleurs avec un jeu d'acteur si parfait qu'il était difficile de se douter de quoi que ce soit. Leurs larmes semblaient presque réels, et dans mon fort intérieur, j'eus envie de sourire. Ils méritaient un shinobi award pour cette performance exceptionnelle. Une fois que j'eus pris mes enfants dans mes bras, je remerciai les gardes encore et encore avant de m'éloigner pour rejoindre le coeur de la ville et m'enfoncer dans la capitale de Taiyo. Quelques instants plus tard, à l'abri des regards, je repris mon apparence habituelle et me tournai vers mes deux partenaires de mission.

-Beau boulot. Bienvenue à Taiyo, la capitale du Pays du Vent.

Je me retournai alors vers l'horizon. Contrairement au reste du Pays qui était dominé par le désert, le sable irritant et les températures arides, la capitale présentait une toute autre vue. Luxuriante, pleine de végétation et de cultures en tout genre, la ville se démarquait de ses alentours par des températures autrement plus clémentes qu'au dehors. Elle semblait presque être elle-même un oasis au milieu du désert. Et bien que j'y venais souvent lorsque j'étais plus jeune, bien des choses avaient changé. Toutefois, je pouvais aisément reconnaître les différentes parties de la ville et je savais encore me repérer dans la capitale. Abandonnant mon air rêveur et nostalgique, je revins à ce qui nous avait amené ici. En apprendre plus sur les évènements qui s'étaient produits ici et qui avaient amené à ce que le village de la Roche soit mentionné.

Selon les informations du Kunaï Emoussé, un riche et noble marchand s'était fait attaqué non loin d'ici par un groupe qui se prétendait être du village caché de la Roche. Cela représentait une très mauvaise publicité pour le village, étant donné le passif que nous avions avec le Pays du Vent depuis l'affaire du Dieu du Désert. Mais ce n'était pas tout. Quelques temps plus tard, un marchand d'esclave s'était lui aussi fait attaquer après avoir été cette fois soupçonné de marchander avec des Iwajins. Le tout rendait le climat assez...tendu. Et bien que la première nouvelle à avoir attiré mon attention était bien celle du noble, celle du marchand d'esclave était plus fraîche et nous permettrait de tester un peu la température.

-Nous allons d'abord nous rapprocher du marchand, essayer de voir ce qu'il s'est passé. Entamé une conversation avec lui en nous faisant passer pour des petits curieux apeurés. On essayera d'en apprendre le plus possible sur ces marchands d'Iwa, et sur cette histoire avec le noble. Et éventuellement les personnes potentiellement hostiles envers le village de la Roche...

Se faisant, nous nous mîmes en chemin pour aller voir ce marchand d'esclave. Une certaine rancoeur vis-à-vis de cette espèce résidait encore dans mon coeur, alors que petit j'avais méprisé ces gens pour leur travail ignoble qui avait pourri la vie de bien des Kazejins. Je croyais même que le trafic d'esclave avait été stoppé, interrompu, mais visiblement pas entièrement. Les mauvaises habitudes étaient dures à faire partir. Mais aujourd'hui je n'étais pas ici pour mes convictions personnelles, je n'étais pas ici pour revendiquer mes origines Kazejins, j'étais ici pour protéger mon second foyer.

-Garder l'oeil ouvert, tout en ayant l'air le plus naturel possible.
Spoiler:
 

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
[MISSION/A/IWA] ENQUETE A KAZE ! Tenzin10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739 https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702
Yawa Seika
Yawa Seika

[MISSION/A/IWA] ENQUETE A KAZE ! Empty
Jeu 9 Juil 2020 - 20:04
Pleurer, quand c’est la seule chose que l’on a envie de faire depuis des heures, voire même des jours maintenant, ce n’est pas si compliqué. Seika n’a pas pensé une seule fois – à part peut-être au début – qu’elle agissait de façon malhonnête, et faire éclater son chagrin lui aura au moins apporté un peu de sérénité pour la suite de la mission. Le garde agacé ne pose pas trop de questions à Tenzinette, et laisse passer les deux garnements assez simplement, ce qui laisse présager une réussite totale du plan. A dire vrai, le jeu d’acteur de la Yawa et du Kaisho y sont sans doute pour quelque chose, mais la capacité à se dissimuler du Konran est la pierre angulaire de ce stratagème. Difficile pour les gardes de douter, quand ils voient la mère chercher ses enfants en arrivant de leur dos, sans douter de leur sécurité en même temps. Après une embrassade chaleureuse, le trio peut finalement entrer dans la ville, et surtout, chacun peut reprendre son apparence d’origine.

« Aaaah, ça fait du bien de se laisser aller ! Héhé ! »

Aucunement gênée d’avouer que ses larmes étaient réelles, Seika se sent tout de même libérée d’un poids énorme. Tenter de contenir ses sentiments mitigés aura été plus mauvais pour elle que prévu, et si elle est loin d’être aussi à l’aise que peut l’être le Jônin, elle en reste tout de même moins tendue. Ses yeux se posent alors sur les environs, et la châtaigne trouve l’endroit superbe, malgré son emplacement qui laisse à désirer… Quelle idée de vivre au milieu du désert, franchement. Il est néanmoins à constater que les lieux sont plus accueillants que ce qui les entoure, comme si une sorte de jutsu puissant faisait varier la température pour rendre cette ville agréable, bien qu’en plein milieu de l’enfer.

Tenzin, en sa qualité de chef d’expédition, prend rapidement la parole pour donner la marche à suivre. Le trio ira à la rencontre d’un marchand d’esclave, et cette information fait froncer les sourcils à la Genin. Si elle n’est pas au fait de toutes les données de la mission, elle n’est pas complètement sotte, et l’adolescente sait exactement ce qu’est l’esclavage. En somme, une pratique qui n’a pas lieu d’être là où elle est née, et qui ne manque pas de lui faire ressentir du dégoût, chose assez rare pour le faire remarquer.

« Un marchand d’esclave… Hmpf. »

L’humanisme de la jeune fille risque de poser des problèmes, à certains moments, mais elle se sait assez mature pour laisser ses états d’âme de côté, au moins un temps. Pour le reste, si elle voit ou entend des choses inadmissibles, alors elle risque de remettre les choses en ordre. N’étant pas violente de nature, cela pourrait passer par des remontrances à peine crédible, mais il vaudrait mieux que ses équipiers soient réactifs pour la museler si cela arrive, chose que Tenzin a l’air d’avoir vite compris, du fait de leurs deux précédentes rencontres.




résumé:
 

_________________
[MISSION/A/IWA] ENQUETE A KAZE ! Ww18

♥ Merci Aimi pour cet avatar et Aditya pour cette signature, tous deux parfaits ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7615-quoi-feur-enfin-plutot-fleur-pour-le-coup-yawa-seika#63983
Kaichō Kuro
Kaichō Kuro

[MISSION/A/IWA] ENQUETE A KAZE ! Empty
Ven 10 Juil 2020 - 3:58
La petite mascarade du trio Iwajin avait fonctionné à la perfection. Non pas que Kuro ait douté de leur plan un seul instant, au contraire, mais il était toujours satisfaisant de voir qu’une stratégie employée portait fruit. Sous sa forme d’enfant en pleur, il avait pu voir dans le regard du garde le malaise et la fatigue se mélanger. Il n’avait clairement pas envi de perdre son temps et son énergie avec des enfants perdus, alors qu’il devait se débattre pour contrôler le trafic habituel. C’est pourquoi lorsque leur « mère » se présenta il ne fut qu’heureux de se débarrasser d’eux rapidement. Le jeune homme se jeta au bras de Tenzin pour rendre le tout plus crédible, essuyant quelques dernières larmes alors que le groupe pénétrait finalement en ville. Une fois à l’abris des regards, Kuro imita son chef d’équipe et sa coéquipière en reprenant son apparence d’adulte. La véritable mission allait maintenant pouvoir commencer.

C’était le premier voyage du Kaisho dans la capitale. Il ne pouvait pas cacher son étonnement face à la richesse des lieux. Contrairement aux étendus vides et désertiques du désert qui entourait Tayo sur des centaines de kilomètres à la ronde, la capitale était une véritable oasis de fraicheur. Même sans se tenir à l’ombre, Kuro pouvait sentir une douce humidité et une brise fraiche caresser sa peau. Ce qui était un véritable soulagement après avoir passé les derniers jours à voyager au cœur des étendues désertiques. La culture locale était également très différente de ce à quoi le jeune homme avait pu être confronté par le passé, autant à Ame qu’Iwa. Tout, de l’accoutrement des passants, à la nourriture dans les échoppes, en passant par l’ambiance générale, criait d’un exotisme flagrant. Malheureusement pour le Genin, l’heure n’était pas à la découverte ou à l’amusement, il devrait passer son tour pour le moment.

En tant que Genin, Kuro ne connaissait pas tous les détails intrinsèques à leur mission. Tout ce qu’il savait était l’information contenu dans son briefing de préparation. En plein cœur d’une tension déjà existante entre les habitants de la région et les shinobis des pays voisins, un noble de la capitale s’était fait agresser par des personnes prétendants venir d’Iwa et, un peu plus récemment, un marchand d’esclave soupçonné de faire affaire avec Iwa s’était fait attaquer dans sa demeure. Deux pistes bien différentes, mais tout aussi mystérieuse l’une que l’autre s’offrait au groupe. Que choisir alors? La piste fraiche, mais dont le lien avec eux était douteux? La plus ancienne, mais dont les indices avaient peut-être déjà disparu? Le leader du petit groupe décida d’opter pour la piste du marchand d’esclave. Sans broncher, Kuro accepta le plan et emboita le pas à Tenzin.

« Allons-y. » dit-il simplement. « Comment veux-tu qu’on aborde le marchand? Voir trois inconnus débarquer chez lui risque de le dérouter…Devrait-on se faire passer pour des clients à la recherche d’esclaves? »

Le Corbeau avait bien vu que sa consœur n’était pas alaise avec la notion d’esclavage, il l’avait tout de suite vu à l’expression sur son visage lorsque Tenzin avait abordé le sujet. Il ne la connaissait pas encore beaucoup, voir même pas du tout, mais Kuro se demandait bien comment une personne aussi sensible, voir naïve, pouvait être kunoichi. Mais le jeune homme se réserva tout jugement ou commentaire, préférant juger l’utilité d’un shinobi à sa force et son ingéniosité, domaine dans lesquelles il n’avait en revanche rien à redire sur Seika. Contrairement à elle, ayant grandit dans un milieu criminel, Kuro se sentait complètement désensibilisé face à se genre de personne. Il comprenait donc, d’une certaine manière, que tous n’étaient pas aussi imperméable que lui.

Gardant l’œil, mais surtout l’oreille attentive grâce à ses facultés, Kuro marcha à la suite du groupe tout en tentant de se fondre le plus possible dans la masse jusqu’à ce qu’ils atteignent leur destination. Son ouïe supérieure lui permettait d'écouter les conversations les plus proches sur son passage. Ainsi, du moins l'espérait-il, il parviendrait peut-être à glaner quelques informations utiles ou, dans le pire des cas, à prévenir si quelqu'un grillait la couverture des trois shinobis.

Spoiler:
 

_________________
[MISSION/A/IWA] ENQUETE A KAZE ! Signat10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9338-kaicho-kuro-100-termine
Narrateur
Narrateur

[MISSION/A/IWA] ENQUETE A KAZE ! Empty
Sam 18 Juil 2020 - 18:48
Plutôt que de se rendre vers la demeure attaquée par les “collecteurs de dette d’Iwa”, vous préférez vérifier la piste secondaire de l’ancien marchand d’esclaves qui s’était fait également cambriolé, même si dans des circonstances différences. Tout comme l’autre, il résidait dans les quartiers nobiliaires de Taiyô à la différence qu’il ne s’agissait guère d’un manoir, et sa maison donne directement sur la rue. Si l’on pouvait encore se promener sans crainte le long de celle-ci, les dernières nouvelles dans le Kunaï émoussé ont eu tendance à alimenter la paranoïa générale, surtout auprès des plus riches soupçonnant une montée de la criminalité et un manque de fermeté de la part du Yoake. Il y avait donc des raisons de croire que le contact avec le concerné ne se ferait pas aussi facilement que vous le souhaiteriez, à moins de trouver la bonne approche.

En demandant votre chemin sans éveiller trop de soupçon, vous parvenez sans mal jusqu’à l’adresse de l’ancien marchand d’esclave, le devant de sa maison est parfaitement visible et accessible, sa porte ne présente aucune trace d’effraction. Sa demeure étant bâti à plain-pied, il n’est certes pas impossible que quelqu’un ait pénétré à l’intérieur pour le dévaliser, quoique l’article n’a jamais mentionné quoi exactement. En toquant à la porte, personne ne répond, ce qui pourrait représenter un manque de chance ou au contraire, une opportunité. La porte en bois massif face à vous est relativement solide, les volets des fenêtres semblent plutôt solides et hermétiquement fermés, signe que personne ne se trouve à l’intérieur. Pas de passage derrière non plus, tout repose donc sur votre discrétion si tant est que vous décidez d’entrer avant que le propriétaire ne revienne.

Rien ne dit non plus qu’il accordera une audience à des personnes étrangères, surtout concernant un événement aussi médiatisé qui a probablement attiré beaucoup de curieux. Des passants traversent d’ailleurs la rue sur laquelle vous vous trouvez actuellement, un garde de ville juste en face de la maison patrouille de temps à autre sans vraiment fixer son attention sur un point particulier, le regard se déposant de temps à autre dans votre direction. Beaucoup de témoins donc, que vous soyez en train d’attendre ou que vous décidiez de forcer l’entrée, les deux options peuvent provoquer de la suspicion, il faut alors trouver un moyen de l’atténuer.
Revenir en haut Aller en bas
Konran Tenzin
Konran Tenzin

[MISSION/A/IWA] ENQUETE A KAZE ! Empty
Dim 19 Juil 2020 - 17:42
Après nous être tous concertés pour aller vers la maison du maître d'esclave, nous partîmes en direction de cette dernière. Nous n'avions que la localisation approximative, les informations que l'on pouvait trouver dans le kunai émoussé n'étaient pas des plus précises. Ce qui était normal. Mais grâce à nos petites questions tout en parcourant le village, les civils nous aiguillèrent sur le bon chemin et nous finîmes par arriver en vue de la demeure de l'esclave. Toutefois, cette dernière semblait vide. En toquant à la porte, il apparaissait évident que cette dernière n'était pas mince, et derrière elle aucun signe de réponse. Les fenêtres semblaient fermées elles aussi, de manière hermétique, et elles ne semblaient pas des plus fragiles. mais dans tous les cas, forcer la porte ou les fenêtres n'étaient pas une option. Un rapide coup d'oeil autour de nous était suffisant pour constater que la rue comportait des gens et un garde du village. Ce dernier passait de temps à autres son regard sur nous tout en continuant, ne prêtant pas particulièrement attention à mon équipe.

Le maître de maison n'était pas là, et même si nous comptions l'interroger, fouiller un peu sa maison avant son retour pouvait s'avérer fort utile. Peut-être y découvrions nous des indices que le maître de maison était désireux de cacher. Mais rester trop longtemps au même endroit et tenter de rentrer par effraction chez quelqu'un n'était pas le meilleur moyen d'être discret. Et donc c'est ainsi qu'après un très court instant devant la porte, je portai les mains derrière ma tête d'un air décontracté et m'éloigner de celle-ci, et je me retournai vers mes deux coéquipiers. Et d'une voix très légèrement plus forte que nécessaire, juste assez pour que le garde qui passait par là entende, je déclamai.

-On s'est p'tet trompé d'maison les gars, et si on regardait autour ? On trouvera p'tet not' homme !

Je les invitai donc à partir avec moi. Mais alors qu'on faisait le tour des autres maisons, j'en profitai pour m'adresser à mes deux acolytes à voix basse.

-Kuro, tu peux faire une distraction avec tes capacités Onkyoton pour détourner l'attention du garde ? Pendant ce temps, je vais tenter de m'introduire dans la maison. Seika, si tu peux et si nécessaire, tu pourras te charger de distraire l'attention des civils qui pourraient regarder dans la direction de la maison ?

Une fois que le plan était mis en place, nous passâmes à l'action. Si mes coéquipiers réussissaient à distraire les passants, sans le moindre signe, je créai un clone de moi-même et dans le même temps je m'assimilai pour passer sous la porte en un coup de vent. Une fois à l'intérieur, si tout s'était bien passé, je m'attellerais à déverrouiller la porte de l'intérieure. Pendant ce temps, mon clone rassemblerait mon équipe en disant d'une voix plus forte.

-Eh beh non ! On dirait que c'était bien cette maison ! P'tet qu'il n'a pas entendu la première fois le bougre ! On devrait réessayer ?

Puis en toquant à la porte une seconde fois, je les ouvrirais tout en les laissant entrer en me tenant derrière la porte massive pour dissimuler mon corps sans que personne ne me voit.
Spoiler:
 

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
[MISSION/A/IWA] ENQUETE A KAZE ! Tenzin10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739 https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702
Yawa Seika
Yawa Seika

[MISSION/A/IWA] ENQUETE A KAZE ! Empty
Mar 21 Juil 2020 - 20:13
La première direction prise par l’équipe est donc celle du marchand d’esclave. Le genre de personne à qui Seika aimerait bien dire ses quatre vérités. Cependant, ce n’est pas le but de la mission et la châtaigne devra se faire violence pour être en présence de quelqu’un qui marchande des vies humaines, sans laisser les émotions prendre le dessus et faire échouer la mission. Une fois devant la bâtisse, le trio peut remarquer que personne ne répond. Tenzin, fidèle à son grade et aux responsabilités de chef qu’il insinue, ne tarde pas à capter les regards se posant sur eux. La Yawa, de son côté, n’avait pas vraiment relevé que leur présence était si suspicieuse, et serait bien restée là un peu plus longtemps. Elle suit le Konran quand ce-dernier leur fait signe, et reste silencieuse en écoutant ses propos.

Alors le plan allait être d’entrer par effraction chez cet homme mauvais et ensuite faire comme bon leur semble pour farfouiller parmi ses biens. Une idée déplaisante, encore une fois, chez la Genin qui découvre peu à peu les rouages des missions secrètes. S’il existe une unité spéciale Iwajine liée à ce genre de missions, il est probable que cela ne convienne pas du tout à l’adolescente. Son objectif à elle sera donc de faire diversion si quelques passants ne se laissent pas avoir par la ruse de Kuro. Laissant le chef d’équipe prendre les choses en main – ce qui sera souvent le cas de toute façon – elle se cache, très mal, dans une ruelle pour observer les passants. En voyant sa position, on pourrait penser qu’elle cherche simplement à s’abriter du soleil. C’est là que l’idée de génie lui vient. Sans vraiment faire attention aux possibles techniques de ses camarades, la brune, à une bonne dizaine de mètres de la maison du marchand d’esclaves, avance en titubant, et place son avant-bras sur son front pour se protéger du soleil.

« Ah quelle chaleur… »

Elle tombe alors la tête contre le sable, bien visible de la plupart des passants, et sans doute certains viendront vers elle. Si l’un d’entre eux tente de l’aider, alors elle lui jouera un baratin, très mal joué d’ailleurs, mais le mauvais jeu sera sans doute pris pour un coup joué par la chaleur environnante.

« Mon ami… où est mon ami… aaaah, je me meurs… de l’eau… »

Peut-être que quelqu’un l’aidera, peut-être que non. Dans le pire des cas, sa présence devrait attirer suffisamment d’attention pour que Kuro et Tenzin puissent faire leur larcin en paix. Si cela se passe bien, elle pourra les rejoindre, en rampant s’il le faut, pour continuer cette mission. Dans le pire des cas, elle sera adoptée par une gentille famille et finira sa vie ici, à Taiyô.



résumé:
 

_________________
[MISSION/A/IWA] ENQUETE A KAZE ! Ww18

♥ Merci Aimi pour cet avatar et Aditya pour cette signature, tous deux parfaits ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7615-quoi-feur-enfin-plutot-fleur-pour-le-coup-yawa-seika#63983
Kaichō Kuro
Kaichō Kuro

[MISSION/A/IWA] ENQUETE A KAZE ! Empty
Mer 22 Juil 2020 - 1:29
Le trio slaloma dans les rues bondées de Taiyo, tentant désespérément de trouver la demeure du marchand d’esclaves. Si la foule leur permettait d’être plus discret dans leur déplacement, leur vitesse en était cependant grandement réduite. En tant que shinobi, ils auraient aisément pu grimper d’un seul saut sur les toitures environnantes pour rejoindre leur destination en un claquement de doigts, mais, bien entendu, cela aurait attiré les regards et éveillé les soupçons. Chose que les Iwajins voulaient éviter à tout prix. Observant toujours ce qui se passait tout autour de lui, Kuro suivit en silence le chef du groupe jusqu’à leur destination.

La demeure du marchand se trouvait au plein cœur d’une rue bien passante. En un rapide coup d’œil aiguisé, le Genin comprit que leur seul option pour pénétrer les lieux seraient la porte d’entrée principale. Sous le couvert de la nuit ils auraient probablement pu s’essayer à emprunter la toiture en guise d’entrée, mais le trio ne pouvait pas se permettre d’attendre jusque-là. Tandis que les deux Genins attendirent au bas de la porte, Tenzin s’en alla toquer. Mais aucune réponse ne vint. Dès qu’ils s’étaient approchés de la maison, Kuro avait sentit les regards des passants peser sur sa nuque. Ils devraient faire vite, car leur intérêt pour la maison cambriolé quelques temps auparavant ne passerait pas inaperçu, loin de là.

Bredouille, le chef d’équipe amena ses deux compagnons plus loin, après s’être adressé à eux de manière bien peu subtile. À voix basse, il leur énonça son plan et ses intentions pour la suite de la mission : ils s’infiltreraient dans la maison du marchand pendant son absence. Une fois que Tenzin commença à s’exécuter dans son plan, Kuro se mit en position à son tour. Dissimulé par la foule, il positionna ses mains en triangle et visa de celles-ci le garde lorsqu’il repassa devant la maison pour faire sa ronde.

« Au voleur! On m’a dérobé ma bourse! » dit-il entre ses mains.

Grâce à sa technique, ses paroles seraient portées jusqu’aux oreilles du garde et seul lui pourrait les entendre. Kuro attendit que ce dernier soit positionné de sorte à ce que lorsqu’il se retourne pour voir d’où elles venaient, il se retrouverait dos à eux, ce qui laisserait le champ libre à Tenzin pour s’infiltrer en douce. Au même instant, la jeune Seika exécutait elle aussi sa diversion, feignant un coup de chaleur en pleine rue.

Profitant de la distraction combinée, Kuro et le clone de Tenzin retournèrent vers la maison pour toquer de nouveau. Le véritable Tenzin, à l’intérieur, leur ouvrit alors ce qui permis au Genin de le rejoindre.

Ni vue, ni connue.

Spoiler:
 

_________________
[MISSION/A/IWA] ENQUETE A KAZE ! Signat10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9338-kaicho-kuro-100-termine
Narrateur
Narrateur

[MISSION/A/IWA] ENQUETE A KAZE ! Empty
Mer 29 Juil 2020 - 21:33
Analysant la situation, le capitaine du Sazori avisa ses associés de créer une distraction pendant qu’il tenterait d’infiltrer la maison, où personne ne semblait répondre. Usant de vos capacités respectives pour mener à bien la mission, la scène de la petite fille déshydratée eut son petit effet quand une femme arriva à sa hauteur pour lui demander ce qui n’allait pas. D’autres passants regardèrent la petite sans forcément s’arrêter, mais au moins, cela avait distrait la plupart des témoins. La technique de Kuro permit d’attirer l’attention du garde qui sursauta en se retournant, les yeux rivés sur la rue dans laquelle il patrouillait, mais où il ne vit rien de particulier. Il semblait se demander si cela était le fruit de son imagination, l’air hébété, et ne voyant personne regarder dans sa direction, il essaya d’en localiser l’origine et quitta temporairement son poste pour aller vérifier plus loin.

La voie est libre pour que l’assimilateur de vent se faufile à travers l’interstice de la porte, en se faisant remplacer par un clone afin de ne pas éveiller les soupçons. La porte est déverrouillée de l’intérieur, ce qui permet au reste de l’équipe d’entrer. Une fois dans le vestibule, vous êtez accueilli par le silence vous laissant comprendre que le propriétaire ne se trouve pas chez lui. En pénétrant le salon cependant, vous ne vous attendiez pas à être témoin d’un tas de cadavres, deux corps de gardes égorgés dans une mare de sang à peine séché. Vous explorez le reste de la maison et trouvez le marchand inerte sur son lit, avec un senbon au niveau du cou depuis lequel on peut observer une coloration pourpre de la peau.

Une scène des plus macabres qui n’a visiblement pas encore été découverte par les autorités, vous laissant constater le massacre du maître de maison, ainsi que les gardes assurant sa sécurité. Plusieurs théories vous traversent l’esprit, mais en comptant les corps vous vous rappelez aussi que l’article de l’édition n°7 du Kunai émoussé paru en hiver 204, évoquait un autre détail qui semble échapper ici et qui pourrait vous mettre sur une piste si tant est que vous vous en souvenez.

En fouillant les documents du bureau du marchand, vous ne trouvez que des lettres et des contrats d’esclavage. Parmi ses messages les plus récents, un anonyme le prévient qu’un clan de Kaze est en train d’organiser des opérations secrètes pour tenter de s’accaparer le pouvoir et renverser le Yoake. Une information qui pourrait très bien concerner les individus qui ont accusé Iwa d’une attaque sur un noble de Taiyô, ou un autre groupe qui sait?

Pendant que vous passez la maison au peigne fin, vous entendez des bruits de conversation à l’extérieur, devant la porte d’entrée. Seulement des passants… il serait peut-être plus prudent de s’assurer que personne ne vous trouve sur le lieu d’un meurtre et ne vous dénonce aux autorités.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Konran Tenzin
Konran Tenzin

[MISSION/A/IWA] ENQUETE A KAZE ! Empty
Ven 31 Juil 2020 - 0:52
Une fois de plus, mes partenaires de mission avaient brillamment réussi à détourner l'attention des passants et du gardien. Ces derniers n'y virent que du feu lorsque je remplaçai ma personne par un clone pour me faufiler à l'intérieur de la demeure de l'esclavagiste. C'était un excellent travail d'équipe et mes coéquipiers faisaient la plus grosse part du travail. De mon côté, je ne faisais que le côté "facile" pour l'instant. Immédiatement après avoir réussi à m'infiltrer dans la maison, je fis fis de l'odeur étrange qui régnait -ferreuse- pour me retourner vers la porte et l'ouvrir. Sans attendre, mes coéquipiers pénétrèrent dans la demeure et je refermai derrière eux...Pour que nous puissions affronté une tragique et funeste vision. Celle du cadavre de trois personnes échouées sur le sol.

Il fut aisé de reconnaître le maître d'esclave qui correspondait en tout point à la descriptions que nous avions pu avoir de lui. Un simple senbon était planté dans son cou, mais une tâche rouge significative y fleurissait. Quant aux deux autres, on pouvait deviner à leur tenue que ces derniers étaient des gardes. Qu'est-ce que ces derniers étaient venus faire ? Il y avait peu de chances qu'ils me répondent d'eux même mais je m'en moquais. M'approchant du marchand d'esclave, je vérifiai son pouls pour m'assurer qu'il était bien mort, et par la suite je me relevai pour observer les alentours. Avec un peu de chakra, je m'aider légèrement à mieux repérer ce qui se trouvait autour de moi et les prochains indices qu'il me tendrait.

Mais si tout semblait à peu près normal pour ce monde, il manquait une personne sur le tableau. Une personne qui aurait dû être là et se trouver dans le même état que les hommes que nous avions trouvé : sa servante. Je fronçai les sourcils. Dans ce cadre, la mort de son maître commençait à devenir louche. Au dehors, des passants qui passaient devant les fenêtres. Toutefois leur sens n'étaient pas affûtés au point de percevoir ce qui se passaient à l'intérieur de la maison. Sortir par contre s'avérait un poil plus compliqué...ou pas au final ?

-Kuro, tu pourrais me dire si tu entends autre chose que nos trois mélodies s'il te plaît ? Si nous découvrons rien de plus il va falloir lever le camp avant d'éveiller des soupçons.

Pendant ce temps je naviguais entre les différents dossiers qui partageaient des informations inquiétantes sur le lead de Kaze. De nouvelles forces, comme je l'avais lu dans le Kunai Emoussé. Mais lesquelles ? Telle était la question.
Spoiler:
 

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
[MISSION/A/IWA] ENQUETE A KAZE ! Tenzin10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739 https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702
Kaichō Kuro
Kaichō Kuro

[MISSION/A/IWA] ENQUETE A KAZE ! Empty
Sam 1 Aoû 2020 - 16:06
Leur plan avait fonctionné à la perfection. La distraction du garde causé par la technique de Kuro, ainsi que le coup de théâtre de sa coéquipière avaient suffi pour attirer les regards loin de la maisonnée du marchand des sables ce qui avait permis au chef du petit trio d’entrer sans être vu. La porte maintenant ouverte, les deux Genins purent le rejoindre à l’intérieur où une scène bien particulière les attendait. Un silence de mort des plus lugubre régnait dans la demeure. Les seuls bruits qu’il était possible d’entendre étaient ceux des passants et du brouhaha de la rue marchande à l’extérieur. Si les lieux semblaient déserts à la première écoute, en commençant à explorer un peu plus, ils découvrirent une vision d’horreur dans la pièce adjacente au vestibule : les corps égorgés de deux soldats, gisant dans une marre de leur propre sang.

Cette vision d’horreur aurait pu en choquer plus d’un. Pénétrant dans la pièce avant sa coéquipière, Kuro jeta un coup d’œil par-dessus son épaule pour voir si elle suivait ses pas, espérant croiser son regard pour qu’elle comprenne de ne pas le suivre plus loin. Il ne la connaissait pas beaucoup, mais du peu que le jeune homme avait pu constater pour l’instant, il comprenait que ce genre de scène ne lui plairait pas du tout. L’odeur était bien présente lorsque l’on pénétrait la pièce, la chaleur n’avait pas dû aider à cet effet. Le sang était à peine séché, ce qui laissait croire à l’Ébène que ces meurtres ne devaient pas être trop ancien. Il s’approcha un peu pour mieux porter attention à leurs gorges grandes ouvertes. Un meurtre surement rapide, vif et par surprise. Il ne semblait pas y avoir de traces de bagarres à première vue.

Suivant Tenzin, Kuro monta à l’étage pour continuer d’explorer la maison. Si les deux gardes avaient été étripés au rez-de-chaussée, il ne donnait pas chère de la peau de leur maître. Tandis que le Jônin se dirigea vers la chambre de ce dernier, Kuro explora les autres pièces, mais il n’y trouva ni rien ni personne qui sortait de l’ordinaire au premier coup d’œil. Rejoignant les autres, il put constater à son tour la mort du marchand, étendu sur son lit, presque paisiblement. Aucune trace de sang, une simple aiguille shinobi planté au travers de sa gorge. Au vu de la coloration mauvâtre qui l’entourait, l’Amejin pensa immédiatement à l’utilisation d’un poison.

Kuro repensa à l’article du Kunai qu’il avait lu en chemin. Lors de la dernière intrusion, une servante avait été interrogée. Mais le jeune homme ne la comptait pas parmi les cadavres présent aujourd’hui…Et il ne l’avait pas trouvé lors de son exploration des autres pièces du domaine. Se cachait-elle ou était-elle simplement absente? Est-ce que les trois iwajins étaient vraiment seul ici? Après tout, les meurtres ne semblaient pas si vieux…Et si le meurtrier rôdait toujours? Suivant les indications de son chef d’équipe, Kuro malaxa son chakra à l’aide de quelques simples signes d’incantation et il amplifia soudainement son ouïe. Si quelqu’un se trouvait toujours ici, il le découvrirait. Une respiration haletante, un grincement, des pas, ils les entendraient à coup sûr.

Technique de détection auditive active, il reparcourut donc la maison à la recherche d’une éventuelle présence.

Spoiler:
 

_________________
[MISSION/A/IWA] ENQUETE A KAZE ! Signat10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9338-kaicho-kuro-100-termine
Yawa Seika
Yawa Seika

[MISSION/A/IWA] ENQUETE A KAZE ! Empty
Mar 4 Aoû 2020 - 17:32
Le numéro joué par Seika semble avoir une utilité, ce qui fait plaisir à la jeune fille. Peut-être que si sa carrière de shinobi se termine, elle pourra se trouver une nouvelle vocation dans le théâtre… Si la foule ne se regroupe pas autour d’elle – et encore heureux, car cela réduirait l’air adjacent et pourrait la plonger dans l’état qu’elle feint – une dame semble s’en inquiéter, et des regards se détournent possiblement de la maison de l’esclavagiste, pour regarder, même brièvement, la châtaigne à l’agonie. D’un coup d’œil rapide, la future Eiseinin aperçoit Tenzin qui est parvenu à ouvrir la porte, sans doute aidé par Kuro qui a dû se débarrasser du garde. Après avoir « repris ses esprits » et remercié la gentille dame comme il se doit, la Yawa rejoint ses camarades en avançant lentement, pour jouer son rôle jusqu’au bout.

L’intérieur n’est pas spécialement plus frais que l’extérieur, pourtant l’absence de soleil pour taper sur son crâne lui sied parfaitement, et l’adolescente aime l’idée d’en être enfin protégée. Le regard du Kaichô lui paraît bizarre, alors qu’elle suit ses deux congénères entre les murs de cette demeure qui ne lui plaît pas. Le spectacle qui suit est encore moins plaisant, mais, bizarrement, la vue d’une mare de sang la dérange moins que l’idée qu’un homme puisse réduire des personnes en esclavage. Oh, son estomac se retourne en voyant et sentant le spectacle macabre, mais rien ne pourra rebuter une future docteure, si ? Fière élève de la plus éminente des Irounin d’Iwa, voire du Yuukan, la boule d’énergie tente de faire ce qu’elle peut, même si ce n’est pas grand-chose. Elle n’a pas forcément la connaissance précise des données de la situation, ni l’esprit assez au fait des procédures, alors ce que Tenzin pourra remarquer, avec ou sans jutsus, elle ne le verra pas. De la même façon, les talents liés au son de Kuro seront plus utiles que sa force brute.

Laissant ses camarades agir comme ils doivent le faire, Seika, de son côté, tente de remarquer aussi méticuleusement que possible, si le moindre détail anormal est visible sur les macchabées. Sa formation n’est pas encore achevée, mais la Genin a déjà des connaissances suffisamment approfondies pour repérer ce qui est lié à la mort, et ce qui ne l’est pas. Par exemple, elle devine aisément que le senbon était probablement empoisonné. Mais trouvera-t-elle des indices sur le ou les meurtriers ? Ses yeux pourront le lui dire…




résumé:
 

_________________
[MISSION/A/IWA] ENQUETE A KAZE ! Ww18

♥ Merci Aimi pour cet avatar et Aditya pour cette signature, tous deux parfaits ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7615-quoi-feur-enfin-plutot-fleur-pour-le-coup-yawa-seika#63983
Narrateur
Narrateur

[MISSION/A/IWA] ENQUETE A KAZE ! Empty
Dim 9 Aoû 2020 - 18:16
Ce n’était certainement pas une coïncidence que le meurtre ait lieu dans la maison de l’homme sur lequel vous enquêtiez, et n’importe qui ayant lu le Kunaï émoussé pouvait être au courant du fait qu’il avait au centre de ce fait divers qui lui coûta la perte d’un document, à défaut de ses nombreuses richesses qui complimentaient sa propriété. Au vu de la description de l’article, les malfaiteurs n’étaient après ses biens, ou plutôt un seul en particulier. Mais jamais n’avait-il été fait mention de meurtre dans le Kunaï émoussé, ce qui a logiquement de quoi créer une sorte de confusion dans votre esprit. Qui avait bien pu se rendre sur les lieux et tuer ces pauvres hommes? S’agissait-il des mêmes personnes venues effacer tout risque de remonter à eux après avoir vu l’article dans le journal? Si c’était le cas, pourquoi?

Il y avait également autant de raisons de douter qu’il s’agisse des mêmes personnes, étant donné le mode opératoire qui est clairement sanglant ici , alors que lors de l’acte précédent il s’agissait simplement d’un vol. Tandis que toutes ces informations s’ajoutent, Tenzin mène l’enquête en essayant de retrouver la pièce manquante du puzzle dont il était fait mention dans l’article. Une personne manquait clairement à l’appel et vous remarquez que parmi les cadavres gisant au sol, la servante est absente! L’analyse de Seika permet de prélever des traces de poison expliquant la tâche pourpre au niveau du cou du marchand. Des assassins?

L’oeil de Tenzin passe tous les éléments en revue en tentant de donner du sens à chaque indice laissé sur les lieux: les gardes, ils s’étaient simplement fait égorger par une lame, sans avoir livré la moindre résistance car si c’était le cas, la maison serait bien plus en désordre et on verrait des traces plus évidentes de combat… Le mobilier et ornementations étaient toujours debouts et intacts que ce soit dans le salon et la chambre, ne laissant que peu de doute sur l’unilatéralité de la “confrontation”.

Un sanglot brisa le silence, un son tremblant qui fut aussitôt capté par Kuro alors qu’il usait de sa détection auditive. La voix était féminine et provenait d’une sorte de placard à balais situé du côté de la salle d’eau. Vous vous y rendez afin d’identifier la personne à l’origine des pleurs, mais vous deviniez déjà de qui il pouvait s’agir, et vous pouviez déjà vous soulager de la retrouver en vie. Cependant, ses premières paroles ne vous annonçaient rien de bon.

« Qui… qui êtes-vous? »

La porte du placard s’entrouvrit timidement, laissant voir une partie du visage de la servante en guenille, les yeux écarquillés après ce dont elle avait été témoin...

« Par… Partez! Ils vont vous tuer aussi! »

Tremblante de peur, elle ne semblait pas en état d’expliquer ce qu’elle avait vu, c’est alors que Kuro put entendre grâce à son ouïe fine un étrange mécanisme s’activer dans le plafond de la pièce où ils avaient trouvé la servante… Une araignée en bois à taille humaine était accrochée là et ouvrit sa gueule: libérant alors une aiguille de poison qui menaça de se planter dans le cou de Tenzin. Pendant ce temps, une autre créature en bois à la forme squelettique surgit de sous le lit de la chambre, un humanoïde en bois avec des lames aux bras chargeant sur Seika pour l’étriper comme il l’a fait pour les gardes.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kaichō Kuro
Kaichō Kuro

[MISSION/A/IWA] ENQUETE A KAZE ! Empty
Dim 9 Aoû 2020 - 21:26
L’oreille toujours bien active, Kuro arpenta la maison de long en large, à la recherche du moindre son. Tenzin faisait de même avec sa propre technique de détection non loin de lui, et le Genin pouvait entendre Seika examiner les corps dans le salon et la chambre. Il se souvint alors qu’elle leur avait mentionné au tout début de leur voyage être en apprentissage des arts de la médecin shinobi. Il était alors bien content de l’avoir à ses côtés pour cette mission. Si le trio avait à faire à un empoisonneur, ses connaissances, aussi maigres ou élaborées soient-elles, leur serait des plus utiles. C’est à l’étage, non loin de la chambre à couché et d’une petite salle d’eau, que son ouïe d’exception capta quelque chose. Un son clair et net pour lui et son Onkyôton, les bruits d’un sanglot féminin. Leur intuition avait donc été la bonne, la servante était bien présente sur les lieux. Peut-être avait-elle vu quelque chose de tout se massacre. Remontant la piste du son comme un chien de chasse le ferait alors l’odeur de sa proie, Kuro guida Tenzin jusque devant la porte d’un placard adjacent à la salle de bain de l’étage. Cependant, avant que les deux shinobis ne puissent ouvrir eux-mêmes la petite porte de bois, celle-ci s’ouvrit en grinçant pour révéler la présence d’une jeune femme en sanglot.

Au vue des vêtements qu’elle portait, celle-ci n’était pas maîtresse des lieux, bien au contraire. Des habits sales, délabrés, de véritables guenilles, qui laissaient présager la manière dont le marchand devait la traiter. Venant d’un marchand d’esclave, Kuro ne pouvait pas s’en étonner même s’il trouvait cela des plus fâchant. Pauvre femme se disait-il. Avant que le jeune homme ou son collègue ne puisse lui porter secours, cette dernière au travers ses sanglots laissa échapper un avertissement aux deux iwajins… « Partez! Ils vont vous tuer aussi! » Les assaillants étaient-ils toujours ici? Il n’avait pourtant rien entendu d’autre? Ou était-ce plutôt les paroles d’une personne traumatisée et toujours sous le choc des évènements?

« Ne vous inquiétez pas, nous sommes-là pour… » Kuro s’arrêta d’un coup sec. « TENZIN, SEIKA! ATTENTION! » hurla-t-il alors aussitôt.

De son ouïe perçante, il avait entendu de nouveaux bruits, l’un provenant du plafond au-dessus d’eux et l’autre de la chambre à couché adjacente. Des cliquetis métalliques combinés à des grincements de bois. Comme si des mécanismes venaient tout juste d’être activés. Suivant son instinct, il porta son regard vers le cliquetis le plus près, c’est alors que ses yeux se posèrent sur une imposante créature de bois qui fit sursauter de peur Kuro. Livide, il réalisait que la chose accrochée au-dessus de sa tête était une immense araignée-pantin. Une…Araignée…De la taille d’un chien…Elle n’était peut-être que faite de bois, ce qui aida à terme Kuro à amoindrir sa peur, mais la vision de ses huit longues pattes articulées lui donnait des frissons dans le dos qui le clouèrent sur place pendant un moment. Il se remémora alors la genèse de sa phobie, la nuit passé prisonnier dans un caveau infesté en guise de punition. Prisonnier de la noirceur, il se remémorait encore parfaitement le bruit de leurs minuscules pas tout autour de lui, la sensation des toiles qui le frôlaient de toute part sans qu’il ne puisse les voir.

Après un nouveau long frisson, le Corbeau d’Iwa se calma en se convaincant que cette araignée n’était faite que de bois. Il se mit alors en enchaîner les mudra tout en malaxant son chakra pour cracher un projectile d’eau en forme de corbeau sur l’araignée au plafond. Il répéta l’exercice aussitôt le premier projectile lancé pour en envoyer un second sur le pantin de bois.


Spoiler:
 


_________________
[MISSION/A/IWA] ENQUETE A KAZE ! Signat10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9338-kaicho-kuro-100-termine
Konran Tenzin
Konran Tenzin

[MISSION/A/IWA] ENQUETE A KAZE ! Empty
Mar 11 Aoû 2020 - 1:17
Si de prime à bord il aurait été plus naturel et judicieux pour moi de me retrouver avec des membres du Sazori pour cette mission, je ne pouvais qu'avouer que les coéquipiers qui m'avaient été assignés pour cette mission m'étaient à vrai dire d'une grande aide. Je ne m'étais pas attendu à ce que les choses aillent aussi bien de leur court avec ces deux-là, mais c'était une bonne chose. Revenant à la maison où des cadavres nous attendait, je décortiquai cette dernière de fond en comble pour trouver quoi que ce soit, des indices de ce qui avait pu se passer mais aussi des autres évènements en ville. De son côté, Kuro avait activé son jutsu lui aussi pour augmenter ses facultés auditives et nous prévenir en cas de danger. Quant à Seika, cette dernière s'occupait d'examiner les cadavres. De ses récentes études en iroujutsu ressortiraient certainement des informations qui pourraient nous donner plus de matière pour comprendre la mort de ces jeunes gens.

Comme attendu, Seika put identifier que le senbon planté dans le cou du marchand, bien que parfaitement placé, n'était nullement responsable de sa mort et que celle-ci était due à du poison. Des utilisateurs de poison ? Quant aux deux autres hommes, mon analyse de la scène ne tarda pas à mettre en évidence quelque chose de très simple : il n'y avait pas eu d'affrontement ici. Les deux gardes à la gorge tranchée par des lames affûtées et le marchand reposaient là, et tout autour d'eux semblait être resté à la même place. Peut-être quelques mouvements de feuilles désordonnées par leur chute, mais sinon rien de plus. Deux explications pouvaient expliquer cette triple mort des plus inhabituelle : soit ils ne savaient pas combattre, soit ils avaient été pris par surprises. Et si le marchand avait été seul, j'aurais presque pu penché pour la première hypothèse. Toutefois, les deux gardes jonchant le sol me disait qu'il s'agissait certainement de la seconde option. Une attaque surprise ? Toutefois il semblait n'y avoir aucune trace d'effraction nulle part. Les assassins avaient donc peut-être été sur place avant de prendre la poudre d'escampette ? Possible. Mais je ne restais pas fermé à d'autres possibilités.

Mais alors que je m'apprêtais à analyser le reste de la pièce, levant les yeux au plafond, je fus attiré par la réaction de Kuro. Ce dernier avait perçu quelque chose, et son langage corporel était aussi explicite que des mots. Une quatrième personne se trouvait ici, et s'il l'avait entendu, elle devait être bien vivante. La servante donc ? Suivant Kuro jusqu'à un placard à balais, ce dernier l'ouvrit. Comme dit comme fait, c'était bien l'esclave à la tenue délabrée qui se trouvait dans ce placard. Hébétée, elle semblait craintive, méfiante, mais surtout effrayée au possible. Après nous avoir demandé notre identité, elle nous regarda avec les yeux de la mort, tentant de nous prévenir d'un grave danger. Je fronçai les sourcils. Et alors que Kuro tentait de rassurer la dame, ce dernier se figea et tout dans sa posture indiquait le danger. Un frisson me parcourut l'échine alors qu'il nous prévenait, et dans un réflexe serti d'habitude, je me muai en vent. Dans le même temps je me retournai vers le plafond pour observer ce dernier, y ayant vu quelque chose du coin de l'oeil. Et heureusement, car une aiguille traversa mon corps de vent à l'endroit exact où celle-ci avait frappé le marchand.

-C'est quoi ce b...

Mais ce n'était pas fini, un autre mécanisme avait fait surgir une marionnette contre Seika. Une marionnette avec des lames. Comme celles ayant tués les gardes. Elle fonça sur Seika pour lui asséner des coups de lames, mais je n'avais pas peur pour la petite. Mais quelque chose me taraudait...depuis quand ces marionnettes étaient-elles là ? Et pourquoi l'étaient-elles toujours ? Quelqu'un avait-il posé des pièges ici ou....un sourire carnassier s'affichait sur mon visage. J'avais ma p'tite idée et je comptais bien la vérifier. Je n'étais pas des masses inquiet pour la genin, elle savait se débrouiller. Par contre, je n'aimais pas particulièrement me faire berner...donnant dos à l'esclave, je humai l'air avec un museau discret. J'étais à la recherche d'autres signatures olfactives qui pourraient être à l'origine de ce carnage...et éventuellement s'il y avait d'autres pièges ou autres.
Résumé:
 

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
[MISSION/A/IWA] ENQUETE A KAZE ! Tenzin10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739 https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702

[MISSION/A/IWA] ENQUETE A KAZE !

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Kaze no Kuni, Pays du Vent
Sauter vers: