Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» 5/02. L'âme du Soshikidan
[MISSION/S/COALITION] LE CRISTAL PERDU - ACTE II [FT : YAHIKO, YUME, SHITEKKA, TSUYOSHI] EmptyAujourd'hui à 3:42 par Tsukada Isamu

» Partenaires ailuridés [Kuchiyose]
[MISSION/S/COALITION] LE CRISTAL PERDU - ACTE II [FT : YAHIKO, YUME, SHITEKKA, TSUYOSHI] EmptyAujourd'hui à 2:16 par Kogami Akira

» 4/03. Unité n°3
[MISSION/S/COALITION] LE CRISTAL PERDU - ACTE II [FT : YAHIKO, YUME, SHITEKKA, TSUYOSHI] EmptyAujourd'hui à 1:49 par Borukan Akimoto

» 3/05. Nara et Bakuhatsu
[MISSION/S/COALITION] LE CRISTAL PERDU - ACTE II [FT : YAHIKO, YUME, SHITEKKA, TSUYOSHI] EmptyAujourd'hui à 1:16 par Nara Karasu

» Feu ! - Rokkaku Goro
[MISSION/S/COALITION] LE CRISTAL PERDU - ACTE II [FT : YAHIKO, YUME, SHITEKKA, TSUYOSHI] EmptyAujourd'hui à 0:15 par Rokkaku Goro

» 2/07. Watanabe et Meikyû
[MISSION/S/COALITION] LE CRISTAL PERDU - ACTE II [FT : YAHIKO, YUME, SHITEKKA, TSUYOSHI] EmptyHier à 23:48 par Nobuatsu Saji

» [Délais] Event n°5
[MISSION/S/COALITION] LE CRISTAL PERDU - ACTE II [FT : YAHIKO, YUME, SHITEKKA, TSUYOSHI] EmptyHier à 23:37 par Hao-Ku Sari

» 2/09. RENCONTRE N°3: Le fossé sans fond
[MISSION/S/COALITION] LE CRISTAL PERDU - ACTE II [FT : YAHIKO, YUME, SHITEKKA, TSUYOSHI] EmptyHier à 23:31 par Yasei Ketsumei

» Carnet de notes de Kappa Tengoku
[MISSION/S/COALITION] LE CRISTAL PERDU - ACTE II [FT : YAHIKO, YUME, SHITEKKA, TSUYOSHI] EmptyHier à 22:00 par Kappa Tengoku

» 4/01. Unité n°1
[MISSION/S/COALITION] LE CRISTAL PERDU - ACTE II [FT : YAHIKO, YUME, SHITEKKA, TSUYOSHI] EmptyHier à 21:58 par Imai Nobume

Partagez

[MISSION/S/COALITION] LE CRISTAL PERDU - ACTE II [FT : YAHIKO, YUME, SHITEKKA, TSUYOSHI]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Narrateur
Narrateur

[MISSION/S/COALITION] LE CRISTAL PERDU - ACTE II [FT : YAHIKO, YUME, SHITEKKA, TSUYOSHI] Empty
Sam 20 Juin 2020 - 2:00
La proue du navire s’enfonça dans la nébulosité des mers du pays qui a échappé pendant longtemps à la connaissance des navigateurs et complètement effacé des pages de l’Histoire. Alors qu’il vous étiez encore possible de percevoir les rayons chaleureux du soleil couchant, celui-ci vous abandonne au moment où vous franchissez finalement cet entre-deux mondes, le voile brumeux qui vous séparait encore de la civilisation vous rattachant encore à des souvenirs heureux. Les vagues devenaient plus houleuses et menaçaient de vous emporter contre les récifs des Crocs Rocheux, mais c’était sans compter les prouesses en navigation du Mizujin qui avait déjà une bonne connaissance de l’itinéraire.

La brume s’épaissit, et les vagues deviennent plus calmes à mesure que vous approchiez de la plage au Nord-Est du pays, le seul endroit où il était possible d’accoster à votre connaissance et pour parvenir à votre objectif, il n’y aurait aucun raccourci. Il fallait atteindre la petite île dominée par la Prison Inavouée où l’affrontement avec l’Homme au Chapeau et ses lieutenants avait donné lieu à cette illusion employée par Yume, un miroir de cristal ayant eu pour effet de capturer la peur de celui qui faisait trembler le Yuukan. Une telle peut existait-elle seulement? Ou n’était-ce qu’un mince espoir à laquelle la Coalition s’accrochait vainement?

C’est pourtant sur les épaules de nos quatre fiers shinobis que les espoirs de l’alliance reposait, et potentiellement, le sort du monde tout entier. Il vous faudrait avancer à travers le pays afin d’atteindre la Forêt des Condamnés, là où vous trouveriez le Tunnel sous-marin vous amenant à l’autre partie de l’île, celle qui vous intéressait. Mais encore vous ignorez tout des forces en présence à Wasure, et l’atmosphère macabre n’est guère là pour vous rassurer sur votre traversée en territoire hostile.

Un grand bâtiment se trouvait sur votre gauche, toujours abandonné et intact, et vous pouviez voir de grandes volutes de fumée s’échapper de la région se trouvant sur votre droite. Du feu, beaucoup de feu semblait nourrir cette grisaille permanente. Votre mission étant de retrouver le cristal, il va sans dire que faire un détour pour découvrir ce qui se trouve dans l’un ou l’autre endroit pourrait vous en coûter. Le chemin le plus direct et évident était d’avancer en ligne droite, jusqu’à la Prison Inavouée pour voir si le cristal y était toujours présent.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sendai Yahiko
Sendai Yahiko

[MISSION/S/COALITION] LE CRISTAL PERDU - ACTE II [FT : YAHIKO, YUME, SHITEKKA, TSUYOSHI] Empty
Sam 20 Juin 2020 - 19:49
Le pays Oublié s'avérait plutôt être pour moi le pays Inconnu. Les bras pliés sur une des barrières du bateau, je me perdais dans mes songes, imaginant bien ce qui nous y attendait. Je remarquais bien chez mes trois camarades la mine on ne peut plus sérieuse, presque déconfite. Je voulais leur parler, par empathie, leur faire retrouver un sourire, mais je voyais bien qu'ils n'étaient pas très réceptifs. Et peut-être avaient-ils raisons. Eux savaient à minima ce qui les attendait, et l'intitulé rang S de la mission n'avait rien de rassurant. Après tout, si j'avais ce fâcheux optimisme qui me faisait penser que tout le monde survivrait, j'étais certain que la mission me rappellerait que le paradis n'existait pas... nul part.

Avec un air bien plus sérieux, je regardai un à un mes compagnons de mission, qui vaquaient à leurs occupations. Je les regardai comme si je tentai de les jauger, de voir à quel point ils étaient puissants. Parce que plus le temps passait, plus je m'imprégnais de la mission et plus je me disais que cette Byakuren Yume était la clef de notre réussite. Chacun de nous trois devait être capable de nous sacrifier pour elle, pour quelqu'un que nous connaissions tout juste, pour quelqu'un qui n'était même pas forcément de notre village.

Alors c'était ça la Coalition, hein ? Un grand coup de pied au cul à nos différences, à ce qui nous séparait. Je pouvais être un héros en me sacrifiant pour quelqu'un qui n'avait rien à voir avec moi. Ca me plaisait.

J'avais tout de même quelques regrets concernant cette mission. Je pouvais comprendre que mes camarades ne tenaient pas trop à discuter, avec ce qui nous différenciait et avec le sérieux qu'elle impliquait, mais j'aurai apprécié un tant soit peu d'échanges vis à vis de nos capacités. Pour nous organiser, c'était tout de même plus facile. Ainsi, à plusieurs reprises durant ce long voyage, je tentais d'aller les voir, de leur glisser quelques mots, savoir ce qu'ils voulaient me partager par rapport à ce qu'ils étaient capable de faire. La brume qui commençait à nous envelopper petit à petit nous rappelait que ce voyage n'était pas interminable, et qu'il nous faudrait bientôt paranoïer sur tout ce qui nous entourait. Le calme avant la tempête.



Malgré les nombreuses intempéries auxquelles nous étions confrontés, Shitekka arriva à s'en sortir avec une grande habileté. L'on pouvait voir toute l'expérience de ce dernier, et c'était plaisant à voir. Quelle honte aurions-nous subis si nous nous étions échoué avant même d'arriver au pays oublié ?

Plus nous nous approchions, plus il était compliqué de voir le large. Le Kaguya arrivait tout de même à manœuvrer, jusqu'à atteindre un point de calme. Rassurant et à la fois effrayant, c'était bien le signe que nous approchions de la côte et que l'enfer nous effleurait dangereusement. Nous accostâmes assez facilement, toujours grâce au manipulateur des os, et posâmes enfin pied à terre. Au fond de moi, je n'osais pas parler. Tout semblait si petit, la brume avait l'air d'une grande traîtresse qui cachait tous ceux qui voudraient nous nuire. Comme si derrière chaque parcelle de brume, il y avait quelqu'un qui nous entendait et qui s'apprêtait à nous tuer, sans même que nous le réalisions.

Tant pis, il fallait communiquer. C'était aussi la clef de la réussite, et un pari obligatoire à prendre. Je tentai de regrouper les trois autres ninjas d'Iwa et de Kiri, et d'une voix basse, sans passer par quatre chemins, je leur partageai ma pensée.

-"Il nous faudrait dissimuler autant de présences que possible, pour que si nous soyons repérés, aussi peu de ninjas que possible soient envoyés contre nous. A part ça, un de vous aurait de quoi détecter aussi précisément que possible des positions ennemies ?"

Je ne connaissais vraiment rien de ce lieu. Qui y régnait, qui pouvait bien nous affronter, s'il y avait des pièges. J'étais le point faible de l'équipe à ce sujet là mais je comptais bien y remédier en étant force de proposition, autant que possible. Mais avant que nous puissions avancer, je me permis une petite question à mes camarades.

-"Quelqu'un sait par où il faut passer pour accéder directement au cristal ? Je suis sûr que personne ici ne veut faire de détour."

Tout en restant discret, je fis quelques mudras qui me permirent de dissimuler mon chakra. Je me doutais bien au nom de Tsuyoshi que celui-ci devait être le plus à même de détecter les pièges et de nous indiquer le chemin à suivre pour nous éviter des péripéties. J'attendis les idées et réponses de mes camarades avant d'oser bouger, il n'était pas le moment de brusquer quoi que ce soit.



_________________
[MISSION/S/COALITION] LE CRISTAL PERDU - ACTE II [FT : YAHIKO, YUME, SHITEKKA, TSUYOSHI] Mkhr
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363
Byakuren Yume
Byakuren Yume

[MISSION/S/COALITION] LE CRISTAL PERDU - ACTE II [FT : YAHIKO, YUME, SHITEKKA, TSUYOSHI] Empty
Mar 23 Juin 2020 - 21:32

Le cristal perdu

La tension montait en flèche, assez pour qu'aucun d'entre vous n'aie le courage d'avouer ses forces et faiblesses, malgré les enjeux actuels. La brume épaisse qui vous mordait petit à petit la peau obstruait également toute notion d'observation à plus de quelques mètres. Le soleil s'était comme endormi, le vent était lui aussi absent. Une sensation de vide s'empare de toi ; même si tu posais le pied pour la deuxième fois sur ces terres, tu te sentais totalement perdue.

L'envoyé de l'Empire fut le premier à approcher de ce côtes hostiles. Au loin, vous pouviez deviner un énorme crépitement qui nourrissait la brume ambiante ; qui était donc hybride, à mi chemin entre l'eau.. et le feu. Cela ne te rassurait en rien. Yahiko demanda d'avancer dans la discrétion la plus totale, ce à quoi tu ne pouvais répondre que par l'incapacité à promette quoi que ce soit. Si tes mots étaient absents ; tu n'avais pourtant que peu de talents en matière de dissimulation, comme il semblait le faire actuellement.

Sa deuxième question, elle, était plus accessible. Ta main voudrait bien pointer un axe de direction, mais la brume t'en empêche.

- - Le cristal se trouve à la prison inavouée... Mais la brume m'empêche de vous dire exactement dans quel sens nous devons aller.. Tout ce que je sais, c'est qu'elle trône en plein milieu de l'île... comme si elle en était le cœur..

Tes propres mots te glacent le sang. Comparer cet endroit damné à ce qui régissait le corps était une assomption un peu hasardeuse. Qui plus est, ton aide était limitée au point de ne même pas être capable d'indiquer une direction avec certitude... Mais après tout, ce bâtiment sur votre droite, les feux qui embrasaient terre et cieux... ne te disaient rien. Alors tu préférais avouer que tes indices seraient biaisées, à vérifier, plutôt que d'assurer aveuglément quelque chose qui pourrait vous mener à l'opposé de votre but.

Ton visage masqué se penche vers Tsuyochi, en fils Hyûga, il serait probablement la clef d'une identification plus assidue du terrain : ses yeux verraient ce que les votre ne pouvaient décrire. Et, avec un peu de chance, il serait en mesure, grâce à tes indications, de trouver votre cible.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2234-le-paon-blanc https://www.ascentofshinobi.com/t3335-byakuren-yume-le-paon-blanc
Kaguya Shitekka
Kaguya ShitekkaEn ligne

[MISSION/S/COALITION] LE CRISTAL PERDU - ACTE II [FT : YAHIKO, YUME, SHITEKKA, TSUYOSHI] Empty
Mer 24 Juin 2020 - 0:49
[MISSION/S/COALITION] LE CRISTAL PERDU - ACTE II [FT : YAHIKO, YUME, SHITEKKA, TSUYOSHI] Xhvf

Il avait suffi d'un voyage, un unique trajet vers Wasure pour marquer Shitekka à vie. À travers les embruns et la houle, l'embarcation trouva son chemin, guidé par les indications de l'insulaire. Sous le prisme de la hantise, le souvenir des indications de son précieux allié Wutu-Fuku lui permirent de trouver les ressources nécessaires à l'orientation du navire. Au prime abord taciturne le plus clair de son temps sur le bateau, Shitekka brisa le silence en se faisant aide du capitaine à bord.

Malgré l'épais rideau éthéré qui s'accentuait à l'approche du rivage, le Kaguya de sang-mêlé et ses acolytes s'approchèrent du Pays Oublié dans un mélange de tension et de minutie maritime. Là, au cœur du brouillard inquiétant de Wasure, il remit pied à terre pour la seconde fois. Un frisson le parcourut; le souvenir de sa première visite en ces lieux lugubres refit surface avec effroi. Pourtant, sa consultation ésotérique avec les kamuys, et sa compréhension des enjeux autour de sa mission lui donnèrent l'assurance de poursuivre sans crainte. Shitekka représentait Kiri pour le compte de cette jeune Coalition, et il portait pour son village des espoirs de paix dans un futur proche.

Au milieu du roulis des vagues s'apaisant, et du mugissement sinistre du vent à travers la purée de pois, le représentant impérial décida à son tour de briser le silence parmi l'escouade. Avant de se diriger à l'aveugle dans ce labyrinthe nuageux, une ébauche de plan apparaissait comme une évidence. Sendai Yahiko suggéra aux siens de se fondre au mieux dans ce décor spectral. L'Iwajine prit à son tour la parole, et partagea sa précieuse expérience des lieux. La position du cristal, objet central de cette quête d'exploration, se situait au niveau de la Prison Oubliée. La même que Wutu-Fuku et Shitekka tentèrent d'atteindre, avant de rebrousser chemin, éreintés d'un terrifiant affrontement inattendu.

Ce fut à ce moment que le balafré jugea bon d'intervenir. Autrefois désemparé en ces lieux, il exhalait d'une certaine confiance. Ses gestes étaient sûrs, et son visage affichait une grande quiétude, teintée de spiritualité. Tandis qu'il ouvrait la bouche, sa main droite l'accompagnait, l'inau en son sein donnant forme à sa pensée.

« J'ai pu auparavant explorer une partie de ce… pays. Il y a deux îles qui composent Wasure: une à l'Est, l'autre à l'Ouest. Notre bateau nous a amené au Nord-Est, sur l'île la plus à l'Est. La Prison Oubliée, elle, est sur l'autre île. »
Son bâton rituel, après avoir approximativement dessiné les dites îles à même la terre, décrivait à présent une trajectoire. Celle que Shitekka considérait comme la mieux pour atteindre leur objectif.
« Pour atteindre la Prison, il va nous falloir traverser deux points de passage : une forêt, plus au Sud. Il y a quelques pièges parsemés dans ces bois, mais en étant vigilant, ils ne devraient pas nous poser de problèmes. Au bout de cette forêt il y aura un tunnel : c'est le seul moyen d'accéder à l'autre île, et donc à la Prison Oubliée. »
L'enfant de Saroruncasi s'était contenté d'aller à l'essentiel. Il occulta pour l'heure le champ de bataille qui faisait le lien entre la forêt des pendus et la galerie sous-marine. Cela n'apportait rien à son exposé, si ce n'était que de semer le doute auprès de ses camarades. Autour d'eux, différents éléments prenaient forme dans cette alchimie entre la brume et la fumée. Un feu au loin, une bâtisse abandonnée de l'autre côté.
« Je recommande d'éviter autant que possible les détours. La dernière fois, ce feu était aussi présent, et il semblait entretenu par plusieurs présences. Impossible de dire si elles sont hostiles, mais par précaution mieux vaut partir du principe que toute présence sur cette île l'est. Quant à ce bâtiment… il y avait une source de chakra à l'intérieur, mais je n'en sais pas plus. »
Cela faisait bien trop longtemps que Shitekka était vulnérable, à la merci de quelque proie invisible. Puisant dans ses prédispositions héréditaires pour la sensorialité, il ferma les yeux quelques instants. Dans un premier temps, il projeta son aura tout autour de lui, aussi loin que le lui permettait ses compétences. Son troisième œil sonda les alentours, à la recherche de la moindre source de chakra. S'il présumait que le Hyūga ferait un bien meilleur traqueur de par son Dōjutsu, il préféra s'assurer au préalable de reconnaître les alentours sous le prisme du chakra.

Après avoir apprécié les forces en présence qui les entouraient, Shitekka décida de masquer sa signature spirituelle. Lorsque l'ambre de ses iris s'abreuva maigrement de l'éclat blafard de Wasure, son chakra semblant s'être éteint. Pareille à la lueur d'une bougie, soufflée par les vents rampants du Pays Oublié. Son oeillade fauve observait à présent le dernier muet de la bande, celui qui paraissait le plus prédisposé à assumer le rôle de sentinelle.


Spoiler:
 

_________________
[MISSION/S/COALITION] LE CRISTAL PERDU - ACTE II [FT : YAHIKO, YUME, SHITEKKA, TSUYOSHI] Shitenousigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine https://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

[MISSION/S/COALITION] LE CRISTAL PERDU - ACTE II [FT : YAHIKO, YUME, SHITEKKA, TSUYOSHI] Empty
Mer 24 Juin 2020 - 12:33
Le Hyûga s’était adapté à ses partenaires du moment. Emmuré dans un silence le plus clair du temps, il se contentait d’observer. Son regard était le plus souvent porté sur la Byakuren. Elle était belle, d’une de ces beautés douces qui ne vous agresse pas dans votre émerveillement. Tsuyoshi n’était pas en train de fall in love. Bien au contraire. Cette fille du seigneur Masato était l’objectif numéro 1 de sa mission. Il se devait de la ramener à Iwa après lui avoir servi de guide et de garde du corps sur l’île de Wasure. La partie ne serait pas aisée, c’était certain. Lorsque le trio et le bateau qui les avait emmené au large de cette île oublié eu atteint les cotes de ce pays, le Hyûga compris davantage la complexité de la situation. Wasure était sauvage, mystérieuse, presque inaccessible, très certainement à l’image de ses occupants. C’est dans ce bourbier que la princesse et lui ainsi que les deux étrangers étaient envoyés. Une véritable mission suicide à n’en pas douter.

*Et dire que ce cristal pourrait ne rien nous apporter…* Avait-il pensé en débarquant à la suite de Yume.

Le soldat de l’empire du feu brisa le silence. Il porta une suggestion plus que pertinente. Il fallait masquer nos présences autant que possible. Puis il demanda si l’un d’entre nous saurait détecter les positions ennemies aussi précisément que possible. Pour finir il demanda l’itinéraire. La chose dérida légèrement le Hyûga. Cette fois-ci, le soldat de l’empire aurait sa réponse pour sûr. A partir de maintenant, où le groupe agirait de façon unie, ou il serait destiné à disparaître dans le plus grand anonymat. Wasure est sombre et empli de terreurs…

Ce fut la Byakuren qui répondit la première apportant quelques éclaircissements appréciables. L’homme de Mizu prit par la suite la parole. L’on senti tout de suite en lui le stratège. Lui aussi, tout comme Yume, avait déjà mis les pieds ici. Leur expérience de l’île serait plus que profitable au quatuor. Le mizujin dessina à même le sol le croquis de l’île ou plutôt des deux îles. Il précisa que l’endroit qui intéressait la coalition se trouvait malheureusement à l’autre bout du lieu où ses ninjas avaient accosté. Le Kaguya expliqua les quelques embûches que le quatuor aurait à surmonter avant d’apporter quelques précisions sur ce qui était déjà visible soit ce bâtiment semble t-il abandonné et ce feu que l’on voyait au loin.

_ Parfait… Répondit le Hyûga lorsque le mizujin eut fini de parler. Attendant qu’il termine de sonder les environs, le Hyûga dit alors à l’intention du groupe : Je suggère de laisser le lead de cette mission au mizujin. Au cas où nous serions divisés sur une question, son avis comptera double. Son expérience des lieux… et mon instinct me disent qu’il fera un bon leader. Portant son regard vers chacun, le Hyûga n’attendait qu’un hochement de tête de la part de chacun, hochement qui matérialiserait leur accord à cette suggestion. Tsuyoshi, quoique le plus gradé de cette mission, préférait anticiper sur les problèmes au lieu de devoir les régler dans le feu de l’action dans un contexte qui serait certainement défavorable. Son expérience lui soufflait par ailleurs de prendre d’autres mesures, mais finalement, il ne dit rien.

Activant à son tour son Byakugan, le Hyûga sonda les environs. Sa vue panoramique scanna les environs. A ce stade du Byakugan, peu de choses pouvaient lui échapper. Sa vue perça jusqu’à un certain point, les secrets de la brume, de la terre, des murs. Tout ce qui disposait de tenketsus lui serait révélé. Il saurait alors quelle voie emprunter afin d’éviter le maximum de rencontres ou à défaut de croiser celles qui lui semblaient les moins compromettantes. Qu’il faille emprunter la route ou couper à travers les bois, il indiquerait simplement le meilleur chemin que ses yeux lui montreraient. Pour finir, à l'image de ses compères, il dissimulerait son chakra.


Spoiler:
 

_________________
Spoiler:
 


[MISSION/S/COALITION] LE CRISTAL PERDU - ACTE II [FT : YAHIKO, YUME, SHITEKKA, TSUYOSHI] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Narrateur
Narrateur

[MISSION/S/COALITION] LE CRISTAL PERDU - ACTE II [FT : YAHIKO, YUME, SHITEKKA, TSUYOSHI] Empty
Jeu 25 Juin 2020 - 18:13
Combinant vos dissimulations de chakra (à l’exception de Yume) à la couverture brumeuse de Wasure, vous décidez de vous laisser guider selon les présences de chakra détectées grâce à Shitekka et toute autre menace dissimulée avec la vision perçante de Tsuyoshi. Ainsi vous étiez sûr de ne pas tomber sur les âmes errantes du Pays Oublié. Comme lors de la dernière visite du pays effectuée par le Kirijin, il vit de nouveau cette présence de chakra à l’intérieur du bâtiment et en reçut la confirmation par le dôjutsu de son allié d’Iwa. Peu de choses pouvaient alors lui échapper puisque son Kekkei Genkai lui conférait le pouvoir de voir à travers la matière.

Tsuyoshi décela la silhouette d’une personne habillée d’un uniforme gris monochrome recroquevillée sur elle-même au milieu d’un tas de squelettes et de débris ressemblant à des morceaux de verre et des livres, une longue chevelure blanche cachant son visage comme si elle se cachait là par peur des dangers qui se trouvaient à l’extérieur... Homme ou femme, difficile de le déterminer, quoi qu’il en soit, l’individu ne semblait pas prêt à sortir du bâtiment pour une raison qui reste encore à découvrir. Des cellules de prisonnier se trouvent aussi à l’intérieur, des menottes ainsi que de longs tubes et instruments coupants, des scalpels, des pinces, …

Du côté droit, les flammes continuaient de brûler à l’horizon, un énorme bûcher dominait une plage de cendres noires sur laquelle se trouvait une sorte de campement provisoire parmi les ruines des anciens bâtiments s’étendant tout le long de cette zone profondément calcinée par rapport au reste du pays. Des hommes et des femmes par dizaines, tous avaient pour point commun d’avoir une chevelure de feu. Dix d’entre eux étaient rassemblés autour du bûcher et semblaient incanter des paroles tout en levant les mains vers le haut où s’élevait l’énorme flamme qui portait leurs prières vers les cieux. Le regard blanc du Hyûga s’arrête alors sur ce qui composait ce bûcher… une montagne de cadavres humains juchés les uns sur les autres comme des scories dont on se débarasserait, des déchets.

Au vu des révélations apportées par l’oeil de Tsuyoshi, il fallait définitivement choisir votre direction avant que votre dissimulation et votre détection ne vous épuisent. Continueriez-vous votre chemin jusqu’à la Forêt afin d’explorer la dernière localisation du cristal, au moins pour vous assurer que celui-ci y était encore? Peut-être faudrait-il trouver des renseignements ailleurs, mais difficile d’imaginer que les personnes que vous croiserez sur l’île se montreront très coopératives…


Revenir en haut Aller en bas
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

[MISSION/S/COALITION] LE CRISTAL PERDU - ACTE II [FT : YAHIKO, YUME, SHITEKKA, TSUYOSHI] Empty
Jeu 25 Juin 2020 - 20:02
Le Hyûga fronça les sourcils alors que ses yeux, sa vision, lui apportait une réponse claire nette et sans équivoque de ce qui se passait dans les alentours. Sa capacité aidant, le Hyûga vit tout, tout ce qui semblait être doté de vie et de chakra dans un périmètre important autour de lui. Il vit, sans avoir besoin de tourner la tête, ce qui se tramait dans le bâtiment à leur gauche. Une personne à la longue chevelure blanche était recroquevillée sur elle-même comme transit de peur. Homme ou femme, il était ardu de le dire. Aucun signe distinctif clair n’apparut aux yeux du Hyûga hormis cette information. Autour de l’individu, des squelettes des morceaux ressemblant à du verre ainsi que des livres. Dans la bâtisse se trouvait entre autre des cellules de prisonniers et des choses qui ressemblaient beaucoup à des instruments de torture.

En même temps que le Hyûga prenait l’information sur son côté gauche, sa vision panoramique lui offrait une vue de ce qui se passait sur sa droite, bien plus loin, beaucoup plus loin. Ce feu, ce feu que son instinct lui avait dicté comme un feu de joie ne l’était pas vraiment. Le Hyûga, vit autour de ce feu, comme une célébration mystique. Des assimilateur du feu s’y trouvaient. Leur chevelure enflammée en attestait de même que leur proximité avec ce brasier étouffant. Ce qu’ils brûlaient ? Un tas d’humain. Ni plus, ni moins. Voilà de quoi recadrer tout de suite les choses dans l’esprit du Hyûga. Plus que jamais, il devait être conscient du niveau de folie des gens présents sur cette île. Ces gens-là n’était pas des rigolos. Ils n’étaient pas des shinobis au code moral « narutoesque » c’est-à-dire empreint d’amour, d’amitié et de bienveillance. Ces gens-là n’avaient aucune limite morale ou du moins, ils n’avaient pas le même code moral que nos vaillants shinobis de la coalition. Le Hyûga soupira à nouveau puis il s’exprima :

_ A gauche, dans le bâtiment. Il y a une âme, seule au milieu d’un tas de squelette, de morceaux de verre semble-t’il et de livres. Il y a tout un tas de cellules également et d’objets de torture. La personne semble terrifiée. Je ne peux dire quel est son âge, ni si c’est une femme ou un homme… Si nous n’étions pas là pour un truc précis je vous aurai bien suggéré d’aller y jeter un œil mais bon…

Une courte pause. Sans tourner la tête, regardant toujours droit devant lui en direction de la voie qu’ils étaient censés emprunter, il indexa le grand feu sur sa droite :

_ Là-bas, des assimilateurs du feu, vu que plusieurs d’entre eux ont les cheveux carrément enflammés. Ils ont organisé un barbecue géant à base de corps humains. Il y en a des dizaines au moins. Ils semblent être occupés dans une sorte de rituel à moins que ce soit leur manière de faire la fête… Quoi qu’il en soit, on ferait mieux de nous éloigner d’eux au plus vite.

Il marqua une nouvelle pause et pointa du doigt la direction qui lui semblait sécurisée.

_ Je suggère que l’on aille dans cette direction.

Cette fois-ci, il se tourna vers chacun des membres, afin de lui faire savoir qu’il attendait leur réaction éventuellement puis arrêta son mouvement vers Shitteka.

S’ils étaient d’accord, alors le Hyûga les suivrait, leur emboîtant le pas ou ouvrant la voie tout en prenant soin de ne pas perdre des yeux un seul instant Byakuren Yume.

*J’espère que ce foutu miroir n’a pas été déplacé…*


_________________
Spoiler:
 


[MISSION/S/COALITION] LE CRISTAL PERDU - ACTE II [FT : YAHIKO, YUME, SHITEKKA, TSUYOSHI] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Kaguya Shitekka
Kaguya ShitekkaEn ligne

[MISSION/S/COALITION] LE CRISTAL PERDU - ACTE II [FT : YAHIKO, YUME, SHITEKKA, TSUYOSHI] Empty
Ven 26 Juin 2020 - 0:27
[MISSION/S/COALITION] LE CRISTAL PERDU - ACTE II [FT : YAHIKO, YUME, SHITEKKA, TSUYOSHI] Xhvf

Le Hyūga entra finalement en scène. L'héritier du Poing Souple révéla ses pupilles albescentes, et en retour, son Byakugan révéla la nature profonde des alentours. Shitekka fut intrigué et tenté d'apercevoir pour la première fois de sa vie l'imposant Dōjutsu de ce clan originaire de Hi. Dans le reflet des pupilles de Tsuyoshi, le parallèle avec l'épais brouillard nivéen qui recouvrait les alentours était saisissant. Il se rappela ensuite des propriétés extraordinaires de ces yeux, capables de voir tout autour, au loin, à travers la matière. L’œil absolu. Il s'avisa immédiatement de poursuivre quelque voyeurisme.

Lorsque Hyūga Tsuyoshi acheva d'explorer les alentours par la seule force de son regard d'ivoire, il s'empressa aussitôt de dépeindre l'horreur qui se cachait derrière l'écran de frimas et de fumée. La description factuelle du guerrier arracha un frisson au Kaguya. Les images qui lui vinrent en tête, nourries par le souvenir encore vif de son exploration de la forêt des condamnés le firent relativiser. Wasure n'était à présent plus qu'une terre de désolation, où chacun s'adonnait à une escalade de l'épouvante. Shitekka retrouva son calme après l'intervention de Tsuyoshi, bien que son visage n'affichait aucun signe de son inquiétude. Le gardien de Saroruncasi s'accoutuma finalement à l'horreur des alentours. Il eut une dernière pensée pour la Main de Kiri, qui aurait probablement aimé en apprendre davantage, avant de se concentrer à nouveau.

« Rien n'a changé depuis la dernière fois, à priori. C'est plutôt bon signe pour nous : ce chemin était sûr la dernière fois. Si vous n'y voyez pas d'inconvénients, allons-y. »
Après l'approbation générale de l'escouade, Shitekka s'engagea le premier vers la Forêt des Condamnés. Conscient des horreurs qui attendaient le groupe de la Coalition shinobi, il se prépara à faire halte à l'orée du bois aux pendus afin d'avertir Yume, Yahiko ainsi que Tsuyoshi des dangers sur place. Pour l'heure, assisté de son bâton rituel, converti en bâton de marche, il s'avança à travers le brouillard. L'Urumi ne considéra à aucun instant l'éventualité d'aller à la rencontre de ces étranges assimilateurs, s'adonnant à quelque sabbath incandescent. Encore moins au cœur du dôme, véritable musée décrépi à la gloire des souffrances en tout genre. Seul importait ce cristal, et la Prison Oubliée où Byakuren Yume l'avait laissé avant de battre en retraite du Pays Oublié.


Spoiler:
 

_________________
[MISSION/S/COALITION] LE CRISTAL PERDU - ACTE II [FT : YAHIKO, YUME, SHITEKKA, TSUYOSHI] Shitenousigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine https://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Sendai Yahiko
Sendai Yahiko

[MISSION/S/COALITION] LE CRISTAL PERDU - ACTE II [FT : YAHIKO, YUME, SHITEKKA, TSUYOSHI] Empty
Ven 26 Juin 2020 - 14:25
Le débarquement sur l'île ne signait pas seulement le début de la mission, il marquait aussi le début de l'instinct de survie. Celui qui rendait méfiant de tout, et qui très naturellement nous rapprochait inconsciemment. La question était simple : face à un paysage aussi effrayant et cruel, n'avions nous pas tendance à nous rapprocher de ce qui nous rassurait ? J'étais persuadé que Tsuyoshi, Shitekka et Yume le savaient aussi bien que moi, nous venions tous d'une nation différente, nous ne nous connaissions pas le moins du monde, mais nous nous disions qu'au moins nos camarades de mission n'étaient pas des meurtriers de masse, et travaillaient pour la Coalition. L'exact opposé de cette île, qui ne serait-ce que par l'atmosphère qu'elle dégageait, n'inspirait que l'effroi et qui, par extension, était l'entité qui chercherait le plus à nous nuire à tous.

Même si j'étais en position de relâcher toute la panique que je contenais en moi, et qui grossissait au fur et à mesure que je restais dans ce maudit endroit, je fis de mon mieux pour rester calme. Naturellement et toujours inconsciemment, je me rapprochai un peu de mes trois alliés, comme s'ils étaient capables de me sauver d'une attaque meurtrière par surprise. J'écoutai attentivement Shitekka nous expliquer les quelques informations qu'il détenait et qu'il avait pu acquérir par des expériences passées, et je regardai le schéma qu'il venait de creuser au sol pour mémoriser le mieux possible notre localisation. Après tout, nous n'avions pas de carte et c'était la moindre des choses que de savoir, au moins, où nous étions. J'appris ainsi la présence de deux îles, du chemin que nous avions théoriquement à suivre, et des possibles détours qu'il était envisageable de faire... même s'ils n'étaient pas vraiment désirables.

-"Ca me va, laissons Shitekka diriger cette mission.", commençais-je calmement. Puis, me rappelant qu'il avait sûrement lui aussi son lot de peurs et de doutes qui étaient compris dans son pack humain, je continuai en quelques mots, tentant d'apporter un peu de bonnes ondes dans cette atmosphère morbide. "Ne t'inquiète pas, ça ne veut pas dire que tu es seul dans cette mission. Nous serons là si besoin."

Un mouvement acquiesçant de tête avec un léger sourire qui tentait de le convaincre, même si lui comme moi savions que personne ici ne pouvait être rassuré, et nous continuâmes la discussion. Tout le monde ici excepté la princesse dissimula son chakra, et nous avions même l'opportunité par Shitekka et Tsuyoshi de bénéficier d'un repérage de zone, afin de nous donner une petite idée de ce qui entourait. Nous écoutâmes attentivement l'Hyûga, une fois que celui-ci put récolter les quelques informations qu'il pouvait grâce à ses yeux hors du commun, et il était enfin l'heure de faire un choix.

Mais ma tête se bloqua quelques instants sur les détails qui nous avaient été donné. Mon regard, fixe et vide, illustrait bien toute l'imagerie que je me faisais de ce qui venait de m'être partagé. Des squelettes, une personne effrayée, des instruments de torture... des humains qui faisaient un bûcher avec d'autres humains... Nous savions maintenant comment nous risquions de finir si jamais cette mission allait mal finir. Des images noires, sombres, qui avaient de quoi nous faire cauchemarder pendant des mois, se dessinaient dans mon esprit. Et dans une secousse de tête, je tâchai de les éliminer. Il n'était pas l'heure de se distraire, mais bien d'agir.

J'acquiesçai cette fois sans sourire le choix de Shitekka, qui rejoignait celui de l'homme aux pupilles blanches, et donna un petit détail en plus pour notre progression.

-"Gardons la dissimulation activée au cas où, et active ton Byakugan de temps en temps pour ne pas trop t'épuiser en chakra. Nous devons nous assurer de la protection, mais nous devons être capable de nous battre si besoin..."

J'aurai aimé être capable de leur dire que je m'économisais en chakra pour être le premier à réagir si besoin, mais rien ne sortit. Je ne savais rien, j'étais actuellement effrayé et rien ne me disait que j'allais en être capable. Mon premier combat n'allait pas être contre des assimilateurs ou je ne sais quoi, il allait être contre moi-même.


Spoiler:
 

_________________
[MISSION/S/COALITION] LE CRISTAL PERDU - ACTE II [FT : YAHIKO, YUME, SHITEKKA, TSUYOSHI] Mkhr
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363
Byakuren Yume
Byakuren Yume

[MISSION/S/COALITION] LE CRISTAL PERDU - ACTE II [FT : YAHIKO, YUME, SHITEKKA, TSUYOSHI] Empty
Sam 27 Juin 2020 - 11:23

Le cristal perdu


La brume devient soudainement ta plus fidèle alliée. Les aveux de Tsuyoshi sur la situation avaient suffit à oppresser un peu plus ton cœur. Il en parlait sans complexe, narrait les choses si simplement que cela en devenait morbide ; comparer des êtres humains à une vulgaire coutume de consommation de viande avait suffit à briser le peu d'adrénaline positive qu'il te restait. Pire ; cet enfer éthique semblait durer depuis un moment, vu que l'envoyé de Kiri certifia que la pratique était déjà présente quand il était venu de son côté explorer ces terres maudites.

Et nous laissons faire cela ?

Une pensée obscure, versatile, bien vite effacée par un sentiment de culpabilité. Non. NON. Tu ne pouvais pas remettre en question la déception d'un père dont les actions t'avaient plongée dans un gouffre sans fin. Tu avais abandonné la noblesse parce que Wasure était. Pour ce que la prison représentait. Les geôles inavouées de Seigneurs imbus, autocratiques, menant un double jeu. Si tout cela était remis en cause... Si... Si tenté qu'ils aient eu raison.. Alors....

Ton pied martèle le sol comme pour le briser : ta course se ferrait plus frénétique, plus saccadée aussi. Un robot automatisé avait remplacé la Genin, car tes songes te pousseraient à courir un peu plus vers l'obscurité si tu t'y arrêtais.

Par ton silence, tu avais approuvé la décision commune ; qui était de ne se mêler de rien. Ni des enfers enflammés qui repeignaient la crique d'une fumée opaque, ni de la silhouette esseulée qui baignait dans un asile de terreur.

Sous ton masque, tu déglutis presque. Depuis le début, vous humiez des restes humains, un mélange d'eau et de chair carbonisée. Vous étiez les convives de la fête malgré vous. « Venez, et goutez à l'horreur avec nous ». Ton pas s'accélère ; tu voulais fuir cette épouvante sans te retourner. Tu voulais de l'air pur et un esprit serein. Tu voulais en finir avec cette île maudite et les tourments qu'elle t'apportait depuis sa révélation.

La prison, le cristal Et puis rien d'autre.

Spoiler:
 



_________________
Shiroi Kujaku — I am blooming from the wound where I once bled
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2234-le-paon-blanc https://www.ascentofshinobi.com/t3335-byakuren-yume-le-paon-blanc
Narrateur
Narrateur

[MISSION/S/COALITION] LE CRISTAL PERDU - ACTE II [FT : YAHIKO, YUME, SHITEKKA, TSUYOSHI] Empty
Sam 27 Juin 2020 - 22:18
Réalisant le danger qui vous attend en risquant un détour pour explorer le Pays Oublié, vous poursuivez votre route en suivant le chemin vous conduisant droit jusqu’à la Forêt des Condamnés, la même route que ceux qui étaient déjà venus sur cette île lors de la libération des prisonniers, ou plus tard pour découvrir les origines secrètes de leur clan, ils la connaissaient quasiment sur le bout des doigts maintenant. L’avancée en territoire hostile vous conduit finalement à la lisière, à l’intérieur de laquelle vous ne voyez aucun signe de danger, si ce n’est les corps pendus des gardes de Wasure victimes de la vindicte des prisonniers. Il restait encore des miradors perchés sur les arbres et les ponts, pour la plupart endommagés suite aux affrontements. Au milieu de la forêt, des lames d'os sortant du sol à l'image d'arbres en ivoire, un décor profondément endommagé des suites d'un affrontement.

Votre groupe parvient sans mal à contourner les pièges au sol, certains ne fonctionnant plus et servant autrefois à empêcher quiconque de traverser cette zone frontalière avec la petite île, dominée par la Prison Inavouée dont personne ne s’est échappé depuis presque deux siècles. Il ne reste alors qu’à pénétrer le tunnel sous-marin creusé dans la terre, le seul moyen pour vous d’accéder à l’autre partie du pays, où vous attendait probablement moult dangers. Quoique vous en ignoriez encore la nature exacte, vous aviez au moins eu un aperçu du carnage dont les prisonniers étaient capables sur la grande île.

Puis soudainement, avant même que vous ne puissiez prendre une décision ou quelconque précaution quant à l’approche à adopter dans le tunnel, vous entendez les cris d’une femme arrivant dans votre direction, poursuivie par une horde d’Assimilateurs de feu enragés, au nombre de quatre. La jeune femme en question est d’une beauté exceptionnelle, plutôt séduisante, portant une robe de satin légèrement grignotée à certains endroits et brûlée au niveau de la cuisse, tentant d’échapper à ses poursuivants en courant dans votre direction sans avoir l’air de vous apercevoir.

Plusieurs possibilités s’offrent donc à vous, alors que vous vous tenez enfin devant l’entrée du tunnel. Vous pourriez tenter de poursuivre votre chemin le passage sous-marin afin de ne pas avoir affaire avec les assaillants, ou alors rester caché dans la forêt en faisant tout votre possible pour dissimuler votre présence. La dernière option étant de faire demi-tour et de porter secours à l’inconnue, bien que vous ne la connaissiez ni d’Eve ni d’Adam.


Revenir en haut Aller en bas
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

[MISSION/S/COALITION] LE CRISTAL PERDU - ACTE II [FT : YAHIKO, YUME, SHITEKKA, TSUYOSHI] Empty
Lun 29 Juin 2020 - 21:14
Ils s’étaient mis d’accord sur la direction à prendre. Le mizujin ouvrit la voie et tous le suivirent. Appliquant les conseils avisé de l’impérial, le Hyûga activa par intermittence son Byakugan juste pour prendre l’information autour d’eux. Il aurait été dommage que le quatuor se fasse surprendre pour manque d’inattention. En même temps, il était absolument nécessaire, au vu de tous les cadavres ou squelettes qu’ils dépassaient ci et là au fur et à mesure de leur progression dans le pays oublié, que ce pays était laissé à lui-même c’est-à-dire à la bestialité et à l’anarchie. Les ninjas de la coalition avaient toutes les chances de devoir combattre avant la fin de leur périple. Ils en avaient toutes les chances. Pour peu qu’ils tombent sur une troupe, une escouade, un groupe ou peut-être même des individus isolés, le combat serait inévitable.

Regard comme perdu vers l’horizon lorsque son Byakugan n’était pas actif, le Hyûga ignorait littéralement les nombreux vestiges de corps de ce qui semblait être des gardes ou des soldats. Probablement que ceux-ci avaient vu leur vie brutalement stoppée suite à la mutinerie, la rebellion ayant rappelé à la face du monde l’existence de Wasure no Kuni. Quoi qu’il en soit, à force de progression, sous la direction de Shitteka, le quatuor était arrivé à l’entrée du fameux tunnel permettant d’accéder à l’autre partie de l’île, celle-là même où était enfermés les détenus ennemis des Daimyo et donc des peuples.

_ On doit s’engouffrer dedans ? Fit Tsuyoshi en activant son Byakugan d’une mudra. Sa mine changea sur le champ ayant tout de suite pris l’information autour d’eux alors qu’un cri se fit entendre. Il alerta ses compagnons : il s’agit d’une femme prise en chasse par quatre assimilateurs de feu. Ils arrivent sur notre position. Il marqua un temps d’arrêt et dit : On se cache ? On a peu de temps pour se décider !

Observant Shitteka et Yahiko, il finit par poser son regard en dernier sur la Byakuren. Il ne savait pas pourquoi, mais il lui semblait que les choses sérieuses allaient commencer. Que ce soit ici ou à l’intérieur du tunnel ou à la sortie du tunnel, ils devaient se préparer à tout. Le fait qu’une femme se fasse poursuivre par des assimilateurs était encore troublant. Pouvait-il rester actuellement sur cette île autre chose de de la vermine ? Avec de tels sauvages dans les parages et le temps passé depuis leur libération, il était fort probable que la réponse soit non. Cela dit, le problème de cette femme pouvait rapidement devenir le leur étant donné que plus les secondes passent et plus ils se rapprochent des infiltrés.


Spoiler:
 

_________________
Spoiler:
 


[MISSION/S/COALITION] LE CRISTAL PERDU - ACTE II [FT : YAHIKO, YUME, SHITEKKA, TSUYOSHI] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Kaguya Shitekka
Kaguya ShitekkaEn ligne

[MISSION/S/COALITION] LE CRISTAL PERDU - ACTE II [FT : YAHIKO, YUME, SHITEKKA, TSUYOSHI] Empty
Mar 30 Juin 2020 - 0:08
[MISSION/S/COALITION] LE CRISTAL PERDU - ACTE II [FT : YAHIKO, YUME, SHITEKKA, TSUYOSHI] Xhvf

La traversée de la Forêt des Condamnés n'avait rien d'une excursion paisible. Le mugissement du vent tenait en haleine constamment le voyageur qui osait s'aventurer en ces terres désolées, exsangues de toute humanité. Seul le visage flétri de l'homme, autrefois gardien des lieux, faisait figure de forme de vie éteinte entre deux arbres aux traits tantôt humanoïdes, tantôt difformes. Shitekka s'était préparé mentalement à se confronter à cette vision cauchemardesque. Entre deux volutes de brume cendrée, on distinguait parfois un pendu. Parfois un charnier, où les lois de la physique semblaient atteindre leurs limites sur l'anatomie des macchabées. Cela ne l'empêchait pas de ressentir du dégoût au sein de cette sylve maudite.

Le ramat était corrompu par ces massacres à répétition. Il le sentait. Nauséeux, le Kaguya guida les membres de la Coalition tant bien que mal à travers le bois. Luttant contre ses propres sens, il put trouver du réconfort dans la vue absolue de son acolyte Hyūga pour se frayer un chemin sans grande peine parmi les pièges que recélaient ces bois. Face à la facilité déconcertante avec laquelle ils évoluèrent dans cet environnement, il regretta de ne pas avoir pu progresser ainsi la première fois qu'il foula le lieu en présence de Wutu-Fuku.

Au bout de longues minutes passées dans la forêt des damnés, le groupe approcha de la frontière avec le tunnel. Cette même limite, reforgée au gré d'un combat monstrueux auquel participa Shitekka, le plongea dans un état de malaise. Comment garder la face aux côtés des membres de la Coalition shinobi en présence de cette seconde forêt d'os aux proportions absurdes ? Le gardien de Saroruncasi se rappela alors de son briefing avec le Mizukage septième du nom. Après une grande inspiration, le sérieux envahissait à nouveau les traits de son visage, tandis qu'au loin, une menace se profilait dans leur dos.

La pupille d'albe n'eut aucun mal à mettre un visage sur ce cri perçant qui s'échappait par delà l'entrée de la Forêt des Condamnés. Une femme en détresse, aux trousses avec une bande de pyromorphes. Même sans la description précise de Tsuyoshi, Shitekka se serait largement contenté du cri désespérée de la fuyarde. Une partie de son esprit l'invitait à se dérober de cette distraction, et de se reconcentrer sur sa mission. Mais il lui paraissait impardonnable de laisser livrée à son sort cette femme. Le récent souvenir du bûcher humain entretenu par ces maîtres du feu, conté avec froideur par le Hyūga acheva de confirmer sa décision.

Le groupe avait besoin de directives suite à cet obstacle. Après le rapport de Tsuyoshi, le Kaguya décida de prendre l'initiative.

« On ne peut pas se permettre de laisser cette femme sans défense. Je… »
Il s'apprêtait à affirmer ses convictions personnelles. Le meurtre était un crime atroce pour les Urumis, puisqu'il privait le tueur d'un séjour vers la demeure des dieux : le kamuy-kotan. Au lieu de quitter le monde des humains pour une éternité parmi les esprits et ses ancêtres, il était condamné à errer sans enveloppe charnelle pour le restant de ses jours sur terre. Bien qu'il se doutait que ces hommes du feu avaient péché plus d'une fois déjà, il ne pouvait se permettre de les laisser semer le chaos davantage. Aussi, plutôt que de se dévoiler, il décida plutôt de rationaliser son intervention.
« Le risque qu'ils nous poursuivent jusque dans le tunnel est trop grand. Là-dedans, je doute qu'on soit à l'aise pour faire quoique ce soit contre eux. Je propose de… les neutraliser. Et qui sait, peut-être que cette femme saura nous renseigner sur les lieux. »
Shitekka balaya du regard autour de lui, en quête d'approbation parmi les siens. Le temps était compté, avant que le groupe hostile ne s'approche d'eux. Il fallait par conséquent se préparer au plus vite, et surtout au pire.
« Sendai-san, j'aimerai que vous m'assistiez pour les neutraliser. J'ai une idée pour retenir leurs mouvements, je vous laisserai d'abord l'initiative pour les surprendre, avant que je restreigne toute retraite possible. Pour ça, nous allons nous cacher par ici, à la frontière entre la forêt de bois et celle d'os. »
Il se tourna ensuite vers Byakuren Yume.
« Byakuren-san, puis-je compter sur vous pour tenter d'intercepter cette femme ? Pendant que Sendai-san et moi nous occuperons les assimilateurs, vous aurez le champ libre pour la sauver. Je vous suggère de vous avancer dans la forêt d'os, et de vous tenir prête, bien dissimulée. »
Il ne restait plus que Hyūga Tsuyoshi, vers qui ses iris mordorés se posèrent.
« Hyūga-san, je compte sur vous pour faire le lien entre Sendai-san, Byakuren-san et moi-même. Vos talents héréditaires seront un précieux atout pour parer à toute éventualité. »
Une fois le plan détaillé, Shitekka laissa le reste de l'escouade se placer en conséquence, afin d'être prêts à accueillir au mieux la bande d'assimilateurs ainsi que cette femme qui, au milieu de cette forêt sinistre, représentait un potentiel espoir pour les aventuriers en quête du cristal perdu.


Spoiler:
 

_________________
[MISSION/S/COALITION] LE CRISTAL PERDU - ACTE II [FT : YAHIKO, YUME, SHITEKKA, TSUYOSHI] Shitenousigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine https://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Byakuren Yume
Byakuren Yume

[MISSION/S/COALITION] LE CRISTAL PERDU - ACTE II [FT : YAHIKO, YUME, SHITEKKA, TSUYOSHI] Empty
Mar 30 Juin 2020 - 0:58

Le cristal perdu

Plus votre avancée était conséquente, plus votre horizon se transformait en un décors délabré et morbide. Tu ne comptais plus les vestiges de la mort que vous aviez croisé en courant. Tantôt des pièges usés, qui avaient déjà servi vu les taches noircies qui en découlaient, tantôt des restes humains pendus à des arbres. Tout en ces lieux empestait la colère et la vengeance. Deux cent ans d'abandon et d'isolement qui avaient mené à une terre d'épouvante, de massacre. Les anciens gardes avaient été décimés, et les anciens détenus régnaient désormais en maître sur ces îles oubliées.

Tu avais du mal à garder ton calme, à ne pas perdre ton attention au profit des ossements et des corps décharnés qui encerclaient votre chemin comme pour vous dire de fuir à tout jamais. Tu entendais presque leurs cris, ceux qu'on pousse lorsqu'on est en proie à la terreur, aux prémices de la mort.

La douleur, la peur.

Le symbole même de Wasure. Celui qui t'avais poursuivie dans l'ombre une année durant. Mais dorénavant, tout était décuplé, plus intense. Parce que le temps avait laissé le massacre se faire ; Parce qu'en un an, la prison avait dégluti sur ces terres le pire qu'elle avait à vomir. Une bile amère, toxique, qui avait tout ravagé sur son passage. Même les arbres semblaient trembler sous une pression malsaine.

L'entrée du tunnel se fait plus proche ; mais votre attention est happée par un cri féminin. Tsuyoshi fait vite état de la situation ; celle-ci est poursuivie par quatre individus aux cheveux embrasés ; supposément assimilateurs de feu. Wasure était réputée pour avoir enfermé ce qu'elle ne pouvait contrôler. Les individus qui incarnaient les éléments en faisaient partie.

La décision est rapidement prise par tes responsables ; ils veulent intervenir, mais ils veulent le faire bien. Le Kirijine incarne à la perfection son rôle de leader et donne les directives à suivre. Pour le moment, deux d'en vous iraient se cacher à la bordure du tunnel, pendant que deux autres attendrons sagement que le collectif arrive. Ils voulaient surprendre les agresseurs, les attaquer de dos. C'était judicieux si tenté qu'ils n'aient pas attrapé la fille avant.

Un pari risqué, mais jouable. Ton visage hoche pour approuver le scénario, avant de se retourner pour continuer sa progression à tâtons, quelques mètres plus loin, vers ce que Shitekka décrivait comme la forêt... d'os.

Ton regard comprend pour la première fois que les arbres avaient disparu au profit d'immenses os souillés. Un élan de dégoût te fait écarter d'un pas de l'un d'entre eux, mais ton dos tombe rapidement au contact d'un nouveau. Des os. Des os partout. Tu sens la nausée revenir, la bile remonter. Une main passe derrière ton masque et tente de retenir ce que l'horreur de cet endroit poussait à faire sortir de ta bouche.

À vomir.
À  fuir.
À  mourir.


Accroupie au milieu de ce cimetière funeste, tes yeux scrutent et attendent, impuissants, que la situation arrive à son terme. Ton rôle était d’accueillir la femme en détresse quand elle serait à votre niveau, mais tu peinais à ne pas suffoquer au milieu de cette forêt inhumaine... Ou plutôt trop humaine.

Spoiler:
 


_________________
Shiroi Kujaku — I am blooming from the wound where I once bled
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2234-le-paon-blanc https://www.ascentofshinobi.com/t3335-byakuren-yume-le-paon-blanc
Sendai Yahiko
Sendai Yahiko

[MISSION/S/COALITION] LE CRISTAL PERDU - ACTE II [FT : YAHIKO, YUME, SHITEKKA, TSUYOSHI] Empty
Mar 30 Juin 2020 - 3:04
L’atmosphère était déjà suffisamment désagréable. Je pesais mes mots. Mon regard s'horrifiait de plus en plus, à chaque pas que je faisais dans cette infâme forêt sombre. Je crois que je ne réalisais pas vraiment ce que je voyais. Des corps, pendus, ou du moins ce qu'il en restait. Des positions qui marquaient la douleur, qui marquaient la peur. Des odeurs nauséabondes, qui rappelaient le funeste destin qu'avaient attendu les geôliers, et qui empiétaient sur l'air que nous respirions. La brume se mélangeait à ces senteurs d'outre-terre, partout autour de nous. Tout avait de quoi nous rendre fou. Le visu, l'odorat... Et il ne fallut que peu de temps avant que même l'ouïe soit impactée.

Une fois que nous eûmes dépassés une forêt tout à fait banale, tant elle était logiquement composée d'arbres et de végétations quelconques en plus des pièges et autres horreurs, c'était presque avec apaisement que je vis qu'elle se transformait, petit à petit, en une espèce de forêt... d'ossements humains. Tout aussi macabre, mais elle avait au moins l'honneur de ne contenir ni cadavres, ni pièges. C'était une horreur, mais ne plus voir ces corps qui avaient soufferts ou les mécanismes qui permettaient à des corps de souffrir, ça avait presque de quoi adoucir l'esprit.

La véritable problématique avec tous ces paysages est qu'ils imposaient, aux yeux et à la mémoire, des images si fortes qu'elles écrasaient le déni. Je voulais ne pas réaliser ce que je voyais, je voulais croire en un cauchemar, que rien n'était vrai et que j'allais tout oublier en pensant à autre chose, comme si rien de tout ça n'existait. Mais les voir aussi fréquemment me marquaient, elles me montraient qu'elles étaient là et que le monde n'était pas un paradis, elles me faisaient réaliser toute la misère, toute l'horreur qui nous entourait sans que nous puissions nous en rendre compte. La mission me rappelait que je devais garder la tête haute, mais mon humanité m'appelait à courber l'échine devant le poids de cette épouvante.

Nous arrivâmes enfin près du tunnel, mais alors que je m'imaginais le franchir avec toutes les précautions nécessaires, un cri strident retentit derrière nous. Mes yeux s'écarquillèrent devant cette folie... nous n'avions pas besoin de ça. Aucun de nous quatre ici ne voulait voir quelqu'un qui avait besoin d'aide. Les infos de Tsuyoshi fusèrent, quatre élémentalistes qui poursuivaient une jeune femme, courant pour sa vie. Mon esprit de preux chevalier, comme ceux que l'on entendait dans ces stupides contes, me criait de courir la sauver. Mais nous ne devions pas le faire : cette vie, contre le monde entier.

Et malheureusement, elle courait sans le savoir vers nous.

-"Non...", susurrais-je instinctivement, sans que je ne puisse contrôler cette intervention, le regard perdu sur le sol, plongé dans mes pensées.

Je ne voulais croire que nous allions devoir nous confronter à l'horreur. La subir était déjà assez compliqué, et nous étions maintenant face à un dilemme affreux : se cacher et l'ignorer... ou les affronter et la sauver. Shitekka avait fait son choix, une option que personne ici ne souhaitait entendre mais qui reposait sur des justifications justes. Il fallait que nous ouvrions les yeux, tous ici. Ce n'était pas qu'une question de la sauver, c'était une question de nous sauver. D'une pierre, deux coups, en espérant qu'elle puisse en plus nous renseigner sur ce que nous recherchions ici.

Au milieu de tous ces énormes os qui se tordaient dans tous les sens, formant des espèces de troncs assez larges mais difformes, les ordres du Kaguya pleuvaient. J'étais assigné à l'attaque par surprise, je devais me cacher et les prendre de dos tandis que nous les laisserions passer, Shitekka et moi, laissant Yume et Tsuyoshi s'occuper de récupérer la jeune fille... Ce qui signifiait qu'une grosse partie du plan reposait sur moi, et ma capacité à les éliminer vite et bien.

-"Je me mets en place. On se retrouve juste après, je compte sur vous. Shitekka, tu me feras un signe au moment d'attaquer, pour que nous nous synchronisons."

Je me rendis rapidement au premier véritable arbre que je voyais, qui se situait à la frontière entre cette forêt d'os et la vraie forêt. Je grimpa rapidement dessus, caché par les feuillages, ma technique de dissimulation toujours activée. J'étais placé, et mes camarades devaient l'être aussi.

Moi, sur mon arbre, caché du sol, dissimulant mon chakra. Shitekka, pas loin de moi, nous pouvions nous voir l'un l'autre mais la dissimulation de chakra et notre position devaient nous permettre d'être inexistants aux yeux des élémentalistes. Yume et Tsuyoshi, proches du tunnel, cachés par les immondes os.

Nous n'avions qu'à attendre qu'ils nous franchissent pour commencer à agir. En espérant que la jeune fille puisse courir assez longtemps.


Résumé:
 

_________________
[MISSION/S/COALITION] LE CRISTAL PERDU - ACTE II [FT : YAHIKO, YUME, SHITEKKA, TSUYOSHI] Mkhr
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363
Narrateur
Narrateur

[MISSION/S/COALITION] LE CRISTAL PERDU - ACTE II [FT : YAHIKO, YUME, SHITEKKA, TSUYOSHI] Empty
Mer 1 Juil 2020 - 22:54
Vous étiez prévenu par Tsuyoshi de l’approche d’une femme poursuivie par un groupe d’élémentaires de feu se rapprochant dangereusement de la Forêt des Condamnés. Face au tunnel, vous étiez confrontés face à un choix, aider l’inconnue ou l’abandonner à son sort, sachant que vous étiez ici pour un objectif bien particulier. L’ambiance de la forêt et son épais feuillage vous offrait un semblant de camouflage visuel face à la perspective qu’on vous repère sur-le-champ. Plutôt que d’intervenir immédiatement, vous vous mettez d’accord sur un plan d’action sous l’impulsion du Kaguya, lequel propose simplement de rester cachés pour éviter de vous dépenser inutilement, et sauver la femme qui remarqua la main tendue de la Byakuren. Elle fut surprise de voir des nouveaux visages à Wasure, mais suivit finalement son intuition en décidant d’accepter l’aide de la princesse dont l’apparence et le charme inspiraient une certaine quiétude, même si à l’intérieur elle tentait de refouler son dégoût pour les cadavres humains pendus en l’air.

« M-Merci… »

Elle soupira longuement en s’asseyant sur une branche, essoufflée, elle avait les pupilles fixées sur l’horizon où les Assimilateurs s’étaient subitement arrêtés, comme s’ils étaient sur leurs gardes. Se doutaient-ils que des individus s’y cachaient? Avaient-ils ressenti votre présence? Le Hyûga peut voir distinctement que parmi les quatre silhouettes de feu, des orbes incandescentes à la place des yeux, sa crinière flamboyante flottant au vent, un homme au visage stoïque et dégageant une quantité spectaculaire de chakra, bien supérieure à celles des trois autres, semblait regarder dans votre direction mais sans prononcer un mot ou exprimer sa frustration quant à la fuite de la femme qu’ils poursuivaient. Il tourna simplement les talons et les trois autres le suivirent spontanément, comme un seul homme, pour retourner auprès de leurs pairs.

« Ils n’oseront pas venir jusqu’ici. Suivez-moi! »

Elle se laissa glisser de la branche et vous guida à l’intérieur du tunnel où vous n’osiez pas encore vous aventurer. Vous n’aviez pas vraiment d’autre chemin à emprunter étant donné les circonstances, et le cristal était dans cette direction, peut-être aussi que l’inconnue pouvait vous renseigner sur la situation du pays? L’intérieur du tunnel était plongé dans un noir total, mais les pupilles blanches de Tsuyoshi permirent de déceler la présence d’un homme au milieu, et à ses côtés deux de ses lieutenants vraisemblablement. Contrairement à la dernière visite de Shitekka, l’état du passage sous-marin était bien moins sinistre, puisqu’il n’était plus jonché de cadavres.

Une forte odeur cendrée emplissait désormais l’atmosphère, et soudain, une flammèche perça le voile des ténèbres, une lueur isolée qui éclaira le visage d’un homme allumant la cigarette à la bouche, avant de déclarer d’une voix calme mais autoritaire:

« Tu en as mis du temps... »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Le Seigneur des Cendres
Le Seigneur des Cendres

[MISSION/S/COALITION] LE CRISTAL PERDU - ACTE II [FT : YAHIKO, YUME, SHITEKKA, TSUYOSHI] Empty
Mer 1 Juil 2020 - 23:58
« … et vous êtes?

Il vous scruta longuement alors que la femme que vous aviez secourue le rejoignit promptement, indiquant qu’ils étaient du même “groupe”, elle entoura même son bras, indiquant qu’ils étaient certainement plus proches qu’avec le reste de leur cohorte. Plutôt que de l’hostilité, s’installait une aura de méfiance entre vous et le groupe qui vous barrait le passage jusqu’à l’autre extrémité du tunnel que vous croyiez apercevoir…

« De la concurrence? Comme si on était pas déjà de trop sur cette île maudite.

Des renforts de la part des seigneurs pour reprendre le pays? »

Les deux autres lieutenants tapis dans l’ombre avait leur visage encore dissimulé, seul celui de leur chef s’illuminait et son regard mordoré se déposait sur les figures dans le noir qu’il venait d’entendre arriver. Tournant lentement la tête en direction de l’un de ses deux acolytes, il acquiesça comme pour lui donner l’ordre de passer à l’action. Alors que celui-ci commençait à composer des mudrâs, la jeune femme l’interrompit pour intervenir en faveur des quatre shinobis qu’elle venait de rencontrer par hasard.

« Attends. Peut-être que c’est justement une bonne opportunité pour nous de nous allier avec eux? Après tout, nous avons un ennemi commun n’est-ce pas? »

Les mots de la demoiselle trouvèrent écho chez son supérieur et bien-aimé, lequel semblait réfléchir quelques instants, avant de relâcher une longue taffe entre ses lèvres gercées. Il toisait le groupe de shinobis en pesant le pour et le contre, étaient-ils vraiment fiables sachant qu’ils étaient techniquement au service des seigneuries? Il ne pouvait que ressentir du mépris à leur égard, et pourtant il puisa dans son for intérieur pour voir un intérêt commun dans une telle collaboration.

La tension redescendit d’un cran, ainsi que la terrible émanation de chakra qui se dégageait de l’homme à la tête du groupe. Il se décida à accorder le bénéfice du doute aux quatre inconnus qui lui faisait face, peut-être aurait-il quelque chose à en tirer finalement?

« Des chiens à la botte des seigneurs... »

Il était probable qu’ils soient au courant du cristal, dans la mesure où ils semblaient avoir une certaine présence sur l’autre partie de l’île, celle dominée par la Prison Inavouée. Il vous serait donc impossible de poursuivre votre route et aller vérifier de vous-même sans répondre aux questions de l’homme face à vous.

« … j'ose croire que vous venez dans un objectif bien précis. Il n'y a pas grand-chose à visiter, car comme vous pouvez le voir... Wasure n'est que ruines et désolation. Mais qui sait, peut-être me donnerez-vous une bonne raison de ne pas vous tuer ici et maintenant. »
Revenir en haut Aller en bas
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

[MISSION/S/COALITION] LE CRISTAL PERDU - ACTE II [FT : YAHIKO, YUME, SHITEKKA, TSUYOSHI] Empty
Ven 3 Juil 2020 - 1:25
Le Hyûga acquiesça d’un hochement de tête lorsque celui qu’ils avaient tous désigné comme le chef de mission décida d’aider la jeune femme. Tsuyoshi n’était pas forcément d’accord. Après tout, il l’avait lui-même suggéré. S’il n’avait s’agit que de lui, il se serait caché laissant faire les barbares entre eux. Cette île était laissée à elle-même, plongée dans le chaos le plus absolu. L’une des puissances régnant ici devait normalement avoir dominé sur toutes celles existantes. D’une façon ou d’une autre. Voilà la raison pour laquelle le Hyûga pensait qu’il valait mieux simplement se cacher et ne pas prendre de risque malgré le fait que les assimilateurs et leur proie se dirigeaient droit sur eux. Seulement Tsuyoshi avait une vision particulière de son rôle de shinobi. Pour lui, le ninja est une arme, une arme au service de qui la manie, par extrapolation, au service d’une cause. Une lame n’a pas de sentiments ou d’états d’âmes à faire prévaloir, autant que faire se peut. Après tout, tout shinobi qu’il était, le Hyûga demeurait un homme. La décision de Shitekka était la sienne, il se l’était choisi pour chef sur cette mission et il devait lui faire entièrement confiance tant que le mizujin ne se fourvoyait pas de façon manifeste.

Le Hyûga se positionna au cœur de la forêt d’ossements. Cette forêt ne lui faisait pas peur. Elle ne suscitait en lui aucune émotion particulière, pas plus que la vue des cadavres. Il était suffisamment préparé pour savoir sur quel territoire de fou il mettait les pieds. Le Hyûga s’imaginait simplement que la forêt avait dû être produite par un Kaguya d’une puissance hors du commun. Une technique persistante donc, technique qui avait littéralement changé le paysage de l’île, du moins en cette partie de ce territoire. A mi-chemin entre Shitekka et Yahiko, Tsuyoshi restait à distance raisonnable de Yume qu’il devait protéger après tout. Sa cousine Toph ne lui pardonnerait certainement jamais de rentrer sans la Byakuren. De plus, il perdrait de précieux « points » aux yeux du Daimyo Byakuren Masato.

Byakugan actif, le Hyûga ne rata pas une miette de ce qui se passa. Il remarqua la puissance brutale, bestiale de l’un des assimilateur ; puissance largement supérieure à celles cumulées des trois autres. Il remarqua l’hésitation du quatuor d’assimilateur et l’arrêt de leurs poursuite lorsque la proie se rapprocha du tunnel. Au départ, Tsuyoshi crut qu’ils avaient été repérés, mais rapidement, il comprit que quelque chose d’autre avait fait reculer ces potentiels ennemis. Il regarda, de sa vision panoramique, les assimilateurs rebrousser chemin bredouille tout en demeurant vigilant sur la situation de Yume. Il finit par se rapprocher d’elle et de la pourchassée tandis que les deux autres membres de la coalition en faisaient de même.

_ Salutations jeune femme… Je suis avec elle. A priori vous ne craignez plus rien. Ils sont partis.

Alors qu’ils furent rejoint par les autres membres de la coalition et que la pourchassée semblait ouvrir la voie vers le tunnel, le Hyûga, légèrement en retrait, parla à Shitekka et Yahiko à ses côtés. Si Yume était plus proche du groupe que de la femme, alors elle entendrait aussi :

_ L’un des assimilateurs était largement plus puissant que nous… Son chakra était supérieur à celui des trois autres assimilateurs avec lui. Et pourtant cette puissance incarnée a semblé craindre quelque chose… Demeurons vigilants.

Alors qu’ils s’engouffraient dans le tunnel et que le noir commençaient à les envelopper le Hyûga fit un pas en avant et stoppa l’avancée de Yume et par là même du groupe :

_ Nous ne sommes pas seuls ! avait-il dit avant que la voix ne transperce la quiétude apparente dans le tunnel. Une voix calme, mais autoritaire… Des questions fusèrent. Des voix différentes. Les voyant ou plutôt distinguant leurs corps, malgré la pénombre ambiante, le Hyûga sut à peu près qui était qui ou du moins à qui appartenait la voix autoritaire. Les yeux s’habituant à la pénombre, ils finirent d’ailleurs par voir en partie leur interlocuteur. Les mots prononcés par celui-ci étaient durs… Un court silence s’installa tandis que la pression semblait monter en flèche. Il était clair que les membres de la coalition n’étaient pas face à des enfants de cœur. Tsuyoshi brisa le silence. Il fallait casser cette image qu’on leur donnait. Vraisemblablement, ils étaient plus ou moins démasqués quand bien même les propos de l’inconnu pouvaient être une façon de savoir qui ils étaient réellement.

_ Le chien hors de son territoire ou de la présence de son maître est comme n’importe quel autre animal être humain y compris : il fait profil bas et ne devient agressif que lorsque sa vie est en danger. Une courte pause. Il enchaîna : nos intentions ne sont pas agressives et nous n’avons aucune vue sur Wasure no Kuni. Nous sommes bel et bien ici pour un objectif précis. Cet objectif, une fois réalisé, nous nous replierons et à mon avis, vous n’aurez plus de nos nouvelles pendant de longues années. Soyez sereins, vous pourrez poursuivre vos activités ici comme bon vous semble.

Une nouvelle pause, le Hyûga s’avança un peu. Ses mains étaient décollées l’une de l’autre, aucun mudra en préparation donc même s’il était prêt à jouer de son taijutsu à tout moment.

_ Nous avons déjà montré que nos intentions sont bonnes. Cette femme était poursuivie et nous allions risquer nos vies pour elle. C’est déjà un bon début pour discuter sereinement n’est-ce pas ?

Et voilà que les idées de Shitekka portaient leurs fruits. Ils allaient pouvoir utiliser leur action en faveur de cette femme pour leur compte pour peu qu’elle ne soit pas une sans foi ni loi. Pour peu que les autres la jouent bien, ils pourraient savoir de quel ennemi commun la jeune femme parle et pourquoi pas avoir une idée d’où se trouve le cristal pour peu qu’il soit encore récupérable. Une alliance était largement profitable à la coalition. Après tout, qui sait ce qui les attendait au bout du tunnel ? Qui sait quels forces étaient au contrôle dans la zone à inspecter ?

_________________
Spoiler:
 


[MISSION/S/COALITION] LE CRISTAL PERDU - ACTE II [FT : YAHIKO, YUME, SHITEKKA, TSUYOSHI] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Byakuren Yume
Byakuren Yume

[MISSION/S/COALITION] LE CRISTAL PERDU - ACTE II [FT : YAHIKO, YUME, SHITEKKA, TSUYOSHI] Empty
Sam 4 Juil 2020 - 11:08

Le cristal perdu

Le sauvetage était une réussite exemplaire... Trop exemplaire pour qu'il ne soit pas suspect. Vos dissimulations n'y étaient pour rien : Les assimilateurs s'était arrêtés comme s'ils... avaient une limite à ne pas franchir. Une ligne invisible que seuls les locaux connaissaient et qui sectorisait l'île en terrain de chasse partagé. A chaque zone son prédateur.

L'avancée dans le tunnel n'en fut que la confirmation : Les hommes qui s'y trouvaient empestaient cette théorie ; vous annonçant comme de la concurrence ou des renforts seigneuriaux. Ces hommes tentaient-ils d'annexer cette île ? De la « purifier » ?

L'énigmatique silhouette qui barrait votre route se décida finalement à parler, et révéla en quelques mots seulement une aigreur qui faisait écho à son odeur calcinée. S'il n'avait pas été modéré par la jeune femme qui avait plongé à ses côtés ; le combat aurait été imminent. Mais grâce à elle, il vous donnait une porte de sortie à condition d'avoir des réponses sur les raisons de votre venue.

En soi, les raisons étaient simples, mais seraient-elles vues d'un bon œil ? Les villages s'unissant sous un nouvel emblème venant récolter ce qui avait été semé sur cette île maudite. Un semblant de déjà vu pour Wasure ; La prison était le fruit d'une Coalition de Seigneurs. Aujourd'hui, les shinobis agissaient d'eux même, mais la zone était prisonnière de ses remords, de ces 200 années de paralysie cachée.

Tsuyoshi était un bon vigile, mais ses mots hasardeux ne répondaient qu'à moitié aux interrogations. Pire, il se dédouanait de toute intervention future sur cette île, chose que tu ne comprenais qu'à moitié. S'engager sur le futur était un pari risqué et mensonger. Wasure serait probablement source de conflit, de convoitise... Peut-être même ces hommes étaient-ils ici pour instaurer leur propre règne... si ce n'était pas déjà le cas.

Pourquoi les assimilateurs enragés s'étaient-ils soudainement arrêtés ? Malgré la puissance confirmée de l'un d'en eux. Malgré la vélocité de leur particularité. Malgré les tourments qui les rongeaient. Peut-être qu'au final... Le roi de l'échiquier était déjà sous vos yeux.

La femme avait parlé d'un ennemi commun, mais parliez-vous réellement des même personnes ?

- Nous n'agissons pas à la demande des Seigneurs... Mais sous l'égide d'une Coalition et..

Dans ta paume germe un cristal translucide aux reflets bleutés ; une identité propre à ton essence de chakra.

-.. Nous sommes à la recherche d'un miroir de cristal qui ressemblerait à cela

C'était un pari risqué que de foncer tête baissée vers votre objectif, au nom de votre véritable souverain : La Coalition. Mais il fallait que les cartes soient franches dans ce jeu de présentation. S'il avait en horreur les seigneurs, il aurait peut-être un peu plus d'estime pour les villages ninjas qui unissaient leurs forcent à chercher l'identité de l'homme qui bouleversait le monde tout entier... Si tenté qu'il ne soit pas déjà dans leurs alliés.



_________________
Shiroi Kujaku — I am blooming from the wound where I once bled
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2234-le-paon-blanc https://www.ascentofshinobi.com/t3335-byakuren-yume-le-paon-blanc
Kaguya Shitekka
Kaguya ShitekkaEn ligne

[MISSION/S/COALITION] LE CRISTAL PERDU - ACTE II [FT : YAHIKO, YUME, SHITEKKA, TSUYOSHI] Empty
Dim 5 Juil 2020 - 13:39
[MISSION/S/COALITION] LE CRISTAL PERDU - ACTE II [FT : YAHIKO, YUME, SHITEKKA, TSUYOSHI] Xhvf

Tout bascula à une vitesse insoupçonnée pour le groupe de la Coalition.

La formation qu'avait mise en place Shitekka était prête à intercepter les assimilateurs. Byakuren Yume était positionnée pour sauver cette femme en proie aux pyromanciens. Le balafré n'avait aucune idée des forces en présence, ni de leurs chances de l'emporter. Seul important la réussite de leur plan à tout prix. La survie n'était pas une option : le secret du miroir perdu avait besoin d'être percé par les quatre shinobis de la Coalition. Ce fut sans compter sur la mystérieuse femme qui prit de court la princesse de Tsuchi et guida le groupe au sein du tunnel sous-marin. Malgré la présence d'un puissant chakra parmi les assimilateurs de feu, la traversée du tunnel se fit sans troubles.

La secourue renversa la situation : elle-même affirmait que ses poursuivants n'auraient pas la volonté de continuer de la poursuivre dans ce souterrain. Shitekka avait un mauvais pressentiment. Jusqu'ici, grâce aux compétences du groupe, il avait le contrôle sur la situation. Malgré les dangers de Wasure, ils étaient parvenus à se défaire des assimilateurs s'adonnant à de sombres rituels ignés, aux multiples pièges de la Forêt des Condamnés, le tout en supportant l'atmosphère délétère de l'île. Cette femme les conduisait à présent en terre inconnue, avec pour seule certitude qu'ils ne seraient pas poursuivis. La lumière blafarde de l'extérieur se mourrait au fil des mètres parcourus dans le tunnel sous-marin. Bien que confus par la succession des évènements qui échappaient à son contrôle, Shitekka se rattrapait en se félicitant intérieurement d'avoir enfin atteint ce lieu. Du fait de la Sorcière blanche et des découvertes qu'elle apporta, Wutu-Fuku et lui-même se retrouvèrent démunis, incapables de poursuivre leur exploration illégale du Pays Oublié. L'entrée du tunnel apparaissait dès lors comme un obstacle difficile à surmonter.

Malgré ce soulagement, Shitekka resta néanmoins préoccupé. L'atmosphère de ce monde d'obscurité l'inquiétait. En quittant la forêt des os malades, l'entrée du tunnel semblait accueillir les voyageurs du Yuukan avec malice. Le léger souffle qui émanait de la cavité, unique preuve d'un lien avec l'autre île était un murmure démoniaque qui délivrait un message peu rassurant aux aventuriers : vous qui entrez ici, abandonnez toute espérance..

Bientôt, la lumière fut engloutie par l'ombre. Seule subsistait une lueur, rassurante au prime abord, mais qui avec la proximité, brossait le portrait d'une nouvelle présence. Un proche de la femme, tout comme les deux hommes qui l'accompagnaient. La pupille de Tsuyoshi révéla au groupe la menace qui se tenait devant eux. Malgré sa cigarette et sa démarche décontractée, le personnage énigmatique qui leur barrait le passage représentait une colossale réserve de chakra. Sûrement davantage que l'assimilateur de feu qui s'arrêta à l'entrée du tunnel, de quoi expliquer pourquoi la bande d'assimilateurs décida de ne pas y pénétrer.

Face à un tel rapport de forces inégal, seuls les mots pourraient faire la différence. Lorsque le fumeur décida d'interpeller le groupe, ce fut sur le terrain de l'ambition, et du dédain des seigneuries du Yuukan qu'il lança la discussion. Le Hyūga ne manqua pas de riposter avec véhémence à la pique lancée par le Seigneur des Cendres, tandis que son associée Iwajin resta sur la défensive, moins expressive. Tous deux néanmoins exposèrent l'objectif du groupe, avec plus ou moins d'opacité. Dans cette situation, il paraissait nécessaire de montrer son jeu, sans pour autant dévoiler sa main entière. Leur interlocuteur représentait pour l'heure un allié potentiel comme un nouvel ennemi.

Dans la pénombre du tunnel, le Kaguya décida enfin de sortir de son silence. S'il ne s'était pas encore exprimé pour l'heure, il trépignait cependant d'impatience. Le poing serré, les sourcils froncés, il s'avança vers la silhouette enfumée pour s'exprimer à son tour.

« Des chiens à la botte des seigneurs ? … Dois-je rappeler ici ce qu'il est arrivé au dernier seigneur de l'Eau qui a osé mettre en danger l'Archipel de Mizu ? Il a disparu du Pays sans bras. »
Cette première annonce faite, Shitekka s'avança davantage.
Il faisait à présent face au cendré, plongeant ses iris fauves dans son regard sibyllin.

« J'ai rejoint la Coalition au nom de mon Archipel, et de ses habitants. Certainement pas au nom d'un seigneur. Comme l'ont souligné mes camarades, nous sommes à la recherche d'un miroir. Cet objet pourrait s'avérer être très important, et pourrait permettre de sauver le plus grand nombre dans le Yuukan. »
Shitekka essaya de se calmer. Il devait éviter de trop s'emporter. Sans quoi, ses émotions prendraient le dessus sur sa raison, au risque de compromettre la réussite de sa mission sur le Pays Oublié. Il prit une grande inspiration, avant de reprendre.
« J'ai peu d'estime pour les seigneurs. J'en veux notamment à celui de Mizu, vous pouvez me croire à ce sujet. »
Plutôt que de s'appuyer exclusivement sur les mots, comme le firent ses prédécesseurs du village caché d'Iwa, le Kaguya décida d'en venir aux preuves. Son chakra infusa son ossature. Dans le silence sépulcral du tunnel, on distinguait un faible cliquetis organique. Le balafré apposa sa main droite à la base de sa nuque : sa peau s'écorcha, et libéra son axis ainsi qu'une légère escorte de vertèbres. L'ensemble se fendit à son tour, pour libérer un petit parchemin dont il s'empara aussitôt. Seul face au Seigneur des Cendres, il déroula sous ses yeux le dit rouleau de tel sorte à ce que seuls ses yeux aient le monopole du contenu de ce parchemin.
« Des femmes ont été arrachées à leur famille, leur progéniture elle-même arrachée à leur mère et à la vie, uniquement pour parvenir à ce triste résultat. Tout ça par la faute des élites de mon clan, et la complicité de la seigneurie de Mizu. Je leur en veux profondément, sachez-le. Et j'ai juré de tout faire en mon pouvoir pour rendre justice à ceux qui ont souffert de ce sort. Peut-être en savez vous quelque chose, j'ose espérer. Et je vous en serai reconnaissant si vous pouviez me partager votre savoir à ce sujet. »
Il se souvenait de sa discussion avec son second sensei, le Mizukage septième du nom Nobuatsu Saji. Lui-même s'était promis de ne pas révéler les secrets de son clan au grand public. Une telle annonce risquerait de plonger la Brume dans un nouveau conflit interne. L'ampleur de ces tensions n'en serait que plus vivace si la nouvelle se propageait dans la Coalition shinobi, où l'information pourrait être utilisée à mauvais escient. Mais la situation lui imposa de faire sacrifice de cette donnée pour montrer sa bonne foi envers celui qui les menaçait de mort.
« Je… je suis certain que nous partageons des intérêts communs. Des ennemis communs aussi, probablement. Plutôt que d'entretenir la violence qui tourmente ce pays, pourquoi ne pas discuter, voir comment travailler ensemble pour sauver ce qui peut l'être ? »
Le Kaguya empoignait fermement le parchemin qu'il dévoila à son allocuteur. Mais son ton plus apaisé, et sa sincérité quant à ses intentions montrait qu'il était déterminé à faire tout son possible pour empêcher que Wasure n'alimente sa réputation de terre de désolation et d'horreur.


Spoiler:
 

_________________
[MISSION/S/COALITION] LE CRISTAL PERDU - ACTE II [FT : YAHIKO, YUME, SHITEKKA, TSUYOSHI] Shitenousigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine https://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Sendai Yahiko
Sendai Yahiko

[MISSION/S/COALITION] LE CRISTAL PERDU - ACTE II [FT : YAHIKO, YUME, SHITEKKA, TSUYOSHI] Empty
Dim 5 Juil 2020 - 15:14
Adossé à mon arbre, accroupi sur ma branche, je n'attendais que le feu de départ de Shitekka pour lancer ma technique meurtrière, de dos, sur les quatre assimilateurs qui poursuivaient une jeune femme dont nous ne connaissions que le cri. Je les entendais s'approcher, au crépitement des branches aplaties, au tremblement du sol qui marquait la peur, au résonnant bruit de chaque pas qui écrasait la terre que les cinq parcouraient. Le cri continuait, jusqu'à ce que seule la femme dépassa la position du Kaguya et moi. Les quatre flamboyants s'étaient arrêtés, net, comme s'il y avait une frontière qu'ils ne savaient franchir. Comme s'il y avait quelque chose de suffisamment impressionnant et effroyable qu'ils devaient éviter. Nous ? Certainement pas.

La princesse en avait sauvée une autre, l'agrippant héroïquement par le bras, et la cachant derrière les os tandis que les assimilateurs prenaient le large. Il y avait quand même un certain soulagement, même si la mission n'était pas encore achevée. Nous avions sauvé une personne, certes, mais nous avions encore tant à faire qu'il m'était impossible de ne plus avoir peur. Je descendis ainsi de ma branche, calmement, rejoignant notre petit groupe qui s'était séparé temporairement, et je suivis la jeune fille suite à ses directives. La phrase "les ennemis de mes ennemis sont mes amis" sonnait plutôt juste jusque là, si elle était chassée par les manipulateurs de feu de l'île, nous avions sûrement de quoi nous entendre.

Accompagnés par elle et le Byakugan de l'Hyûga, nous entrâmes dans le tunnel. Le danger ne venait ainsi plus de derrière nous, mais bien d'en face. Un chakra colossal émanait de l'intérieur du tunnel, malgré la pénombre qui nous empêchait de discerner grand chose. Seuls les yeux de Tsuyoshi nous aidaient à avancer, jusqu'à ce qu'une petite lueur vint éclairer le visage d'un mystérieux homme, qui n'avait pas l'air aussi dépourvu d'esprit que nos précédents chasseurs. Bien que cela n'empêchait pas son animosité, nous fûmes sauvés par l'intervention de la demoiselle qui, en plus de s'avouer petite amie de ce seigneur de l'ombre, venait de faire tourner le karma en notre faveur. Notre bravoure, bien qu'elle n'eût pas porté ses fruits sur le moment, venait d'être récompensée par notre survie face au monstre qui nous faisait face.

Et une question vint trancher le calme de la situation : "Saurez-vous me donner une raison de ne pas vous tuer ?"

Je ne savais pas vraiment comment réagir à cette interrogation. Nous aurions pu tous paniquer et parler à ne plus en pouvoir, le suppliant de nous garder en vie. Son chakra était effrayant, mais nous pouvions aussi envisager le combat et tenter de vaincre l'inconnu. Le tunnel n'était pas bien grand, la protection totale n'était pas compliquée, et nous avions de quoi riposter. Mais l'objectif était-il vraiment de combattre ici, au risque de se vider de son chakra ou de sa vie ? Au delà du simple combat, nous mettions en jeu la potentielle obtention de ce que nous convoitions : le cristal. Inutile de s'affronter, nous ne voulions que des informations. Il n'y avait ainsi qu'une seule raison d'utiliser des techniques : défensivement, pour protéger nos vies.

Et chacun leur tours, mes camarades donnèrent leurs raisons de garder notre petit groupe en vie. Nous avions sauvé sa femme malgré la peur, nous recherchions un cristal, nous n'étions pas à la solde d'un quelconque Seigneur, et nous avions même des intérêts communs : la lutte contre les assimilateurs de cette île. Mais de nombreuses questions me préoccupèrent. Ils étaient quatre, dont une qui ne savait apparemment pas se battre, en plein milieu d'un tunnel qui séparait deux îles. Contrôlaient-ils seulement le tunnel, ou avaient-ils aussi le contrôle de toute la seconde île ? Si c'était le cas, cela pouvait nous faciliter la tâche. Je ne voulais pas les ensevelir sous les informations, ainsi, je ne me permis qu'une petite intervention.

-"Nous venons en paix, messire. Le cristal que nous recherchons devrait se situer de l'autre côté du tunnel, dans votre dos. Mais si vous êtes cachés dans la seule voie vers cette deuxième île... cela veut-il dire qu'elle est sous votre contrôle absolu ?"

Il y avait quelque chose d'effrayant dans cette idée. Si à trois, ils avaient réussi à reconquérir complètement l'île de la Prison Inavouée, leur puissance était inégalable. Par contre, si nous réussissions à nous entendre, et qu'ils contrôlaient effectivement cette seconde terre, nos recherches pouvaient aboutir bien plus vite. Il y avait un allié d'exception à se faire, et en vue de la dangerosité de la mission, ça n'était pas à lésiner.

_________________
[MISSION/S/COALITION] LE CRISTAL PERDU - ACTE II [FT : YAHIKO, YUME, SHITEKKA, TSUYOSHI] Mkhr
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363
Le Seigneur des Cendres
Le Seigneur des Cendres

[MISSION/S/COALITION] LE CRISTAL PERDU - ACTE II [FT : YAHIKO, YUME, SHITEKKA, TSUYOSHI] Empty
Mar 7 Juil 2020 - 1:46
Il écoutait les réponses des shinobis face à lui tout en relâchant par intermittence des nuages de fumée depuis sa bouche. Son expression ne semblait pas changer au gré des révélations apportées par ceux qu’il considérait comme des laquais des seigneurs, une expression qu’il n’employait pas à la légère tant sa haine pour les grandes puissances qui l’ont confiné lui et ses frères l’ont rongé jusqu’à ne faire de lui qu’un réceptacle de violence et de terreur. Il n’était après tout que le fruit du mal qu’on lui avait fait subir, le pays était devenu le reflet du désespoir et de la cruauté de l’homme envers l’homme.

Qu’en savaient-ils? Ils s’aventuraient dans les terres désolées d’un pays torturé et livré au chaos le plus total, ce charnier n’appartenait plus aux seigneurs, il se l’était fait sien. Face à ceux qui se crurent jadis maîtres du monde et qui le pensent encore, il fallait une puissance qui puisse leur tenir tête et rappeler les conséquences des atrocités commises. Il serait le seigneur des oubliés, le seigneur des opprimés, surplombant une montagne de cadavres de frères et soeurs qui n’avaient demandé qu’à être émancipés du joug des esclavagistes, aujourd’hui exterminés jusqu’au dernier.

Alors que pouvait-il comprendre des déblatérations de ces étrangers? L’intérêt commun pour seul dénominateur, il comptait sur leur réponse pour dissiper la noirceur qui s’emparait de son esprit, et la résolution impitoyable qui l’avait transfiguré à jamais. Tandis que l’homme aux pupilles blanches fit appel à la raison de l’auto-proclamé seigneur du pays, la jeune femme aux allures de princesse fit montre de franchise en dévoilant l’objet de leur visite à Wasure no Kuni, appuyé par la déclaration du jeune balafré aux yeux mordorés, lequel fit appel à la compassion de l’homme au regard patibulaire en partageant le fléau dont ses congénères des os avaient été victimes à la Prison Inavouée.

Il en voulut pour preuve le rouleau doré qu’il tenait entre ses doigts, une histoire qui ne tira guère la moindre larme auprès du Seigneur, bien trop obsédé par le fait qu’il avait face à lui des shinobis et donc des vassaux des seigneuries et relayaient donc leur volonté. Ils représentaient, sans la moindre exception, des ennemis de sa cause. L’hypothèse de l’homme aux cheveux blancs tira un léger rictus sur sa mine empreinte d’austérité.

« Un morceau de cristal. Vous voulez dire celui-ci? »

Il tira de la poche de son trenchcoat un objet transparent et opalescent, un éclat de cristal. Brillant sous la lumière de sa cigarette illuminant cette zone au coeur de l’obscurité. Il jongla avec l’objet en le lançant une fois dans sa main avec indolence, et à en juger par la réaction des quatre intrus, il en conclut que ce cristal avait plus d’importance qu’il ne le pensait. Il s’amusait un peu de la situation, et se doutait qu’il était possible qu’ils aient recours à la manière forte pour lui subtiliser l’objet des mains. Mais évidemment, il avait plus d’un atout dans sa manche.

« Je suppose qu’avant d’arriver ici vous avez fait la rencontre de ces… monstres de feu. Si vous avez réussi à traverser l’île sans une égratignure c’est que vous n’avez pas eu à les affronter, alors qu’ils sont à l’affût de la moindre opportunité de s’attaquer aux voyageurs. Ce sont des bêtes sanguinaires, rendues folles à cause de la Prison Inavouée. Ils ont perdu la raison, il est donc inutile de parlementer avec eux. Vous avez dû le constater vous-mêmes. Ils sont la vermine du pays et à cause d’eux, Wasure ne sera jamais sûr. »

Il souffla une longue gerbe de fumée et prononça la suite de sa tirade avec un calme froid, comme s’il donnait une tâche tout à fait banale. Sauf qu’il s’agissait de mettre fin à des vies humaines, mais pouvait-on considérer ces viles créatures comme telles?

« Ecoutez bien, car voici mon marché, shinobis. J’accepterai de vous remettre le cristal si vous pénétrez dans le territoire des Assimilateurs et les éliminez. Ce n’est qu’à cette unique condition que je vous remettrai le cristal. Considérez cela comme un service pour le pays actuellement plongé dans le chaos. Qu'en dites-vous? »

Derrière quel camp se rangerait le groupe représentant la Coalition shinobi? Ceux-ci avaient été témoins de la violence des Assimilateurs à travers la vision d'horreur du bûcher de cadavres humains... Ce qui ne pouvait que conforter le groupe sur le choix à prendre. Inutile d’ajouter que le Seigneur des Cendres n’était pas du genre à accepter le moindre compromis.

Revenir en haut Aller en bas
Byakuren Yume
Byakuren Yume

[MISSION/S/COALITION] LE CRISTAL PERDU - ACTE II [FT : YAHIKO, YUME, SHITEKKA, TSUYOSHI] Empty
Mer 8 Juil 2020 - 11:32

Le cristal perdu

Au milieu de la voracité crépusculaire du tunnel, le miroir semblait briller comme une étoile dans le néant. Tu te sentais comme une enfant qui voulait tendre le bras vers les cieux pour en saisir les plus lointaines pépites, en vain. L'homme faisait preuve d'un sadisme cruel en vous montrant l'objet de vos convoitise tout en vous en privant de sa jouissance ; son jeu était clair, il n'avait aucun intérêt à vous le donner sans que de votre côté, un effort soit fourni. Une main lave l'autre ; mais la sienne méritait-elle vraiment que vous lui rendiez ce service ?

Tout aurait été si simple. Tendre une main. Te rendre ce qui était tien. Un échange sans coût, sans valeur, et qui pourtant... Pouvait pencher une balance inégale en votre faveur. L'homme au chapeau était un mirage mystérieux qui n'apparaissait que pour semer le trouble et l'anxiété au plus profond des cœurs. Pour autant, ses motivations restaient floues. La haine des shinobi ? Il avait eu des occasions plus propices de les éradiquer, mais il s'était avoué.. clément ? La haine des Seigneurs ? Même réalité, la plupart étaient des proies accessibles et fragiles. Ses envies étaient plus inégales, plus insaisissables ; et seule cette mission pouvait vous donner ne serait-ce qu'un infime indice quant à son réel dessein.

Il fallait que tu saches, que tu voies, que tu sentes ce que cet homme reprochait au monde qu'il clamait vouloir sauver. Il fallait que tu entendes des mots clairs et précis, une dictée privilégiée de ce que cet homme fuyait réellement..

Ta main, qui s'était approchée en tremblotant de l'objet de votre convoitise, s'était arrêtée, puis rétractée.. Consciente que l'échange ne serait pas aussi simple qu'escompté.

- Donc...

Ta voix s'échappe sans contrôle, sans modération.

- C'est un service de perpétuer le massacre des Seigneurs que vous fustigez ? Ces... « monstres de feu » sont la résultante de décennies d'enfermement, peut-être de pire, organisé par les féodaux... Et aujourd'hui.. Vous demandez à ce qu'on termine ce travail ?

Les faits sont posés comme une description banale de la situation, mais sonnent comme un jugement. Ce choix pouvait paraître extrême, mais il te coûtait moralement d'avoir à rattraper les erreurs de ton sang... par le sang. Il affirmait que les élémentaires ne pouvaient être ramenés à une réalité, qu'il était déjà trop tard... Pourtant, ils avaient montré à tes yeux une réaction instinctive, peut-être bestiale, mais qui n'était pas sans sens.

- Pourtant, ces monstres sans conscience ont arrêté leur traque à l'instant même où nous sommes arrivés ici. Ils craignent quelque chose... ou quelqu'un.

Cette fois-ci, tes prunelles s'embrasent d'une lumière acide ; jaugeant l'inconnu sans s'en cacher.

- Qui êtes vous ?

Qu'est-ce que cette île représente pour vous ?

Tes mots se perdent, résonnent presque, mais l'intention demeure ; Tu n'avais pas l'intention de prendre part à une mutinerie sans que les présentations soient correctement faîtes. Il blâmait la barbarie de l'île, mais qui était-il pour s'en soucier ? Un ex détenu ? Plutôt sain d'esprit pour une victime d'isolement extrême... Un ancien garde ? Ils étaient pourtant pour la plupart pendus comme d'horribles trophées. Un salvateur improvisé ? Pourquoi ne pas régler lui même la question des monstres qu'ils décrivait ?

Trop de questions, pas assez de réponses.
Le miroir pouvait attendre ; il était un objet pour le bien commun, mais valait-il le lancement d'une éradication d'anciens prisonniers pour autant ? Qui plus est... Quelles garanties aviez-vous que l'homme tienne parole ? Aucunes.

Spoiler:
 


_________________
Shiroi Kujaku — I am blooming from the wound where I once bled
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2234-le-paon-blanc https://www.ascentofshinobi.com/t3335-byakuren-yume-le-paon-blanc
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

[MISSION/S/COALITION] LE CRISTAL PERDU - ACTE II [FT : YAHIKO, YUME, SHITEKKA, TSUYOSHI] Empty
Mer 8 Juil 2020 - 21:35
Le Hyûga écouta les interventions de chacun des shinobis l’accompagnant dans le cadre de cette mission sur le papier périlleuse. Il ne formula aucun son, aucun mot ; il ne fit aucun geste pour approuver ou désapprouver les mots qui sortaient de la bouche des membres de la coalition. Stoïque, le Hyûga écouta. Il estima que la Byakuren n’avait pas à parler de la coalition. C’était superflu à ses yeux. Il n’était pas non plus d’accord dans un premier temps de parler du cristal. De son point de vue, c’était bien trop risqué de le faire. Au mieux ce serait éveiller des intérêts cachés de leur hôte sur ledit cristal pour peu qu'il ne soit pas en sa possession, au pire cela pourrait être retenu contre le groupe. Peut-être fallait-il mettre ces « erreurs » sur le compte de l’inexpérience ? Peut-être ? Après tout, dans ce genre de situation, qui sait comment les choses pouvaient se terminer ? Peut-être aussi après tout serait-ce l’option qui ferait gagner du temps à la coalition. Dans le sillage de la Byakuren, le Kaguya voulut faire croire que son pays ou du moins lui, n’était pas à la solde des seigneurs. Une manœuvre utile qui aurait pu être bien jouée s’il n’avait pas si lourdement insisté sur le côté tragique des erreurs du Daimyo du pays de l’Eau. La chose était à la fois si grave et si peu importante pour un criminel digne de ce nom que les propos semblèrent sur-joués. Sans compter qu'en réalité, d'une façon ou d'une autre, tous les shinobis des villages sont à la solde des Daimyo. De tous ceux qui se prononcèrent, seul Yahiko sembla sobre…

Les réponses et réactions de l’inconnu à la cigarette furent tout aussi intéressantes que celles des membres de la coalition. D’abord, choc pour le Hyûga, le bonhomme sortit de son habit un objet qui semblait fortement être le cristal que recherchait la coalition. Aucune certitude à ce niveau, du moins pour Tsuyoshi, ce qui poussa le dernier à observer les réactions de la Byakuren, sans avoir à tourner la tête, Byakugan aidant. Par le même temps, le Hyûga, déçu de n’avoir pas remarqué dès le départ la présence du cristal, transperça de son regard celui-ci. Il remarqua alors les traces de chakra enfermées dans l’objet. Ce ne pouvait-être que le fameux cristal. Celui enfermant les souvenirs de l’homme au chapeau. L’homme à la cigarette sembla tout de suite comprendre qu’il tenait entre ses mains un objet d’une valeur inestimable. Il s’amusa de la situation, faisant valser l’objet d’une main à l’autre.

La suite de son propos fut moins pertinent aux yeux du Hyûga. Tout de suite il indexa ceux que tous avaient compris comme étant ses ennemis : les assimilateurs. Mieux, il proposa un marché : le groupe se chargerait d’éliminer les assimilateurs, rien que ça, et lui filerait le joyau en guise de récompense. Dans l’esprit du Hyûga, les choses étaient claires. Il valait mieux prendre le risque d'affronter cet inconnu lui et ses petits copains là maintenant que d’aller affronter les assimilateurs. Cela dit, ni l’une, ni l’autre des options n’était envisageable pour l’instant. Il fallait en savoir plus afin de faire le bon choix. Alors qu’il allait se prononcer, la Byakuren le devança. Ses mots, quoique durs, étaient parfaitement bien choisis cette fois, aux yeux du Hyûga. Lui-même allait aller dans ce sens. Cet homme, cet inconnu en demandait beaucoup trop.

_ La dame dit vrai… Ces assimilateurs se sont arrêtés dès lors qu’ils ont su qu’ils étaient… je dirai en danger... C’est vous qu’ils craignent ! Pas de doute là-dessus. Il semble donc que vous ayez déjà les moyens d’imposer la domination que vous semblez souhaiter sur ces… monstres. Peut-être même est-ce déjà fait ? Pour ce qui nous concerne, votre demande ressemble beaucoup à une mission suicide. N’avez-vous pas des hommes pour faire le sale boulot ? Nous aurions pour préférence initiale de ne pas nous mêler des affaires internes de l’île. Nous ne sommes pas ici pour nous impliquer et encore moins pour un camp alors que nous ne savons pas grand choses des forces en présence… Quel idiot accepterait votre offre en l’état ? Hein ? On ne sait ni qui vous êtes, ni ce que vous représentez !

Les choses étaient dites. L’inconnu aurait le choix désormais. Ou il piquerait une crise monumentale ce qui entraînerait une confrontation presque inévitable ou il donnerait plus d’informations sur sa personne et éventuellement son organisation poussant les membres de la coalition à être plus enclins à faire ce qu'il voulait. Tsuyoshi en tous cas, préférerait l’affronter lui plutôt que les assimilateurs. Il ne souhaitait de prime abord lui donner aucune raison de croire qu'il voulait se salir les mains dans une affaire qui ne le concernait guère. Qui sait ? Peut-être que malgré le chaos ambiant, un chef de meute s’était déjà hissé au-dessus de la chaîne alimentaire ? Peut-être que tout ceci n’était qu’un test, un test de la part de ce dominant justement...

_________________
Spoiler:
 


[MISSION/S/COALITION] LE CRISTAL PERDU - ACTE II [FT : YAHIKO, YUME, SHITEKKA, TSUYOSHI] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Sendai Yahiko
Sendai Yahiko

[MISSION/S/COALITION] LE CRISTAL PERDU - ACTE II [FT : YAHIKO, YUME, SHITEKKA, TSUYOSHI] Empty
Jeu 9 Juil 2020 - 1:18
Un visage de marbre, accompagné de nuages de fumée difformes qui sortaient de sa bouche. L'inconnu nous écoutait attentivement tandis que chacun d'entre nous donnait ses propres raisons de ne pas nous tuer. A ce moment là, il devait bien y avoir une pensée qui nous effrayait tous : au moindre mot qui sortait de travers, à la moindre frustration, c'était un combat à mort qui pouvait se lancer. Et vu la puissance de ce dit ninja, il y avait moyen pour que mes camarades et moi n'aient pas la moindre chance de le vaincre. C'était un pari à prendre, certes, car de toutes façons, nous n'avions pas vraiment le choix : nous étions coincés avec lui et avec tous les assimilateurs de cette île maudite.

C'était la raison pour laquelle je trouvais juste de lui donner nos plans, sans détour, en précisant bien sûr que nous ne venions pas pour lui voler une quelconque vedette ou pour empiéter sur ses territoires. Il n'avait pas l'air d'apprécier particulièrement les seigneurs, bien au contraire, son regard me donnait même l'impression qu'il nous en voulait à nous personnellement, comme si nous étions la cause de la situation de Wasure. Pour le coup, c'était bien une chance d'avoir tenté de sauver sa belle, nous avions toujours un espèce d'avantage dans le débat, et bien plus que ça, elle pouvait représenter une corde sensible sur laquelle jouer pour négocier. Je n'étais pas du genre à aimer prendre la vie d'un humain à la légère, mais lorsqu'il fallait sauver le monde, c'était un risque à prendre.

Dans la discussion, nos yeux s'ébahirent lorsque nous vîmes qu'il avait LE cristal en sa possession. Celui qui était l'objet de nos convoitises, celui qui représentait un espoir pour l'entièreté du monde des shinobis et plus généralement, la raison pour laquelle nous étions ici. Il paraissait évidemment trop simple pour lui de nous le donner gratuitement, et il se sentit même obligé de nous mettre une petite restriction quant à son obtention : pour le récupérer... il nous fallait décimer le restant des assimilateurs que nous venions d'éviter.

De nombreuses pensées se chamboulèrent dans ma tête, comme elles devaient le faire dans la tête de mes trois comparses. Devions nous le faire ? Pourquoi le faire ? N'avait-il pas la puissance pour le faire lui-même ? Le faisait-il en sachant très bien que nos chances de réussites étaient minimes ? Ne recherchait-il au final pas notre simple mort, qui n'allégerait même pas la haine qu'il devait ressentir au plus profond de lui ? Je me persuadais que cet homme ne voulait être coupable de notre destin parce qu'il avait été victime du sien. Un cycle de haine qui se répétait et qui n'avait pas le moindre sens, si ce n'était celui d'un espèce d'honneur. Il nous en voulait pour lui avoir fait vivre des cauchemars ? Nous pouvions les lui transformer en rêve.

-"Je peux me battre pour vous.", commençais-je.

Je devais lui faire comprendre que je voulais aller dans son sens, mais que nous avions de nombreux objectifs qui allaient bien au delà de notre simple volonté : ce que nous faisions, c'était un espoir pour le monde des shinobis. C'était le moment dans lequel nous devions tâcher de trouver le point faible de l'Homme au Chapeau.

-"Hélas, nous sommes venus ici avec le mince espoir de pouvoir aider à sauver le monde. Vous êtes suffisamment fort et expérimenté pour effrayer les Assimilateurs, vous savez autant que nous que nous ne pouvons nous permettre de faire échouer cette mission. Vous comprenez aussi que nous ne savons actuellement pas si le cristal que vous avez entre vos mains est en l'état de nous aider. De plus, objectivement, rien ne nous prouve que vous nous le donnerez."

Je tentais de voir plus loin que ça, je tentais de voir au delà de sa haine. Cet homme et ses compagnons ne désiraient peut-être qu'un échappatoire pour une situation qu'ils ne maîtrisaient plus. De plus, j'essayais d'aller dans des directions que mes camarades n'avaient pas évoqué. Ils lui avaient demandé qui il était, ils s'étaient offusqué de la folie et de l'illogisme de la proposition, et ils avaient eu raison. Il y avait obligatoirement une bonne raison derrière tout ça.

-"Des ninjas vous ont imposé cette infâme situation, laissez nous être ceux qui vous en libèrent, vous, et tous ceux qui en ont besoin. Nous pouvons partir ensemble d'ici."

Je repensais aux visions de Tsuyoshi. Aux corps brûlés sur le bûcher, à la personne dans son bâtiment, recroquevillée sur elle-même, entourée de nombre d'objets de tortures. De tant d'innocents qui avaient souffert, maintenant morts ou Assimilateurs. Certains ne pouvaient plus être sauvés, mais j'étais persuadé qu'à l'image de cette inconnue qui courait en criant, il devait y en avoir d'autres.

Malgré toutes ces intentions positives, je me tenais prêt à l'action. Il ne s'agissait pas là d'une quelconque anticipation physique visible, plutôt d'un état d'esprit. Je me doutais bien que négocier avec lui serait compliqué, et qu'un craquage mental pouvait être imminent et décisif. Pour mes camarades, pour le monde, j'allais devoir être réactif.

_________________
[MISSION/S/COALITION] LE CRISTAL PERDU - ACTE II [FT : YAHIKO, YUME, SHITEKKA, TSUYOSHI] Mkhr
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363

[MISSION/S/COALITION] LE CRISTAL PERDU - ACTE II [FT : YAHIKO, YUME, SHITEKKA, TSUYOSHI]

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Wasure no Kuni, Pays Oublié
Sauter vers: