Soutenez le forum !
1234
Partagez

[B/Libre] Un spectacle sous haute protection [PV. Haise]

Mawehara Miyuki
Mawehara Miyuki

[B/Libre] Un spectacle sous haute protection [PV. Haise] Empty
Dim 21 Juin 2020 - 18:02
Miyuki ferma les yeux. Elle visualisa dans son esprit tous les mannequins d'entraînement qui l'entouraient. Profondément concentrée, elle laissa s'écouler de longues secondes. Puis d'un seul coup, sans crier gare, la Danseuse se mit en mouvements. Fluide, précise, rapide. Elle trancha ce qui tenait lieu de tendons et de gorges sur ses assaillants fictifs. En un instant, elle avait fait deux rotations sur elle-même, elle avait neutralisé tous ses ennemis. Une technique qu'elle devait encore perfectionner mais qui approchait de son terme.

Attrapant sa gourde pour se déshaltérer après l'effort, elle remarqua une silhouette. Le garçon qui s'occupait de lui apporter une bonne partie de ses messages. Elle lui sourit, amusée, et encore une fois, il eut la même réaction. Léger rougissement, il lui donna la missive et fila sans demander son reste. Ouvrant la missive, elle y découvrit la nature de sa nouvelle mission. Elle devait partir le lendemain matin à l'aube pour aller accueillir non pas une nouvelle délégation diplomatique mais un magicien. Comme si elle avait que ça à faire, de s'occuper de la protection d'un menteur. La Sabreuse soupira, déçue.

Ce n'était clairement pas le genre de mission qui lui plaisait. Cependant, une petite ligne vient titiller sa curiosité. Le soir, leur relève serait prise par un duo du Shiden. Deux soldats surentrainés qui étaient bien plus qualifiés qu'elle et qui étaient l'exemple qu'elle souhaitait devenir. Contrairement à d'autres qui souhaitaient devenir des dirigeants, des décideurs, elle voulait devenir l'excellence combattante de Kiri. Elle voulait que sa lame soit la plus précise et la plus aiguisée de toutes. Elle souhaitait être crainte pour ses talents militaires. La blonde voulait être cette guerrière inoubliable qui traverserait les âges et dont tous se souviendraient comme étant la plus terrible guerrière que cette terre ait porté. Mais son ambition immense à ce sujet ne serait pas facilement atteignable, elle n'était même pas certaine d'y parvenir un jour, bien qu'elle mettrait toutes ses forces dans cette quête.

Elle termina sa journée d'entraînement paisiblement, concentrée et calme comme toujours, ne laissant pas cette perte de temps l'affecter outremesure. Après une nuit de sommeil, elle fila directement à la caserne pour rejoindre son coéquipier du jour, un certain Haise qu'elle avait vaguement remarqué lors du concours. Elle n'avait pas retenu tous les noms de ses camarades, mais le sien avait un peu retenu son oreille, allez savoir pourquoi. Une fois sur place, elle l'attendit jusqu'à ce qu'il daigne arriver. Ne faisant cependant aucun commentaire, elle le salua d'un geste de la tête.

« Ohayo gozaimasu, Haise-san. Mettons nous en route, il ne faudrait pas que le magicien arrive avant nous au port où il va être accueilli. »


Dernière édition par Mawehara Miyuki le Sam 4 Juil 2020 - 22:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7806-mawehara-miyuki-la-melodie-de-l-eau-termine
Sakkaku Haise
Sakkaku Haise

[B/Libre] Un spectacle sous haute protection [PV. Haise] Empty
Lun 22 Juin 2020 - 3:47

N’ayant pas très bien dormi la veille, Haise était plus ou moins de mauvaise humeur. Si généralement, on lui reprochait son regard un peu trop nonchalant pour être agréable, on pouvait nettement voir qu’il considérait cette mission comme une corvée. Or, peu importe de quelle manière il retournait la situation, il savait pertinemment que ses aptitudes étaient idéales pour ce genre de missions. Après tout, les shinobis discrets et sensoriels ne courraient pas sur tous les toits et il faisait partie des quelques-uns ayant intégré les rangs de la kenpei qui correspondaient aux critères de cette mission. Le reste était soit trop haut gradé pour une mission du genre ou simplement trop occupée… Du moins, c’est ce qu’il pensait même s’il trouvait cela étrange que des membres du shiden alternent la garde. Cet homme était-il vraiment important ?

Ayant une mine défaite, les rumeurs révélaient qu’il était un magicien. Or, bien souvent ceux-ci se révélaient plutôt être des shinobis ou des illusionnistes, ni plus ni moins. Ainsi, étaient-ils à l’aise à l’idée qu’Haise pourrait voir à travers ses fameux tours de ‘’magie’’ ?

Ne préférant pas se poser la question plus longuement, il rencontra celle qui allait lui servir de partenaire de mission. La Kenpei semblait avoir écouté son souhait d’éviter toute mission impliquant possiblement des arrestations en compagnie de shinobis ne faisant pas partie des corps policiers. Or, il y avait de fortes chances qu’ils aient formé cette équipe suite à son avertissement afin de s’assurer d’avoir quelqu’un de fiable pour décrire son comportement et le surveiller...

Ne connaissant pas plus que cela Miyuki, il se souvenait l’avoir brièvement vu lors de l’examen d’entrée à la kenpei, mais sans plus.

-Oy, ravi de faire ta connaissance Miyuki-san.

Commençant par une formule de politesse qui était impeccable, tout était parfait mis à part son ton beaucoup trop calme, voire même...endormi…?

-Ce que tu proposes est une bonne idée. Le plus rapidement nous l’aurons escorté, le plus rapidement cette mission sera terminée.

Démontrant clairement qu’il était quelqu’un qui ne passait pas par 10 000 chemins afin de réaliser ses objectifs, tous deux entamèrent le début du trajet vers le fameux port. Or, avant d’arriver, Haise préférait rendre les règles du jeu assez claires.

-Avant qu’on arrive, je pense qu’il serait judicieux de savoir ce que nous pouvons respectivement faire…

N’attendant pas forcément son approbation, il sauta aussitôt sur la présentation de ses aptitudes :

-Je me débrouille pas mal en sensorialité et mes aptitudes me permettent d’avoir une vision thermique, ce qui est relativement pratique pour y détecter les dangers. Je peux aussi me rendre invisible, donc je peux autant surveiller qu’être discret.

Ne la regardant même pas, le Sakkaku poursuivait son chemin, marchant d’un rythme suffisamment soutenu pour témoignez du fait que sa fatigue n’influençait en rien ses facultés…

-Et toi ?

Le trajet n’allait pas être trop long, mais d’ici là, si tout se passait bien, ils devraient avoir de quoi comprendre leurs aptitudes respectives...


_________________
[B/Libre] Un spectacle sous haute protection [PV. Haise] 265b88ce07a0093b971210eed11b9a33
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5906-light-in-the-shadow-presentation-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t9175-l-ombre-de-la-lumiere
Mawehara Miyuki
Mawehara Miyuki

[B/Libre] Un spectacle sous haute protection [PV. Haise] Empty
Sam 4 Juil 2020 - 22:30
Accompagnant son camarade pour découvrir qui était cet Ari Udini, la jeune femme ne fit aucune remarque par rapport à son absence d'énergie apparente. Peut-être était-ce quelque chose de naturel pour lui, cela ne présageait en rien son efficacité sur le terrain pour l'instant. Et c'était bien ça qui comptait aux yeux de la jeune femme aux yeux gris.

« Dans tous les cas, la mission durera le temps de sa présence ici, les nuits non comprises. Nous avons sa protection à charge tant qu'il est ici sur le sol kirijin, en dehors des nuits. »

Recadrant un peu leur mission que son collègue semblait avoir mal comprise, Miyuki ne s'y attarda cependant pas plus longtemps. En marche, elle regardait toujours droit devant elle, efficace dans ses mouvements. Elle avait une rigueur avec elle-même que peu de gens s'imposaient, gardant cependant une certaine élégance et une allure altière de part sa taille et sa droiture. Une démarche qui faisait sans doute beaucoup plus noble que ce qu'elle était véritablement, mais qui était le marqueur de son éducation, de ses connaissances en danse mais aussi de sa discipline jusque dans sa posture. Elle pouvait ainsi paraître hautaine, mais son ton, ses paroles et ses actions enlevaient vite cette impression pour qui l'avait déjà entendu parler ou vu agir.

« Bonne idée, pour moi c'est très simple, je sais manier mes katanas et utiliser du doton. J'apprends à me battre sans arme aussi, mais je suis moins douée que lorsque j'ai Senritsu en main. C'est mon sabre. »

Elle tapota le manche de son arme légendaire, laissant Hakkei tranquille en dessous. Son camarade semblait plus doué qu'elle dans les arts shinobis, ce qui était sans doute normal puisqu'elle n'accordait de temps qu'à son entraînement martial, le ninjutsu étant beaucoup plus récent et restreint dans son emploi du temps. Son corps était sa meilleure arme et elle en avait bien conscience. Marchant rapidement elle aussi sans la moindre peine, la jeune femme ne chercha pas à le devancer, se contentant de sa vitesse même si son entraînement lui permettait d'aller bien plus vite. Ils n'étaient pas si pressés que ça après tout.

Une fois sur place, Elle se dirigea vers la capitainerie pour demander quand arriverait le navire du magicien tant attendu, et la réponse de l'homme de garde fut un premier soupir.

« R'gardez par là mam'zelle. Vous voyez ce pont tout plein de gens en délire et ce navire qui arrive ? Bah c'est lui... J'espère qu'il va pas traîner là trop longtemps le bougre... Ça fait trop d'agitation. C'est pas paisible comme d'habitude quand des gens du spectacle viennent. J'aime pas trop ça. »

Répondant d'un simple signe de tête suivi d'un "Arigato gozaimasu" très formel, la soldate de la Kenpei rejoignit son camarade qui l'attendait devant la petite bâtisse.

« C'est ce navire là. on arrive juste à temps. Une idée sur comment traverser cette foule avant qu'il ne pose pied à terre ?.. C'est un moment risqué, si un fou traîne par là, il pourrait profiter de la confusion pour l'éliminer... »

Ils n'avaient que quelques minutes, le temps que le bateau accoste véritablement, s'amarre, puis que les passagers en descendent pour choisir leur mode d'action et le mettre en place.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7806-mawehara-miyuki-la-melodie-de-l-eau-termine
Sakkaku Haise
Sakkaku Haise

[B/Libre] Un spectacle sous haute protection [PV. Haise] Empty
Ven 10 Juil 2020 - 19:53

Arquant un sourcil, Haise appréciait déjà le calme et la sérénité que dégageait sa camarade. Contrairement à sa dernière mission, celle-ci risquait de s’annoncer très calme, du moins, c’est ce qu’il espérait jusqu’à ce qu’il croise la masse de gens présents pour accueillir le fameux navire qui n’avait pas encore atteint le port.

Ayant déjà une impression de déjà-vu, il soupira alors qu’il espérait sincèrement que cette mission ne s’arrête pas aussi rapidement qu’elle n’avait commencé. Après tout, l’histoire l’avait prouvé, mais un navire était bien souvent une proie aux attaques faciles. Les deux derniers partenaires qui l’avaient épaulé dans leurs missions respectives pouvaient fort probablement en attester pensa-t-il.

-Ils auraient pu au moins mentir sur son heure d’arrivée pour nous laisser un peu plus de temps.

Pestant intérieurement, le Sakkaku se mit en marche. Réfléchissant à ses aptitudes, puis aux siennes, il lâcha un important soupir avant de statuer sur la marche à suivre. Après tout, il n’y avait pas 36 000 moyens d’atteindre le bateau à temps.

-À voir leur niveau d’hystérie, je n’ai pas l’impression qu’on pourra se frayer un chemin dans la foule facilement...

Soupirant, Haise n’aimait déjà pas cette situation. Trop fâcheuse pour qu’il soit serein, son récent avertissement ne l’aidait en aucun cas à agir sans forcément trop réfléchir aux conséquences de ses actes. Après tout, il devait gérer ses créatures dégénérées qui servaient de fanatique à cet illusionniste sans forcément les blesser ? Avait-il l’air du genre de personne à aimer brosser les gens dans le bon sens du poil ? Pas vraiment et ça ne ferait probablement jamais partie de son ADN.

-Par contre, s’il y a bel et bien un ou des individus dangereux, il faudra se manifester en amont, je pense, et rester très attentif...

Toussotant légèrement, il activa ses facultés de vision accentuée de manière à avoir une meilleure vision et visibilité de ce qu’il se passait.

-Membres de la Kenpei, nous vous demandons de bien vouloir vous disperser et garder une distance de quelques mètres entre vous, merci.

Tentant ainsi l’approche diplomatique, Haise n’aimait pas crier. Était-ce la raison pour laquelle il n’avait fait que quelques mètres avant de soudainement se faire écraser par une multitude d’épaules qui tentaient tant bien que mal de lutter pour une position de prédilection afin de voir le fameux magicien ? Merde, c’était mal parti…

Plus important encore, quelqu’un à capuche semblait masquer son profil et bougeait de manière relativement suspecte comme si quelque chose ne lui avait pas plus dans ses paroles ou comme s’il était impatient. Cherchait-il à fuir ou était-il pressé que le fameux Udini débarque ?

Dans tous les cas, il fallait agir, ce qu’Haise fit tant bien que mal en se retournant vers Miyuki pour lui pointer sa cible, en espérant qu’elle ait un moyen très diplomate de faire fuir tous ses gens déchaînés sans faire de blessés…


_________________
[B/Libre] Un spectacle sous haute protection [PV. Haise] 265b88ce07a0093b971210eed11b9a33
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5906-light-in-the-shadow-presentation-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t9175-l-ombre-de-la-lumiere
Mawehara Miyuki
Mawehara Miyuki

[B/Libre] Un spectacle sous haute protection [PV. Haise] Empty
Dim 30 Aoû 2020 - 1:41
Miyuki haussa les épaules. C'est vrai qu'ils auraient pu mentir, mais est-ce que c'était quelque chose de bon financièrement parlant pour le magicien en question ? Il était célèbre et il aimait être ainsi accueilli. C'était donc naturellement qu'il avait annoncé publiquement son heure d'arrivée, pour être dignement reçu par la foule. La Sabreuse n'était pas non plus très encline à ce genre de procédé, mais ils ne pouvaient le lui refuser. Après tout, ça avait été accepté dans les conditions de sa présence ici-même, c'était bien trop tard pour en changer.

Après avoir vu l'absence totale de réaction de la foule mis à part un ou deux badauds suffisamment proches pour avoir entendu Haise, elle eut un sourire plutôt désolé à l'encontre de son collège. D'un coup d'oeil autour d'eux, la jeune femme de la Kenpei eut un petit sourire plus confiant après quelques instants. Elle avait la solution, sinon pour les figures encapuchonnées, au moins pour rejoindre leur cible à escorter du jour.

« Je sais comment on va l'atteindre. Il faudra juste être attentif, je doute qu'un véritable assassin de haut niveau soit à ses trousses. Au pire il s'agira d'un réfractaire particulièrement énervé qui voudrait lui jeter de l'eau à la figure. On pourra arrêter ça facilement. Suis moi. »

Ainsi, à pas rapides pour atteindre Ari Udini avant qu'il ne pose le pied à terre, la Mawehara sauta pour attérir sur la surface de l'eau. Elle se mit alors à courir jusqu'aux bords du vaisseau naval et regrimpa juste au bord du ponton qui permettait aux passagers de descendre. De là, elle s'employa à écarter doucement la foule, parlant d'une voix forte.

« MESSIEURS DAMES ! POUR LA SÉCURITÉ DE NOTRE INVITÉ, JE VOUS PRIERAI DE FAIRE UN PEU DE PLACE AFIN QU'IL PUISSE DESCENDRE À TERRE DANS DE BONNES CONDITIONS ! »

S'étant un peu aidée de Senritsu pour gagner en puissance vocale, Miyuki avait facilement réglé le problème qu'avait rencontré son collègue. Elle était confiante dans le fait que l'homme suspect n'était pas un véritable danger, au plus un fauteur de troubles. Ils n'allaient pas se jeter sur lui à deux avec le seul motif qu'il avait une capuche et qu'il avait commencé à bouger aux paroles d'Haise, c'était encore trop léger. Même s'il avait une arme sur lui, rien ne permettait d'être sûr qu'il était une menace.

Usant un peu de son uniforme de la Kenpei et de sa stature de combattante déjà bien expérimentée quoi que peu de fois dans des combats réels, la blonde observait la foule jusqu'à ce qu'elle entende enfin des pas venant du bateau. Ils s'agitaient dessus et ça allait être le moment de la descente. Le magicien était déjà bin acclamé par la foule. Il fallait bien le lui concéder, il était populaire ici. À voix basse, elle échangea quelques mots avec son collègue.

« Tiens toi prêt, il arrive. Surveille la partie droite de la foule, je m'occupe de la partie gauche. »

En vérité, elle allait plutôt râtisser large, elle ne voulait pour rien au monde que le milieu soit un peu laissé de côté et que malheureusement ce soit le chemin choisi par un éventuel fou furieux.

Concentrée, Miyuki remarqua la même silhouette se déplacer. Elle aperçut une mèche de cheveux blonds, mais rien pour l'instant qui pouvait permettre d'identifier à coup sûr cette personne et de la reconnaitre à l'avenir s'il parvenait à faire un méfait quelconque et à s'enfuir par la suite. Il se déplaça petit à petit vers le milieu, s'approchait doucement, comme un serpent.

Restait à voir quel était son plan d'action et si c'était bien quelqu'un qui voulait du mal à leur protégé ou s'il n'était qu'un homme maladroit qui ne savait pas trop comment oser approcher son idole. Certains avaient parfois des comportements diablement étranges en présence de gens qu'ils admiraient...

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7806-mawehara-miyuki-la-melodie-de-l-eau-termine
Sakkaku Haise
Sakkaku Haise

[B/Libre] Un spectacle sous haute protection [PV. Haise] Empty
Lun 31 Aoû 2020 - 2:00

Alors que Haise n’avait pas vraiment de succès avec son approche, Miyuki fut beaucoup plus convaincante et assertive dans ses propos. Trouvant ainsi un moyen qui lui était inconnu d’amplifier sa voix, il arqua légèrement un sourcil sur cette démonstration assez impressionnante avant de tout bonnement sourire. Dans ce genre de situation, Haise pouvait faire ce qu’il faisait de mieux : supporter et observer.

Ainsi, si sa camarade traça le chemin en allant sur l’eau, il fit de même pour changer sa position assez rapidement sans pour autant être aussi rapide qu’elle. Concentrant dès lors du chakra dans la plante de ses pieds, il remonta rapidement le ponton, à son tour.

Or, Haise était un peu en retard, devant ainsi prendre le temps d’entendre la fameuse acclamation des gens qui semblaient ne pas vouloir faire de place. Ainsi, alors que certains d’entre eux se reculaient avec beaucoup de gêne, on aurait presque dit qu’ils ne voulaient pas du tout le laisser passer.

Ari Udini était un bel homme, assez mince, mais vu l’espace microscopique qui lui était donné, c’était à se demander si une mouche aurait survécu à un tel passage. Qui plus est, de nombreux regards intenses étaient portés vers lui. Des normaux aux plus hystériques, Haise détestait clairement la situation, le poussant ainsi à prendre les grands moyens…

Ainsi, alors qu’il observait les mouvements, surtout ceux provenant de la partie gauche, la situation se complexifia..

-Bonjour à tous !!

Animant quelque peu la foule qui commençait à se calmer, de nombreux cris tous plus hystériques les uns que les autres commençaient déjà à mettre Haise de mauvaise humeur. Pourquoi y avait-il tant d’hystérie pour un homme ? S’agitant, le chemin artificiel qui s’était préalablement créé devenait de plus en plus petit alors que certains se donnaient des coups de coude à peine visibles.

Parmi toute cette agitation, c’est à ce moment précis qu’il remarqua tout comme Miyuki quelqu’un portant une capuche. Malheureusement, alors qu’il s’apprêtait à se concentrer davantage, une jeune femme hystérique brisa les rangs.

-Reculez-vous, madame.

Se mettant en travers de son chemin, d’un bref geste de la main Haise freina celle-ci, perdant par le fait même la visibilité sur la personne en capuche.

-Miyuki, à 2 heures, je m’occupe de la foule.

Effectuant des mudras, des clones de Haise apparurent alors qu’ils tenaient les bras de manière à indiquer à la foule de reculer. Dès lors, ceux-ci sortirent de leur torpeur pour respecter un peu plus l’ordre. Sous forme d’une dizaine de clones, personne ne le savait pour le moment, mais ils n’étaient pas tangibles. Imitant par le fait même le geste qu’haise avait posé avant de les manifester, il se tourna vers le fameux magicien qui ne les regardait même pas.

-Pas besoin d’être aussi défensif, ne vous en faites pas pour moi… vraiment

Ayant une vague envie de nausée, il avait déjà l’impression que la personnalité de cet homme lui ferait tôt ou tard vomir. Pourtant, il devait rester sérieux en tant que professionnel.

En attendant, il se contenta de regarder le chemin qu’il maintenait grâce à ses clones lumineux.

-On va devoir ouvrir le chemin, mais je pense qu’il faudra rester aux aguets sachant qu’à tout moment, ils peuvent nous suivre…

Rappelant les deux derniers clones, il s'assura de positionner leur trinité en formation triangle. Ainsi, il espérait y détecter la moindre présence d’éléments dangereux alors qu’il menait le front.

-Je compte sur toi pour nous couvrir si jamais il y a quoique ce soit

Le plus vite ils étaient sortis de là, le mieux c’était…surtout quand l'Adversité venait de se déplacer...



_________________
[B/Libre] Un spectacle sous haute protection [PV. Haise] 265b88ce07a0093b971210eed11b9a33
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5906-light-in-the-shadow-presentation-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t9175-l-ombre-de-la-lumiere
Mawehara Miyuki
Mawehara Miyuki

[B/Libre] Un spectacle sous haute protection [PV. Haise] Empty
Mer 9 Sep 2020 - 0:13
Observatrice de la situation, Miyuki qui avait utilisé Senritsu pour prendre l'ascendant sur la foule et lui demander de faire un peu de place pour le magicien. Si cette dernière avait été un peu réceptive à la requête de la Sabreuse, elle n'avait pas su tenir cet objectif bien longtemps. Mais ce Ari Udini ne semblait pas être préoccupé le moins du monde par le danger qui rôdait. Pour lui, tout allait bien, c'était normal et il ne risquait rien. Enfin, d'apparence. C'était bien là l'image qu'il rejetait à la foule, sans doute pour éviter une panique facilement propageable. Ce genre de fans étaient en général très sensibles aux émotions de leur idole, trop empathiques mêmes.

Alors qu'elle remarquait à nouveau cette silhouette encapuchonnée, peu avant son collègue, ce dernier choisit de s'occuper de la foule et de la garder suffisamment à l'écart le temps qu'ils puissent avancer vers la petite demeure qui l'accueillerait le temps de ses journées lorsqu'il n'était ni en balade ni en spectacle ni en répétition. Elle lui servirait aussi pour dormir, mais ça, Miyuki en doutait un peu. Pour elle, il n'était pas sage de le laisser à un endroit connu des fans, parce que plus qu'une tentative d'assassinat, il risquait de ne pas pouvoir dormir avec le harcèlement dont ces gens étaient capables sans même s'en rendre compte, juste par envie d'avoir un autographe, une photo, ou allez savoir quelle autre bêtise inutile. Oubliant le facteur de leur nombre, ces gens se plaisaient à croire que leur idole avait du temps pour eux individuellement. Ce qui avait quelque chose de répugnant aux yeux de la Sabreuse, mais cette dernière se gardait bien de le montrer ou de faire une quelconque remarque à ce sujet.

Son collègue quant à lui ne semblait pas apprécier la situation, elle sentait une légère tension dans ses mouvements, ses paroles. Mais pour l'instant, il paraissait en avoir le contrôle. Attentive, elle restait donc concentrée sur la silhouette qui semblait vouloir les contourner, ou du moins arriver sur leurs flancs. Ou alors n'était-ce que leur imagination et elle ne voulait qu'être au plus près de son idole ? Impossible à dire pour l'instant.

« Monsieur Ari Udini...
- Appelez moi Maître magicien voulez-vous ? C'est ainsi que l'on s'adresse à moi à l'accoutumée. »

Se retenant de ne pas lui éclater le nez dans l'instant, Miyuki se racla la gorge avant de reprendre.

« Maître magicien, tout d'abord, nous vous souhaitons la bienvenue à Kirigakure no Sato. Sachez que le village est heureux de vous accueillir en son sein et que nous avons préparé les lieux nécessaire à votre séjour ainsi qu'à votre spectacle. Mon collègue et moi avons pour ordre de vous accompagner à votre demeure et de nous assurer de votre sécurité pendant votre temps ici, à Kiri. Souhaitez-vous vous rendre directement à votre résidence pour y déposer vos bagages ?
- Non voyons jeune fille, mon public m'attend depuis longtemps ici, je ne peux décemment pas m'enfermer sur moi-même dès mon arrivée. Un peu de bon sens ! »

L'envie de l'étriper grandissant grandement, la Mawehara se contenta de hocher de la tête tandis qu'elle commençait à entendre Senritsu ricanner au fond de son esprit.

« Très bien. Nous donnerons l'adresse de vos quartiers à vos serviteurs, qu'ils puissent y mettre vos affaires.
- C'est cela, faites. »

Alors qu'elle reprenait sa concentration sur la silhouette étrange, cette dernière semblait se tenir à carreaux pour l'instant. Jetant alors un regard semi désespéré à son collègue, Miyuki qui n'avait pas trop été gênée jusque là par cette mission sentait que sa patience allait être mise à rude épreuve avec ce magicien de pacotille.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7806-mawehara-miyuki-la-melodie-de-l-eau-termine
Sakkaku Haise
Sakkaku Haise

[B/Libre] Un spectacle sous haute protection [PV. Haise] Empty
Mar 22 Sep 2020 - 0:32

Arquant un sourcil, Haise devait avouer ne pas du tout aimer la manière dont le fameux magicien parlait. Lui donnant presque envie de vomir, il savait pertinemment qu’il représentait un peu tout ce qu’il détestait : un prétentieux qui aimait beaucoup trop l’attention sans se rendre compte des risques et des dangers qui étaient liés à tout cela.

Ainsi, alors que sa camarade tentait indirectement de le raisonner et de lui faire prendre conscience de leur rôle, celui-ci fit preuve d’un égoïsme assez stéréotypé, comme quoi il avait choisi le métier idéal pour gonfler ses genoux et aussi lui donner la grosse tête… Malheureusement, il n’était pas la seule victime de son succès, les deux membres de la Kenpei l’étaient tous autant…

Puis, comme si ce n’était pas suffisant, le fameux ‘’Maître Magicien’’ s’approcha des oreilles de Haise avant de lui chuchoter quelques mots :

-Par contre, ce serait agréable si vous ne me voliez pas la vedette avec vos clones…

Sur le coup, Haise ne broncha pas. Or, une puissante envie de faire exploser un de ses clones dans un flash aveuglant le saisit soudainement. Pourtant, il ne pouvait pas, se devant de maintenir une certaine façade de positivité et d’autorité. Après tout, il était Sergent non ? C’était peut-être même là toute la solution.

-Maître Magicien, vous pouvez m’appeler Sergent Sakkaku. Bien que votre public vous attend, ne serait-ce pas une meilleure idée de vous reposer pour vous assurer d’être prêt pour le spectacle de ce soir ? Il serait dommage que vous passiez du temps à l’extérieur et que vous attrapiez froid n’est-ce pas ?

Se retournant pour échanger un regard complice avec Miyuki, il était clair que Haise n’avait pas envie qu’il passe autant de temps à l’extérieur.

-Sachant que le chemin jusqu’à votre demeure est long, ils auront plus que l’occasion de vous voir si jamais le tout vous inquiète. Or, à partir d’un moment, ils devront cesser de nous suivre pour vous amener à destination en toute sécurité.

Le chemin était-il véritablement long ? Pas vraiment, mais au regard des dangers, il valait mieux prévenir que guérir.

-Mhmm… Seriez-vous entrain de me donner des ordres ?

Évitant le regard du magicien, un regard aussi froid que glacial se serait fort probablement posé sur lui s’il en avait eu la possibilité. Or, il n’osa pas, trop préoccuper à regarder les alentours, ce qui offrit un certain sentiment de soumission face aux paroles du magicien, suffisamment pour complaire son égo le temps d’un moment.

-C’est cela, faites. Si la température risque de se rafraîchir, il serait dommage que je tombe malade bien que j’ai plus d’un tour dans mon sac pour faire fuir la maladie… Suivez-moi jusqu’à la place centrale cher public !

Quel connard…

Voyant visiblement la mission prendre une tournure inattendue, Haise comprenait mieux le rang de la mission, surtout au regard de la personnalité de l’individu. Penchant étrangement entre le désir de poser un ordre ou d’éviter de rendre la situation plus catastrophique en ayant un Magicien récalcitrant, il soupira longuement avant d’envoyer un de ses clones suivre ses serviteurs chargés de se rendre jusqu’à sa demeure. Après tout, le risque que certains détectent sa demeure était présent, d'où la nécessité d’avoir un accompagnateur pour ceux-ci.

-Miyuki, sais-tu combien de temps il faudra être en surveillance active avant son spectacle ? Entre temps, j’envoie des clones suivre ses accompagnateurs pour éviter qu’ils soient suivis jusqu’à sa demeure.

S’assurer qu’il dorme bien ne faisait certainement pas partie de leur mission, mais il valait mieux prévenir que guérir sachant que le tout poserait possiblement problème à l’équipe avec laquelle ils transitionneraient, chose qu’ils devaient éviter s’ils en avaient le pouvoir…

En bref, leur invité rendait toutes les situations compliquées et voilà qu’ils se déplaçaient tous en direction d’une ère relativement centrale qui accueillait une plateforme légèrement en hauteur. Parfait pour toute cible en hauteur, il allait falloir être aux aguets surtout qu’aux dernières nouvelles, une cape trainait au sol derrière eux…

Ainsi, la personne soupçonnée jusqu’à présent d’être hostile s’était fondue dans la masse avec beaucoup trop d’aisance pour qu’ils puissent utiliser le moindre indice qu'ils avaient cumulé jusqu'à présent. Puis, devant autant de stimulus, une chose était claire : il était impossible pour eux de retracer cette menace.

Ainsi, lorsque les deux agents de la kenpei arrivèrent sur place, s’ils purent émettre un périmètre de sécurité, séparant le fameux magicien de la foule sur un rayon d’un mètre tout en étant légèrement en hauteur, les deux devaient vivre avec la pression constante qu’une de ses personnes hystériques avait fort probablement de mauvaises intentions…

Comment allaient-ils s’en sortir ? Allait-elle de nouveau commettre une erreur ?

Pire encore, était-elle seule ?

_________________
[B/Libre] Un spectacle sous haute protection [PV. Haise] 265b88ce07a0093b971210eed11b9a33
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5906-light-in-the-shadow-presentation-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t9175-l-ombre-de-la-lumiere
Mawehara Miyuki
Mawehara Miyuki

[B/Libre] Un spectacle sous haute protection [PV. Haise] Empty
Ven 2 Oct 2020 - 3:17
La Sabreuse resta silencieuse quant à la mention du magicien de pacotille à Haise à propos de ses clones. Quoi, il ne pouvait pas faire mieux que ça ? Qu'est-ce que ça serait si elle faisait parler Senritsu... Ils deviendraient tous hystériques. Enfin, ce n'était pas si grave, tout juste de l'ordre du détail. Mais voilà que son collègue osa tenter de parlementer avec Ari Udini. L'erreur. La terrible erreur. Ce genre de personnage n'en faisait qu'à sa tête et se moquait bien de tout ce que ses choix pouvaient impliquer. Et il le clarifia rapidement de lui-même. La place centrale donc. Et bien, ils feraient avec. C'était leur rôle après tout.

« Toute la journée jusqu'au soir. Et ça va durer plusieurs jours. J'espère qu'il sera plus calme le reste du temps... »

Ayant répondu à voix basse, cachée par le brouhaha de la foule, la jeune femme observait les mouvements de foule autour d'eux. La silhouette encapuchonnée avait refait son apparition après un nouveau petit passage furtif dans un groupe bien tassé. Difficile de la garder à l'oeil tout le temps dans de telles conditions. Et difficile de faire mieux avec ce magicien dégénéré.

« Ok pour les clones, mais je doute que ça serve à grand chose. S'ils veulent savoir où il loge, ils le sauront, vu comme il est discret. »

Faisant un sourire un peu désabusé, elle reprit sa surveillance alors qu'ils avançaient pour finalement atteindre cette place centrale choisie par Udini. Il se mit alors à brailler, sortant un discours ennuyeux si tant est que la guerrière blonde n'y prêta pas attention, puis il se décida à faire un petit tour pour mettre la foule en attente du spectacle qui serait sans doute plus grandiose. Pour l'instant, il se contentait d'un jeu d'attention qu'il réussit sans mal, surprenant les plus crédules et les plus imaginatifs de ses spectateurs.

Mais alors qu'il allait descendre suite à l'acclamation de la foule, d'un seul coup trois silhouettes se démarquèrent de la foule, toutes avec la même tenue discrète. Chacune cherchait alors à attraper quelque chose dans sa cape et Miyuki eut tout juste le temps de se mettre devant et d'attraper Hakkei avec son fourreau pour parer le projectile qui partit de la main de la jeune femme blonde qui regardait le magicien avec des yeux pleins de haine, de ressentiment.

« Va-t-en meurtrier ! Voleur ! »

Bloquant avec aisance l'objet sphérique envoyé, la Sabreuse ne put empêcher le jus rougeoyant d'éclabousser en partie les chaussures du magicien qui prit un air outré face aux tomates qui venaient de lui être lancées. Alors que la véhémence des assaillants ne semblait s'arrêter, des éclats de rire parcourent la foule. Mais dans les yeux de la trentenaire qui lui faisait face, Miyuki n'avait nul doute d'y reconnaitre de véritables sentiments particulièrement négatifs. S'approchant d'elle rapidement après avoir esquivé deux fruits supplémentaires et en avoir paré un autre en le déviant simplement de sa course au lieu de l'éclater, elle l'attrapa et la maîtrisa rapidement.

« Il suffit ! »

La femme qui lui faisait face éclata alors en sanglots à son plus grand désarois, mais elle choisit finalement de créer un clone et de l'escorter à l'extérieur de la zone pour l'interroger un peu plus longtemps. Sur place, elle laissa deux clones qui feraient le travail de protection tout aussi bien, puisqu'il n'y avait pas de véritable menace. Après tout, ils étaient au coeur du village de Kirigakure no Sato et il aurait été étrange qu'un véritable attentat puisse y prendre place.

« Envoie moi les deux autres si tu peux, Sakkaku-san. »

S'écartant alors un peu plus de la foule pour mieux respirer et essayer d'interroger un peu les villageois sur la raison de cette haine, la jeune femme jeta un oeil vers la foule qui semblait se remettre tranquillement de l'incident alors que le magicien, lui, décidait de faire un nouveau tour basique pour les remettre dans un état d'esprit positif vis-à-vis de son spectacle qui se tiendrait dans la soirée.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7806-mawehara-miyuki-la-melodie-de-l-eau-termine
Sakkaku Haise
Sakkaku Haise

[B/Libre] Un spectacle sous haute protection [PV. Haise] Empty
Lun 19 Oct 2020 - 23:42


S’il y avait bien une chose d’incroyable chez cet homme, c’était bien l’aisance à laquelle ils pouvaient tous s'aligner pour le détester. Il ne suffisait qu’il ouvre la bouche pour stimuler du mouvement ou plutôt des émotions garanties. Allant des fanatiques aux gens qui le détestaient, sans surprise, une femme se manifesta accompagnée de deux autres personnes dans la foule. Témoignant dès lors d’un énervement sincère, mais réel, les paroles qu’elle utilisa semblaient relativement accusatrices, voire véhémentes… Pourtant, chargé d’agir, Haise ne mit que très peu de temps à venir en aide à sa comparse.

Se faisant discret dans son intervention, il annula le moindre clone qu’il avait conçu jusqu’à présent pour en faire apparaître deux nouveaux à ses côtés. Ne mettant que quelques secondes à les saisir dans leurs fuites, ceux-ci semblaient visiblement affolés, bien qu’ils ne résistèrent pas vraiment. Pourtant, il pouvait les entendre jurer...signe pertinent que leurs émotions négatives étaient visiblement sans limites…

Rejoignant par le fait même Miyuki ou plutôt un de ses clones en compagnie des deux autres fautifs, vus la facilité de la mission, on pouvait nettement se demander quel était le réel danger lié à celle-ci. Pourtant, plus la journée avançait et plus il commençait à en venir à la conclusion que cette mission était plutôt épuisante et avait des enjeux lourdement politiques plutôt qu’être dangereuses.

En effet, une personne aussi détestable, mais populaire qu’Udini ne faisait fort probablement pas l’unanimité là où elle allait. Pourtant, au regard de son influence, un village qui n’arrivait pas à protéger un invité des moindres désagréments démontrait une faiblesse importante. Qui plus est, au regard des gens impliqués dans la foule, un incident pouvait avoir un impact notable sur les agents de la Kenpei.

Ainsi, cette mission était sûrement plus difficile d’un point de vue politique qu’autre chose. Après tout, ceux-ci demeuraient au sein de Kiri, ce qui faisait de cet endroit un lieu relativement sécuritaire jusqu’à preuve du contraire…

-Les voici, par contre, il faudrait que nous fassions attention à nos réserves chakratique respectives sachant que ça pourrait nous jouer des tours… Udini ne semble pas vouloir rentrer de si tôt.

Échangeant des conseils alors que celle-ci faisait preuve d’un peu plus de collaboration qu’à leurs premiers échanges, Haise ne pouvait s’empêcher de se demander quels étaient les vrais motifs derrière leurs actions.

Ainsi, si un de ses clones était resté surveiller la scène sur laquelle Udini s’amusait à occuper les foules, ceux-ci décidèrent plutôt de porter attention à l’interrogatoire improvisé qui leur rapporterait possiblement quelques indices.

-Tu t’en charges, je suppose, Miyuki ?

S’étant permis d’utiliser des fils de fer pour lier les mains des deux fautifs, le trio partant semblait se connaître au regard de leurs mécontentements relativement synchronisé.

-Vous vous prenez pour qui ? Cet homme n’est qu’un voleur, un charlatan qui mérite d’être vu pour la vraie pourriture qu’il est !

Légèrement crispé, Haise devait avouer ne pas aimer ce genre d’interaction. De ce fait, il demeura silencieux, préférant laisser la discussion à sa camarade tandis qu’il agissait plutôt de soutien pour s’assurer que tout se passerait bien.

-Si vous pensez que nous sommes les seuls, détrompez-vous ! Il aurait été mieux pour lui de retourner à sa demeure et de faire profil bas !

-Regardez comment il se croit chez lui ! Il paiera.

Devant autant d’animosité, Haise ne pouvait s’empêcher d’arquer un sourcil. Or, alors qu’il comptait se risquer à poser une question, un de ses clones vint les rejoindre pour lui glisser quelques mots qui venaient de nulle autre que l’homme tant aimé : il voulait retourner à la maison pour changer d’accoutrement avant son spectacle...

Légèrement crispés, si le simple fait d’avoir taché son vêtement était suffisant pour le rendre rationnel, peut-être se seraient-ils tirés d’affaire beaucoup plus tôt…

Murmurant ainsi l’information à sa collègue pour éviter que les bandits entendent le tout, son clone retourna à son poste alors qu’Udini préparait sa sortie.

-Si vous voulez voir ce dont je suis réellement capable, ça devra attendre ce soir ! Soyez là en grand nombre cher public !

Se faisant euphorique, venait-il tout juste de leur demander de s’arrêter en risquant sa vie ou plutôt leur vie pour ne faire qu’un coup de publicité ?

C’était fort probable. Or, par chance, il venait possiblement de se sauver les fesses. Ainsi, le temps que l’interrogatoire soit terminé, il pourrait l’escorter, jusqu’à la scène de manière à ce qu'il puisse se préparer pour le moment tant attendu. En attendant, Haise s'assurait que les trois individus soient tous mis hors d'état de nuire et disposés aux questions.

-Que vous a-t-il fait si ce n'est pas indiscret ?


Devant toute situation, bien qu'ils devaient technique protégé le magicien, une question permettait bien souvent de mieux gérer la situation : connaître le motif derrière la haine...


_________________
[B/Libre] Un spectacle sous haute protection [PV. Haise] 265b88ce07a0093b971210eed11b9a33
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5906-light-in-the-shadow-presentation-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t9175-l-ombre-de-la-lumiere
Mawehara Miyuki
Mawehara Miyuki

[B/Libre] Un spectacle sous haute protection [PV. Haise] Empty
Ven 20 Nov 2020 - 0:59
Ses deux clones vinrent en support de Haise pour s'assurer que rien n'allait s'en prendre au magicien qui s'occupait désormais de parler à la foule comme si rien ne s'était passé. Tout allait bien pour lui, il préférait plutôt aranguer la foule pour tenter d'obtenir plus de futurs adeptes, comme le gourou d'une secte qui envoutait ses ouailles. Miyuki n'appréciait pas l'homme ni ses méthodes, mais son devoir était de le protéger, pas de le juger ni de l'adorer.

Face à ceux qui avaient tenté de s'en prendre au magicien sans succès, la Sabreuse les observa de longues secondes en silence. Lorsque son collègue vint lui demander si elle s'occupait d'eux, elle hocha simplement la tête, pensive. Pourquoi est-ce qu'ils avaient accumulé suffisamment de haine pour ainsi tenter de s'en prendre à lui ? Ok, il était chiant, et monstrueusement mal poli, mais ce n'était pas une raison pour ainsi l'attaquer.

Ils déchainèrent alors un peu plus leur verve dans le vide face aux deux agents de la Kenpei tandis que le magicien de son côté s'amusait encore à faire sa publicité, montrant quelques petits tours peu intéressants pour mettre en bouche le public et lui donner l'envie de venir voir le véritable spectacle plus tard. Miyuki les fixait les un après les autres puis au bout d'un moment, elle soupira.

« On va faire plus simple plutôt que de tourner autour du pot. Qu'a-t-il fait exactement ? De quoi l'accusez vous ? »

Une femme et deux hommes. La fille qui avait encore des larmes aux yeux semblait tiraillée entre la peine et la haine, comme elle l'avait démontré en pleurant lorsqu'elle s'était faite attraper. De leur côté, les deux jeunes hommes n'affichaient que de la haine.

« Qu'est-ce que ça peut vous faire à vous. Vous vous en foutez de la justic... »

Si la Danseuse avait su se montrer plutôt calme et patiente jusque là, la claque qu'elle lui colla en un instant et qui le fit reculer d'un pas sous sa puissance ainsi que le regard noir de la jeune femme ne lui laissa pas finir sa phrase.

« Que tu aies une rancoeur contre cet homme, je le conçois, tu as ton histoire et je te demande de la raconter maintenant. Mais ne te perds pas en insultes envers la Kenpei et Kirigakure sur le passage. Rappelle toi pourquoi cet archipel n'est plus un repère à meurtriers. Quand bien même certains ne sont pas encore mis hors d'état de nuire, la plupart ont été neutralisés. »

S'arrêtant un instant, elle regarda les deux autres quelques instants, le regard tout aussi glacial, puis elle soupira, fermant les yeux quelques secondes avant de redevenir l'agente compréhensive qu'elle savait être.

« Nous ne vous collons pas immédiatement en prison comme nous devrions le faire et nous vous permettons de discuter pour nous expliquer les raisons de vos actes. Profitez-en au lieu de ruiner nos efforts pour être compréhensifs, je vous prie. Je vous écoute. »

Le premier qui avait parlé se tenait maintenant la joue et semblait bouder comme un enfant qu'on venait de gronder, mais la blonde aux yeux bleu-gris repérait aussi un peu de crainte à son égard dans le regard du trio. La vitesse et la puissance d'execution de sa claque avait montré sans mal qu'elle n'était pas quelqu'un dont on pouvait se moquer sans risques ni attaquer sans raison.

« C'est sa faute de toute façon à cet enfoiré, il a tué notre père. »

Fronçant les sourcils, Miyuki pencha la tête en avant, se concentrant sur ce qu'il allait lui dire, l'invitant à déballer son histoire.

« Tué votre père ? Donc vous êtes frères et soeur ? Expliquez-nous ce qu'il a fait exactement et pourquoi il n'est pas en prison dans ce cas. »

Intriguée, la Sabreuse regardait notamment la femme qui semblait moins haineuse et plus souffrante de cette peine que les deux hommes qui eux ne laissaient ressortir qu'une rancoeur totale envers l'homme. L'attaquante pourrait donc plus facilement craquer et leur dire ce qu'ils voulaient savoir.

« Parles-moi. Si tu me dis ce qu'il y a, je pourrais peut-être faire quelque chose et oublier cette attaque insensée. »

S'étant approcher de la jeune femme au bord de craquer, Miyuki lui prit les mains dans les siennes et la fixa droit dans les yeux, la forçant à la regarder de face. Au bout de quelques secondes, la nouvelle venue à Kiri éclata à nouveau en sanglots et la Mawehara fit un signe de tête à Haise.

« Je les amène au poste pour discuter plus longuement des détails et trouver une solution pacifique. Je peux te laisser quelques temps en tête à tête avec lui ?.. »

Jetant un oeil vers le magicien encore en train de se pavaner, elle attendait la réponse de son collègue. Peut-être préfèrerait-ils qu'elle soit moins arrangeante avec les aggresseurs de leur cible, bien que ces derniers étaient plutôt ridicules, et les faire expliquer sur place et sans attendre ce dont il retournait précisément.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7806-mawehara-miyuki-la-melodie-de-l-eau-termine
Sakkaku Haise
Sakkaku Haise

[B/Libre] Un spectacle sous haute protection [PV. Haise] Empty
Jeu 31 Déc 2020 - 8:22

Observant calmement Miyuki faire, alors que la haine semblait de plus en plus s’envenimer chez les malheureux, de nombreux mots furent employés. Désignant une absence de contrôle totale, Haise qui n’était pas l’être le plus heureux et jovial comprenait étrangement bien le type d’émotions qui semblait gangréner les pseudocriminels.

Or, quelque chose semblait clocher, comme s’ils ne disaient pas tout. Remettant dès lors en question les intentions de sa partenaire, il se contenta d’arquer un sourcil : la justice les avaient-ils déçus à un seul moment de leur vie ?

Affichant un regard sévère, Haise détestait véritablement tout ce qui se rapprochait des injustices. Étant la raison pour laquelle il s’était enrôlé dans la Kenpei, s’il pouvait rendre son lieu de vie plus saint et plus calme, il le ferait, ni plus ni moins. Ainsi, s’il fallait rendre justice à des gens aptes au pire, il comptait les écouter.

S’il n’était pas l’homme à l’expression la plus empathique, il demeurait quelqu’un d’action, préférant agir plutôt que d’entendre des cris de haine et de rages qui ne pouvaient que contribuer à créer ce cycle éternel de perturbation.

-Mhmm

Laissant un court silence planer tandis qu’une claque venait de percer l’atmosphère, quelques personnes semblaient poser un regard mi-intéressé mi-perturbées par la scène qui se produisait.

N’étant pas un fanatique de l’emploi de la force, le Sakkaku se contenta de poser une main sur l’épaule de celle-ci en guise de signe de présence. Ajoutant quelques mots afin de rompre la totalité de ses clones pour en regagner l’expérience et en effectuer un nouveau pour accompagner Miyuki, il précisa :

-Un clone t’accompagnera par mesure de sécurité. Pendant ce temps, je compte l’escorter jusqu’à son habitation pour qu’il puisse se changer.

Soupirant, il posa un regard sur les trois haineux avant de glisser quelques mots.

-Bien que je ne puisse prétendre connaître ce que vous ressentez, nous ne sommes pas là en tant qu’ennemi. Expliquez-nous la situation et nous aviserons. En attendant, bien que vous soyez hors de vous et que ce soit justifiable au regard de vos allégations, je vous demanderais de collaborer avec ma collègue. C’est le meilleur moyen que nous avons pour vous aider du mieux que nous le pouvons.

Se courbant en entendant soudainement la voix désagréable et impatiente de l’homme se manifester, le vrai Sakkaku rejoignit le magicien afin de l’escorter calmement jusqu’à son habitation.

Une fois sur place, il comptait s’assurer d’entrer avec lui dans sa demeure afin de veiller à ce que son domicile ne soit pas piégé. Une fois sécurisé, ce n’était qu’une question de temps, en espérant que la famille mécontente n'ait pas d’autres acolytes aux intentions hostiles...

Soupirant en se disant que leur mission était bientôt terminée, il espérait sincèrement qu’ils collaborent avec Miyuki et qu’ils n’aient pas à en venir à l’emploi de la force.

C’est notamment ce sur quoi le clone de Haise compter veiller tandis que ceux-ci tremblaient de haine alors que leur cible s’était évanouie dans la foule.

-Vous ne comprenez pas, vous ne pourrez jamais comprendre…

Respirant d’un rythme agressif, bien qu’ils suivaient Miyuki et Haise jusqu’au poste, un élément demeurait : ils bouillaient tous de rage.

Dès lors, une fois au poste, l’un d’entre eux ne put s’empêcher de diriger une frappe vers un mur.

-Comment on peut savoir si on peut vous faire confiance? La justice, vous y croyez vous? Vous n’êtes que des pions sur l’échiquier de qui veut bien plaire ? On vous a déjà demandé d’aller escorter une personne riche et influente en dehors de ses quartiers pour avoir commis un crime grave ? Non, pourtant ça arrive tous les jours et seuls les pauvres paient le prix. Vous pensez protéger les citoyens? Vous protégez surtout les riches et influents. Ce n’est pas pour rien que fut une époque, tout se réglait par la mort ! Là, toute la population vénère un charlatan qui devrait être en prison et nos taxes financent une garde rapprochée pour cette pourriture.

Prononçant un discours relativement agressif, le clone de Haise haussa un sourcil avant d’observer Miyuki. Bien qu’il désirait lui répondre, il laissa tout de même à celle-ci l’initiative de l’interrogatoire.

_________________
[B/Libre] Un spectacle sous haute protection [PV. Haise] 265b88ce07a0093b971210eed11b9a33
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5906-light-in-the-shadow-presentation-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t9175-l-ombre-de-la-lumiere
Mawehara Miyuki
Mawehara Miyuki

[B/Libre] Un spectacle sous haute protection [PV. Haise] Empty
Sam 17 Juil 2021 - 15:49
Tandis qu'Haise s'occupait de leur magicien de pacotille avec une bonne partie de ses clones, Miyuki amena le petit groupe qu'ils avaient attrapé jusqu'au poste. Enfin arrivés, l'un d'entre eux craqua, se révoltant désormais contre la justice de Kiri. Obtenant pour première réponse un regard noir de la Sabreuse qui se montrait particulièrement sévère en cet instant.

« Ce sont des accusations très graves que tu portes là à l'encontre de la Kenpei et de Nobuatsu-sama. Prend garde à tes paroles si elles ne sont pas portées par la vérité mais par la rancoeur. Et en effet, tant que vous vous murez dans des pleurs et des accusations sans explications, je ne comprendrais rien. Alors parlez si vous souhaitez que cela change. Parlez et cessez vos gérémiades ridicules. »

Dure dans ses mots comme dans sa voix, la Mawehara n'avait pas de temps à perdre avec des pleurnichards qui réclamaient justice sans jamais cracher le morceau de ce qui les gênait véritablement. Comme s'ils pouvaient lire dans leurs pensées...

« Pour rappel, la seule chose que nous savons actuellement est que vous avez tenté une attaque à l'aide de fruits pourris sur une personne située sous notre protection. C'est votre dernière chance pour coopérer, après je vous mets en cellule pour la nuit. Nous avons un travail à mener et vous ne faites que nous empêcher d'accomplir notre devoir.
- Il... Il a prit... Notre père... Pour un numéro... Il devait se faire attacher et plonger... Dans un grand bac d'eau... Et le magicien devait l'en défaire et le faire sortir... à temps... Sans briser la glace ni ouvrir la cache... Mais... Le tour a raté... Le mécanisme d'extraction était rouillé... Et notre père... Il s'est noyé... Devant nous et tout le public... »

La jeune femme qui pleurait depuis qu'elle s'était retrouvée en face à face avait enfin parlé. Ses larmes coulaient toujours, noyant une partie de ses paroles, mais elle avait malgré tout été compréhensible pour une fois. Celui qui s'était énervé et qui avait frappé du poing reprit la parole dans la foulée.

« Ils ont dit que c'était un accident ! Qu'il n'y pouvait rien ! Alors il a rien eu cet enfoiré ! Tout ça parce qu'il ne sait même pas faire attention à son matériel ! Un charlatan qui veut juste se faire toujours plus d'argent en coupant les frais de sécurité ! Vous êtes que des vendus ! »

Le visage de Miyuki s'assombrit à nouveau.

« Que devrions-nous faire selon vous ? L'emprisonner ? Le faire payer une amende ? Cela vous rendrait votre père sans doute ? »

Sa voix était froide, ne laissait aucune place aux réponses.

« La vengeance n'apporte rien au coeur. Elle ne soigne pas la douleur. Elle ne fait que la raviver. Faites votre deuil et ne posez plus de problèmes. Allez voir les gérants des spectacles de la ville, parlez leur calmement, dites leur ce que vous pensez de cet homme. Mais ne l'attaquez pas. L'offensive n'est jamais la meilleure des solutions. Elle n'amène que plus de mal, plus de haine. »

Cette leçon, la Sabreuse l'avait apprise avec douleur. Elle l'avait apprise avec ses parents. La mort de leurs assasins n'avait rien changé, n'avait amené qu'un vide plus douloureux encore. La vengeance n'était jamais une solution efficace. Elle n'était jamais la fin de la souffrance. Elle n'était qu'un espoir haineux et égoïste qui oubliait que chacun était aimé par d'autre. Et cela ne faisait que prolonger une chaine de malheur.

« Il part bientôt. Restez chez vous et ne faites plus de vagues si sa présence vous est insupportable. Une nouvelle arrestation ne sera pas si pacifique que celle-ci, soyez-en certains. Et nous nous assurerons que cet homme ne vous poursuivra pas pour ce que vous avez tenté de faire. Parce qu'il en a désormais le pouvoir. Voilà tout ce que vous auriez gagné si vous aviez réussi. Tout ça pour des misérables fruits. Vivez pour vous et non pas pour les morts. Vous les rejoindrez bien assez tôt. L'éternité est longue après tout. »

Les faisant sortir pour ne pas prendre plus de place plus longtemps pour rien du tout, la blonde soupira quand ils furent seuls avec le clone d'Haise.

« Retournons-y, la journée est loin d'être finie encore. »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7806-mawehara-miyuki-la-melodie-de-l-eau-termine
Sakkaku Haise
Sakkaku Haise

[B/Libre] Un spectacle sous haute protection [PV. Haise] Empty
Lun 8 Nov 2021 - 3:52

Comprenant de mieux en mieux la situation, le Sakkaku était quelque peu exaspéré sachant qu’au plus profond de sa personne il comprenait d’ou venait ses individus. Toutefois, la fin ne justifiait pas toujours les moyens.

Bien qu’il était vrai qu’un tel accident pouvait être regrettable et bien qu’il était impossible pour lui de faire preuve de suffisamment d’empathie pour rendre hommage à leurs émotions, ce n’était pas pour autant qu’il aurait adopté une approche aussi sévère que celle de Miyuki. Bien qu’il comprenait ce qu’elle voulait dire, elle avait choisi la méthode difficile plutôt que la méthode douce, un élément qu’ils devraient tôt ou tard être prêts à entendre, mais pas forcément maintenant.

Les observant sous le regard de son clone, le Sakkaku les observa, tentant de comprendre leurs mimiques afin de voir s’ils comptaient réitérer leur désir de vengeance ou lui faire ravaler ses paroles. Pourtant, il n’en fut rien. Ceux-ci se contentèrent plutôt de s’écrouler sous des larmes partagées.

Déclenchant des pleurs à tour de rôle, on aurait dit une réaction en chaîne incontrôlée. Triste, mais vrai, Haise se contenta de glisser quelques mots supplémentaires.

-Si je seconde ma collègue sur le fait que la vengeance n’apporte rien, nous pouvons tout de même remonter le tout sous forme d’enquête visant à découvrir s’il coupe bel et bien sur les frais de sécurité et remettre de l’Avant les principes mêmes mettant en scène la sécurité de tous Mizujine. C’est le meilleur moyen que nous avons d’honorer un moindrement la mémoire de votre père et garantir que nous avancions proactivement. En dehors de cela, je ne peux que vous offrir mes plus sincères condoléances.

Se courbant alors qu’il comptait bel et bien honorer ses paroles, Haise se contenta d’observer Miyuki alors qu’ils étaient dorénavant seuls.

-Tu me rejoindras sur les lieux. Je remonte l’information au vrai Haise pour qu’il demande un renforcement des protocoles et une inspection de la scène en amont du spectacle. Nous ferons ensuite un rapport à la Kenpei à ce sujet pour éviter que la moindre vie soit mise en danger dans des circonstances similaires.

Attendant de voir si Miyuki désirait en ajouter davantage, le clone se dissipa sous un court nuage de fumée tandis que le vrai Sakkaku venait de recevoir le message alors qu’il s’apprêtait à escorter le fameux Udini jusqu’à la scène en compagnie de Miyuki qui n’allait pas tarder à arriver.

Composant dès lors quelques mudras, il envoya un nouveau clone vers la scène afin de communiquer avec les membres de la sécurité histoire de vérifier les équipements et garantir qu’ils sont tous propices au démarrage.

-Qu’est-ce que vous attendez, je suis déjà en retard! Vous allez me faire perdre mon public !

Peu bavard, Haise attendit patiemment le retour de Miyuki afin de dire :

-Votre sécurité demeure notre priorité, le public a été averti de votre retard et je me devais d’attendre ma partenaire. Nous sommes dorénavant prêts.

Ayant pris toutes les prédispositions nécessaires, si certains éléments furent effectivement ajustés afin de minimiser le moindre risque similaire à l’histoire qui leur avait été partagée, le spectacle eut finalement lieu manifestant par le fait même tout l’ex-centrisme du personnage principal d’Ari Udini.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5906-light-in-the-shadow-presentation-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t9175-l-ombre-de-la-lumiere

[B/Libre] Un spectacle sous haute protection [PV. Haise]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Port Naragasa
Sauter vers: