Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» 3/01. Unité Ichi
Mission Ⓑ ◍ Revêtir les défunts w. Tomoe EmptyAujourd'hui à 4:24 par Shimajima Yugure

» 3/05. Nara et Bakuhatsu
Mission Ⓑ ◍ Revêtir les défunts w. Tomoe EmptyAujourd'hui à 3:39 par Nihito Meho

» Maeda Hori
Mission Ⓑ ◍ Revêtir les défunts w. Tomoe EmptyAujourd'hui à 3:24 par Maeda Hori

» L’Île aux cailloux bleus
Mission Ⓑ ◍ Revêtir les défunts w. Tomoe EmptyAujourd'hui à 1:41 par Uzumaki Sazuka

» Bagarre, patrouille et discussion [Eri Hagashin]
Mission Ⓑ ◍ Revêtir les défunts w. Tomoe EmptyAujourd'hui à 1:25 par Hagashin Eri

» 2/03. Unité sud
Mission Ⓑ ◍ Revêtir les défunts w. Tomoe EmptyAujourd'hui à 0:37 par Raibura no Kyūsei

» 4/04. Unité n°4
Mission Ⓑ ◍ Revêtir les défunts w. Tomoe EmptyAujourd'hui à 0:15 par Seiun

» 2/01. Unité nord
Mission Ⓑ ◍ Revêtir les défunts w. Tomoe EmptyAujourd'hui à 0:03 par Mawehara Miyuki

» 3/06. Nagamasa et Naari
Mission Ⓑ ◍ Revêtir les défunts w. Tomoe EmptyAujourd'hui à 0:02 par Kawano Una

» Dans l'ombre des Kaguya [PV Nobuatsu Saji / Kaguya Wutu-Fuku]
Mission Ⓑ ◍ Revêtir les défunts w. Tomoe EmptyHier à 23:28 par Kaguya Shitekka

Partagez

Mission Ⓑ ◍ Revêtir les défunts w. Tomoe

Nara Kansei
Nara Kansei

Mission Ⓑ ◍ Revêtir les défunts w. Tomoe Empty
Lun 22 Juin 2020 - 14:06




Éternel Apprentissage


Mission Ⓑ ◍ Revêtir les défunts w. Tomoe TSiEfT2






Une odeur flottait dans l’air. Dur de définir à quoi il avait à faire. Un mélange de suie et de plomb, agrémenté d’une touche de camboui. Son sourcil gauche se haussa à la vue d’une somme toute petite demoiselle salie par une journée qui avait dû être éprouvante et qui sortit de derrière un large rideau tout aussi sale qu’elle pour poser devant lui un énorme rouleau scellé en plusieurs points par des chaînes qui tintèrent quand elle le jeta devant lui, l’air aussi farouche qu’une ligre.

Cela évoqua bien des choses au Nara qui répondit par un large sourire en jetant une bourse étonnamment dodue sur la table. Elle s’en empara et tourna les talons et le tatoué fit de même en attrapant son achat. Dans un écran de fumée, ce dernier disparut, scellé quelque part.

Avec l’agitation des derniers mots, il était devenu primordial de se réapprovisionner. Les armes de jets qui lui restaient étaient toutes abîmées par l’utilisation excessive malgré son soin à les nettoyer dès que possible. Il était maintenant fourni pour la guerre ou les missions qu’il aurait à exécuter bientôt, et il ne savait pas ô combien son raisonnement s’avérerait juste.

Il s’étonna de trouver devant chez lui un vieillard au dos voûté qui tenait au creux de sa paume ce qu’il reconnut vite comme un ordre de mission. Drôle d’émissaire, pensa-t-il. Ce dernier lâcha le papyrus dès qu’il l’aperçut et commença à tracer sa route vers un point de chute qu’il ignorait, sans se presser ni adresser un mot au principal intéressé.

Là, à la faveur de l’ombre du porche, dos tourné à la civilisation, à mesure qu’il lisait les termes ornant ce contrat ; un large sourire carnassier déforma son faciès d’habitude si mesuré avant qu’il ne revienne à la normale en même temps qu’il pénétrait dans sa demeure.

Le Lieutenant effectua son paquetage, prit une douche à s’en brûler les chairs puis alla se coucher. À peine était-il quatre heures sonnantes qu’il était déjà prêt. À la faveur de l’ombre d’un chêne, assit en tailleur le pont Araho passé, il attendit sa comparse pour mener à bien ce projet ; hatif d’en apprendre plus sur ce sujet qu’il avait étudié maintes fois à la bibliothèque de Kumogakure no Satô et même contre certains à Ame. Les Rônins n’étaient pas chose rare depuis la déflexion de Fugaku.

Cette odeur de lila et de groseille. Cela ne pouvait être qu’elle. Les paupières closes, un maigre sourire orna son faciès paisible et attentif à chaque créature évoluant autour de lui pendant sa courte méditation.




Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6393-the-ones-he-had-lost-and-the-ones-he-had-found
Chôkoku Tomoe
Chôkoku Tomoe

Mission Ⓑ ◍ Revêtir les défunts w. Tomoe Empty
Mar 23 Juin 2020 - 19:40

Revêtir les défuntsPrintemps 204.

L’odeur succulente d’un encas que l’Explosive n’avait pas dégusté avec plaisir depuis un long moment. La dernière fois qu’elle aurait pu s’en sustenter, un hasard malencontreux les lui avait arraché. Sombre destin de quelques petites friandises, une vraie malédiction. Elle se souvenait encore de la longue chute que les rondes sucreries avaient dû subir, atterrissant mollement sur le sol poussiéreux d’une place marchande. Mais ici, ce n’était pas pareil : A Urahi l’ordre régnait, peu de monde traînait dans cette petite rue où Tomoe attendait avec grande hâte son lot de mochis. Nul individu pour la pousser à commettre le crime. Pas de tâche chocolatée non plus ou d’enfants agaçants et bruyants.

Mais décidément, le sort n’était toujours pas favorable à laisser cette brunette si connue dans la capitale se faire un bien maigre plaisir. A son arrivée il s’agissait d’une silhouette de jeune fille, probablement tout juste sortie de l’enfance, mais au retour il s’agit d’un vieillard courbé, aux traits plus ridé encore que bon nombre des ancêtres à l’âge avancé. D’où sortait ce dinosaure ? D’abord, la lieutenante de l’Unité Territoriale se dit qu’il devait être le gérant de la petite bicoque. Et finalement… Celui-ci ne lui livra non pas la petite boîte emplie de ces délicieuses douceurs mais un parchemin. « Mais ce n’est pas... » Son sourcil droit arqué en disait long sur l’état d’incompréhension de la jeune femme. Cependant ce vieux pruneau ne lui adressa aucune explication et malgré sa patience -pour des mochis elle était prête à faire cet effort-, la petite fille revint avec pour seule excuse un abaissement de son torse car il n’y avait subitement plus de cette marchandise. Alors bredouille, la gourmande s’empara du petit rouleau sur le comptoir et d’un soupir mécontent, elle préféra repartir.

Curiosité tout de même piquée au vif, l’Explosive qui marmonnait dans sa barbe délivra la ficelle qui gardait le message scellé pour enfin savoir de quoi il retournait. Une requête ?! C’était ça qui avait empêché la consolation de quelques mochis ? Grommelant, tapant du pied à chacun de ses pas, la Chôkoku se résignait à rentrer chez elle pour prendre plus connaissance de cet avis de mission.

. . .

La brume matinale s’emparait à peine de l’atmosphère lorsque Tomoe quitta son domicile. La lune maîtresse incontestée de l’heure nuiteuse qui avait été déterminée pour fixer le rendez-vous à l’extérieur du village avec son binôme exceptionnel. Un sac sur le dos, ses cheveux encore détachés mais gardant fermement le fil de tissu qui lui servirait lorsque la jeune femme aurait le temps de s’en occuper : Soit quand elle aurait fini sa course pour ne pas arriver après le coche.

Un marathon qui la mena enfin au pont Araho, point inévitable pour toute entrée ou sortie de la capitale impériale. La Teikokujine régressa sa précipitation pour reprendre un peu plus de calme. Marchant d’un pas à l’apparence bien plus serein, la brunette reconnut dans l’obscurité l’Ombre atypique qui se dressait là, semblant dans une attente patiente et saine. Le genre dont la Chôkoku était dénué. Ce fut d’ailleurs pourquoi en arrivant à sa hauteur, penchant la tête pour vérifier s’il dormait vraiment, le rictus qu’il dessina provoqua un petit grognement chez la lieutenante territoriale. Elle vint alors tapoter de plusieurs coups avec un papier enroulé soigneusement sur la tête de l’homme, venant à s’élever sur la pointe des pieds pour pouvoir atteindre son sommet. « J’espère que ce n’est pas comme ça que tu travailles, Kansei. »

Mais sans l’attendre davantage parce qu’elle n’aimait pas et ne savait pas en être autrement, la brunette le devança, coinçant la carte du pays qu’elle s’était dégotée pour pouvoir se repérer sous son bras. Après tout, si le Nara était né ici comme il savait si bien s’en vanter, ce n’était pas le cas de l’Explosive et celle-ci avait encore bon nombre de lieux à découvrir sur les terres du Feu. Sans un mot, s’enfonçant un peu plus sur le sentier à peine tracé par la forêt, Tomoe s’empara de sa tignasse ébène, celle qui se confondant dans le ciel nocturne, pour l’attacher en une seule longue prêle tressant grossièrement les cheveux sur le haut de son crâne, retrouvant leur paire à hauteur de la nuque de la lieutenante. Rapide et efficace, qui ne laisserait pas le vent printanier se hisser entre les mèches pour les défaire.

« Bon.. Les montagnes à l’Ouest du pays... » Pensa-t-elle tout haut, s’adressant à elle-même en ouvrant sa carte juste au devant de son visage pour espérer voir grâce aux rayons crépusculaires. « C’est là notre première piste avérée, tu n’es pas d’accord ? » Demanda-t-elle finalement affirmation auprès de son homologue mais question qui relevait plus d’une rhétorique qu’un véritable questionnement.


_________________
Mission Ⓑ ◍ Revêtir les défunts w. Tomoe JlI2a2Y
Event 5 : l'Homme au Chapeau:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4955-chokoku-tomoe-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t9753-dossier-de-chokoku-tomoe#82791 https://www.ascentofshinobi.com/u1298
Nara Kansei
Nara Kansei

Mission Ⓑ ◍ Revêtir les défunts w. Tomoe Empty
Ven 26 Juin 2020 - 20:21




Éternel Apprentissage


Mission Ⓑ ◍ Revêtir les défunts w. Tomoe TSiEfT2






Le papier enroulé ne toucha qu’une fois le crâne de l’homme qui évita le second en se relevant, sans vraiment qu’il paraisse le vouloir vraiment à l’encontre de cette marque d’amitié toute relative. Maintenant debout face au brin de femme qu’il dépassait aisément d’une tête, le Nara lui adressa un sourire courtois sans laisser le moindre doute sur ses aptitudes pour ce qui allait suivre.

« Tu vas bien finir par le découvrir puisqu’on va devoir coopérer, aujourd’hui. » L’air amusé et le phrasé laissant à penser qu’il ne lui faudrait pas plus d’une journée pour mener à bien le projet, le Nara lui emboîta le pas en portant ses yeux charbons sur ses longs cheveux qu’elle s’évertuait à fixer de façon pratique pour le combat. Il lui arrivait aussi de devoir les attacher mais il n’en venait jamais à des formes aussi complexes. La coiffure terminée, Tomoe avait l’air plus guerrier que jamais.

Il n’eut de son côté pas besoin de carte et laissa le soin à l’Explosive d’explorer la sienne de ses yeux, sa propre route étant déjà tracée dans son crâne depuis l’aube ; il ne végetait pas sans raisons sous cet arbre. Là-dedans, dans ce crâne bien fait, avait germé les ébauches de plusieurs plans qu’il savait devoir adapté au bon vouloir de la femme au sale caractère. Son épée tinta quand il glissa à son côté pour lui répondre, alors qu’elle parlait presque toute seule.

« Effectivement. De là, selon ce que nous trouverons, il faudra piquer vers le nord si on décide de croire aux rumeurs. Dans les parages, j’ai un ami Hokazuka qui se fera un devoir de nous renseigner sur les activités aux alentours. Des questions ou des demandes, peut-être ? » Sa botte passa devant l’autre et il commença donc à tracer à travers bois, comme s’il était pourvu d’une boussole génétique assez poussée pour le diriger comme un soldat de fer.

Il espérait seulement que Toyotaro ne serait pas -encore- trop abreuvé pour être utile. L’ancien Inuzuka avait beau être un combattant émérite, il passait pour beaucoup comme un pochtron notable et une véritable légende urbaine dans certains bars de la Capitale. On racontait qu’aucun stock d’alcool de riz ne lui avait résisté dans toute l’histoire de Hi.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6393-the-ones-he-had-lost-and-the-ones-he-had-found
Chôkoku Tomoe
Chôkoku Tomoe

Mission Ⓑ ◍ Revêtir les défunts w. Tomoe Empty
Dim 28 Juin 2020 - 18:55

Revêtir les défuntsPrintemps 204.

La présomption du Nara semblait à son apogée. Tandis que la jeune brune avait pris tout de même soin d’embarquer quelques matériau au cas où cette missive devrait perdurer sur plusieurs jours, celui-ci paraissait bien plus serein quant à la réussite de toute cette chasse aux trésors. Un voyage à travers les forêts volumineuses de Hi, allant jusqu’aux frontières Ouest et possiblement ensuite au Nord comme le sous-entendaient ces fameuses rumeurs. Un tracé qui, dans le fond, excitait la Chôkoku qui n’avait que trop peu exploré les verdoyants horizons de son nouveau pays d’adoption. C’était là l’occasion d’y remédier bien que l’objectif était bien loin d’une promenade de santé.

Ses pas se succédaient un à un, suivant un sentier tout juste déterminé par la flore qui le dessinait. Probablement que les passages répétés de bon nombre d’être-humains avaient dès lors eu raison des plantes et racines de ces bois. La jeune femme, après avoir mémorisé ce qui semblait correspondre aux Montagnes de l’Ouest -presque aux abords du pays du Fer- enroula de nouveau le parchemin et le rattacha à la sangle de son sac. Son partenaire pour cette quête avait, apparemment, lui aussi réfléchi mûrement au premiers pas qui les mèneraient à la résolution de toute cette énigme. Et tandis que Tomoe n’avait dès lors pas d’indice à indiquer si ce n’était en allant vérifier ledit lieu où est mort le défunt Tetsujin. En ce qui concernait son équivalent masculin, celui-ci semblait -une fois de plus- avoir une petite avance sur l’Explosive. « Un ami... » Une insistance qu’elle prit soin de répéter avant d’accélérer un tant soit peu la cadence. Les yeux droit devant, elle le laissa terminer sa phrase avant de hausser un sourcil et de lui montrer de l’intérêt avec seulement ses pupilles déposées sur son visage. « Je sais que tu te donnes les airs d’un homme mystérieux, Kansei, mais il va m’en falloir davantage pour que je fasse confiance à ton ami et à ce qu’il nous racontera. »

La manieuse d’argile explosive ne cessa pas de le fixer, sans pour autant arrêter sa marche athlétique. Elle possédait le nom au moins, c’était déjà ça. Hokazuka. Un clan réhabilité dont elle ne savait pas grand chose si ce n’était qu’il s’agissait d’anciens Inuzuka. En somme : Pas de quoi en figurer un profil auquel croire sur parole. « Commence peut-être par me dire comment tu es venu à t’assurer qu’il se fera un devoir de te répondre ? » La jeune femme soupira doucement avant de quitter enfin le brun de ses yeux pour revenir les poser sur l’horizon qui défilait à toute allure. « Est-ce un soldat de notre armée ? » Aussi banal que cela pouvait être, c’était là la première hypothèse plausible qui marquait au fer rouge le devoir de ce Hokazuka. Enfin, quoiqu’il pouvait en retourner, il fallait bien commencer quelque part !

La brunette afficha ensuite un léger sourire songeur… « Au fait… J’espère que tu aimes dormir à même l’herbe, parce que contrairement à toi, ça m’étonnerait que l’on termine cette mission avant demain. » Elle laissait entendre ce brin moqueur qui lui seyait si bien. Un petit air présomptueux en plus et voilà que Tomoe se mettait dès lors à débuter une nette course à travers les bois pour arriver bien plus rapidement auxdites montagnes.


_________________
Mission Ⓑ ◍ Revêtir les défunts w. Tomoe JlI2a2Y
Event 5 : l'Homme au Chapeau:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4955-chokoku-tomoe-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t9753-dossier-de-chokoku-tomoe#82791 https://www.ascentofshinobi.com/u1298
Nara Kansei
Nara Kansei

Mission Ⓑ ◍ Revêtir les défunts w. Tomoe Empty
Lun 29 Juin 2020 - 23:49




Éternel Apprentissage


Mission Ⓑ ◍ Revêtir les défunts w. Tomoe TSiEfT2






Etait-ce si étonnant que le shinobi ait des relations et des connaissances partout dans le pays du Feu ? Il en était après tout natif et n’avait eu de cesse que de cultiver ses liens avec les autres vaillants hijins restés là malgré la terreur et les persécutions comme autant de graines fertiles. Le faisait-il afin d'asseoir une certaine légitimité ou par pure bonté d’âme désintéressée ? Voilà qui était dur à dire, même en ayant cerné le personnage.

« Je ne sais pas si c’est un compliment mais au cas où, ça n’en a pas l’air. » Un mince rictus s’incrusta sur l’épiderme hâlé de son faciès tandis qu’il avançait de concert avec sa consoeur. « Quant à lui faire confiance ou non, c’est ta décision. Toute information est bonne à prendre et tu pourras le questionner toi-même si cela te chante. Je suis ouvert à d’autres propositions si tu as meilleur point de départ, paradoxalement je n’aime pas trop courir derrière les ombres. » Ledit Hokazuka n’était certainement pas l’être le plus fiable du Feu, mais même si ses informations étaient erronnées, cela ne les retarderait que de quelques heures, tout au plus. Ce fut toutefois une bonne opportunité pour quantifier ô combien la brune semblait se méfier de tout et de tout le monde. Il laissa ses yeux grenats virant au ocre s’enfuir du contact des siens et contempla le paysage, dont il ne se lasserait décidément jamais.

« Pas aux dernières nouvelles ! » Conscient d’ô combien cela pourrait l’irriter, elle la maniaque de l’ordre qu’il avait pourtant trouvée les mains rougies d’un sang qui aurait pu créer un nouveau conflit international, le shinobi garda le même air peu expressif. « Un sympathisant, disons. » Tous n’étaient pas fait pour servir la Cause. Mais même sans ça, ils pouvaient l’abriter.

La volonté du Feu.

Suivant son rythme jusqu’à la rattraper, il lâcha à ses côtés comme si la course n’affectait en rien sa diction, ce qui était le cas pour l’heure. « Ca m’est arrivé une pair de fois alors je ne risque pas de mal dormir si ça devait advenir. Tu n’as pas peur des Yokai qui traînent dans le coin, j’imagine. » Un simple rictus, encore. Moqueur ? Pas vraiment.

Au bout de quelques temps, ils finirent par arriver à l’orée d’une forêt. Derrière cette dernière s’élevait les volutes de fumées signature d’une maison, rejointes par d’autres. Un restaurant ? Il était trop tôt et il faisait trop bon pour s’éclairer avec une cheminée.

« Il devrait être dans ce patelin. »




Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6393-the-ones-he-had-lost-and-the-ones-he-had-found
Chôkoku Tomoe
Chôkoku Tomoe

Mission Ⓑ ◍ Revêtir les défunts w. Tomoe Empty
Sam 4 Juil 2020 - 15:46

Revêtir les défuntsPrintemps 204.

Les défiances assurément maladives de la Chôkoku n’étaient là que le fruit d’un passé à demeurer et se débrouiller seule. Alors elle n’avait plus eu de confiance qu’en de rares individus pouvant être comptés à peine sur les doigts d’une main. Ceci n’était évidemment pas figé dans le marbre et plus elle apprenait à connaître le Nara, plus elle décelait son caractère bien qu’elle n’en comprenait toujours pas toutes les nuances qui lui correspondaient. Ce mystère qu’il s’évertuait à laisser paraître, ses airs à la parfaite imperceptibilité, le voile maintenu au devant de ses émotions, de ses expressions. Tout ceci était nettement plus difficile à user pour Tomoe, bien que ses récents efforts avaient fini par porter leurs fruits, lui permettant de se canaliser… Non pas en toute circonstance, mais c’était déjà un grand pas.

Tomoe n’avait évidemment pas d’autre piste, et elle-même avait suggéré de se diriger à l’Ouest pour commencer leurs recherches par le point de départ. Alors naturellement elle n’en objecta pas davantage lorsque l’Ombrageux lui certifia que son ami pourrait leur être d’une aide certaine. Seule une petite moue tout juste vexée s’afficha sur le visage de l’Explosive, et qui s’évapora presque aussitôt. D’autant que le Hokazuka n’était pas de ces soldats engagés pour le compte du Teikoku. Voilà qui était encore moins pour rassurer la brunette. Mais après tout, il faisait partie d’un clan à l’origine issu de ce Pays, elle osait donc songer qu’il s’avérerait un fervent patriote tout de même de sa nation. La Tsuchijine de naissance ne connaissait pas bien les contes de ces terres. C’était pourquoi elle ne pensa pas tout de suite à ce que l’individu qu’ils devaient rencontrés ne serait peut-être pas aussi… Droit envers les impériaux que la lieutenante ne l’espérait.

C’était que le Nara avait lui aussi entraîné son endurance et arrivait à suivre le rythme. Non pas que la lieutenante en attendait moins de lui, mais elle pouvait s’assurer qu’il suivrait autant qu’elle le rythme de cette escapade à travers le Feu. A sa remarque le bout de femme se mit à rire, retrouvant quelques souvenir d’un ancien sobriquet qu’elle avait accepté de porter… « Les Yôkai dis-tu ? » lui jetant un coup d’oeil d’où se montrait une malice prononcée, ajouté à cela un sourire qui se voulait des plus narquois. « N’aies crainte Kansei, ils n’oseront venir t’embêter tant que Hannya est là. » La Chôkoku démontrait d’un brin de mystère la bribe de son passé sur lequel elle n’en délivrerait pas davantage. Pourtant, dans sa phrase, elle sous-entendait bel et bien être ce démon féminin très connu des légendes sur ces êtres surnaturels. Celle arrivée sur terre pour assouvir sa vengeance. La nostalgie qui en découlait eut raison de ce rictus qui lui seyait pourtant si bien et elle détourna le regard en direction du lieu-dit pour finalement accélérer sa course une nouvelle fois sans crier gare.

L’arrivée dans cette petite bourgade visiblement tout juste réveillée par les petits rayons de soleil encore cachés par les arbres de la forêt environnante. Il était encore tôt. La brunette s’avança pour regarder à droite et à gauche et ne trouver qu’au bout de la place sur laquelle ils se trouvaient un unique établissement éclairé et d’où ressortaient quelques ivrognes, certains accompagnés et d’autres non. « Rien de tel qu’un tenant de bar… Auberges ? Qu’importe, pour nous renseigner, mh ? Je souhaite pas chercher ton copain dans tout le village, on a d’autres choses à faire. » L’Explosive râlait presque déjà. D’un pas franc elle s’avança de ce lieu pour finalement y aller un peu plus lentement. En effet, plus elle s’avançait et plus l’odeur répugnante d’alcool mêlé à la sueur d’une longue nuit de railleries la fit grimacer. « Quelle horreur... » Se bouchant alors le nez, elle poussa la porte de l’autre et entendit brailler au loin.

« EH BEN ma p’tite faut pas s’cacher comme ça ! Tu m’as l’air bien mignonne en... » La moitié du visage de Tomoe qui était effectivement sous sa main se tourna vers le bruyant homme, assurément très grand. « OH CA ALORS ! Kansei ! » Et sur ces mots-là la lieutenante impériale comprit que le rendez-vous avait été prévu la veille justement pour pouvoir arriver à temps jusqu’ici… Et y retrouver cet ami Hokazuka. Décidément le Nara prévoyait bien des choses... Mais certainement pas le visage colérique de sa consœur.


_________________
Mission Ⓑ ◍ Revêtir les défunts w. Tomoe JlI2a2Y
Event 5 : l'Homme au Chapeau:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4955-chokoku-tomoe-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t9753-dossier-de-chokoku-tomoe#82791 https://www.ascentofshinobi.com/u1298

Mission Ⓑ ◍ Revêtir les défunts w. Tomoe

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires du Feu :: Hi no Kuni, Pays du Feu
Sauter vers: