Soutenez le forum !
1234
Partagez

Une journée de paperasse [MLD Muramasa, Kagura]

Yawa Seika
Yawa Seika

Une journée de paperasse [MLD Muramasa, Kagura] Empty
Mar 23 Juin 2020 - 19:31
ordre de mission:
 

La tête dans les livres à longueur de journée, pour rattraper le retard qu’elle a sur l’autre membre de l’équipe qui est ninja-médecin et faire la fierté de sa Senseï, Seika en vient même à s’endormir avec l’un d’eux encore sur elle, la plupart du temps contre sa poitrine. Lorsque Kagura-neko et Mabui viennent la réveiller, il arrive aussi que ceux-ci reçoivent une attaque vicieuse d’un ouvrage qui glisse et vient s’écraser juste à côté d’eux. Une bonne vengeance pour ces boules de poils qui ne laissent pas la châtaigne récupérer de ses journées interminables. Et bientôt, ce sera pire, car elle commencera à suivre des médecins en tant que stagiaire, pour les observer uniquement et apprendre auprès de médecins expérimentés. Sa formation avance dans le bon sens, et la petite espère bientôt attaquer de manière plus concrète. Cependant, elle sait mieux que personne qu’il est hors de question de se mettre en selle avant d’avoir acquis les bases solides nécessaires.

Ce matin, après avoir câliné ses deux amours, ceux qui dorment toujours avec elle, et qui sont les meilleurs colocataires du monde – bien que leur taille est augmenté en quelques mois, en faisant de vrais chats à la place des chatons récupérés auprès de sa grande sœur, Kagura – elle se prépare pour une mission. Pas d’équipement ninja, mais simplement une tenue de shinobi classique, car l’objectif du jour n’a rien à voir avec un combat. Elle a d’ailleurs déjà mal à la tête à la seule idée de ce qu’elle va faire.

« Trier des archives et les lire pour savoir si elles correspondent à ce qu’on cherche… Comme si je ne lisais pas assez en ce moment. »

Son temps de lecture quotidien est tel que l’adolescente a des sortes d’hallucinations, voyant certains textes observés plus tôt apparaître devant elle. Par acquis de conscience, elle les relit même de cette façon. Sa mémoire est sans doute en cause, étant un peu trop bonne pour simplement laisser tout cela de côté. Enfin, ce n’est pas une si mauvaise chose de pouvoir se fier à sa mémoire, lorsque l’on veut pénétrer le monde infiniment grand de la médecine. Lorsqu’elle est fin prête, la belle fleur embrasse sa génitrice avant de se rendre devant la bibliothèque du Manazuru. Récemment, la petite a eu la lourde tâche d’accomplir une mission pour le compte du Shishiza, et maintenant voilà qu’une autre unité spéciale requiert son aide. Son esprit vagabonde et elle se souvient des mots prononcés par Toph. Les Genin d’aujourd’hui devront choisir l’un de ses groupes pour les rejoindre. Si celui basé sur l’exploration et la diplomatie l’intéresse, du fait qu’elle pourrait rencontrer des personnes intéressantes, elle a néanmoins encore un contact limité avec le monde extérieur, et cela la terrifie. La police d’Iwa à l’inverse ne lui plaît pas énormément car elle ne veut pas arrêter des gens. Cependant, Ryoko en est à la tête, et Aimi en fait partie. Il existe aussi une branche médicale qui peut lui plaire, et tout se passe proche du village, pour ne pas dire exclusivement à l’intérieur.

« Raaah, je demanderai à Senseï ce qu’elle en pense, un jour… »

En attendant, elle arrive sur les lieux de la mission et attend ses alliés. D’un côté, la belle et puissante Kagura, celle qu’elle considère comme sa grande sœur et meilleure amie, avec qui elle a estimé s’être comportée injustement violemment lors du tournoi Chûnin – mais cette histoire est du passé. De l’autre, Borukan Muramasa, un homme qu’elle ne connaît pas, mais qui possède un grade important au sein du village de la Roche. Assise sur un muret, les jambes balançant devant elle, la petite n’a plus qu’à attendre leur arrivée.



Spoiler:
 

_________________
Une journée de paperasse [MLD Muramasa, Kagura] Ww18

♥ Merci Aimi pour cet avatar et Aditya pour cette signature, tous deux parfaits ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7615-quoi-feur-enfin-plutot-fleur-pour-le-coup-yawa-seika#63983
Nagamasa Kagura
Nagamasa Kagura

Une journée de paperasse [MLD Muramasa, Kagura] Empty
Ven 26 Juin 2020 - 12:16
Paperasse

Après sa mission qui lui avait demandé pas mal de responsabilité, la Genin allait pouvoir se reposer un peu. Kagura avait passé un peu de temps avec Zanshi, sa fille adoptive afin de profiter de renforcer sa relation mère/fille. De simples sorties au parc, décorer leur maison, s’entraîner un peu au sabre et à l’arc ou encore, manger au restaurant. Il y avait tellement de choses à faire que la Nagamasa ne voyait pas le temps passer. Aujourd’hui, elle allait devoir reporter sa journée jeux de société avec Zanshi, car elle avait été demandée sur une mission. La jeune femme avait envie de rejoindre la Shishiza, en espérant que sa mission des tunnels pourra attirer sa candidature à ce poste. Mais là, ça sera une mission en rapport avec la Manazuru qu’elle devra accomplir. Selon l’ordre de mission, ça ne semble pas compliquer. Pas de combat, pas de voyage en dehors d’Iwa, juste de la paperasse. Un truc simple en évidence, qui ne présente aucun risque pour sa vie et aucune grosse responsabilité à lui confier. En lisant bien le document, Kagura allait finir rapidement cette mission, surtout qu’elle n’était pas toute seule à l’accomplir. Un nom en particulier lui donnait le sourire, celui de Yawa Seika, avec qui elle pourrait renouer leur lien. Depuis l’examen Chûnin, elles n’ont pas eu le temps de se revoir. Kagura voyait pendant un laps de temps, une psychologue et elle était en rééducation surtout pour son bras droit. Maintenant, elle va beaucoup mieux et encore maintenant, elle n’en tenait pas rigueur à Seika. Elle l’aime trop pour cela. Le second partenaire, Borukan Muramasa, elle a déjà entendu ce nom, mais depuis un temps, cet homme semble discret. Elle avait hâte de le rencontrer.

Passant la porte, elle tient la main de Zanshi. « Je t’emmène au dojo et je reviendrai te chercher, mais si je ne suis pas de retour en fin d’après-midi, tu pourras aller jouer chez Miyuki ou aller chez oncle Jiraya. » Dit Kagura. « Bien, Okasan ! Je serais sage ! » Dit-elle avec le sourire. Kagura la regarde avec un air joyeux. La Nagamasa dépose sa fille au dojo du clan pour qu’elle puisse s’entraîner avec les autres enfants du clan. Suite à cela, l’Onna-bugeisha se déplace jusqu’au lieu de rendez-vous. La Blanchâtre n’avait pas pris ses armes sur elle, après tout, la mission se trouvait dans Iwa. Elle n’avait pas besoin de son Daishô pour s’occuper de la paperasse. Pour une fois, elle pouvait faire une mission, sans avoir une quelconque arme sur elle. D’ailleurs, la Yuki-Onni était étonnée que cette unité spéciale l’a recommandé pour cette mission. En effet, Kagu n’a jamais montré de signe par rapport à eux, elle n’était pas intéressée pour les rejoindre. Peut-être qu’on voulait laisser au Genin l’opportunité de voir certains aspects de chaque US avant de prendre une décision finale quand ils seront Chûnin. À voir, car ce n’est pas la paperasse qui va inciter Kagura à les rejoindre. De toute façon, elle n’a pas le choix que d’y participer, ça venait d’en haut. Or, même si ça ne l’enchantait guère de faire ce genre de boulot, elle savait que ça pouvait être important pour son avenir. La paperasse est un passage obligatoire dans chaque chose de la vie et métiers. La Blanchâtre écrit des rapports à chaque mission, ça reste de la paperasse. En tout cas, elle espérait que tout se passera bien et que ça ira assez vite pour en finir avant le coucher du soleil.

Au loin, la Nagamasa peut voir Seika, assise sur un muret en train d’attendre. La petite Yawa semblait motiver pour être arrivée en avance, cela faisait plaisir à voir. De plus, son visage n’est plus triste, il n’y a plus de larmes et cela, ça donnait le sourire à la Samouraï. Penser au passé, ça ne mène à rien et Kagura fera toujours de son mieux pour apaiser sa petite sœur de cœur ou meilleure amie, difficile d’établir un nom à leurs relations. L’Onna-bugeisha arrive devant Seika et la regarde avec le sourire. « Bonjour, Seika-chan. » Dit la Nagamasa avant de la prendre dans ses bras et de lui faire un gros bisou sur la joue droite. « Tu m’as tellement manqué, ma princesse au Ramen ! » Finit-elle en souriant et lui caressant le visage. « Je suis ravie de faire cette mission avec toi, on va pouvoir passer un peu de temps ensemble. Et, tu es toujours aussi mignonne qu’à notre première rencontre. » Dit-elle en cherchant à la faire rougir. Cela dit, la Samouraï regarde autour d’elle en croisant les bras sous sa poitrine. « D’ailleurs, Borukan Muramasa n’est pas arrivée ? Cela dit, je suis peut-être aussi arrivée en avance. Attendons-le ici, à deux. » Finit-elle en s’asseyant à côté de Seika et lui tenant la main gauche.



_________________
Une journée de paperasse [MLD Muramasa, Kagura] 1555900482-signakagura1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6315-nagamasa-kagura-un-samourai-ne-devrait-etre-ni-pompeux-ni-arrogant-terminee#52357 https://www.ascentofshinobi.com/t6358-nagamasa-kagura-journal-de-bord https://www.ascentofshinobi.com/u1136
Borukan Muramasa
Borukan Muramasa

Une journée de paperasse [MLD Muramasa, Kagura] Empty
Sam 27 Juin 2020 - 23:20
Le Petit Diplomate
Muramasa x Seika x Kagura

Scheming in the darkness can not be called real subterfuge.
True strength is being able to mislead the eye under the light of day.
Fact and fiction are opposite sides of the same sheet of paper.
Who can see beneath the surface and glimpse my true nature ?





Le Manazuru était sombre et emplit de paperasse. Il s'agissait là d'une certitude, car les grues de la roche avaient expressément mandaté trois Shinobi d'élite afin de s'occuper de données sensibles qui s'étaient entassées depuis la nuit des temps dans l'antre d'encre et de papier. Il était assez étrange que l'unité spéciale face appel à des non-initiés dans les arts obscurs de la diplomatie. En effet, deux des trois participants n'avaient point rejoins l'escouade des diplomates intrépides aux milles et uns pouvoirs insondables. Cependant, bien que le médecin taciturne était dévot de l'ordre sectaire des ambassadeurs de l'amour et de l'amitié, cela ne faisait que quelques lunes tout au plus qu'il avait rejoins les rangs de l’odyssée éternelle de l'échassier au bec pointu. Les raisons se dissimulant derrière une mission d'une telle envergure demeuraient une énigme.

Alors que le soleil peinait à prendre son envol dans les cieux azurés, le parangon avançait à travers les ténèbres pour atteindre la fameuse bibliothèque du Manazuru. Regard mordoré, pas assuré. Néanmoins, un air songeur s'animait sur les traits inexpressifs du Borukan. Il devait faire équipe avec une certaine Yawa Seika et une dénommée Nagamasa Kagura. Autant le nom de l'une lui indiquait quelques informations sur son affiliation clanique, autant la Seika ne laissait aucune nitescence planait au dessus de sa personne. Le corbeau au plumage de jais se demandait pourquoi une Samouraï était présente pour classer des papiers nébuleux, sachant que le Iai pouvait partir à tout instant dans une frénésie cathartique. Arrivant finalement près de la bâtisse marmoréenne, le scientifique remarqua deux femmes assissent sur un muret qui étaient en train de se câliner de manière intrigante. Très étrange. En se rapprochant un peu plus, l'érudit se disait qu'il s'agissait peut-être des deux Kunoichi avec qui il devait arpenter le sombre chemin labyrinthique de la paperasse. Il n'y avait personne dans les parages à part ces deux individus, ce qui donnait la puce à l'oreille au médecin de l'impossible.

C'est tout naturellement que le Jonin se présenta aux inconnues, afin d'établir un premier contact avec la possible trinité qui devait se réunir sous le bastion de la grue des quatre vents.

« Vous êtes là pour la mission ? Borukan Muramasa, Hajimemashite. Ne perdons pas de temps et découvrons ce qui nous attend. » -fixant les goguenardes d'un œil intrigué par la relation qu'elles entretenaient au grand jour et en public-

Le divinicide sorti une clef de la poche intérieure de son manteau, alors qu'il s’avançait vers la porte de la bibliothèque des damnés. Il s'agissait d'un passe fourni avec la missive mentionnant la mission, afin d'accéder aux fameux documents internationaux. Le bout de métal était d'un gout douteux, ornementé d'une grosse tête de grue très laide et disgracieuse. Il s'agissait surement d'un artisan pas très coté qui s'était occupé de la manufacture de cette clé de la chambre des secrets. Il fallait croire que les caisses étaient vides pour rechigner à commander une pièce de qualité faisant honneur à l'ordre du Manazuru. Ou peut être que le médecin était le seul à se soucier un tant soit peu des apparences.

Le Borukan introduisit le laissez-passer dans la stèle, déverrouillant le passage merveilleux. Jetant un œil avant de pénétrer dans le théâtre des horreurs, il pu constater que la salle était submergées par une mer gargantuesque et chaotique de documents entassés comme des trésors dans une antre de dragon démoniaque et avare. A cet instant, le ténébreux comprenait les réelles raisons qui se dissimulaient dans la mission qui leur avait été confiée.

Le Manazuru était bel et bien sombre, et emplit de terreurs...



_________________

Even a storm that could ruin an umbrella
is not enough to halt a man’s journey.
Tread through wind and rain, and you’re bound to encounter a muddy stream.
And if it must be crossed, it is best to do so unclad.



Irou Gang Theme :
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t1918-muramasa-this-silence-is-mine https://www.ascentofshinobi.com/t8392-iwa-equipe-0 https://www.ascentofshinobi.com/t9077-borukan-muramasa
Yawa Seika
Yawa Seika

Une journée de paperasse [MLD Muramasa, Kagura] Empty
Sam 4 Juil 2020 - 13:42
La première à arriver, juste derrière Seika tout du moins, est Kagura. Elle aussi est en avance, de toute évidence, et comme si les événements du tournoi n’avaient jamais existé, elle vient saluer la Yawa en la prenant dans ses bras et en lançant tout un tas de mots plus agréables les uns que les autres à sa petite sœur, qui la serre contre elle également, tout sourire. Si les cicatrices sont encore présentes, la châtaigne a fait le choix de passer outre cette histoire, sur la demande claire de l’immaculée elle-même. C’est donc en adulte accomplie – du moins aime-t-elle à le croire et le faire penser – qu’elle ne montre plus aucun stigmate de ce qu’elle a pu penser ou ressentir à l’hôpital, et même avant, durant son dernier combat.

« Bonjour Kagura, c’est un plaisir de te revoir, depuis le temps ! Tu sais, je vais bientôt fêter mes seize ans et… »

Elle n’a pas le temps de finir sa phrase, que le Jônin arrive pour les couper dans cette discussion naissante. De toute façon, elles sont là pour une mission, pas pour parler du beau temps. La jeune fille se recentre donc sur les faits importants et s’incline respectueusement devant celui qui se présente comme étant Borukan Muramasa.

« Yawa Seika, enchantée de faire votre connaissance, Muramasa-sama ! »

La petite ignore totalement le regard du Borukan, qu’elle n’associe aucunement à un jugement quelconque. Après tout, elle n’a jamais été douée pour deviner les pensées ou les intentions des personnes auxquelles elle fait face. Une chose est sûre, et le châtaigne elle-même le devine rapidement, c’est que ce haut gradé est plus au fait de la mission que Kagura et Seika. En effet, ce-dernier possède une clé permettant d’ouvrir la porte du bâtiment, et n’hésite pas à l’utiliser, impressionnant la Yawa au passage. De son côté, elle n’avait même pas pensé à ce détail. Lorsqu’ils pénètrent tous à l’intérieur, le nombre de documents surprend instantanément la boule d’énergie, qui manque de tomber à la renverse lorsqu’ils lui sautent aux yeux. Si cette tâche est considérée comme une mission, il est cohérent de penser qu’il ne s’agit pas que de ranger une dizaine de papiers à leur place. La poussière des lieux manque de faire éternuer la belle fleur, qui se retient autant que faire se peut.

« Alors euh… Muramasa-sama, comment devons-nous nous y prendre, à votre avis ? »

Fidèle à son sérieux habituel, Seika ne part pas de but-en-blanc vers les documents et attend les consignes de celui qui est le plus expérimenté, et probablement un membre de l’unité spéciale en charge de ce bâtiment, avant de faire une bêtise ou de risquer de se faire rappeler à l’ordre.

Spoiler:
 

_________________
Une journée de paperasse [MLD Muramasa, Kagura] Ww18

♥ Merci Aimi pour cet avatar et Aditya pour cette signature, tous deux parfaits ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7615-quoi-feur-enfin-plutot-fleur-pour-le-coup-yawa-seika#63983
Nagamasa Kagura
Nagamasa Kagura

Une journée de paperasse [MLD Muramasa, Kagura] Empty
Mer 15 Juil 2020 - 12:06
Paperasse

Kagura avait pu emmener Zanshi au dojo pour qu’elle s’entraîne avec les autres jeunes samouraï, au côté de Jiraya. Ainsi, elle a pu se rendre sur le lieu de rendez-vous pour sa mission. Elle avait hâte de revoir Seika, sa petite sœur de cœur et en espérant qu’elle ne pensera plus à ce qui s’est passé, il y a peu. En effet, la jeune Yawa s’en est beaucoup voulu pour leur combat durant le tournoi surtout pour la finalité. Or, la Nagamasa l’a pardonné et lui a demandé de passer à autre chose pour retrouver celle qu’elle a connu avant tout cela. En tout cas, la Onna-bugeisha espérait qu’elle l’avait écouté et que la petite châtaigne a pu retrouver son magnifique sourire. Arrivant sur les lieux, la samouraï voit sa tendre amie et contente, elle la salue amicalement avec bisous et câlins. Difficile de résister à la tentation de se montrer câlineuse avec Sei et la chouchouter un peu avec tout ce qui s’est passé. La petite Genin semble être ravie de la revoir aussi et elle lui indique qu’elle allait avoir ses seize ans. Ce qui était merveilleux. Cela dit, le troisième partenaire vient de débarquer. Un homme, plutôt élégant et poli se présente à elles. Borukan Muramasa et il voulait faire vite pour voir ce qui les attend. Seika le salue en première. « Nagamasa Kagura, enchantée de faire votre connaissance également, Muramasa-sempai. » Il semblait plus âgé qu’elles et plus expérimenté, du coup, ça valait le respect.

Kagura ne fait pas attention aux regards de l’homme et attend de pouvoir commencer la mission. Elle espérait ne pas terminer tard, ça pourrait lui permettre d’aller chercher Zanshi. En plus, le mieux, ça serait que la mission se termine assez vite, au moins, elle ne passera pas des jours à être enfermé et à faire de la paperasse. En réalité, elle a horreur de cela, préférant l’action que d’être derrière un bureau. Muramasa semble avoir une clef permettant d’ouvrir la salle des archives du Manazuru. Apparemment, on lui avait confié les clefs de ce lieu sauf s’il fait partie de cette unité spéciale. Dans tous les cas, ça ne regardait pas la jeune bretteuse. Elle le laisse agir à sa guise, en attendant de pouvoir commencer à faire le tri et compagnie. Pénétrant à l’intérieur, la blanchâtre semblait désespérer en voyant un tel bordel. Même la petite Zanshi ne fait pas autant de désordre dans sa chambre. La blanchâtre soupire, car en voyant tout ce tas, ça allait prendre un moment à terminer. Seika demande au Borukan ce qu’il fallait faire à présent, comme savoir qu’elles sont les consignes à suivre. Croisant les bras, la Nagamasa regarde l’intérieur du bâtiment. « Ils devraient apprendre à ranger leur archive correctement ou du moins, à engager du personnel pour le faire. Ça va prendre du temps à s’occuper de ça…et dire que je me refuse d’apprendre trop de Ninjutsu…si j’avais su, j’aurais appris, au moins, le Kage Bunshin, ça aurait été bien utile. » Dit-elle en restant perplexe par rapport à tout cela.

La jeune bretteuse se tourne vers ses deux coéquipiers de la journée ou du moins, pour cette mission. Cette fois-ci, elle allait devoir repenser à se pencher un peu plus sur le ninjutsu pour développer un mieux sa palette de technique. « Et dire que j’ai horreur de la paperasse. Bon, faut savoir s’adapter quand on est des ninjas. Muramasa-sempai, avez-vous une idée de comment procéder et par où commencer ? Car tout ça donne l’impression que ça semble interminable. » Dit-elle en ricanant légèrement et se retournant vers la salle avec les documents et compagnie. Qu’allaient-ils faire dès à présent ? En tout cas, la jeune Yuki-onni avait vraiment hâte d’en terminer et espère que la prochaine mission, il y aura un peu plus d’action que celle-ci.

Spoiler:
 



_________________
Une journée de paperasse [MLD Muramasa, Kagura] 1555900482-signakagura1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6315-nagamasa-kagura-un-samourai-ne-devrait-etre-ni-pompeux-ni-arrogant-terminee#52357 https://www.ascentofshinobi.com/t6358-nagamasa-kagura-journal-de-bord https://www.ascentofshinobi.com/u1136
Borukan Muramasa
Borukan Muramasa

Une journée de paperasse [MLD Muramasa, Kagura] Empty
Ven 24 Juil 2020 - 16:13
Le Petit Diplomate
Muramasa x Seika x Kagura

Scheming in the darkness can not be called real subterfuge.
True strength is being able to mislead the eye under the light of day.
Fact and fiction are opposite sides of the same sheet of paper.
Who can see beneath the surface and glimpse my true nature ?





Incroyable; c'était le mot parfait, qui esquissait avec une justesse sans égale la situation se présentant face aux défenseurs de la Roche. En effet, le médecin de l'impossible était bien loin de se douter de l’envergure dantesque qui s'ancrait dans une mission aussi simple et sans danger que d'étudier et de trier quelques documents. Si la menace n'était pas de nature préjudiciable à l'intégrité physique, elle relevait bel et bien néfaste à la santé mentale de n'importe qui. Comme le disait si bien feu le vieux sage qui s'était isolé du monde afin de trouver l'illumination ; le poids du savoir est sombre et emplit de troubles post-traumatiques. Néanmoins, le devoir d'un Shinobi était de relever tous les défis, même dans l'adversité.

Laissant l'horizon se recouvrir à perte de vue de jais et de papier, où les larmes du temps avaient fait rage en recouvrant de poussière les écorces fanées et les reliures de cuir desséchées, le Borukan ne pouvait sombrer dans les méandres du doute. Il allait falloir redoubler d'effort afin de terrasser la chimère fantasmagorique qui se dressait avec malice dans l'antre de la folie des hommes.

Les deux Kunoichi semblaient être troublées, demandant la marche à suivre au vieux Jonin leur aîné. Chose assez naturelle, le poids du Kunai de Damoclesu planait sur les épaules du scientifique. Examinant le désastre, Muramasa cherchait ses mots, car lui même n'était pas certain de ce qui serait le mieux.

« La marche à suivre ? Hum... Excellente question... » -dit-il, en extirpant l'ordre de mission de l'intérieur de son manteau vespéral, avant de le dérouler pour se rafraîchir la mémoire-

La pression immense commençait à se faire ressentir dans l'atmosphère. Cette mission était diabolique et tenait d'un mauvais tour du trio légendaire où un chat adorait les sous avec une passion sans faille. Se raclant la gorge légèrement, l'érudit aux mille contes et légendes expliquait alors aux deux jeunes femmes ce qu'elles savaient déjà surement. Une piqûre de rappel ne faisait jamais de mal, foi de médecin...

« Rassembler toutes les communications, échanges commerciaux et diplomatiques avec pays des différentes archives d'Iwa...
Organiser cela dans un dossier et le classer dans la bibliothèque... Patati... Patata... » -lisant à voix basse- « Nous devrions essayer de tout mettre par pays dans un premier temps, puis d'affiner le classement. D'ailleurs, la mission semble implicitement vouloir faire ressortir le pays le plus intéressant sur le plan politique si j'en crois le "choisir un pays"... Vous avez peut être des suggestions ? »

Tout cela était nébuleux, mais ces documents allaient peut-être permettre de découvrir des choses sombres et obscures. Encore fallait-il survivre au golem de papier qui était digne des arcanes interdites les plus sibyllines...



_________________

Even a storm that could ruin an umbrella
is not enough to halt a man’s journey.
Tread through wind and rain, and you’re bound to encounter a muddy stream.
And if it must be crossed, it is best to do so unclad.



Irou Gang Theme :
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t1918-muramasa-this-silence-is-mine https://www.ascentofshinobi.com/t8392-iwa-equipe-0 https://www.ascentofshinobi.com/t9077-borukan-muramasa
Yawa Seika
Yawa Seika

Une journée de paperasse [MLD Muramasa, Kagura] Empty
Lun 27 Juil 2020 - 15:06
Des clones. L’idée n’avait pas traversé l’esprit de Seika, mais la mention de Kagura de cette idée la traverse comme un éclair. Oui, il suffit de se dédoubler pour augmenter la vélocité pour cette mission, et la Nagamasa fait preuve de génie en le précisant. Le problème, c’est que ni l’immaculée, ni la châtaigne ne savent faire ce genre de Ninjutsu… Pour ainsi dire, la jeune fille ne savait même pas que cela existait avant de voir sa Senseï en réaliser un devant elle… Bref, une idée de génie, qui ne pourra pas être utilisée par les deux amies. Peut-être que le Jônin est un shinobi un peu plus accompli, qui sera capable de ce genre de prouesses pouvant faciliter la vie au trio ?

La Samouraï pose une question similaire à celle de la Yawa, au Borukan, concernant la marche à suivre, ce qui a l’air de faire hésiter le plus âgé du groupe. Cette situation fait sourire la brune, qui se dit que même un gradé peut avoir des difficultés à mettre un plan en place, quand la mission est un peu atypique. Cela dit, digne du grade qui est le sien, Muramasa parvient à faire un point sur la situation et même à donner une première étape à suivre. Avant que les trois ne se mettent au travail, il pose une question, qui met la Genin dans l’embarras.

« Quel pays… ? Hum, disons que… je ne connais pas beaucoup l’extérieur. J’ai entendu parler des froides contrées de Yuki no kuni et du désert ardent de Kaze no kuni… Mais c’est à peu près tout ce que j’en sais. »

Dit-elle, tout en se grattant l’arrière de la tête. Peut-être que le Manazuru n’est pas une unité pour elle, avec son manque de connaissances du monde extérieur. Enfin, dans l’absolu, l’adolescente n’a encore fait aucun choix à ce niveau, et n’est même pas Chûnin pour y prétendre. Ayant répondu à la question de son aîné, la petite se met donc au travail, attrapant des documents un à un, et cherchant les informations permettant de les trier, commençant donc à faire des piles en fonction des pays, comme l’a suggéré le Borukan. Parfois, alors que son esprit dérive, elle se met même à lire un peu plus que le nécessaire, trouvant ces rapports intéressants – mais pas tous. Le temps semble long, et lorsque la belle fleur voit le travail accompli, elle se rend compte qu’à peine une heure a passé. Il leur reste tant à faire, encore, ne serait-ce que pour trier par pays, mais la châtaigne ne désespère pas, ce n’est pas son genre après tout.

« Une fois que nous aurons fini de trier par pays, que devrons-nous faire, Muramasa-sama ? »

Lance-t-elle, ne sachant même pas où se trouve l’homme de la mission dans ce chaos.



_________________
Une journée de paperasse [MLD Muramasa, Kagura] Ww18

♥ Merci Aimi pour cet avatar et Aditya pour cette signature, tous deux parfaits ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7615-quoi-feur-enfin-plutot-fleur-pour-le-coup-yawa-seika#63983
Nagamasa Kagura
Nagamasa Kagura

Une journée de paperasse [MLD Muramasa, Kagura] Empty
Mer 26 Aoû 2020 - 11:11
Paperasse


Il y allait avoir énormément de boulot pour le groupe et cela n’aidait pas Kagura à être motivée et disons que s’occuper de la paperasse ne l’enthousiasmait réellement pas. En réalité, ça ne devait pas plaire à tout le monde d’en faire, mais il faut bien passer par-là, de temps en temps. La blanchâtre avait mentionné le fait que si elle pouvait utiliser le Kage Bunshin, ça aurait été plus rapide. En effet, la technique de clonage aurait bien facilité la vie de la sabreuse ainsi que de ses partenaires de missions. Dommage que la Nagamasa s’est plus orienté vers l’art du Kenjutsu, en laissant que peu de place au Ninjutsu. Elle avait uniquement concentré le ninjutsu sur le futon et encore, elle n’avait rien d’impressionnant dans son arsenal de technique lié à l’art du vent. Du coup, il allait faire cela à l’ancienne et elle doute que Seika puisse en faire un. Pourquoi ? Elle n’avait pas vu la châtaigne en faire un durant leur entraînement ni dans leur combat durant l’examen Chûnin. Pour ce qui est du supérieur, peut-être qu’il avait cet atout dans sa manche. Enfin, elle devait surtout se concentrer sur l’objectif de la mission et la terminer d’une autre manière si personne ne pouvait faire le Kage Bunshin. Tout comme la Yawa, Kagura voulait connaître la démarche à suivre pour remplir efficacement la mission. La question était posée à leur chef hiérarchique afin de connaître son avis là-dessus. D’ailleurs, ça serait bien que la Manazuru puisse apprendre à ranger leur paperasse eux-mêmes la prochaine fois, ça éviterait que d’autres Shinobi perdent leur temps à faire leur boulot.

Apparemment, Muramasa semble un peu hésitant sur la marche à suivre et ça promettait pour la suite. Cela dit, il n’avait peut-être pas prévu ce genre de question et qu’elles auraient été un peu plus autonomes. Or, Kagura n’a jamais eu ce genre de mission et organiser des papiers, ce n’était pas son fort. Du coup, il avait été intéressant de demander l’avis de quelqu’un pouvant l’éclaircir. Il rappelait donc l’ordre de la mission, c’est-à-dire, ressembler toutes les informations, les classer par pays et compagnie. Informations, politique, commerciale et autres, s’il y a, ça demandait pas mal d’heures de travail. Organiser un dossier et autres, bref il fallait organiser tout cela, pays par pays et avec une classification par différents termes. La prochaine fois, elle prendrait Zanshi avec elle, ça pourrait peut-être utile d’avoir deux bras en plus et la petite aurait pu apprendre ce qu’est la vie de ninja en dehors des combats et entraînements. Cela dit, selon l’ordre de mission et répéter par le Borukan, il fallait choisir un pays en particulier qui peut être intéressant pour Iwa sur le plan politique, commerciale et autres. Du coup, il demandait des suggestions par rapport à cela. Kagura se met à réfléchir, car ce n’est pas évident comme proposition. Tout comme Seika, Kagura n’a pas encore eu l’opportunité d’aller à l’extérieur de Tsuchi no kuni pour apprendre un peu plus sur les autres pays. Un défaut, selon elle, de ne pas laisser des Genin allait en dehors des frontières du pays avec un Chûnin ou Jônin pour enrichir ses connaissances. Seika propose Kaze no kuni et Yuki no kuni, mais c’est tout par rapport à son manque de connaissances.

Réfléchissant pendant un instant, après les suggestions de Seika, la Nagamasa prend la parole à son tour. « Tetsu no kuni aurait pu être intéressant, cependant, au vu de notre passé avec eux, ça risque d’être compliqué pour un intérêt politique ou commercial avec eux. Il en est de même avec Mizu no Kuni sauf si l’intendante souhaite une approche différente avec Kiri pour une meilleure entente et de tourner la page. Cependant, je serais d’avis qu’on s’intéresse aux pays qui sont autour du notre et ceux qui n’ont jamais été un problème en soi avec nous. Hayashi no Kuni se trouve à nos frontières et on n'a aucune tension avec eux, tout comme Ame no Kuni, cela dit, je pourrais aussi proposer Kaminari no Kuni, même s'ils sont éloignés, ça pourrait être un bon point pour savoir ce qui se passe à l’autre bout du continent. Qu’en pensez-vous ? » Demande-t-elle pour finir. C’était tout ce qu’elle avait pu trouver à force de réfléchir, maintenant, il était temps de savoir ce qu’ils allaient faire et en espérant qu’ils finiront cette mission aujourd’hui. D’ailleurs, Seika pose une question intéressante, cela fait sourire Kagura. La Samouraï se met à trier certains documents pour commencer l’organisation. Il ne fallait pas perdre trop de temps et avancer pour se retrouver dans ce bordel. « Hum… Muramasa-Sempai, est-ce que vous savez utiliser le Kage Bunshin ? Si oui, je pense que des bras en plus ne seraient pas de trop, non ? » Demande-t-elle à son supérieur.

Résumé:
 



_________________
Une journée de paperasse [MLD Muramasa, Kagura] 1555900482-signakagura1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6315-nagamasa-kagura-un-samourai-ne-devrait-etre-ni-pompeux-ni-arrogant-terminee#52357 https://www.ascentofshinobi.com/t6358-nagamasa-kagura-journal-de-bord https://www.ascentofshinobi.com/u1136
Borukan Muramasa
Borukan Muramasa

Une journée de paperasse [MLD Muramasa, Kagura] Empty
Ven 28 Aoû 2020 - 21:45
Le Petit Diplomate
Muramasa x Seika x Kagura

Scheming in the darkness can not be called real subterfuge.
True strength is being able to mislead the eye under the light of day.
Fact and fiction are opposite sides of the same sheet of paper.
Who can see beneath the surface and glimpse my true nature ?





Heureusement, le médecin de l'ombre était un homme rompu aux méandres de la paperasse administrative. D'abord en tant que médecin, rédiger des dossiers sur les patients les plus loufoques et hors du commun était devenu une routine qui tenait de la promenade de santé. Ensuite, en tant qu'ancien directeur de la plus prestigieuse et fantabuleuse Académie qui existait dans le Yuukan tout entier, gérer les documents administratifs et autres suivis des élèves joufflus était monnaie courante. Les deux petites Kunoichi paraissaient moins à leurs aises devant ce genre de tâche dont elles n'avaient surement pas à s’inquiéter, mais le Borukan était là pour disperser les ténèbres qui menaçaient de les dévorer toutes crues comme un Akimichi l'aurait fait avec un paquet de patates fris à la saveur curry -ou même châtaigne concernant l'une d'entre elles-.

Le Parangon écoutait les propositions faites, bien qu'il eût déjà une certaine idée sur la façon de procéder. Il ne fallait pas brider l'imagination des jeunes pouces en faisant la sourde oreille après tout, car le Yuukan était sombre et emplit de terreurs. Il était tout à fait logique que des Genin ne connaissent pas grand chose des vastes contrées se profilant par delà les montagnes du Pays de la Terre, mais quelques noms ressortaient avec malice dans les discours des deux demoiselles.

La Yawa sauvage soulevait un point d'une importance capitale, à savoir ce qu'il était nécessaire de faire après la réunion sous le même étendard des diverses feuilles de papier, tandis que sa compatriote soulevait la question sur les capacités du taciturne aux yeux mordorés. L'albinos semblait en savoir un peu plus sur le Yuukan, chose surement normal pour une adepte du Iai qui devait venir des régions austères et Bushidiques d'un pays bien éloigné, mais si proche. En premier lieu, le Borukan évoquait les pays en question qui furent mentionnés par la Samouraï de manière succincte.

« Excellent, vous mettez le doigt sur un très bon point. » -dit-il, en gardant une expression ineffable sur le marbre de ses traits-

La Nagamasa venait de répondre en partie d'elle-même à son amie à la tête rappelant les châtaignes exotiques d'un pays aussi mystérieux qu'elle.

« Après avoir trié par pays, nous devrons nous concentrer sur diverses sous-catégories comme le dit si bien votre collègue. Néanmoins, plusieurs documents sont susceptibles de rentrer dans la même, ce qui nous rend la mission plus ardue qu'il n'y parait. C'est pourquoi pendant que l'on tâchera de regrouper par nation, vous penserez à une façon de classer tout cela au mieux. » -hochant la tête de manière grave, comme pour acquiescer à ses propres paroles-

La ruse était finaude, mais terriblement pédagogique. Finalement, le divinicide répondait au mystère que posait la Kunoichi en ce qui concernait ses capacités de Shinobi. Il fit quelques mudra qui firent apparaître comme par magie des Muramasa sauvages à ses côtés, qui se plastronnaient avec panache.

« Je connais cette arcane que vous mentionnez, et c'est une très bonne idée. » -exécutant la technique qu'il avait rebaptisé d'un nom interdit et sibyllin- « 英霊 ! »

Les doppelgängers se ruaient sur les piles de documents de manière farouche, comme s'ils étaient possédés par les Yokai de l'effroi, commençant à trier les données avec zèle. Le Borukan se grattait la tempe, puis fit de même.





_________________

Even a storm that could ruin an umbrella
is not enough to halt a man’s journey.
Tread through wind and rain, and you’re bound to encounter a muddy stream.
And if it must be crossed, it is best to do so unclad.



Irou Gang Theme :
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t1918-muramasa-this-silence-is-mine https://www.ascentofshinobi.com/t8392-iwa-equipe-0 https://www.ascentofshinobi.com/t9077-borukan-muramasa
Yawa Seika
Yawa Seika

Une journée de paperasse [MLD Muramasa, Kagura] Empty
Mer 2 Sep 2020 - 20:44
La douce et mélodieuse voix de Kagura fait grand plaisir à entendre, pour Seika. Au final, durant de longues minutes, elle n’a fait qu’écouter le bruit des papiers qu’elle trie, inlassablement, manquant à plusieurs reprises de devenir folle. Mais sa force mentale égale sa force physique, si elle ne la dépasse pas carrément, et la brune est parvenue à rester dans un état où son esprit est à la fois clair et sain. Ainsi, alors que le travail avance convenablement, l’une après l’autre Seika et Kagura n’hésitent pas à questionner le seul mâle présent en cette pièce, n’oubliant pas le respect qui lui incombe. Aussi mystérieux soit-il, l’homme sage répond aux deux jeunes filles, tout en laissant aussi place à la conversation, ne s’octroyant pas toute la réflexion de la mission. Prenant en considération la demande du brun, la Yawa se met à réfléchir, et demande quelques instants pour cela, tout en s’éloignant dans un recoin sombre et un peu effrayant de la pièce, pour y chercher des documents dispersés.

Lorsque la lumière se fait plus rare autour d’elle – du moins son esprit semble lui donner cette impression – la jeune fille se perd dans ses pensées, et lorsqu’elle en émerge, elle se rend compte qu’elle ne voit pas grand-chose à l’exception de… deux lueurs terrifiantes, juste en face d’elle. Reculant d’un pas, elle pourrait jurer avoir entendu un grognement devant elle, et ces lueurs semblent virer au rouge, comme pour représenter deux parfaits yeux injectés de sang. Seika se retourne, peu rassurée, et ne voit rien dans son dos, à part plus de ténèbres encore… Prise d’un élan de courage, elle frappe violent du pied la bête qui lui fait face… Mais cela ne fait que balayer les ténèbres, alors qu’un bruit de bois qui se casse retentit. Son visage se fige dans une expression proche de l’incrédulité totale. Tout ceci n’était donc qu’un jeu de son esprit encore juvénile, qui a associé cette dure tâche à un monstre de travail, littéralement, et les ténèbres ont fait le reste. Espérant n’avoir pas été entendue, elle ramasse de nombreux documents tout en laissant de côté le petit tabouret brisé. Alors qu’elle dépose et trie les rapports de mission et autres papiers entassés ici, elle finit par donner une réponse à Muramasa :

« Je pense que la plus logique des sous catégories doit être le type de document. Une fois que nous aurons décidé du pays, comme demandé dans la mission, il faudra ensuite séparer chacun des documents de la pile, et les regrouper entre eux, lorsqu’ils sont similaires, comme par exemple les lettres, les échanges commerciaux… Non ? »

La jeune Genin attend la réponse de ses camarades avant de continuer, le tri par pays touchant à sa fin, et la plupart des documents étant désormais moins éparpillés.




_________________
Une journée de paperasse [MLD Muramasa, Kagura] Ww18

♥ Merci Aimi pour cet avatar et Aditya pour cette signature, tous deux parfaits ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7615-quoi-feur-enfin-plutot-fleur-pour-le-coup-yawa-seika#63983

Une journée de paperasse [MLD Muramasa, Kagura]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche
Sauter vers: