Soutenez le forum !
1234
Partagez

Un bain bouillant [MLB]

Metaru Mairu
Metaru Mairu

Un bain bouillant [MLB] Empty
Jeu 25 Juin 2020 - 16:06
Un Bain Bouillant

feat. @RIKIMARU 'JÔ' JOKICHIRO



Ordre de mission:

Avec un semblant de concentration, tu parcours le dossier des genin de Kumo qui était accessible aux plus gradés du Village.

Jusqu’à présent, tu n’avais jamais souhaité avoir un disciple mais, voyant ceux de ton grade prendre en charge plusieurs de ces jeunes pousses kumojin, tu te disais qu’il n’était plus qu’une question avant qu’on te ne forçât à s’en occuper toi-aussi. Après tout, c’était ainsi que fonctionnait le système shinobi au sein du Yuukan : les plus chevronnés devaient prendre en charge les novices. Un système souvent imposé par le kage du Village Caché. Mais, avant qu’on ne te contraignît à s’occuper des élèves avec qui tu n’aurais peut-être pas d’affinité - chose à laquelle tu accordais une grande importance - tu profitais de l’attribution d’une mission que tu devais effectuer avec un genin de ton choix, pour tenter de dénicher un qui pourrait potentiellement te convenir comme élève.

Après avoir hésité entre quatre profils, tu jettes ton dévolu sur un rouquin avec une capacité qui pourrait intéresser l’amoureuse des armes que tu étais. C’était un jeune gladiateur et son arme avait de quoi susciter l’intérêt de la forgeronne dans l’âme que tu étais.

***

Deux jours plus tard, te voilà à attendre ton « potentiel élève » à la porte de Kumo, près de la fameuse arche forgée par ton clan. Le jour-même où tu l’avais choisi, tu avais fait parvenir au jeune Rikimaru Jokichiro une lettre dans laquelle tu lui avais expliqué brièvement que tu l’avais choisi pour t’accompagner dans une mission très importante et assez dangereuse à Besho. Tu n’étais pas rentrée dans les détails, préférant les lui donner directement mais tu avais tenu à lui faire comprendre que la mission que vous allez accomplir était assez périlleuse, afin de le préparer mentalement.

Tu n’avais pas peur de devoir faire équipe avec un genin avec peu d’expérience en combat car tu accordais plus d’importance à la personnalité qu’à la puissance. Tu espérais juste avoir fait le bon choix …

_________________
Un bain bouillant [MLB] E9AA4D59F0CEBCA273945A0FE77E778170585673
~ La fin justifie les moyens ~
Team Kumo:


Dernière édition par Metaru Mairu le Mar 30 Juin 2020 - 16:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9202-metaru-mairu-completed
Rikimaru 'Jô' Jokichiro
Rikimaru 'Jô' Jokichiro

Un bain bouillant [MLB] Empty
Sam 27 Juin 2020 - 1:38
Eh bien, la libération de Kumo a fait redémarré le village sur les meilleurs auspices. Tout le monde a l’air beaucoup plus heureux et les missions recommencent à affluer, tellement qu’on a fini par faire appel à moi, ce qui est plutôt rare. On ne va pas se mentir, je fais un peu tâche dans le paysage Kumojin qui est très cérébral alors que je me balade avec une arme qui fait pratiquement ma taille. Cela ne semble pourtant pas perturber l’autrice de la lettre qui me convoquait. Et quelle autrice ! Juste l’un des membres du clan Metaru d’où vient aussi notre regretté Nidaime. Lorsque j’ai lu ce nom en signature, j’ai serré le poing assez fort avec un grand sourire sur le visage. Après, le contenu m’avait un peu intrigué, mais vu le peu de détail que détenait la lettre, cela pouvait être n’importe quoi même si elle semblait être « assez dangereuse », parfait ! Après bon, au moins il n’y avait aucune mention de la faire disparaître, sinon j’aurais encore dû la bouffer.

Alors que le soleil n’a même pas daigné montrer un seul de ses rayons, je suis déjà levé, en pleine forme, et je m’apprête pour cette nouvelle aventure. Pour le coup, vu la dangerosité de la mission, une tenue simple, mais efficace est à privilégier, assez discrète et pourtant dans laquelle j’arrive à bien me mouvoir. J’opte alors pour une tenue classique de ninja noir où j’ajoute un foulard de la même couleur que j’accroche au niveau de mon bras droit, histoire quand même de pouvoir masquer mes cheveux en cas d’infiltration. Oui, normalement, je n’aurais pas pris ce genre de précaution, mais je ne sais pas… Peut-être le fait que cela fait un bail que je n’ai pas été convoqué… Ça ne me ressemble pas. Après, ce qui me définit le plus, c’est bien Gekirin que j’attrape fermement pour la déployer d’un geste prompt. Sa tête coulisse parfaitement et se fige dans un bruit très satisfaisant. C’est nickel.

Quelques échauffements plus tard, je m’élance vers la grande arche avec une certaine excitation qui me fait traverser pratiquement l’entièreté du village en passant par les toits, non sans saluer les rares marchands qui sortent seulement de leur torpeur. Il me faut une dizaine de minutes pour rejoindre le point de rendez-vous, la demeure Rikimaru se trouvant à l’extrême sud de Kumo. À une dizaine de mètres de l’arche, je marque un léger temps d’arrêt après avoir aperçu une personne située dans l’ombre que forme la structure.

À vue de nez, une femme, un peu plus grande que la moyenne, voir même plus grande que moi, aux teints hâlés et, surtout, à la chevelure aubergine. Elle semble porter une tenue assez proche du corps, ce qui pourrait insinuer qu’elle est adepte du Taijutsu. D’un coup, je sens mon rythme cardiaque s’accélérer, ce qui m’oblige à prendre une légère inspiration avant de me frapper le pectoral gauche avec force afin de calmer tout ça. On reste calme Jô, ce n’est pas parce que ça fait un moment que t’as pas mis les pieds dehors que c’est bon, tout fout l’camp ! Tu vas rester calme, poser et, surtout, tu vas fermer ta gueule quand il faut ! Voilà… Tout est rentré dans l’ordre. J’ajuste alors mon attirail, vérifie que mon arme est toujours dans mon dos et je me lance d’un pas décidé à sa rencontre tout en plantant mon regard marron dans celui doré de ma chef de mission. Une fois à son niveau, je me fige dans une position militaire, les pieds joints, le dos bien droit, la tête haute - pas parce qu’il faut que je lève très légèrement le menton pour assurer le contact visuel - et je prends la parole d’un ton clair et d’un rythme de parole un peu moins rapide que d’habitude afin qu’on puisse me comprendre :

« Rikimaru Jôkichiro au rapport ! Mais vous pouvez m’appeler Jô ! »

J’effectue un léger salut militaire.

« Armé et paré pour la mission à Besho ! À c’qui paraît, la mission semble être assez dangereuse ! Serait-il possible d’avoir toutes les informations ? »

D’un coup, je fronce très légèrement les sourcils, lance un petit regard dans le coin gauche de mon champ de vision, puis replante mon attention dans le regard de mon interlocutrice avant de lui demander avec un débit de parole un peu plus rapide comme à mon habitude :

« Vous’êtes bien Metaru Mairu, pas vrai ? »

M’achève-je avec un léger rictus à la commissure gauche de mes lèvres. Chassez le naturel et il revient au galop, j’imagine !

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9416-rikimaru-jokichiro-appelez-moi-jo-c-est-plus-court-termine
Metaru Mairu
Metaru Mairu

Un bain bouillant [MLB] Empty
Mar 30 Juin 2020 - 14:40
Un Bain Bouillant

feat. @RIKIMARU 'JÔ' JOKICHIRO

« - Détends-toi donc … Jô-kun ! Fais-tu avec un léger sourire, amusée par le comportement du jeune Rikimaru qui était, ô combien, classique venant d’un être intimidé par une présence mais que tu trouvais cependant plutôt distrayant. Je suis bien Metaru Mairu. Tu regardes avec beaucoup d’intérêt l’arme vraiment singulière dans le dos du genin avant de fixer ce dernier dans les yeux. Ravie de faire équipe avec toi jeune gladiateur. Tu esquisses ensuite un nouveau sourire, bien plus grand que le précédant mais aussi quelque peu équivoque pour celui qui savait bien observer. Je compte sur toi. »

Ton sourire plutôt ambigu cachait le réel objectif de cette mission pour celui que tu avais choisi pour t’accompagner. Il était effectivement avec toi afin de t’épauler dans la mission qui s’annonçait plutôt difficile mais tu l’avais choisi avant tout dans le but de pouvoir l’observer, l’analyser, afin de savoir s’il pourrait devenir l’élève « idéal » que tu convoitais. Et, pour que le jeune Rikimaru se comporte le plus naturellement possible durant l’accomplissement de votre mission, tu ne comptais rien lui dire sur le but réel de sa présence à tes côtés. S’il faisait l’affaire alors il saura toute la vérité, une fois votre mission accomplie sinon, pour lui, cette mission sera juste un devoir banal d’un shinobi qu’il aurait accompli avec toi.

« - Allons-y ! » Lâches-tu, une fois avoir considéré que les présentations étaient faites.

Tu ouvres le chemin vers l’horizon, abandonnant pour la première fois, depuis le départ du Teikoku, ton cher Village. Tu ne peux t’empêcher de jeter un dernier coup d’œil en arrière alors que l’Arche Grise se trouvait à présent assez loin de ta position. Tu n’étais même pas encore tout à fait partie que tu avais déjà hâte de retourner à Kumo. Tu n’avais jamais aimé sortir du Village comme si tu avais peur de ne plus le retrouver à ton retour. Tu éprouvais un attachement excessif à cet endroit qui comptait plus que tout pour toi. Le Village Caché des Nuages n’était pas le lieu où se trouvait ton foyer mais c'est Kumo tout entier qui était ton foyer.

Après un soupir qui en disait long sur ton état d’âme, tu poursuis ton chemin, accompagné de Jôkichiro à qui tu décides enfin de donner les détails de votre mission.

« - Nous allons nous rendre à Besho qui est une petite ville connue pour son lac aux vertus thérapeutiques. Un des plus grands onsen de la ville semble avoir de problèmes avec des crapules qui auraient décidé d’investir le lieu par la force. Ils sont au nombre de cinq mais d’autres risquent de rappliquer. Nous devrons donc régler cette affaire avant que cela ne se produise. Tu laisses planer un bref silence avant de reprendre sur un ton plus grave. Il nous serait surement facile de les maîtriser s’ils étaient des civils lambdas mais il semblerait qu’ils maîtrisent la chaleur. Tu fixes le genin de ton regard doré où se lisait une certainement appréhension. Je te demanderai donc la plus grande prudence ... As-tu des questions ? »

C’était la première fois que tu partais en mission avec un parfait étranger alors tu étais un peu anxieuse sur ce qui pourrait bien se passer. Toi qui aimais tout maîtriser détestais par-dessus tout les imprévus. Tu priais donc intérieurement que tout se passera bien ; surtout pour le genin qui était sous ta responsabilité …

_________________
Un bain bouillant [MLB] E9AA4D59F0CEBCA273945A0FE77E778170585673
~ La fin justifie les moyens ~
Team Kumo:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9202-metaru-mairu-completed
Ragunā Kongu
Ragunā Kongu

Un bain bouillant [MLB] Empty
Jeu 15 Oct 2020 - 2:55
Un remplacement de dernière minute qui lui tombait sur le coin de la tronche, cela ne l’étonnait même plus désormais. Ce n’était pas la première fois que cela lui arrivait, à croire qu’il représentait l’élément de rechange par excellence. Le type dont on ne sait pas trop quoi faire en général, mais auquel on pense immédiatement lorsqu’il s’agit de pallier à l’absence d’un tel. Ici, il prendrait la place d’un autre Genin sur une mission de rang B, la difficulté était de taille et c’est ce qui le motiva à se presser pour parvenir à effectuer le changement à temps.
Car on lui avait fourni la missive expliquant brièvement la situation avant de lui ordonner de se bouger les miches pour intercepter le duo initialement prévu sur la mission. En temps normal il aurait fait part de son mécontentement d’être ainsi pris au dépourvu, mais cette fois il y allait de bon cœur. Notamment parce que le nom inscrit sur la lettre lui avait évoqué des souvenirs, Metaru Mairu. Comment ne pas se souvenir d’elle ? Leur toute première rencontre resterait à jamais gravé dans sa mémoire.

Équipé un un rien de temps, il fonça en direction de l’Arche qu’il traversa peu de temps après avoir montré son laissez-passer aux gardes, pressant l’allure pour rattraper ses camarades. D’après les dires des ninjas assignés à la surveillance de l’entrée du village, il avait une quinzaine de minutes de retard sur eux. Sourcils froncés et mâchoires fermées, il accéléra jusqu’à finalement les apercevoir de loin. Sans les alerter de sa présence, ne doutant pas qu’elle remarquerait son arrivée de toute façon, il les dépassa par le flanc droit pour finalement leur barrer la route de toute sa hauteur.
Un instant, s’il vous plaît. Le ton était respectueux, la respiration légèrement accélérée, il s’accorda quelques secondes de répits avant de reprendre la parole. La hiérarchie a décidé de modifier la composition de l’équipe pour cette mission, aussi le Genin Rikimaru Jokichiro est affecté à une nouvelle mission et ce à effet immédiat. Il doit rentrer au plus vite au village. Il s’avança de quelques pas pour se tenir face à la Metaru, la Chunin étant à la tête de l’équipe, avant de lui tendre le nouvel ordre de mission relatant plus en détails ce qu’il venait d’annoncer.

Tandis qu’il leur laissait le temps de digérer les informations, il dévisagea Mairu, comme à chaque fois qu'ils se voyaient, redécouvrant la femme qu’elle était devenu. La petite peste avait bien poussé depuis la première fois qu’ils s’étaient croisé. Plus jeune que lui et déjà plus haut placé dans la hiérarchie militaire, elle serait chargée de lui donner les ordres pour leur mission. Il se demandait bien ce qu’elle penserait de tout cela, prendrait-elle un malin plaisir à le mener au doigt et à l’oeil en profitant de sa position ?
Cela pourrait être de bonne guerre, après tout. Il s’amusait intérieurement de la situation, si un jour on lui avait annoncé qu’une telle chose se produirait… Aussi, l’occasion de voir de ses propres yeux les progrès de la jeune femme se présentait enfin à lui, il ne manquerait pas de jauger de ses nouvelles capacités. Qu’en était-il de sa transformation animale ? Était-elle finalement parvenu à la maîtriser pour en faire quelque chose d'exploitable au combat ?

J’ai manqué de me présenter dans la précipitation, Rokkaku Goro. Je prends la relève de Jokichiro, comme vous avez pu vous en douter et conformément à ce qu'il est écrit sur la note explicative. Il était inutile de le faire concernant la manipulatrice du métal, mais l’autre rouquin avait bien le droit de savoir qui était le colosse qui venait le chasser de cette mission d’un bon coup de pied au cul. Aussi, il ne pouvait pas rater l’occasion de taquiner un peu celle qu’il surnommait la petite tigresse.

_________________

#1A8F64
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12041-raguna-kongu-100?nid=1#105022
Metaru Mairu
Metaru Mairu

Un bain bouillant [MLB] Empty
Ven 23 Oct 2020 - 16:07
Un Bain Bouillant

feat. @ROKKAKU GORO

Soudain, quelqu’un vous dépasse par le flanc droit pour vous couper ensuite le chemin, en s’arrêtant devant vous.

Qu’elle n’est pas ta surprise en voyant une tête plus que connue. Gardant ton air serein, pour ne pas te laisser aller devant le jeune Rikimaru que tu tenais à te voir comme une gradée imperturbable et respectable, tu te contentes de fixer Goro d’un regard indifférent.

Tu prends connaissance de la missive que celui que tu surnommais « Monsieur tout feu tout flamme » t’avais donné avant de t’adresser à Jôkichiro.

« - Il dit vrai. Tu as été affecté à une autre mission. Je te laisse donc retourner au Village Jô-kun ! … J’espère qu’on refera équipe et durable cette fois. »

Alors que tu regardes le jeune Rikimaru s’éloigner en direction de l’Arche Grise, tu te demandes si la hiérarchie n’avait pas apprécié ton choix de coéquipier pour la mission. Elle avait certainement pensé que le genin était bien trop inexpérimenté pour cette dernière. Obnubilée par le désir de l’évaluer, afin de savoir s’il serait l’élève idéal pour toi, tu n’avais peut-être pas assez pensé à sa sécurité. Une mauvaise initiative qui allait certainement te porter préjudice mais la réprimande attendra ton retour au Village.

« - Goro-san, que je suis contente de te revoir ! »

Le ton jovial et laissant cette fois la joie de vos retrouvailles explosée, tu t’étais jetée dans les bras de Monsieur tout feu tout flamme.

Tu ne te rappelais même plus la dernière fois que tu avais parlé à cet homme que tu appréciais pourtant fortement et sincèrement. Depuis que tu occupais le poste de la Directrice de la forge, tu avais moins de temps libre alors tu t’étais retrouvée à t’éloigner des certaines de tes connaissances sans le vouloir.

L’étreinte amical terminé, tu te détaches tout doucement du Rokkaku puis retrouves rapidement un air sérieux.

Tu prends le temps d’expliquer votre mission à Goro, répétant presque mot à mot, ce que tu avais dit à Jôkichiro avant de poursuivre le chemin en direction de Besho. Endroit que vous atteignez le lendemain. Mais, avant de se rendre à l’onsen investi par la force par les forbans, tu entraines Goro dans un coin tranquille, à l’abri des regards et oreilles indiscrets.

« - L’établissement n’est plus qu’à une rue d’ici. Nous allons y entrer séparément … Je compte sur toi pour y entrer sans provoquer de querelle ! Nous devons éviter d’éveiller les soupçons ! … Une fois à l’intérieur, nous devons récolter et discrètement un maximum d’informations sur nos cibles. Le rapport disait qu’ils étaient cinq mais peut-être que d’autres se sont rajoutés depuis. Tâchons de le découvrir et éventuellement la nature exacte de leur pouvoir avant de passer à l’action ! »

Ayant confiance en Goro, qui était après tout ton aîné et de plusieurs années, tu le laissais s’infiltrer dans l’onsen par ses propres moyens. Quant à toi, tu pars la première en direction de l’établissement mais tu contournes celui-ci sur le côté pour finir par disparaître du regard de ton partenaire …

_________________
Un bain bouillant [MLB] E9AA4D59F0CEBCA273945A0FE77E778170585673
~ La fin justifie les moyens ~
Team Kumo:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9202-metaru-mairu-completed
Ragunā Kongu
Ragunā Kongu

Un bain bouillant [MLB] Empty
Mer 28 Oct 2020 - 11:00
La scène avait son penchant ironique, Mairu comme Goro ne laissait rien paraître de l’émotion qu’ils ressentaient de se retrouver ainsi à faire équipe ensemble. Ils devaient faire bonne figure et montrer l’exemple devant la jeunesse, le reste pourrait attendre qu’ils soient que tous les deux. Ce qui ne tarda pas à être le cas lorsque le rouquin fut renvoyé au village, pour aller se rattacher à sa nouvelle équipe. Cela pouvait être perturbant de se retrouver mis sur la touche au dernier moment, le colosse espérait que cela n’affecterait pas Jokichiro de trop.
Le Rokkaku semblait simplement plus adapté à la mission que lui, sa capacité spéciale serait sans aucun doute un avantage. Il repensait à ce qui avait été mentionné dans l’ordre de mission, le propriétaire était sortie d’une confrontation face aux malfrats avec une main brûlée. Pour être capable de faire de même, la piste d’un Assimilateur n’était pas à mettre de côté. Si tel était le cas, il avait hâte de se confronter à lui et de lui faire passer l’envie d’user de ses pouvoirs d’une façon aussi lamentable.

Je suis content de te voir aussi, petite tigresse. Il la serra dans ses bras, bienveillant et chaleureux. Peu habitué aux élans de tendresse, il faisait souvent exception avec elle. Il avaient tissé un lien particulier depuis des années, lui qui l’avait connu quand elle était encore une gamine. De plus de dix ans son aîné, il s’était attaché à elle comme cela ne lui était jamais arrivé pour aucune autre personne. S’il y avait bien une personne qu’il devait protéger à Kumo plus que le village en lui-même et ses habitants, c’était bien la métamorphe.
Il eut le droit à un petit briefing de la mission et secoua négativement la tête lorsqu’elle lui demande s’il avait des questions. Les ordres étaient clairs, si question il devait y avoir, cela viendrait une fois les lieux en visuel. Ils se remirent donc en marche et finirent par atteindre leur destination au lendemain. L’établissement de source chaude était tout proche, Mairu pris le temps de distribuer ses dernières instructions avant que les choses sérieuses commencent. Je vais essayer, mais je ne promets rien.

Si ces types avaient établi leur quartier général dans cet onsen, la venue d’un grand gaillard à l’allure menaçante comme lui les ferait tiquer. Et s’il avait de quoi taire les soupçons sur son éventuel appartenance à un village shinobi, il ne pouvait assurer que sa présence ne poserait pas problème aux criminels. Evidemment, si un seul d’entre eux se montrait menaçant envers lui, ce n’était pas une main qu’il allait brûler, mais un visage. Implacable envers les malfaiteurs, il se montrait sans pitié quand venait l’heure d’attribuer la punition.
Justice et paix ne pouvait s’installer tant que la vermine gangrenait ce monde. Ses méthodes pour y remédier étaient un peu brutales, mais diablement efficaces. La Metaru contournait le bâtiment pour une raison qui échappait au Genin, mais celui-ci ne se posa pas de questions, lui faisant confiance. Il retira son bandeau ninja et le rangea dans la poche de son pantalon. Recouvert d’un long manteau de voyage, la tête sous une capuche, il opta pour l’approche frontale et entra directement dans le bâtiment.

Au Préalable, il s’était assuré de dissimuler toute émanation de chakra venant de sa personne par le biais de sa technique Yurei. S’ils étaient shinobis également, il était préférable de ne pas prendre de risques et bêtement se faire griller. Il comprit immédiatement dès ses premiers pas à l’intérieur que quelque chose clochait, une sorte de malaise ambiant régnant dans l’air. La réceptionniste répondit à son salut et lui souhaita la bienvenue, mais la pauvre semblait abattue et terrorisée, comme si elle craignait de mal faire et d’être réprimandé.
Il nota la présence d’un individu à ses côtés, le cul vissé sur une chaise en bois, se balançant sur les pieds arrière, les pieds posées sur le comptoir. Dans une main, un poignard. Dans l’autre, un morceau de bois sur lequel il s’acharnait à sculpter une figurine. Une sorte d’animal, à priori. Le gusse adressa un regard méfiant au ninja de Kumogakure, qui feinta l’ignorance. Il déclara à la demoiselle qu’il était épuisé de son voyage et qu’il souhaitait se ressourcer pour une heure à l’intérieur de leurs bassins.

Après lui avoir indiqué la direction des vestiaires pour qu’il puisse y déposer ses affaires, elle lui souhaita un bon moment de détente et le laissa seul. Dénudé, une simple serviette sur les hanches couvrant ses parties intimes, il pénétra au coeur des bassins intérieurs. La première chose qui le frappa fut l’étrange atmosphère imprégnant les lieux, ainsi que cette chaleur bien trop anormalement élevée même en ces lieux. Lui qui était habitué aux fortes températures avec son pouvoir, peinait à respirer.
Pour ne pas en être à son premier onsen, il était évident que quelque chose clochait ici. Il n’avait pas manqué non plus de relever la multitude de paire d’yeux se retournant sur sa stature à son entrée. Remarqué, il l’était. Il n’y avait rien de bienveillant dans ces regards, certains trop appuyés et insistants, avaient de quoi déranger. S’il avait été là en tant que simple client, nul doute qu’il aurait été agacé. En particulier ceux d’une bande de mecs aux allures de mauvais garçons, des caïds. Des petits cons, selon ses termes.

Ils n’étaient pas cinq, ni dans le bassin qu’ils semblaient monopolisés, ni dans l’ensemble de la pièce. Faisant profil bas, Goro opta pour aller s’immerger dans un bassin à l’écart, où seul trois malheureux s’étaient réfugiés. Ils affichaient des mines déconfites, eux aussi. Ce n’était pas vraiment ambiance relaxation et décompression ici. Retirant sa serviette, il s’engouffra jusqu’à la moitié supérieur de son corps dans l’eau, la chaleur de cette dernière le fit frissonner de plaisir, lui qui adorait les sources d’eau chaude.
Maintenant, il n’y avait plus qu’à se détendre et observer. Son petit doigt lui indiquant déjà sur qui il devait focaliser son attention.



_________________

#1A8F64
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12041-raguna-kongu-100?nid=1#105022
Metaru Mairu
Metaru Mairu

Un bain bouillant [MLB] Empty
Lun 23 Nov 2020 - 21:57
Un Bain Bouillant

feat. @ROKKAKU GORO

La Metaru avait contourné le bâtiment pour repérer d'éventuelles ouvertures en dehors de l'entrée principale. Pour espérer coincer une cible, il était important de s'assurer que celle-ci n'aura aucune échappatoire possible. La jeune femme vérifiait donc si le bâtiment ne possédait pas d'autre sortie et elle avait bien fait d'inspecter. En effet, si la bâtisse ne présentait aucune ouverture assez large pour laisser entrée ou sortir un humain du côté des murs latéraux, l'arrière présentait cependant quelques fenêtres et surtout une porte de service. Mairu décida alors de poster deux clones de ce côté et assez loin pour ne pas se faire repérer mais assez près pour pouvoir intervenir à temps en cas de besoin.

Mairu revint ensuite sur ses pas pour rentrer par l'entrée principale. Se faisant passer pour une simple cliente, elle prit le soin d'effacer son chakra par précaution. Sortant rarement de Kumo car elle n'aimait guère mettre les pieds en dehors du Village Caché, peu de chance qu'on la reconnaisse à cet endroit alors elle ne jugea pas utile de changer d'apparence. Et puis, si on venait à l'identifier, sa présence en ce lieu n'aurait rien de suspect. Après tout l'endroit était resté ouvert au public malgré la situation qui les avait immobilisés depuis Kumo. Sans doute que les voyous qui avaient investi l'onsen désiraient maintenir l'endroit ouvert afin de récolter l'argent que l'établissement apporterait. La présence d'un individu suspect qui semblait surveiller les activités de la réceptionniste en proie à une peur mal contenue, réconforta cette idée. Une des cibles se trouvait donc à l'entrée. Il restait encore à localiser les quatre. Du moins, si les vermines n'avaient pas augmenté en nombre depuis.

Faisant mine d'ignorer la scène douteuse, son entrée pour une heure de bain payée, Mairu investi le cœur même de l'établissement, là où se trouvaient les divers bassins d'eau chaude. La forte chaleur qui régnait dans l'atmosphère, bien trop élevée même pour un onsen, la surprit de plein fouet qu'elle s'arrêta net instinctivement. Mais, très vite, elle poursuivit son chemin comme si de rien n'était.

Une serviette nouée en haut de sa poitrine et qui tombait à peine en dessous de son postérieur à cause de sa taille qui dépassait largement la moyenne féminine, Mairu attisait les regards. Elle remarqua rapidement l'absence de femme et pourtant, il était marqué à l'entrée que le lieu était mixte.

Rapidement, Mairu localisa Goro qui était dans un bassin avec trois hommes qui, contrairement au Rokkaku, ne semblait pas être à leur aise. La Metaru se demanda même pour quelle raison ils ne partaient pas de cet endroit étouffant. Les forçait-on donc à rester pour une raison quelconque ? Contrairement aux trois malheureux, certains paraissaient cependant se porter très bien dans cette atmosphère infernale. Deux se trouvaient dans un bassin que la Metaru décida de rejoindre, soupçonnant que ses occupants faisaient parties de ceux qu'ils cherchaient à arrêter. Mais, à peine la jeune femme avait mis un pied dans l'eau qu'elle le ressorti aussitôt tant la température de l'eau était trop élevée pour être supportable. Un humain normal se brûlerait en y entrant et pourtant, ses deux occupants s'y prélassaient sereinement. Il était évident que ces deux là faisaient partie de ceux qu'ils cherchaient.

« - Cette eau est bien trop chaude !. S'exclame la jeune femme et assez fort pour bien se faire entendre. Comme faites-vous donc pour supporter une telle chaleur !? Ajouta-t-elle ensuite à l'intention des occupants du bassin qu'elle voulait rejoindre. Même pour un onsen, la température est bien trop élevée ! Je vais en toucher un mot au gérant immédiatement !»

Sur ces mots, la kunoïchi fit volte face.

Bien que l'eau fût effectivement bien trop chaude pour qu'elle prenne le risque de s'y immerger, la Metaru n'avait pas réellement l'intention d'aller voir le gérant de l'établissement mais cherchait plutôt à faire réagir ceux qu'elle soupçonnait être les auteurs de la chaleur infernale qui régnait dans l'eau et dans l'air …

HRP:

_________________
Un bain bouillant [MLB] E9AA4D59F0CEBCA273945A0FE77E778170585673
~ La fin justifie les moyens ~
Team Kumo:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9202-metaru-mairu-completed
Metaru Akagi
Metaru Akagi

Un bain bouillant [MLB] Empty
Dim 10 Jan 2021 - 17:57
Un bain bouillant
@Metaru Mairu


Akagi se hâtait vers Besho. La vue des lacs et leur propriété thérapeutique l’attirait pour une activité bien plus relaxante que la mission qu’il lui était tombé dessus. Son étonnement s’était lu sur son visage lorsque le chuunin, qui ouvrait le chemin devant lui, avait frappé à sa porte lui demandant de se préparer immédiatement pour partir séant prêter main forte à sa cousine Mairu et un autre genin à Besho. Prendre part en dernière minutes à une mission ne l’enchantait guerre, lui qui aimait prendre le temps de bien comprendre les objectifs avant de se lancer dans une mission. D’un autre côté cela rendait l’exercice que plus réel, difficile d’anticiper lorsqu’un ennemi attaquait à l’improviste. Le chuunin qui courait devant, l’accompagnant jusqu’à Besho, lui avait succinctement résumé la mission. Un groupe d’individu, apparemment aux nombres de cinqs posaient problème dans un onsen réputé de Besho. Ce qu’Akagi n'avait pas saisit tout de suite consistait en la nécessité d’ajouter un genin à la mission en dernière minutes. Le chuunin lui avait apporté des éléments de réponses sur le sujet et alors qu’il courait vers le village, il ruminait encore sur ces explications. Un renfort décidé par l’état-major dû à des détails supplémentaires envoyés par la même source étaient arrivés au village. Ces infos supplémentaires faisaient état d’un nombre inconnu de civil avaient rejoint les rangs de ce « gang » nouvellement arrivé dans la ville. Le village voulait s’assurer que l’équipe Kumojin sur place dispose de cette information afin d’éviter une embuscade si d’avance les Kumojins acculaient le gang sans penser nécessaire de se protéger d’autres membres inconnus. De plus ne connaissant pas le nombre de civil ayant rejoint le gang, l’état-major préférait augmenté l’effectif kumojin pour éviter en cas de combat, un sous nombre trop important.

A l’horizon les portes du village de Besho apparurent, ils arrivaient à destination. Le chuunin lui fit signe de ralentir. Akagi s’arrêta. Ils étaient encore sous le couvert des arbres à bonne distance des portes et de la route principale. AKagi sortit du sac qui pendait à ses épaules d’autres vêtements. Le chuunin acquiesça silencieuse et dit.

« Bien tu as pris des dispositions. N’oublie pas le onsen se trouve à l’ouest du village. Je vais te laisser ici, je devais t’accompagner jusqu’à Besho. Vous serez assez de trois et je n’ai pas d’habit hors mon uniforme de shinobi pour infiltrer le village de Besho. »

Akagi se contenta de lui faire un signe de tête lui signifiant qu’il avait compris et se changea. En effet comme des civils faisaient désormais partis du gang, il ne pouvait pas entrer dans le village dans ses habits de combats et encore moins en arborant le bandeau kumojin. Autant gagner l’effet de surprise si jamais ses deux compères qui étaient surement déjà dans l’onsen avaient été repéré à leur arrivés.

Une fois changé, sa besace et sa hache caché en haut d’un arbre, le genin se dirigea vers le village d’un pas nonchalant en prenant le temps de rejoindre la route principale sans se faire voir. Une fois la sécurité passée, la ville étant assez touristique pas besoin de chercher loin une explication de sa présence ici, il se dirigea vers l’onsen. Arrivant proche de l’établissement il prit le temps de faire le tour de celui-ci afin de bien prendre en compte les environs et les possibles échappatoires. Une fois devant l’entrée il regarda alentours faisant mine d’admirer l’architecture. Réellement, il laissait le temps à ses camarades de l’interpeler si d’avance l’un des kumojins était posté à l’extérieur. Rien.

Akagi décida d’entrer, il passa l’accueil paya le dut et après avoir rapidement retrouvé l’uniforme d’adam dans les vestiaires, il enroula une serviette autour de sa taille et se dirigea vers les bains. La chair meurtrie de sa main gauche, à l’air libre. La chaleur à l’approche des bains étaient déjà étouffante. Il entra dans la pièce alors que dans celle-ci quelqu’un faisait un esclandre à propos justement de la chaleur des bains. Cette personne n’était autre que Mairu. Elle devait avoir une raison particulière. Akagi nota aussi que la serviette de Mairu cachait difficilement sa féminité. Le Metaru secoua la tête sa cousine ne devait pas être à son aise, elle qui n’aimait pas particulièrement être le centre de l’attention. Ici dans ce bain composé uniquement d’homme, elle était clairement l’épicentre du tourbillon des regards des clients. Mairu fit volte-face dans la direction d’Akagi après son véhément discours. Celle-ci le vut tout de suite mais inteligement n’esquissa pas le moindre mouvement vers lui et continua son chemin. Akagi devait lui faire comprendre que des civils avaient rejoint le rang du gang sans pour autant que d’autres remarques qu’ils se connaissaient. Mairu allait passer sur ça gauche que pouvait il bien faire, il réfléchit et décida. Il créa discrètement ce dont il avait besoin et lui barra le chemin. Prenant un air lubrique, la regardant de haut en bas il s’approcha mimant des mains les formes de la metaru et lança d'une voix bourrue:

« Mais c’est un beau bout de femme que je vois là. T’inquiètes pas ma jolie, on n’a pas besoin d’aller dans ses bains bouillants pour s’amuser ensemble, fit-il en lui adressant un clin d’œil qui se voulait plein de sous-entendu salace, Allez fait pas ta timide, viens avec moi Chérie »

Sur ces derniers mots Akagi saisit la main droite de Mairu avec puissance pour l’attirer à lui. Elle sentit sûrement qu’il déposait en même temps un morceau de métal dans la main qu’il attrapa. Le genin avait pris soin d’y faire apparaitre en reliure trois kanjis. Civil. Joindre. Gang. Elle pourrait facilement modifier le métal pour faire disparaitre cette preuve. Le metaru savait qu’elle déduirait le reste et la raison de sa présence seule. Mairu arrivée contre lui, Akagi passa une main sur le postérieur de sa cousine pour donner le change. Il savait que Mairu devrait réagir pour conserver l'illusion de la scène. Il se prépara mentalement à souffrir quand une autre pensée lui vint. Où était le genin accompagnant Mairu, il ne l'avait pas encore aperçu.

_________________
Un bain bouillant [MLB] Pg49_110
KUMO:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10457-kumojin-de-droit-et-de-coeur-metaru-akagi-terminee#90234 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10827-dossier-de-metaru-akagi
Metaru Mairu
Metaru Mairu

Un bain bouillant [MLB] Empty
Lun 25 Jan 2021 - 0:26
Un Bain Bouillant

feat. @Metaru Akagi

Contre toute attente, aucun des hommes qu’elle cherchait à provoquer ne réagit. Ce fut plutôt un que la Metaru n’attendait pas même voir débarquer dans le onsen qui intervint.

Fixant discrètement sa main derrière le dos d’Akagi - contre lequel elle s’était collée - Mairu pu lire les mots gravés sur le bout de métal que son cousin lui avait glissé en toute discrétion. Les trois mots permirent à la jeune femme de comprendre la raison de l’intervention de son cousin. Ainsi donc, des civils avaient rejoints le rang des forbans !? Rien d’étonnant ! L’humain était si facilement corruptible.

« - Insiste ! Essaie de me retenir ! On doit réussir à forcer au moins un à intervenir ! susurra discrètement Mairu à l'oreille d'Akagi tout en faisant disparaître tout aussi subrepticement le bout de métal dans sa main, en réduisant celui-ci en poussières. »

Puis, la Metaru fit semblant de se débattre.

« - Lâchez-moi espèce de pervers ! Vous ne m’intéressez pas ! … Au secours ! Aidez-moi ! Surenchérit la la jeune femme, un regard suppliant en direction des hommes ciblés dans le bassin. »

Miser sur son charme pour faire réagir au moins une des cibles. A forcer cette dernière à utiliser son pouvoir qui sera une preuve qui poussera les shinobi de Kumo à intervenir ouvertement. Voilà ce que cherchait à faire Mairu mais, n’étant pas habituée à user de son charme pour parvenir à ses fins, la jeune femme doutait de son jeu d’actrice. Était-elle assez convaincante ? Était-elle assez au goût de ceux qu’elle cherchait à faire bouger pour que ceux-ci daigneraient jouer à ses preux-chevaliers ?

Après des secondes de comédie improvisée et de crainte d’échouer, un homme finit par sortir du bassin à l’eau bouillante et s’approcher des deux Metaru, faisant neutre en la kunoïchi du Village Caché des Nuages un semblant d’espoir.

« - Provoque-le jusqu’à déclencher une bagarre ! Chuchota de nouveau Mairu à Akagi. »

Une invitation à se battre que la Metaru n’aurait certainement pas eu besoin de formuler si Goro avait été à la place d’Akagi. Si Mairu était certaine que Monsieur tout feu tout flamme riposterait à coup de poing face à l’intervention de la cible, la Metaru avait cependant un doute sur le côté belliqueux d’Akagi qu’elle voyait plutôt comme un diplomate qu’un bagarreur. Peut-être jugeait-elle mal son cousin mais dans le doute, elle avait préféré lui dicter ce qu’il était préférable de faire pour parvenir à leur dessein. Quant à Goro, il semblait ne pas vouloir intervenir dans l'immédiat. Avait-il un plan en tête ? La Metaru aimerait bien le savoir.

« Es-tu sourd ? La Demoiselle a dit de la lâcher ! Fit l’homme sortit du bassin et qui se tenait à présent à peine à un mètre des manieurs de métal. »

Bien que la cible fût bien grande, celle-ci était cependant assez chétive. Et son corps squelettique était orné des nombreux tatouages qui mettaient en scène des différents yokai.

Le brigand saisit Mairu par le poignet puis la tira vers lui alors qu’Akagi la tenait par l’autre main. Soudain, la serviette de la jeune femme tomba à ses pieds, révélant ainsi sa nudité. Tout aussi surpris qu’elle, les deux hommes finirent par la lâcher en même temps. Bien que peu pudique, la kunoïchi à la peau hâlée porta instinctivement une main à son intimité et tenta de couvrir sa poitrine avec l’autre puis elle se mit à reculer timidement, laissant les deux hommes dans un face-à-face …

_________________
Un bain bouillant [MLB] E9AA4D59F0CEBCA273945A0FE77E778170585673
~ La fin justifie les moyens ~
Team Kumo:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9202-metaru-mairu-completed
Metaru Akagi
Metaru Akagi

Un bain bouillant [MLB] Empty
Mer 3 Fév 2021 - 17:31
Akagi tenait encore Mairu dans ses bras alors que celle-ci faisait mine de se débattre pour faire réagir les hommes du onsen, le Metaru se demandait en quoi se spectacle permettrait d’émouvoir les brutes qui étaient censés sévir dans l’établissement. A cet instant un homme s’approcha d’eux. Le genin incrédule se demandait bien pour quelle raison un mécréant de la sorte, qui s’acharnait à martyriser la populace depuis un lieu normalement prévu pour le bien-être, pouvait vouloir aider à cet instant.

Alors que celui-ci s’approchait Mairu susura à Akagi de le provoquer pour obliger leur adversaire à se démasquer, une bagarre mais sans art ninja tout du moins pour l’instant. Le Metaru ne comprit pas pourquoi Mairu se sentit obligé de lui donner cette directive. Il était en mission et le genin maintenant dans son personnage grossier n’allait surement pas changer de comportement si rapidement.

L’homme tira sur le bras de Mairu, l’éloignant de son cousin. Dans le même temps coincé entre les deux hommes qui se l’arrachait, la serviette de la Metaru tomba au sol la dévoilant dans toute sa féminité. Voyant le regard lubrique de l’homme face à lui se poser sur sa cousine, Akagi ressentit la colère montée. Il comprit aussi, en découvrant bien malgré lui les courbes avantageuses de sa cousine, pour quelles raisons le probable gangster s’interposait pour l’aider. Il s’imaginait probablement y gagner quelque chose…

L’homme l’invectiva, Akagi avant de répondre fut quelque peu étonné de le voir lui parler de la sorte sans le moindre tremblement dans sa voix. Bien qu’effectivement grand, le type restait malingre et Akagi, lui aussi de bonne stature, arborait une musculature travaillée pendant des années à la forge puis en tant que shinobi. Pourtant le bougre face à lui semblait confiant et le regardait avec haine. Le metaru croisa les bras sur sa poitrine faisant ressortir les muscles de ses avants bras afin de poser face à son adversaire du jour dans toutes sa puissance. Il rétorqua avec dédain en pointant Mairu du doigt :

« Tu ne saurais même pas quoi faire, avec un joli lot comme ça. Retourne dans ton bain la queue entre les jambes avant que je te l’écrase. »


Akagi avait parlé d’une voix profonde et puissante où la crainte et l’hésitation n’avaient place. L’homme face à lui décocha cependant un sourire carnassier et répondit simplement :

« Tu l’auras voulu gros con, je vais te la faire bouffer, se tournant vers Mairu il ajouta beaucoup trop mielleusement, et après je serais à vous madame »

Il fonça rapidement vers le Metaru. Akagi fut presque surprit par sa vitesse de déplacement mais il esquiva le crochet du droit qui cherchait à cueillir sa pommette. Il semblait connaitre les rudiments du taijutsu mais Akagi lui aussi et la forme physique du Metaru était meilleur que celle de son adversaire. Après quelques passes ce qui devait arriver arriva, Akagi envoya valser son adversaire d’un upercut au menton. Alors qu’il tombait plusieurs hommes bougèrent comme réagissant à un affront qui venait d’avoir lieu. Akagi en comptait quatre qui avait réagit mais cela ne voulait pas dire que d’autres cachaient leur jeu.

Son adversaire tomba dans le bassin mais se releva rapidement jetant un regard en biais à un homme au fond du bassin qui ne semblait pas attristé le moins du monde. Cette fois-ci l'adversaire du Metaru semblait déterminé à employer tout sont savoir pour ne pas se couvrir de honte devant cet homme. Alors qu’il sortait du bassin un air hargneux sur le visage, des mouvements dans la salle semblait indiquer que d’autres prendraient le relais si d’avance celui-ci ne parvenait pas à venir à bout de son adversaire. Bien que le malingre semblait serein au début du combat pour Akagi s’était sur que ce n’était qu’un civil, il c'était surement senti puissant car il se savait entouré d'alliés mais son patron ne semblait pas enclin à l’aider avant qu’il ne fasse mieux.

Akagi décida de ne pas attendre et jeta de l’huile sur le feu. Avant même que son adversaire ne sorte du bassin, il chargea et lui décocha rapidement deux nouveaux coups puissants l’envoyant au sol inconscient. Il regarda alors deux hommes à sa droite qui avait bougé :

« Vous aussi mesdemoiselles vous voulez goûter de mes poings ? Venez donc ! »

L’homme au fond du bassin fit un signe de tête succinct et cinq hommes foncèrent sur le Metaru, Akagi sourit. Il espérait que tous ne seraient pas des manipulateurs de chakra car affronter un civil ou cinq était une chose, affronter les manipulateurs de chaleur seraient une autre paire de manche. Une chose était sur désormais,l’homme adossé tranquillement dans le bassin faisait partie de la hiérarchie du gang, il allait falloir déterminer si il était le seul présent.

_________________
Un bain bouillant [MLB] Pg49_110
KUMO:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10457-kumojin-de-droit-et-de-coeur-metaru-akagi-terminee#90234 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10827-dossier-de-metaru-akagi
Metaru Mairu
Metaru Mairu

Un bain bouillant [MLB] Empty
Mar 23 Fév 2021 - 23:40
Un Bain Bouillant

feat. @Metaru Akagi

Bien qu'elle ne fût pas une de ces femmes qui aimaient user de leur charme pour parvenir à leur fin mais, reconnaissant qu'elle avait un physique qui plaisait assez à la gent masculine, la Metaru aux yeux dorés se rabaissait parfois à jouer au jeu de la séduction si celui-ci lui permettait d'atteindre un objectif essentiel. C'était le but de la mise en scène actuelle et celle-ci semblait fonctionner. Une des cibles avait réagi mais avait perdu rapidement après deux tentatives contre Akagi qui se révélait être un bien meilleur combattant au corps à corps.

La défaite du premier homme fit bouger d'autres pions sur l'échiquier ; manifestant ainsi leur appartenance à une bande organisée. Et, il y avait de forte chance que cette dernière fût celle qui justifiait la présence des shinobi kumojin en ce lieu. La petite mascarade des deux Metaru semblait donc porter leur fruit mais il était certainement encore trop tôt pour crier victoire. En effet, jusqu'à présent aucun homme présent n'eut recourt à l'utilisation de la chaleur. Or, l'ordre de la mission indiquait clairement que les malandrins avaient cette capacité. Mais au moins, l'attitude des bandits avaient permis à la Metaru aux yeux dorés - restée spectatrice - d'identifier le meneur d'ordre de la petite troupe de criminels.

Alors que son cousin se faisait encerclé, au lieu de venir à son aide, Mairu décida plutôt d'approcher celui qui commandait. Après avoir collé discrètement le haut de sa serviette par des points de métal sur son propre corps - pour ne pas la perdre malencontreusement une seconde fois - la kumojin décida de s'activer à son tour. N'étant pas vraiment à l'aise dans la séduction et surtout n'étant pas certaine qu'elle fût au goût du gros poisson, la jeune femme décida plutôt de jouer à l'apeurée qui cherchait à s'éloigner du champ de bataille. Marchant en crabe, le regard rivé sur le combat que menait son cousin, tout en affichant une mine horrifiée, Mairu se déplaça vers le bassin. La scène était vraiment ridicule, surtout si on connaissait qui était en réalité la Metaru aux yeux dorés mais, cette dernière n'avait pas peur de se ridiculiser si cela lui permettrait d'atteindre l'objectif qu'elle s'était fixé. Pour la kunoïchi, le plus important était d'atteindre son dessein.

La Kumojin s'arrêta à quelques mètres du bassin où se prélassait toujours en toute tranquillité celle qui était, probablement, le meneur des forbans. Il était hors de question pour la kunoïchi de s'aventurer dans l'eau et prendre le risque de se faire bruler. Et puis, tout ce que la jeune femme à la peau hâlée cherchait à faire était de se rapprocher suffisamment de la cible principale afin de pouvoir l'intercepter à la moindre occasion.

Le gros poisson était concentré sur le combat en face. S'il avait remarqué le déplacement de la kumojin alors la mise en scène de cette dernière semblait avoir fonctionné car le protagoniste ne lui prêtait la moindre attention. Il la prenait probablement pour une simple trouillarde qui s'était éloignée pour éviter un dommage collatéral et c'était tant mieux car là était ce qu'espérait la jeune femme.

Maintenant, il ne restait plus qu'à espérer que le cousin se montrerait suffisamment tenace pour inciter les manipulateurs de la chaleur à user de leur capacité …

_________________
Un bain bouillant [MLB] E9AA4D59F0CEBCA273945A0FE77E778170585673
~ La fin justifie les moyens ~
Team Kumo:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9202-metaru-mairu-completed
Metaru Akagi
Metaru Akagi

Un bain bouillant [MLB] Empty
Mer 24 Fév 2021 - 15:30
Akagi se faisait encercler et Mairu semblait décider à tirer profit de son statut d’opprimée. Alors qu’elle semblait garder ses distances avec le combat en profitant pour se rapprocher du vraisemblable chef des marauds.

Se reconcentrant sur ses adversaires Akagi savait que désormais il devait les pousser à se révéler. Sur l’ensemble des cinq opposant tous ne devaient pas utiliser le shakuton. Akagi hésitait sur la marche à suivre. Utiliser maintenant des jutsus aux yeux de tous pouvait remettre en question ce qu’il se passait réellement. Mairu pourrait perdre l’avantage de la surprise qu'elle détenait. Les rudimentaires notions de taijutsu du genin ne lui permettraient pas de tenir la comparaison face à cinq adversaires surtout si certains de ses opposants savaient eux même l’utiliser. Pour que les utilisateurs du shakuton se révèlent, il devrait user de ses capacités mais le plus discrètement possible. Une idée lui vint. La vapeur dû à la chaleur se dégageant dans le onsen l’aiderait à ne pas se faire démasquer. Tournant le dos aux cinqs bandits il sauta hors du bassin et en profita, alors que ses mains été caché aux yeux de tous, pour réaliser les mudras adéquats.

Son chakra raïton accéléra alors les transmissions d’informations de ses liaisons nerveuses. Ainsi l’ensemble de ses mouvements devenaient plus rapide. Son taijutsu s’en trouvait booster. Sans signe extérieur mise à part une aura électrique qui devrait être peu visible dû à la vapeur il aurait un avantage certain. Obligeant ses adversaires à user de leurs techniques. Akagi se tourna à nouveau pour constater qu’un des cinqs gaillards le chargeait déjà. Plein d’ouverture celui-ci devait être un civil, ses déplacements étaient lents et mal synchronisés. Il avait peu d’équilibre lorsqu’il balança en pleine course un coup de poing vers Akagi que celui-ci évita facilement crochetant le pied d’appui de son adversaire au passage. Ce dernier s’écroulant au sol.

Les quatres autres plus patients n’avaient pas bouger comme évaluant encore le Metaru. Akagi assomma proprement le civil encore au sol et décida de charger l’individu le plus proche de lui. Un roux au trait sinueux et une calvitie naissante. Ses mouvements accélérer par sa technique raïton, il fondit sur le prochainement chauve à grande vitesse. Vitesse qui eut raison de la serviette qui protégeait son intimité. N’étant que peu pudique, Il n’en avait cure celle-ci ne faisait que l’imiter ses mouvements de toute façon. Il envoya un puissant coup de poing au roux, sa virilité voltigeant au gré de ses mouvements. Surprit par la vitesse du coup, ce dernier réussi tout de même à atténuer la puissance de cette frappe en reculant dans le sens du mouvement au dernier moment.

Un utilisateur du taijutsu et de bon niveau cela ne faisait aucun doute. Le roux se toucha l’abdomen qu’Akagi venait de frapper et sourit. Il hocha la tête vers ses comparses d’un air entendu. La seconde d’après le roux et deux autres réalisaient les même mudras. Le dernier reculant pour s’éloigner d’eux. Toute l’eau qui coulait sur leurs corps devint vapeur, celle à leurs pieds bouillonna d’un coup. Les choses se compliquaient, s’il voulait révéler les utilisateurs du shakuton c’était chose faite. Tout du moins les trois comparses face à lui, le vraisemblable chef étira un sourire machiavélique sur son visage mais resta adossé dans le bassin de l’onsen.

Les trois utilisateurs du shakuton se lancèrent sur Akagi en même temps. Le genin ne pouvait plus se passer du ninjutsu et du bukijutsu s’il voulait survivre face à l’assaut qu’il subissait. Il réalisa les mudras nécessaire et créa deux clones de foudres derrières ses assaillants. Ceux-ci lui envoyèrent chacun un enchainement de coup de leurs crus. Akagi ne pouvait esquiver l’ensemble des frappes portées par ses trois shinobis. A chaque touche il sentait sa chair bruler par le contact de la peau des truands. Comme si un fer chauffé à blanc le touchait à chaque contact.

Profitant d’être dans le dos de ses adversaires ses deux clones envoyèrent chacun cinq éclairs de foudre sur les gaillards occupés à frapper Akagi. Les éclairs touchèrent les jambes des adversaires les engourdissant permettant à Akagi de se sortir de l’impasse dans laquelle il se trouvait en chargeant hors de leurs griffes.

A distances il pu enfin réaliser de nouveau mudras pour créer une hache en métal dans ses mains. Voilà qui était mieux. Avec ses deux clones de foudres et sa hache en main lui permettant d’user de sa maitrise du bukijutsu ses chances semblaient bien meilleures. Son corps ayant été touché une dizaine de fois par des mains aussi chaudes que la lave, il portait les stigmates de ces contacts et son endurance faiblissait. Mes ses douleurs n’étaient rien que le Metaru ne connaissait déjà, la chair comme liquéfiée de sa main gauche en attestant.

Ses adversaires dont les membres postérieurs retrouvaient leurs fonctionnalités se regardèrent. Ils ne s’attendaient pas à devoir se battre avec un shinobi. Ils tournèrent à l’unisson les yeux vers leur chef. Celui-ci était debout désormais, d’une carrure impressionnante, il semblait fulminer. Il commençait à se diriger vers Akagi comme souhaitant écraser lui-même ce shinobi qui osait malmener ses troupes dans son antre.

Quatre manipulateurs du shakuton donc, en supposant que le chef qui se dirigeait vers lui l’utilisait aussi. Ne semblant pas sourciller face à un manipulateur du Kinton, cela devait être le cas. Akagi lança d’un air moqueur, voulant maximiser l’énervement du chef de gang afin de donner le plus d’ouverture possible à Mairu qui allait certainement entrer dans la danse :

« Ecoutez je pense qu’on est parti du mauvais pied tous ensemble et si on sortait discuter à l’air frais tranquillement ? Vous êtes bouillant pour pas grand-chose quand même! »
Techniques utilisées:

_________________
Un bain bouillant [MLB] Pg49_110
KUMO:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10457-kumojin-de-droit-et-de-coeur-metaru-akagi-terminee#90234 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10827-dossier-de-metaru-akagi
Metaru Mairu
Metaru Mairu

Un bain bouillant [MLB] Empty
Lun 15 Mar 2021 - 23:11
Un Bain Bouillant

feat. @Metaru Akagi

De sa position, la Metaru pouvait surveiller le bassin où se prélassait le supposé meneur des mauvaises graines tout en suivant le combat que menait son cousin. Cependant, à cause de la fumée qui flottait dans les airs et certains combattants qui étaient dos à elle, la jeune femme ne pouvait voir les détails de ce qui se passaient. Elle put cependant voir sans mal la serviette de son cousin tomber de sa taille lors de ses acrobaties. Instinctivement, Mairu détourna brièvement le regard de la scène mais sa peu de pudeur, malgré le fait qu’elle fut toujours une pucelle, lui permit de se ressaisir rapidement et de se concentrer de nouveau sur ce qu’elle devait faire.

La brume qui s’épaississait soudain et trop rapidement autour des trois adversaires d’Akagi, permit à Mairu de comprendre que quelque chose se tramait. L’invocation des clones par son cousin et ses violentes ripostes qui s’en suivirent confirmèrent ce fait : les choses se compliquaient pour son acolyte. Par sa performance, son cousin avait réussi à forcer les utilisateurs de la chaleur à recourir à leur pouvoir. Le moment tant attendu était donc enfin arrivé !

Alors que Mairu se demandait quand le chef des malfrats allait enfin agir à son tour, celui-ci se leva pour se diriger, avec une confiance évidente, en direction d’Akagi qui se trouvait donc dans une bien mauvaise posture.

Profitant de l’ouverture que lui créait son cousin, par un geste vif de la main droite, la Metaru projeta un câble métallique qui vint s’enrôler autour du cou du meneur de la bande alors que celui-ci n’avait pas encore rejoint Agaki. Ne s’attendant pas à se faire attaquer dans le dos, l’homme se fit avoir. Celui-ci porta instinctivement les deux mains à son cou pour tenter de se libérer. De son côté, ayant un total contrôle du câble qui était resté relié à elle, la Metaru resserrait le lien pour tenter de couper le souffle à son captif. Mais, se révélant être un meneur intelligent, ce dernier ferma une main sur le câble puis usa de la force brute pour tirer sur celui-ci. Ne pouvant rivaliser avec la puissance physique de sa cible - qui n’était pas imposante pour rien - Mairu, malgré les forces qu’elle déployait pour tenter de rester sur place, commença à glisser vers l’avant. L’humidité du sol ne l’aida point à se maintenir sur place. Puis, dans un grognement de rage, le chef des brigands tira brutalement sur la corde d’acier, faisant décoller la kumojin qui vola dangereusement en direction de celui qu’elle pensait avoir eu.

Le malfrat arma son poing droit, s’apprêtant à intercepter la jeune femme qui volait vers lui avec. Mais, cette dernière s’assimila au moment de rentrer en contact avec l’homme. Devenant du métal liquide, l’assimilatrice traversa ce dernier avant de s’intercepter derrière le brigand alors que son corps retrouvait son état normal, commençant par les pieds.

Mairu se retrouva face à son cousin mais n’eut pas le temps de constater si celui-ci était blessé ou pas car la jeune Metaru s’était aussitôt retournée pour faire face à leurs ennemis dont certains semblaient un tantinet désorienté par ce qui venait de se passer. C’était certainement la première fois qu’ils voyaient un assimilateur en action.

« - Qu’est-ce qui s’est passé ? Qu’est-ce qu’elle a fait au chef !? Se demanda un des voyous alors que leur meneur se retrouvait immobilisé dans du métal solide. »

En traversant le meneur de la bande, Mairu avait laissé sur celui-ci du métal liquide qui s’était solidité aussitôt, immobilisant la cible. Malheureusement, cette dernière étant bien plus imposante que l'assimilatrice, son corps n’avait donc pas réussi à couvrir entièrement celui du colosse. Ainsi, ce dernier avait toujours la tête et les bas des jambes libres.

« - Ainsi donc, Kumo est au courant !? »

Le meneur s’était exprimé sereinement malgré sa situation. Et, très vite, les deux kumojin comprirent pourquoi. En effet, par simple dilatation musculaire, l’homme réussit à briser le métal qui le couvrait. Si jusqu’à présent, le chef des brigands n’avait pas démontré qu’il maîtrisait la chaleur lui aussi, il se révélait cependant être doté d’une force surhumaine. Avait-il mangé une pilule de force sans que Mairu ne l’ait remarqué ? C’était l’unique plausibilité qui germait actuellement dans l’esprit de la jeune femme qui ne croyait guère qu’une telle puissance fût innée.

« - Encerclez-les ! Ils ne doivent pas s’échapper ! Vous autres, aller surveiller l’extérieur avec Chojiro. Ne laissez personne entrer et prévenez si d’autres shinobi débarquent ! »

Alors que les trois adversaires d’Akagi s’écartèrent pour former un cercle, avec leur chef, autour des deux Metaru et des deux clones d'Akagi, toutes les autres personnes présentes se dirigèrent vers l’extérieur. Ce qui permit à Mairu de comprendre qu’elles étaient de mèche avec le Colosse. Ce dernier avait certainement réussi à les rallier à sa cause mais, de toute évidence, ils n’étaient que des simples civils alors les arrêter serait bien plus aisé que de s’occuper des manieurs de chakra. Cependant, l’ordre de la mission avait mentionné un groupe de cinq individus. Il manquait donc un manieur de la chaleur ; en supposant que le chef de la bande en fût un lui aussi. Il était fort plausible que le cinquième homme ne fût qu’un humain ordinaire qui s’était mêlé à ceux qui étaient partis. Ou bien était-ce le Chojiro dont avait parlé le géant et qui pourrait bien être l’homme à l’accueil.

Mairu remarqua que Goro avait disparu. Peut-être avait-il suivi le mouvement de ceux qui étaient partis surveiller l’extérieur ? Mais peu importait, la Metaru faisait entièrement confiance à Monsieur Tout feu tout flamme. Il était certainement parti s’occuper de ceux qui étaient dehors.

Encerclés, Mairu, Akagi et ses clones se mirent dos-à-dos. Le combat qui s'annonçait était un quatre contre quatre mais dans le camp des kumojin se trouvaient deux êtres éphémères qu'un moindre choc pourrait faire disparaître. Sans compter que ces derniers puisaient dans la réserve de chakra de l’origine qui pourrait donc se retrouver vite épuiser si jamais les doubles se donnaient à fond.

Bien que consciente de leur position plutôt délicate, Mairu gardait cependant son calme. Tout en en essayant de desceller une ouverture chez l’adversaires qui lui faisait face, et qui n’était autre que le Chef de la bande, la Metaru se préparait à riposter à tout moment.

Soudain, la peau du colosse devint rouge alors que ses yeux virèrent au blanc. Le temps que Mairu ne réalise ce qui se passait, une main se ferma brutalement autour de sa gorge. Le géant avait réussi à réduire, en une fraction de seconde, le peu de distance qui les séparait. L'homme l'avait approché puis attrapé à une vitesse telle que les yeux de la jeune femme n'avaient pas réussit à déceler ni son déplacement, ni son geste.

« - Je te rends la monnaie de ta pièce et en centuple ma Petite Dame ! J'espère que tu apprécies ma générosité ! »

Le Colosse s'était exprimé d'une voix fière et moqueuse alors que, par la simple puissance de son membre supérieur qui s'était fermé autour du frêle cou de la kumojin, celui-ci soulevait tout doucement sa captive du sol. Instinctivement, Mairu avait fermé ses deux mains sur l'avant bras qui l'étranglait, cherchant à s'en défaire mais vainement.

Pendant ce temps, les autres hommes s'étaient jetés sur Akagi et ses clones …

HRP:

_________________
Un bain bouillant [MLB] E9AA4D59F0CEBCA273945A0FE77E778170585673
~ La fin justifie les moyens ~
Team Kumo:


Dernière édition par Metaru Mairu le Mer 14 Avr 2021 - 11:42, édité 2 fois (Raison : corrections)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9202-metaru-mairu-completed
Metaru Akagi
Metaru Akagi

Un bain bouillant [MLB] Empty
Mer 17 Mar 2021 - 11:52
La situation se compliquait. Le genin avait finalement une hache en main mais le chef des bandits se joignait aux restes des forces déjà face à lui. Quatre contre un, Le Metaru ne s’en sortirait pas et aux vues de la démarche pleine de confiance du colosse rejoignant ses troupes, il devait être un morceau de choix. A cet instant sa cousine entra en action, un fouet de métal sembla s’enrouler autour du coup du colosse. La suite fut un enchaînement de démonstration de puissance. Le géant tira sur le métal comme si ça cousine ne pesait rien, celle-ci s’assimila asseyant de figer son adversaire dans du métal. Intéressante cette capacité d’assimilation, Akagi l’avait déjà vu par trois fois désormais. Durant une mission avec Yuga, ils avaient affronté un assimilateur suïton. Contre Ikari durant son entrainement et maintenant il voyait sa cousine en action. Chaque fois qu’il voyait se genre de capacité il se demandait comment les contrer. Cependant l’heure n’était pas à la réflexion. Alors que sa cousine s’approchait de lui et qu’ils se faisaient encerclés doucement par les trois sous-fifres. Le chef explosa sa cage de métal par la force pur. Puis en une fraction de seconde il fut sur Mairu la saisissant à la gorge.

Akagi avait déjà vu ce genre de capacité. Cet homme lui faisait penser à Akio, son coéquipier, dans ses déplacements et son apparence désormais. Cette couleur de peau rouge caractéristique de l’ouverture des portes ne pouvaient tromper. Leur adversaire était plus que rompu à l’utilisation du taïjutsu. La mission se compliquait. Dans le même temps les trois autres se jetèrent sur les Akagi. L’un des bandits venait dans la direction de l’original qui avait dans son dos Mairu soulevée de terre par le colosse.

Les brûlures sur la peau d’Akagi continuait à le cuire. Il devait absolument éviter tout nouveau contact. A cet effet le genin relâcha son manteau de foudre et recouvrit son torse et ses bras de métal. Sa défense de métal, dans laquelle il insufflait du chakra en continue le protégerait efficacement de la chaleur de leur adversaire. La température ambiante continuait à monter et le Metaru sentait ses poumons le brûler à chaque inspiration il fallait vite réduire le nombre d’opposant.

Un bandit se jeta sur un de ces clones raïton en même temps que le bandit faisant face au véritable Akagi se jettait sur lui paumes en avant pour le brûler. Il visait cependant le torse du kumojin, pensant surement faire fondre le métal afin de faire couler la matière incandescente sur le torse d'Akagi. Voyant ce que visait son adversaire le genin ne tenta aucun mouvement d’esquive se sachant protégé. A la place il réalisa rapidement des mudras puis envoya un coup avec sa hache qui s’allongeait à vue d’œil pour cueillir la tempe du premier bandit, qui s’attaquait à son clone sans prudence, du plat de sa lame. En effet, lorsque l’homme toucha son clone de ses mains celui-ci disparu dans une explosion d’éclair l’immobilisant un instant. Le Metaru connaissant cette capacité avait choisi d’éliminer l’un de ses opposants. Tout se passait très vite et alors qu’il allait toucher, le dernier homme de main essaya de bloquer le manche de la hache qui s’allongeait pour venir en aide à son allié. Sans succès, le dernier clone d’Akagi s’interposa et explosa immobilisant le bougre. Le plat de la lame frappa la tempe du bandit l’envoyant au tapis sans qu’il ne puisse réagir encore électrisé par l’explosion du clone. Il tomba lourdement, assommé.

Le bandit face à Akagi ne mit pas longtemps à comprendre que le métal de la défense du Kumojin ne fondait pas et déplaça une de ses mains sur la cuisse du shinobi. Akagi lâcha un cri. Un ennemi de moins au prix de ses deux clones. Restait deux adversaires, l’un encore électrisé par son bunshin raïton l’ayant empêché d’aider son acolyte et l’autre chauffant à blanc la cuisse du Metaru.

L’adversaire au corps à corps avec Akagi lançait maintenant sa deuxième main vers la gorge du genin. Dans une mauvaise posture le kumojin n’avait pu aider sa cousine et il ne le pourrait pas plus désormais trop occuper avec les deux adversaires face à lui. Cependant le Metaru avait tout confiance en sa cousine, après tout elle était la dame de fer du clan Metaru, la plus proche de prendre la tête de celui-ci. Un simple utilisateur des portes ne pourrait l’arrêter s ifacilement. Akagi devait plutôt penser à la main qui se dirigeait vers sa propre gorge que de désirer venir en aide à l'heidan du clan. Malgré son apparence, le genin ici c’était lui.


Résumé du tour:

_________________
Un bain bouillant [MLB] Pg49_110
KUMO:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10457-kumojin-de-droit-et-de-coeur-metaru-akagi-terminee#90234 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10827-dossier-de-metaru-akagi
Metaru Mairu
Metaru Mairu

Un bain bouillant [MLB] Empty
Mer 12 Mai 2021 - 0:00
Un Bain Bouillant

feat. @Metaru Akagi

La vitesse de l’ennemi avait réussi à surprendre Mairu qui avait alors, un instant, oublia que la proximité était pourtant son alliée. En effet, un adversaire ayant connaissance de la capacité de la jeune femme éviterait de l’approcher et encore moins de la toucher. Le Colosse allait le comprendre à ses dépens.

N’étant pas du genre à céder facilement à la panique ou à la provocation, la Dame de Fer avait gardé, cette fois encore, son calme.

Fixant sans vaciller de son regard doré son ennemi qui était si fier de son coup, la Heidan esquissa un sourire, à défaut de ne pas pouvoir le remercier verbalement de s’être approchée d’elle, à cause de sa gorge serrée. Le sourire de la Metaru aurait poussé un être sensé à la méfiance mais pas le Colosse qui, de toute évidence, était bien trop sûr de la position de force qu’il exerçait actuellement sur sa captive pour remarquer le danger qui le guettait. La preuve, l'homme prenait tout son temps pour étrangler la jeune femme alors qu'il pourrait certainement lui briser la nuque instantanément. Le chef des malfaiteurs interpréta plutôt le sourire de la Metaru comme une provocation qu'il répondit par un autre sourire alors que sa paume fermée autour du cou de sa prisonnoère devint soudain très chaude. Ainsi, le meneur maîtrisait lui aussi la chaleur.

« - Meurs donc avec le sourire si tu veux ma petite da … »

La phrase du géant fut interrompue par un pieu qui jaillit brutalement depuis le ventre de Mairu pour transpercer le chef des bandits au niveau de la poitrine. La Metaru avait réussi à surprendre le Colosse à son tour mais ce dernier ne céda pas à la panique. Malgré sa blessure, l’homme avait réussi à garder sa lucidité et au lieu de lâcher prise sa captive, il la jeta violemment de toutes ses forces.

Une fois de plus, Mairu vola mais en direction d’un mur cette fois et à une vitesse telle que si elle ne faisait rien, elle pourrait très bien se retrouver avec plusieurs os brisés à l'impact. Mais, avant que son corps n’entre en collision avec l'obstacle, la Metaru se transforma entièrement en métal. Le choc fut tel que la Dame de Fer fissura le mur, à l’endroit de l’impact, puis des gravats tombèrent sur elle alors qu’elle avait glissé sur le sol.

« - Assez jouez ! »

La voix dure du Colosse résonna dans la pièce enfumée. Le géant, bien qu'ayant un pieu planté dans la poitrine, se tenait toujours bien droit et faisait face à ses ennemis sans faire preuve de défaillance. Une détermination inébranlable dansait au fond de son regard blanc fixé sur la Metaru qui s'était relevée. Le chef des malfrats siffla ensuite. Un son qui agit tel un ordre chez ses sous-fifres qui continuaient d'en découdre avec Akagi et son clone. Les deux manieurs de la chaleur prirent instantanément leur distance de leurs adversaires, pour se mettre à dos avec leur maître ; afin de pourvoir avoir à l'œil leurs ennemis. Des sourires carnassiers se dessinèrent sur les faciès des subordonnés alors qu'ils exécutèrent rapidement des mudra, tout comme leur meneur.

En rien de temps, Mairu sentit la chaleur de son corps augmentée rapidement et anormalement. La jeune femme ne mit pas longtemps pour comprendre que les trois manieurs de la chaleur étaient en train d'assécher l'atmosphère dans le but de déshydrater leurs adversaires jusqu'à la mort. Les lèvres de Mairu se mirent à sécher puis ses yeux commencèrent à s'irriter, manquant d'humidité. Consciente du danger qui les guettait elle et son cousin, la Dame de Fer matérialisa sans plus attendre depuis son corps une une multitude de lames très acérées qui se dirigèrent en direction des bandits. A leur plus grand dam, ces derniers étaient restés près les uns des autres en plus d'être immobiles, gardant le dernier signe qu'ils avaient exécuté afin de maintenir leur technique d'assèchement active.

La salve d'armes blanches atteignit les deux sous-fifres dans le dos mais le meneur réussit à protéger ses points vitaux avec ses deux gros bras. Bien que des lames s'étaient plantées au niveau de ses quatre membres, le géant restait débout. Ce dernier fixait Mairu de son regard toujours blanc - à cause de la troisième porte céleste que celui-ci avait gardé ouverte - mais qui exprimait à présent tout son courroux qu'il préparait à abattre sur la jeune femme malgré son état …

HRP:

_________________
Un bain bouillant [MLB] E9AA4D59F0CEBCA273945A0FE77E778170585673
~ La fin justifie les moyens ~
Team Kumo:


Dernière édition par Metaru Mairu le Mer 12 Mai 2021 - 0:02, édité 1 fois (Raison : Corrections)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9202-metaru-mairu-completed
Metaru Akagi
Metaru Akagi

Un bain bouillant [MLB] Empty
Lun 24 Mai 2021 - 14:24
Tout se passait extrêmement vite, alors que l’un des hommes de mains du colosse apposait sa main sur la gorge du Metaru, ce dernier lâchant un grognement de douleur, un sifflement se fit entendre. Les deux bandits lui faisant face reculèrent d’un seul homme et réalisèrent des mudras simultanément. Leur chef que Mairu avait embroché, dos au genin, semblait réaliser aussi des mudras. Ils gardèrent une mudra maintenue et instantanément Akagi se sentit suffoquer l’air brulant ses narines et ses poumons à la moindre inspiration. Il s’asséchait rapidement sentant la faiblesse l’atteindre, il essaya de se reprendre mais Mairu fut plus rapide. La dame de fer embrocha les deux sous-fifres en une seule et même attaque. Ils tombèrent à terre inanimés. Seul le colosse resta debout face à l’Heidan. Ne prêtant plus aucune attention au Metaru Roux dans son dos. La colère l’ayant très certainement aveuglé quant à sa présence.

Akagi ne se posa pas de question, Mairu risquait sa vie en cet instant face à un utilisateur des portes. Le genin se rapprocha rapidement du colosse profitant de sa vitesse augmentée et frappa celui-ci de sa hache. Un coup de taille circulaire visant sa jugulaire. Le colosse lui tournait presque le dos et pourtant comme si un instinct supérieur le guidait, il bloqua de son énorme bras la hache du Metaru. Le tranchant de la lame s’enfonça tout de même profondément dans la chair. La frappe du genin était amplifié par son manteau de foudre toujours actif et malgré sa vitesse supérieure, le colosse réussit à bloquer l’arme de son avant-bras droit. Cependant celui-ci était désormais inutilisable, la lame avait sectionné les trois quarts de l’avant-bras que le colosse avait levé pour se défendre. Quelle ne fut pas la surprise d’Akagi quand le chef de gang tourna son regard vers lui, comme si une mouche venait de l’irriter un peu trop longtemps. Il ne montrait pas le moindre signe de douleur, d’un mouvement de hanche circulaire il se tourna vers lui tirant le genin via la lame qui était fiché dans son bras et assénant dans le même temps un coup de poing amplifié par les portes et brûlant du shakuton concentré. Akagi lâcha son arme et essaya d’esquiver le poing visant sa pommette, cependant il n’y parvint pas. Réussissant uniquement à atténuer la puissance du coup de son immense adversaire. Il malgré sa semi-esquive propulsé sur le côté, atterrissant dos contre un mur de la salle. Touchant le sol violement, Akagi sentit sa mâchoire craquer. Lui faisant lâcher un autre cri de douleur.

Le Metaru à la volonté de fer cracha du sang douloureusement et se retourna en se relevant prêt à continuer l’affrontement malgré sa vue qui se brouilla un court instant sous la douleur. Le géant s’approchait de lui pour en finir. Celui-ci malgré son infériorité numérique et ses blessures ne se pressait pas, il marchait représentant la mort qui s’approchait doucement mais surement du genin. Puissante et inéluctable. Akagi gouta pour la première fois durant l’espace d’un soupir, la peur. Celle pour sa vie, celle qui permettait de se sentir plus en vie que jamais. Le genin prit la mesure des dangers que leur contait leurs enseignants à l’académie. Bien plus aujourd’hui qu’à n’importe quel autre moment dans sa vie. Cependant ce sentiment fut occulté par un sentiment de fierté Akagi savait qu’à son niveau actuel battre un utilisateur des portes et maitre du shakuton, lui était impossible mais il l’avait rendu assez nerveux en lui coupant presque le bras pour qu’il s’acharna sur lui laissant le champ libre désormais à Mairu pour lui faire mordre la poussière.

Akagi ne porta aucun regard à sa cousine, il voulut insulter proprement le mécréant lui faisant face pour ajouter à son énervement mais sa mâchoire le rappela à l’ordre. Il grimaça de douleur et alors que le chef de gang arrivait à sa hauteur, il distingua une forme s’approchant derrière Mairu. De simple volute de fumée approchait de sa cousine mais de celle-ci une forme humaine semblait se dessiner.
Une réalité s’imposa dans l’esprit du Metaru. Il s’aggisait du cinquième membre, il se révélait enfin. Aucun bruit n’émanait de ses pas mais une volute de fumée s’élevait à chaque pas qu’il réalisait dans l’eau permettant d’estimer les contours de son profil. Akagi n’en crut pas ses yeux, il devait prévenir sa cousine. Seulement si il prevenait Mairu, il ne pourrait se défendre du colosse qui n’était plus qu’à quelque pas. Alors que la détermination l’emportait sur la douleur. Il pointa un doigt vers l’homme derrière Mairu, n’hésitant pas une seule seconde et cria :

« Mairu derrière toi ! »

Le clan, la famille et kumo passerait toujours d’abord pour le Metaru et alors que le colosse sûr lui abattait à nouveau son énorme poing vers lui, Akagi ne regrettait rien. Le Metaru a demi-debout ne pourrait esquiver cette attaque, l’encaisser serait son seul choix. Sa défense de métal pourrait peut être l’aider mais au vu du regard meurtrier de son opposant, Akagi comprenait de mieux en mieux l’importance de l’expérience terrain par rapport au simple entrainement.


Résumé du tour:

_________________
Un bain bouillant [MLB] Pg49_110
KUMO:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10457-kumojin-de-droit-et-de-coeur-metaru-akagi-terminee#90234 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10827-dossier-de-metaru-akagi
Metaru Mairu
Metaru Mairu

Un bain bouillant [MLB] Empty
Jeu 9 Sep 2021 - 23:54
Un Bain Bouillant

feat. @Metaru Akagi

Son cousin vint à sa rescousse mais, malheureusement, celui-ci se retrouva rapidement en mauvaise posture. Le Colosse avait en effet changé de cible, s'acharnant à présent sur Akagi et ce malgré un bras presque sectionné.

S'attendant ou pire, à la mort de son cher cousin, alors que le chef des malfrats s'avançait avec assurance en direction du Metaru, Mairu s'apprêtait à achever leur redoutable ennemi lorsqu'Akagi lui signala une présence derrière elle. Ce fût alors presque instinctivement que la jeune femme aux yeux dorés projeta de nouveau des armes blanches depuis son corps mais, cette fois, ces dernières fusèrent de tous les côtés afin de cibler des ennemis tout autour d'elle. La jeune femme avait cependant utilisé que le haut de son corps comme forge afin d'épargner son cousin qui avait fini par poser les genoux à terre, tant il était mal au point.

Ne s'attendant certainement pas à se faire attaquer par sa cible qui lui tournait le dos, l'homme qui avait tenté de surprendre Mairu n'avait pas pu se défendre et s'effondra lourdement. Le Colosse lui aussi avait fini par s'écrouler. Les armes blanches qui avaient transpercées le haut de son corps avait eu raison de sa résistance. Une lame avait même réussi à atteindre son coeur. C'était certainement cette dernière qui l'avait fait écrouler pour ne plus jamais se relever.
La Dame de Fer s'avança avec prudence vers le corps inerte de leur plus redoutable ennemi du jour. La jeune femme aux cheveux violacés s'assura que celui-ci était bien mort avant de s'avancer vers son cousin.

« - Accroche-toi à moi, fit la Metaru tout en se baissant pour aider son cousin à passer un bras par-dessus ses épaules. »

Soutenant Akagi, Mairu se dirigea vers la sortie. Les Metaru atteignirent l'extérieur, juste à temps pour voir les derniers hommes du groupe des malfrats, ceux que le chef avaient envoyé se poster dehors, s'effondrer sous les attaques des deux clones que la Dame de Fer avait missionné de surveiller l'extérieur.

« - Nous avons essayé de faire le moins des victimes possible, rapporta une des doublures de la heidan. Il semblerait que ce ne soient que des simples civils. Sûrement qu'ils avaient été enrôlés dans cette affaire pour de l'argent facile.

- Attachez les survivants puis amenez-les au poste de milice le plus proche ! Explique leur ce qui s'était passé. Je vais amener mon cousin chez un médecin. Prevenez-moi s'il y a le moindre souci ! »

Sur ce, les Metaru s'éloignèrent, après que Mairu et son cousin s'étaient hydratés - en buvant une énorme quantité d'eau quémandée auprès du vrai gérant de l'onsen - et que la Metaru eût demandé l'adresse du médecin le plus proche. Elle et son cousin rentreront à Kumo dès qu'Akagi sera en état d'effectuer le trajet ...


HRP:

_________________
Un bain bouillant [MLB] E9AA4D59F0CEBCA273945A0FE77E778170585673
~ La fin justifie les moyens ~
Team Kumo:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9202-metaru-mairu-completed

Un bain bouillant [MLB]

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Event n°1] Bain de Minuit, Bain de Sable et de Glace | ft. Nakasu Ryüka
» Un bain de sang [Libre]
» Bain de minuit [PV Saiko Kenshi]
» Bain Public ! — PV Jiki Masami [Libre]
» Plonger dans le grand bain... un pied après l'autre [Solo/Irou]

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kaminari no Kuni, Pays de la Foudre
Sauter vers: