Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Un don anonyme [Toyohara Oroshi]

Henmao Gyuren
Henmao GyurenEn ligne

Un don anonyme [Toyohara Oroshi] Empty
Jeu 25 Juin 2020 - 22:40
Kaze

A peine arrivé et déjà que son rôle prenait le pas sur sa véritable quête, le conduisant irrémédiablement à se mêler aux histoires funestes de villages isolées et nécessiteux. Beaucoup de choses s’étaient déroulées en peu de temps, notamment en compagnie d’une Asaara et une seconde femme mystérieuse, où chacun oeuvrèrent afin de sortir ces quelques habitant d’un sort peu recommandable. La résonance continuait de hanter le moindre de ses pas, la moindre de ses pensées sans pour autant être visible par delà ce visage intransigeant.

Pour autant, selon les conventions, ses interventions se voyaient évidemment récompensé de quelques objets, qu’il ne réclamait jamais en réalité mais le recevait de façon indirect, comme cet étrange parchemin. On le lui avait confié après son départ, même si la troupe avait clairement stipulé ne marchander aucun des services sacrés rendu à ce peuple. Le peu de combattant présent parmi leurs rangs devait justifier ce cadeau, certains âmes voyant illusoirement en lui un espoir, encore trop incertain.

Il s’agissait d’un rouleau contenant un savoir propre aux arts Shinobis, notamment sur la manipulation des affinités et plus précisément de la terre. Malheureusement, les pratiques de Gyuren se plaçaient dans un domaine très différent, basées sur des concepts que peu de gens utilisaient en ces contrés et encore moins dans les armées propres aux différentes nations. Peu probables d’en dénicher des enseignements génériques au delà des terres illuminés de leur cité natale, Hikari.

Ainsi cet outil représentait un poids pour son voyage, un fardeau malgré les bonnes intentions qui en découlaient. Sans pouvoir l’utiliser ou le mettre à profit, cela n’avait aucun sens … Et dans le cadre de sa traversée l’argent ne représentait pas un soucis réel. Non, cela n’intéressait guère le Gardien Sacré, qui se par sa philosophie des forces régnant en ce monde préférait faire aumône de cet objet pour une âme qui saurait avoir une influence sur ces terres, aussi futiles qu’elle pusse être.

Là, au détour d’un réseau marchand central, notre homme se présenta de sa silhouette surplombant sa monture au détour de ce qui s’apparentait à une caravane gigantesque. Les employés en question prenaient rapidement un air solennel à la vision du sceau indiquant son statut, ou du moins ceux qui respectaient un tant soit peu la foi et les croyances. Il ne comptait pas éterniser cette rencontre ; Ce ne serait là qu’un bref contact, une halte fantomatique vis-à-vis d’une quête qui pressait.

Marchand, je vous confie cela. Beaucoup de voyageurs passent par ici. Mais ne le vendez pas, ni n’essayez d’en tirer profit. Ma demande est particulière, j’en ai conscience. Confiez-le plutôt à une personne que vous estimez méritante.

Chacun semblait extrêmement décontenancé par la nature de cet échange ou plutôt de cette missive confiée par quelqu’un qui paraissait noble d’âme même si moins d’apparence. Il ne savait pas vraiment si ces derniers en respecteraient les conditions, cela étant laissé au hasard et à leurs âmes. Mais cela se ferait sûrement puisque l’objet prenait une valeur bien plus symbolique que matérielle, à l’instar d’un jeu ou d’une responsabilité. Sans en dire davantage, le guerrier d’Hayashi repris la route comme si il ne s’était jamais arrêté, sans céder à aucune forme de question.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9501-henmao-gyuren-en-cours https://www.ascentofshinobi.com/t9975-periples-du-gardien-sacre-henmao-gyuren
Toyohara Oroshi
Toyohara OroshiEn ligne

Un don anonyme [Toyohara Oroshi] Empty
Ven 26 Juin 2020 - 23:58
Le brave hydre d’Ame vivait depuis un petit moment dans le pays du sable pour l’aider dans les projets les plus sombres et brutaux… Ou pas, mais vous avez l’idée de base ! Il profitait de cette occasion pour se faire quelques contacts par-ci et par-là, bien que la chose n’était guère exceptionnelle, elle avait son utilité pour mieux se retrouver dans un pays étranger. Bien entendu, le brave amejin n’était guère là pour faire dans la charité car pour lui, tout avait un prix et chacun avait ses intérêts, tant que tout le monde y trouvait son compte, tout allait bien.

Marchant dans les rues de la ville, il fit le tour des stands de marchands, regardant ce qu’ils avaient à proposer. On y trouvait un peu de tout, mais beaucoup de babioles qui n’intéressaient nullement l’amejin. Il n’était pas là pour acheter quelques bijoux ou des tapis à la con dont il n’allait rien pouvoir en faire de toute façon. Néanmoins, il s’arrêtait devant un stand qui vendait des choses bien plus intéressants. Des armes de shinobi, quelques rouleaux utiles ceux qui adoraient le fuinjutsu… Ou juste pour de la calligraphie et au besoin, ça pouvait servir comme papier toilettes si la situation le réclamait. L’hydre d’Ame n’était pas vraiment intéressé par ces futilités, mais c’était toujours bien à savoir qu’il pouvait en trouver dans le coin. Du moins pour le moment, qui pouvait savoir ce que la guerre allait changer.

Le marchand s’occupait de quelques clients avant de porter son attention sur Oroshi.


Alors monsieur, quelque chose vous intéresse ? Peut-être voulez-vous l’un de ses magnifiques kunai ? C’est en provenance directe de la forge de Kumo, c’est de la très bonne qualité ! Regardez.

Disait-il en lui tendant l’arme en question, Oroshi l’attrapait pour l’observer. Il n’était certes pas le plus grand utilisateurs d’armes, préférant largement foutre son poing dans la gueule ou d’utiliser son ninjutsu, il n’en restait pas moins qu’il savait faire la différence entre une babiole et une arme de qualité. Après quelques instants, il releva le regard, froid et inquisiteur. Dans un ton calme, il prit la parole.

Tu me prends pour un con ? C’est une babiole, tu essayes de me voler ?


Le marchand se grattait l’arrière de la tête, visiblement gêné par cette situation.

Non… Non je vous assure ! C’est… produit par la forge de Kumo !

Oroshi restait un instant silencieux avant de reprendre la parole.

Et si je le testais sur toi pour voir ?

Oh… Pas besoin de violence voyons ! C’est… C’est un malentendu, je vous jure ! Je… Oh ! Je sais !


L’homme se retournait, il ouvrit son sac, fouillant à l’intérieur avant de sortir un rouleau qu’il tendait en direction de l’amejin.

T...tenez, c’est un rouleau de technique ! Je vous l’offre en… guise de… de dédommagement ! Voilà, oui ! Du dédommagement ! Vous en dites quoi ?

L’amejin récupéra le rouleau qu’il regardait longuement, il semblait authentique et ça ne semblait pas être une arnaque. Il avait de la chance en plus, cela correspondait exactement à son affinité. Il relevait le regard vers le marchand en hochant la tête.

J’accepte ce généreux dédommagement. Faites en sortes que je ne vous vois plus tenter d’arnaquer quelqu’un, je ne sais pas si vous aurez les moyens de payer autant de dédommagement.


Disait-il d’un ton légèrement amusé, souriait-il ? Peut-être, en tout cas il lui fit un petit clin d’œil avant de éclipser. Finalement sa petite balade lui avait apporté une bonne chose, pourvu que ce parchemin était un vrai.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8879-toyohara-oroshi-termine https://www.ascentofshinobi.com/t8892-carnet-de-toyohara-oroshi#74933

Un don anonyme [Toyohara Oroshi]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Souvenirs et correspondances :: Flashbacks
Sauter vers: