Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Diplomacy Over Flirt [Saji]

Hayai Taishi
Hayai TaishiEn ligne

Diplomacy Over Flirt [Saji] Empty
Ven 26 Juin 2020 - 1:08

L’Éclair Vert s’appuya contre la barrière, ses yeux verts observant avec attention la grande cour extérieure du complexe shinobi. Cet endroit était impressionnant et n’avait rien à envier aux bâtiments Iwajins, qui étaient pourtant censés être les meilleurs architectes du continent. Il y a un peu de tout ici, c’était à la fois une académie, une caserne, une arène, un terrain d’entraînement, et bien d’autres choses encore.

Mais pour Taishi, c’était aussi un territoire de chasse paradisiaque, et l’obèse dindon casqué sur son épaule semblait du même avis. Pour dire, le Jônin envoyé pour accompagner les genins d’Iwa posa son coude sur la rembarde, question d’empêcher sa mâchoire de décrocher alors qu’il observait une kunoichi traverser la cour de ses longues jambes qui ressemblaient surtout à des échasses.


« Bordel Taishi, t’as vu celle-là ! »

L’Hayai se gifla légèrement pour s’assurer qu’il ne rêvait pas.


« Si je l’ai vu ! Tu prends des notes, hein ! »

Glouba hocha du casque, ses ailes plumeuses utilisant l’une de ses propres plumes pour griffonner sur un rouleau de parchemin. Pour le moment, ils ne faisaient qu’un exercice de reconnaissance. Identifier les cibles potentielles, leurs habitudes, leurs vulnérabilités, ce genre de chose. Par exemple, ils étaient confinés au complexe, alors les prises potentielles devaient avoir une raison de fréquenter le coin. Par chance, ça s’appliquait à la plupart des Kunoichis actuellement. Certes celles-ci étaient sournoises et plus difficiles à séduire, mais la récompense était habituellement en conséquence aussi.


« Ce sera difficile d’opérer tout en faisant les examens des gamins, je veux dire des genins. »

Taishi soupira. Ce n’était pas faux. Pour des shinobis qui visaient l’indépendance du rang de Chuunin, les garder en vie semblait particulièrement éreintant par moment. Ou, dans le cas de Masami, le contraire en fait.


« Et si Kaya… »

« Kaya est une collègue ! Mais c’est vrai que si elle se pointe, elle aura tôt fait de saborder nos efforts. »

Ou presque. Il s’était bien amusé cette fois-là, même s’il en avait pris pour son grade, qui était inexistant à ce moment-là. C’était peut-être à cause d’elle qu’il ne portait pas de masque aujourd’hui. Peu d’intérêt après avoir dévoilé sa tête à la princesse des glaces. Qui plus est, tout indiquait que Kiri n’était pas l’ennemi mortel qu’elle avait déjà été à son égard. Le regard vert de l’homme au manteau tout aussi vert se tourna vers son partenaire emplumé.


« Tout ce qui manque à cet endroit, c’est un bon bar, ou une scène pour faire de la musique, en fait. »

Deux de leurs meilleurs outils en ce qui avait attrait à l’art complexe et glorieux de la séduction. Glouba avait son corps de dieu grec, Taishi avait sa guitare. Chacun son atout. Mais son attention revint sur une autre femme qui traversait la cour.


« Oh, oh ! Note Glouba ! Cheveux bruns, environ 1m75 mais elle porte des talons. Déhanchement prononcé. »


Il continua de parler et le Dindon, de noter.

Ils étaient dans leur élément.


_________________
I make my own path, Invité.

Taishi's Theme : Anthem of Color
Diplomacy Over Flirt [Saji] 56132_s
#GLOUBAFETT (Click)
#THEME OF GLOUBA : A MAJESTIC HUNTER (Click)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Nobuatsu Saji
Nobuatsu SajiEn ligne

Diplomacy Over Flirt [Saji] Empty
Mer 8 Juil 2020 - 19:25
Après de longs mois de préparation, de planification, des missions et l’aménagement de la Forêt de l’île d’Ue en vue de l’examen, mais aussi l’assignation des tâches aux différents examinateurs, l’Ombre de la Brume se sentait presque soulagé de pouvoir enfin contempler le fruit des efforts combinés des Kirijins. Il était jusque-là satisfait du volontoriat des gradés de la Brume mais aussi de ceux des villages conviés à cet événement qui avait pour vocation de rassembler les cultures, et in fine renforcer les relations au sein de la Coalition. Bien qu’il soit dommage que le Teikoku n’en fasse pas partie dans la mesure où leur système hiérarchique n’est pas aligné avec le leur, mais aussi parce que leur dirigeant ne semblait absent si l’on en croit le Kunaï émoussé.

Le village caché de la Roche et celui des Nuages avaient répondu à l’invitation, ce qui était déjà un signe qu’ils reconnaissaient dans l’Examen chûnin l’intérêt commun que celui-ci représentait pour les trois villages, bien qu’il se doutât aussi qu’il y avait une volonté d’afficher leur puissance respective, cela faisait partie de la nature de l’homme et surtout des plus orgueilleux. Le Nobuatsu était jusque-là cantonné dans son Palais nouvellement bâti, il avait d’ailleurs contribué à son édification, du moins pour les fondements. Le Complexe n’était pas très loin d’ici, et c’était là que s’était tenu la première épreuve. Les genins étaient désormais envoyés à la forêt et les examinateurs étaient donc de repos en ce début de journée, jusqu’à ce qu’ils soient convoqués de nouveau l’après-midi pour la suite des réjouissances. Lui seul et les organisateurs en avait connaissance.

Aucun mort à signaler pour l’instant, peut-être n’y avait-il pas de raison de s’inquiéter et de faire signer cette déclaration auprès des participants. Accompagné de sa garde rapprochée, ses pas l’amenèrent enfin dans l’enceinte du Complexe où se trouvaient les examinateurs, et en particulier une personne dont la présence lui avait été communiquée, il s’agissait d’un émissaire du village de la Roche qui était en charge de relayer les intentions de l’Intendante. Notamment à partir de ce qui avait été dit au cours du Sommet, sur les accords commerciaux entre autres. Il déambula au centre du hall principal jusqu’à arriver devant la salle des examinateurs, où il ne vit pas la personne qu’il recherchait. Il retourna alors à la cour extérieure, où il aperçut un homme portant un long habit vert, et à ses côtés, un dindon bien en chair et au divin croupion.

C’est bien lui, Nanadaime.

Son escorte lui confirma l’identité de l’homme en question, surnommé l’Eclair Vert et son fidèle acolyte, le terrible Glouba. Pendant que l’attention du duo semblait tournée ailleurs, Saji s’approcha d’un pas régulier du shinobi de la Roche d’un angle opposé à la kunoichi qu’il était en train de reluquer. Et ce n’est qu’une fois au niveau de son interlocuteur qu’il se permit d’interrompre l’Iwajin dans son activité en lui présentant simplement ses salutations.

Bienvenue à Kiri, Hayai Taishi et merci d’avoir accepté l’invitation. Avez-vous quelques minutes à m’accorder?




_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Hayai Taishi
Hayai TaishiEn ligne

Diplomacy Over Flirt [Saji] Empty
Lun 13 Juil 2020 - 4:01

« Il y a beaucoup de potentiel, mais personne qui atteint encore la cheville de cette femme-là, celle à l’introduction des accompagnateurs… Reikan ? »

« Elle a l’air un peu trop féroce, je dirais. »


Taishi secoua la tête. Pas féroce; féline. Et ce n’était pas une mauvaise chose en soi.

« Ce n’est pas pour rien qu’on l’appelle la tigresse blanche, je suppose… Elle sera beaucoup plus difficile à approcher que les autres… Hmm… »

« Taishi. »


Le dindon attirait son attention sur le côté et l’Hayai remarqua un homme s’approcher, également un fan de l’anonymat vu son visage caché. Même s’ils ne s’étaient jamais rencontrés, il était assez facile de l’identifier vu les gardes qui l’accompagnaient. Une formalité peut-être vu l’aura colossale de puissance qui se dégageait du nouveau venu. Et qui connaissait son nom, d’ailleurs. Taishi se détourna du balcon pour faire face au maître du village, s’inclinant très légèrement, le dindon sur son épaule faisant de même.

« Vous devez être Nobuatsu Saji, le Cavalier de Feu de Kiri. Je vous retourne le remerciement, de même que mon admiration pour l’organisation de cet évènement. Même si je me dois de penser que nos recrues seront les vainqueurs de l’examen, ce que j’ai vu des genins Kirijins m’a également impressionné. »

Par chance, les jeunes iwajins avaient tous beaucoup de potentiel. Et Senken ? De la bonne volonté au moins. L’Hayai jeta un regard vers le balcon pendant un instant, puis ramena les yeux vers Saji, un léger sourire serein au visage.

« Vous avez toute mon attention, Mizukage. Je vous laisse ouvrir la marche. »

Ils avaient en effet certains sujets à discuter. Les relations diplomatiques entre Iwa et Kiri étaient au point mort depuis des nombreuses années, inévitablement rompues par l’attentat du Sommet des Kages à Tetsu jadis. Certes, du chemin avait été fait depuis et l’eau avait coulé sous les ponts, surtout avec l’instauration de la coalition, que les deux villages avaient rejoints à pieds joints. Mais c’était une alliance visant un seul but, et ça ne garantissait pas un partenariat entre la brume et la roche.

Les objectifs de l’Éclair Vert et de son supérieur immédiat, l’Intendant, n’étaient pas complètement alignées, mais tous deux en étaient aux faits. L’important ici, pour Taishi du moins, n’était pas ce qu’il pouvait tirer de Kiri, mais bien ce que Kiri et Iwa pouvaient faire ensemble.

Alors qu’ils se mettaient à marcher, les gardes à proximité, Taishi les observa du coin de l’œil.

« J’ai fait la connaissance de votre subordonnue, hum je veux dire subordonnée, Yuki Kaya au sommet. Elle m’a vanté vos mérites, mais également que votre vision de Kiri différait de celle de vos prédécesseurs. Je ne vous cacherai que j’en suis bien intrigué. Et par extension, Iwa aussi. »

D’autres aurait pu voir une certaine arrogance dans les mots de l’Hayai, mais Taishi n’était plus le jeune homme innocent qui avait fait son chemin dans l’univers shinobi il y a quelques années. Il était un survivant et un homme focalisé. Il n’avait pas beaucoup de temps à perdre sur des plaisanteries, et avait eu sa dose de l’ancienne Kiri, à l’époque. S’ils devaient travailler ensemble, le Jônin devait être certain que cette fois, la Brume cherchait la paix.

_________________
I make my own path, Invité.

Taishi's Theme : Anthem of Color
Diplomacy Over Flirt [Saji] 56132_s
#GLOUBAFETT (Click)
#THEME OF GLOUBA : A MAJESTIC HUNTER (Click)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Nobuatsu Saji
Nobuatsu SajiEn ligne

Diplomacy Over Flirt [Saji] Empty
Sam 1 Aoû 2020 - 11:35
La première impression qui ressort du début d’échange avec l’Hayai était celle d’un homme respectable qui se montra admiratif de l’organisation de l’Examen international de la Brume, dont l’objectif était en partie de renouer les relations entre les villages cachés autour de la voie du ninja, proposer un examen qui animerait en même temps l’envie des genins de se dépasser face à des ninjas d’autres pays… Au vu des retours qu’il reçut des examinateurs, tout se déroulait en bonne et due forme, et l’Iwajin avait pu lui-même mettre sa main à la patte en supervisant l’un des tests de la première épreuve.

Saji acquiesça et emboita le pas dans la cour extérieur du Complexe Shinobi, suivis de loin par les gardes du Shiden. L’homme avait un dindon en animal de compagnie, il crut l’entendre au moment de venir lui parler. Il savait s’exprimer avec déférence en la présence du chef de village, quoiqu’un peu distrait lorsque sa langue fourcha en parlant de Kaya, sa conseillère. Le Nobuatsu ne releva guère ce moment d’égarement afin de garder le fil de la conversation sur les sujets qui avaient amené l’ambassadeur au village de Kiri.

Celui-ci mentionna ses échanges avec la Sanjikan, notamment sur la vision différente que le Nanadaime avait par rapport à ses prédécesseurs. Visiblement, elle avait bien fait son travail de communication, faisant comprendre aux personnes présentes que la Brume ne se targuait plus des mêmes ambitions qu’elle nourrissait jadis, ce n’était plus la Kiri qui avait jadis attaqué Iwa après le Sommet de Tetsu.

Cela lui ressemble bien. Elle est après tout l’un des piliers de Kiri sans qui je ne pourrais faire avancer le village, son conseil m’est très précieux. D’autres personnes aussi avec qui je partage mes réflexions me permettent de développer le village dans la bonne direction, celle qui fasse avancer les intérêts de la Brume. Mon rôle est d’être le gardien de l’héritage laissé par mes prédécesseurs, l’esprit de corps qu’ils ont insufflé dans notre village et qui continue de nous inspirer. Je ne suis que l’humble continuateur d’une longue lignée de chefs d’armée, mon travail jusqu’ici a été essentiellement diplomatique et administratif, et ma vision de la Brume est simplement d’offrir les meilleures chances à mon village de vivre une vie sûre et prospère dans un monde perpétuellement en mouvement et en danger.

Et malgré toute l’expérience qu’il avait pu cumuler jusqu’ici, il lui arrivait d’avoir ses moments de doute et de circonspection, d’autant que l’erreur n’est pas une option quand on devait prendre des décisions pour le peuple. Il ne prenait rien pour acquis.

Avoir le statut de chef ne suffit pas, encore faut-il avoir la stature.

Il pensait avoir résumé avec justesse sa philosophie, quoiqu’il détestait parler politique, ou même parler de lui, néanmoins il lui fallait exposer clairement ses intentions à Iwa. Et cet échange en constituait le premier pas. Prôner l’apaisement des relations semblait aller de soi pour lui, quoique cela pouvait avoir une image moins alléchante pour les plus conservateurs à l’âme guerrière, il n’était guère intéressé de bâtir un empire. Il était néanmoins prêt à intervenir si l’avenir de la Brume était en jeu, ou si l’équilibre des nations était menacée, comme c’était le cas avec l’Homme au Chapeau.

Qu’en est-il de l’Intendante? Malheureusement, je ne sais pas grand-chose de sa politique mais j’ose penser que vous êtes le plus à même à me dire.

Ils traversèrent un sentier de pierre sillonnant un jardin zen de la cour extérieure où s’écoulait une petite fontaine, lieu destiné à la détente et à la méditation, il était vide en cette partie de la journée. Il proposa à son interlocuteur de s’asseoir sur un banc de pierre taillé, tandis que les gardes allaient d’eux-même restaient éloignés pour ne pas troubler leur conversation par leur présence, postés aux extrémités du jardin.

Vous parliez du Sommet. Kaya m’a dit que vous faisiez partie des personnes présentes ce jour-là, je n’ai malheureusement pas pu y assister, en raison du rôle qui m’incombe à Kiri. Quelle était votre impression de cette réunion? Que pensez-vous de la Coalition?



_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Hayai Taishi
Hayai TaishiEn ligne

Diplomacy Over Flirt [Saji] Empty
Ven 21 Aoû 2020 - 18:47

« La stature… »

L’Hayai eut un léger sourire pour lui-même. Son propre supérieur n’était pas exactement la plus impressionnante qui soit en apparence. Mais Toph avait toujours compensé par les actes, et c’était peut-être mieux ainsi. Inspirer par exemple, non par impression. Pour le reste, le Mizukage n’avait certainement pas tort. C’était Iwa, l’anomalie.

Il était étrange d’entendre Saji parler de son rôle ou plutôt de sa facette « diplomatique et administrative ». Cela tranchait avec toutes les préconceptions que Taishi, et la plupart des gens en fait, auraient pu avoir de Kiri. L’Hayai restait pragmatique, mais aussi réaliste ; après les guerres civiles qui avaient secouées la Brume, l’effort de réorganisation devait être titanesque. En en l’état, c’était peut-être ce qui faisait de cet homme le meneur idéal pour redresser ce village.

Saji semblait avoir lu dans ses pensées, s’interrogeant sur Toph. Taishi resta silencieux un court instant alors qu’ils prenaient place sur un banc de pierre. L’Éclair Vert apprécia que les gardes s’éloignent, offrant un peu de quiétude privée à leur entretien.

« Pour être franc, je ne parle pour Iwa que depuis très récemment. Pour être encore plus franc, il n’y a pas si longtemps qu’Iwa voulait ma tête. »

Le regard verdâtre de l’Éclair Vert se baissa un court instant, mais il n’y avait pas de honte dans ses yeux, seulement cette assurance qu’on n’obtenait qu’après avoir vu le destin se déchaîner sur sa vie inlassablement, et pourtant en émerger encore en vie.

« Et pourtant me voilà, à parlementer pour un village qui m’a tout donné mais m’a tout pris également. C’est le genre de chose qu’inspire l’Intendant, si ça peut répondre à votre question. »

Il eut un petit rire en observant le jardin.

« Toph veut la paix. Elle est prête à tourner la page sur le passé tumultueux du continent. Elle a des valeurs très arrêtées, en contradiction avec le concept du shinobi mais… Elle est honorable. »

Saji lui demanda son opinion sur le sommet, et l’Hayai hocha de la tête. Il est vrai que le Mizukage semblait n’avoir pu y assister. De ce que pouvait voir l’Éclair Vert, il semblait manifeste que l’homme serait allé s’il avait pu.

« Une réunion chaotique. Des ennemis jurés d’un côté et l’autre de la table, ça ne pouvait pas aller sans faire des étincelles. Je pense que la Coalition est nécessaire pour le but d’éliminer l’Homme au Chapelier. Pour autant, elle ne sera pas l’arche de la résolution des conflits mondiaux, malheureusement. »

Taishi croisa des bras.

« C’est un peu pour cela que nous avons cette discussion, non ? Iwa et Kiri… Une histoire tragique. J’aimerais en rester détaché le plus possible, cette idée qu’en tant que diplomate, je dois être impartial, non ? »


Il soupira légèrement, pas de mépris mais bien de dépit envers lui-même.

« Mais je suis humain. J’ai moi aussi souffert de ce conflit. Pour autant, si ce n’est que de ma rencontre avec Kaya, qui a expliqué d’une manière semblable à la vôtre votre vision… Je suis d’avis qu’il est temps que nous avancions dans une nouvelle ère de relations, tout comme le forcera le Chapelier d’une manière ou d’une autre. »

L’Éclair Vert porta une main à l’intérieur de son manteau, faisant signe de l’autre qu’il n’y a pas de méfiance à avoir, ressortant un dossier.

« Je ne suis pas un négociateur né, Saji. Ma vie a tendance à suivre les chemins de son destin. C’est peut-être pourquoi l’Intendant me fait confiance. Aussi je préfère être direct avec vous et éviter des parlementaires longues et pleines de faux semblants. Dans ce dossier se trouve une liste de noms. Celle de vos shinobis toujours en vie après la dernière attaque d’Iwa ayant impliqué la Brume. »

Il posa le dossier sur le banc.

« La roche est prête à les libérer. L’Intendant souhaite en retour de ce dossier des excuses de Kiri pour l’assaut perpétré sur Iwa. »

Taishi souffla du nez.

« Dans cette même franchise, elle souhaitait également que j’obtienne des contreparties commerciales, comme un commerce d’échange de rouleaux par correspondance. Un marché profitable pour nos deux nations. Mais… »

Il y eut un moment de pause, puis Taishi prit le dossier et l’offrit au Mizukage.

« Je ne suis pas étranger au sentiment qu’est d’avoir un chez-soi et de ne pouvoir y retourner. Je suis aussi d’avis que nos liens ne devraient pas être basées sur des vies, ni sur des morts d’ailleurs. Je vous offre donc cette liste et leur libération. Sans attaches. Pour la paix. »

La réponse du Mizukage lui dirait tout ce qu’il avait besoin de savoir sur le futur d’Iwa et Kiri.

_________________
I make my own path, Invité.

Taishi's Theme : Anthem of Color
Diplomacy Over Flirt [Saji] 56132_s
#GLOUBAFETT (Click)
#THEME OF GLOUBA : A MAJESTIC HUNTER (Click)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine

Diplomacy Over Flirt [Saji]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Événements :: Examen international de la Brume :: Autour du Complexe Shinobi
Sauter vers: