Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Souder les liens [Tomirys]

Yamanaka Kohana
Yamanaka Kohana

Souder les liens [Tomirys] Empty
Dim 28 Juin 2020 - 16:41
Printemps 204, Camps d’entrainement.
En cette fraiche soirée une femme pénétra l’enceinte. Cheveux rosés, silhouette sportive et regard glaciale. Cela ne pouvait t’être que toi, Kohana. Tu avais prévu tout un programme d’exercices musculaires qui allait t’occuper pendant une heure ou deux suivant la charge de travail que tu t’infligerais. En guise d’échauffement, tu entamas cinq répétitions de cinq-cents sauts de corde, il fallait bien brûler le surplus de calories emmagasinés depuis ton affectation au Teikoku. La Yamanaka que tu représentais, était fier d’avoir rallier les rangs et espérait rapidement faire ses preuves. Peu importe les obstacles qui se mettaient sur ton chemin, tu les surmontais les uns après les autres, tout cela grâce à ton mental d’acier.
Les exercices s’enchainaient convenablement comme tu le souhaitais, même mieux, puisque tu étais en avance sur tes prévisions. Pendant que tu bataillais pour sculpter ce corps, une ombre semblait t’épier pour une raison inconnue. Pourquoi cette personne jeta son dévolu sur toi ? Était-ce un admirateur secret ? Un ennemi ? Les possibilités furent bien nombreuses et tu ne te souciais guère de cela, ton entrainement passait avant tout le reste. Si jamais cet individu voulait en découdre tu lui montrerais que tu n’étais pas une proie facile.
Une pause de trois minutes était la bienvenue. Tu regagnas le banc où était entreposé tes affaires pour t’y assoir et t’hydrater. Ton corps commençait à marquer des signes de fatigues, de fortes transpirations causées par les efforts fournis jusque-là. Alors que tu reprenais ton souffle, un bruit étrange se fit entendre ce qui mit tous tes sens en alerte. Aussitôt, tu te relevas et te mis en garde en empoignant un kunai comme si tu redoutais une embuscade. Par réflexe, tu lanças l’objet en direction du son perçu précédemment. Toucherait-il quelqu’un ou est-ce seulement le fruit de son imagination ?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9840-l-empire-contre-attaque-terminee
Gōdai Tomyris
Gōdai Tomyris

Souder les liens [Tomirys] Empty
Sam 4 Juil 2020 - 15:02

Au terrain d'entrainement




Une douce soirée de printemps pour s’entraîner te disais-tu, cela faisait bien quelques semaines que tu avais passée les examens d'entrée avec brio et faisais désormais partie intégrante de l'armée du pays du Feu. Pourquoi avait-tu choisi cette armée ? Tu l'ignorais grandement, peut-être parce que c'était certainement le pays qui était le plus à même de protéger ta contrée natale ? Tu n'osais pas te l'avouer, mais tout les événements qui avait suivit à Hikari t'avais profondément bouleversée, heureuse d'avoir survécu à tout cela bien évidemment, mais bouleversée.


Essuyant la sueur qui perlait sur ton front tu essayais de penser à autre chose que ces souvenirs qui te hantais... La libération du Divin des éléments et la quasi-destruction du lieu ou tu avais grandi, sans parler de la perte de ton frère. Non tu n'y pensais pas, cet imbécile avait passé sa vie à te rabaisser tu n'allais pas pleurer sa mort tout de même !? Non aujourd'hui tu étais soldat, tu allais transmettre ta grandeur à cet Empire. Enfin tu le fera certainement demain, car tu t'étais entraînée presque toute l'après midi, manier le Ohmlatl n'étais vraiment pas quelque chose d'instinctif tu ne pouvais décemment pas commencer à utiliser ses pouvoirs si son simple maniement ne t'étais pas naturel. Le ciel n'allait donc pas tarder à se coucher et les premières torches s'allumer afin d'éclairer les retardataires qui souhaitaient s’entraîner. Des retardataires comme Kohana que tu remarqua en contrebas, tu ne te l'avouais pas, cependant tu appréciais te poser sur les toits et passer une partie de la nuit à observer les étoiles. Tu t'imaginais des fois que c'était les grands esprits de ce monde qui veillaient sur toi, d'autre fois tu de disais que c'était les illustres personnes qui ont eut le privilège de se hisser au firmament.


Pour l'instant la seule chose dont tu étais sur c'était que cette femme aux cheveux rose s’entraînait d'arrache-pied, son regard semblait tout aussi brûlant que le tien, mais quelque chose vous différenciais. D'après sa tenue, elle semblait aussi être soldat comme toi et non gradée. Son acharnement à vouloir sculpter son corps t’impressionnais, mais te rendais aussi interrogative. Quel peuvent bien être ces motivations ? Voulait-elle la même chose que toi ? Auquel cas tu allais devoir lui montrer qui tu étais et qu'il n'y avait pas deux place pour être LA meilleure. C'est au moment où tu eu cette pensée la qu'un oiseau se posa proche de toi, surprise tu agita rapidement tes mains pour le faire partir, ce qui ne manqua pas d'alerter Kohana qui envoya un kunaï en ta direction. Bien que non dangereux en premier abord un kunaï bien envoyé peux causer des dommages irréversible c'est pourquoi tu tira rapidement ton Omhlalt et dévia le projectile, ce n'étais pas un exercice évident avec une arme tel que celle-ci, mais tu avais passé tellement d'heure que ce n'étais pas possible pour toi de rater ce mouvement. Les deux fer se rencontrant émirent un son strident qui te fit légèrement mal au oreilles, il fallait dire que tu ton esprit était complètement détendu.


«Non mais ca va pas !? Tu te prend pour qui à envoyer des projectiles comme ça sans prévenir ?»
Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Kohana
Yamanaka Kohana

Souder les liens [Tomirys] Empty
Sam 11 Juil 2020 - 19:10
Après avoir lancé un kunai en direction de la position qui t’avais alerté, tu entendis tout d’abord un son métallique comme si quelque chose avait dévié ton outil, et dans le même temps une voix féminine se fit découvrir. Comment osait-elle gindre alors qu’elle était fautive depuis le départ ? Si elle avait dénié se montrer tout ceci ne se serait pas produit. D’ailleurs que faisait-elle dissimulée dans les feuillages ? Une espionne ? Une perverse ? Ou que sais-je encore ? Pour le moment, la façon de procéder de cette femme ne t’inspirait pas confiance et tant que tu n’avais pas mis le doigt sur les aspirations de celle-ci, tu émettrais des réserves.
Tu empoignas de nouveau un autre projectile pour éviter tout attaque surprise de cette furie. De plus, la distance qui vous séparait ne te permettait pas d’entreprendre une connexion mentale, ce qui était extrêmement fâcheux puisque tu ne communiquais que par ce moyen. Tant pis. Situation exceptionnelle, mesure exceptionnelle. Tu t’apprêtais à rompre le mutisme qui t’habitait pour entamer une discussion avec cette femme mesquine. Cela faisait bien longtemps que tu n’avais pas entrepris une communication verbale, c’était presque devenu une corvée que de s’y prendre de cette manière, mais soit, tu allais tout de même le faire.
« Serais-tu entrain de rejeter ton erreur sur moi ? Rappelle-moi qui de nous deux épiait l’autre. » dis-tu avec calme et fermeté.
La curiosité te poussa à t’avancer en direction de la demoiselle, toujours en étant sur tes gardes. Elle était soldat tout comme toi. La plaque militaire qu’elle arborait sur elle, correspondait exactement avec celle qui t’avait été attribué, donc il était aisé pour toi de déduire sa place sur l’échelle hiérarchique. De plus, l’arme qu’elle maintenait te semblait bien particulière du fait de sa forme, c’est d’ailleurs ce détail qui attira ton regard dessus. Bien étrange outil de combat. Comme à ton habitude, tu laissas ton regard azur parcourir entièreté de ton vis-à-vis pour desceller la moindre faille à exploiter. A première vue, elle était l’archétype d’une combattante aussi bien par sa morphologie que par le port de son arme. Si ta conclusion sur cette femme farouche s’avérait exacte, tu pouvais alors en déduire par la suite la raison pour laquelle elle t’épiait.  Mais avant, tu avais des choses à lui dire.
« N’as-tu jamais appris à te présenter comme il se doit au lieu de te cacher ? De ce que je peux constater, nous sommes toutes les deux consœurs, alors il est inutile d’agir de cette façon. Je me prénomme, Kohana. Et toi ? »
Volontairement tu omis de te présenter en tant que Yamanaka pour la surprendre bien plus tard. Bien des gens se méfiaient des manipulateurs d’esprits, peut-être que c’était également le cas pour cette drôle de femme. Pour ne pas la brusquer, tu ne comptais pas lier ton esprit au sien en tout cas pas pour le moment, parce que tu savais que les individus réagissaient de manière différente lors de ce processus et tu ne souhaitais pas la troubler. Tu attendais le moment opportun pour le faire.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9840-l-empire-contre-attaque-terminee

Souder les liens [Tomirys]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires du Feu :: Urahi, Capitale de l'Empire du Feu :: Camps d'entraînement
Sauter vers: